mercredi 28 mars 2012

Le journalisme " cucul " d'Audrey Pulvar la Rose

Mais c'est bien sûr ! Cette femme, journaliste-intouchable, ne fait pas de politique.

Cette femme, chroniqueuse dans diverses émissions de télévision, a beau être la compagne de Arnaud de Montebourg, elle dit ne pas savoir pour qui voter. Cette femme, présente le soir des 17% de son chouchou aux primaires socialistes, rose à la main, sait garder parfaitement toute son indépendance face  aux caméras. Mais dans le même temps, cette femme concède qu'il est difficile de concilier ses mamours avec Arnaud et son métier de journaliste: " C'est assez schizophrène, parfois, oui."

Cette femme, de gauche, elle le dit, a la pugnacité variable empreinte de partialité selon qu'elle a en face d'elle un Jean François Copé ou un Moscovici. Il suffit de regarder les images de On n'est pas couché pour s'en convaincre.

Dans les couloirs de France Inter où cette femme officie chaque matin, on dit d'elle: " Au-delà de ses amours, le fait qu’elle pratique un journalisme engagé, très à gauche, parfois même cucul, pose problème. La rédaction a toujours été cataloguée de gauche et s’évertue à rompre avec cette image. Avec Audrey, cela devient compliqué."

Cette femme se défend de rouler pour le Parti Socialiste et donc pour Hollande Soit, on ne demande qu'à la croire; c'est drôle on n'y arrive pas. La Rose, toujours la Rose.

Alors à la question " Audrey Pulvar, pourquoi elle dérange ", je répondrai juste parce qu'elle représente actuellement ce qui se fait de mieux comme exemple de compromission entre deux mondes qui ne devraient jamais se poser à l'horizontale: le journalisme et la politique.

Question de crédibilité.

Folie passagère 1099.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

19 commentaires:

  1. Moi, je sais où elle peut se la mettre la rose et de préférence en commençant par la queue de celle ci.

    Je sors!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: oui effectivement sur ce coup la tu peux sortir ! :)

      Supprimer
  2. Quand j'ai cliqué sur "1 commentaire", mon cher Corto, j'étais sûre que ce serait un commentaire de grandpas !
    Pourquoi continuez-vous à regarder et de plus faire de la publicité à ce genre de personne, qui visiblement n'a aucun mal à "se poser à l'horizontale" sans votre aide ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: pourquoi ? mais parce qu 'elle m énerve la bougresse celle qui balance à qui veut l'entendre que , je cite : " la negresse elle vous emmerde ! " Parce qu en continuant a faire la belle à la télé elle se décridibilise mais personne ne lui dit. parce que ça me fait braire que pour servir la soupe à son camp , elle touche 1600 euro a chaque intervention chez Ruquier et puis parce que... je la trouve nulle ( comparativement à Natacha Polony ) et puis parce qu'en continuant à faire la chroniqueuse politique, elle se compromet sans que cela ne la dérange...et puis voila ! na !

      Supprimer
  3. C'est une photo truquée ????????
    Elle me fait penser à la pub d'un célèbre dentifrice dans les années 80, ultra machin lol !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @virginie: non , non pas de trucage c'est la Une des Inrocks a paraitre aujourd'hui !

      Supprimer
  4. Belle femme et Grande Journaliste (rien à voir avec celles qui ont toujours cru qu'à la télé il n'y avait qu'une chaine et qui ne sont pas allé plus loin!):):)

    RépondreSupprimer
  5. @nigloo: belle femme ? les gouts et les couleurs...tu sais ce que c'est.
    Grande journaliste, possible, ce sont juste ses collègues de France Inter qui considèrent qu elle fait du journalisme cucul

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, mais toi, tu préfères les mecs, alors, tu peux pas juger...

      Supprimer
    2. @anonyme: tu sors de quelle planète pour dire de telles conneries ?

      Supprimer
  6. Grande journaliste ? Pas aussi sûr que ça pour qui, comme votre serviteur, n'a d'yeux que pour les grandes sauterelles accusant au moins 1,75m sans les talons. Plus sérieusement, on peut affirmer que c'est une journaliste engagée à gauche, qu'elle n'a pas pour habitude de faire dans l'objectivité et qu'elle ne cache pas son parti-pris idéologique. Si on s'en tient à ces seuls critères, on peut effectivement considérer que c'est une grande journaliste. Bien loin quand même d'un Albert Londres qui malgré son tropisme qui le poussait vers la senestre avait pour habitude de rapporter les faits de la manière la plus neutre possible, puis de proposer son analyse sans mêler l'un et l'autre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @koltchak: honnêtement, entre quat'yeux, tu crois que la Pulvar sait qui est Albert Londres ?
      Ceci dit, lorsque que l'écoute sur Fce Inter ou chez Ruquier, elle transpire la gauche, le pb c'est que cela se voit de trop. Dès qu'elle l'ouvre on sait ce qu'elle va dire, ou peu s'en faut, et du coup elle en perd toute crédibilité.

      Supprimer
  7. @nigloo, bien dit!
    (Corto74, un seul mot de travers sur MA frangine Audrey, tu me connais...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @bembelly; mais elle serait verte ou jaune ou rouge ce serait pareil. Lorsqu une pseudo journaliste se mouille trop pour es couleurs qu'elle défend, de facto, elle n'est plus journaliste, elle devient porte-parole du camp qu 'elle défend. ceci dit, et histoire d 'en dire un tt petit peu de mal, elle me gonfle grave avec sa "négritude " en bandoulière. Qu'elle prenne exemple sur un Patrick Ninine ou un patrick fandio: objectivité et les faits uniquement.

      Supprimer
  8. La Pulvar utilise sa "négritude " que dans des occasions particulières, le reste du temps, elle ne s' adresse aux africains qu' avec condescendance.

    On est noire mais pas pousser la "négritude" trop loin quand même.

    Maintenant, elle peut retirer la rose!

    RépondreSupprimer
  9. Grande journaliste, grande journaliste... je ne vois vraiment pas en quoi ! S'est-elle illustrée de quelque façon que ce soit d'autre que par son parti-pris et une grande exposition médiatique ? C'est, je crois, Daphné Roulier qui reconnaissait entre autres choses, et non sans malice, à son cu"I" (ce I est un i majusQ) la place qu'elle occupait sur Canal. Pulvar a France-Inter et Ruquier pour l'expo médiatique, cela fait-il d'elle une grande journaliste ? Un grand petit soldat de la socialie, plutôt.

    Schoenberg et Sinclair ont été autrement plus honnêtes, elles, en de pareilles circonstances.

    Al.
    PS / @ Corto : je voulais intercaler, en barré, "belle gueule" entre parti-pris et exposition médiatique ; y a-t-il une balise machin, pour barrer le texte, en commentaire ?

    RépondreSupprimer
  10. @al west: et bien la nous sommes d accord totalement. En quoi cette dame est-elle une grande journaliste si ce n'est avec ses petits coups médiatiques genre la rose entre les dents ou son désormais célèbre " la négresse elle vs emmerde " A part ça ? nada, rien, du vent dans les arbres.

    Oui schoenberg est a mon avis la seule qui ait eu suffisamment de classe et d'intelligence pour se faire discrète une fois maquée avec Borloo. Sinclair, je serai plus réservé.

    pour ton PS qu'ici on nomme NB: je ne crois pas que cela soit possible.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  11. Pour le PS : peace, man !

    -)
    Al.
    NB : bien noté -)

    RépondreSupprimer
  12. Les Inrocks ...c'est le microcosme pariso-parisien rive gauche ...ça n'intéresse personne.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP