lundi 5 octobre 2015

La Syrie, Assad, Daesh... et François Hollande qui n'a toujours rien compris...

Rappelez-vous, c'était il y a quelques jours à la tribune de l'ONU. Celui qui nous sert de Président avait déclaré à propos de la Syrie et d'Assad: " On ne peut pas faire travailler ensemble les victimes et le bourreau " puis d'ajouter " Assad est une partie du problème, il ne peut pas faire partie de la solution. Ce n'est pas parce qu'il y a un groupe terroriste qu'il y aurait une forme de pardon et d'amnistie pour le régime qui a créé cette situation ". Président affirmait ainsi haut et fort sa volonté que jamais Assad ne puisse de près ou de loin être soutenu par la coalition internationale en lutte contre Daesh. La voix de Président se devait de porter, il devait être entendu par le monde entier.

Et depuis, il a été entendu... Voyez donc avec ce petit tour d'horizon:

Le ministre espagnol des affaires étrangères, a déclaré: " Une des parties impliquées, c'est le gouvernement de Bachar al-Assad qui personnellement ne me plaît absolument pas (...) mais la paix se fait toujours avec les ennemis, il faudra négocier.

Le ministre autrichien des affaires étrangères Sebastian Kurz a également proposé que les puissances occidentales impliquent le président syrien dans la lutte contre le groupe Etat Islamique. 

L'affreux Erdogan qui tenait un meeting islamo-électoral ce week-end à Strasbourg, jusqu'ici farouche adversaire d'Assad, a déclaré que celui-ci " pourrait faire partie d'une période de transition dans le cadre d'une solution de la crise syrienne ". 

Malgré le jeu trouble de la Turquie dans le conflit civil syrien, l'Arménie a annoncé soutenir Assad.

Si Obama et David Cameron restent farouchement opposés à Bachar El Assad et ont réclamé maintes fois son départ, ils semblent avoir eux aussi évolué puisqu'ils ont, chacun de leur côté, annoncé qu'un calendrier prévoyant " éventuellement " un départ d'Assad pourrait être l'objet de négociations. Ce qui en langage commun peut être traduit par: Le départ d'Assad n'est plus une urgence.

Les ministres des affaires étrangères russe et américain ont annoncé que leurs militaires se rencontreraient pour mettre au point, non pas des opérations communes anti-Daesh, mais une organisation technique afin que dans le ciel syrien leurs avions ne se gênent pas mutuellement. La première réunion a eu lieu jeudi dernier.

L'Iran a annoncé vouloir s'engager, aux côtés des Russes, dans la lutte contre Daesh, possiblement par le biais du Hezbollah, et considère Assad comme un allié objectif pour éradiquer Daesh. Dès 2012, Le chef des unités d'élite de l'armée iranienne, Ghassem Soleimani, déclarait: " Nous soutiendrons jusqu'au bout la Syrie de Bachar El Assad".

Angela Merkel a quant à elle fait un superbe pied de nez à Président en déclarant jeudi dernier: " Il faut parler avec de nombreux acteurs, et cela implique Bachar al Assad, mais il y en a d'autres. "

Poussés par les diasporas syriennes locales, le Brésil, le Vénézuela et l'Argentine ne cachent plus aujourd'hui soutenir Assad, considéré dans ces 3 pays comme le seul rempart de protection pour les minorités religieuses.

La Chine a envoyé un porte-avion ( quand Hollande a fait rapatrier le Charles de Gaulle ) qui mouille maintenant à quelques encablures des côtes syriennes. Elle a annoncé vouloir prendre part à la lutte anti-Daesh aux côtés des Russes et confirme avoir fait parvenir des armes au régime de Damas. 

Les Russes ne font pas dans la dentelle et bombardent à tour de bras les positions de l'EI ( et sans doute aussi quelques positions rebelles ) avec, déployés en Syrie, 28 avions quand la France n'en a que 12 pour toute la région. Poutine n'a jamais caché qu'il soutenait le régime syrien et qu'une pacification de la région ne pouvait se faire " pour le moment " sans Assad. 

Etc, etc, etc... 

Bref, comme vous pouvez le constater, quoi qu'ait pu dire la semaine dernière notre Président à la tribune de l'ONU, le monde entier s'en fout royalement. Il peut continuer à rabâcher à qui souhaite encore l'entendre que Assad ne fait pas partie de la solution, Hollandouille n'est plus dans le mouv'; tous les grands dirigeants occidentaux et quelques autres semblent avoir enfin compris, parfois avec des motivations opposées, que l'éradication de Daesh comme la pacification de la Syrie ne pouvaient se faire sans Assad. 

Tous l'ont compris et l'admettent, parfois à demi-mots. Tous sauf un et il a fallu que cela soit le notre... Quelle pitié !

NB: à lire, en complément, pour ceux qui l'ont, l'excellent article d'Alexandre Adler paru dans le Figaro Magazine et intitulé: " L'inquiétant amateurisme de François Hollande. "

Folie passagère 2923.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

40 commentaires:

  1. Dernière phrase : que cela soit le notre. Cordialement

    RépondreSupprimer
  2. C'était un gros âne blanc,
    Tous devant, tous devant.
    C'était un gros âne blanc,
    Tous devant, et lui bavant.

    Faut-il que France ait fauté pour qu'elle paie si chèrement ses errements. Car quoi, lorsque l'on regarde l'histoire moderne, nous ne cessons de tomber de Charybde en Scylla. Le dernier honnête homme à avoir tenu le pouvoir fut ce pauvre Pompidou, mort trop tôt et qui faute de temps ne se préoccupa pas de mettre en ordre sa succession. La grande décarrade commença avec Monsieur de Puispeu, qui se voulait grand bourgeois libéral mais qui affectait de se prendre pour ce qu'il n'était pas. Puis vint le florentin, maître ès chausse-trappes, qui mit à mal les finances du pays, entreprit de mettre à mal la morale publique, inaugura une politique migratoire massive dont le but non avoué était la dissolution du peuple de France et de ses valeurs millénaires. Ensuite, les choses allèrent s'accélérant avec Jacques le roi fainéant, animal politique hors pair, doué pour la lutte pour le pouvoir mais dépourvu de la moindre idée quant à ce qu'il devrait en faire. Puis vint le magyar qui ruina le peu qu'il restait de l'héritage gaulliste en réintégrant la France au sein de l'Otan, continua l'oeuvre socialiste en autorisant une immigration de masse extra-européenne, chanta les louanges du métissage, son rêve étant la disparition du Français de souche. Le peuple de France étant supposé être maître de son destin par la grâce du suffrage universel, il était donc normal qu'il choisisse le plus con, le plus pitoyable qui soit pour tenir entre ses mains le destin de notre vieille nation. Madame la république a parlé, nous devons nous débrouiller avec un pilote de scooter nocturne qui court la prétentaine en loucedé comme le ferait un valet de chambre. Les voilà les valeurs de la république, depuis 1792 elle s'arrange des affairistes, des coquins, des massacreurs, des traîtres, etc. Et vous voudriez que l'andouille actuelle bitte quoi que ce soit aux affaires du monde alors qu'il a plongé le département dont il avait la charge dans les affres de la dette !

    Il va en falloir des sincères contritions, des coulpes battues, des suppliques avant que la divine Providence veuille bien se rappeler de nous. C'est qu'on ne chasse pas le Christ-Roi sans devoir en payer le prix.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre royalisme vous aveugle, les rois n'étaient guère mieux mais ils reconnaissait leurs bâtards.

      Supprimer
    2. @Koltchack: J adore ton commentaire tant il est bien placé ! Sauf le passage sur le Magyar :)
      Ceci dit, la royauté, je n ai rien contre, elle avait ses avantages et ses inconvénients et au moins n'était-elle pas soumise à la bêtise du peuple-électeur. mais pour l instant, la royauté n est pas de mise, donc on fait avec ce qu on a, autrement dit, pas grand chose ( sauf le Magyar , :) ) Et quand je dis pas grand chose, il va de soi que je parle de ce qui noussert actuellement de Président, sans conteste aucune, le pire de la 5eme

      Supprimer
    3. Géo

      Sauf erreur,Koltchak fait référence ici à l alliance entre la France,par l entremise de la Royauté,et le Divin,qui aurait été rompue par l exécution de Louis 16 .

      Cette alliance était censée protéger le Royaume de France.
      (Mais je peux me tromper dans l interprétation de son message)

      Supprimer
    4. Effectivement. Comme l'a si bien dit Albert Camus :

      « Le 21 janvier, avec le meurtre du Roi-prêtre, s’achève ce qu’on a appelé significativement la passion de Louis XVI.

      Certes, c’est un répugnant scandale d’avoir présenté, comme un grand moment de notre histoire, l’assassinat public d’un homme faible et bon. Cet échafaud ne marque pas un sommet, il s’en faut. Il reste au moins que, par ses attendus et ses conséquences, le jugement du roi est à la charnière de notre histoire contemporaine. Il symbolise la désacralisation de cette histoire et la désincarnation du Dieu Chrétien. Dieu, jusqu’ici, se mêlait à l’histoire par les Rois. Mais on tue son représentant historique, il n’y a plus de roi. Il n’y a donc plus qu’une apparence de Dieu relégué dans le ciel des principes.

      Les révolutionnaires peuvent se réclamer de l’Évangile. En fait, ils portent au Christianisme un coup terrible, dont il ne s’est pas encore relevé. Il semble vraiment que l’exécution du Roi, suivie, on le sait, de scènes convulsives, de suicides ou de folie, s’est déroulée tout entière dans la conscience de ce qui s’accomplissait. Louis XVI semble avoir, parfois, douté de son droit divin, quoiqu’il ait refusé systématiquement tous les projets de loi qui portaient atteinte à sa foi. Mais à partir du moment où il soupçonne ou connaît son sort, il semble s’identifier, son langage le montre, à sa mission divine, pour qu’il soit bien dit que l’attentat contre sa personne vise le Roi-Christ, l’incarnation divine, et non la chair effrayée de l’homme. Son livre de chevet, au Temple, est l’Imitation de Jésus-Christ. La douceur, la perfection que cet homme, de sensibilité pourtant moyenne, apporte à ses derniers moments, ses remarques indifférentes sur tout ce qui est du monde extérieur et, pour finir, sa brève défaillance sur l’échafaud solitaire, devant ce terrible tambour qui couvrait sa voix, si loin de ce peuple dont il espérait se faire entendre, tout cela laisse imaginer que ce n’est pas Capet qui meurt mais Louis de droit divin, et avec lui, d’une certaine manière, la Chrétienté temporelle. Pour mieux affirmer encore ce lien sacré, son confesseur le soutient dans sa défaillance, en lui rappelant sa « ressemblance » avec le Dieu de douleur. Et Louis XVI alors se reprend, en reprenant le langage de ce Dieu : « Je boirai, dit-il, le calice jusqu’à la lie ». Puis il se laisse aller, frémissant, aux mains ignobles du bourreau.
      »

      Lorsque l'on considère notre histoire depuis la révolution, on ne peut douter que la protection divine s'est détournée de la France après l'assassinat de Louis XVI. A de nombreuses reprises des armées ont violé le sol de notre patrie, ce qui n'était pas arrivé depuis Louis XIII. Pis, nous avons connu cinq occupations de notre pays par des armées étrangères. Et maintenant nous subissons certainement la dernière, la plus odieuse car elle se fait pacifiquement par l'entremise des traîtres qui se succèdent au pouvoir depuis 40 ans et fera entrer notre patrie dans le clan des pays tiers-mondisés livrés à la barbarie islamique.

      Supprimer
    5. Grandpas, combien de mauvais rois en plus d'un millénaire ? Ils se comptent sur les doigts de la main. Combien de mauvais présidents en deux siècles de république ? Autant voire plus, compte tenu des 40 dernières années.

      Supprimer
    6. Corto, je te sais sarkophile sincère, mais montre-moi en quoi ce que je dis sur lui est faux.

      Supprimer
    7. @Koltchack: je ne conteste pas ce que tu as écrit sur le "Magyar " il a commis des erreurs, je les connais. Quel homme politique digne de ce nom n en commet pas. Il n empêche que ma sarkophilie est objective, en ce sens qu'aujourd'hui, je ne vois aucun autre homme politique pour diriger à peu près efficacement le pays. Quelques uns se profilent mais pas encore assez murs :)

      Supprimer
  3. Oui! Quelle pitié! On appréhende les conséquences pour la France d'un tel aveuglement et d'une telle perte de crédibilité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: Pour perdre un tant soit peu de crédibilité, encore faudrait-il qu il y ait quelques restes. le pb étant que Hollande, à l international, n en a plus aucune; le coup de grâce ayant été le revirement de Merkel sur Assad. manquerait plus que sa conférence sur le climat soit un échec et boum !

      Supprimer
  4. L'Audacieux est un vrai chef de guerre , pas une couille molle comme Poutine, Barak , Merkel et les autres , lui a fait l'ENA par contre il était malade le jour où il était question de géopolitique ,il en est resté comment devenir député d'une circonscription .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: il a fait l ENA et tout le problème vient peut etre de là: déconnexion complète avec le réel

      Supprimer
  5. Les faits : Assad mène une guerre contre une partie de la population de son pays, le point culminant étant l'utilisation de gaz interdit.
    L'Etat Islamique mène une guerre contre tous ceux qui ne sont pas islamiques, contre plusieurs pays en même temps, massacre toutes les populations civiles et religieuses, organise des attentats meurtriers en concurrence au plus gros palmarès avec Al-qaïda, film et pratique la torture et les actes de barbarie, enrôle des enfants de 6ans, recrute des combattants en occident, détruit des sites historiques millénaires, pratique l'esclavagisme sexuel et expérimente diverses méthodes comme la dissimulation d'une bombe dans un bébé.

    C'est une preuve que les dirigeants mondiaux ne sont pas ignorant ou fou pour considérer l'importance d'une alliance avec Assad pour arrêter un fléau encore plus barbare que les nazis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Judex: j ai la flemme de rechercher les sources mais pour l utilisation de gaz "interdits", il semblerait, enquête de l ONU a l appui que Assad n y soit pas pour grand chose, ou tout au moins qu il n ait pas été le seul à s en servir.

      Supprimer
    2. Géo

      Pour les gaz employés par Assad,je confirme avoir lu,sur un site sérieux mais ne sachant plus lequel(Contrepoints?,ou...?)qu elles étaient mensongeres,du meme genre que cette histoire d armes nucléaires en préparation chez Saddam Hussein.

      Supprimer
    3. Le Point en a parlé et il semble que les >Russes détiennent des images satellites appuyant les conclusions de l'enquête conduite par l'ONU.

      Supprimer
  6. Bonsoir Corto,

    Beau billet. Personne de sensé ne peut suivre présiflan dans ses délires. Ce type est absolument inex, comme on dit dans les forces armées, doublé d'une incompétence absolue sauf en matière de démagogie. Par son comportement imbécile, il a ruiné plusieurs siècles de diplomatie française dans la région. Faut-il que nous ayons besoin des pétrodollars ou que les rétro-commissions soient valables pour en arriver à ce naufrage. L'arsouille avait au moins pour lui d'avoir une vraie culture.
    J'ai été le témoin muet et impuissant de la rupture entre nos ex-colonies africaines et notre pays avec la dévaluation forcée du franc CFA pour que notre pays puisse intégrer l'Euro. On voit les résultats de ce choix tous les jours que ce soit au plan économique ou au plan international. Nous sommes devenus des laquais et encore, pas ceux du premier rang. J'en connais un qui doit se retourner dans sa tombe tous les jours que Dieu fait.

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H: merci !
      essaies de trouver l article de Adler que je mets en bas de billet, ça vaut son peson de cacahuètes. Ou comment en 3 pages démonter Hollande. Impressionnant.

      Supprimer
  7. C'est tout de même incroyable, mon cher Corto, cette volonté de vouloir à toute force en découdre avec Bachar (de haut, bien sûr, car sur le terrain ce serait trop dangereux, d'autant que les Syriens qui pourraient prendre les armes sont déjà partis ou sur le départ pour l'Europe) alors que la Syrie n'a jamais été ennemie de la France, que je sache ?
    On nous dit que c'est un horrible dictateur, et que la manière dont il traite son peuple est intolérable, etc. Mais est-il inscrit dans la Constitution française que la France doive débarrasser le monde de tous ses dictateurs ? Car il n'est pas le seul dans son genre. On a même quelques coupeurs de mains et de têtes parmi nos amis, mais il est vrai que ceux-là sont riches et n'hésitent pas à remplir notre sébile de plus en plus souvent, ce qui change notre regard sur eux.
    Une chose est sûre, maintenant que Poutine a pris les choses en main, il sera difficile à notre roquet national de lui faire lâcher prise, même Obama a compris cela et a mis une sourdine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: c'est d ailleurs assez amusant de voir comment les médias relaient les frappes russes qui semblent porter de rudes coups à l'EI alors que celles des USA ou de la France (si il y en a ) sont passées sous silence. faudrait-il y voir une reconnaissance de la part des médias de l efficacité russe et par voie de conséquence du peu de succès des notres ?

      Supprimer
    2. @marianne: Les Russes ne s'embarrassant pas, on peut le regretter, d'éventuels dommages collatéraux...

      Supprimer
    3. La guerre moderne, totale, ne peut pas être propre. S'il y en a que cela défrise, qu'ils se tournent vers ceux qui ont inventé ce concept, à savoir nos révolutionnaires de 1789, qui ont également inventé le nationalisme. Grâce à ces deux concepts, ce ne sont plus deux armées qui s'affrontent mais deux nations, soldats et civils sont donc parties de l'ennemi à combattre. Et puis il faut être sacrément naïf pour croire que des armes modernes avec une capacité explosive inédite ne puissent tuer que des soldats. On laisse faire, ou bien ?

      Supprimer
    4. Géo

      @Koltchak

      Effectivement la naissance de la conscription aprés les revers de la Revolution qui avait déclaré la guerre aux grandes puissances de l Europe.
      Plus de 8000000de morts,sans compter disparus,estropiés,etc...jusqu en 1815.

      Des boucheries où on commence à s entretuer du fait des nations qui s affrontent et non plus les mercenaires ou armées de metier
      Ce qui a empeché un carnage plus gigantesque:la technologie limitée concernant l armement,
      Sinon,à quoi aurions nous eu droit en Europe!!!

      Supprimer
  8. Deux petits liens pour compléter mon propos:
    1) "La tentative de renverser le régime Syrien a été une catastrophe" (http://brunobertez.com/2015/10/05/la-tentative-de-renverser-le-regime-syrien-a-ete-une-catstrophe/
    2) "Formation des armées étrangères: des milliards de dollars pour rien" (http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2015/10/04/formation-des-armees-etrangeres-des-milliards-de-dollars-pou-14807.html)

    RépondreSupprimer
  9. Triste sire qui essaye d'être un grand homme et qui n'est rien qu'un pitoyable bouffon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: il semblerait que 80% des Français se soient rendus compte qu il était un bouffon çaen laisse encore 20% pour croire en lui, dont le blogueur de GVT

      Supprimer
    2. 20% de trop,quand au blogueur de GTV,il est irrécupérable.

      Supprimer
    3. Il est fidèle, c'est une belle qualité. D'autant plus grande que je pense qu'il perçoit bien les limites de son poulain.

      Supprimer
  10. Géo

    Hollande est surtout quelqu un de trés borné,avec une obstination déplacée qui frise presque l autisme .
    Sous le choc d un échec cuisant,et dans le déni de cet échec,il reste dans l aveuglement politique total.

    Certainement un trés mauvais joueur d échecs.
    Mat en peu de coups, pour sur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @géo: Borné, je ne sais pas, enfin si, mais bon, par contre, totalement a coté de ses pompes et de l air du temps, ça c'est certain, un amateur , en somme !

      Supprimer
  11. Corto, c'est carrément hors sujet, mais je ne résiste pas…
    Serait-il possible aujourd'hui de voir ça dans un film sans que le MRAP, SOS Racisme et Cie fassent un référé pour interdire l'extrait…? et Coline Serreau n'a pourtant jamais été de droite :-)
    http://www.dailymotion.com/video/x3m7lf_timsit-et-racisme_fun

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @libresechanges: trop connu comme passage et totalement non reproductible aujourd'hui

      Supprimer
    2. Géo

      @libreséchanges

      J ai relevé plusieurs courts passages désormais censurés dans divers films de réalisateurs différents,sur des sujets"sensibles"...(non censurés dans la version américaine quand il s agit de films étrangers)
      Ça ne s améliore pas!

      Supprimer
  12. Bof !
    "La croissance elle est là."
    "On va inverser la courbe du chômage"
    "Il n'y a pas de solution sans le départ de Bachar el Assad", "La fin se rapproche pour Bachar el Assad" (Fabius déc. 2012)

    Comme disait Dalida : paroles, paroles...
    Nous sommes tellement brillants sur la scène internationale que Hollande 1er fait maintenant ses discours à L'ONU devant une salle désertée par les principaux décideurs qui sont partis déjeuner.
    Il faut dire que si ses communicants géniaux estiment qu'il est impératif de voir les girls et d'improviser une conférence de presse sur des "frappes", les autres dirigeants ont autre chose à faire que de participer à sa campagne électorale et d'attendre sa majesté pour son discours.
    De toute façon, si on veut connaitre la politique étrangère de la France (à condition que cela puisse intéresser quelqu'un), il suffit de lire les éditos de BHL, aussi nuls mais mieux écrits.

    Droopyx

    P.S.H.S.
    Ce soir le JT de la 2 a réussi à ne pas parler du CE de Air France ! (je suis d'ailleurs surpris des réactions sur les sites dans la série ils ont bien raison, exploiteurs, etc. C'est extraordinaire comme dans ce pays on peut considérer qu'une Cie ne fera pas faillite....).

    P.P.S. H.S. Pourquoi est-ce toujours le pauvre Cazeneuve qui doit s'y coller pour aller assurer de son soutien les forces de police, de gendarmerie, ou les familles des victimes lorsque le crime est commis par un "déjà condamné". je suggère que ce soit dorénavant la Garde des Sots, accompagnée par le juge ayant prononcé la dernière condamnation ou celui de la mise en liberté (et sans protection particulière évidemment) qui y aillent.

    RépondreSupprimer
  13. Je crois au contraire que flambby a tres bien compris, si daesh se prend un claque pour de bon ( Les russes ne font pas dans le detail), nos gentil petits de "la religion de paix et d'amour" actuellement en stage Syrien vont revenir en France pour exiter la cinquieme colone muzz.Flamby leur donne des gages de bonne conduite en leur disant que la France n'est pas si "mechante" et est contre le "mechant" Assad.

    Des faibles
    personne ne respect les faibles, surtout pas les Muzz.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lowcarber: ainsi Flanby voudrait se faire Assad pour éviter d exciter nos muzz localement... Si tel était vraiment le cas, ce qui est fort possible, voilà qui ferait de cette andouille, un sombre connard!

      Supprimer
    2. Il ne veut pas se faire Assad, c'est de la posture pour assurer "nos" arrieres avec les etudiants Daeshiens "Francais" sur le retour.

      Supprimer
    3. @Lowcareber: j avais compris, je me suis malexprimé

      Supprimer
  14. Je plussoie, et avec ton billet, et avec l'ensemble de ce qui suit... La France n'a jamais été autant deconsideree qu' 'avec cet abruti, et la géo politique est absente, tous comme les mathématiques élémentaires, des programmes de l'ENA...
    Et je rencheris sur Lowcarber:notre bande de fantoches s' imagine naïvement qu'en léchant toutes les babouches à leur portée, les muzz'
    nous ferons des gâteries quand ils seront en force. C'est exactement le contraire qui va se passer. La soumission vue par Houellebec en pire...

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Europe, ton soleil revient