mardi 5 juin 2018

Ainsi va la vie en Macronie (19) ... et je le sens mal, de plus en plus mal...


Hier, on ne parlait que de ça: Monsieur Kohler, secrétaire général de l'Elysée et proche parmi les plus proches de Jupiter, voyait une plainte être déposée contre lui par l'Association Anticor. Une histoire alambiquée de conflit d'intérêt... Le parquet national financier - le même qui s'était saisi du cas Fillon avec une diligence incroyable - a décidé d'ouvrir une enquête. Voilà qui fait désordre au plus haut sommet de l'Etat. Si l'affaire en elle-même ne m’intéresse pas, c'est la réaction du monde médiatique qui m'a amusé: Jamais je n'avais entendu autant de chroniqueurs, de commentateurs et de journalistes défendre avec un tel enthousiasme... la présomption d'innocence... La palme revenant sans doute à Laurent Neumann sur BFM. A en rendre jaloux les Sarkozy, Woerth et tous ceux qui, parce qu'appartenant au camp du mal, ont eu à subir le lynchage médiatique, coupables avant même d'être jugés...

Et comme si cela ne suffisait pas à éteindre la polémique, les mêmes journalistes et commentateurs qui, hier défendaient la présomption d'innocence, se sont aujourd'hui répandus sur les plateaux sans discontinuer sur la visite qu'effectuera plus tard dans la journée le couple Macron à Clairefontaine, histoire d'aller grignoter avec les Bleus. L'observateur attentif aura remarqué que les journalistes auront moins insisté sur le fait que Macron aille à la rencontre des Bleus que sur le fait que ce dernier faisait... comme ses prédécesseurs; histoire de bien nous faire passer le message: attendez, msieurs dames, ce n'est pas de la com', rien qu'un rituel présidentiel ! Résultat: quelque soit la chaîne de télévision, plus personne ne parlait aujourd'hui du cas Kohler ! De la même manière, personne ne parlera des sondages catastrophiques concernant la popularité de Président et de son Premier. Ainsi va la vie en Macronie, tout passe, tout glisse sur Macron comme l'eau sur les ailes d'un canard.

Tenez, non content de nous préparer une loi anti fake news plutôt liberticide, le voilà nous proposer imposer une réforme, encore une, de l'audiovisuel public. Non que ce secteur ne soit pas à reformer vu la gabegie qui s'y est développée ces cinq dernières années, c'est bien plutôt ce qui est derrière qui devrait nous inquiéter et ce ne sont pas les propos de la pseudo ministre de la Culture, Françoise Nyssen, qui seront à même de nous rassurer:

Qu'a-t-elle déclaré ? (source Le Figaro et Libération):

- Création d’une «plateforme commune de décryptage des fausses nouvelles». Le gouvernement et la justice seront seuls habilités à « peser » ce qui doit être diffusé, ou pas.
- L’audiovisuel public doit devenir «le miroir de nos différences».
- Taxant certains Français de «hautement réactionnaires», l'ancienne éditrice a annoncé que les chaînes et radios du groupe «changer[aient] les mentalités sur le terrain». En plein discours, un clin d'œil était même lancé à Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, pour approuver ses propos de 2015 sur les «mâles blancs» trop nombreux à l'antenne: «Delphine, tu n'es plus seule».
- Évocation d'une redevance télé qui serait appliquée à tous les Français que ceux-ci possèdent ou non une télévision, soit une manière comme une autre d'imposer cette redevance aux ordinateurs et autres tablettes numériques; bref, réussir là où ses deux prédécesseurs avaient échoué.

Ils ont promis qu'il n'y aurait plus de nouvel impôt... pas de problème, il suffit d'élargir l'assiette de ceux qui existent déjà !

- Renforcement des pouvoirs du CSA (qui n'hésite pas à ouvrir une instruction (sic) à l'encontre de CNews lorsqu'un des commentateurs, André Bercoff, ose poser les questions que nombre de gens se posent sur le cas Mamoudou mais qui sont politiquement incorrectes).

Non, mais vous avez bien lu ? On se croirait revenu sous Hollande lorsque celui-ci, main dans la main avec la Taubira, la Filipetti, la Azoulay ou la  Pellerin, prenait un malin plaisir tout idéologique à massacrer tout ce qui pouvait encore l'être dans ce pays.

Parce qu'il s'agit bien ici d'idéologie. Le Nouveau Monde de Macron, ce n'est rien d'autre que la continuité des cinq années socialistes que nous avons subies: Déconstruction de la famille, PMA pour toutes, légalisation de l'euthanasie à venir (avant celle du cannabis?), main mise sur l'audiovisuel, stigmatisation du mâle blanc, égalitarisme pour tous (sauf pour les z'élites), mise à l'école des gamins de plus en plus tôt histoire de mieux les formater et de les " arracher au plus tôt des déterminismes familiaux", etc, etc, etc...

Sous ses airs de modernité et de jeunesse, l'équipe Macron-Philippe ne fait que prolonger le quinquennat Hollande. Cela devrait faire peur mais j'ai l'impression que plus les jours passent et plus nombreux sont  les gens qui s'en foutent... Dépités, désabusés et sans courage ?

Je le sens mal ce quinquennat, de plus en plus mal. Avec Hollande, tout était prévisible, avec Macron, c'est beaucoup plus pervers, plus sournois.


D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

33 commentaires:

  1. L'épisode Bercoff est en effet tout à fait saisissant : à peine a-t-il prononcé se poser des questions que l'un des invités lui est tombé sur le paletot de façon aussi pavlovienne qu'épidermique en l'accusant, au moins le soupçonnant, de complotisme, et en clôturant son intervention (l'autre ne s'en est pas laissé conter, évidemment) d'un Vous êtes d'une agressivité qui confine à la bêtise, auquel Bercoff a répondu qu'il était d'une bêtise qui confinait à l'agressivité.

    Financer cette pourriture de censure supérieure de l'audiovisuel me débecte de plus en plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Al West: ça te débecte de plus en plus ? et nous n en sommes qu'a seulement un an de quinquennat ...

      Supprimer
  2. Au moins l'abruti de Flamby nous faisait poiler

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Zen Aztec: ça c'est vrai qu on a bien rigolé avec lui mais tant pis pour l image du pays !

      Supprimer
  3. Je ne pense pas que les français baissent les bras devant Jupiter-Pol-pot , la résistance en 1940 a eu du mal à se construire , elle n'avait pas internet .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. claude Henri: puisse cette future être aussi efficace que celle de 40 :), j ai comme des doutes mais on verra

      Supprimer
  4. Pervers? Sournois? Je ne pense pas. Moi, je dirais plus brutal.

    RépondreSupprimer
  5. anne :tout pareil, Corto. Al west: j'ai vu l'émission avec Bercoff et Morandini, les bras m'en sont tombés. Bercoff ne faisait que se poser la question " comment ce gamin a t il atteri la" ( ce qui ne veut pas dire qu'il y a complot, mais apparemment, on n'a plus le droit de poser calmement une question sans que tout le monde pete les plombs )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      Et si il avait parlé du harnais de sécurité caché sous les vêtements du gamin(ou d un nain recruté pour la prestation ?) et du fait que le type à côté attendait la venue du "héros" pour le décrocher vous auriez assisté à un infarctus en direct alors?

      Supprimer
  6. Hollande avait la subtilité politique d’un chauffeur routier et n’a jamais été vraiment président de la République. Il a mimé le rôle comme il pouvait et tentant de faire croire qu’il comprenait les enjeux mondiaux. Macron est ce qu’il est : un homme formé chez les jésuites et qui a volé la femme d’un autre, mère de famille de 3 enfants.

    En partant de sa biographie, on comprend que l’individu n’a pas froid aux yeux et n’a surtout aucun scrupule. Et ce n’est pas à l’Inspection des Finances qu’on apprend à faire du sentiment. Bref, rien à attendre et tout se qui s’annonce vise à mater le peuple français et à briser toute résistance. On va finir par trouver Hollande sympathique.

    Fort heureusement le temps se couvre pour lui notamment grâce aux pays qui, autour de nous, veulent garder leur liberté et leur souveraineté. La France sera sans doute le dernier pays d’Europe à la reprendre ; nous sommes dans le wagon de queue de l’Histoire.

    Je crois même que tout peut se jouer si l’Allemagne prenait, à un moment donné, le même chemin que la Hongrie ou l’Autriche. C’est encore trop pour le dire mais ce n’est pas à écarter de manière définitive. Par conséquent, à mon avis, notre liberté nous viendra de l’étranger mais pas, à titre principal, de nous-mêmes, comme d’habitude...

    RépondreSupprimer
  7. Kohler peut dormir sur ses deux oreilles , tout cela sera classé sans suite ... question d'habitude ... Circulez , y'a rien à voir ! On préfère taper sur le camp d'en face ! C'est vrai qu'hier entre confrères journalistes on s'échangeait beaucoup " mais attention , ce n'est qu'une enquête préliminaire et n'oublions pas la présomption d'innocence ! ça en était tellement touchant que les larmes me sont montées aux yeux ! c'est beau cette profession attachée à défendre les grands principes républicains ... on y croirait presque . Il y a ceux qui sont condamnés avant d'être jugé et pour qui on ne manque pas de dérouler leurs précédentes " affaires " pour nourrir un peu plus la suspicion et il y a ceux que l'on absout sans autre forme de procès ! Allez savoir pourquoi ? Hier sur BFMTV je crois il y avait une grande duduche qui ne cessait de rappeler à ses petits compères ... mais attention il est présumé innocent ! Ben voyons ! Des médias qui nous informent le matin qu'un journaliste anti-poutine est assassiné en Ukraine et qui nous rapportent le soir sa Résurrection (Alléluia ! ) ça prouve qu'ils ne font que répèter des infos filtrées par des agences qui font la pluie et le beau temps , en bref ce sont des machines à perroquets ! Même ma radio chrétienne a balancé l'info ! Fake news ou pas fake news ? Vérité ou gros mensonge ? Alors le soir quand j'ai entendu qu'il était revenu à la vie , ouf , en plus on arrêté le méchant qui voulait vraiment l'assassiner ! Quel beau roman d'espionnage ! On en redemanderait ... Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marguerite: + 1 ! Note que le principale matériau de nos journalistes et autres organes de presse, c'est l'AFP... c'est tout dire

      Supprimer
  8. Macron est encore plus dangereux que flanby.
    Il est idéologiquement tout aussi marqué que lui, mais il est certainement plus brillant et charismatique que lui, et à mon avis bien plus opiniâtre, ou résolu, que lui.

    Il va faire des dégâts considérables.

    Popeye

    RépondreSupprimer
  9. Y'a pas d'joie,
    Bonjour, bonjour la grande tristesse,
    Y'a pas d'joie,
    Et plein de muzzs dans les ruelles,
    Y'a pas d'joie,
    Bonjour, bonjour la grande tristesse,
    Y'a pas d'joie, partout y'a plus d'joie.

    Et y'a même la Tour Eiffel qui part en balade. Tristement...

    **********************
    Après ce pastiche, une VO :

    "Douce France,
    Cher pays de mon enfance,
    Bercée de tendre insouciance,
    Je t'ai gardé dans mon cœur.
    Mon village au clocher, aux maisons sages,
    Où les enfants de mon âge,
    Ont partagé mon bonheur.
    Oui, je t'aime,
    Et je te donne ce poème.
    Oui, je t'aime,
    Dans la joie ou la douleur.
    Douce France..."

    ****************

    Rien d'autre, tant tout ceci m’écœure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franzi: et oui la Douce France de Trenet, c'est une époque hélas révolue...

      Supprimer
  10. Je sais que je me répète mais vous êtes complètement à côté de la plaque.
    Vous parlez du Macreux comme si il était juste incompétent ou mal informé, PAS DU TOUT, il sait ce qu'il fait et il le fait trés bien, il est là pour nous entuber tous!
    (vous êtes schizo ou quoi?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. réalist: tu ne dois pas bien me lire. Ais(-je écris ne serait-ce qu une fois ces derniers mois que Macron puisse etre incompétent et mal informé ? et nous savosn tous qu il sait parfaitement ce qu'il fait.

      Supprimer
  11. Géo

    Durant des millénaires les humains ont vécu sans médias télévisuels ni smartphones ou tablettes.
    Pourtant ils étaient informés par des gazettes sous le manteau,des placards (affiches déposées en catimini)par le bouche-à-oreille...dans les cafés,les églises aussi à l époque.
    Pourtant la désinformation existait,pourtant nos conditions de vie se sont nettement améliorées alors que des macrons et autres cancrelats,oui,cancrelats,ont pullulé et ont tout fait pour soumettre les peuples notamment par la désinformation.
    Quand nous cessons d ecouter,ces imposteurs ne peuvent plus rien contre nous.
    Avons nous réellement besoin de tous ces accessoires pour être bien dans nos vies?
    Avons nous besoin d écouter des faces de pets mensongères pour nous faire une idée de la réalité et de ce que valent les "gouvernants" (imposteurs).

    Monsieur Pierre Jovanovic expliquait qu'un jour l État de Californie décida d augmenter le prix de l essence.Les citoyens laissèrent massivement leurs véhicules à l arrêt.Il fallut renoncer à augmenter le prix de l essence.Trop de pertes financières.
    Péguy exprimait qu'il y a pire qu'une âme vicieuse,c est avoir une âme habituée.
    L habitude,c est ce qui assure la domination de gens qui ne sont rien sur la masse.
    Jeter ses télés ou les employer seulement à visionner des enregistrements si l on y tient vraiment.
    Idem les radios,ce serait autant de temps gagné pour lire ou méditer sur la vacuité d un ramassis de branquignoles et en rire.

    Mais peut-être bien que des branquignoles sont à des postes élevés parce qu'ils ne sont que les images de ce que nous sommes devenus collectivement.
    Essayons de changer cela et ils disparaitront quand nous aurons cessé de croire que nous avons besoin de ce qu'ils nous imposent dans le but de nous tenir enchainés par des illusions.
    Tu veux imposer mon ordi ou mon tel à la redevance ma vieille?.Bon reprends tout.
    Tu nous emm.... avec tes programmes de "rééducation " et de mâles blancs en trop,ducon?
    Et bien on ne t écoutera plus.
    On ne consommera plus.
    Plus rien.
    Nos ancêtres sont-ils morts de ne pas avoir connu,ne pas avoir utilisé,consommé ce par quoi les "dirigeants" actuels enchainent les gens?

    Pas à mon sens.
    Lorsque la masse critique de population capable de se détacher de toutes ces intoxications nées de l habitude et qui les enchaînent tous ces oukases dictatoriaux deviendront inutiles parce qu'inapplicables.
    Je crois que la force de certains peuples à l Est ou dans le tiers-monde c est que du fait de leurs épreuves et qu'ils étaient privés de nombre de choses,ils ont appris à créer à partir de presque rien et ils restaient reliés à leurs racines.
    Ce qui nous enchaine à des tyrans leur paraitrait superflu,sauf quand ils prennent de mauvaises habitudes,inculquées pour essayer de les dominer.
    Rome s est bâtie par des vertus et par la frugalité.C est illusion de ne pas pouvoir se passer d un luxe superflu qui a mené les Romains à leur perte.
    C est par le superflu que les tyrans nous dominent sans que la rébellion massive ne survienne.Ils ne sentent pas face à eux une volonté structurée et sans faille et seulement des bandes de clowns de la fête au macron.
    Pourquoi se gêneraient- ils?

    RépondreSupprimer
  12. Bonsoir Corto.
    Je suis étonnée que l'opposition de droite (Les Républicains) ne contrent pas ces faits . Ils ont un boulevard devant eux. La seule, s'exprimant reste MLP. Après, on s'étonne que les extrêmes grimpent. De ma Martinique où je suis de près les infos de l'Hexagone, je suis consternée par tout ce que j'entends ou vois

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cannelle: l opposition de droite LR est silencieuse, certes, c'est vrai mais prendre en compte la faible visibilité que lui accorde les médias.
      Et non MLP n'est pas la seule à s exprimer, Dupont Aignan est très présent

      Supprimer
    2. Je suis d'accord avec vous, mon cher Corto, ce matin Dupont-Aignan était invité sur Radio classique, il n'a rien dit avec on ne puisse pas être d'accord !

      Supprimer
    3. Et voici, pour me faire pardonner d'avoir bafouillé !

      https://www.dailymotion.com/video/x6l6jjb

      Supprimer
  13. La dictature molle finit de se mettre en place avec cette réforme de "l'audiovisuel publique" :création d'un ministère de la vérité digne d'Orwell
    DIETER

    RépondreSupprimer
  14. Pétain n'est visiblement pas mort pour tout le monde. Son socialisme a faut pas mal d'emules à gauche.

    RépondreSupprimer
  15. ce sont toujours les petits kapos et les petits ou grands collabos qui sont les plus dangereux, toutes ces restrictions progressives de liberté d'expression vont se faire avec l'accord d'une populace crétinisée depuis de nombreuses années. L'auto censure a déjà fait des ravages, le travail est aux 3/4 fait il ne reste plus qu'à humilier encore plus le mâle blanc à grands coups de pelle sur la nuque. Je suis outrée par cette expression, je la vomis par toutes mes tripes, comment les politiques d'un pays qu'on nous a toujours montré comme le précurseur de la liberté d'expression, comme combattant l'arbitraire de la royauté, les privilèges, comme le génial inventeur du siècle des Lumières avec son foisonnement de penseurs, de philosophes, comment a-t-on pu tomber si bas? Comment, en même temps peut-on fustiger le racisme et ramener toute une population à sa seule couleur de peau? Comment des ministres peuvent ils être à ce point dans le mépris total de leur peuple? Comment peut-on nous traiter "d'affreux réactionnaires" sans qu'une seule voix s'élève? Où sont les journaleux si prompts à pousser des cris d'orfraie dès qu'on touche à la liberté d'expression, sont-ils à ce point inféodés au pouvoir. Si ces beaux discours avaient été prononcés par un gouvernement de droite on les aurait entendus hurler non? Il devient évident que pour mener à bien une dictature, il faut sa police de la pensée (le CSA pour la télé, les associations anti racistes pour le reste), il faut bien arroser de subventions et d'avantages fiscaux nos scribouillards qui sont à 75% de gauche, bravo la pluralité des médias, acheter la paix sociale à grand renfort d'argent des autres et faire fermer sa gueule au citoyen lambda qui finance tout ça. C'est bon, c'est fait ou c'est en cours et personne ne moufte. Carpe Diem

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Carpe Diem: c'est bien ça qui me sidère: personne ne moufte, politiciens ou électeurs

      Supprimer
  16. L'élection de ce petit merdeux de Macron aura quand même été le coup du siècle pour l'inspection des finances et ses réseaux.
    Ils l'ont d'abord amoureusement entretenu sous serre chaude,lui ont mis le pied à l'étrier avant de le faire sortir de leur chapeau et de le lancer dans l'arène,en montant,en un éclair,un mouvement fourre-tout à coups de ralliements opportunistes.

    Quelques formules-choc martelées,ensuite, comme "le nouveau monde" ou "ni droite,ni gauche",de puissants soutiens financiers et médiatiques à son service,un coup d'état médiatico-judiciaire pour le débarrasser de son rival le plus dangereux,une adversaire diabolisée pour effrayer le bourgeois,une invraisemblable propagande organisée autour de lui et l'incompétence manifeste de MLP,ont fait le reste: la marche sur l'Elysée a été triomphale.

    Maintenant,Macron,qui n'est que le petit télégraphiste de l'Eurocratie,a été chargé de faire respecter,à la virgule près,la feuille de route que lui ont confiée ses parrains et commanditaires....et,accessoirement,de détruire les quelques lambeaux de souveraineté qu'il nous reste encore.
    Rien à dire: le scénario de son élection a été brillamment préparé et rondement exécuté.

    Vendémiaire.


    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vendemiaire: parfaitement anticipé, préparé, mis en scène et réalisé!

      Supprimer
  17. Je confirme pour ma part, je m'en fou. Entre complètement et totalement. J'ai une vie.

    RépondreSupprimer
  18. La malédiction de la Ve République : chaque président y est plus nuisible que le précédent ;-)

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Fiers d'être Européens