jeudi 4 août 2016

Quelqu'un peut m'expliquer ça:

Cette photo a été prise lors d'une messe hommage au père Jacques Hamel. Il y a un truc qui me chiffonne. Pas vous ?


Le prêtre semble bien donner la communion à des hommes qui de toute évidence n'ont pas tout à fait l'air de paroissiens ordinaires. De plus, ces drôles de paroissiens semblent se servir eux-mêmes; c'est nouveau ça ?

Quelqu'un peut m'expliquer comment cela est possible ?

Folie passagère 3263.
Résultat de recherche d'images pour "fous"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

53 commentaires:

  1. Honnêtement je n'y crois pas. C'est trop gros. Je ne pense pas que ce soit des hosties consacrées.
    D'ailleurs on ne dirait pas des espèces de tucs ? Je veux bien qu'on ait du lourd dans le post Vatican II mais je n'imagine pas un prêtre distribuer la Vraie communion de cette façon...

    GG

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @GG: a l unanimité des commentaires qui suivent, il s agit de pain béni et non d hosties consacrées

      Supprimer
    2. ha ouais , des tucs , c'est pas con
      ça me donne envie d'en croquer avec un verre de porto
      quoique.....ça va mal avec ma chimio , donc....

      Supprimer
  2. Il s'agirait de pain béni et non d'hosties consacrées.
    Ce n'est pas un sacrilège, c'est de la démagogie banale et ça se serait passé à Vintimille.
    De toute façon, dans l'état de délabrement spirituel de l'Église, son patron en tête, il faut s'attendre à tout.
    C'est le type avec un verre à pied qui m'intrigue sur cette photo, il boit un coup de quoi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le verre à pied il s'agit d'une illusion d'optique. Ce n'est qu'une main qui croise les rayures de la chasuble...me semble t il. Quoique, car du pain, du vin et du b......on ne sait jamais avec un pape tellement d'avant garde !

      Supprimer
    2. @ Roland
      Il me semble voir la même chose que vous. :)

      Supprimer
  3. Ce n'est pas la communion, c'est la distribution du "pain bénit" qui a encore lieu dans certaines paroisses (j'avais vu ça avec étonnement en Normandie quand j'étais petite). Le pain est apporté par un paroissien, béni par le prêtre et distribué à tous (y compris ceux qui n'ont pas fait leur 1ère communion, comme les petits enfants par ex.) avant la communion ou à la sortie de la messe.
    Donc il est possible de donner du "pain bénit" à des musulmans (si ça peut leur faire du bien, no pb !)...
    Ce qui me choque en revanche, c'est les bonnets et casquettes vissés sur certaines têtes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon père me racontait que quand il était petit (dons les années 30 donc), on reconnaissait quel type de paroissien avait donné le pain à distribuer selon qu'il était frais, dur ou brioché...

      Supprimer
    2. "Ce qui me choque en revanche, c'est les bonnets et casquettes vissés sur certaines têtes..."

      Moi aussi. Bien que je ne sois pas concernée.
      Mais je suis civilisée et bien élevée. Donc, je connais un minimum de règles ; même étrangères pour moi, y compris en pays muzz.
      Je suis donc, moi aussi, choquée par ce comportement ; bien que pas du tout étonnée par tant d'incorrection. Même s'ils nous ont habitués à bien pire...

      Supprimer
    3. @Claribelle & Franzi: merci pour les explications que d'autres fournissent aussi.
      Ceci dit des muzz dans une église entrain de prier et de prendre du pain béni, perso, j ai du mal à croire a leur sincérité.
      Quant à la casquette pour l un et au bob pour l autre, la correction, ça s apprend tout petit, là, c'est trop tard

      Supprimer
    4. CeltiqueDeBanlieue4 août 2016 à 15:57:00

      @corto : et ce n'est même pas un bob mais un kufi il me semble. D'ailleurs ce qu'il porte sur le dos correspond assez.

      En gros il va à la messe habillé comme pour aller à la mosquée. Vous me direz, si demain je vais à la mosquée je vais m'habiller comme pour aller à la messe ... A ceci près que je ne m'habille pas en habit religieux.

      Supprimer
    5. @ CeltiqueDeBanlieue
      Et que vous devrez quitter vos chaussures :)

      Supprimer
    6. la grand mère de ma femme , notable chrétienne celte , offrait elle aussi le pain béni à certaines fêtes chrétiennes
      de même , cette coutume persiste chez les orthodoxes , Grèce, Roumanie, Bulgarie ( j'ai jamais été à la messe en Russie sauf à st Pétersbourg mais y avait tant tellement de monde que j'ai pas pu rentrer plus que de quelques mètres )

      Supprimer
  4. Ce n'est pas la communion mais le partage du pain, tradition qui peut avoir lieu à la fin de la messe.

    Le fait de l'avoir fait pendant la communion est un signe de la désorientation mentale qui règne dans les cerveaux des hommes d'Eglise actuels.

    Alexei

    RépondreSupprimer
  5. Rien de choquant ! Ils savent qu'en France ils sont nourris, logés et soignés. Corto, vous voyez le mal partout, il faut prendre un suppositoire PADAMALGAME de toute urgence et si les symptômes persistent il faut doubler la dose.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Roland et pour Corto ;)
      Ben oui, quand même...
      Ces pôvres petits, ils ont bien droit à un peu de vivrensemble. Non ?
      Il faut leur être reconnaissants de nous inventer tant de "beaux attentats, bien variés". Culbuto et sa démoniaque greluche G ne vont pas être contents; Ingrat que vous êtes ! :) (jaune)

      Supprimer
  6. J'ai souvenir d'une corbeille de pain viennois, distribué à l'assemblée après la Communion -c'était au mitan des 70's. Il s'agissait, crois-je me rappeler, du dé-jeûner.

    Le contenu de la corbeille ne fait guère penser à des hosties, en tous cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Al West: en effet ce ne sont pas des hosties mais bien du pain qui n a pas l air viennois. Je ne connaissais pas cette tradition d où mon étonnement, étonnement doublé par la presence de ces muzz chez nous :)

      Supprimer
    2. vous avez dit "pain viennois"?
      malheureux!
      vous jouez avec votre vie ,là!
      viennois, Vienne, ça vous dit rien?
      la défaite des teurs , l'humiliation de l'islam , bavordavel de maverdave !
      pourquoi ne pas faire une allusion fine à Lépante , tant que vous y êtes ?

      Supprimer
  7. Bonjour,
    D'après ce que j'ai lu (je ne retrouve pas où), il s'agit d'une distribution de pain bénit, comme cela se faisait couramment autrefois. En regardant bien l'image, il semble en effet qu'il s'agit de morceaux de brioche et non d'hosties.
    Il s'agit d'un sacramental ouvert aux non chrétiens, qui pourrait les amener - espérons-le - à la conversion!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @FX Guréin: oui, il s agit bien de pain béni d après les spécialistes ci dessus. Les amener à la conversion ??? Mouarf !

      Supprimer
    2. @ Corto
      Si l'islam est la religion la plus facile à "embrasser" (il suffit de prononcer 3 fois une petite phrase [dont je vous laisse deviner la teneur...], éventuellement en étant un peu "aidé" !), elle est aussi la seule dont on ne peut jamais sortir. Sauf à en mourir ; et pas toujours sans quelques "chatouilles"...

      Supprimer
  8. A ce propos , voici ce que je viens de trouver
    sur ... Yahoo !

    "Moi, je n’ai jamais eu de chance dans la vie:

    - Je suis né blanc, ce qui fait de moi un raciste.

    - Je ne vote pas à gauche, ce qui fait de moi un fasciste.

    - Je suis hétéro, ce qui fait de moi un homophobe.

    - Je ne suis pas syndiqué, ce qui fait de moi un traître à la classe ouvrière et un allié du patronat.

    - Je suis de confession chrétienne, ce qui fait de moi un chien d ’infidèle .

    - J'ai plus de 60 ans et je suis retraité, ce qui fait de moi un vieux con !

    - Je réfléchis, sans avaler tout ce que la presse me dicte, ce qui fait de moi un réactionnaire.

    - Je tiens à mon identité et à ma culture, ce qui fait de moi un xénophobe.

    - J’aimerais vivre en sécurité et voir les délinquants en prison, ce qui fait de moi un gestapiste.

    - Je pense que chacun doit être récompensé en fonction de son mérite, ce qui fait de moi un antisocial.

    - J’ai été éduqué sévèrement et j’en suis reconnaissant à mes parents, ce qui fait de moi un bourreau d’enfants opposé à leur épanouissement.

    - J’estime que la défense de mon pays est l’affaire de tous les citoyens, ce qui fait de moi un militariste.

    - J’ai le goût de l’effort et du dépassement de soi, ce qui fait de moi un retardé social.

    - Je suis opposé à l’assistanat sans contrepartie, ce qui fait de moi un ultra-libéral.

    - J’aime la France et je tiens à l’identité française, ce qui fait de moi un nationaliste rance et passéiste.

    - Je suis pour la maîtrise de l’immigration, ce qui fait de moi un islamophobe

    Bref, je suis né trop tard ce qui n’enlève rien au respect dû à mes parents, ce qui fait de moi un néandertalien.

    Je remercie tous mes amis qui osent encore me fréquenter malgré tous mes défauts… "

    Labolisbiotifool

    J ' ai moi aussi lu qu ' il s ' agit du " pain du partage "

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui sont en effet méritants.

      Supprimer
    2. @ Labolisbiotifool
      Je souris ; un peu tristement... Et plussoie, bien sûr §

      Supprimer
    3. @Labolistbiotifool: je ne connaissais pas cette histoire de pain béni, pour le reste, si :)

      Supprimer
  9. C'est la conquête... Partout où les muslims prient, ils s'approprient le sol, le territoire...
    Je lis Jean-Louis Harouel, "Les droits de l'homme contre le peuple"... où l'on apprend que les Français droits de l'hommiste tendent la corde pour se faire pendre. L'horreur ! Et nos belles âmes gouvernementales (et celles qui y prétendent) ne voient rien venir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Dame Ginette: on commence par les inviter à partager le pain ou la prière et puis après , l autre Boubakeur n hésite pas a dire que l on doit transformer les églises vides en mosquées.

      Supprimer
  10. C'est effectivement du pain béni...
    Ce qui me désespère ce sont ces casquettes que la plupart des porteur de ce genre de chose (toutes races et ages confondus) gardent vissées sur la tête quelque soient les circonstances...aucune éducation, aucun savoir vivre...des ploucs au sens péjoratif.
    GfB

    RépondreSupprimer
  11. Du pain bénit ? Au premier rang, ce que l'homme mange, ça ressemble pourtant plus à une hostie qu'à un morceau de pain.
    Vous remarquerez aussi la casquette du monsieur dans une église.

    RépondreSupprimer
  12. Ouf, ce n'est pas la communion !
    Il s'agit soit du pain de l'amitié,

    Soit du "Pain bénit". Vieille coutume qui était encore pratiquée lors des grandes fêtes dans mon village normand.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Pain_b%C3%A9nit

    A noter que s'il s'agit de "pain bénit" il s'agit d'un "sacramental" et "la plupart des sacramentaux sont destinés à tous les baptisés".

    Droopyx

    N.B. On a oublié de leur expliquer que pour l'homme dans une église, c'est tête nue. Peut-être se croyaient-ils dans une synagogue :-) !

    RépondreSupprimer
  13. Du pain sans doute. Mais sûrement des casquettes! La fraternité n'interdit pas une remarque sur la manière de se tenir dans une église.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: ah la casquette, personne n a du lui dire. J ai connu des curés qui n auraient pas hésité à le faire découvrir

      Supprimer
  14. Géo

    Du fait de l ambiance qui ressort sur cette photo,on aurait plutôt l impression que des gens sont en train de bouffer des morceaux de brioche dans une église.
    Il y a des types avec des coiffes qui donnent plutôt impression d avoir vu de la lumière alors ils sont entrés et ils bouffent et boivent.

    RépondreSupprimer
  15. A mon époque, à la paroisse des champs, pas celle de la ville, c'était un enfant de chœur ou une grenouille de bénitier qui présentait la panière à la sortie de la messe.
    ça me donne une idée pour une offrande aux muzz, des pains frits dans le saindoux !
    c'est méchant mais c'est jouissif
    Homo Orcus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Homo Orcus: du pain frits dans le saindoux... Sadique !

      Supprimer
    2. CeltiqueDeBanlieue4 août 2016 à 16:06:00

      @Homo Orcus & Corto : méchant, sadique et jouissif certes ! Mais en face nous on a des méchants qui explosent, mitraillent, égorgent, écrasent, et j'en passe.

      En matière de réponse, on fait petits joueurs, non ?

      Supprimer
    3. Attention le lardon est une arme par destination.
      Dans une boite au lettre : 6 mois avec sursis.
      D'ailleurs je me demande si on tient compte du calibre : saucisson 9 mois, salami 1 an ?

      Droopyx

      Supprimer
  16. Réponses
    1. hi hi hi...c'est vrai que ça y ressemble!!

      Supprimer
    2. Géo

      @l oiseau bleu

      "Chips"

      Peut être y en a t'il?
      Il eut fallu pouvoir regarder dans les sacs à dos que les gens avec les machins sur le crâne ont certainement posé par terre.

      Ça fait désordre quand même,postures,tenues...
      Le Sacré parait oublié.

      Supprimer
  17. peut être des "Chrétiens d'Orient?" je sais que cela m'est arrivée chez des religieuses à une messe du matin...et ensuite on la trempe dans le vin de messe, c'est bien meilleur...sais tu qui a pris cette photo? En principe les arabes ne communient pas que je sache.

    RépondreSupprimer
  18. Effectivement, une fois, j'ai vu une telle distribution lors d'un enterrement.
    Mais c'était à la sortie de l'église, et distribué par des femmes.

    Si c'est du pain ou de la brioche, ils auraient dû, avant de les bénir, ajouter une bonne ration de lardons !

    Vu de mon côté "nauséabond" : connaissez-vous la différence entre un islamiste et un porc ? (niveau : très facile)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contrairement au cochon, rien n'est bon dans
      l'islamiste!

      Supprimer
    2. @ Nouratin
      Parfaitement.
      Et le cochon c'est si bon ! Et cela reste la seule viande dont on est sûr qu'elle ne sera pas halal. :)

      Supprimer
  19. Le pain béni, jamais gouté, le pain perdu, oui.
    Pour le reste, les musulmans pratiquent la takia.

    RépondreSupprimer
  20. Tous les regards de l'assistance sont tourné vers "eux". Flippez pas les paroissiens ! :-)

    RépondreSupprimer
  21. La liturgie semble avoir beaucoup évolué...
    C'est curieux, en tout cas, moi, à ces mecs-là
    je ne leur aurais pas donné le Bon Dieu sans
    confession!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  22. Corto
    Très gêné par cette photo,Corto,et par les commentaires qu'elle suscite.

    Premier réflexe,proche du tien,et de bon nombre de critiques: on ne s' attend pas à ça dans une église,a fortiori lors d'une cérémonie liée à un crime religieux... Ce qui me choque ,fondamentalement,est que l' attitude de ces gens semble bien loin du recueillement...
    Ce qui me choque ensuite,ce sont tous les détails relevés par tes lecteurs:osties ou pain béni? Des hommes tête couverte dans une église?

    Même mes grands parents, instituteurs laïcs et bouffeurs de curé m'ont expliqué comment se tenir en une église. ( tout à fait entre nous,je ne suis pas certain de ne pas faire de gaffes si j'étais amené à entrer dans une synagogue ou une mosquée. ..)
    Aussi puis je comprendre que des catholiques critiquent le laisser aller de ces gens.

    Seulement voilà : ont ils,avant de venir participer ( pour qui,pour quoi) à ce recueillement, reçu le moindre enseignement sur,tout à fois, les règles à respecter,et la signification des rites?

    En d'autres termes ,qui est le plus à blâmer, celui qui croque
    une ostie avec sa casquette sur la tête, ou l' organisateur de cette cérémonie ?

    C'est la raison pour laquelle je ne m'associe pas,pour une fois,aux critiques formulées par bon nombre d'entre vous (nous!)
    Je crois encore (ou je veux croire...) en l'existence d'hommes de bonne volonté.
    Jesais que l'islam,en son état doctrinal, est incompatible avec les valeurs de notre civilisation, ne serait ce que sur le plan de La position de la femme...
    Mais je n'accable pas les acteurs de cette comédie de recueillement qui s' y sont retrouvés propulsés Je ne sais trop comment.

    J'aurais il y a peu commis l'insulte de manger de la main gauche dans un plat servi par des musulmans...
    Alors les personnes à blâmer,dans cette histoire, ne sont pas les acteurs,mais les metteurs en scène. ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah parce qu'ils sont intolérants aussi envers les gauchers? Me voilà représentant d'une minorité, stigmatisée par une minorité stigmatisée, haha!
      ... Décidément ils n'aiment pas grand monde.
      Alfred

      Supprimer
    2. Alfred: je crois avoir compris que la main gauche est réservée aux ablutions intimes...Il est donc interdit de l'utiliser pour se saisir d'aliments,surtout quand ils sont dans des plats collectifs... ( boulettes de semoule)

      Mais, à mon époque,les instits faisaient la guerre aux gauchers,qui salopaient leurs cahiers du temps de la plume sergent major et de l'encrier...
      Nous sommes donc maudits,en terre d'islam comme en terre chrétienne!😁!

      Supprimer
  23. @Gridou : vous avez plus que raison . Mais voyez vous le
    problème vient d ' abord et avant tout de la démission
    de nos ecclésiastiques , prêts à toutes les bassesses pour
    complaire au bisounoursisme . Quand j 'étais enfant , il y
    avait des curés " virils " qui jamais n ' auraient laissé
    entrer un débraillé , quelque soit la situation ...
    C ' est l ' un de ces curés qui a bien voulu me marier , dans
    une dignité du rite que l ' on ne connait pas actuellement .
    Il est mort juste après le pauvre ! Et je suis toujours marié !
    Et je me découvre toujours en entrant à l ' église ...

    Labolisbiotifool

    RépondreSupprimer
  24. dans les années 50, à Béthisy-St-Pierre (Oise), en colonie religieuse, le prêtre paroissien annonçait le nom de la famille qui offrait le pain, et, parfois il s'agissait de brioche. Nous essayions d'attraper le plus gros morceau :)
    Je me souviens des paysannes chantant à gorge déployée les cantiques, plus faux je n'ai jamais plus entendu, mais c'était joyeux. De l'odeur des fleurs pourrissant dans les vases, je me souviens aussi...

    RépondreSupprimer

Les TROLLS seront systématiquement catapultés. Dépollution oblige ! Les commentaires d'anonymes quasi-systématiquement rejetés . La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.