mercredi 22 juin 2016

Manifestation interdite puis autorisée: Les bouffons sont au pouvoir !


Il y a parfois des moments d'actualité qui vous laissent presque en état de sidération. C'est ce que je ressentis dans un premier temps lorsque je vis, en direct, les tours de Manhattan s’effondrer. On croit rêver, cauchemarder, vivre une illusion, halluciner; le temps de se réveiller, de se pincer et de dire p'tain, c'est bien réel ! Et bien voyez vous, c'est exactement ce que j'ai ressenti, toute proportion gardée, en suivant toute cette matinée ce grotesque feuilleton La Manif interdite qui ne le sera pas.

Non mais quelle bande de guignols ! Je parle là bien évidemment de l'équipe qui est supposée diriger le pays, pas des dirigeants syndicaux qui ont finalement fait le job pour lequel ils sont payés.

Hier soir, nous allions vers une interdiction de cette énième manif contre la loi travail ( mais pas que ) mais rien n'était sûr, chacun se caressant la carafe pour savoir si il allait céder. Les syndicats campent sur leur position: itinérante autorisée. Le gouvernement, on ne sait pas trop: itinérante autorisée, statique autorisée, interdite. Un vrai pataquès. 

Et paf ! ce matin, on apprend que l'hystérique de Matignon a eu un coup de calgon en assistant, à Evry, à la fête de la musique. Passant par dessus la tête de son sinistre de l'Intérieur, il demande au Préfet de police de Paris de publier un communiqué interdisant toute manifestation demain à Paris, celui-ci s’exécute et signe. Difficile de croire que Président n'ait pas validé le texte préfectoral. 

Ramdam à Paris et dans le pays: ça gueule de partout ! Et pendant que gauche, droite, extrême gauche, extrême droite et médias s'interrogent ou s'insurgent pour savoir si nous ne serions pas passé sous régime dictatorial ou si, finalement, le gouvernement a eu raison d'interdire, voilà t'y pas que le Cazeneuve, sur ordre de l'Elysée, renégocie le bout de gras avec Martinez et Mailly et finit par leur accorder l'autorisation de défiler quand dans le même temps le porte-parole du gouvernement, Le Foll, assure aux micros que la manifestation est interdite ! Hallucinant ! Du quasi vaudeville ! Ça en serait presque drôle si nous n'assistions pas, en direct, au spectacle lamentable et pitoyable d'une équipe dirigeante en plein naufrage; un gouvernement qui, une nouvelle fois, recule avant de céder.

Les syndicalistes peuvent crier victoire, ils ont gagné !

Comme avec l'écotaxe, comme avec les tarifs de l'électricité, comme avec la déchéance de nationalité, avec ce projet de loi travail mal embouché dès le départ, le pouvoir en place aura fait preuve d'un amateurisme incroyable à ce niveau de responsabilité avant de capituler devant la pression de la rue et de gens qui ne représentent qu'eux-mêmes.

Après un tel camouflet, Valls aurait du démissionner. Le Préfet de police aussi, désavoué qu'il est par son ministre de tutelle et par la Présidence. Pensez-vous ? Queue-de-chie et balai de crin ! Hallucinant !

Demain, la manif aura donc lieu... Plaise au ciel qu'il n'y ait pas de débordements et que personne ne fasse le plongeon dans le canal de l'Arsenal... encore que, on en viendrait presqu'à souhaiter la cata, histoire de voir si nos guignols au pouvoir se foutent à ce point de tout et de nous, prêts à tout qu'ils sont pour rester vissés sur leur maroquin.

Jamais sous la cinquième république pareil bouffonnerie ne nous aura été offert.

Folie passagère 3211.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

46 commentaires:

  1. http://www.valeursactuelles.com/societe/manifestations-huit-organisations-demandent-une-enquete-parlementaire-sur-les-violences

    drôle mais terriblement inquiétant ... Le pays n'a plus de têtes

    RépondreSupprimer
  2. On peut aussi voir les choses autrement...

    Les syndicats ont commencé par " Ce sera de Bastille à Nation, il n’y a rien à négocier" . Le gouvernement a réplique " Dans ce cas, ce sera interdit" . D’où négociation et compromis.
    Ça s’appelle une négociation musclée.

    Avec des cafouillages, bien sûr, entre le gouvernement et son porte-parole (Le Foll)...mais pas davantage qu'entre Sarkozy et le porte-parole de son parti.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Elie Arié: toi, t es mûr pour revoter pour ces guignols

      Supprimer
    2. Non, sûrement pas, parce que l'important est ailleurs.
      Il est dans une capacité d'indécision étonnante de Hollande :
      http://www.huffingtonpost.fr/2016/06/22/leonarda-interdiction-de-manifester-hollande_n_10610500.html?utm_hp_ref=france

      Supprimer
    3. Toujours un coup de pied de l'âne destiné à N.S. dans vos commentaires d'une grande mansuétude pour l'équipe de sous-doués aux commandes.
      On se demande pourquoi vous venez commenter sur le blog d'un des seuls sarkozystes ayant assumé son coming out... :-)

      Supprimer
    4. @Libres echanges: Hé, ho, mon coming out sarkozyste, ça fait un moment que je l ai fait ! :) E en plus le mot " coming out " n 'est pas approprié puisqu il supposerait que j ai caché mon soutien à Sarko pendant longtemps. C'est faux ! je n ai jamais caché mon soutien ! ( lol )
      Quant à Elié Arié, ...c'est Elie Arié ... soupirs.

      @Elie Arié: si j ai bien compris, tu fais partie de ceux qui ont voté pour Hollande alors qu'il ne fallait pas être grand clerc pour savoir que le gars ne valait pas un clou, même ses " amis " le disaient. Sauf à être limité du carafon. Je te tiens donc en partie responsable, comme de mémoire 38% du corps électoral, du naufrage auquel nous assistons depuis des mois. Alors de deux choses l une ou tu bat ta culpe et tu laisses des commentaires qui tiennent la route ou tu vas voir ailleurs si l 'herbe est plus bête et les tauliers de blogs plus sympas que moi. Okay ?

      Supprimer
    5. Non, je ne suis pas venu ici (ni ailleurs) pour battre ma coulpe, mais pour tenter de mettre en évidence quelques excès dans une orientation politique dont je partage beaucoup de grandes lignes.

      Mais puisque cela semble vous déranger et que c'est votre blog, je vous dis au revoir, merci pour quelques échanges intéressants, et bonne continuation - hélas dans un esprit de secte qui exige l'unanimisme de la pensée.

      Supprimer
    6. @Elie Arié: nul unanimisme de la pensée, par contre si je reconnais volontiers le cynisme des gens de droite dont je m honore de faire partie, je préfère encore cela au sectarisme des gens de gauche.
      Ne pas oser, ou contourner le truc, reconnaître que Hollande et sa clique sont des incompétents relève au mieux de l aveuglement au pire de la bêtise. Appeler ce pitoyable spectacle de " négociation musclée " ressemble pour moi qui fut négociateur international pour un grand groupe de grande distribution à une méconnaissance totale de ce que peut être une négociation.
      Tu peux revenir commenter à la condition expresse d'avoir un minimum d honnêteté intellectuelle, honnêteté qui commencerait par reconnaitre que Hollande et sa clique sont des nazes de première bourre !

      Supprimer
    7. Je crois que c'est inutile, parce que quand vous considérez que je suis de mauvaise foi, je suis de bonne foi; et il en va sans doute de même pour moi à votre égard.
      Ce qui pose d'ailleurs un problème passionnant : qu'est-ce qui fait qu'on est "de droite" ou "de gauche" lorsqu'on partage souvent les mêmes analyses - autrement dit : l'engagement ou la sensibilité "de droite" ou "de gauche" seraient-ils, à la base, un phénomène irrationnel , un peu comme, en matière religieuse, avoir ou ne pas avoir la foi ? Question qui dépasse largement le cadre de discussion d'un blog...

      Supprimer
    8. (suite) Plus je vieillis, plus je suis persuadé, après plus de 40 ans de militantisme politique, que les raisons de l'engagement personnel "à droite" ou "à gauche" (qu'on serait souvent bien en peine de définir : le libéralisme ou le dirigisme économiques sont-ils de droite ou de gauche ?) sont à rechercher par la psychologie.
      D'où la violence des échanges politiques, et l'impossibilité de faire changer quelqu'un de camp par des arguments politiques.

      Supprimer
    9. Etre de droite ou de gauche? il faut surtout être en accord avec ce que l'on est dit et fait !
      La violence dont tu parles tient je pense souvent au fait que nos politiques sont déconnectés des réalités et de plus en plus ( pour avoir visité et sénat et avoir vu ce monde feutré j'ai tout de suite compris!) et qu'ils vendent leur âme via les médias au plus offrant électoralement surtout en se souciant fort peu des conséquences sur le long terme pour le pays. Et en 40 ans malheureusement c'est plutôt à gauche que l'on constate ces attitudes. De grands bourgeois parfois riches qui font la leçon sans jamais avoir vraiment sué dans la société qu'ils veulent diriger et mis un kopeck dans une entreprise.
      Depuis 40 ans le pays se délite alors que le simple bon sens nous disait que l'on avançait à contresens sur les chemins du monde.
      Une déresponsabilisation permanente d'une société (créée par un socialisme resté en 1936) qui en est arrivé à un point de rupture aujourd'hui qui appauvrit le peuple matériellement et intellectuellement et je pense de plus en plus pour mieux le manipuler? (depuis 2012 il y a plusieurs exemples en particulier au niveau éducatif)
      Tout cela était évitable mais il eut fallu du courage ce que ni la droite ni la gauche française n'a ..
      Il y a tellement de façons pourtant je crois dans le monde de faire du social responsable tout en préservant et valorisant, l'individu, l'entreprise, le travail la réussite et l'argent (ce gros mot français lancés par tous ces hypocrites de gauche vivant souvent au crochet de l'état). Il suffit de voir ce que peuvent faire certains ailleurs (et peut être en France aussi) mais que l'on ne montre jamais, que l'on n'encourage que rarement! IL faut plus de libertés dans notre pays tout simplement.
      Quand on voit tous ces CGTistes privilégiés crier sur le patronat on oublie du même coup et l'on détruit ce rapport si important entre l'ouvrier et le patron alors qu'autour de moi j'ai mille exemples d'entreprises ou tout le monde se respecte mais ou il faut laisser à chacun la liberté d'agir en lui faisant confiance ( ce que l'on a plus chez nous je pense) tout simplement et dans le respect de chacun! et tout en avançant sur des chemins ou l'on parle et discute plutôt que l'on s'affronte même sur des sujets de désaccord.
      Elie je crois que nous sommes tous socialistes quelque part mais que la raison doit toujours passer avant le coeur pour ne pas mettre en danger le futur de nos enfants et la gauche française depuis 40 ans fait tout le contraire de ce qu'elle devrait faire!
      Quant à l'argumentaire il faut qu'il tienne la route pour convaincre.. A gauche la naïveté permanente du discours ne la sert pas et donne justement ce sentiment parfois qu'il y a de la mauvaise foi. Et c'est terrible je trouve alors non?
      Notre société n'est pas adulte il serait temps qu'elle le devienne!
      En tout cas moi je te respecte même si l'on se fritte parfois et c'est normal non? Convaincre n'est pas le plus important ! Pour moi c'est vivre en harmonie à travers nos différences mais avec des règles propres à notre culture!

      Supprimer
    10. C'est pourtant simple, et je trouve dramatique que vous ne soyiez pas capable de definir cela.

      Être de gauche, c'est placer l'égalité avant la liberté.

      Etre de droite, c'est placer la liberté avant l'égalité.

      Le problème des socialauds dont vous faites manifestement partie c'est qu'ils s'obstinent à croire que quelque chose leur échappe,que tout est terriblement complexe. Or,c'est la preuve,soit d'une bêtise totalement assumée,soit d'un manque de confiance en soi flagrant. C'est aussi pour cela qu'une discussion avec un gaucho est inutile: il stoppe tout rapidement car il considère que,ne pouvant pas en concevoir lui même,les vôtres sont forcément pompés ou répétés sans réfléchir.

      Le drame de la gauche tient dans son manque global d'intelligence et de raisonnement logique et de bon sens.

      Alexei

      Supprimer
    11. "Etre de droite, c'est placer la liberté avant l'égalité."

      La révolution de 1789 (dont la devise était non pas "Liberté, Egalité, Fraternité" mais "La liberté ou la mort!"était donc une révolution de droite...

      " socialauds dont vous faites manifestement partie"

      Une preuve supplémentaire de l'inutilité des échanges rationnels sur le sujet

      Supprimer
    12. Tout à fait. La révolution était au début profondément libérale: libérer les faibles du jougs des puissants, rendre le plus de choszs possibles à la majorité, permettre la liberté d'expression...

      Et ensuite, les hommes de gauche sont arrivés. Égalité pour tous. Avec les dérives que l'on sait.

      Quant à votre dernière phrase, pardonnez moi mais il n'y a aucun échange rationnel possible avec des gens qui se vautrent dans l'assistanat et se complaisent dans la spoliation, tant physique (racket fiscal) que psychique (techniques de manipulation des médias, jeux et magouilles politiciens qui pèsent sur l'inconscient collectif).

      J'ai bien tenté de discuter avec vos semblables, dans mes années de fougue. Rien n'est possible. J'en suis le premier désolé et vous ne pouvez vous en prendre qu'à vous mêmes, j'ai ma conscience pour moi.

      Alexei

      Supprimer
  3. Vu sur Facebook, j'ai cru à un hoax, eh ben non.
    De ce fait, le quartier de la Bastille est a évité.
    Les cons ça osent tout er nos carpettes de gouvernants , nous le prouvent tous les jours.
    Et le Manolito qui fait son coq devant le flic qui a refusé de lui serrer la main.
    La béquille, je lui aurais enfoncée profond.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: hey, dis moi, si en 2012 on t avais dit qu on aurait droit à une pareille brochette de guignols, tu l aurais cru ?

      Supprimer
    2. Pas à ce point, pourtant un ami corrézien m'avait prévenu mais même lui doit être surpris.

      Supprimer
  4. Toujours plus fort! Les Pieds Nickelés inventent une suite à mon article d'hier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: je m en vais aller voir avec une inquiétude tout de m^me, les Pieds Nickelés de mon enfance étaient drôles, eux.

      Supprimer
  5. Géo

    Bonsoir

    Est il besoin de cette énième démonstration publique de faiblesse et de compromission pour comprendre que le pays n a plus de gouvernement depuis un certain temps?
    Un gouvernement digne de ce nom...gouverne!
    Ce peut paraitre digne des serviteurs de monsieur de La Palice lors de sa mort,mais c est une réalité.

    Gouverner n est pas palabrer avec des composantes hostiles à un pays,mais s appliquer à ce que l ordre régne et que les citoyens d un pays se sentent protégés mais aussi dirigés par des gens lucides et déterminés.
    Cette mascarade autour d un défilé rejoint celle de la loi El Komrhy,les débats sur la déchéance de nationalité...etc..(ici non seulement déchoir ou pas n était pas la bonne façon d aborder la question,faute d utilité réelle,mais,comme d habitude,on devinait que celà n aboutirait pas.)

    Les Français,habitués à ce genre de tergiversations,pourraient finir par ne plus avoir conscience qu il n y a plus de gouvernement.
    Retrouver une autorité leur paraitrait étrange et dictatorial alors que ce serait simplement l application stricte de la bonne direction d un pays à laquelle ils aspirent plus ou moins consciemment.

    Pour tout le reste,c est du pareil au même.
    On pouvait s attendre à ce genre de ballet improductif et ridicule.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Géo: " ...mais s appliquer à ce que l ordre régne et que les citoyens d un pays se sentent protégés mais aussi dirigés par des gens lucides et déterminés. " Oh purée, t'es meilleur qu'un bon whisky toi !

      Supprimer
  6. Baltringues !

    Quand on s'attend au pire, on est jamais déçus.

    Pour la photo d'illustration en pied d'article c'est Savamieux 1er qui explique comment il faisait pour aller voir Julie avec son scooter ?

    --
    Pwet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pwet: non, c'est çavamieux qui galère , qui galère pour se persuader qu il peut encore s en sortir.

      Supprimer
  7. Le plus grave étant, mon cher Corto, qu'il est maintenant avéré qu'aucun ordre n'est donné aux policiers pour protéger les manifestants et se protéger eux-mêmes contre les black blocks ou autres zadistes qui leur font face, et les agressent faisant des victimes par dizaines.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Marianne: Si la manif demain dégénère, il serait avéré que Cazeneuve et ses sbires sont des gros nazes qui ne valent pas plus chers que pets de lapins.

      Supprimer
  8. Ils vont être combien a tourner sur un parcours 1500m ! c'est d'un ridicule ! même les syndicalistes sont des bouffons d'accepter ça, vraiment , on croit toujours qu'on a touché le fond, mais non, ils peuvent toujours faire mieux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: mézavi qu ils vont etre très, très nombreux et que l on aura droit, in situ, au serpent qui se mord la queue. Au moins la clique au pouvoir aura-t-elle inventé un nouveau concept: la manif statique qui défile !
      On croit.. mais non, à chaque jour de quoi désespérer !

      Supprimer
    2. Ils n'ont plus qu'à mettre des robes safran et psalmodier " hare Krishna,hare Krishna".

      Supprimer
    3. Un bouquet de fleurs à chaque manifestant, vu d'en haut on aura l'impression d'une gigantesque couronne mortuaire.

      Supprimer
  9. C'est dans le bureau de Hollande qu'ils ont décidé l'interdiction hier soir, dixit Appolline de Malherbe sur BFMTV.
    Comment croire que c'est Valls qui a décidé d'imiter Papon, le seul à avoir interdit une manifestation syndicale sous la Vème, sans l'accord du "chef de guerre", avec les conséquences politiques prévisibles ?
    Bien qu'il s'en défende, Savamieux a encore m...é et s'est dégonflé encore une fois sans assumer.

    Toute cette engeance danse un tango qui donne le tournis à tous les Français qui attendent avec impatience qu'on change la musique. Moi, je rêve d'un bon vieux slow apaisant mais prometteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: Bien sur que Hollande est à la manœuvre sur ce pitoyable spectacle mais sil peut saisir l occasion de carboniser un peu plus Valls, pourquoi se generait-il ?

      Le tango ? aussi magnifique quand il est bien dansé que violent, c'est mon avis. T as raison, rien ne vaut un bon vieux slow made by Hotel California ou Scorpion

      Supprimer
  10. J'ai relu récemment (vite fait et en travers...) son discours du Bourget.
    Quelle blague quand on compare ce qu'il avait annoncé avec ce qu'il a vraiment fait!
    Comment ses électeurs peuvent-ils encore se regarder dans la glace ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Blaise: Le disccours du Bourget, je le connais presque par coeur tant il me semble que c'est la plus belle arnaque de ces 50 dernières années.
      Comment ses électeurs... ? Demande à Elie Arié ! :)

      Supprimer
  11. Ils ont loupé une occasion de faire faire du sport aux français et de combattre la surcharge pondérale.
    Parcours obligatoire : celui du marathon de Paris.
    Temps maximum admis : 5h.
    Points de ravitaillement : eau ou bière (faut pas les sevrer trop vite).
    Au delà du temps maximum : révocation ou licenciement pour inaptitude physique à l'emploi.

    Au moins nous serions sûr de leur motivation, cet exutoire physique limiterait les volontés de défoulement de certains et nous remonterions l'image sportive et sociale de la France à l'étranger.

    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Droopyx : euh... je vais aller me resservir un petit scotch pour la peine ! :)

      Supprimer
    2. Whaou ! 18:32 - 23:30, ce n'est plus une boutanche qu'il faut mais une citerne dans le jardin !
      Homo Orcus

      Supprimer
    3. @Homo Orcus: c'est une bonne heure 23:30 pour se glisser ds le gosier un p'tit digestif quand tout est calme et qu on n'entend plus que le bruit des feuilles dans les arbres, si, si

      Supprimer
  12. J'attends de voir demain. Si la manif autorisée /interdite, on ne sait plus très bien, se déroule sans trop de casse, les guignols qui nous gouvernent et qui ne nous font pas rire, s'en sortiront avec une pirouette et certains Francais qui ont la mémoire courte oublieront assez vite parce que ça les arrange tout compte fait de mettre la tête dans le sable. Mais si cela dégénère, je ne donne pas cher de la peau de ces mêmes guignols qui devront aller se rhabiller vite fait.
    Cela paraît risible mais c'est à pleurer tant le ridicule, l'amateurisme et la perversité de la situation sont complètement déconnectés de la réalité: la faillite de ce gouvernement. J'avais de sérieux doutes en 2012, j'ai des certitudes maintenant.

    RépondreSupprimer
  13. J'espère que ça va casser grave et que ce trio de raclures de fond de pelle à merde va dgager

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Zen Aztec: vu toutes les précautions qu ils nous disent avoir pris, il ne devrait pas y avoir de casse ... mais si il y en a, là on va rigoler

      Supprimer
  14. Cette mascarade est le premier effet des primaires du PS : Hollande a eu la trouille de la réaction de ses copains. Mais c'est aussi du grand art Hollandais : prendre une décision et discréditer Walls.

    RépondreSupprimer
  15. La fermeté devant la CGT me laisse pantois mais m'étonne à peine , ce qu'il faut retenir c'est cette même volonté devant les présidents de ce monde et devant Bruxelles .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: comme tu dis si seulement il ne pliait que face à la CGT... Quelle image !

      Supprimer
  16. http://www.lcp.fr/emissions/ca-vous-regarde/274560-manifestation-valls-hesitation

    Cadeau pour ceux quine l'auraient pas vu hier au soir, mon cher Corto !
    A partir de 00.17.00 ça devient même très drôle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: je l ai vu hier soir, cocasse ! un socialo qui " démissionne " à cause d un coco, j ai bien ri aussi

      Supprimer
    2. Le meilleur dans cette émission a été la formulation par les divers intervenants que les casseurs professionnels avaient toute latitude pour leurs exactions, et ce depuis de nombreuses semaines, voire de nombreux mois. Contrairement aux hooligans qui étaient prestement arrêtés, jugés et renvoyés manu militari dans leurs pays respectifs. Or, parmi les casseurs professionnels, il y a des membres des Black Blocs qui sévissent en France depuis longtemps.

      Ce qui est amusant, si je puis dire, c'est que les casseurs ont également toute latitude lors des meetings du FN. Le but étant d'associer dans l'esprit des moutons veautants : FN = violences.

      Maintenant que la même tactique subversive est appliquée aussi massivement contre les syndicats et les manifestants, il y a comme un réveil, très lent certes, mais néanmoins palpable lors de cette émission d'hier soir. A ma connaissance, les syndicats ne se sont jamais indignés contre ces violences lors des meetings du FN, alors c'est à leur tour maintenant avec les socialauds. Enjoy !

      Très révélateur le départ du député socialaud lorsque le CGTiste lui a balancé dans la tronche qu'il ne faisait pas une politique de gauche. Ce qui exact. Et le député n'a rien trouvé de mieux à faire que de sortir les éléments de langage archi-rebattus  : « Ben, si vous ne voulez pas de cette loi, vous aurez la droite et l'extrême-droite », ça c'est de l'argumentation toute pourrite. Mais à quoi s'attendre d'autre avec des politiques valets toutous de Bruxelles.

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP