lundi 19 octobre 2015

Mixité sociale et privation de liberté


ET nous revoilà avec une énième reforme de la carte scolaire ! Najat travaillait en loucedé depuis des mois, nous dit-on, pour trouver un moyen de déghettoïser certains établissements scolaires. C'est vrai quoi, ce n'est pas très républicain ça: des collèges dans lesquels il y aurait trop d'enfants nuls et issus de milieux défavorisés et d'autres où il n'y aurait que la crème de la crème avec de bons élèves, ou, à défaut, avec des élèves qui savent se tenir et dont les parents seraient supposés être aisés... 

Et pour cela, Najat, elle a enquêté dans une dizaine de départements allant même jusqu'à étudier la population afin de " connaître les catégories socio-professionnelles des parents ". Aurait-elle donc, elle et ses services, recouru à un espèce de fichage des populations ? Non, bien sûr, elle s'en défend. L'objet est de mieux connaître les gens pour pouvoir, après, répartir intelligemment les enfants entre les différents collèges: Au collège La Zone de Sarcelles, on retire trois racailles par classe et on va les saupoudrer dans des collèges environnant plus smart & clever. En espérant que le saupoudrage fonctionne et que les trois nuls, au contact, deviendront moins nuls. Ce qui implique réciproquement qu'au collège Louis le Bon, on retire de certaines classes 3 têtes blondes bien faites et/ou bien élevées pour aller les balancer dans les classes de La Zone. En espérant, qu'au contact de cette diversité, ils fassent tache d'huile et que peu à peu, les bons tirent les nuls vers le haut, sans imaginer, bien sûr, que ces derniers puissent véroler les premiers. Fantastique ! 

Fantastique, il suffisait d'y penser, comme si d'autres n'avaient pas essayé avant ! Sans succès. Mais, là, c'est Najat, modèle d'intégration et de réussite sociale, qui est à la manœuvre ! Alors tant pis si toutes les expériences précédentes ont échoué. Et tant pis si elle n'aucun droit de s'immiscer dans les choix des départements puisque la sectorisation scolaire est du seul ressort des collectivités territoriales. Elle va y aller la Najat: Vive la mixité sociale ! 

Mélangeons les populations scolaires, les cancres avec les bons, les bien élevés avec les malotrus, les ceusses qui ont des parents qui s'en occupent avec ceusses dont les parents se foutent, les pauvres avec les riches, ceusses qui s'habillent Tati et ceux qui se drapent en Chevignon ! Tu parles d'un programme ! Comme si cela allait transformer tout ce joli monde en bêtes de courses à diplômes !

On aurait pu imaginer, par exemple, que la ministre réoriente une partie des milliards déversés dans les banlieues depuis des lustres et une partie du budget colossal de l'EN pour donner plus de moyens et plus de profs, d'éducateurs et de surveillants aux collèges en difficultés. On aurait pu imaginer qu'elle préférât porter l'accent sur l'environnement des collèges difficiles, travailler au plus près les parents démissionnaires, développer le soutien scolaires aux cancres, mettre en place un plan pour lutter contre l'absentéisme, aider les enseignants à conserver leur autorité sur les chiards, renforcer la formation des profs, etc... Non, non, la Najat, elle préfère - que l'on me pardonne l'expression - mélanger le linge sale avec le linge propre en espérant que la miction ne vire pas au gris ! Ce qui, vous en conviendrez, relève de l'impossible.

Sans compter les trésors d'ingéniosité que les parents savent développer pour faire en sorte que leurs rejetons aillent dans les meilleurs établissements. Parce que oui, il y a de bons établissements et des " mauvais ". Les bons resteront bons sauf à les polluer en y envoyant les zonards. Les " mauvais " resteront mauvais sauf à leur donner tous les moyens nécessaires pour qu'ils élèvent le niveau.

Qu'elle commence, elle et tous ces adeptes de la mixité sociale, par y mettre ses propres enfants dans ces collèges difficiles, qu'elle montre l'exemple. Et après on discute !

Mais c'est toujours comme ça avec les socialistes: Plutôt que de tirer vers le haut, on tire vers le bas, on nivelle, on arase, on mixe, on supprime les internats d'excellence, on supprime les bourses au mérite, on supprime les épreuves de culture générale, on égalise et tant pis si toutes les études nationales ou internationales montrent que notre  éducation nationale est à la ramasse... on continue le jeu de massacre ! Au nom de quoi ? D'un égalitarisme forcené !

L'effet pervers de cette énième réforme à venir: Comme d'habitude, ce sera un formidable coup de pouce donné à l'enseignement privé. Un comble pour des socialistes ! Épris de liberté pour tous, les voilà réfléchir à la meilleure manière de priver les parents d'une liberté essentielle: Celle de choisir le meilleur pour leurs enfants !

Bien, vous me direz, pendant que l'on parle de mixité sociale, on ne parle pas du reste, c'est bon à prendre aussi !

Folie passagère 2941.
Résultat de recherche d'images pour "collègiens sarcelles"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

40 commentaires:

  1. T'as raison sur toute la ligne...Mais sacré petite pouliche qd même...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'allais dire à peu près la même chose : avec une photo pareille, je suis prêt à lui pardonner toutes les réformes qu'elle voudra, moi !

      Supprimer
    2. Didier, on voit que vous n'avez pas d'enfant en âge scolarisable!

      Supprimer
    3. @Zen Aztec et Didier Goux: j'ai compris, on vous achèterait avec un joli bout de sucre ! Viandards !

      Supprimer
  2. Si, comme vous dites, sa "miction" vire au gris, elle a du souci à se faire pour sa santé!!! Ah, ces ministres qui font pipi partout pour marquer leur territoire!...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Brintox: Pipi partout ? ah que non , juste là où il y a " apartheid " !

      Supprimer
  3. Bonsoir Corto,

    Chaque jour qui passe nous en apporte une! Impressionnant de constater que la fatuité règne en maître au plus haut niveau de ce pays.
    Tu poses la bonne question lorsque tu t'interroges sur la méthode utilisée par les services du ministère pour connaître les catégories socio-professionnelles des parents. Il y a là un loup à soulever.

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H: en Socialie, tu as beau soulever un lièvre, la classe politico médiatique s'en branle ( oups!) et se tait. Impressionnant.

      Supprimer
  4. Tu peux compter sur les départements socialos pour mette cette bêtise à l'honneur.

    Il paraît que les journaleux ne sont pas les derniers à demander des dérogations actuellement. Comme pour la réforme du collège qui voit les enseignants toujours aussi réfractaires aux directives, ils ne vont pas chercher à dénigrer cette nouvelle lubie. Ils s'arrangeront sans difficulté pour obtenir satisfaction.

    Comme les enseignants eux-mêmes, les élus et les parasites qui gravitent autour. La mixité, oui, mais pas pour eux.

    Encore 19 mois pour détruire encore et encore jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'un champ de ruines dans tous les secteurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: Comme tu dis et tu ne seras donc pas surprise de savoir que le 93 s'est porté candidat !

      Oui encore 19 mois en admettant que les Français ne soient pas assez cons pour renouveler le bail !

      Supprimer
  5. D'accord sur toute la ligne et, tout comme H, interrogations sur les méthodes d'investigations de l'EN. Quant au transfert vers le privé, je le vis dans ma propre famille, après deux générations de profs dévoués corps et ame à l'enseignement public... qui doivent se retourner dans leurs tombes, les pauvres!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gridou: combien sont-ils a precher pour cette mixité et discretos faire tout le contraire... hein !

      Supprimer
  6. quand tu la vois, là, sur ta photo, on dirait une pensionnaire de Madame Claude attendant le client, une pro de luxe, ce que j'aimerai bien savoir par contre, c'est où sont ses moutards à l'école ! quelqu'un aurait la réponse ?
    j'imagine les 3 petits gamins bien propres sur eux, habillés en Chevignon dans le collège de St Denis, ils se font mettre à poil en 5 minutes chrono pour leurs fringues et, au mieux, se font racketter avant de prendre une dérouillée ! imagine les parents ! retour immédiat à l'école privée du coin
    d'ailleurs les écoles privées sont en train de mettre en place des classes supplémentaires de latin grec et des classes multilingues supprimées dans les collèges, des clients à récupérer , sa réforme va faire un flop

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: Content de te relir !
      La mousmé, ses gamins, ma main a couper qu ils sont dans le privé , normal, non faudrait pas qu on puisse les emmerder avec tous ces beaux discours: La mixité pour tous, mais pas pour eux !
      Le privé se frotte les mains et mezavi que les profs qui ont encore un peu de conscience professionnelle se mordent les doigts

      Supprimer
    2. Je pense exactement la même chose que Boutfil, une coquette de maison close.
      A savoir si elle prend cher, aussi cher certainement que la concierge espagnole.

      Supprimer
    3. Ses gamins, après l'école, vont au patronage du Bon Conseil à Paris dans le VIIème arrondissement.
      C'est un témoignage de deuxième main, mais il paraît que ce n'est pas un ragot.
      Ce qui m'a été rapporté, c'est que la donzelle voulait passer en priorité dans la queue pour l'inscription. Le directeur lui a demandé d'attendre comme tout le monde, et a accueilli ses enfants sans remarque particulière.

      Ce qui est croquignolet, c'est que les locaux du Bon Conseil ont été utilisé - oh à peine ou si peu! - lors de l'organisation des manifs pour tous...

      Quant à l'école que les mouflets fréquentent, je ne sais. Mais vraisemblablement dans le 7ème. Et dans cet arrondissement, privé ou public c'est la même population. (et pas celle du 9-3!)

      Popeye

      Supprimer
  7. Une telle obstination à faire systématiquement le pire pour "régler" les problèmes est quand même à saluer ! Lorsque tous les collèges seront mauvais, on ne pourra plus faire de comparaisons désagréables pour les ZEP, et hop le tour est joué !

    Hors sujet...quoi que...je voudrais vous faire partager cette vidéo

    https://www.youtube.com/watch?v=og8gClOLCyc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: une vielle obstination socialiste: l égalité pur tous qui peu a peu s est transformé en égalitarisme: on ne veut plus voir qu une seule tête, toutes les mêmes . Alors en attendant d'y arriver, on arase, on nivle, on met tout au même niveau.

      Supprimer
    2. Merci Nana pour cette vidéo que l'on devrait ...on peut rêver... projeter dans les écoles et aux heures de grandes écoutes.GfB

      Supprimer
  8. Le socialiste s'est :faites ce que je dit pas ce que je fait.
    L'école alsacienne a encore de beaux jours.

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Corto,

    Comme quoi, il faut se parler des belles plantes, elles sont parfois vénéneuses et dangereuses.
    Sinon, tu as vu ce qui se passe à Castres ? 15 jours que la gare est fermée et toujours aucune action de la puissance publique. Par contre, aucun km/h au-dessus de la limite imposée ne lui échappe. Question de solvabilité sans doute.

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H: à Castres ? l histoire des gitans qui bloquent la gare ? Et bien pkoi se gêneraient-ils puisque bloquer un autoroute, ça marche pour obtenir ce qu on veut. je vais aller regarder de plusprès cette histoire

      Bonne journée a toi aussi

      Supprimer
  10. Voyons ceux qui sont habillés en marque sont les gamins défavorisés justement (avec quel argent? Mystère et c'est loin d'être tombé du camion allez faire un tour a ronsy 2 pour voir qui sort des magasins avec des baskets rutilantes) . Dans les classes moyennes les parents qui élèvent leurs enfants correctement refusent le tout en marque (et d'ailleurs n'ont pas les moyens fait bien payer les impôts locaux la cantine la colo et le centre Aere pour les autres).
    Je me faisais tabasser en tant que bonne élève et j'étais loin d'être dans la cité la plus pourrie. Faut vraiment être debile mental pour croire que les nuls n'attendent que d'être aides. C'est une culture de ne pas travailler a l'école (c'est pour les filles ...), les collèges et lycées ont été massivement rénovés depuis mon passage ca n'a rien changé, il y a des associations d'aide aux devoirs et pour apprendre le français partout (et nul besoin d'argent une vielle salle et des bénévoles une boîte de craie ca ne coûte rien en fonctionnement) à tel point que les assocs refusent des bénévoles.
    On ne parle d'enfants en difficulté qui voudraient apprendre mais de gamins qui refusent l'effort s'en foutent et traitent de bouffons ceux qui ont le malheur de vouloir apprendre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ]@Lyly: c'est vrai que nos z élites considèrent que tout cancre est transformable, sans imaginer ou oser dire que certains sont incurables car ils ne veulent pas être décrotés. Dans les cités où règnent les petits boulots , les trafics et la débrouille, ces cancres là se font parfois plus que leurs parents. Pkoi iraient-ils a l école ?

      Supprimer
  11. Ce qui est tout de même incroyable au delà de l'obsession socialo-terranoviste d'utiliser l'Education nationale pour formater des citoyens à leur image, ce sont les moyens envisagés…
    Au beau pays de Candy-Hollande les discriminations sont vigoureusement proscrites, l'indignation hystérique qui a régné quelques jours autour de prétendus "fichiers"à Béziers en est la preuve.
    Et pourtant, il est question de répartir des collégiens dans les établissements scolaires en fonction de leurs origines sociales…
    Qui déterminera les "origines sociales" ? selon quels critères ? où seront stockées ces informations ?
    A moins que comme R.Ménard, l'E.N. se contente d'utiliser les prénoms comme marqueurs...
    Il y a là une inacceptable atteinte à la vie privée qui donnera à des fonctionnarisés les mêmes droits exorbitants du droit commun que le fisc.
    Les Français vont-ils se réveiller enfin face à ces médiocres malfaisants qui pleurnichent le matin au nom de la liberté de Charlie et qui étouffent la liberté de leurs administrés le soir au nom de l'égalitarisme à tout prix !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Libresechanges: Tiens à propos de prénoms, amuse toi a rechercher quel est le prénom le plus couru à la naissance dans le 9/3...
      Belkacem se défend de faire du fichage et de vouloir repartir les gamins selon les origines sociales, mais comme elle ne sait pas mentir...

      Supprimer
    2. Au centre des impôts à côté de chez moi, par tradition les vacataires d'été étaient les enfants des employés. Au nom de l'égalité des chances et de la discrimination positive, il a été décidé de ne prendre que des gamins des "quartiers" qui n'ont pas accès au même chance. Louable intention sauf que :
      - ils se sont basés uniquement sur les noms et prénoms pour déterminer l'origine sociale et les employés se sont retrouvés avec des gamins d'origine arabe ( très bien élevés au demeurant) leur racontant qu'ils voulaient leur indépendance et donc que leurs parents leur paieraient un petit studio à paris après le lycée. Vous imaginez la tête des gens à écouter ça quand certains avaient un conjoint au chômage et que leurs propres gamins n'avaient pas trouvés de boulot pour l'été. Discrimination positive ok mais gérer un vrai gamin des cités? ça va pas la tête!
      - la règle de ne pas prendre les enfants des employés était bizarrement oubliée quand il s'agissait des enfants des directeurs (qui avaient donc le moins besoin de travailler)
      Je peux vous dire que la classe moyenne n'a pas apprécié l'expérience...

      Supprimer
  12. Il est toujours plus facile de détruire que de construire...cf les fils de putes qui dynamitent le patrimoine mondial sans que personne ne bouge un cil...Et ces socialo malfaisants n'en ont pas encore fini, il leur reste 19 mois pour parachever leur œuvre. Il faut quand même reconnaitre que les français ont été assez cons et le mot est faible pour élire de pareilles crapules. GfB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @GfB: et les Français recommenceront si les médias continuent à les manipuler.
      Et quand bien même une équipe nouvelle, de droite il va de soi, revient au pouvoir, c'est pas en 5 ans qu elle arrivera à reconstruire tout ce que ces socialos auront mis à bas

      Supprimer
    2. D'autant moins que la droite, tendance Sarko, est largement dans les mêmes errances. Je rappelle que c'est au petit excité que nous devons la discrimination positive aux concours des grandes écoles, les rumeurs de fusion avec l'université (cf Paris Saclay par exemple) et la nomination de Migaud à la Cour des comptes, qui depuis pond rapports sur rapports sur la discrimination positive.

      Supprimer
    3. Tu peux rajouter les fdp qui laissent s'écrouler des églises "majeures" de Paris ou saccagent des places, monuments et serres. L'incurie et l'idéologie festive citoyenne et sportive peuvent être aussi destructrices que la dynamite, c'est juste plus long et dans certains cas plus cher.
      cf l'excellent site
      http://www.latribunedelart.com
      Droopyx

      Supprimer
    4. Géo

      Merci à Droopyx pour le site:

      Belles photos et un creve-coeur de voir des églises détruites,un chateau menacé,des places de Paris menacées par la Hidalgo,l incompétente et inculte Pellerin plus occupée à recaser Saale dans un juteux emploi fictif qu à préserver un patrimoine qui en vaut pourtant la peine,etc...

      On se demande à quoi sert le ministere de la Culture?
      A rien, à mon sens(idem pour celui du chômage ...et autres)

      Supprimer
  13. Sachant que faire le Chouf est plus rentable qu'allez dans une école , l'utilité de cette mixité sera d'avoir de nouveaux clients .
    Conseil aux parents , il y a de très bonne école française au Maroc .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: je crains que les dealers n aient pas attendu cette mixité pour démarcher les " bons " lycées

      Supprimer
  14. Étonnant non, cette photographie d'une dame cuisses à l'air, qui voulait supprimer la prostitution, mon cher Corto ! D'ici à ce qu'on se dise qu'elle voulait supprimer la concurrence, il n'y a qu'un pas que je ne franchirai pas, mais d'autres - et même ici - l'ont déjà fait pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: quoi donc, certains ici auraient émis l idée que notre chère ministre puisse etre... Non, vous avez du mal lire :)

      Supprimer
    2. Et encore vous n'avez pas la suite de la video :elle y fait une superbe "basic instinct"

      Supprimer
    3. Géo

      Je ne me permettrai pas de dire qu en vaporisant du Baygon,on ferait détaler cette ministre,non,ça,jamais,mais notons le mépris affiché pour les enfants d autrui,et leur famille,à vouloir imposer des changements d office en des lieux qui s averent nocifs pour tout éleve studieux,de la part de quelqu un qui prétend lutter contre la prostitution (sans s attaquer aux gangs mafieux) au nom du respect d autrui!
      Quelqu un qui montre quasiment ses fesses dans des lieux luxueux,mais,qui,en présence du roi du Maroc,porte un voile sur une photo et baisse les yeux d un air soumis et comme devant une Lumiere divine.

      Il convient,pour elle aussi,de savoir si elle est ministre en France ou au Maroc,et pendant combien de temps ce double-jeu malsain va perdurer!

      Nulle illusion cependant:elle obéit à ses maitres,tenanciers des lieux,pour les mesures qu elle veut prendre,en opposition à tout respect des droits d autrui,et sans aucun principe moral en conséquence.
      Le totalitarisme.
      Puisque ces genslà aiment bien comparer tout ce qui s oppose à eux à des fascistes,
      Rappelons que,dans l Allemagne nazie montante,il fut d abord coutume de mettre deux a trois juifs dans des classes d endoctrinés qui leur faisaient subir toutes les brimades possibles.

      Mais cette ministricule n a peut etre meme pas connaissance de celà,son "charisme" ne donne pas l impression d une premiere de la classe.
      Une vengeance,peut etre?

      Ceci dit,il ya des femmes bien plus gracieuses habillées semblablement mais qui n ont rien de vulgaire.

      Supprimer
  15. Évidemment la ministre n'a pas pensé un instant que les parents " de base" pouvaient faire la grève et occuper les écoles en cas de changement de sectorisation... Rien que la menace a fait reculer l'inspection académique sur un secteur que je connais bien .. ( mais l'enfant qui me concerne a déjà été changé d'établissement ;) mieux vaut prévenir que guérir ;) ) Annette Lanonymette

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP