vendredi 10 juin 2016

Les néo-réacs se portent bien. Merci à eux !

Abonnement GQ

C'est en attendant un train qui n'en finissait pas de se faire attendre que mon regard fut attiré par la couverture du centième numéro du magazine GQ, je l'achetait, pour la première fois aussitôt.

" Onfray, Zemmour, Finkielkraut, le business des néo-réacs ". Crénom, me dis-je, ces gens que je lis ne seraient qu’intéressés pas le flouze, des cash-machines marketées, de redoutables business men ?

Je m'attaque à la lecture la peur au ventre à l'idée que Finkie, Zemmour, Polony, Obertone, Houellebecq ou bien encore Richard Millet puissent me décevoir... Et si Le Figaro, Valeurs Actuelles ou Causeur n'étaient que des arnaques marketing ? Et si Rioufol ou Elisabeth Lévy n'étaient que des produits d'appel pour RTL ? Y a de quoi chopper les chocottes...

Ben mazette, ça va pour eux si j'en crois mon GQ et sa " Réac Academy en chiffres ":

- Zemmour a vendu 450 000 ex. de son Suicide Français et engrangé au bas mot 1 million d'euros de droits d'auteur. Un nouvel ouvrage qui sort, c'est au minimum 100 000 euros d'à-valoir qu'il touchera. Chaque jour, ils sont 1, 8 million à l'écouter sur RTL
- Houellebecq, 600 000 exemplaires vendus pour Soumission.
- Onfray ? 201 000 exemplaires vendus avec ses 3 derniers bouquins dont 150 000 pour Cosmos.
- Finkie ? 170 000 ex. avec ses 2 bouquins La seule exactitude et L’identité malheureuse; rien qu'avec ce dernier bouquin, il s'est mis 243 700 euros dans la poche. Sa tronche en Une du Point et c'est 10% de vente en plus pour le magazine.
- Polony, Nous sommes la France, 41 000 exemplaires et 2,3 millions d'auditeurs quotidiens sur Europe1.
- Eric Brunet ? 1, 4 million d'auditeurs chaque jour sur RMC.
- Obertone ? 268 000 exemplaires vendus avec ses trois livres publiés entre 2013 et 2015.
- Ménard et son site internet Boulevard Voltaire, c'est 1,5 million de visiteurs uniques chaque mois.
- Valeurs Actuelles, un des rares hebdo a voir ses ventes progresser avec 130 000 exemplaires vendus chaque semaine (+5%).

Voilà pour les chiffres, il y en a tout plein d'autres. Passons aux explications et aux commentaires. Selon GQ.

Et bien voyez-vous, tous ces gens ont des techniques pour vendre et se vendre. Ils surfent sur le politiquement incorrect, recourent, avec le concours de leurs éditeurs, à des astuces marketing, provoquent, usent des plateaux télés alors qu'ils disent, pour certains, vomir cet instrument de bourrage de crâne et n'hésitent pas, pour d'autres, à renier leurs convictions, ... Le Portrait de tous ces auteurs-animateurs-chroniqueurs, vous vous en doutez, n'est pas reluisant. Ils génèrent du business au détriment du fond, ils sont business pour le plus grand bonheur de leur portefeuille. et de leurs éventuels employeurs. " Etre réac est devenu ultra-tendance et tous ces gens ne font qu'adapter leur cortex à cette vague intello ". Pire, " Ils fustigent la culture de masse, l'anti-racisme, le féminisme ou les droits de l'Homme. Ils font du business. "

Onfray ? " Il ne fait qu'adopter la stratégie médiatique des néo-réacs. Il se dit de gauche mais [horreur] il cite Renaud Camus ou Finkie dans ces deux plus récents livres et ne fait que s'attribuer un courant de pensée mal représenté ". Zemmour ? " Au sommet de sa gloire avec son Suicide Français ", sous entendu, il est maintenant sur la mauvaise pente, en aucun cas un écrivain, juste un " polémiste provocateur ". Natacha Polony ? " Une ex-chevènementiste, souverainiste, opposée à l'Europe telle qu'elle se construit ". Son succès ? Le petit écran " avait besoin de femmes ". Elisabeth Lévy? " Accointance avec l'extrême droite " , c'est dire ! " Quand elle nous reçoit, elle commence par crier ". Finkie académicien ? Et dire qu'il n'a été élu que " par 20 académiciens sur 28 "; rendez-vous compte, un désenchanté " qui ne fait pas l'unanimité ! Rioufol ? Lui, c'est affreux, " il a fait une OPA sur le Front National " !

Et tous nos réacs de passer sous les fourches caudines de GQ et de s'en prendre plein la tête, tête qu'ils ont d'ailleurs pas si bien faites que cela puisque, après tout, ils ne font que " révéler une vérité soit disant dissimulée ". Soi disant.. Et pour cela, ils ont été aidés par les médias qui finissent aujourd'hui, selon GQ, par le regretter. A l'image d'un Ruquier, grand squatter de France 2 devant l'éternel qui déclare, sans rire: " s'il y avait plus de pluralisme dans les médias, Zemmour ne serait pas devenu ce qu'il est ". On s'en étoufferait presque !

En résumé, tous ces néo-réacs sont là pour surfer sur les vagues de l'islamophobie, des peurs, de l'anti-racisme, de l'eurosepticisme,... mais aussi pour faire du pognon, pour eux-mêmes et pour ceux qui les emploient. Ils sont banckables et générateurs d'audience, juste " des apôtres du tout fout le camp ", au mieux des " provocateurs ".

Ben mazette, sont rhabillés avec ça mes auteurs préférés du moment !

Curieusement, il n'est pas venu un seul instant à l'esprit des rédacteurs de cette enquête que ce que ces néo-réacs avaient couché sur le papier ou diffusé à l'antenne pouvait être l'expression clarifiée, posée, écrite de ce que des millions de gens comme moi étaient jusque là incapables de formuler clairement. Ne sont-ils pas tout simplement les porte-voix de toute une partie de la population qui n'en pouvait plus de ce politiquement correct, de cet anti-racisme, de cette dilution de la Nation dans un gloubi-boulga mondialiste ? Ces néo-réacs ont du succès, ils gagnent de l'argent et en font gagner à d'autres, tant mieux pour tout ce petit monde. Ils ont répondu, plutôt bien si l'on se réfère aux chiffres, à une attente, mieux, ils ont, en quelque sorte, desserré l'étouffoir du politiquement correct, de l'anti -racisme et d'une bonne partie de la mise en application forcée des " idéaux " de 68. Ils ont, n'ayons pas peur des mots et des maux, libéré notre parole.

Et si les néo-réacs étaient tout simplement entrain de gagner la bataille des idées ?

On comprend que cela puisse tournebouler les esprits des têtes bien faites de chez GC au point d'en faire un article à charge dans leur numéro spécial. De quoi faire vendre. La preuve, j'ai acheté mais promis, je ne recommencerai pas.

NB: Pour la petite histoire, le rédacteur en chef de GQ, Emmanuel Poncet ainsi que sa rédactrice-adjointe, Séverine Pierron, sont des anciens de Libération. L'auteur(e) de l'article en question, Dominique Perrin, écrit aussi pour Le Monde et Challenges.

Folie passagère 3200.
Résultat de recherche d'images pour "néo-réacs"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

56 commentaires:

  1. Et nos hommes (et femmes) politiques qui ont écrit des livres, combien en ont-ils vendus ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Jipe: pas beaucoup: Cambadelis a peine 500, Copé, je crois, moins de 5 000, Duflot c'est le bide, Juppé moins de 50 000 pour ces trois derniers livres-programmes, deux s en sortent: Fillon plus de 80 000 et Sarkozy entre 150 000 et 200 000.

      Supprimer
  2. Ces auteurs font de l'argent? Tant mieux, c'est plutôt bon signe, et tant pis pour le gloubi-boulga..!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Blaise: absolument ! et puis ras le bol de tous ces jaloux , na !

      Supprimer
  3. Cambadélis aussi fait du business (près de 400 exemplaires vendus).
    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Droopyx: pas du business, du témoignage !

      Supprimer
  4. Géo

    Bonsoir

    Les larbins soumis du système tentent de décrédibiliser les "réacs".
    Perso,pas surpris de voir une meute de larbins s attaquer aux profits des " réacs".

    Cela témoigne déjà de l incapacité des maîtres(=mauvais gestionnaires) des dits larbins de redresser les finances car ce n est pas en fustigeant le capital que l on va résoudre les problèmes.
    (L essentiel étant ce que l on fait avec le capital engrangé).

    Donc,ces auteurs créant une richesse à partir d un travail intellectuel concret(et non pas en surfant sur les anti racisme..féminisme de pacotille...etc...pour produire des singeries déséquilibrées) sont productifs.Ils sont donc dans le vrai.

    Que l on cite un lieu où l on peut vivre juste d amour et d eau fraiche sur terre?(euh..la France,déjà,mais selon des allégeances choisies,c est le "grand larbinat").

    Que préfèreraient les enfants en toute famille:avoir des parents qui professent l égalitarisme et vivent de clopinettes et de subventions grâce au grand larbinat institué,
    Ou avoir des parents qui,malgré un milieu hostile,ramèneront de quoi faire bouillir la marmite tous les jours pour leur éviter de mendier ou de se prostituer au méchant Berger qui viendrait à passer dans les parages?

    A l échelle d un pays,c est la meme chose à mon sens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Géo: faire du pognon avec des idées voilà qui est contraire à l esprit du camp du Bien

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Géo

      @Le Nain

      ou...PQ peut être?
      Connais pas!

      Supprimer
    2. @Le Nain: le mensuel GQ depend d un groupe de presse américain d envergure mondial ( vanity fair, GQ, The New Yorker, Vogue,... ). L édition française de GQ estampillée gauche bobo est assez stable depuis 5 ans à env 100 000 exemplaires / an. J imagine que le truc doit etre tout de même rentable pour qu il continue a paraître.

      Supprimer
    3. Géo

      C est drôle tout de même comme l'on peut vite se retrouver aux USA pour plein de petites choses de ce genre dés lors que l on se donne la peine de fouiller un peu!

      Supprimer
  6. Cela ressemble étonnamment aux attaques de l'ex-Union Soviétique contre Soljenitsyne : "il a écrit l'Archipel du Goulag pour ses droits d'auteur".
    Sinon, mélanger Polony et Ménard, Zemmour et Onfray, c'est du grand n'importe quoi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elie Arié: du grand n importe quoi ? Pas forcément puisque ces 4 là s'attaquent, chacun a leur manière au politiquement correct et aux sujets qui fachent le camp du Bien. Enfin, dans l esprit de GQ

      Supprimer
  7. Corto:+1!Oui,les néo réagis sont en train de gagner la bataille des idées. Et de dire,avec pertinenc et talent,ce que nombre de gens n'osaient plus enoncer,tant la gauche revendiquait le monopole de la pensée! Et tous ceux que tu cites,sans oublier d'y rajouter de Villiers ,Subelet et d'autres...ont fait bien plus pour redonner de l'espérance à ceux qui aiment encore ce pays que nombre de politiciens de métier...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gridou: effectivement je ne les ai pas tous cités mais GQ inclut dans sa galaxie de néo-réacs: de villiers, Calus, De Benoits et pas mal d autres

      Supprimer
  8. Ne sont-ils pas fantastiques ces inquisiteurs de la gauche fascisante ? Et encore au moment de l'inquisition, les prévenus avaient droit à un procès avec un défenseur...là rien de tel, ils sont à la fois juges, bourreaux et plaignants...cherchez l'erreur...et en plus, horreur suprême, ils gagnent de l'argent ! Rendez-vous compte, sans toucher d'argent public !
    Tout ce "beau monde" qui a épousé les idées de gauche sans la moindre analyse ( parce que c'était de bon ton et en oubliant le réel ), sont entrain de perdre leurs repères, leurs idées moisies deviennent minoritaires et ils en font dans leurs frocs. Ils ne leur restent que l'injure, et là encore, ça marche moins bien !
    Qu'ils continuent comme ça, à en faire trop, ils contribuent à la prise de conscience, enfin si les Français ont encore quelques neurones en état de fonctionner...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: les inquisiteurs gauchistes on a l habitude et ce depuis au moins 1789. Force est de constare cependant qu ils se prennent de sacrées coups de boules depuis quelques temps avec ces néo-réacs et ces salauds de Français de la droite décomplexée qui semblent enfin se réveiller. je comprends parfaitement que cela fasse vaciller ces braves journalistes mais pas que.
      reste a savoir si les Français qui se sont réveillés le demeureront en 2017.

      Supprimer
    2. Géo


      @Nana
      "...Français..reste...neurones???

      @Corto

      " Français..réveillés?"

      On a bien raison de se poser la question lorsque l on voit que les gens de notre pays se font,en fait,virer de parcelles de plus en plus visibles de leur territoire national par des gens pas foutus d aligner quelques mots pour cause d illettrisme,ni de payer leur loyer ni d éduquer leurs gosses correctement et pas foutus de vivre, pour beaucoup,dans la propreté ou l ordre.

      Supprimer
  9. tonton flingueur10 juin 2016 à 19:48:00

    il y a une façon très simple de faire cesser l'influence déletère de ces médias " engagés " comme on dit , c'est plutot engagé par qui et dans quel but qu'il faudrait se demander... c'est tout simplement ce qui est en train de se passer a leurs grand désarroi et on le voit tous les jours a leurs enervement et a leurs colères enfantines, ne plus les acheter, point barre, c'est ce que je fais avec gourmandise et délice, tous les "libés, obs, le monde", et meme marianne, que j'ai longtemps acheté, et meme avant, l'évenement du jeudi, que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre, il y eu une époque ou ces journaux avaient une vraie utilité et de vraies divergences, on pouvait ne pas etre d'accord avec eux mais les arguments étaient valides et interessants, depuis 25 piges et la conversion de tous ces "rebelles " au politiquement correct qui fait que 99% des journalistes partagent les memes opinions et rabachent les memes mantras comme autant de vérités révélées qu'il est hors de question de remettre en cause sous peine de mort sociale, non merçi, sans moi, l'argent est le nerf de la guerre, il faut le leur couper, simple et net, tant que ces "faiseurs d'opinions " auront la possibilité incessante de jouer au chaises musicales entres les différents médias et ne craindront pas de ne pas retrouver un point de chute confortable, on entendra indéfiniment ces discours gluants de moraline et de pseudo humanisme a 2 balles qui servent surtout a tout ces petits marquis, de cache sexe a leurs mépris de classe et de culture... que les éditocrates soient nus et qu'ils apparaissent tels qu'ils sont , de vulgaires courtisans et courtisanes ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tonton flingeur: Tu preches a un convaincu, j irais même plus loin, je souhaite , en deux ou trois ans s il le faut, la suppression totale des aides publiques à la presse qu elle soit de droite ou de gauche.

      Supprimer
    2. Corto et tonton flingueur:complètement d'accord,et sur l'analyse,et sur les conclusions...avec toutefois une interrogation: les médias écrits peuvent ils subsister sans aides publiques, et sans être alors entièrement dépendants de leurs fournisseurs de pub?
      En d'autres termes, le jeu des lobbies de toutes sortes est il garant d'une impartialité que l'État serait normalement en droit de garantir?
      L'État socialiste actuel à fait la preuve qu'il était incapable de le faire...Un autre État,plus vertueux,le ferait il?
      Il n'en reste pas moins que l'ensemble des journalistes actuels ,à quelques exceptions près, manque singulièrement de personnalité, voire de cojones...

      Supprimer
    3. Oui c'est une solution, normalement si on achète plus un produit il disparait. Sauf que dans le cas de la presse, ils sont subventionnés pour survivre. Moins de vente voudra dire encore plus de subventions.

      Supprimer
    4. @Gridou et M Mau: il y a des tas de pays au monde où la presse n est pas subventionnée et elle existe pourtant. en vivant de la pub, des petites annonces, et de mécènes.
      Quant aux journalistes, suppression dès que possible de l avantage fiscal de 7 500 euros que plus rien ne justifie.

      Supprimer
  10. Le carottes sont cuites, mon cher Corto ! Ce sont tous ces écrivains qualifiés de pseudo-z-intellectuels" madame Belkacem, ministre de la déséducation nationale, qui ont ligne par ligne, page par page, livre par livre, redonné espoir et fierté aux Français qui s'apprêtent à faire subir à cette classe politique, qui se dit encore socialiste, la pire des humiliations électorales de leur carrière.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: souhaitons le pour cette defaite historique mais... je l ai souvent écrit le Français est versatile et je m en mefie comme de la peste

      Supprimer
  11. La gauche est moderne depuis plus de 100 ans,allez lutter contre ça M.Corto.
    Marie-France

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marie France: je lutte, je lutte, avec mes petits moyens, je ne lache rien ! :)

      Supprimer
  12. Je ne connaissais pas ce magazine.
    Hidalgo, combien de livres vendus?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandopas: ah parce qu en plus, elle a écrit un bouquin la mairesse ?

      Supprimer
    2. Elle en a même écrit trois,enfin un co-auteur qui a bien fait le boulot pour elle.

      Supprimer
  13. Et en plus, la couverture est machiste : une seule femme, torse nu, la poitrine cachée par une paire de chaussures d'homme.
    Une honte ! Que font les Chiennes de Garde ?

    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @droopyx: ah mais c'est normal ce magazine est un magazine pour les hommes pas pour les gonzesses

      Supprimer
  14. Bonsoir Corto savez vous combien a été vendu le torchon du phobique Thevenoud,chez nous même les escargots ne sont pas au courant!!!un vrai mystère enfin le Député dont la virginité est retrouvé a bien rendu sa déclaration a temps,si au moins le Thomas posez sa démission il se grandirait un minimum de sagesse quoi de sa part mais non en plus il provoque,et impossible de lui dire ses 4 verités c'est a la dernière minute que l'on sait que cet indigne politocard se rend a tel endroit pour inaugurer,faire un petit vernissage... .Il est malin le bougre mais je l'aurais parole de Bouseux et il devra alors s'expliquer.Enfin bref merci,votre blog est super c'est un enchantement de tous les jours.Très bon week-end et un grand merci pour vos billets et grâce a vous nous avons des infos que les medias veulent nous cacher alors merci.Sportez vous bien bien.Encore un nouveau voisin qui s'installe et qui déjà se plaint des grenouilles qui baisent toute la nuit mais qu'il aille en ville respirer la pollution c'est vrai quoi les vaches ça va aussi avec les mouches a merde.La famille vient de la region parisienne et vient chez les bouseux pour changer de vie mais OK c'est très bien mais l'on emmerde pas le coq de bouseux parce que celui ci dépasse le nombre de décibels.Désolé Corto je suis hors sujet mais je profite de votre blog et de votre gentillesse pour faire passer le message.En campagne y'a aussi quelques blèmes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lebouseux, je suppose: tu es ici chez toi ! :)

      Supprimer
  15. Intéressante et fortuite redondance

    Vous écrivez :
    "Curieusement, il n'est pas venu un seul instant à l'esprit des rédacteurs de cette enquête que ce que ces néo-réacs avaient couché sur le papier ou diffusé à l'antenne pouvait être l'expression clarifiée, posée, écrite de ce que des millions de gens comme moi étaient jusque là incapables de formuler clairement."


    Publié le 10 janvier 2011 :
    "Á la lecture du quatrième de couverture je m’attendais à un portrait au vitriol, style que j’apprécie même pour les personnalités avec lesquelles je suis généralement en accord, j’ai été déçu. Dès le prologue vous reprochez à Eric Zemmour d’être médiatiquement partout, mais vous ne vous interrogez pas sur les raisons qui font qu’il soit maintenant partout, ce n’est pas arrivé d’un coup, ce succès il l’a construit patiemment en prenant le risque de parler vrai de dire à la télévision et à la radio ce que beaucoup ressentent, de mettre des mots sur le malaise qui traverse la société française et européenne, c’est cette véracité du discours qui a plu aux téléspectateurs et aux auditeurs et a fait sa réussite médiatique."

    Source : http://ripostelaique.com/reponse-a-chems-eddine-hafiz-pour.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Unknown: Bon ben okay, j ai 5 ans de retard à l allumage ! :)

      Supprimer
  16. Je crois qu'il y a confusion : les néo-réacs sont ceux qui veulent maintenir le système envers et contre tout. Le réactionnaire n'est plus celui qu'il était jadis. Le réactionnaire est celui qui prêche au nom de mai 68, c'est à dire l'ordre établi et ceux qui l'ont vécu ont aujourd'hui plus de 70 ans.

    Or, le bon français de souche ne refuse pas le basculement pour revenir vers la « France d'avant » ; il le souhaite avec ardeur car la France d'aujourd'hui est sale et moche.

    Non, nous sommes des contre-révolutionnaires ce qui est une sacrée nuance. Accepter d'être vu comme un réactionnaire est un piège tendue par la gauche.

    RépondreSupprimer
  17. Je crois qu'il ne faut pas citer que les vivants, Corto, car bien des écrivains et des penseurs morts sont en train de ressusciter à la faveur du « Grand retournement » :

    Maurice Barrès «  Scènes et doctrines du nationalisme » chez kontre kulture
    Léon Bloy : «  Jeanne d'Arc et l'Allemagne » chez Jérôme Millon
    Rivarol, Chamfort, Vauvenargues : « L'art de l'insolence » chez bouquins
    Etienne Gilson : «  L'unité de l'expérience philosophique «  chez Petrus a Stella.
    Léon Daudet : «  Souvenirs et polémiques » dont l'extraordinaire «  Stupide XIX è siècle «  chez Bouquins 

    etc...etc...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Ribus: Bloy, je connais. Barrès aussi. Les autres, jamais rien lu d eux

      Supprimer
  18. L'anti-antiracisme est devenu le politiquement correct d'aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Elie Arié: ola, ça se complique là!

      Supprimer
    2. tonton flingueur11 juin 2016 à 18:26:00

      @ Elie, bien sur, tout le monde l'a remarqué, d'ailleurs on se souvient tous de la dernière campagne de " sensibilisation " TV qui avait comme thème l'anti-antiracisme ... quelques fois Elie j'ai l'impression que vous prenez un malin plaisir a la mauvaise foi ;-)

      Supprimer
  19. C'est tout de même étrange de la part de croupions de magazine se voulant intello de se sentir menacé au point d'en faire une couverture par des écrivains/intellectuels qui, en entretenant un véritable débat font croître le business de la presse, des libraires et imprimeurs...
    A moins que ce soit le moyen qu'ils ont trouvé pour accroître leurs ventes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Beret Vert: le moyen pour accroitre les ventes.

      Supprimer
  20. Ah mais, Corto, Ruquier a parfaitement raison quand il dit " s'il y avait plus de pluralisme dans les médias, Zemmour ne serait pas devenu ce qu'il est ". Il faut juste lui demander si "plus de pluralisme" signifie pour lui plus de gauche, de Vivrensemble™ et de diversité ou bien l'inverse. L'inverse, c'est plus de liberté de parole, moins de politiquement correct et de pensée unique, et je ne pense pas que ce soit ce que Ruquier souhaite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Al West: Ruquier... le gars squatte depuis des années France 2 alors tu penses bine qu il ne souhaite pas faire trop de vagues surtout depuis que sa nouvelle patronne a dans le collimateur les animateurs qui sont blanc et qui ont plus de 50 ans

      Supprimer
  21. Quant à GQ, la prochaine fois, vole-le -enfin, non, mais lis-le au supermarché (peut-être même quelques bistros branchés le proposent-ils à leurs clients). Pour ma part, je m'interdis désormais la presse mainstream (désolé pour cette Van-Dammerie mais je ne trouve pas le terme français adéquat), me suis converti à V.A., et me mets à Causeur (un peu indigeste cependant, mais je n'y ai quasiment pas vu une pub, ce qui force le respect et, rien que pour cela, mérite d'être soutenu et encouragé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Al West: voler un magazine, non mais quelle drôle d idée cela ne me serait même pas venu a l esprit, y a bien longtemps que j ai arrété de chourer les bouquins de cul :)
      Causeur, j ai un peu de mal.

      Supprimer
    2. Géo

      Bof!
      Le mieux c est encore d arracher la page qui plait.
      De toutes façons,l article ne manquerait à personne puisque les lecteurs ne verront pas de quoi il s agissait!

      OK!OK!je sors!

      Supprimer
  22. J'ai été un lecteur occasionnel du Nouvel Ob's dans ma jeunesse dernière-Mea Culpa!;j'ai été un lecteur régulier de Télérama dans ma prime jeunesse-je me couvre la tête de cendres :)

    Bon,si on excepte cet imbécile d'Onfray qui écrit,dans son dernier bouquin,que le Coran,c'est comme dans un super-marché:On ne garde que les sourates "libérales" compatibles avec la République et on jette le reste;ou qui cite,apparemment sans l'avoir bien compris,le verset(2/256): "Pas de contraintes en religion",tous les noms cités sont tout à fait recommandables :)

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Vendemiaire: Onfray, je ne sais pas quoi penser du bonhomme. Il a fait dernièrement une ITW ds le Figaro qui était remarquable mais il est capable aussi de grosses conneries

      Supprimer
    2. Géo

      @Vendémiaire

      "Lecteur Nouvel Obs...me couvre la tête de cendres.."

      Effectivement,vous avez gâché votre jeunesse,il eut mieux valu je pense lire,par exemple,le journal de Spirou c est moins indigeste.
      Bon!plus maintenant.Pour ce qui regarde Spirou,j ai pu voir,tout à fait incidemment, une page ou deux d antiracisme du méchant Blanc ou de féminisme de pacotille dans chaque numéro qui parait.
      Genre:le méchant Blanc conducteur de bus qui refuse d ouvrir la porte de son véhicule à un pauvre immigré et coetera.
      Ou:le méchant Blanc qui soutient le Front National.
      Etc...
      (Vu sur des exemplaires disponibles dans une médiathèque).

      Supprimer
    3. @ Géo, pas tout à fait d'accord avec vous. La mithridatisation a fait ses preuves. N'est-ce pas d'ailleurs le principe même du vaccin ? Tiens, cela me rappelle une saillie de Sollers in Le cœur absolu : "je vis dans le péché afin de l'étudier de plus près. Je suis Doctor in peccato, c'est une branche de la théologie négative".

      Supprimer
    4. Géo

      @Al West

      Le nouvel Obs...
      A telle dose,c est violent tout de même!Cela ressemble davantage à des électrochocs qu à une mithridatisation.
      J ai eu l occasion de feuilleter récemment des N.Obs.
      C est nauséabond et l ensemble est laid.
      Je crois que c est ici que l on se heurte à la tronche de Joffrin quand on ouvre le magazine.
      Un peu comme une prison dont il serait le guichetier dont la tête parait dans la lucarne.
      Pas sur que les oiseaux survivent si les feuilles sont mises au fond de leur cage.
      Idem pour les exemplaires de Spirou concernés par la page "antiraciste"(=racisme anti-Blancs)
      Les dessins sont moches,la donneuse de leçons antiracistes est laide,mal fagotée,coiffée d'un toupet vulgaire et elle a le gabarit d un camionneur.
      Elle sent aussi le mélange des genres.
      (Pas retenu le nom du dessinateur qui a réalisé cet étron.)
      Dans la vie réelle,une telle femme ne saurait être que féministe haïssant les hommes faute d être approchée par eux.
      Je vois là un conditionnement malsain.
      Pauvres gosses.
      Être mithridatisés de la sorte!
      Plongés dans le péché.

      Supprimer

Les TROLLS seront systématiquement catapultés. Dépollution oblige ! Les commentaires d'anonymes quasi-systématiquement rejetés . La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.