vendredi 9 octobre 2015

La seule exactitude

Vous ne savez pas comment meubler une de vos soirées à venir, mon conseil du jour: Le dernier livre d'Alain Finkielkraut, La seule exactitude.


Les années trente, dit-on, sont de retour. La droite intégriste et factieuse occupe la rue, l’ordre moral sort des catacombes, la crise économique pousse à la recherche d’un bouc émissaire et l’islamophobie prend le relais de l’antisémitisme. Cette analogie historique prétend nous éclairer : elle nous aveugle. Voulant lire ce qui arrive à la lumière de ce qui est arrivé, elle en occulte la nouveauté inquiétante.

Montrer que nous vivons un tournant historique, paradoxalement masqué par la référence incessante à l’Histoire ; appréhender ce moment crucial dans ce qu’il a d’irréductible au répertoire de nos vicissitudes : tel est le pari de ce livre. Et l’enjeu est existentiel autant qu’intellectuel. Si, comme l’écrit François Mauriac, « l’épreuve ne tourne jamais vers nous le visage que nous attendions », il nous incombe d’être à l’heure au rendez-vous et de regarder en face le visage que nous n’attendions pas.Dans une époque qui tend à se prendre pour une autre, l’exactitude devient la tâche prioritaire de la pensée.

( Quatrième de couverture )


" Au nom de l'universel, on criminalise aussi le thème de la préférence nationale. Mais si les nations ne distinguaient pas leurs citoyens et ne leur réservaient pas certaines prérogatives, ce ne serait plus des nations, ce seraient des galeries marchandes, des salles de pas perdus ou des aéroports. Ce qui est grave et doit être dénoncé, c'est le fait de s’appuyer sur cette préférence nationale pour refuser tous droits aux étrangers, comme le voudrait le parti de Marine Le Pen. 

Un autre ostracisme cependant est à l'oeuvre dans notre société... Quand je lis, sous la plume de Caroline Fourest elle-même, que le plus grand danger auquel nous sommes confrontés n'est pas le communautarisme islamiste, mais " la montée du racisme antimusulman pour tenter de revenir aux vieux clochers, à la France éternelle où la norme était celle de l'homme hétérosexuel catholique ", je me dis, le coeur serré, que le parti de la détestation nationale ne cesse de progresser en France. Le mariage pour tous a fait souffler sur notre pays un grand vent d'ingratitude, en rejetant tout son passé dans les ténèbres de la barbarie. Et nous voici enfermés dans une alternative inacceptable: ou bien la xénophobie ou bien, en guise d'appartenance et d'hospitalité, le rejet dédaigneux de notre héritage." 

(extrait choisi par moi-même personnellement: Le nouveau Front, p.87)

Folie passagère 2928.
Résultat de recherche d'images pour "finkielkraut"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

21 commentaires:

  1. Il est saisissant de voir les "progressistes" vilipender tous ceux qui dénoncent les périls de l'arrivée des migrants en les renvoyant aux années 30... et en faisant référence aux discours xénophobes de l'époque, qui visaient en fait des populations (italiens, portugais, espagnols... ) qui ne demandaient qu' à s' assimiler.
    Je me demande s' ils ont bien compris que la plupart des français réagissent face aux migrants musulmans non pas par racisme ou xénophobie, mais parce qu'ils ont compris que ces derniers arrivaient avec le désir de nous assimiler, nous!
    Heureusement que des intellectuels tels que Finkielkraut sont présents pour essayer de remettre les pendules à l'heure, et que l'hégémonie des dits "progressistes" dans les médias commence à être battue en brèche.
    Tu as vraiment bien fait de citer ce livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gridou: Je te le recommande vivement. recueil de ses chroniques, faciles a lire. et toutes placées au coin du bon sens. Sans valider la théorie du Grand Remplacement, il explique très bien pourquoi les Français " de souche " ont des raisons d y croire et comment les " progressistes " se sont pliés aux exigences de la " mondialisation ". A mettre en parallèle avec le Zemmour, le Suicide Français

      Supprimer
  2. Je pense exactement comme Gridou et comme vous, Corto. J'ai regardé exceptionnellement "On n'est pas couché" pour voir Finkielkraut, samedi dernier, et je n'ai pas été déçue. Il était remarquable d'intelligence, de lucidité, de clarté, devant le tribunal des bien pensants (qui ont cependant battu en retraite devant des idées aussi clairement exposées) J'achèterai ce livre, moi aussi.
    Bien à vous. Vmh

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Vmh: j ai regardé aussi, je suis fan de la clarté de Finkielkraut et dans l 'émission en question, il était plaisant de voir que les guignols que sont Salamé, Moix et Ruquier n ont pas réussi à le planter. Trop puissant ! Finkilekraut n 'est pas Morano :)
      A acheter en effet, excellent.

      Supprimer
  3. Alain Finkielkraut fait partie de mes lectures depuis longtemps déjà, mon cher Corto, je suis donc très heureuse que vous en parliez à l'occasion de la sortie de ce nouveau livre.
    Il est tout à fait emblématique de notre société - qui ne veut pas savoir d'où elle vient et qui donc ne sait pas où elle va - de prendre pour boucs émissaires tous ceux qui se font un devoir d'essayer de leur ouvrir les yeux, sur l'inanité de leur pensée, comme celle de Caroline Fourest, que vous citez.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: d autant plus agréable ce bouquin qu il est écrit simplement et que chaque chapitre part d'un fait divers ou d une actualité " chaude " donc, pas de discours académique, juste sa version des faits, sa façon de voir où, malheureusement, nous en sommes et ce qui nous pond au nez.

      Supprimer
  4. bonsoir Corto,

    Alain Finkielkraut animé une émission remarquable tous les samedi matins sur France Culture de 9h00 à 10h00. Je la recommande chaudement. Bon, tu m'énerves car tu l'obligea à acheter un livre de plus et à le lire. Pour me vengez, je te conseille le petit opuscule de Copeau, publié aux Belles Lettres (9 euros, c'est donné) intitulé "Les rentiers de la gloire". C'est décapant. Copeau tient un blog du même nom. Il est dans le blogrol de Hastable.

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H: achètes le, c'est du Finkie avec a mon sens cette impression que c'est sans doute son bouquin le plus accessible au grand public.
      Un de mes passages préférés: celui sur la " démission " de Benoit XVI intitulé " L'adieu de Benoit XVI "
      Vais aller voir ton Copeau

      Supprimer
    2. Désolé pour les fautes (maudite tablette). Voici le lien vers le blog de Copeau: https://copeau.wordpress.com/

      Supprimer
  5. j'ai entendu ce soir sur Courtoisie une excellente émission avec De Villiers, je pense que là aussi c'est à lire, il parle vraiment de la collusion du pouvoir , de ce qu'il a vu et entendu, c'est pas triste ! je vais lire Finkelkraut aussi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil:j ai lu une longue ITW de De Villiers récemment intéressante mais j ai un pb avec ce gars là, je n arrive pas à croire à sa sincérité. Il a des tas de mérite ( Le Puy du Fou, etc ) mais , ... je n en dirais pas plus ici sauf, peut-être qu'il n'est certainement pas le meilleur représentant de sa famille ...

      Supprimer
  6. Finkelkraut était hier soir dans l'émission " c'est à voir " ! Le portrait fait de lui au début de l'émission était sur le mode de la dérision ! Il avait en face de lui un tribunal au service de la bien pensance actuelle ! Derrière son joli sourire Anne Sophie Lapix a tout du commissaire du peuple chargée de remettre dans le droit chemin les déviants à la pensée officielle ! Pauvre Finkie qui devait se justifier du simple droit de faire usage de sa pensée et de sa réflexion . Reconnaître qu'il y a des races différentes n'empêche pas de reconnaître à tous les hommes une égalité de droits ! C'est ce qu'il a souligné . On lui reproché de s'énerver mais face à ces ayatollahs de la pensée unique il y a de quoi! Cependant il a gardé son calme . Ces journalistes faussement rigolards sont surtout soucieux d'imposer des visions préfabriquées et me font penser à ces gardes rouges qui se mettaient aveuglement au service d'une société nouvelle ... on sait à quel cauchemar cela a mené ...! Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Marguerite: Lapix, elle fait partie du système et est tributaire de son audience mais surtout de son boss: France TV donc Ernotte, donc Schrameck, donc Hollande autant dire qu elle ne peut pas laisser parler Finkie sans essayer de le casser.
      La seule a avoir interrogé a peu près intelligemment Finkilekrait, a ma connaissance, c'est Ruth Elkrief sur BFM ce soir.
      Quant à toi, Marguerite, tu file un mauvais coton, tu as dans ton commentaire émis la possibilité que les races puissent exister, le goulag, pour toi, est au bout de ton chemin ! :)

      Supprimer
    2. Je ne vois pas ce qu'il y a d'offensant à constater que l'être humain a des caractéristiques liées à ses origines .... certains appellent cela " diversité " pourquoi pas mais cela se réfère à un même constat et cela ne signifie pas l'allégeance à des idées d'infériorité ou de supériorité ... De toute façon sur cette terre un peu folle nous sommes tous dans le même bateau ... Pour le voyage au goulag cela me permettra d'aller m'incliner et prier pour le repos de tous ces anonymes morts victimes d'idéologies meurtrières et tyranniques , indifférentes à la valeur des êtres humains dont elles prétendaient faire le bonheur ... Marguerite

      Supprimer
  7. Moi Président s'est exprimé, pour donner sa vision de "la France elle" Finkie a été choupinet comme tout en se retenant d'attaquer l’horripilant double sujet mais précisant gentiment qu'aimer un pays c'est aussi en respecter la langue, que la France ne pouvait être la nostalgie puisque la nostalgie n'est qu'un sentiment; Sentiment qui n'a rien de honteux d'ailleurs.
    Bravo Corto,Bravo Finkie. CCLM

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @CCLM: ce double sujet, techniquement une "dislocation linguistique", est très en vogue en Socialie depuis la fameuse anaphore de Président " Moi president, je " on l a maintenant a toutes les sauces, même Valls y recourt.
      Finkie est un amoureux de la langue et de la culture française, lire ses livres est un plaisir.

      Supprimer
  8. tonton flingueur9 oct. 2015 à 23:53:00

    entièrement d'accord avec ton édito et les commentateurs, j'écoutes et regardes toujours avec grand plaisir Finkielkraut, des moments d'intelligence et de lucidité hélas trop rares de nos jours ... le grand honneur que lui font les minuscules propagandistes de la novlangue en le cataloguant comme " néoréac" a l'instar de Zemmour, Onfray, Houellebecq et autres dangeureux passéistes ringards est la preuve que ses analyses sont justes... pour ces gens la réalité ne doit pas etre prise en compte, seule compte leur idéologie... j'ai donc visionné la video de onpc sur yout...e , pas regardé ruquier sur rance2 j'ai ma fierté ;-) Finkie plutot détendu et meme narquois par moments ... il faut dire qu'avec des "chroniqueurs" du calibre de moix et salamé , moix perdu dans un verbiage pseudo intellectuel tellement alambiqué qu'il en finit par ne meme plus se comprendre et salamé toujours tellement obsédé par le fait de tenir son role de "progressiste humaniste auto proclamée " qu'elle finirait par s'imaginer etre l'égale de luther king... les peoples bobos invités ? comme d'hab, rivalisant de moraline béate... masure pour ne citer que lui, affligeant... le clou de la soiré, le réquisitoire enflammé du petit commissaire du peuple , politologue ( c'est un métier ? ) on sent que si les goulags existaient en France il en serait un des plus fervents partisans...enfin j'ai quand meme entendu la miss salamé affirmer sans rire (et pourtant je trouves ca plutot drole, si on veut...) en parlant de Zemmour, qu'il n'était plus depuis longtemps qu'un idéologue camouflé en journaliste..., venant de quelqu'un comme elle et de 99% de ses confrères ce n'est meme plus du foutage de gueule c'est carrément l'himalaya de l'hypocrisie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tonton: Tiens, sais-tu qui a fait le dernier discours de " diplomation " (remise de diplôme en novlangue) à Science Po ? Je te de le donne en mille.... Léa Salamé ! c'est dire si le niveau grimpe !

      Supprimer
  9. Perso, je n'ai pas de télé.. Ou plus exactement je n'ai pas " la" télé ( quelqu'un m'a répondu hier: ah oui, vous avez les livres! J'ai rectifié: oui ET internet ..) donc je lis avec attention ce qui s'y rapporte, en étant bien consciente d'être protégée de la catastrophe personnelle que c'est de se trouver en contact ( même par moniteur interposé) avec ces gens là : Léa, fille de ministre ( j'en connais d'autres de la même eau qui sont venues faire une carrière en France qu'elle n'aurait pas pu faire chez elles) et l'autre qui a une phobie des mâles hétérosexuels blancs et judéo-chrétiens.. Elles suscitent elles mêmes par leurs propos le rejet des françaises ( de souche, comme moi , ou tout court, comme NM) ... Et elles vont finir par prendre des baffes .. L'hégémonie provoque toujours un retour de bâton qui sera sévère dans ce cas là ;) le mâle blanc hétérosexuel et judéo-chrétien étant la descendance de ses femmes qui ne disent rien mais n'en pensent pas moins ...Annette Lanonymette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Annette: Moix, le gars qui a dit qu un repas en famille c'était le début de l inceste, un gars givre donc, a qui on donne la parole ! on marche sur la tête.
      Heureusement, nous veillons et nous sommes de plus en plus a ne plus rien avaler de ces conneries pseudos progressistes, il suffit pour s en rendre compte de voir a quel point le niveua de défiance des Français vis à vis des z'élites est élevé

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Europe, ton soleil revient