mardi 27 octobre 2015

Cérémonie mémorielle et mascarade politicienne

Afficher l'image d'origine

Aujourd'hui, Président et sa clique rendaient un hommage républicain aux 43 victimes de l'accident de  Puisseguin ou comment tenter, scandaleusement, de récupérer politiquement ce drame... " Vous n'êtes pas seul, votre douleur, c'est aujourd'hui la notre " qu'il a dit Président...

" Sont-ils simplement idiots ou bien mal intentionnés? Assiste-t-on à une tentative de manipulation mentale, d'instrumentalisation de l'émotion sur le modèle du 11 janvier, ou bien à une sincère mièvrerie politicienne? Président de la République ; Premier ministre ; ministre de l'Intérieur ; ministre de l'Ecologie ; [ministre de la Justice ]; ministre de la Santé ; secrétaire d'Etat aux Transports ; secrétaire d'Etat à la Famille ; sans compter les députés, présidents de région, maires des communes alentours, tous réunis en Gironde pour communier. De façon «laïque». Dans une «cérémonie mémorielle». Remarquez que les «éléments de langage» ont été choisis avec soin. Face à une telle mascarade, à une telle farce, on ne peut que s'interroger: Que font les communicants? On croirait voir une de ces séries françaises des années 90, mal réalisée, à petit budget, avec des acteurs improvisés, dans des décors Ikea. 

Car confrontés à une telle mobilisation politique, à des prises de paroles si solennelles, on craint une heure grave, on craint un drame qui aurait frappé l'ensemble du pays. Que s'est-il donc passé, se demanderait, de retour de vacances à l'étranger, un citoyen français qui aurait raté la séquence? Une nouvelle guerre mondiale? Une attaque atomique? Un accident nucléaire? Un attentat terroriste du type 11 septembre 2001? Un gigantesque séisme qui aurait ravagé une partie du territoire? Ou peut-être un virus qui aurait décimé une partie de la nation? Eh bien non, il s'agit d'un accident d'autocar qui a fait 43 morts! 

Le gouvernement aurait pu s'en tenir à l'action menée le jour même, qui était déjà de grande ampleur. Car les français auraient pu convenir de la situation délicate dans laquelle se trouve tout homme politique en matière de communication face à un fait divers qui peut créer un buzz médiatique. Les français, forcément touchés par cet accident et par la douleur des familles, auraient pu comprendre la main tendue du politique. Même sans être d'accord, ils auraient pu prendre acte de l'intention. Mais nous n'en sommes plus là. L'évènement d'aujourd'hui est entièrement fabriqué. Il s'agit d'une de ces constructions artificielles auxquelles la République, lorsqu'elle est défaillante, a habitué la population. 

Rappelons quelques chiffres pour ceux qui continuent de penser que 43 morts, c'est tout de même beaucoup. Le nombre de morts sur les routes en 2014 a été de 3388 personnes. Que fait-on des 3345 autres morts ; des hommes, des femmes, des enfants, qui sont décédés dans des circonstances tout aussi terribles, mais dans l'indifférence du gouvernement? Faut-il mourir en groupe en France pour espérer que le gouvernement se mobilise en personne et organise une grande cérémonie? Rappelons également que chaque année depuis 1970, même s'il est en constante diminution, le nombre de morts sur les routes reste très important. Rappelons qu'en 1972 on déplorait plus de 18 000 morts sur les routes. Heureusement que Georges Pompidou n'a pas organisé de «cérémonie mémorielle» à chaque accident parce qu'il aurait eu de la peine à accomplir autre chose durant l'année. 

Le pire dans toute cette histoire, n'est pas la cérémonie, ni les discours lénifiants, ni les visages faussement compatissants. Le pire c'est l'air satisfait que tous prendront ce soir en rentrant à Paris. Le pire ce sera les réunions de Cabinet où les conseillers entourant leur ministre, ou bien le Président, flatteront ce dernier pour sa prestation, et chercheront les jours suivants la marque d'un progrès dans les sondages, d'un adoubement populaire, comme dans l'immédiat après 11 janvier, et réfléchiront à organiser à nouveau de ces mascarades pitoyables pour, diront-ils, recréer du lien entre la population et les élites politiques, pour montrer que le gouvernement reste mobilisé, à l'écoute du peuple, de sa douleur, de ses problèmes. Dans les journaux, sur les réseaux sociaux, dans les sondages, dans les urnes, la société civile leur demande pourtant d'arrêter leurs simagrées et de se mettre réellement au travail. De restaurer l'image perdue, souillée, du politique. Mais ils n'entendent pas. Ils poursuivent leur cuisine politicienne, et s'interrogent en boucle sans comprendre: Comment se fait-il, malgré nos efforts, que le Front National continue de grimper ? Et les français de leur répondre en chœur: Ce n'est pas le FN qui monte, c'est le PS qui descend ! "

Billet de Frédéric Saint Clair pour Figaro Vox sous le titre " François Hollande à Puisseguin: L'indécence de la politique du fait divers "

Folie passagère 2948.
Résultat de recherche d'images pour "hommage puisseguin"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

44 commentaires:

  1. au passage, ce n'est pas 43 mai 45 morts, le petit garçon et le chauffeur du camion ne doivent pas être assez importants.....il y a compassion et compassion, faut pas mélanger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: Comme le dit finalement si bien Saint Clair, on n'est pas a 2 morts en plus ou en moins. Ceci dit, sur ce coup là, je trouve que les comportements vis a vis du chauffeur ont été plutot corrects.

      Supprimer
  2. Géo

    "Le blog à lupus Hollande ou le délire de la toute puissance infantile"

    Hollande et sa clique n ont rien à faire de la personne humaine,pourquoi se generaient ils pour récupérer tout ce qu ils peuvent?
    Si les charognards pouvaient parler,ils protesteraient de se voir comparer à Ça.
    (Ça!c est un clown sinistre qui terrorise et tue les enfants en particulier ,il porte donc ses vetements typiques et un pantalon ridicule.
    On aura d abord envie de rire devant ce personnage,mais,tres vite,on voit toute la malévolence de la créature,qui a d abord un visage humain,c est à dire en apparence,accessible à nos sentiments,malgré la difformité,mais on finit par prendre conscience qu il s agit d un etre froid et calculateur,à ceci prés qu il peut etre extremement vulnérable face à la sincérité et au courage,c est aussi pour celà que l autre ne tient pas la route au niveau international(le courage ,la determination)
    Il ne peut prosperer qu en terrain infantile il lui faut donc tout faire pour amener autrui à se nier en le rabaissant par l usage de la culpabilisation inconsciente liée à ce genre de cérémonie.

    RépondreSupprimer
  3. Vous vous faites du mal, mon cher Corto, à regarder toutes les singeries funéraires de nos politiques. Vous auriez dû tout éteindre comme je l'ai fait, et vous auriez échappé à tout ! Ce soir il convient d'échapper à la viande qui va nous coller le cancer ! Même Calvi s'y est mis. Je vous quitte, car je crois bien que j'ai Marine sur itélé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: ah mais attention, je regarde et j écoute avec le souci du "raconter après" éventuellement. Et là, rien, absolument rien, si ce n'est ce billet de Saint Clair qui résume parfaitement tout ce cirque

      Supprimer
  4. On sait plus ou ou va,chaque jour on a une nouvelle raison de se dire que l'on aura plus jamais des dirigeants dont on pourrait être fier,dans qq jours légion d'honneur pour le chauffeur ,du car manière de relancer le bouzin, la gerbe au bout des lèvres

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @zen aztec: tiens, la légion d honneur, je n y avais pas pensé et si c'est le cas, faudra même pas oser discuter. Si il y a là moyen a prolonger l esprit " Petit Palais " hein, ils ne vont pas se priver !

      Supprimer
  5. Merci d'avoir repris cet article, que j'ai d'ailleurs cru, jusqu'à la fin, être de ta plume.

    Comment ne pas partager cet écoeurement devant telle "nullitude"? Faut il que ces pantins soient tombés bas pour organiser une telle mascarade? Et que leurs agents de com' nous prennent vraiment pour des cons?
    Que soient tombés bien bas aussi ces pseudo journalistes du JT de la 2 pour aller interviewer une pauvre veuve de 83 ans afin qu' 'elle nous explique "bien", à nous qui n'avions rien compris, que son mari l'avait poussée, mais qu'il était tombé dans un "mur de flammes"!
    Honte à ces connards qui ont eu le culot d'importuner cette dame, honte à Elyse Lucet de passer un tel"reportage", honte à tous nos médias qui ne frappent plus qu' 'en dessous de la ceinture...

    Aux dernières nouvelles, l'embrasement serait lié au percement d'un réservoir par une barre d'acier.
    Je m'attends à ce que notre prêtresse de l'écologie prenne immédiatement les mesures indispensables, et qu' 'une loi bien de chez nous interdise désormais aux barres d'acier de percer quelque réservoir que ce soit. Ça donnera à Bruxelles l'occasion de pondre une nouvelle directive et de nouvelles normes...
    J'arrête là, bonne soirée, amitiés!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gridou: Il est vrai que les médias n en louoent pas une pour alimenter la boite a pitié, à compassion et toussa avec ces témoignages obtenus " dans la douleur " . triste spectacle. Pitoyable de voyeurisme

      Supprimer
  6. Je ne sais pas qui lui écrit ses discours mais c'est pathétique d'entendre autant de phrases creuses prononcées en si peu de temps.
    Cette andouille a même parlé de "miraculés", ce petit tartuffe qui prive la diplomatie française d'un ambassadeur au Vatican et donc de liens primordiaux au niveau international.

    Le plus indigne dans ce pathos, c'est qu'il n'avait pas jugé utile d'être présent pour le retour des dépouilles de nos soldats morts au combat.

    Que dire de ces pantins qui l'accompagnaient ? De la Daube remplaçant la Royale, de Juppé qui prend des leçons de vacuité en attendant le Grand Soir, de tous ces zélus squattant les premiers rangs ?

    400 gendarmes, 100 policiers déployés pour ces charognards.... A vomir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: ah, le coup des miraculés, en effet, j ai entendu ! Il ne doute de rien ! mais c'est un peu normal, il est en campagne et sa clique avec alors tout est permis ! le reste,no problème, il s en fiche . A vomir, dis-tu ? nous sommes d accord. La platitude de ses discours est affligeante.

      Supprimer
  7. anne : bonsoir corto... j'ai fermé les écoutilles... pour moi, la douleur et la compassion sont plutot muettes.. on est " sideré", on ne sait plus quoi dire, en état de choc... donc on ne va pas se répandre partout...et les gens le savent bien. Ils sont en général écoeurés des questions completement connes des journalistes ( et ca vous fait quoi d'avoir perdu untel, d'avoir vu untel se jetter du haut de l'immeuble en feu ? ben rien du tout, tiens... j'ai entendu le sploch par terre, et vraiment, je gére à mort.. )
    en ce moment des gens meurent par paquet en syrie....
    vous faites bien de relativiser les chiffres... parce que qu'est ce que cela serait, si jamais par hasard on se prenait un obus sur une ville... ou si un "incident ferroviaire' réussissait ? président fera une syncope ?
    tout ceci est carnavalesque et bien méprisable.
    bravo les " communiquants".. je ne sais pas où ils ont étudié la " communication", mais ils ont visiblement un pois chiche à la place du cerveau ( et le coeur sec), et prennent vraiment les gens pour des imbéciles...
    puis quand on utilise le terme " des elements de langage", je trouve cela suspect.. ces gens ne sont plus capables d'écrire et parler convenablement ? ils ne donnent plus que des " morceaux" ?, du hachis pour incultes ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anne: et de plsu en plus de gens ferment les écoutilles. A croire que c'est le résulta attendu: Nous dégoutter de la politique por qu ils puissent jouer tranquille... et tant que le taux d abstention n'ets pas jugé suffisamment émevé pour remettre en cause le systeme , ils auraient tort de se priver.
      Les communicants, je ne comprends pas, Hollande a tous les moyens qu il veut et ils s entourent de gens incapables de remonter sa cote de popularité: quoiqu il fasse ou dise, il est toujours aussi bas, aussi mauvais, Quelle pitié !

      Supprimer
  8. No comment , je serais trop grossier devant ces détrousseurs de cadavre .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: cadavres sur lesquels ils vont essayer de glaner quelques points dans les sondages. Que ça en devient insupportable

      Supprimer
  9. Si je faisais partie de la famille d'une des victimes, la colère le disputerait au chagrin...cette pathétique récupération me donne la nausée et j'espère vraiment que les Français ne sont pas dupes de cette mascarade. Les victimes et leurs familles méritaient sans aucun doute un peu plus de respect...
    Merci à Frédéric Saint Clair, d'avoir si bien analysé et exprimé ce que peut inspirer ce énième épisode de com politique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: Il faut crroire queles Français ne sont pas dupes si on se fie aux sondages et cotes de popularité, ils ont beau tout essayé, ça ne marche pas.
      De la com' voila a quoi ils en sont réduits faute de pouvoir agir ailleurs. Avec résultats.

      Supprimer
  10. Je n'arrive pas à croire que tout ce cirque indécent est tout simplement possible ! Quand est-ce qu'ils ont perdu la tête et le bon sens qui va avec ? Quel irrespect vis à vis de la douleur de " ceux qui restent ": penser à la maman du petit garçon de trois ans, ses grands parents qui ont perdu aussi leur fils , moi ça me fait peur .. Enfin tous ces guignols ont définitivement perdu la possibilité d'être considéré comme compétent en terme de vie publique pour moi .. Annette Lanonymette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Annette: la tête, ils l ont perdu en accédant au pouvoir. Ils font, en pire, ce qu ils reprochaient à leurs prédécesseurs. la douleur des gens ? Ils s en tapent, c'est de com' dont ils ont besoin, sans pudeur ni compassion et encore moins de dignité.

      Supprimer
    2. Rebsamen (le fidèle , l'ami) dit lui même en parlant de président: « Il n’a pas d’affect, soupire Rebsamen. Ce type est un galet, je n’en ai jamais vu de comme ça… » .

      Supprimer
    3. @Arravane: et bien aussi surprenant que cela puisse etre: me voici d accord avec le socialo Rebsamen !

      Supprimer
  11. C'est effectivement une pitoyable mascarade, ce soir au JT il y a quand même des membres de famille qui ont remerciés "Dugland 1er" d’être venu. J’espère que c'est la douleur qui leur fait dire ce genre de conneries.
    Des charognards qui auront les yeux rivés sur les sondages au cas ou leur cote de popularité aurait grimpée un tant soit peu.
    A vomir.
    GfB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @GfB: Chacun réagit differemment a la douleur, alors que certains remercient dugland, pris dansl émotion et l'évènement, comment leur en vouloir. C'est bien dans le role des médias aux ordres de nous montrer cela.

      Supprimer
  12. Vous espérez mal, apparemment les familles sont très heureuse de cette ' reconnaissance nationale' et c'est çà le plus désespérant; je pense que l'immense majorité ne voit que du feu à l'opération de com...Ce peuple semble indécrottable.
    Matador

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Matador: que les familles n'y voient que du feu, si j ose dire, c'est possible, prises dans l émotion. Les Français, par contre, je ne crois pas qu ils soient dupes.

      Supprimer
  13. Comme disait un autre vu le deuil national pour 43 vieux qu est ce que cela va être au prochain attentat réussi de Daesh à Paris Ankara style avec des centaines de morts et blessés, inévitable.
    2017 va être drôle en France

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lowcarber:Je leur fait confiance, ils nous pondront 10 jours de deuil national, un grand truc aux invalides etc... mais va falloir qu ils renouvellent quand même parce que les grandes marches, on a déjà donné

      Supprimer
  14. Tout est dans un immonde "politiquement correct" ! Un autre exemple est la procédure de licenciement entamée ce jour contre Philippe Verdier ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ADB: POur Verdier, on s en doutait mais je ne savais pas que c'était en cours. la lutte du politiquement correct contre le politiquement " incorrect " bat son plein !

      Supprimer
  15. Ton billet est excellent !

    Le bouffi a battu Pelloux.
    Le voici donc autoproclamé pleureur de la Nation.
    Ce triste individu, aux cheveux ciragés, sera le fossoyeur de la France.
    Tout ceci est à vomir…
    Ce gouvernement de merde est vraiment désespérant.
    Tant va la cruche à l’eau …

    Amitiés du sud.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lou Sétori: ce billet n est pas de moi, mais alors que je cherchai comment raconter cette journée d hommage " républicain " je suis tombé sur cet article que j ai reproduit ici. mais merci qd même :)

      Désespérant oui sauf si tout ce cirque peut nous faire espérer une raclée magistrale aux régionales.
      Amitiés

      Supprimer
  16. Les morts sur la route de 1972, mentionnées dans l'article, étaient en partie évitable par une action des pouvoirs publics, qui a d'ailleurs eu lieu dans les décennies suivantes.

    On peut cependant comparer le nombre de morts qui auraient pu être imputées (avec un peu de mauvaise foi) à l'Etat, et le nombre de morts possible du vrai-faux scandale du nuage de Tchernobyl, sur lequel il y aurait aussi beaucoup à dire.

    Et on se rend alors compte d'un certain irrationnel dans les mouvements d'indignation médiatique, qui se combine facilement (lorsque les médias sont en roue libre comme actuellement) avec une dose de manipulation.

    RépondreSupprimer
  17. c'est Collard qui a raison lorsqu'il dit "obscénité compassionnelle "

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Kobus: dommage qu il soit au FN parce qu il a souvent le mot juste le Collard

      Supprimer
  18. Un monde de fous dont les media focalisent tous les jours sur un sujet
    quelconque qui devient tout à coup le centre de gravité de la société
    tout entière. Aujourd'hui, l'autocar c'est mort, place à "Air Cocaïne"...
    pour récupérer le coup nos braves mediatico-politicards s'en prennent
    au député FN qui aurait vaguement participé à l'exfiltration...ben oui
    parce qu'Hollandouille ne peut décemment pas coller la légion d'honneur
    aux deux évadés de Saint Domingue...mais gageons que cela lui aura
    traversé l'esprit...
    Bonsoir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: une act chasse l autre à se demander si cela est fortuit... J entend par là que les sujets abordés en " Une " ne sont finalement que des faits divers alors que les vrais problèmes, les priorités ne sont finalement que peu abordés. 6 millions de chômeurs ! 12 millions de précaires et on nous bassine avce 2 pilotes qui se sont fait la belle et un Chauprade dont tout le monde se fout!

      Amitiés en retour

      Supprimer
  19. Très bien cet article, dont je pensais être – comme Gridou - de la plume du teneur de ce blog (bien dans le style, incisif).
    Ayant supprimé la TV de longue date et me dispensant de m’endoctriner avec la presse (l’immonde, l’aberration et autres), auxquels je contribue déjà au financement via mes impôts, à l’insu de mon plein gré (merci à Corto de sa patiente pour nous déchiffrer et retranscrire ces news), je m’abstiens de répondre à chaud à toutes les nouvelles sidérantes. Je préfère laisser retomber l’écume du « buzz » avant de commenter et analyser quoique ce soit.
    Pourtant à la lecture de ce drame et surtout du déploiement opéré en conséquence (larmes de croco, toussa…) je m’étais fait la même réflexion que dans l’article : Quid du nombre de mort et d’accidents annuel en France ? De mémoire, du temps de mon enfance / début de carrière la route causait au moins 10 à 12000 mort par an. C’était la première ou seconde cause de mortalité en France avec le suicide. On n’en faisait pas tout un plat. Un petit séjour à Berck, là où sont les vrais miraculés, permet de responsabiliser les chauffards et fous furieux – du moins ceux qui ont un reste de conscience- .
    Tout ceci est la conséquence la déresponsabilisation des citoyens, le refus du risque – tout les risques - et sa prise en charge par l’état, alors qu’il n’en a plus les moyens (et surtout que ce n’est pas sa vocation) Notion introduite par Jacquot en gravant dans le marbre de la constitution le principe de précaution.
    Attendons-nous à une avalanche de règles normes etc. édictées par l’Etat – lui seul est apte à réagir (sic)-, afin de nous protéger – y compris contre notre volonté-.puisque c’est pour notre bien.
    Le second point est la mascarade des pleureuses du gouvernement voulant montrer leur maitrise de la situation avec un semblant de compassion hypocrite. Avec une dépense d’énergie en pure perte avec ceux qui d’un coté nous pompent l’air, et de l’autre ceux qui brassent du vent. A propos de vent, ce carnaval de pantins me parait être une réaction obligée, pour se dédouaner du passé, non ? Du coup, allons-y dans la surenchère de l’émotionnel et du compassionnel hypocrite, relayée par les media aux ordres. De plus, un bon moyen de distraire le français du quotidien (emploi, niveau de vie, finance, impôts et taxes…). De fait, on est passé d’un extrême à l’autre.
    Pour rappel, en 99 lors de la catastrophe Erika, la polémique de la ministre escrolo-pastèque de Jospin, première concernée de par sa fonction, qui après s’être fait tirée l’oreille (« cela ne servait à rien » selon elle) pour abréger ses vacances tranquillou à la Réunion, avait eu sur place ce mot dévastateur : « ce n’est pas la catastrophe du siècle…Au Venezuela il y a au moins 25 000 morts ». Traduit de la novlangue en langage courant : « Amis bretons pollués, vous plaigniez pas de patauger dans le mazout, y a plus malheureux dans le 1/3 monde ». La même Voynet qui, après avoir arraché sa ville du 9-3 au PC indéboulonnable – reliquat de la banlieue rouge- , a eu une gestion tellement catastrophique de sa ville boboïde (quartiers devenus insalubres et zones de non-droits : rats, ordures, trafics…), entre autre avec l’accueil à tout va, de migrants: de mémoire 1ère ville du mali devant Nouakchott, la capitale (ce qu’on observe maintenant à l’échelle de la France- ce qui augure très mal de l’avenir).
    Pauvre France
    Comme aurais dit Chirac « Putain encore 2 ans ! » (au mieux car on risque d’en reprendre pour 5 de + tel que c’est parti.).

    Gillen

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gillen: en dehors de toutce que tu racontes , moi ce qui me préoccupe,la fin de ton commentaire, c'est d en reprendre pour 5 ans avec cette clique. Et je le vois venir gros comme une maison avec la droite que nous avons.

      Supprimer
    2. Géo


      5 ans de plus.
      J y crois vraiment.
      Et pourtant,la malfaisance de ce qui sert de président et de toute cette clique transpire à chaque image qui les représente et on est en droit de se dire que,si il repassait,malgré la stupidité de la Droite,ce serait vraiment du à l insondable idiotie ou aveuglement de beaucoup de monde.
      Mais,enfin,il est pourtant clair qu il se fout du peuple avec ses pitreries pour meubler le vide total,et que lui et ses potes ne pensent qu à leurs gueules et leurs prebendes,
      Avec,en outre,de bien sinistres projets pour le pays,et ceci en phase avec des ennemis extérieurs qui ne nous veulent vraiment nul bien.
      La sale bestiole des années 30 est,encore,de retour,et,perso,ces grandes messes commemoratives me rappellent d autres,en Italie,Allemagne,Russie.
      Les memes bonhommes,les memes forces,les memes buts:asservir,niveler,faire des peuples des troupeaux soumis à leur pouvoir.
      Et l invasion de l Europe par d autres troupeaux est un episode pour atteindre cet objectif.
      Le tribun avec ses mensonges,on devrait connaitre,
      Mais l eradication de l Histoire et le culte de l ignorance servent aussi à faire oublier comment celà se passe.
      Sommes nous indécrottables?

      Hollande est un ennemi des banlieues-ghettos.
      Il fera tout pour qu elles restent dans un etat lamentable,lui et ses complices ont besoin de ça parce qu ils se nourrissent de cette situation.

      Supprimer
    3. A Corto et Géo
      Comme vous j'ai bien peur que en reprenions pour 5 ans tel que c'est parti et malgré l'état de la France. Mais imaginez cette troupe triomphante le soir du second tour, déjà ils se prennent pour des êtres supérieurs dans tous les domaines, là les 5 prochaines années vont être catastrophiques . Rien ne les arrêtera plus, les belles âmes et le camp du bien sans aucune limite puisque le peuple (arh je déteste ce mot galvaudé!) les aura remis en place. J'ai bien peur que les libertés individuelles s'en ressentent sous prétexte de luttes anti terroriste ou autres fariboles. Comme l'homme ou le femme providentiel(le) n'est pas encore né(e), on y va.

      Supprimer
    4. Géo

      @Arravanne

      Maintenant,perso,je crois que,si Patapouf 1er était réélu pour 5ans,ce serait certes un désastre,mais,en l état actuel des choses,la situation est si compromise
      qu on est en droit de douter de l efficacité d une Droite mollement compétitive.
      Pour reprendre Tristan Bernard parlant d un individu peu volontaire,on peut appliquer à la Droite la définition suivante:
      "ils ne savaient pas ce qu ils voulaient,mais ils le voulaient énergiquement!"
      Et,effectivement,à quoi sert il de vilipender,à juste titre,les "socialistes"si c est pour hurler comme eux contre les racines de l Occident.

      LE peuple:vrai que le mot est galvaudé,mais"se foutre du peuple"est l expression typique.

      Supprimer
  20. tonton flingueur28 oct. 2015 à 00:56:00

    il y a un vieux proverbe français qui dit : " les grandes douleurs sont muettes " , toute personne qui a un peu de bouteille et une certaine expérience de la vie l'a déja probablement expérimenté... et connait sa justesse, comme quoi le bon sens populaire ne dit pas que des conneries comme aiment a le croire nos élites de seconde zone... c'est pourquoi j'aimerais vraiment, mais alors vraiment, que tous ces charognards mediatico-politico-consanguins qui se repassent les plats de père en fils, de politocards partouzards à journalistes michetonneuses, d'artistes " engagés " à fifilles ou fistons pistonnés, vous pouvez inverser les mots, ca marche aussi... bref, que tout ces tocards largement médiatisés et grassement nourris, cessent une bonne fois pour toute de nous les briser avec leurs indignations et compassions aussi feintes que surjoués , il devrait etre obligatoire d'avoir en sous titre sous tout leurs discours la traduction exacte de leur novlangue : " je n'en ai rien a foutre de vos gueules, mais j'ai une bonne place et je ferais tout pour la garder ... bandes de c...! " ce serait faire preuve au moins une fois dans leurs vies d'un peu de pudeur et d'honneteté, bon, c'est vrai, ce sont des notions dont ils n'ont pas la moindre idée...

    RépondreSupprimer
  21. Because the admin of this site is working, no doubt very rapidly it will
    be well-known, due to its feature contents.

    Here is my website ... www.webtoolmaster.com

    RépondreSupprimer
  22. on a eu droit à quelques dérapages d'humour noir involontaire des journalistes et politiques :
    "ce n'était pas que le troisième age: ce sont des anciens qui sont morts, la mémoire de nos villages......comme on dit en afrique, chaque fois qu'un vieillard meurt, c'est une bibliothèque qui brûle" au propre et au figuré!
    lorsque l'accident a commencé à être annoncé par les journalistes, on a parlé d'un voyage du 3ème âge au musée du jambon à Arzacq (télescopage intéressant avec les cancers dûs à la charcuterie)...... et à la frontière espagnole ( bien entendu pour achat d'alcool et de cigarettes défiscalisés) : dernière information qui a vite disparue....visiblement la sagesse et la réduction de l'empreinte carbone n'étaient pas au rendez vous

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Europe, ton soleil revient