dimanche 21 janvier 2018

Affaire Fillon: Un an après, où en est-on ? Nulle part !


Il y a tout juste un an, le 25 janvier 2017, le Canard se déchaînait contre François Fillon. Ayant en sa possession des informations de " première main ", il accusait l'ancien premier ministre et leader de la droite pour la présidentielle de détournements de fonds publics et d'emplois fictifs. Il aurait employé fictivement son épouse Pénélope moyennant environ 500 000 euros sur huit ans. De la même manière, ses enfants auraient eux aussi profité d'emplois fictifs.

En pleine campagne présidentielle, les médias se déchaînent et avec une diligence inhabituelle la justice est saisie et ordonne au parquet national financier d'ouvrir une enquête. 

La suite, on la connait. Le Canard, bien alimenté en informations confidentielles, Le Monde, tout aussi bien alimenté en PV d'auditions et plus généralement l'ensemble des médias français, la gauche et quelques véroles de droites  n'auront de cesse de feuilletonner et de tirer à boulets rouges sur François Fillon. Pourtant pressenti comme candidat au second tour, Fillon sera " logiquement " éliminé dès le premier.

2 juges d'instruction et pas moins de 14 enquêteurs travailleront l'homme et sa famille, 5 encore aujourd'hui. Une dizaine de personne (seulement) seront auditionnées et près d'une dizaine de perquisitions seront effectuées. François Fillon sera mis en examen, le candidat de la droite et du centre, pas vraiment adroit pour sa défense, était politiquement mort. 

Malgré tous les efforts déployés par la justice et " les indices concordants ", aucun élément à charge permettant une accusation formelle quelconque n'a, à ce jour, été retenue contre François Fillon, son épouse et ses deux enfants.

A ce jour, l'enquête tourne au ralenti, il n'y a plus qu'un seul juge d'instruction, plus que 5 enquêteurs pour s'occuper du dossier et François Fillon demeure toujours mis en examen pour "détournement de fonds publics" et "complicité et recel de biens sociaux".


Un an après, une enquête qui piétine, aucun élément nouveau mais une élection présidentielle qui a été torpillée. Volée ?

Affaire Fillon: Un an après, où en est-on ? Nulle part, les Français, mémoire courte aidant, sont passés à autre chose et le candidat des médias est devenu Président de la République...

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

40 commentaires:

  1. @corto
    Combien de temps encore allons nous supporter toutes ces manipulations ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nofate: et bien tant que les Français continueront à se laisser docilement manipuler.

      Supprimer
  2. Aussi longtemps que la perfusion financière fonctionnera la majorité des français sera content et se laissera manipuler. Pourquoi se faire du souci alors que les allocations chômage, familiale, ..., RSA, indemnités journalières, remboursement SS, retraite, emplois aidés, APL même avec 5 euros en moins, ... fonctionnent ? Et en plus la dame Macron fascine les français tellement elle est merveilleuse. En fin de compte c’est plus belle la vie, une fiction.

    Ce n’est pas les politiques qui sont à blâmer mais nous les électeurs. La dernière élection présidentielle est un modèle du genre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Roland: tant qu il y aura allocations, rsa, etc... pas faux ! un peuple anesthésié par les subsides d'Etat...

      Supprimer
  3. Je ne change rien de ce que j'ai dit à l'époque:
    - La primaire aurait dû prendre le modèle américain: l'électeur vote un représentant, le représentant vote le candidat du parti. Ainsi, les "cibles" sont plus difficiles à atteindre.
    - Personne n'a forcé Fillon à sortir son laïus sur De Gaulle. Il s'est piégé. Il aurait dû comprendre qu'il était son propre boulet et aurait dû avoir la classe de choisir son remplaçant.
    - Avec son expérience, Fillon aurait dû favoriser le choix d'un ticket présidentiel (P et PM).
    Amike
    NB: Nous sommes dans un temps bizarre, mi doux, mi dure. La reprise économique et la chape médiatique est pour beaucoup.
    NB2: Sans média grand public à droite (TNT?), nous attendrons la prochaine crise...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Amike: Ns sommes d'accord, Fillon a été mauvais, rien ne l obligeait à sa saillie contre Sarko sur de Gaulle, etc... il n empêche cette élection a été scandaleuse de manipulations, de mensonges et de trahison
      Après copier sur le modèle américain avec leur système de primaire... je ne sais pas.

      Sans média GP à droite sur la TNT... On peut rêver.

      Supprimer
  4. A mettre en parallèle avec le sort qui a été réservé à Sarkozy, mon cher Corto, mais là Fillon poussait à la roue pour obtenir des résultats de la justice.
    Récapitulons : affaire Bettencourt, affaire, Karatchi, affaire Bygmalion, affaire des écoutes, affaire de la vente d'hélicoptères, affaire Tapie-Crédit Lyonnais et je suis sûre que j'en oublie. Et pour toutes ces affaires qui lui ont coûté son élection en 2012, combien de condamnations ?
    Si vous voulez mon avis, cette République a tout d'une république bananière !
    Il y a quelque ironie à faire ce constat précisément le jour anniversaire de la décapitation de Louis XVI !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. marianne: l'acharnement dont a été victime Sarkozy, ça aussi c'est un modèle du genre et tout cela pour 0 condamnations à ce jour, que des non lieues,reste les écoutes téléphoniques qui 4 ou 5 ans après ne sont toujours pas jugées

      Bananière peut etre pas, nous votons encore et les scrutins ne sont pas encore truqués à l'africaine.

      Ah si Louis XVI n'avait pas été décapité... en serions nous là, je ne sais pas mais en tout cas ce 21 janvier 93 fut le point de départ d'un futur monde qui part en couilles, tout de même, non ?

      Supprimer
  5. Ça prouve qu'il y a une justice.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Armand
      Ah ????
      Bon, si vous le dites...
      Je suppose que nous n'avons pas le même dictionnaire. ;)

      Supprimer
    2. Franzi: idem, pas le même dictionnaire

      Supprimer
    3. ben oui ya une justice...de merde!

      Supprimer
    4. Une justice de merde aux ordres même pour des actes illégaux, qui n'hésite pas à violer le secret de l'instruction. Un juge de droite aurait fait la même chose à un de ces enfoirés de gauche, il aurait été viré sur le champ et son nom trainé dans la merde.

      La justice en France a été remplacée par la police politique.

      Supprimer
  6. il n'y a plus aucun enjeu, plus aucune raison de se presser.
    Un jugement finira par tomber un de ces jours, peut-être assorti d'une peine de principe, mais ça ne fera plus qu'une brève en bas de page...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Blaise: en tout cas, les juges et enquêteurs feront tout pour qu il y ait un os à ronger et une peine, un non-lieu n'est pas envisageable, il en va de la crédibilité (si tant est...) de l'élection de Macron

      Supprimer
  7. "et le candidat des médias est devenu Président de la République..."

    Pour notre plus grand malheur.
    Et, pire encore, pour celui de NOTRE Pays, de NOTRE Civilisation, et de nos descendants. Très très gros soupir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franzi: pour notre plus grand malheur, n'exagérons pas non plus quand à notre " civilisation " il n a pas fallu attendre Macron pour que la décrépitude commence. Avec Macron et cie, elle s’accéléra juste un peu plus

      Supprimer
  8. Ce qui s'est passé est un cas d'école ! Si cela s'était passé dans la Russie de Poutine que n'aurait on entendu ! Mais non tout cela s'est passé dans notre exemplaire République Française patrie auto désignée des Droits de L'Homme ! Ce qui s'est passé me dégoutte au plus haut point ! Et les trahisons organisées à droites sont scandaleuses et prouvent que les hommes politiques détestent la démocratie . La seule consolation est que certains ont montré leur vrai visage . J'espère qu'un jour , il y aura une vraie justice ( on peut rever ! ) . Bonjour amical au courageux Monsieur Fillon et à son épouse à qui ON aura fait baver des ronds de chapeau ! Son électorat en a aussi bavé ! Pour le Macron élu à la faveur d'un complot remarquablement orchestré nous verrons la suite .... Bon dimanche à tous ! Un détail , il pleut encore ! Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marguerite: A charge pour Fillon, sa lamentable défense. Et d'accord pour la consolation.
      Pour la pluie, idem, il pleut par chez moi depuis... je ne sais même plus tant cela me semble interminable

      Supprimer
    2. comment pouvait il se défendre dans ce traquenard où tout était fait pour lui maintenir la tete sous l'eau ? Sans doute a t'il pris les renes du parti beaucoup trop tard pour organiser une campagne électorale où les troupes seraient en ordre de marche . Les luttes internes étaient je pense trop fortes . Quand l'adversaire a des alliés dans la place forte cela devient difficile . Un jour peut etre saurons nous les fins fonds de cette lamentable campagne qui n'a été qu'une chasse à l'homme . A gauche , l'incurie de Hollande leur a permis de s'organiser dans l'ombre . Ils ont du rapidement prendre conscience de l'erreur de casting et préparer la suite en verrouillant le coeur de l'Etat . Marguerite

      Supprimer
    3. Marguerite, Corto - il pleut ici ET il fait du vent.
      Soleil dans les coeurs. Il n'auront pas nos votes ni en 2020 ni ...
      Bonne soirée
      Madame Chocolat

      Supprimer
    4. Marguerite, Corto - il pleut ici ET il fait du vent.
      Soleil dans les coeurs. Il n'auront pas nos votes ni en 2020 ni ...
      Bonne soirée
      Madame Chocolat

      Supprimer
  9. "Ben quoi? Le chouchou a été élu! Plus besoin de le torpiller, plus besoin de l' accabler trop vite le Fifi! En plus ce grand con a tout de suite appelé à voter pour Manu! (f'rait pas long feu sous la torture le mec!). Fillon, c' est notre Pheon Greyjoy. Non non en fait on l' a échappé belle, on a un homme sévèrement burné à la tête de l' Etat, il n' y a qu' à entendre comment il s' adresse aux militaires: comme à des p'tits zenfants!" J' vous file Plus de jouets mais attention, hein, faudra être sages!"

    RépondreSupprimer
  10. Je rigole quand j'entends des individus déclarer qu'ils font confiance à la justice. Je n'ai jamais fait confiance à celle-ci. Après tout, les mêmes juges qui avaient condamné les Résistants ont bien condamné les collabos. Il n'y a aucune dignité dans la magistrature, et ce depuis la nuit des temps.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
  11. Jusqu'en 2011 je voyais Fillon comme le juste remplaçant de Sarko , je l'avais suivi jusqu'en Corse tellement j'y croyais. Quelle déception par la suite , discours anesthésiant sans aucune conviction d'où mon rejet contre cette droite qui n'avait plus de coucougnettes .
    Il est vrai que l'hallali contre cette famille est tout simplement écoeurante et tout ça pour une famille de branquignole qui se pavane sur le "trône" de France . A gerber !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      "Trône de France"

      Je n avais pas vu le macron en train de pérorer depuis des lustres,et voilà que pas plus tard qu'hier,invités chez des gens qui allument la télé l espace d un instant toujours trop long...et le macron parait...
      Je ne sais même plus ce dont il fut question car discours creux comme d habitude.
      Et là sans vouloir l enfoncer,toute la fadeur et le manque absolu de carrure,l insignifiance d un homme complètement dépassé par son personnage m apparait emplissant l écran de son vide sidéral.
      On aurait presque de la compassion pour lui(ou pour la France si pauvrement représentée?)si il avait été différent de l'individu qu'il est en réalité et qui n incite pas à l indulgence loin s en faut!
      C'est le bouffon du roi qui s est hissé sur le trône mais sans la lucidité et l ironie dont il était capable en d autres temps.
      Ici,un pâle imitateur du fantôme d'un présumé président et qui ne fait même pas rire.

      Supprimer
    2. Géo

      Eurêka!C était la rediffusion d un discours où le macron parlait au sujet d une exposition universelle qui devait se tenir à Paris et qui se trouverait compromise parce qu'une rame de métro ne sera pas construite.
      Traduire:nous n avons plus de sous ni pour l une ni pour l autre mais cela ne se dit pas,c est aussi pour cette raison que le vide est si manifeste.
      (Notre Dame des Landes est elle aussi abandonnée.
      Traduire:et bien il n y a plus de sous à consacrer à ce projet là non plus,sinon comment croire que la folie des grandeurs de certains élus aurait pu être stoppée autrement que pour motif grave?)
      Puis on a coupé le son dans la boite à c... et un certain Yannick Jadot parait,il faut alors observer le personnage muet s agiter et le spasme de la main gauche,remontant et descendant mécaniquement,crispation incontrôlée qui agite le bras et le tic à la commissure côté gauche des lèvres comme d un automate.
      Futur avc ou prise de médicaments pour lui aussi?

      Ils sont bizarres tous ces gens mais il y a une chose de garantie:on ne peut pas leur faire confiance,et là est le vrai problème quel que soit le "président" élu.

      Supprimer
  12. "En même temps" cette andouille, aussitôt qu'éliminée, à demandé à voter macrouille ... OK, ça rime, mais quand même : Comprenne qui pourra, moi je ne peux pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme toutes ces crottes extrémistes de gauche qui crachent à longueur de journée sur le PS et qui vote comme un seul homme pour ce parti quand il s'agit de faire barrage au FN.

      Supprimer
  13. Comme vous, je pense qu'"ils" feront tout pour éviter un non-lieu...le droit peut bien être tordu pour arriver à une condamnation, même minime...y'a bien des juges pour voir du racisme dans la moindre critique de l'islam...alors, pensez donc, l'affaire Fillon devrait pouvoir se conclure en conformité avec leurs manipulations...il ne sera pas avéré officiellement que l'élection du petit Macron n'aura été qu'une grosse mascarade...

    RépondreSupprimer
  14. Il n’y a pas 1 système américain, mais plusieurs, suivant les États. Ça va du Caucus, au vote direct. C’est ultra compliqué. Il faut réfléchir à un système de primaires qui ne se transforme pas en foire d’empoigne, puis guerre de tranchée entre les candidats, où les perdants se transforment en ennemis mortels, comme chez les LR.

    RépondreSupprimer
  15. Annie

    Après ces primaires imbéciles, les sorties de Fillon : "qui imaginerait le général de Gaulle..." en faisaient un personnage peu sympathique. J'ai voté pour lui car il m'était impossible de voter à gauche, mais à reculons. Sa défense : lamentable, avec sa tete de Droopy. Je le trouvai pas mal comme premier ministre, mais ensuite quelle déception.
    Chez moi aussi, il pleut depuis ce matin. Tellement de brume, qu'il est impossible de voir la mer.

    RépondreSupprimer
  16. "une élection présidentielle qui a été torpillée. Volée ?"

    Le point d'interrogation après "volée" est inutile.

    RépondreSupprimer
  17. Oui moi je veux bien mais j'attends les explications de Fillon concernant le "complot". Il nous a rabâché qu'il ne se laisserait pas faire, qu'il rendrait coup pour coup. et depuis un an ?
    Nada.
    Fillon et son épouse nous ont trahi à l'insu de leur plein gré.
    Ses opposants en ont profité pour lui barrer la route du pouvoir sachant que quoiqu'il arriverait ensuite le Macron croquerait la Marine. Alors pourquoi perdre son temps à l'envoyer en justice maintenant ? On s'en fout il a pratiquement disparu des radars.

    RépondreSupprimer
  18. Fillon était le plus honnête de tout le marigot. Mais il ne savait et ne pouvait pas vivre hors du marigot.

    Le Page.

    RépondreSupprimer
  19. Les loups ne se bouffent pas entre eux...le mâle Alpha fait reculer l'ancien chef de meute qui retrograde à une place subalterne. Il lui grogne dessus, lui montre les dents mais ne le tue pas, à condition que l'autre recule la queue entre les jambes.

    Fillon reste toujours du sérail. Sur la pseusdo élection du grand méchant loup, qui rentre tous les soirs se glisser dans les draps de la grand-mère pour nous faire croire que le petit pot de beurre et la galette, c'est pour elle, il n'en dira rien, à condition qu'on se contente de faire semblant de lui chercher des carabistouilles.

    Fillon a piqué de l'argent public pour donner des revenus à sa femme sous couvert d'un emploi fictif...comme beaucoup d'autres d'ailleurs dans cette caste. La notion de vol ne les effleure même pas car "ils le valent bien". Ce sont les sans-dents qui volent, eux se dédommagent entre gens de bonne compagnie. Il ne manquerait plus qu'on leur demande des comptes.

    Le seul qu'on a dégommé, c'est DSK. Il a dû se prendre les pieds dans la tente de l'autre en traversant les jardins de l'Elysée. Un accident est si vite arrivé...

    RépondreSupprimer
  20. Election volée...Ne serais ce pas ce que l'on appelle un coup d'état ?

    RépondreSupprimer
  21. Fillon avait annoncé qu'il allait porter plainte contre tous les mauvais esprits qui l'avaient dézingué.... un an après, il n'a déposé aucune plainte. Pas folle la guêpe, il sait parfaitement que tout ce qui est sorti est véridique.

    RépondreSupprimer
  22. Robert Bourgi : "Tu sais Nicolas, il n'ira pas à l’Élysée.
    Nicolas Sarkozy : - Mais comment il n'ira pas à l’Élysée ?
    Robert Bourgi : - J'ai décidé qu'il n'irait pas à l'Elysée (...) Nicolas, je vais le niquer.»

    François Fillon : L'homme qui ne pouvait pas être président
    Diffusion le dimanche 4 février 2018 à 20h50 sur France 5

    RépondreSupprimer
  23. "une élection présidentielle qui a été torpillée. Volée ?"

    Ce simulacre d'élections de la part de gens sans scrupules,qui n'ont pas hésité à rouler dans la fange les institutions et les règles du jeu démocratique,n'avait pas d'autre objet que de permettre au candidat adoubé,de se présenter au second tour contre Marine le Pen:dans tous les cas de figure,il était sûr d'être élu.

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Europe, ton soleil revient