vendredi 26 août 2016

Pourquoi je soutiens Nicolas Sarkozy

chateaurenard, nicolas, sarkozy, promesses

Puisque Nicolas Sarkozy est maintenant officiellement candidat à la Présidence de la République, je rediffuse le billet que j'avais publié il y a tout juste un an et demi, en février 2015. Je n'en change pas une virgule. Je l'ai attentivement écouté, hier, lors de son premier meeting de campagne. J'ai entendu tout ce que je voulais entendre; un discours offensif avec des propositions chocs que j'approuve de A à Z. Pour les gneus-gneus qui viendraient ici commenter en disant: et comment il finance, et comment il met en place, etc..., ne vous fatiguez pas, le mode d'emploi viendra en son temps.

Ainsi j'écrivais:

" On me demande souvent comment quelqu'un d'aussi intelligent que moi peut (encore) soutenir Nicolas Sarkozy. J'en entends même certains se payer ma fiole à ce sujet. Soit. Que ceux-ci en soient assurés, je me contrefous de leurs sarcasmes ou moqueries, comme des millions de gens, comme les 100 159 adhérents qui ont voté pour lui lors de l'élection pour la présidence de l'UMP.

Je reconnais volontiers que de 2007 à 2012, sa présidence n'a pas été parfaite, loin s'en faut, que des erreurs ont été commises et que toutes les promesses n'ont pas été tenues. Je ne referais pas le bilan car il y a autant de manière de le faire que de juger d'une oeuvre d'art. C'est donc le Nicolas Sarkozy de demain que je soutiens.

Pourquoi, c'est assez simple en fait. J'accepte et approuve, faute d'avoir à court et moyen terme d'autre choix, le système en place. Nous sommes en démocratie, nous élisons des maires, des députés, des sénateurs, un président. Notre système, notre République fonctionnent ainsi, je l'accepte, je joue le jeu ( i-e, je vote dès que j'en ai l'occasion). A chaque élection à laquelle je prends part en tant qu'électeur, je m'efforce de me renseigner au mieux sur les différents candidats en lice et j'étudie leurs programmes avec d'autant plus de minutie que l'enjeu est important. Après, je vote pour celui qui se rapproche le plus de mes convictions, celui en qui j'ai le plus confiance, celui qui me décevra le moins, celui qui sera le plus à même de mener ma ville, mon département, ma région, mon pays dans le sens que je souhaite. Aucun candidat n'est jamais parfait, toutes les promesses ne retiennent pas mon attention, je pèse le pour et le contre et je saupoudre d'une dose d'affect... et je vote. Ainsi par exemple, dans ma petite ville, aux municipales, j'ai voté pour un mec moche, gros, pas sympa mais je n'avais pas le choix, en face, il n'y avait que des gauchistes. Par contre, depuis que mon maire a été élu, dès qu'il fait un pet de travers, je ne me prive pas pour lui dire. Je participe.

Revenons à Sarkozy. J'agis de la même façon (n'oubliez pas le principe, j'accepte le système et toussa). Je regarde le paysage politique et l'ensemble des acteurs en présence, de gauche à droite. Pour ce qui est de la gauche, le tour est vite fait, aucun ne m’intéresse. Même pas Valls qui depuis qu'il est ministre n'a strictement rien de positif à mettre à son actif. 

A droite, je me pose la question de savoir qui peut demain avoir le plus de chance de nous débarrasser des socialistes et de tous ces progressistes à deux balles. Je cherche à savoir qui est le plus à même de diriger le pays et de préserver à celui-ci un minimum ( ou le maximum) de souveraineté dans un monde qui, hélas, le permet de moins en moins.  Je cherche celui qui me semble être le plus à même de défendre au mieux ce que je suis: Français de souche et fier de l'être (quand tant d'autres s'en foutent), viscéralement attaché aux racines chrétiennes de la France, à son histoire, à sa singularité, à son identité, à son drapeau, etc... Je regarde et cherche celui qui a le plus d 'expérience pour être opérationnel dès son élection en 2017, nous n'avons plus de temps à perdre. Je cherche celui qui a la stature d'un chef d'Etat, les relations, un maximum de crédibilité. Je cherche celui qui a un casier judiciaire vierge, je l'ai déjà écrit, je ne voterai jamais pour un repris de justice. Je suis un "droitiste de tradition", j'ai la culture du chef. Je cherche moins un économiste - les politiciens n'ont plus depuis longtemps la main en matière d'économie - qu'un politique apte à défendre mes valeurs et peu enclin à nous entraîner dans des délires progressistes du genre GPA, ABCD, et tutti. Je ne veux pas d'un dhimmi. Je veux un gars qui soit capable de dire niet quand il le faut à l'Europe, à l'Otan, à qui il faudra dire non quand il s'agira de défendre nos intérêts. Je cherche celui qui à défaut de ré-enchanter le rêve saura donner un sens au pays et un peu d'espoir. Je cherche celui qui peut raviver le Trocadéro ou La Concorde de 2012.

Une fois que j'ai posé tout ça.  Qui me reste-t-il ? Juppé, il n'est pas de droite, il fraye avec l'ennemi, il est dépassé, il a été condamné. Bruno Le Maire ? Pour 2017, non, un peu jeune-pas-cassé comme on disait à Djibouti, premier ministre, oui, pourquoi pas. Fillon ? Non, je n'aime pas ceux qui crachent dans la soupe. NKM ? Une boboïde prête à voter PS à la moindre législative partielle ? Non, trop jeune et encore une fois, pas certain que la France soit prête à accepter une femme à la présidence. Xavier Bertrand ? C'est qui ? Marine Le Pen ? Même pas en rêve ni en cauchemar, elle n'a pas (encore) les moyens de ses ambitions. Qui d'autre ? Personne à part... Nicolas Sarkozy. Simple, non ?

Alors attention, je ne dis pas que Nicolas Sarkozy est capable de répondre à toutes mes attentes, je sais même qu'il peut encore me décevoir, je ne suis pas un perdreau de l'année, j'estime juste qu'il est le plus à même...

Parce que sinon, à part Nicolas Sarkozy, et en l'état actuel des choses, du pays et de l'offre disponible, vous avez qui à me proposer ? Pour 2017 ? "

Folie passagère 3277.
Résultat de recherche d'images pour "présidentielle 2017"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

119 commentaires:

  1. Question rhétorique qui n'est pas un argument. Ceux qui votent et qui "jouent le jeu" sans soutenir Sarko doivent sans problème te proposer autre chose. Leur candidat par exemple. Et ils sont sincères pour la plupart.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: sans problème me proposer autre chose ? sans doute, j'attends mais je ne suis pas sœur Anne. J'ai lu Le Maire, Fillon, parcouru Juppé, rigolé des tweets de NKM, et pour l instant, non.

      Supprimer
    2. Tu démarres à fond. Tiendras-tu la distance? :-)

      Supprimer
    3. @Pangloss: je suis un coureur de fond ;)

      Supprimer
    4. Je ne trouvais pas tous les mots pour écrire pourquoi je souhaite que Monsieur Nicolas Sarkozy doit notre président dans ce texte tout est dit et je comprends mieux pourquoi je fais ce choix. J'espère que les électeurs seront nombreux dans cet etat d'esprit qui me semble logique.

      Supprimer
  2. Réponses
    1. @Alexei: tu ne m as pas bien lu pour me proposer Marine.

      Supprimer
    2. "elle n'a pas (encore) les moyens de ses ambitions" ...
      heu, c'est quoi ses ambitions ? (c'est une vraie question, je me rends compte que ce n'est pas clair pour moi ... à part la "souveraineté", mais c'est un bien grand mot qui ne veut rien dire en soi si on ne le défini pas précisément)

      Supprimer
    3. @Yoananda: son ambition avouée ( et j ose imaginer qu elle n'est pas comme son père qui au soir du premier tour de 2002 reconnaissait qu il ne savait pas quoi faire ) est de devenir Présidente. En a-telle les moyens ? Je dis non pour l instant ( a voir pour 2022). Pourquoi: elle et son parti ne sont pas encore crédibles. j entends par là que pour etre élue, il lui faut un réseau, que l'administration, en particulier Bercy, la suivent et qu'elle ait, au parlement, une majorité, soit en gros pour l assemblée environ 250 députés pour la soutenir. Je ne crois pas un instant qu aux prochaines législatives elle puisse l'obtenir. Aujourd'hui elle a deux députés et deux sénateurs, elle améliorera sans doute son score ( 30, 40 , soyons généreux, 100 ) ce n'est pas suffisant. Voilà principalement pourquoi je dis qu elle na pas les moyens de ses ambitions.

      Supprimer
  3. Je n'ai personne. Ce sont les cinquante nuances de rose, du plus vif avec Mélanchon au plus brun avec Marine. C'est désespérant. Celui qui me proposera un Etat uniquement centré sur le régalien aura ma voix, mais j'ai l'impression que je vais aller taquiner le goujon.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le Nain: un Etat peut-il s'occuper uniquement du regalien ? Utopiquement peut-être, en réalité je vois mal comment ?

      Supprimer
  4. Discours honnête et propre.

    Que tu soutiennes Sarkozy, c'est ton libre choix,
    mais que tu refuses d'écouter les critiques argumentées, c'est autre chose.
    Pour moi Sarkozy est un "politicien", il veut être élu avant tout, et son discours ne reflète que son auditoire.
    Ce qu'il dit n'a rien à avoir avec ce qu'il fera.

    Il me semble qu'il faudrait au minimum en discuter un peu tout de même.

    (stp pas de "il a le droit de changer d'avis", tu es suffisamment intelligent pour comprendre que ce n'est pas de ça qu'il s'agit)

    Après, est-ce qu'il y a mieux à proposer que Sarkozy ?
    Dans le champ politique ?
    C'est un autre sujet.
    Déjà, on parle de ce qu'il fera probablement et des conséquences, ensuite, on peut refaire la même démarche sur d'autres personnes.

    PS : je ne suis ni pour ni contre le système. J'estime qu'on est dans un des pires systèmes imaginables, mais bon, ça m'empêche pas de vivre. Comme dans tous les systèmes pourris, y compris les dictatures, suffit de ne pas (trop) moufter pour vivre tranquille.

    RépondreSupprimer
  5. Vouloir c'est pouvoir. Il faut d'abord avoir un plan clair le reste suit. Ensuite on dégage les moyens. Donc l'essentiel est que Sarkozy ait un plan d'action de sauvetage. Avec les centaines de milliers de bureaucrates fonctionnaires inutiles, il y a là un vivier de financement incroyable. (Les mettre aux Assedic couteraient beaucoup moins cher : pas de frais de fonctionnement, etc...). A ce propos je trouve Sarkozy très timide : réduction de 300 000 fonctionnaires / 5 ans = 60 000 de moins par an.(6 M fonct./ carrière 20 ans = 300 000 départ en retraite par an. Donc Sarkozy ne veut pas remplacer 60/300 = 20 % des fonctionnaires partant en retraite. Il y a 9 ans il visait 50%. Deviendrait-il accro aux parasites comme le gros nabot teint .
    Je rappelle un de vos chiffres : 1M2 enseignants en France 700 000 en Allemagne. 500 000 inutiles à virer.
    Enfin pour moi, c'est le seul qui ait les vues claires de ce qu'il faut faire pour éviter le naufrage complet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "vouloir c'est pouvoir"
      la formulation exacte est "quand on veut on peut", qui signifie que sans volonté, pas de puissance.
      vouloir est un préalable, mais pas suffisant au pouvoir.

      De plus, dans le cas d'un pays, il faut un "vouloir" collectif, ce qui est TRES loin d'être notre cas.

      Pour le dire simplement, Sarkozy, même en voulant très fort, et même avec un bon programme et tout ce qu'il faut, se heurtera de plein front à toute l'armée dormante des fonctionnaires qui risquerait fort bien de se réveiller pour l'occasion.

      Le pays n'est plus gouvernable.
      Vous pouvez voter et re-voter ça n'y changera strictement rien.
      Tous ceux qu'on élit n'ont qu'une et une seule fonction : préserver le système, et donc, prolonger, le plus longtemps possible l'agonie.

      Supprimer
    2. @Yoananda: " mais que tu refuses d'écouter les critiques argumentées, c'est autre chose " je ne refuse pas mais d'une part la quasi totalité des critiques que l on fait sur Sarko, je les ai déjà eu et contre-argumenté. Alors a quoi bon, je ne peux chercher qu a convaincre, pas à argumenter avec des gens qui n entendront rien de mes arguments. L'essentiel des gens qui critiquent Sarko ne veulent voir que " ce qu il a mal ou pas fait ". 9a on le sait, perso, vu ses concurrents de droite ou de gauche, je préfère voir ce qu il a fait et bien fait et comme je l écris, je vois le Sarko de demain pas celui d hier. Enfin, si Sarko t interesse, pour pouvoir en parler " justement " je te conseille comme je le fais régulièrement, de lire le bouquin sans concession de Catherine Nay " l'impétueux "

      Enfin, tu écris " J'estime qu'on est dans un des pires systèmes imaginables " Pas d accord, notre système est loin d etre parfait mais il est sans doute l un des meilleurs. Il suffit d avoir voyager pour ne pas en douter. Il n est pas pourris, il y a quelques pourris qui le salissent et s en servent . Je n ai jamais adhéré au tous pourris.

      Supprimer
    3. Je maintiens, ce ne sont pas les gens qui sont pourris, mais le système.
      Chacun voit midi à sa porte, je ne cherche pas à convaincre, je pense que toi tu es satisfait, et ça me convient, je peux le comprendre ;-)

      C'est quoi ce que Sarkozy à fait de bien ?
      En fait, je l'ignore (mais pas par idéologie, c'est juste que je n'ai jamais rien lu dans ce sens) mais je ne demande pas mieux que d'être édifié.

      Ton billet ne le dit pas, il dit juste "moins pire que les autres".

      Supprimer
  6. Le problème que vont avoir Sarkozy et bien d'autres candidats, qu'ils soient de droite ou de gauche, mon cher Corto, c'est que de plus en plus d'électeurs ne supportent plus cette méthode qui consiste à leur dire : on prend les mêmes et on recommence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: je sais bien, et encore, ne sont ils pas prêts, nous dit-on a voter, par ex., pour Juppé ?

      Supprimer
  7. Sarkozy, Hollande, Jacques, François, Alain, Bruno et les autres … ne sont que des eunuques au service de l'Etat Profond, le Deep State.

    Sarkozy veut préserver les forces de l'ordre ? Il a supprimé plus de 9 000 postes entre 2007 et 2011 selon un rapport de la Cour des comptes en 2013. Une saignée qui s'explique notamment par le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, une mesure-phare du mandat Sarkozy. Côté Défense, la purge a été encore plus rude. La loi de programmation militaire adoptée pour la période 2008-2014 prévoyait la suppression de pas moins de 55.000 postes. Un mouvement poursuivi sous le quinquennat Hollande, avant d'être interrompu sous la pression des attentats de l'an dernier.

    RépondreSupprimer
  8. bonjours a toi et à vous tous petite parenté pour vous signaler la naissance de ma fille hier !!! je sait !! rien voir avec votre blogue mai je suit tellement heureux .tout comme vous je pence qu il est le seul a droite a être a la hauteur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Samava: et bien voilà une nouvelle qui met un peu de fraicheur. Comment se prénomme-telle ? Félicitations au papa et, tout de même, à la maman :)

      Supprimer
    2. bienvenue à cette petite fille, je lui souhaite que les bonnes fées se soient penchées sur son berceau et qu'elle ai une vie pleine de joies et de bonheurs , quel est son prénom ?

      Supprimer
    3. bonsoir et merci tout va bien pour elles . la petite merveille ( avec toute objectivité bien sur ) ce nomme Erine( prénom d origine celte nous sommes breton et nous en somme fier !! ). J ai faillie dire pour blaguer a mon père qu elle ce prénommais Djamila mai j ai craint la crisse cardiaque AAA

      Supprimer
    4. Bienvenue a Érine et toutes mes félicitations a sa famille.
      Droopyx

      Supprimer
    5. MERCI A VOUS DROOPYX

      Supprimer
  9. J'avoue avoir du mal à saisir: vous vous dites fier d'être Français de souche, attaché aux racines chrétiennes de la France et à sa souveraineté; vous soutenez néanmoins un judéo-tsigane qui a mis la France sous tutelle d l'OTAN, entre autres ignominies.
    J'ai même l'impression que vous le soutenez par défaut, vue l'impéritie de sa concurrence.
    Mais puisque vous demandez à votre lectorat une quelconque autre proposition, je suggère la restauration de la Monarchie.
    Au passage, bien qu'on puisse en être heureux, je ne vois pas en quoi on peut être fier d'être Français (ou d'en avoir honte): on est comme on naît; on peut par contre ressentir de la fierté ou de la honte pour ce que l'on est devenu, par son courage ou sa veulerie.
    Permettez-moi, cependant, de vous encourager à poursuivre votre entreprise, les espaces de dialogue sont trop rares pour ne pas être appréciés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lepoilux: judéo-tsigane ??? voilà le genre de commentaire qui pour le coup pue un brin le racisme. Je me fous qu il soit judéo-truc, portos-machin, du moment qu il n est pas muzz, ça me va.

      Le retour de la monarchie ? Je n ai rien contre si elle est parlementaire mais je ne pense pas vivre assez vieux pour voir la plus petite bannière fleurdelysée apparaître à Versailles ou flotter sur l Elysée

      Supprimer
    2. C'est amusant: quand on dit judéo-chrétien, c'est normal; quand on dit judéo-tsigane, c'est raciste!
      Quand on dit de Valls qu'il est espagnol, c'est vulgaire; quand on dit de Belkacem qu'elle est marocaine, c'est tolérable, et que l'ascendance de N. Sarkozy soit Hongroise et Bessarabe est de notoriété publique, je ne vois là rien qui puisse choquer.
      Pour moi, cependant, et comme je le disais précédemment, il n'y a aucune honte à être ce que l'on est né; ne me faites pas, en grâce, de procès d'intention.

      Supprimer
  10. Allez, je m’y colle encore une fois… en toute amitié, ça va e^tre un peu long, sans doute te piquer un peu les yeux, mais tout de même, essayons de faire avancer le Schmilblick :

    Tu écris notamment :

    « A droite, je me pose la question de savoir qui peut demain avoir le plus de chance de nous débarrasser des socialistes et de tous ces progressistes à deux balles ».

    Même une bique estampillée LR aurait sans doute une chance de battre Mimolette aux prochaines Présidentielles de 2017. En tout cas, faire un éloge d’« antisocialisme » à celui qui nous a fourgué Kouchner aux affaires étrangères à peine élu en 2007, Eric Besson, Jean-Pierre Jouyet, Martin Hirsh et Fadela Amara dans la même fournée, après avoir cherché à y inclure Manuel Valls (et si, rappelle-toi), qui a joué un rôle essentiel dans la nomination de DSK au FMI… et qui s’est maqué avec une icône absolue de la boboïtude branchée de « gôche », qui plus est ex de Laurent Fabius…

    « Je cherche à savoir qui est le plus à même de diriger le pays et de préserver à celui-ci un minimum ( ou le maximum) de souveraineté dans un monde qui, hélas, le permet de moins en moins ».

    Défenseur de la souveraineté française, Sarkozy ? Elle est époustouflante, celle-là ! Quid du traité de Lisbonne, qui a déchiré les derniers lambeaux de la souveraineté française, trahi jusqu’à la forfaiture le vote SOUVERAIN du peuple exprimé on ne peut plus clairement en 2005 (55% de NON) en nous refoutant par la fenêtre parlementaire (et avec la complicité essentielle de ce PS que tu exècres à juste titre) l’INTEGRALITE du traité constitutionnel (c’est VGE qui l’a dit tout sourire lui-même) au lieu du fumeux « traité simplifié prenant en compte le NON des Français » annoncé durant la campagne présidentielle de 2005 ?

    « Je cherche celui qui me semble être le plus à même de défendre au mieux ce que je suis: Français de souche et fier de l'être (quand tant d'autres s'en foutent), viscéralement attaché aux racines chrétiennes de la France, à son histoire, à sa singularité, à son identité, à son drapeau, etc... »

    La aussi, j’ai du mal à rester en équilibre sur mes jambes… petit florilège de citations sarkoziennes :

    « Toi, tu aimes la France, son histoire, ses paysages. Moi, tout cela me laisse froid. » Déclaration de Sarkozy à Philippe de Villiers.

    « « La France d’après (…), c’est une France où l’expression “Français de souche” a disparu. » Nicolas Sarkozy, Témoignage, page 280, éditions XO, 2006.

    (suite)...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "qui plus est ex de Laurent Fabius
      "
      Et de Donald Trump !!! Sarko pourra demander des conseils a sa poule si ils passent.
      LOL

      La totale

      Supprimer
  11. partie 2 :

    «Quel est l’objectif ? Cela va faire parler, mais l’objectif, c’est relever le défi du métissage ; défi du métissage que nous adresse le XXIe siècle. Le défi du métissage, la France l’a toujours connu et en relevant le défi du métissage, la France est fidèle à son histoire. D’ailleurs, c’est la consanguinité qui a toujours provoqué la fin des civilisations et des sociétés. Disons les choses comme elles sont, jamais le métissage. La France a toujours été, au cours des siècles, métissée… Ce n’est pas un choix, c’est une obligation. C’est un impératif. On ne peut pas faire autrement. Au risque de nous trouver confrontés à des problèmes considérables. Nous devons changer, alors nous allons changer. On va changer partout en même temps, dans l’entreprise, dans les administrations, à l’éducation, dans les partis politiques. Et on va se mettre des obligations de résultat. Si ce volontarisme républicain ne fonctionnait pas, il faudra alors que la République passe à des méthodes plus contraignantes encore… Si le communautarisme menace l’unité et l’indivisibilité de la République, ce n’est pas parce que l’on a trop fait… ce n’est pas parce que l’on a trop transgressé les sacro-saints principes de l’égalitarisme pour mettre en œuvre une discrimination positive. C’est tout le contraire… ». » Discours du 17 décembre 2008 à l’école Polytechnique.

    « Je veux être le président d’une France qui aura compris que la création, demain, sera dans le mélange, dans l’ouverture, dans la rencontre, je n’ai pas peur du mot, dans le métissage. » Discours du congrès de l’UMP, 14 janvier 2007.

    « Le métissage, c’est la volonté de vivre ensemble. (…) Le métissage, ce n’est pas la négation des identités… » Commentaire de Nicolas Sarkozy dans Le Monde en 2009, à l’occasion du référendum suisse sur les minarets.

    « Tout au long de sa visite, le président aura décliné, sur tous les tons et devant tous les interlocuteurs, la diversité des membres de son gouvernement. Au pays du melting-pot, il a soigné le casting de sa délégation. (…) Rachida Dati, « femme remarquable », Rama Yade, « beaucoup de talent », « ce sont les visages de la nouvelle France, la vraie France, la France de la diversité » (Sarkozy) … Le Figaro, durant le voyage aux US de Sarko, 08 novembre 2007.

    « Je cherche celui qui a un casier judiciaire vierge, je l'ai déjà écrit, je ne voterai jamais pour un repris de justice ».

    Euh… Ne t’avances pas trop tout de même, car on en reparlera sans doute bientôt ! Les casseroles de Sarko (instrumentalisées par une justice gauchiste, certes, mais pour une bonne partie d’entre elles posant d’énormes problèmes d’exemplarité et de responsabilité tout de même) valent largement la condamnation de « lampiste » (justifiée, nous sommes d’accord) de Juppé !

    « Je ne veux pas d'un dhimmi. Je veux un gars qui soit capable de dire niet quand il le faut à l'Europe, à l'Otan, à qui il faudra dire non quand il s'agira de défendre nos intérêts ».

    Tu ne veux pas d’un dhimmi ?

    « Poser comme postulat que l’islam est incompatible avec la République ne reviendrait ni plus ni moins qu’à interdire à certains Français de vivre un engagement que l’on reconnaît aux autres. C’est, au moins, de la discrimination, au pis du racisme. » Nicolas Sarkozy, mai 2003.

    « N’en déplaise à quelques-uns que je combats, l’islam, c’est aussi une partie de la France. » Nicolas Sarkozy, le 1er octobre 2007, à la Grande Mosquée de Paris, à l’occasion de la rupture du jeûne du ramadan.

    (suite)...

    RépondreSupprimer
  12. Partie 3 :

    « L’islam, c’est le progrès, la science, la finesse, la modernité. » Nicolas Sarkozy, le 17 juillet 2008, lors de la pose de la première pierre des nouvelles salles des arts de l’islam au Louvre.

    « Chirac faisait du CFCM un dossier impératif. Je dois reconnaître que Nicolas Sarkozy, avec toute son énergie et sa détermination, a réussi à redonner l’impulsion nécessaire. » Dalil Boubakeur, 2002.

    « Nicolas Sarkozy pense que supprimer un imam dans un quartier, c’est se mettre dans la situation d’y implanter rapidement un poste de police ! Ce n’est pas très rentable pour la République, car un religieux ne coûte rien à l’État… » Un conseiller des cultes au Ministère de l’Intérieur sous Sarkozy.
    « J’ai parlé avec lui du risque d’islamisation de la France. Il m’a répondu que le principal était de capter le vote des musulmans ! Il raisonne toujours en termes de gains ». Témoignage d’un proche, cité dans « Le mystère Sarkozy: Les religions, les valeurs et les femmes » de Samuel Pruvot, 2016.
    « Dire Niet quand il le faut à l’Europe » (en fait à l’UE) ?

    … où et quand Sarko a-t-il jamais dit Niet à l’UE, Corto ? Et voir plus haut pour la forfaiture de Lisbonne…

    « Dire Niet à L’OTAN » ?

    Ah bon ? C’est pourtant bien Sarkozy Nicolas qui, trahissant l’héritage gaulliste et la souveraineté militaire, diplomatique et géostratégique de la France rétablies par le grand Charles (mars 1966) a annoncé le 7 novembre 2007 la réintégration de la France dans le commandement intégré de l'OTAN (sous commandement réel totalement inféodé aux intérêts américains, CQFD). Une réintégration qui a déclenché pour partie et grâce à son grand pote BHL la catastrophique équipée libyenne que nous sommes pas prêts de finir de payer, en terme de déstabilisation de l’Afrique, d’islamisme terroriste et d’immigration incontrôlable via Lampedusa et l’Italie… sans même mettre en avant les dizaines de milliers de morts que cette saloperie impériale a entrainées.

    « Je cherche moins un économiste … qu'un politique apte à défendre mes valeurs et peu enclin à nous entraîner dans des délires progressistes du genre GPA, ABCD, et tutti ».

    Tes valeurs, celles de Sarkozy ?

    « Dominique, toi et moi, on ne nous aime pas, on est pareils, on est des métèques, on aime le fric et les femmes. » Déclaration de Sarkozy à Dominique-Strauss Kahn, cité par Le Monde, 2011.

    (suite) ...

    RépondreSupprimer
  13. Partie 4 :

    Je crois te connaître un peu, et malgré ce que tu veux tant vouloir croire, ta colonne vertébrale morale et civilisationnelle n’a absolument rien à voir avec celle du Pinocchio de LR (voir quelques exemples plus haut. Sans même parler de son pathétique retournement de veste sur le mariage zinzin… contre lequel, avec moi et des centaines de milliers d’autres, tu as pourtant manifesté cinq fois). Comment un type de ta trempe et de ton intelligence peut encore et toujours, malgré toutes les « preuves » de sa nocivité et de son cynisme qu’il nous a fourni pendant les 10 ans où il a occupé les plus hautes fonctions (5 ans Ministre de l’Intérieur, 5 ans Président de la République) se reconnaître dans ce Rastignac politique… je crois que cela restera toujours pour moi un insondable mystère…

    « Je cherche celui qui à défaut de ré-enchanter le rêve saura donner un sens au pays et un peu d'espoir ».

    Sarkozy, donner du sens ? Une girouette ne donne qu’un sens, celui du vent…

    Le rêve… le sens… l’espoir… comme en 2007 donc, avec les résultats que l’on sait ? On prend le même, qui une nouvelle fois « a changé », nous ressort des « propositions chocs » déjà évoquées (et oubliées ou trahies dix fois depuis dix ans) pompées en grande partie sur le FN et MLP dont tu dis « même pas en rêve », mais que tu « approuves de A à Z »… c’est de la méthode Coué au carré, et même au cube, mon très cher corto…

    « Ah bon, tu n’es pas cocu par accident, tu es cocu de naissance… » (le marquis au boulanger, s’apprêtant à accueillir avec joie sa femme infidèle, dans La femme du boulanger de Marcel Pagnol). Tu vaux tellement mieux que cet aveuglement là !

    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Énorme post !!!
      +10000

      Je pense rejoindre la sensibilité de Corto sur de nombreux sujets et c'est précisément pour ça que contrairement à lui, je ne voterais pas Sarko.
      Ce post explique mieux que je ne l'ai fait mes raisons.

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. @Marc: la première des choses a faire quand on veut discuter ou contre-argumenter avec quelqu un c'est de ne pas le brusquer en, par ex, insultant la personne que ce quelqu un soutient ( règle de base de toute négociation ).
      Toutes les extraits de phrases que tu copies colles, généralement sorties de leur contexte, je les connais, on nous les a tellement resservi, donc, bof.
      Un ex: tu cites: " N’en déplaise à quelques-uns que je combats, l’islam, c’est aussi une partie de la France. " Ben ouais, qu on le veuille ou non, que ça nous plaise ou non, l'Islam est bien aujourd'hui une composante de la France, ne serait-ce parce qu ils sont, dit-on, 7 millions à se dire musulmans, soit environ 12% de la population totale. Faut bien faire avec et voir comment on peut gérer le truc, faute de pouvoir sortir une batterie de catapultes. Tiens pour info, l'Islam est devenue cette année la première religion pratiquée en France, devant la religion catholique ( 8% des muzz se disent pratiquant réguliers pour 4% des cathos ).

      Tu me sais trempé et intelligent et tu ne comprends pas pourquoi, comme au moins des centaines de milliers de gens, voire des millions ( ils furent 9,7 millions a voter pour lui au 1er tour de 2012, 16 au second tour ), je soutiens Sarko: la réponse est toute simple, ça n'a rien d insondable ou d'impénétrable: parce que nous n avons pas trouvé mieux. Faut pas aller chercher plus loin.

      Trouve moi quelqu un de mieux qui soit capable et ait les moyens, dès le soir du deuxième tour de nettoyer et de relever autant que faire se peut le pays, et je signe de suite. Ne me propose pas Marine, elle a sans aucun doute l'ambition mais pas les moyens ( CF ma réponse plus haut à Yoananda )

      Enfin, une nouvelle fois, pdt ma carrière de négociateur, jamais je n ai conclu la fin d un round ( c'est comme cela qu on dit un " round de négociation " ), en rabaissant, même ironiquement, mes interlocuteurs. C'eut été l assurance d'une rupture de négociation ou d'un round supplémentaire.

      Bisous ma caille

      Supprimer
    4. Je pensais m'installer ce soir derrière l'ordinateur pour faire le même genre d'argumentaire, mais je n'arriverais pas à la cheville de celui ci.Merci.

      Je pense maintenant que rien ne sert d'argumenter tant notre hôte semble être dans l'affect. C'est dommage à dire mais il n'y a dans l'article ci dessus aucune raison rationnelle pour expliquer le choix de Corto.

      Quand on n'envisage même pas une seconde (cf ma réponse ci dessus) de sortir du carcan du système et de tenter une autre solution tellement il apparait que le mur est proche, c'est qu'on mérite presque ce qu'il va arriver à la France.

      "Dieu se rit..."

      Tristement vôtre,

      Alexei

      Supprimer
    5. @Alexei: ta réponse ci-dessus ? Celle ou tu proposes MLP ?

      Tenter une autre solution mais j y suis tout prêt si celle qu on me propose est viable.
      1) Compte tenu des échéances, je ne vois pas ce qui pourrait en si peu de temps bouleverser le système.
      2) MLP, je pense que c'est encore trop tôt pour elle, je ne dis pas pour 2022. Le FN n a pas les relais suffisants pour diriger et gérer le pays. Il n aura même pas une majorité suffisante pour gouverner à l’assemblée et au Sénat après les législatives qui suivront la présidentielle. Ce qui fait qu’aussitôt élue, si tant est que cela soit possible, elle serait virée.

      3 ) quant à l'affect, si choisir le candidat qui , à défaut d'autre choix, me parait le meilleur, c'est jouer à l'affect, et bien soit.

      Quant à ton tristement, à vrai dire, je te renvoie le compliment. Quand on ne veut pas voir, ni comprendre, mais pire encore, respecter le choix d un autre, voilà pour le coup qui doit rendre triste.

      Supprimer
  14. CeltiqueDeBanlieue26 août 2016 à 15:22:00

    @Corto : j'approuve votre billet (ou plutôt sa retranscription, mais je suis un récent fidèle). Vos arguments se tiennent (et même se tiennent très bien).

    Je maintiens mon opinion sur mon vote à venir, cependant sur le reste je me retrouve dans vos propos. Si Marine venait à sortir dès le premier tour et que j'avais le choix entre Sarko et qui que ce soit d'autre je voterai pour lui les yeux fermés. Comme vous dites : il m'a déçu, il n'a pas tenu toutes ces promesses mais (à part mon choix premier) je ne vois personne d'autres en mesure de maintenir (à défaut de redresser) la France. Il a la carrure d'un chef d'état lui, c'est indéniable.

    Bien à vous,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Celtique de banlieue: merci ! :)
      Et si Marine allait au second tour face à Juppé ou quelqu un de gauche, tu fais quoi ?

      Supprimer
    2. CeltiqueDeBanlieue26 août 2016 à 18:28:00

      @Corto : je pense que tu le sais très bien, Marine. Je l'ai déjà dis ici car je n'ai pas a m'en cacher, je suis adhérant FN et je serai fidèle jusqu'au bout. Même si je sais que les chances de l'emporter sont maigres. Je n'aurai pas sur la conscience d'avoir voter pour Juppé ou la Gauche (pour moi c'est du pareil au même) dans ce cas de figure.

      Je te retourne donc la question ;)

      Supprimer
    3. @ Corto
      "face à Juppé ou quelqu un de gauche" = pléonasme évident. Blanc bonnet et bonnet blanc !
      Perso, ce sera Sarko. Malgré sa reculade (que je considère comme une trahison)...
      S'il n'est pas vainqueur de la primaire, ce sera (à regret) Marine.
      Hors de question pour moi de voter pour un gauchiasse ; officiel ou officieux...
      Et pas plus pour les arrivistes mordant la main qui les a nourris.

      Supprimer
  15. Pourquoi j'ai voté Sarkozy en 2012 ? Pour ne pas avoir Hollande à la tête de l'état .
    2017 ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: il est effectivement bien trop tot pour pouvoir dire pour que nous voterons en 2017, il va s en passer des choses d'ici là, ça va être rock n roll ! Par contre, on ne doit pas hésiter à soutenir ceux qui ont une chance de l emporter pour nous débarrasser de la clique actuelle. On peut aussi, dès aujourd'hui, reconnaitre ceux pour qui on ne votera jamais.

      Supprimer
    2. Tu as soulevé le problème , dans la liste des prétendants(es) au trône reconnaître ceux pour qui on ne votera jamais ? 95% des candidats , donc tout ce qui est à gauche et au centre ne reste plus qu'à droite .

      Supprimer
    3. @Claude Henri: et à droite on a qui ? qui vaille le coup ?

      Supprimer
  16. Si Sarkozy est au deuxième tour de la présidentielle, je voterais pour lui pr défaut.
    Il y a quand même des prises de position de son quinquennat précédent qui ne passent pas, comme mettre des hommes plutôt à gauche comme ministre.
    Supprimer des fonctionnaires fera grimper au plafond certains aigris mais cela ne résoudra pas tous les problèmes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: perso, l ouverture faite à "gauche ", avec des gens relativement modérée ne pas pas gener plus que cela. Une erreur sans doute mais sans plus. Il y en avait même un que j appréciais un peu c'était Besson.

      Supprimer
  17. OK, donc la droite est épuisée. Elle poursuit son discours patriote tout en étant très proche du parti socialiste. En 2022, les problèmes auront tellement augmenté que vous serez obligés, pour tenir face au FN, de vous allier avec le PS. Ce parti étant monstrueux, il pourrait bien instaurer une dictature pour empêcher le Front d'accéder au pouvoir. On en est là. Les Européistes menacent de plus en plus ouvertement la démocratie comme le Brexit l'a montré.

    RépondreSupprimer
  18. Beaucoup d'arguments solides sur le fond chez La Plume à Gratter et en même temps sur la forme,une critique imparable des méthodes de négociation chez Corto:1 partout,donc, balle au centre.J'attends la suite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jean marc: La Plume est un ami personnel, rencontré à maintes reprises dans la vraie vie. Alors il n y a pas de match entre nous, juste deux bornés qui n'arriveront jamais à convaincre l autre :)

      Supprimer
    2. 2 bornés ? c'est rien de le dire !!!! amie avec les 2 je confirme ; les déjeuners et les soirées vont être animées pendant la campagne

      Supprimer
    3. @Boutfil: animées, pour sûr !

      Supprimer
  19. Au premier tour de la présidentielle de 2007 : Sarkozy : 31,18% JM Le Pen : 10,44%
    Au premier tour de la présidentielle de 2012 : Sarkozy : 27,18% M Le Pen : 17,90%

    Je ne sais s'il est raisonnable de faire parler ces chiffres, mon cher Corto, mais peut-être que Sarkozy devrait tout de même commencer dès à présent, à invoquer Saint Plafond de Verre dans ses prières ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: et quand bien même le plafond de verre sauterait et que MLP gagne quelque soit son adversaire, ce auquel je ne crois pas un instant ( même si j aimerais bien... pour voir ), MLP ne tiendrait pas 6 mois, ne serait-ce qu'à cause des législatives qui suivront et qui ne lui permettront pas d obtenir une majorité suffisante pour gouverner.

      Supprimer
    2. encore un attentat ou un événement grave avec les muzz et je ne parierai pas la-dessus Corto, les Français peuvent aussi donner une majorité dans la foulée, je t'accorde qu'elle aurait des soucis avec l'administration gauchiste, mais va savoir....

      Supprimer
    3. Bonjour,

      Ca c'est justement l'argument qui m'horripile.

      Comme MLP risque de ne pas être élue ou si elle l'est, elle peut être réduite à l'impuissance faute de députés ou en raison d'une opposition dans la rue, il faut demeurer raisonnable et retourner a casa UMP.

      A ce compte-là, dans 100 ans, dans 1000 ans, on aura toujours l'UMPS.

      Si un type se noie dans la rivière et que chacun attend que tous les autres se jettent avant d'y aller à son tour, ben là évidemment le noyé n'est pas prêt d'être sauvé.

      Ceci dit, je vous remercie de tenir ce blog.

      Supprimer
    4. @Boutfil: attentat ou pas, MLP ne passera pas, j en suis convaincu, elle fera sans doute un beau, très beau score, mais elle ne passera pas

      @anonyme: que ça vous horripile, je peux comprendre, mais c'est pourtant exactement ce qui va se passer, on retournera à la case Les Républicains / PS, faute d autre choix. Notons au passage que la case Les Reps / PS, ce sont avant tout les électeurs qui la font

      Supprimer
  20. Corto
    A titre préliminaire et amical: au vu du titre de ton billet, j'ai hésité entre deux attitudes:
    - te traiter de pure feignasse, oser balancer du déjà lu à un retour de vacances,c'est gonflé!
    - me demander pourquoi tu n' avances en août 2016 que tes arguments de début 2015.
    Le monde a,je crois,évolué entre temps!Et il eut été intéressant que tu analyses en quoi le Sarko 2016 avait pris en compte cette évolution...

    Tu as dû comprendre au fil de mes incursions sur ton blog que je ne partageais pas ton admiration pour notre ancien Président.
    (Tu noteras que j'ai mis une majuscule à "président", ce que je ne ferai jamais à propos de Hollande: ceci pour que tu ne me taxes pas d'antisarkosisme primaire, je lui reconnais l'envergure d'un homme d'Etat du niveau de ses homologues européens)

    Tu voudras bien admettre par ailleurs que ton argumentation,que je respecte,est pour majeure partie par défaut.
    Sarko est le meilleur parce qu'à la droite "traditionnelle" ses rivaux ne font pas le poids.Ce que je ne contredis pas, tant s' en faut!

    Ce qui me gêne considérablement,dans cette affaire,est qu'à un moment où ce pays est confronté , plus que tout autre peut être , au triple péril de la mondialisation, de l'imigration et du noyautage de tous ses rouages par des gauchistes islamisants...je ne trouve rien ,dans ce que dit actuellement ton candidat favori,qui m'apparaisse à la hauteur des dits défits.
    Et que qu'il ne va jamais au fond des choses...

    A titre d'exemple:ce n'est pas en réduisant le nombre de fonctionnaires que l'on sauvera la Republique.C'est en reciblant leurs missions sur des missions essentielles, et en s' affranchissant des contrôles tatillons qu 'ils effectuent pour le compte de l'UE..
    Tu as tendu la perche,dans tes commentaires, sur la définition des missions regaliennes: sujet fondamental,sur lequel les propositions de Sarko m'apparaissent plutôt floues...

    Tu me retorqueras à juste titre que je viens de te faire perdre cinq minutes sans rien proposer...

    Article un, le modeste citoyen que je suis n'a ni les moyens,ni la capacité à proposer quoique ce soit...
    Article deux,puisqu'il faut essayer d'être constructif.
    Et en reprenant une partie de tes arguments (fort justes) à l'encontre du vote FN.

    Oui,je mesure (par expérience professionnelle) le handicap terrible que constitue l'absence de relais au sein des institutions, del'administrattion etc ...de ce parti
    Et regrette les fluctuations de MLP sur l'Euro...
    Mais, nom d'un chien, c'est encore dans ses discours que je retrouve l'essentiel de mes préoccupations et de celles des gens que je côtoie!

    Alors,pour faire bref,constatant actuellement qu'il n'y a plus aucune distinction entre droite et gauche traditionnelles, que tous leurs candidats se réfèrent aux mêmes systèmes politicards, je me demande vraiment si je ne vais pas voter FN, sans croire pour autant que tout se passera comme ce parti le souhaite...
    Mais en espérant que la gifle sera telle quel'on verra enfin émerger du remue menage qui s' en suivra de vraies réformes,et de nouvelles têtes politiques un peu plus courageuses et couillues que les têtes actuelles!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @gridou: de pure feignasse, tu peux, comment pourrait-il en être autrement en rentrant de vacances qui avec moi moi sont tout sauf reposantes. Plus serieusement, j ai rediffusé car suite a mon billet " Le boss est de retour " certains ne comprenait pas mon soutien a Sarko.

      Plus de distinctions entre droite et gauche traditionnelle ??? ah non alors ! pas d accord, ça c'est le discours du FN, il y a tant de différences entre les deux, ne serait-ce que sur l éducation, la place de la religion, le Gender, la famille, la justice, l’assistanat, etc...
      Voter FN pour quoi pas si c'est pour foutre le bordel et repartir sur de nouvelles bases. reste a savoir combien de temps le bordel mettra a se résorber et je ne croispas que la France est besoin de plus de bordel que celui que nous avons actuellement

      Il ne vas pas au fond des choses ? ben crotte !! :) As tu écouté soigneusement son discours d hier à Chateaurenard ? Tout y est. Reste a savoir comment il mettra ce qu il propose en oeuvre.

      Entre 2015 et 2016, pas grand chose n a finalement changé: Daesch a pris de l envergure et Merah n était qu un signe avant coureur. Je l ai écrit à l époque. Comme j ai écrit que la préoccupation était moins l immigration en tant que telle que la montée en puissance de la musulmanisation. Les arguments de Sarko ? En 2012 pour avoir suivi de très prés sa campagne, il avait quasiment tout vu de ce qui est advenu depuis.

      Le nombre de fonctionnaires ? rien que dans l EN et a population d élèves comparables on en a 50 000 de plus qu en Angleterre ou en Allemagne, pays pourtant mieux placés que nous au classement PISA

      Supprimer
    2. Corto
      J'ai apprécié ta réponse.
      Au point que j'ai lu attentivement l'entretien de Sarko au Figaro magazine...
      Et me suis arrêté au"Barouin
      le mieux placé pour être premier ministre..."
      Alors là, désolé,Corto.
      Ce type est tout autant responsable de l'islamisation de la France que les gauchistes ,ou ce fruit vermoulu de Juppé.
      Alors basta,bordel pour bordel,j'abandonne définitivement toute idée d'accorder ma voix à ces spécialistes de l'enfumage.
      Et advienne que pourra,ce pays ne s' en sortira que par une immense colère des sans dents.
      Qui n'ont que faire des petits traficotages Barouinesques...

      Supprimer
  21. René

    J'ai eu grand plaisir à vous lire et je rejoins votre analyse :
    - impossible pour moi de voter à gauche (voir tous leurs mensonges),
    - Juppé, c'est par rapport à Hollande bonnet blanc et blanc bonnet (c'est pour cela qu'ils ont la préférence du poison Bayrou)
    - Sarko est le moins mauvais, quoique j'ai aussi une bonne impression de Fillon
    - MLP n'aura pas les pouvoirs pour gouverner, en particulier coté des députés, donc elle se fera laminer dès son éventuelle prise de pouvoir, ne pouvant tenir ses engagements.
    Donc en cas de gauche contre MLP, mon coeur ira vers cette dernière, car le pire serait de voir continuer la destruction du pays par la gauche (Juppé en fait partie).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @René: en cas de duel MLP / Gauche, pour la premiere fois, je voterais blanc

      Supprimer
    2. C'est ma position pour les élections autres que présidentielles (duels FN Gauche).
      Pour la présidentielle, on nous rabattra tant les oreilles avec le front républicain que l'élection de MLP est impossible. Mais ensuite, voir un socialo nous rabâcher qu'il est légitime m'horripile. Même s'il n'a pas 50 % des suffrages exprimés (à cause des votes blancs), il est élu, mais il n'est pas obligé de se draper dans sa grande légitimité (voir le dernier vote dans le Doubs lors du remplacement de Moscovici où le duel PS FN a donné seulement une majorité relative au PS, mais qui a crié à la légitimité).

      Supprimer
  22. Je ne voudrais pas soutenir à fond notre hôte ;) mais ( ben si quoi!)
    Si on compte ce qu'on a vécu sous Sarko et ce qu'on vient de vivre sous Hollande : y'a pas photo..
    ( d'ailleurs si Sarko promet de revenir à des heures supplémentaires non imposées, il rafle le vote des enseignants et résout la question de réduire les fonctionnalités / trouver de nouveaux profs ;) )
    2) qui est capable de produire un shadow cabinet demain matin , si y'a urgence? ... Ben oui du coup y'a pas des masses de candidats présidentiables ;)
    Annette Lanonymette

    RépondreSupprimer
  23. Géo

    Bonsoir

    J approuve globalement les propos de Marc Leroy,mais je pense comprendre la position de Corto,dans la mesure où il a conscience que nous allons à la catastrophe générale assurée,il cherche simplement à trouver le cheval borgne au milieu des aveugles,qui serait celui qui ferait théoriquement le moins de bourdes dans un système condamné sans appel,à ce que j ai cru percevoir depuis le début.
    Donc,faisant l analyse des forces en présence,Corto a déduit que Sarkozy,en la circonstance,serait le moins nocif.
    Mais ceci dans la pleine conscience,je suppose,que ce n est qu une solution de moindre mal qui n empêchera pas un avenir très sombre (avant une renaissance),mais pourra sauver quelques meubles,ce qui limitera théoriquement un peu la casse.
    Car le pays à mon sens est dans une situation qui ne laisse aucun doute sur un effondrement du système.
    Nous connaissons tous les fautifs et ce ne sont pas les musulmans traditionnels qui en sont responsables.
    Laissés dans leur contexte ils n auraient pas posé de gros soucis.
    Mais quand on laisse les gens faire n importe quoi ils fument les cigares du patron,se servent dans le frigo et finissent par prendre ses meubles,sa femme et sa fille et le patron se retrouve à la porte,musulmans ou autres.
    C est valable aussi pour les banquiers auxquels on a laissé faire n importe quoi par la culture de l impunité aux USA et en Europe.
    Il sera temps que les peuples rappellent aux banquiers que ce qu ils croient être leur bien est celui des autres et que les banquiers comme les politiques apprennent à SERVIR l interet général,de gré ou de force.
    Et que toutes ces idéologies à la con genre égalitarisme,antiracisme,antifascisme,féminisme,droits de l Homme extensibles,etc... et leurs promoteurs soient balayés car ils ne représentent rien à l échelle mondiale.
    Grâce aux "droits de l Homme"employés comme argument, un million 600000 morts en Irak,Afghanistan,Pakistan réunis.
    300000 en Syrie?
    Combien en Libye?
    Plus les handicapés et autres blessés.
    Des centaines de morts en France plus les autres.
    Résultat de politique destructrice où les politiques et leurs maîtres ont une immense responsabilité.
    L Europe est aussi un champ de ruines mais c est plus subtil qu en Afrique ou au moyen-orient.

    Combien de futures destructions si nous continuons de la sorte?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      Je précise que je voterai pour que Hollande et sa horde ne repassent pas.Les gens qui rabaissent leur peuple ostensiblement chaque jour qui passe,je leur crache à la gueule.

      Supprimer
    2. @Géo: " ,il cherche simplement à trouver le cheval borgne au milieu des aveugles " cela me convient parfaitement !

      Supprimer
  24. 2017 va etre ridicule.Il va y avoir un paquet de pecheurs a la ligne.

    Je n'image pas Sarko revenir et devoir faire un gouvernement UMPS car il y aura 100 deputes FN.

    Le bordel.

    Le discour de Sarko etait tres bien pour gagner les elections, il va faire un carton : il surf sur la vague et evite soigneusement de parler de l'important (chomage, desindustrialisation, euro, devaluation interne).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lowcarber: beaucoup de pecheurs à la ligne... je n en suis pas si sûr, tout dépendra des candidats en présence eu second tour. Si MLP y est, ce sera participation record !

      Supprimer
    2. Participation record pour voter Sarko ou MLP, je n'y crois pas du tout.

      Supprimer
  25. Comme La plume à gratter, je pense que votre "colonne vertébrale morale et civilisationnelle n’a absolument rien à voir avec celle du Pinocchio de LR".
    Après, je suis d'accord aussi sur le fait que MLP n'aurait pas les moyens de gouverner. Et d'ailleurs peu persuadé de sa colonne vertébrale morale. elle est constante mais je n'ai pas l'impression qu'elle croit à ce qu'elle raconte.
    Conclusion : préparer mes enfants à la guerre civile et à l'exil. Oui, c'est pas super optimiste mais je ne vois rien d'autre, me refusant à les imaginer convertis à la religion la plus bête et la plus méchante au monde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Umadrab: quand est-ce que tu t exiles ? Parce que si ce n'est pas dans les 8 mois qui viennent, il te faudra faire des choix. Si tant est que tu es le désir de voter.

      Ma colonne vertébrale... peut etre mais a ce jour, je n ai pas d autre choix.

      Supprimer
    2. bonne question, ça, je ne me l'étais pas posée, de savoir si j'avais le désir de voter. C'est vrai que je n'y crois plus beaucoup mais la force de l'habitude... je voterai sans doute Fn, pour le petit plaisir d'entendre couiner les commentateurs sur la hausse du parti fachiste

      Supprimer
  26. Désolée, Corto, mais je ne partage pas ton enthousiasme pour Sarko.
    J'ai voté pour lui en 2007, enthousiasmée par ses propos forts, ses prises de position qui allaient dans le bon sens. Et ???
    J'ai revoté pour lui en 2012, par défaut, pour barrer la route à Hollandouille.

    Mais en 2017, non, je n'ai plus confiance.
    Certes, le discours est attrayant, mais il nous a déjà fait le coup du discours sans effets.
    Je n'ai plus aucune confiance en lui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Isabelle C: En qui as tu suffisamment confiance pour lui donner ta voix ? Si d aventure tu faisais partie de ces gens qui tiennent à voter

      Supprimer
  27. Je pense que vous avez choisi celui qui gagnera la présidentielle, mais sans doute pour d'autres raisons que vous :

    http://www.marianne.net/elie-pense/sarkozy-t-il-deja-gagne-presidentielle-2017-100245220.html

    RépondreSupprimer
  28. Sarkozy serait-il le bâtard de Napoléon ?
    Napoléon débarque en Egypte pour foutre le bordel chez les Ottomans.
    Sarkozy débarque en Libye pour foutre le bordel chez les muzz et chez NOUS
    Homo Orcus

    RépondreSupprimer
  29. Compte tenu de l'ambiance du pays Sarkozy va sans doute gagner les primaires. Son discours parle à un grand nombre de personnes même s'il a prouvé dans le passé qu'il avait eu beaucoup de paroles et très peu d'actes. Au risque de le répéter la crise de 2008 a plombé son quinquennat. Mais quand on regarde objectivement les candidats il n'y a pas lieu de se réjouir. Sarkozy n'a plus rien à perdre mais tout à prouver s'il devait être réélu. Il a des qualités notamment sa pugnacité et son désir de laisser dans l'histoire autre chose que sa défaite de 2012. Je crains malheureusement pour lui que les affaires en cours vont le gêner aux entournures dont l'instruction va sans doute s'accélérer opportunément dans les prochaines semaines grâce à notre justice totalement indépendante depuis le passage de l'indépendantiste au ministère de la justice. Il aura notamment du mal, selon moi, à se sortir sans casse de l'affaire Bygmalion.
    Pour ce qui est de MLP je suis moins sur quand on pense qu'elle n'a aucune chance. Je discute avec beaucoup de personnes pas du tout extrémistes et qui pourraient voter pour elle au deuxième tour contre la gauche ne serait-ce que pour donner un grand coup de pied dans le merdier français et crever une fois pour toute l'abcès.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au contraire, il est de tradition, chez les juges français (même si aucun texte ne les y oblige), de suspendre les poursuites en période pré-electorale (et nous y sommes en plein, avec les primaires de la droite), afin que le judiciaire n'interfère pas avec le politique.
      C'est au contraire le procès Cahuzac (qui n'arrange pas tellement Hollande) qui aura lieu en septembre, parce qu'il avait été fixé à une date bien antérieure, mais que le mis en examen l'avait fait retarder par une question préalable de constitutionnalité.

      Supprimer
  30. Si je résume, mon cher Corto, je constate que votre choix se porte sur le candidat Sarkozy parce qu'il est "le moins pire" dont vous dites que décrit comme "un borgne au milieu des aveugles" cela vous va ! Avouez qu'il n'y a pas de quoi s'enthousiasmer à outrance ?
    Votre principal argument contre le vote FN consiste à dire : "MLP ne passera pas, j'en suis convaincu." Mais n'est-ce pas plutôt une incantation qu'un argument politique ? Et sera-ce suffisant pour dissuader les électeurs qui veulent un changement coûte que coûte, de voter pour la seule candidate qui, dès aujourd'hui, est assurée de figurer au second tour ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: mon argument n est pas une incantation , juste une certitude. Et vous le savez très bien. Pour x raisons les Français n 'accepteront pas MLP à la présidence. Elle sera probablement au second tour, fera un score sans doute bien plus élevé que son père en 2002 mais le plafond de verre ne cèdera pas ce coup là. Et d'autre part, sachant, c'est une évidence qui n a rien d incantatoire ni de " au doigt mouillé ", qu'elle n aura aucune majorité aux législatives qui suivront, elle dégagerait aussi vite qu'élue. Et ça les Fraançais l'ont pigé. C'est encore trop tôt pour le FN

      Supprimer
  31. Voila le problème de Sarko...beaucoup se dressent de manière plutôt allergique contre le bonhomme parfois de façon irrationnelle (on se moque de sa taille et pas de celle de Hollande pas beaucoup plus grand mais bien plus gras!) un homme qui a eu tout la presse contre lui,la gauche et une partie de la droite jalouse a eu bien du mérite et une grande partie de ce qui n'a pas été fait est sans doute lié à cela ... et c'est bien ce cela restera aussi ce que je pense son principal problème et obstacle.
    Une nuée de gens se dressent contre lui immédiatement, les mêmes sans doute qui l'on empéché d'agir, les mêmes qui directement ou indirectement ont mis Hollande en place dont certains surement qui passent ici. Tous ces grands donneurs de leçons qui lachement ont préféré finalement les sirènes de la pensée socialisante déconnectée.
    Je demande à tous ceux qui ne veulent pas de Sarko de nous dire ce qu'ils veulent car vu ce que les français ont fait avec Hollande ou c'était le grand n'importe quoi avec les résultats que l'on connait. A lire ce que je lis .. je crains que cela ne recommence.. on mettra en place un ane avec un beau sourire, celui porté par les médias libres comme l'air! ... un ane de gauche ou de droite,le dernier sans doute avant le grand remplacement...Ce pays est au bord de l'implosion à tous les niveaux... il serait temps de se regarder en face et de vouloir vraiment ce que l'on veut mais sans oublier que rationnellement peu seront capables de porter un projet et encore moins capables de l'appliquer!
    Sarko n'a pas toujours agi c'est vrai mais il est quand même un des rares à avoir voulu bouger le cocotier, un cocotier aux nombreuses branches remplies de parasites de la répoublique et de petits privilégiés boboisés par l'état prêts à tout lacher pour garder leurs privilèges.
    Je pense toujours qu'il reste malgré tout, après avoir appris de ses erreurs surement un des derniers remparts avant le chaos! A choisir je préfère éviter le chaos.
    Je ne voterai pas socialiste et je ne voterai pas blanc non plus car c'est aussi la meilleure façon de laisser en place cette idéologie qui a largement démontré sa dangerosité pour le pays en 40 ans par ses lois et ses méthodes de manipulation permanentes et cette façon sournoise et démagogue d'abaisser la valeur du politique.
    Ce n'est Pas Sarko le problème .. C'est tout ce qu'il y a autour dans ce pays

    RépondreSupprimer
  32. Je n aime pas beaucoup Sarkozy.
    Pdt son 5nat la France a plutôt bien résiste aux crises et elle était respectée.
    Pdt Pédalo, elle fait pire que les voisins et elle est méprisée.
    Comme Corto je ne vois pas grand monde (Fillon ? ) donc je vote pour le plus capable même ssi je ne l aime pas.
    Tout ne me plait pas dans son programme mais la politique c est au menu, pas a la carte.
    Droopyx

    RépondreSupprimer
  33. J'admire votre pugnacité, de nos jours afficher son soutien à Sarkozy nécessite courage, résistance et résilience :-)
    Il semble que François Hollande souhaite l'avoir comme adversaire car il se pense en mesure de le battre alors qu'avec Juppé ce serait plus difficile.
    Tout le monde connait l'optimisme de Président.
    Les "affaires" risqueraient donc d'être ralenties et non accélérées.
    Les sondages qui se multiplient mettent toujours Juppé en tête de la primaire et représentent non pas la population LR mais plutôt la population française moyenne y compris socialiste qui ne voit pas de danger à voter pour Juppé le socialo-compatible.
    Pour ceux qui iront voter "physiquement" à la primaire, c'est autre chose.
    Pour le moment, le F.N. par l'intermédiaire de son seul représentant audible et crédible Philippot se contente de dénigrer l'ancien président rejoignant en cela les socialistes qui ne savent plus où donner de l'indignation tant ils ont d'adversaires.
    Il faudra bien pourtant que le F.N. se montre un peu plus à travers son programme, prenne des positions claires et cesse de compter sur la seule exaspération des gens.
    Marine le Pen présidente et Philippot premier ministre, c'est un peu court, en cas de 2 tour entre le F.N. et un représentant de la molle socialie, combien oseraient le F.N. cela reste une énigme...
    Et en cas de victoire du F.N. les législatives risquent fort de donner une majorité différente par réaction et rendre tout très très compliqué.
    Si François Hollande touché par je ne sais quelle grâce, décidait de ne pas se présenter, les choses pourraient être bien différentes.
    Il y aurait du monde à la primaire et entre Valls et Macron le non socialiste qui murmure à l'oreille de François Hollande depuis une dizaine d'années avec les résultats mirobolants constatés, la lutte serait féroce et Macron pourrait bénéficier de ce flou idéologique dans lequel il se plait, à condition de ne pas multiplier les sorties approximatives.
    Donc, rien n'est joué à ce jour.
    Certes un pays n'est pas un part politique, la gestion calamiteuse de François Hollande l'a démontré, mais le temps n'est pas au consensus mou, à l'apaisement artificiel quand les provocations et les attentats terroristes se multiplient et laissent la population en état de sidération.
    J'espère fermement que N.S. pourra reprendre en main la gestion d'une France déboussolée comme il a su le faire avec une U.M.P. en déliquescence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Honnetement je ne serais pas aussi severe sur la gestion de Hollande, qui a ete bien meilleur que celle de Sarko:
      - il s'est bien foutu de la gueule des Teutons sur les refugies ( Sarko a toujours ete qu'un caniche pour Merkel)
      - il a baisser les charges patronales de facon massive
      - la Loi travail n'est qu'une histoire de faire de la devaluation interne (baisser les salaires des jeunes) a cause de l'euro, il fait ce qu'il peut.

      Sarko lui il les a alignes les conneries, Lybie, Comores, faire acheter a prix d'or les dettes des banques (sur la grece) par le contribuable au lieu d'eliminer les actionaires (allemands), et autre stupidites, la liste est vraiment longue.Il a ete le pire president de la cinquieme.

      Il va etre difficile de gagner sans le vote des arabes, et ils vont tous voter pour la gauche/hollande.

      Je doute tout de meme qu'il puisse gagner la primaire, meme en promettant le retour du cumul des mandats !



      Supprimer
    2. @Libres echanges: " combien oseraient le F.N. cela reste une énigme..." pas vraiment, d'abord parce que de nombreux sondages nous en donnent une idée et ensuite parce que si elle est au second tour, on peut parier qu elle ne sera pas élue ( Front Républicain-quinquin...) mais qu elle fera sans doute un score double de celui de son père en 2002

      Supprimer
    3. En cas de duel Marine le Pen/François Hollande, je doute que le pacte républicain fonctionne.
      Par contre, un maximum de votes blancs ou d'abstentions.

      Supprimer
  34. Pour l'instant, c'est Juppé qui est donné largement gagnant de la primaire.
    Donc ... la question sera peut-être réglée plus vite qu'on ne croit.

    @Corto
    Juppé vs Marine ou Juppé vs Hollande, tu votes qui du coup ?

    (comme ça, tu ressentira un peu de l'impression que ça fait à certains de s'imaginer voter Sarkozy)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces sondages sur les primaires de la droite qui n'ont aucune valeur scientifique parce qu'elles n'ont pas de précédent, d' où:

      - l'impossibilité de constituer un échantillon représentatif de cet électorat inconnu de "sympathisants",

      -ni de corriger les résultats bruts en fonction des erreurs commises lors des mêmes sondages antérieurs, puisqu'il n'y en a eu aucun.

      Supprimer
    2. Ok Elie, tu marques un point.
      De toute manière ,on n'a plus bien longtemps à attendre ...

      Supprimer
    3. @Yananda: pour une fois Elie Arié ne dit pas de connerie. Ces sondages sont absolument sans interêt;
      Et pour les deux cas que tu proposes: je voterais blanc. A regret. Parce que Marine n a pas les moyens de diriger et Juppé est un repris de justice, je l ai écrit il y a plusieurs mois, je ne peux pas m offusquer que Harlem Désir soit ministre et Cambadélis là où il est et voter pour Juppé qui est lui aussi repris de justice. Question de cohérence.

      Supprimer
  35. rien à rajouter! Tu as tout écrit parfaitement et c'est encore mieux puisque c'était il y a un an.je pense exactement comme ça, j'aurais pu l'écrire si j'étais plus douée...on fera tout pour qu'il gagne, et peux importe ses détracteurs, ils sont tellement dans la mouise, seule chose qui m'agace et m'inquiète c'est la manipulation des médias, ils sont très dangereux!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Julie: les médias feront comme en 2012, Sarko aura donc fort à faire. Sa chance, c'est son charisme, son envie de gagner, ses propositions, l’absence , pour l instant d'un candidat sérieux a gauche. Son principal adversaire: Alain Juppé. Pour l instant

      Supprimer
  36. Lorsque Sarkozy était aux USA pour sa campagne électorale de 2007, il a dit aux journalistes américains : "Je vais faire un quinquennat, peut-être deux, et ensuite, je ferai de l'argent, beaucoup d'argent". Il avait à l'esprit la cash machine de Tony Blair et du couple Clinton avec leurs conférences partout sur la planète, enfin … surtout chez les banquiers et les pays du Golfe.

    Voici une vidéo de 29 secondes de Sarkozy aux USA en 2009, où il ne parle que de M-O-N-E-Y dans un américain à couper au couteau. On ne comprend pas s'il veut faire de la money for France or for Friends ???? On va vu qu'il en a surtout fait pour ses amis. La France, c'est quoi la France déjà ?

    https://www.youtube.com/watch?v=ihrilaw6j4c


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anonyme et bien au moins lui n'est hypocrite ! comparé à tous ces bobos de gauche donnant la leçon aux autres mais profitant entre amis et en famille des ors de la république.
      La France est peuplée de gens profitant directement ou indirectement des petits et gros avantages donné par l'état, gagnant parfois grassement leur vie ainsi mais incapables d'être en accord entre ce qu'ils disent et font. Des gens mesquins et sans courage tout simplement.

      Supprimer
    2. En 2007, Sarkozy courait après la thune. Maintenant il a la grosse galette, et en 2016, il court après l'immunité présidentielle.

      Supprimer
    3. Curieux comme la démocratie socialiste a tendance à condamner certain via des médias aux ordres et une justice complice. Ce ne sont que des jugements au rabais indignes du pays des lumières et des droits de l'homme! mais cela sert aussi à masquer les tricheries et les incompétences de ceux qui génèrent ce genre de choses et qui ne font saliver que les anonymes sans courage incapables de mettre ne serait-ce qu'un pseudo!

      Quant à la thune: Dans cette vidéo: alors Sarko sort un discours en anglais maladroit c'est vrai cela s'adresse à des gens qui peuvent apporter argent et richesses chez nous et pour nous (c'est bien le sens de cette vidéo et il faut être bas de front pour y chercher autre chose) pendant qu'un autre lui veut s'attaquer à la finance, taxe un maximum le pays et détruit et décourage toutes les énergies qui pourraient tirer le pays vers le haut et qui en plus dit qu'il a pas eu de bol.( franchement cela dénote incroyable incompétence!)
      Franchement moi je préfère le discours d'un Sarko plus réaliste et certainement plus honnête plutôt que celui d'un Hollande hypocrite, sournois et certainement bien plus intéressé par son pouvoir et l'argent qu'il en tire pour lui ses potes et sa famille ..(Son ex étant au gouvernement le jackpot est assuré pour la descendance!)

      Bien le bonjour...

      Supprimer
  37. "J'accepte et approuve, faute d'avoir à court et moyen terme d'autre choix, le système en place. Nous sommes en démocratie, nous élisons des maires, des députés, des sénateurs, un président. Notre système, notre République fonctionnent ainsi, je l'accepte, je joue le jeu"

    Voilà le problème. Le système institutionnel démocratique est pourri. Il a été conçu pour qu'un petit nombre dirige le grand nombre, sans remise en cause possible. Les personnalités politiques n'ont aucune importance, car elles sont interchangeables. Bayrou, Sarkozy, Juppé, Hollande ou DSK, quelle est la différence ? Ils sont de la même caste et obéissent tous à Bruxelles.

    Et même si le FN (ou une autre formation) avait un programme génial et arrivait au pouvoir, toute la fonction publique et le corps des hauts fonctionnaires saboteraient systématiquement son action. La République est dans une impasse. La France est un pays trop grand et trop disparate pour être gouverné depuis Paris.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Jeff Koone: pourri ou pas, ce système a été conçu par certains et adopté par le peuple au travers de multiples élections depuis plus de 50 ans. J'adore tous les gens qui contestent le système mais qui, en admettant qu'il soit pourri, continuent, à chaque élection à le nourrir soit par leur vote soit par l'abstention. Je me tue à le dire: nous avons les élus que nous méritons. :)

      Supprimer
    2. "nous avons les élus que nous méritons." je ne suis pas d'accord. C'est vrai au niveau local (életions municipales) ou dans des petits pays comme l'Islande ou la Suisse des cantons, mais certainement pas au niveau national en France.
      Beaucoup de départements ont voté Sarkozy en 2012, pourtant il n'est pas ressorti. La France est un pays trop hétérogène pour avoir un pouvoir centralisé.

      Supprimer
  38. Annie

    Je viens de lire le blog d'élie arié. Je suis vraiment touchée d'apprendre que " les petits blancs choisiront Sarkozy" Quel mépris ! Corto, vous etes donc un "petit blanc" , je le suis aussi.
    D'autre part, le choix entre Sarkozy ,l'agité du bocal et juppé ,le sage, le mesuré etc, j'ai un souvenir d'un débat télévisé en 2012 entre juppé et fabius : le sage juppé était tellement sage qu'il était absent, inaudible complètement pulvérisé. Une vraie déception.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Annie: que veux-tu quand Elie Arié pense, il se révèle !

      Supprimer
    2. @ Annie
      "sage Juppé " : vous n'avez pas vu les guillemets ?

      Supprimer
    3. @Elie dans tes propos mets des guillemets et laisse le reste en blanc.. ainsi tu feras bon usage de cette couleur!

      Supprimer
    4. Géo-grand Blond avec une chaussure noire

      Ne serait ce pas plutôt:"quand Elie dort?"

      Supprimer
  39. Un grand bravo et un giga merci à Marc pour ses commentaires et rappels.
    Le système étant verrouillé, je ne comprends même pas qu'on puisse se passionner pour son fonctionnement interne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sympa toutes ces critiques parfois fondées mais tout de même vous crachez tous dans la soupe sans finalement proposer quoique ce soit ou si peu finalement

      Le système est vérolé, vérouillé au que sais-je encore ..Que proposes-tu?
      Quelles solutions concrètes maintenant. si si et qui tiennent la route.
      Une guerre, une révolution?

      Avant que d'autres ne nous imposent tout simplement un système bien plus verrouillé encore ...

      Qui en France propose quelque chose de sérieux après 40 ans de laisser aller et de compromissions..personne !

      Cela me fait marrer quand on reproche à Sarko ne n'avoir pas réglé toutes les petites lachetés qui encombrent notre pays et dont la mise en place initiale n'est pas de son ressort. Non seulement il n'a rien initié mais on a tout fait tout pour qu’il ne corrige pas le tir en lui lançant les pires boules puantes et maintenant on lui reproche de n’avoir pas agi !

      Il eut donc fallu une révolution …

      Quelle lâcheté finalement

      Supprimer
  40. Une nouvelle fois, je partage et approuve entièrement votre analyse, vos arguments, votre démonstration ET votre conclusion.
    Et j'agirai de même.

    NB : bien désolée que mes messages relatifs à votre escapade nautique aient disparu. Probablement dans les tuyauteries mystérieuses de l'informatique... Maudite tablette !
    J'espère que tout s'est bien passé et que vous en avez profité à fond. La rentrée sera chaude !... ;)
    Je vous remerciais également d'avoir partagé avec nous quelques-unes de vos photos à faire rêver. :)

    RépondreSupprimer
  41. J'ai pensé ainsi en 2012 mais désormais je m'en
    fous, quel que soit le vainqueur on est foutu!

    RépondreSupprimer
  42. Trop rapidement: Sarkozy est un superbe animal politique, mais je lui trouve un certain côté girouette, c'est pour cela que je voterai Poisson pour lui donner le sens du vent.

    RépondreSupprimer
  43. Pour résumer il faudrait voter Sarkozy car il serait le moins pire à droite.
    Je vois plusieurs erreurs dans ce raisonnement.

    - Croire qu’il y a une droite en France et que LR (UMP) et Sarkozy en feraient partie…
    A la rigueur, l'embyron de droite francaise, c’est Menard, De Villiers, Marion Maréchal Le Pen. Càd personne et aucun candidat à la présidentielle.

    - Croire que Sarkozy est le moins pire. Désolé Fillon ne me parait pas pire que Sarkozy.

    La seule chose que je reconnais à Sarkozy c’est qu’il est celui qui a le plus de chance de gagner la présidentielle parmi les candidats de LR (UMP).

    Est-ce que cela est suffisant pour me faire voter pour lui ? Clairement non.

    Vous dites Sarkozy n’est pas un dhimmi : mais que faites-vous de toutes ses accointances avec les quataris ? De sa création du CFCM ? Et de toutes ses pensées/paroles dithyrambiques sur l’islam que Marc Leroy a justement rappelées

    Je pourrai voter pour un Geert Wilders, un Reagan, une Thatcher, un Trump, un candidat de l’AfD ou de Pegida, mais il n’y en a pas en France.

    Voter pour un Sarkozy qui sur les sujets primordiaux a soit trahis, soit été une girouette, il n’en n’est pas question.

    Donc, il reste soit l’abstention, soit le vote FN.

    Et là, le plus jouissif, c’est clairement le vote FN, juste pour voir la tête des putains de journalistes gauchistes.

    Et si par hasard elle passe, au pire, on aura des corrompus incapables du FN à la place de corrompus et incapables du PS, PCF, Verts, UDI, LR … Quelle différence ?

    Au mieux, ça pète sévère et je pense qu’il vaut mieux faire péter l’abcès le plus tôt possible.

    Plus on attend, pire cela sera. Un peu comme avec Hitler. Si on n’avait pas attendu si longtemps, l’explosion et le chaos n’auraient pas été aussi grand.

    Plus on attend, plus grosse sera la crise.

    Cordialement
    A. Meladius

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ A Meladius
      Même si je comprends ton agacement, il me semble tu tombes clairement dans le piège de tendent les socialistes depuis pas mal d'années. S'arranger, à travers une atmosphère pourrie politiquement pour avoir un maximum de votes blancs, de gens qui ne votent plus et de gens qui voteront FN. Il faut dire qu'ils ont bien su casser le Sarko avec tout un tas de coups bas et en bloquant bien les tentatives de changement. N'oublions pas que 80 % de la place publique est occupée par des gens proche d'une seule idéologie, idéologie prête à tout même au pire et terriblement dangereuse finalement car comme l'islam, son but final est un système plus ou moins totalitaire ne nous y trompons pas

      Au total on repartira pour 5 ans de socialisme et un pays vendu un peu plus à la diversité du monde, à la perte définitive de notre identité et à un chaos futur certain. Nous en sommes à un point ou il faut bien réfléchir avant de voter. Il ne faudra pas se tromper cette fois et il faudra aussi savoir se regarder en face. Hollande n'a été mis en place que par réaction contre Sarko... une réaction plutôt inconséquente. Ne l'oublions pas! et si Sarko était resté en 2012 le pays irait peut être mieux qui sait!

      Ou alors descendre tout de suite dans la rue et tout bloquer à la manière de la CGT des paysans... c'est maintenant qu'il faudrait le faire et vite mais le français étant trop bien dans sa petite médiocrité, râleurs mais peureux, je doute qu'en France cela se fasse et qui osera organiser de telles descentes? toi? qui t'en empêche?

      Ou l'armée peut être la moins pire des solutions extrêmes avant le chaos.. Je doute la aussi que cela se passe ainsi

      Crever l'abcès? OK mais quelle sera la meilleure solution pour tes enfants? pas simple.
      Attention aux réactions épidermiques qui peuvent être lourdes de conséquences!

      Et si justement Sarko avait appris de ces erreurs . Si justement il comprenait l'enjeu de sa future mission qui sera un sacré défi et il le sait, c'est certain. Moi je préfère donner une petite chance au pays avec celui qui me parait le moins pire. La dernière sans doute avant le chaos...

      Supprimer
  44. Sarko (LR et PS également) sont soumis à Bruxelles et sont les caniches des américains. Il est urgent de sortir de l'UE de l'Euro et de l'Otan pour que la France retrouve sa grandeur et le plein emploi

    RépondreSupprimer

Les TROLLS seront systématiquement catapultés. Dépollution oblige ! Les commentaires d'anonymes quasi-systématiquement rejetés . La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.