mardi 2 août 2016

Pourquoi la mort du père Jacques Hamel est-elle si singulière ?

Père Hamel: des milliers de personnes "unies par la peine et l'effroi" pour dire "plus jamais ça".

Je regardais distraitement - je sais, c'est pas bien - les obsèques du père Hamel en la cathédrale de Rouen et me disais: " Tout de même, les familles de l'attentat de Nice doivent se sentir un peu abandonnées ". 

Qu'a donc fait le père Hamel pour que son histoire, sa mort et sa dépouille soient ainsi honorées ? Il est mort dans des conditions atroces. Comme toutes les victimes de Nice. Il est une victime de ces terroristes musulmans. Comme toutes les victimes de Nice. Il était Français. Comme la plupart des victimes de Nice. Il était prêtre, c'est tout aussi honorable que commissaire des Douanes Françaises, facteur ou retraité. 8 jours à peine séparent cette mort des 84 destins brisés de Nice. La France entière et sans doute une partie du monde connaissent et retiendront désormais le nom de Jacques Hamel mais personne pour se souvenir du nom des victimes de Nice, si ce n'est leurs familles. Il y eut le Bataclan et Nice mais pas de fleurs à la grille de l'église de ma ville, il y en avait tout plein ce matin. On se souviendra du père Hamel, on a déjà oublié Stéphane Albertini, Elodie Breuil, Romain Didier, Germain Lyon ou Robert Marchand et tant d'autres, tous tués à Paris le 13 novembre ou à Nice le 14 juillet. Alors ? Pourquoi tant d'hommages officiels ou spontanés pour le père Hamel et, déjà, l'oubli des victimes de Nice ou de Paris ?

Y aurait-il une gradation dans l'horreur, " un raffinement dans l'horreur " comme l'évoquait ce tartufe de BHL qui ferait que la mort du père Hamel serait plus atroce que celles de toutes les autres victimes du terrorisme. Je ne peux m'y résoudre.

Et pourtant.

Le père Hamel est une victime à part du terrorisme. Il a été lâchement assassiné pendant l'office qu'il célébrait, tout revêtu de ses habits sacerdotaux. Il avait 86 ans, je crois. C'était un prêtre, c'est donc en quelque sorte un dignitaire de l'Eglise catholique qui a été tué. Il était un représentant de la religion majoritaire en France. Un baptisé comme des millions et des millions de Français depuis des siècles. L'un de ceux qui ont baptisé, marié ou enterré tout autant de Français depuis tout aussi longtemps. En l'assassinant, les terroristes ont blessé tous les catholiques de France, tous ceux qui sont consciemment ou pas attachés à nos racines chrétiennes, à nos églises, nos petites chapelles et nos calvaires de bord de route. Comment pourrais-je aller, bientôt, à Saint Etienne, sans penser à Jacques Hamel ? Avec sa mort, c'est notre Histoire qui est atteinte. Sa mort a donc une portée historique - depuis quand n'avait-on pas assassiné un prêtre en France pour des raisons autres que crapuleuses ? - mais aussi une dimension symbolique.

Sa condition de prêtre catholique en fait aussi le " révélateur " d'une guerre de religion que certains ne veulent pas voir, préférant parler de guerre contre le terrorisme. Radicalisés de fraîche date ou pas, ceux qui l'ont tué, l'ont fait au nom d'Allah, au nom d'un Islam que certains nous présentent comme dévoyé. Dévoyé ou pas, dans l'esprit de très nombreux Français, c'est l'Islam qui a tué un catholique, prêtre de surcroît. Deux religions se sont ainsi affrontés, un instant, à St Etienne du Rouvray et cette fois-ci encore, après Toulouse, Paris, Dijon, St Quentin Fallavier et Nice, pour n'évoquer que la France, c'est " l'Islam " qui a gagné. Pouvons-nous supporter cette nouvelle défaite ? La mort du père Hamel serait-elle l'étincelle tant redoutée qui mettrait les Français dans la rue ? Sa mort ne serait-elle pas l'occasion pour que le rejet de l'Islam, que je crois très profond en France, bien plus que le rejet de l'immigration, s'exprime enfin aux yeux de tous ?

Il semblerait que la colère se fasse de plus en plus présente, pas un jour sans que l'on évoque une hypothétique (?) guerre civile - civile ou, in fine, de religions ? - et à écouter nos politiciens mais aussi les autorités religieuses, la menace et la crainte de graves troubles sont de plus en plus flagrantes. Il suffit pour s'en convaincre de les écouter ou de les lire depuis la mort du père Jacques Hamel. Branle-bas-de-combat à tous les niveaux de la République, appels pressant comme jamais à la refondation d'un Islam de France, à l'unité nationale, à la concorde, au calme, au padamalgam, au pardon... Comme jamais, il me semble. Même les musulmans sont invités, une première, sans trop de succès, à entrer dans nos églises pour prier et partager un instant de recueillement... 

Voilà pourquoi dans la longue, trop longue liste des victimes du terrorisme la mort du père Jacques Hamel est singulière: elle est historique et symbolique, mais plus encore, elle nous explose à la figure: un prêtre a été tué par des musulmans; " Le Christ a été tué une nouvelle fois " m'a dit une connaissance ce matin près des grilles de l'église de ma ville. Je parierai qu'elle y a laissé des fleurs.

Folie passagère 3260.
Père Hamel: des milliers de personnes "unies par la peine et l'effroi" pour dire "plus jamais ça".
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

37 commentaires:

  1. Tout porte à croire, mon cher Corto, que si nos gouvernants sont impuissants à nous préserver des carnages des islamo-terroristes, un revanche ils font d'immenses progrès dans le traitement des cérémonies d'obsèques. Il n'y arien de comparable entre les sifflets et huées de la Promenade des Anglais en direction des politiques, et la solennité de la cathédrale où évêques et prêtres accueillent Cazeneuve et Fabius avec la dignité qui convient.
    Cette fois on nous parle d'écran géant, vous verrez que la prochaine fois il y aura une fan-zone !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Marianne: sur ce coup là, cette cérémonie, nos gugusses ont tout de même eu du mal à pratiquer un de leur sport préféré: la récupération, et c'est tant mieux.

      Supprimer
  2. ça se réveille me semble-t-il !
    https://m6info.yahoo.com/un-journaliste-franco-marocain-du-1485319954915382.html
    délit de sale gueule
    mais des excuses, n'importe quoi ! est-ce notre faute s'il a une sale gueule ?
    c'est un truc à adopter sans retenue
    Allo, c'est le n° vert qui me protège ?
    Venez vite...
    Homo Orcus

    RépondreSupprimer
  3. Pour le pape,ce n'est pas une histoire de religion mais économique, selon lui , occident devrait encore même accueillir encore plus réfugiés.
    Alors comment voulez vous que les assassins musulmans s'arrêtent, ils continueront et ils ne seront pas les seuls coupables.
    Nos elites (argh) portent et porteront une lourde responsabilité en cas de conflit inter-religieux ou civil.
    Mais, eux auront leurs fesses à l'abri ainsi que leurs proches.
    Merde, alors.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas
      Ce pape à un problème, il devrait consulter et commencer par s’acheter un catéchisme.
      Il compare des assassinats commis dans la vie civile sous le coup de l’émotionnel : haine, vengeance, jalousie, cupidité, enfin tous les défauts qui accompagnent un être durant sa vie avec des assassinats de fanatiques en lien avec une secte qui ordonne de tuer ; Hashashin/assassin, ce n’est pas neutre.
      Le catholique baptisé qui tue lors d’un moment d’égarement connait sa victime et à des griefs personnels, il ne peut être comparé à des assassins aveugles, « je tue parce qu’on me l’ordonne ! »
      Le pardon, la joue etc. c’est une attitude entre chrétiens, pas pour des tarés, ce qui a rendu les croisades possibles.
      Un grand nombre de cathos ou qui croient l’être ont été dévoyés par la religion républicaine qui s’appuie sur le dogme chrétien en invoquant l’excuse. Ils sont tombés dans le panneau.
      Il continue avec la cause principale du terrorisme qui serait le capitalisme. Décapiter une femme en pleine rue c’est le capitalisme, zigouiller un gosse à l’arrière d’un pick-up c’est le capitalisme.
      Homo Orcus

      Supprimer
    2. @Grandpas: les responsabilités... n'est-ce pas aussi ce que j évoquais dans un précédent billet, de tout ce merdier, les attentats, des coupables mais aucun responssable !

      @Homo Orcus: + 1 !

      Supprimer
    3. Géo


      Le pape dénonce le capitalisme mondial mais c est de la poudre aux yeux.
      Le Vatican est très lié à de grandes multinationales,il a des interets dans des grandes compagnies d assurances,des banques,spécule en Bourse,c est pour cela qu il a des conseillers financiers par ailleurs adeptes d un ordre mondial dictatorial niant l existence des Nations,il ne peut agir contre eux,qui sont essentiels pour ses affaires matérielles.
      Aussi,jamais nous ne verrons le pape trouver aberrantes ces invasions de l Europe par des hordes qui n y ont pas leur place,
      Il est de la même clique que ces négateurs du droit des peuples à disposer d eux mêmes,il est entouré de cardinaux qui sont eux mêmes issus de grandes familles riches et liées au système capitaliste.
      Le Vatican ne reniera jamais ce qui se trame contre les États européens,même au prix de leur effondrement général et au risque de guerres civiles.
      Sa compassion pour les "pauvres" est de façade et lui permet de justifier son appui aux invasions migratoires.

      Ça ne l empêchera pas,lui aussi,de subventionner quelques oeuvres d intérêt général pour faire illusion,
      Et de prêcher la bonne parole et se faire passer grâce à l appui de médias complaisants pour un pape anticapitaliste alors qu il soutient ces grands cartels sis aux USA voulant instaurer cet ordre mondial totalitaire dont l ONU est l esquisse,ce grand marché unique où les identités nationales et spirituelles seront niées.
      Lutte t il contre la politique des USA et de leurs domestiques occidentaux en Orient?Part il en guerre contre cela?
      Dénonce t il le mal que vont subir les pays d Orient vidés de leur jeunesse qui se déverse en Occident?
      Non!il nous dit:accueillez les "migrants".
      Mêmes propos que les "socialistes".

      (Le problème à mon sens n est pas le capitalisme,mais que les États reprennent leur pouvoir de création monétaire pour détruire l influence des grands cartels bancaires planétaires sur les nations.)

      Supprimer
  4. Bonsoir Corto,

    Je trouve le ton de ton billet très juste. "Le Christ a été tué une nouvelle fois": espérons simplement, mais j'en doute fortement, qu'il n'y ait pas d'autre fois.
    Le défi à relever est énorme: l'Islam est-elle une religion compatible avec notre société? Si la réponse à cette question était non, quid de la population musulmane française? Je dois avouer que je n'ai pas de réponse toute faite. Je n'éprouve aucune difficulté à dialoguer avec les autres, tous les autres sans exception, mais je sais également que la faiblesse n'est jamais la bonne solution face à une telle problématique. Je ne crois cependant pas à un islam de France comme se plaisent à souligner bon nombre d'incompétents publics tout simplement parce que, ce faisant, ce ne serait pas l'Islam.
    Je te mets en lien le dernier billet paru sur le blog de Maxime Tandonnet parce que je crois que sa lecture s'impose: https://maximetandonnet.wordpress.com/2016/08/02/massacre-de-nice-temoignage/ (au passage, tu y noteras les réactions de certains intervenants). Je mets également celui de Gilles Devers qui rapporte les témoignages des religieuses présentes lors de l'assassinat de ce pauvre prêtre: "Saint-Étienne-du-Rouvray : Le témoignage des religieuses est un trésor" (http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/archive/2016/07/31/saint-etienne-du-rouvray-le-temoignage-des-religieuses-est-u-930698.html).

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  5. Le problème est qu'il n'y a pas qu'un islam. Nous sommes influencés parce que le catholicisme est unifié, qu'il a un chef, une doctrine, un clergé unifié. Je lis souvent des récits de voyages du XIXe siècle, et il y a de multiples façons de pratiquer la religion musulmane, l'islam de l'Afrique noire n'était pas celui de Bosnie, qui n'était pas celui de l'Indonésie, même si les cinq piliers étaient respectés partout.

    Le problème est l'apparition au XVIIIe siècle du wahabisme, version rigoriste qui s'exporte désormais partout grâce aux pétro-dollars saoudiens. On n'avait pas de femmes voilées en Afrique noire, même au Maroc, tout ceci est très récent, et les pétro-monarchies nous mènent en bateau. L'ennemi est là, il faut les dénoncer, les combattre, voire les abattre.

    Pour le père Hamel, il conviendrait qu'il soit inscrit au martyrologe, mais pourquoi ai-je des doutes ?

    Le Nain

    RépondreSupprimer
  6. Bien d'accord avec ce billet. J'ai ressenti la même impression bizarre que la mort de ce prêtre "comptait" plus que les morts de Nice (84 voire plus compte tenu des "urgences absolues" dénombrées). Est-ce parce que le mort et le lieu étaient choisis pour le symbole (un prêtre âgé dans une église ordinaire d'une banlieue ordinaire) alors que le massacre de Nice était perpétré pour lui-même (une foule anonyme dans une grande ville) ? Est-ce le mort "de trop" qui fera enfin réagir le gouvernement (même si j'ai des doutes) avant que la France n'explose (peut-être) ? A suivre...

    RépondreSupprimer
  7. Vous écrivez Corto "En l'assassinant, les terroristes ont blessé tous les catholiques de France". OUI cher Corto, je suis blessé, je suis écoeuré en m'imaginant la scène, le calvaire de ce pauvre prêtre. Je suis en colère après cette race qui assassine des enfants et leurs parents à Nice. Je suis furieux contre ce barbare qui a assassiné une mère sous les yeux de son enfant et tuait son mari. Je suis en colère contre ces assassins qui ont massacré des pauvres gens aux terrasses de cafés ou dans une salle de spectacle à Paris. Je suis furieux contre ce fou qui a décapité la personne qui lui donnait un emploi. J'ai une haine féroce contre tous ces barbares qui massacrent pour une religion ! Qu'ils aillent en enfer !
    Jean-Pierre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Jean Pierre: si j en crois l archevêque de Rouen qui a évoqué Satan hier, en enfer, ils y sont. hélas, cela ne nous satisfait pas.

      Supprimer
  8. he bien oui, il y a une différence entre les victimes. certaines sont plus médiatiques que les autres...ou servent différentes chapelles qui sont ravies d'utiliser ces atrocités sans aucun scrupules... voyez la photo de ce môme noyé sur la plage... en boucle partout... en revanche les victimes de Nices non!! les images seraient insupportables?????
    Les salauds qui nous gouvernent (quel autre qualificatif peut s'appliquer à ces ordures) n'ont aucune empathie pour leurs concitoyens, ils raisonnent en électeurs et en nombre de voies. Si l'enfer existe ces fumiers ont cent fois mérité d'y finir...
    GfB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @GfB: oh je n irais pas jusqu a souhaiter cela à nos dirigeants, qu'ils se prennent une magistrale déculottée aux prochaines élections suffirait à me contenter.

      Supprimer
  9. Corto , nous sommes en danger , il ne faut pas se le cacher .
    Valls dit que l'islam a trouvé sa place dans la république et qu'il nous faut faire un pacte avec . ( Si , c'est sérieux ) . Après le " vivre ensemble " , donc à nous d'accueillir , de faire de la place , voire d'aller ailleurs , il nous faut trouver des financements pour les mosquées . Donc , l'Etat séparé de la République , c'est bidon ?
    Comme je ne suis pas une buse et vous non plus les amis , je sais que des subventions ( oui , nos impôts ) financent des " associations culturelles musulmanes " ( on ne dit pas mosquées , c'est beaucoup plus doux " associations " ) . Et comme nous ne sommes toujours pas si crétins , même sans dents , nous avons connaissances des financements faramineux des pays arabes qui , par ailleurs , nous achètent notre patrimoine petit à petit avec la complicité de nos gouvernements successifs .
    Un pacte avec l'islam ? Ou à genoux devant l'islam , l'Or noir etc ?
    Mais non !
    Les terroristes islamistes ont assassiné un symbole de notre société . Catholiques , juifs , protestants , nous avons grandi avec le son des cloches des églises . les églises font partie de notre patrimoine , de nos coutumes . Le marché s'installe souvent à côté d'une église , sur la place des petites villes et des villages . Athés , pratiquants ou pas , cathos ou juifs , nous avons vécu ENSEMBLE , dans la paix depuis la dernière guerre . Et l'islam arrive en France avec ses vêtements de rejet de l'autre , s'imposant dans la terreur et il faudrait que nous nous y adaptions ?
    Nous sommes en danger .
    Chan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Chan: nous sommes en danger. absolument et toute notre histoire avec.

      Supprimer
  10. Causeur relève également que "juif" a disparu du martyrologue actuel. Bien d'accord avec toi sur le reste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Al West: j avais lu le texte de cet appel d'intellos musulmans et effectivement s ils font mention de tous les attentats ayant eu lieu en France ces dernières années, avec précision, ils ont " curieusement " oublié Toulouse et l hyper cascher

      Supprimer
  11. Egorger un prêtre, c'est manifester clairement qu'on livre une guerre de religion.

    RépondreSupprimer
  12. anne : bonsoir corto, beau texte... j'ai tout de suite été horrifiée quand j'ai appris la mort de jacques Hamel, car j'ai immédiatement pensé qu'un stade de plus avait été franchi... certes un seul mort, mais dans l'exercice de ses fonctions, en pleine messe, égorgé : message symbolique trés fort.
    aldostérone avait dit un jour dans une de ses vidéos, à propos du pillage des morts de l'accident de bretigny : si vous ne comprenez pas pourquoi des gens font telle ou telle chose qui vous horrifie... c'est parce que votre cerveau bloque.. il faut donc changer la question : pourquoi moi, je NE ferais pas une telle chose... vous obtenez la réponse...et ensuite vous comprenez pourquoi eux, l'ont fait en réinversant la réponse.
    pourquoi moi, je ne tuerais jamais un humain " basique",et encore moins un pretre pd la messe et en l'égorgeant... parce que..pour telles et telles raisons...
    je ne sais pas si je suis bien claire ( bref, nous avons atteint un haut niveau d'abjection lors de cet acte , l'histoire et le sacré ont été atteints )

    RépondreSupprimer
  13. Les raisons de cette "singularité" sont sans doute très nombreuses.

    Mais pour tous ceux qui ont été élevés dans la religion ou tradition catholique, et ils sont nombreux, ce crime :
    . a été commis dans la maison de Dieu, lieu de paix et d'asile.
    . pendant la Célébration de l'Eucharistie, acte fondamental de notre religion; et nous savons tous que les premiers Chrétiens devaient se cacher dans les catacombes pour la célébrer.
    . sur la personne d'un Prêtre, celui que nous appelons (ou avons appelé lorsque nous étions petits) avec respect et affection "Mon Père".

    Le Père Hamel était de la grande famille (et non pas communauté, bande de nases !) catholique, mais pour beaucoup d'entre nous il était un peu aussi de notre propre famille comme l'ont été pendant quelques siècles les M'sieu le Curé de nos villages.

    Agnus Dei, qui tollis peccata mundi, dona eis requiem sempiternam.

    Et n'oublions pas dans nos pensées ou prières l'autre victime gravement blessée.

    Droopyx

    RépondreSupprimer
  14. tonton flingueur3 août 2016 à 01:11:00

    beau billet Corto, auxquel je souscris entièrement, effectivement l'assassinat du père Hamel semble etre " traité " différemment des autres, peut etre le fait que cet homme ait été très agé et égorgé sans pitié en ajoute encore plus a l'horreur de l'acte... et puis paradoxalement le fait qu'il s'agisse d'une victime seule fait que nous pouvons nous identifier a son image, nous souvenir de son nom plus facilement, c'est terrible a dire mais les victimes d'attentats de masse comme ceux auxquels nous avons eu droit on tendance a etre " noyées " dans le nombre, c'est dire a quel point nous commençons tout doucement a nous y habituer...

    sinon, il est bien sur évident qu'en la personne du père Hamel, c'est la religion chrétienne qui était exprèssément visée, la religion des "infidèles " des " croisés " , quoi de plus symbolique que de tuer un pretre a l'intérieur meme de son église en terre de France, un symbole de conquete pour ces tarés... ceçi dit, je vois quand meme derrière ce traitement médiatique particulier un récup médiatique tout aussi intense que lors des précédents, mais plus " discrète " ou plutot plus sournoise et insidieuse, car au traditionnel padamalgam, cépacalislam, ect ect, s'ajoute maintenant le mantra rabaché en boucle de la " présence " des musulmans lors des messes dans les églises, je ne compte meme plus les fois ou j'ai entendu ça depuis une semaine... les " journalistes " ont décidé une bonne fois pour toutes de nous faire avaler le vivre-ensemble, meme si c'est un brouet bien amer...

    sinon, pour l'agitation politicienne autour de la refondation de " l'islam de france " ... je vous invite a visionner le C dans l'AIR d'aujourd 'hui, je n'ai pas de lien mais en cherchant sur youtube vous devriez trouver, j'ai été épaté, pas d'autres mots, par les analyses lucides et politiquement incorrectes de Mohamed Moussaoui, littéralement le seul sur le plateau a mettre les pieds dans le plat et a défendre la loi de 1905 et notre façon de vivre, contrairement a l'inévitable barbier et une journaliste de la CROIX qu'on sentait prets a abdiquer toute fierté et a se soumettre littéralement , ces 2 la, un spectacle pitoyable...voir Moussaoui les mettre minables, face a leurs lachetés, avait quelque chose de réjouissant , chapeau bas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tonton: Je ne regarde plus C dans l'air, lassé que je suis de toujours entendre les mêmes barbier et consorts intervenir sur tout avec leur suffisance d'expert auto-proclamés.

      Tiens, je t invites à lire ceci que m a fait suivre Gilly, histoire de te mettre de bonne humeur:)
      http://www.lepoint.fr/invites-du-point/didier_raoult/raoult-non-a-l-identite-hargneuse-03-08-2016-2058734_445.php

      Supprimer
  15. Les religions sont les matrices des civilisations. En s'attaquant à un curé, ces gamins montrent à quel point ils détestent la nôtre. Ils montrent que ce n'est pas seulement parce que notre armée a bombardé le califat, ou parce que nos politiciens auraient pris telle ou telle décision, contrairement à ce qu'écrit par exemple Michel Onfray (que j'aime lire par ailleurs).
    Non, c'est notre civilisation qu'ils haïssent, c'est nous. Du racisme pur jus. Tout un peuple haïssant un autre, et ce dernier semble peu à peu en prendre conscience. D'autant que cette fois, difficile de trouver des victimes musulmanes à interwiever pour fausser les infos en instillant l'idée qu'ils seraient littéralement et directement les premières victimes.
    Cela dit, ne serait-ce pas un calcul? Mettre en exergue un évènement n'ayant fait qu'un mort pour faire oublier le précédent qui en a fait 84? Pas improbable, après tout. Les français ont la mémoire courte.
    Alfred

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Alfred
      J'ai le même sentiment que toi. je ne disais rien jusque là mais n'en pensait pas moins ! Récupération pour masquer les vices de sécurité de Nice: cela sentait trop le roussi et ce meurtre arrange bien Caseneuve et Valls . Le pouvoir et les médias ne sont pas à une manipulation près. Ils savent que l'assassinat d'un prêtre émeut et que l'image résultante est plus forte que celle de 84 personnes dont des enfants.
      Paradoxalement on va encore lacher du lest vis à vis de l'Islam à coup et à coût de pasdamalgame et de vivre ensemble...
      le bracelet électronique et l'erreur de la justice sont même passés à la trappe... la mort d'un prêtre agé ne justifie pas que l'on soulève ce genre de problèmes

      Quelle époque formidable! la cuvette à chiotte tous les jours !

      Comment un peuple totalement anesthésié peut-il se regarder en face avec de tels politiques?

      Supprimer
  16. Pourquoi ? C'est effectivement la question. En tout cas, elle nous oblige à réfléchir sinon à comprendre. J'ai remarqué que les gens résistent à l'envie de hurler, de casser en retour.
    Et pourtant, il y aurait de quoi. Mais si à tout malheur quelque chose est bon, il faut reconnaître que l'on s'interroge et il me semble que L'église est montrée du doigt par ceux qui veulent la détruire, par ceux qui veulent que rien ne bouge et par ceux enfin qui veulent qu'elle évolue non pas dans le sens du vent ( dominé par la peur, reconnaissons-le) mais parce qu'elle a un caractère profondément universel et que l'amour domine la mort. Tuer un Prêtre,c'est sacré et soudain, les gens prennent conscience que TOUTES les vies sont sacrées et qu'il faut se battre car c'est une question de dignité.
    Voilà ce que je peux dire sur toutes ces morts au nom de je ne sais quelles idéologies mortifères car ces barbares ne sont pas des envoyés de Dieu.
    Et le Père Hamel nous a mis en garde !

    RépondreSupprimer
  17. Géo

    Je crois aussi que le meurtre de ce prêtre renvoie aux dernieres guerres de religion du 16eme siècle en France et,dans l inconscient collectif,elles restent bien présentes.
    Il y a donc un malaise général qui prend aussi sa source du fait que les gens captent,plus ou moins consciemment,que notre civilisation rétrograde de plusieurs siècles voire davantage,à cause des " élites" corrompues et inconséquentes,sans politique cohérente mais gérant les affaires au jour le jour selon leurs intérêts mesquins et égocentriques,
    car ne pensant qu à remplir leur gueules nauséabondes et décaties par les vices.

    RépondreSupprimer
  18. Hormis le fait qu'il soit prêtre c'est surtout son age qui a donné tant de compassion à chacun de nous , inconsciemment nous avons eu une pensée pour nos parents ou grand-parents , s'attaquer à une personne agée ou à un enfant c'est le comble de la lâcheté .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: de la lâcheté ? Pas vraiment, puisque cette horreur a été commise sciemment, préméditée, réfléchie et que ceux qui l ont commise savaient pertinemment qu'ils n en réchapperaient pas.

      Supprimer
  19. N'attendons rien des socialauds :
    Les images qui circulent ce matin sur l'évacuation de Sainte Rita donnent toute la mesure de leurs priorités.
    Une semaine après l'assassinat du prêtre et le lendemain de son inhumation, laisser des CRS traîner un prêtre dans l'église pendant la messe n'a rien de rassurant !
    Même si l'Etat est dans son droit, le timing est plus qu'affligeant.

    On attend l'évacuation de Notre Dame des Landes et de toutes les ZAD pour comparer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: nous sommes en phase ma parole ! voir billet suivant

      Supprimer
  20. Se questionner sur le symbolique, le réel, voire l'imaginaire, ce sont des préoccupations de judéo-chrétiens. Pour les musulmans (qu'ils soient actifs ou passifs) le seul horizon est l'élimination du non-musulman en fonction de leur force et de leur détermination. Ces petits salopards ont trucidé ce prêtre-là parce qu'il était à leur portée. Ces armées-là ne se confrontent pas à égalité avec l'ennemi, ils choisissent celui qui est plus faible, d'une manière ou d'une autre.
    Quant à l'élimination du catholique en particulier, et très précisément, cela se fait par le biais du discours politique (WASP U.S., islamophiles etc..). Je ne sais si on peut aller plus loin dans ce sens que le hollando-socialisme. Quant à ce discours papal là, il doit avoir une raison, que je ne connais pas. Sinon il contient ce qui est détestable dans la religion catholique : l'hypocrisie de tendre l'autre joue.
    Excuse-moi Corto d'intervenir de façon un peu brutale chez toi, c'est parce que j'essaie d'être concise. Sinon chaque mot serait à développer ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Geneviève Boyer:

      Pour le pape, j avoue le comprendre de moins en moins celui-là !

      pas compris : " Quant à l'élimination du catholique en particulier, et très précisément, cela se fait par le biais du discours politique (WASP U.S., islamophiles etc..). Je ne sais si on peut aller plus loin dans ce sens que le hollando-socialisme "

      Supprimer
    2. Alors je développe (un peu) :
      - les musulmans utilisent directement la force pour éliminer les corps,
      - les politiques (en particulier ce pouvoir là) utilisent les discours pour, petit à petit, affaiblir le catholicisme et les catholiques en particulier. Au profit des musulmans, juifs, protestants (white anglo saxon protestant) etc ..

      Supprimer

Les TROLLS seront systématiquement catapultés. Dépollution oblige ! Les commentaires d'anonymes quasi-systématiquement rejetés . La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.