mardi 19 juin 2018

Bamako - Paris - Bamako, l’incroyable histoire de Mamoudou Guassama

Vous vous souvenez de Mamoudou Guassama ? Normalement oui puisque tous les médias nous ont saoulé avec lui pendant plusieurs jours. 

Pour ceux qui ne s'en souviennent pas, je vous refais l'histoire en vitesse. Mamoudou est un jeune Malien d'à peine 20 ans qui a fui son pays, le Mali, car là-bas, c'est la guerre et qu'il y a tout plein de djihadistes qui traînent dans le désert et qui sont prêts à zigouiller ceux qui ne sont pas djihadistes. Même que parce qu'il y a la guerre, le grand frère français, Hollande, il a envoyé des militaires pour aider l'armée malienne qu'est pas bien équipée et un brin incompétente. Même que 22 militaires français sont morts pour aider le pays de Mamoudou; 22 morts, tout de même, c'est pas rien ! Bon vous me direz, ils font leur métier et puis si ils meurent en Opex, ils auront droit à une belle cérémonie aux Invalides... Enfin bref, non seulement c'est la guerre mais en plus, au Mali, les gens et bien ils n'ont pas une thune pour vivre. Alors comme le Malien moyen, il n'est pas con, Mamoudou, il s'est dit puisque c'est la guerre et que moi et ma famille on crève la dalle, je vais aller là où y a la paix et la paie sans rien faire ( en France, ils appellent cela les aides sociales, truc comme ça, y a même des bureaux qui font que ça: donner du pognon à ceux qui n'en ont pas, la  CAF que ça s'appelle). Ni une ni deux, Mamoudou il a fait son baluchon, il a emprunté à père, mère, frères et sœurs du pognon pour assurer le voyage et payer les passeurs: direction la France.

Au prix de mille et une péripéties, au péril de sa vie et moyennant rétribution des passeurs, n'est-ce pas, Mamoudou est arrivé en terre promise. Bon okay, il ne s'est pas embarrassé du problème que pouvait poser le passage des frontières, il a réussi à gagner Paris clandestinement, clandestin, il fut donc pendant un ou deux ans, vivant d'aides diverses et variées et de menus expédients.

Mais un beau jour la chance lui a souri. Alors qu'il se promenait dans la rue, il vit un bébé de 4 ans qui avait fait un double salto arrière à partir du 6ème étage d'un immeuble mais qui, malencontreusement, avait raté son atterrissage sur la balcon du 4ème se retrouvant du coup les pieds dans le vide à douze mètres du sol.  Le bébé était costaud puisqu'il tint ainsi pendant quelques minutes. Mamoudou le clandestin, fort costaud lui aussi, n'écoutant que son courage (celui qu'il n'avait pas eu pour combattre les djihadistes), grimpa aussi vite qu'un singe pour porter secours au petit enfant. Et hop, il sauva le bébé. En bas de l'immeuble, les gens filmaient l'exploit et tous applaudirent quand l'enfant fut mis en sécurité.

Le pays tout entier n'en revenait pas, un tel acte de courage valait bien reconnaissance nationale. Mamoudou le clandestin costaud qui avait fui son pays fut reçu par le nouveau Président français. 


Ils se causèrent et Jupiter, reconnaissant de facto que le Mali, ça craignait grave, fit du clandestin un réfugié politique en moins de temps qu'il ne fallut à Mamoudou pour grimper au 4ème. On lui promit de lui donner la nationalité française dans les plus brefs délais et on lui fila un job précaire, mais un job tout de même, chez les Pompiers de Paris; cerise sur le gâteau, il reçut une jolie médaille élyséenne puis la médaille d'Honneur de la ville de Paris. Double cerise, il se dit qu'une grande chaîne de télévision française aurait offert à Mamoudou le droit d'aller danser avec les stars.

Si le colonel Beltrame fut élevé au rang d'héros national, la Présidence de la République et les médias firent de Mamoudou l'ex-clandestin rentré illégalement en France un Super Héros ! 

L'histoire aurait pu s'arrêter là et Mamoudou refaire sa vie paisiblement en France; il avait maintenant des papiers et grâce aux largesses de ce nouveau pays ainsi qu'au regroupement familial, sans doute un jour, pourrait-il faire venir toute sa famille à Paris.

Et bien non, à tant d'honneurs français, le Mali se devait de répondre et d'honorer à son tour l'enfant du pays et tant pis si celui-ci avait déserté... Le Président malien décida donc de recevoir en grande pompe le déserteur; celui-ci, devenu réfugié politique français avec des papiers, pouvait maintenant retourner librement au pays, en avion, business class sans doute, une foule en délire l'attendrait à Bamako. Et c'est bien ce qui se passa:


Il y avait tellement de monde que la berline de Mamoudou mit beaucoup de temps pour parvenir jusqu'au palais présidentiel où le Président local l'attendait avec impatience. Mais après tout, ce n'est pas tous les jours qu'il était donné aux Maliens d'acclamer l'un des leurs. Ibrahim Boubakar Keïta pouvait bien attendre... Ce qu'il fit de bonne grâce. Et c'est ainsi que Mamoudou, l'ex-déserteur, ex-clandestin mais nouveau réfugié politique malien en cours de naturalisation française, put aller tailler une bavette avec son ancien Président:


Puisque devenu Français, l'histoire ne dit pas si Keïta a proposé à Mamoudou de redevenir malien en lui offrant une re-naturalisation express...

Sur ce retour triomphal au pays, curieusement nos médias, sans doute déçus de ne pas avoir été conviés aux festivités, furent des plus discrets; ce qui, vous en conviendrez, ne fut pas très sympa car avouez qu'une belle histoire comme celle-là, ce n'est pas tous les jours qu'on en a une. Et tant pis si du début à la fin de cette histoire (sans doute provisoire), nombreux, très nombreux sont ceux qui ont cette impression bizarre d'avoir été pris pour des cons... aux premiers rangs desquels, peut-être, les familles des 22 militaires français tués en terre malienne...


D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

29 commentaires:

  1. Vous en aurez d'autres, Macron sera réélu, vous verrez et cela me rend dépressif. Il n'a personne en face.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le nain: clair que pour l'instant, Macron a le champ libre, la droite a intérêt a se ressaisir rapido, je ne donne pas cher de sa peau si elle se prend un bouillon aux législatives

      Supprimer
  2. A chacun son boulet , Hollande a Théo , Macron son Mamoudou , nous prendre pour des cons cela doit-être une spécialité de gauche , de gauche pas pour eux lorsqu'on vit comme un milliardaire .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Claude Henri: je doisreconnaitre que pour ce qui est de nous prendre pour des cons, ces gens sont très forts

      Supprimer
  3. « Plus le mensonge est gros, plus il passe » (Goebbels). Histoire totalement ahurissante et la majorité des français gobe cette affaire sans se poser de questions. Pendant que ce saltimbanque fait les A/R entre la France et le Mali, la une des journaux et bientôt qui sait « Danse avec les stars » nos militaires sont en train d’aller au casse pipe avec leventuellement les honneurs aux Invalides et la mascarade des politicards.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne crois pas du tout que « la majorité des Français gobe cette affaire sans poser de questions ».
      Mais que peuvent faire les Français devant une telle complaisance gouvernementale, devant tant de complicité, que peuvent-ils vraiment faire et comment ?

      Supprimer
    2. Roland et FDS: que les Frnçais daans leur grande majorité gobent ? je ne le crois pas mais la question de FDS est la bonne: que peuvent-ils faire ? Je ne sais pas trop si ce n'est voter massivement contre ou dénoncer sans relache sur les réseaux sociaux, sur les blogs, en commentaires des articles de journaux, etc... sans relâche

      Supprimer
  4. Puisqu'il est venu se réfugier en France, c'est donc que le Mali était mauvais pour sa santé. Saluons donc le courage de Mamoudou qui est allé faire un tour dans son futur-ex-pays au péril de sa vie.

    RépondreSupprimer
  5. Géo

    À chacun ses goûts.Je préfère par exemple les contes d Andersen ou ceux de Perrault,ou encore "l histoire du soldat" de Ramuz et Stravinsky.
    Ils sont bien plus intéressants et surtout...plus crédibles.

    Mais nos contemporains ne savent plus écrire des scénarii de contes pour enfants ou adultes "informés".

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour
    La situation juridique totalement illégale de ce Monsieur est secondaire pour les Présidents malien et français qui ont sauté sur l’aubaine de pouvoir scléroser un peu plus leurs peuples.
    Par ailleurs la phrase « grimpa aussi vite qu'un singe » est à mon sens mal venue compte tenu du contexte.
    En vous remerciant pour vos articles
    Bernard Meyer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bernard Meyer: quel contexte ? celui du politiquement correct qui nous empêche d'appeler un chat un chat ? Non désolé, pas ici.
      A voir du racisme partout on ne voit plus le vrai racisme.
      Moi, j'ai déja vu de mes yeux vus en pleine jungle des singes grimper aux arbres, ils sont aussi bons que Mamoudou!

      Supprimer
    2. Géo

      À propos de cette vidéo on ne peut pas avoir certitude que le grimpeur,vu de dos,soit vraiment Mamoudou idem pour l identité du présumé gamin.
      (C est peut-être moi teint en noir qui grimpait et on me vole mon acte méritant avec ce Mamoudou)

      Supprimer
    3. La phrase n'est mal venue que parce m'sieur Corto serait pendu haut et court avant d'être crucifié par la XVIIème chambre du TGI de Paris si un spadassin judiciaire de la LICRA ou autre association lucrative sans but (si ce n'est la destruction de de l'identité française) venait à passer en ces lieux et décidait de se porter partie civile pour attaquer en justice et en tirer quelques condamnations pécuniaires à son profit.
      Parce que les expressions, intrinsèquement neutres, "malin comme un singe" ou "grimper comme un singe" sont par la grâce de véritables procès d'intentions délibérément racistes dans la bouche ou sous la plume de nauséabonds comme Corto, mais autorisés dans des caricatures publiées par Charlie Hebdo.

      C'est le deux poids deux mesures habituel, récurrent mais ne scandalisant personne à gauche de notre bien malade "justice française"

      Et d'ailleurs, toutes mes félicitations au taulier d'avoir osé cette expression politiquement incorrecte et juridiquement risquée.
      Les lignes ci dessus, à défaut de la complicité, pourraient me valoir une citation de la LICRA, qui serait tentée de voir de la diffamation dans ce qui est juste une opinion, certes peu élogieuse, mais argumentable à défaut d'être argumentée dans ces quelques lignes.

      Popeye

      Supprimer
  7. Je croyais naïvement jusqu'à vous lire que quand on était "réfugié politique" on ne pouvait pas retourner dans son pays, même en touriste...ou en VIP.
    Il est déjà naturalisé français ?
    C'est super extraordinaire quand je pense à mes grands-parents qui avaient fui la Russie bolchévique en 1918 et qui ont été naturalisés français en 1949... Entre temps, pas d'exploit, juste celui de vivre tranquillement sans nuire et sans rien exiger...

    RépondreSupprimer
  8. Mamadou,héros à Bamako;tricard à Dakar et bon larron à Menton?(voie de passage en France de tous les clandés de la terre,paraît-il...).

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
  9. et il finira ministre de la coopération et des affaires étrangères au Mali, où il habitera l'ambassade de France palais et où sa tribu pourra venir faire cuire le couscous et le mouton sur les parquets cirés voilà la belle histoire , clap de fin….

    RépondreSupprimer
  10. Toute cette mascarade de sauvetage du morpion pendu au balcon sent l'arnaque à plein nez et dire qu'il y a des cons de français bien de chez nous et bien blancs qui s'extasient devant "l'exploit" de clandestin. Il est retourné au Mali, qu'il y reste. c'est à vomir ce qui se passe dans ce pays qu'on appelait autrefois la France et qui devient la poubelle de l'Afrique et du Maghreb.

    RépondreSupprimer
  11. Le plus intéressant dans cette histoire est le silence de nos média de propagande qui avaient joué de la grosse caisse au moment de l’opération de communication sur le territoire Français. La belle histoire devait s’arrêter là puisque ce clandestin, ce déshérité de la Terre avait enfin trouvé une patrie.

    Le fait que le président malien l’ait reçu personnellement prouve que ce monsieur Guassama n’est pas apatride ni abandonné mais qu’il a bien une nationalité et un pays puisque la plus haute autorité de ce même pays le reconnaît comme un des siens.

    De fait, toute la petite fiction qu’on nous a vendue tombe à l’eau d’où la discrétion de violette des media et du Régime. En voulant imiter Macron, le président malien a démoli toute l’opération médiatique de Macron et il faut l’en remercier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ribus: tout à fait d'accord ! grace soit rendu à Keïta ! :)

      " discrétion de violette " , j'aime bien

      Supprimer
  12. Mamoudou Gassama serait en Russie, pour suivre le mondial, elle est pas belle la vie ?

    RépondreSupprimer
  13. 2018 : MG est reçu par le Pape en vue de sa canonisation
    2019 : MG reçoit le prix Nobel de physique pour ses travaux sur "le mouvement des corps en gravité"
    2019 : Anne Hidalgo fait éclairer la tour Effeil aux couleurs du mali
    2020 : la place de l'étoile est débaptisée et rebaptisée : "place Gassama"

    Je rigole mais en fait c'est con-sternant. Carpe Diem

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et en 2022, Premier Ministre de macron Ier ?

      Supprimer
  14. Pris pour des cons après avoir voté macron, qu'est-ce qu'il y a à redire ?

    RépondreSupprimer
  15. Géo

    Toutes ces singeries autour d'une escalade préméditée par des "dirigeants"qui veulent laisser dans l ignorance des foules avides des jeux du cirque,foules avides de voir des gladiateurs du dimanche récompensés dans des mises en scènes foireuses,
    toutes ces singeries disais-je donc sont encore plus inappropriées aux circonstances actuelles qu'elles le seraient déjà en périodes plus clémentes.
    Parce que les vrais "héros" ne sont pas à chercher parmi les auteurs de prouesses physiques occasionnelles,qu'elles soient dans des jeux de baballes ou sur un balcon,
    mais ces héros doivent être cherchés et promus en conséquence parmi les gens qui seront capables de trouver des réponses concrètes et efficaces (quitte à renouveler l exemple de Clovis et du vase de Soissons)
    à l invasion migratoire organisée qui est aussi une véritable traite d êtres humains,
    Réponse au danger imminent de la destruction de l Euro que l on essaie d éviter à tout prix mais par des mesures qui ne feront que retarder et aggraver les conséquences,
    et un éclatement du système financier mondial qui donnera préeminence à d autres régions du monde(Russie,Chine...)du fait de l incompétence criminelle des dirigeants d Occident.
    Et autres problèmes graves que les habituelles singeries et manipulations médiatiques ont pour objectif de dissimuler au public.
    (Pendant que l on prétend sauver un enfant sur un balcon,vaccins et bombes à l uranium,par exemple,en tuent ou en invalident des légions,mais personne pour le rappeler publiquement.)

    Il serait temps que les foules cessent d aduler de faux héros de stade ou de balcon,préfabriqués, et qu'elles expriment à leurs dirigeants,notamment en boycottant ces manifestations publiques, que ce ne sont pas de ces héros de pacotille dont elles ont besoin pour l avenir mais de gens intelligents compétents et intègres qui ne seraient pas foutus certes d enjamber des étages ou de marquer un but,ni de brailler à la merdeurovision,qui ne seraient pas des "féministes"" antiracistes" et compagnie,toutes choses dont nous n avons rien à battre en vérité,mais des "héros" qui soient de vrais personnages d État et non pas un mélange de ruffians et de pitres à la conscience souillée par le crime.
    Car de quoi s agit-il encore ici sinon des Césars(ou qui se prennent pour tels)qui vont récompenser le gladiateur de service sur les plus hautes tribunes d une arène remplie de télés qui filment la scène.
    Sauf que les jeux du cirque ont bien contribué à la faillite économique de l empire romain et à sa ruine en tant que civilisation,par la complicité passive des foules dont les dirigeants n étaient que l expression collective.

    RépondreSupprimer
  16. Bi-national donc, il pourra choisir... ou pas entre le Mali et la France...
    Pour l'instant, on (pronom imbécile) lui paye des vacances en Russie où il n'a même pas la reconnaissance du ventre en soutenant pour le moins l'équipe de France mais l'équipe du Brésil... Elle est pas belle la vie ?

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Fiers d'être Européens