dimanche 25 mars 2012

Egalité du temps de parole, un beau foutage de gueule !


Nous sommes donc entrés dans la période officielle de la campagne électorale. Et sa fameuse égalité/équité de temps de parole donné à chaque candidat.

Ainsi le déjanté Jacques Cheminade dont personne ne sait grand chose a le droit dans les médias télévisés et radiophoniques au même temps de parole que François Hollande, Sarko ou Bayrou.

Les émissions du type On n'est pas couché, Salut Les Terriens ou Le Grand Journal ne reçoivent plus de personnalités politiques de peur de ne pouvoir accorder à chacun exactement le même temps de paroles. Sur BFM, par exemple, nous avons droit aujourd'hui de 18h à 19h à Eva Joly et de 19h à 20h à Nathalie Arthaud. Une heure chacune de temps d'antenne moins les pages de pub.
Je regardais l'autre jour le meeting de Sarko à Strasbourg; coupé au bout de 3 minutes. Plus aucun meeting n'est retransmis intégralement.

On s'aperçoit alors que sous couvert d'un égalitarisme du temps de parole, paradoxalement, la parole de chaque prétendant est diluée. Etrange !

Bref, à moins d'un mois du premier tour, à l'heure où nous devrions avoir un accès maximum aux explications et développements programmatiques des différents candidats, au moment où l'on devrait donner à chaque candidat la possibilité d'affuter ses arguments et à chacun d'entre nous de  mieux connaître la sauce à laquelle nos politiciens veulent nous accommoder, voilà que nous en sommes réduits à la portion congrue, au minimum syndical accordé par le CSA, au moins j't'en donne, mieux je me porte de peur de me faire allumer par ce sacro-saint CSA !

Et que les télévisions soient publiques ou privées, le règlement s'applique à toutes. Ainsi, des chaînes de télévisions privées comme BFM, LCI ou Itélé n'ont même plus la liberté, encore moins le droit, de programmer et de gérer leur temps d'antenne comme elles le souhaitent ! Un comble, au nom de l'égalité du temps de parole, on réduit ce même temps de parole; va comprendre !

L'égalité du temps de parole, foutage de gueule ! Que le CSA nous rende la liberté de parole !

Folie passagère 1095.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

9 commentaires:

  1. C'est une manie bien occidentale, ça, de vouloir à tout prix maîtriser le temps, le saucissonner et le contrôler.
    L'idée de départ partait d'un bon sentiment, mais comme d'habitude, l'enthousiasme a pris le pas sur la réflexion.
    Et maintenant, on est bien coincés avec ça. Tout le monde hurle à la mort que l'autre est avantagé et au lieu de discuter sagement, nos dignes politiques s'envoient des poissons à la figure, comme dans un certain village gaulois.
    Ça se passe comment, chez le Goths, les Bretons et les autres?

    RépondreSupprimer
  2. @IO: oui l idée de depart était bonne mais cette histoire d egalité de temps de parole est devenue une illusion démocratique: faire croire qu en donnant à Cheminade ou Poutou le meme temps de parole qu a Hollande ou Sarko, on donnait a chacun la chance de pouvoir exposer ces idées..; Tu parles. qui plus est maintenant avec Internet ou si tu n as plus les meetings en direct a la télé, tu les as en streaming...
    Et pourquoi les chaînes a capitaux privés n'ont elles pas la liberté de faire ce qu'elles veulent de leur antenne ?

    Oui une bonne idée au départ devenue obsolète d'un coté et confiscatoire de l'autre. Bouh !

    RépondreSupprimer
  3. on les a assez entendu depuis septembre. Rien que 3 heures de l'émission Des paroles et des actes, je sature.

    RépondreSupprimer
  4. Je crois que Rêveur a raison, mon cher Corto, ceux qui s'y intéressent savent déjà tout, et il leur reste les journaux pour continuer à se documenter.
    Et quant aux autres, ceux qui ne s'intéressent pas à la politique, ils voteront comme leurs tripes le leur enjoindront.

    RépondreSupprimer
  5. @reveur et marianne: que certains en aient assez, soit !
    Que ceux qui savent déjà tout ( sont-ils si nombreux ? ) fassent une pause, soit! Mais les autres ?

    Je ne suis pas d accord, c'est alors qu on se rapproche le plus du vote que l'on devrait avoir un accès maximal à l'information. Les enjeux sont trop importants. Après, faut-il trouver le moyen d intéresser les gens intelligemment.

    Par ailleurs, trouvez vous normal qu un illuminé comme Cheminade ait un temps de parole équivalent a celui d'un Hollande ou Sarko ? Trouver vous normal qu une Arthaud ou un Poutou, crédités au maximum de 1% d'intentions de votes qu une Le pen ou qu un Bayrou. Bien au contraire, plus on se rapproche du vote , plus l'information devrait être du meilleur niveau. C'est l inverse qui se produit. Au nom de l'égalité du temps de parole, on dilue l'information.
    Par ailleurs, au nom de quoi, les chaînes privées n'ont-elles pas le droit de faire ce qu elles veulent. Et pourquoi, faute de moyens, le CSA n'a pas imposé la meme règlementation à la presse écrite et à Internet ? Il est où le libéralisme, là ?

    RépondreSupprimer
  6. @marianne: je rajoute que je viens d apprendre que demain: " Hollande lance demain sa webradio, animée par Pierre Lescure ex-patron de Canal + & Fred Musa Skyrock " Un moyen comme un autre de contourner cette soi disante égalité du temps de parole

    RépondreSupprimer
  7. voila un thème qui effectivement ne peut que te desservir, toi et le candidat que tu soutiens;.. VU qu'il a déja utilisé 46 % du temps total d'antenne, contre 9% pour Mélenchon... Toujours aussi réfractaire à l'égalitarisme,à droite, manifestement... Surtout quand elle vous dessert !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @GdC: sarko , 46% du temps d antenne, possible puisque c'est la règle qui veut ça jusqu a la validation des candidatures par le CC. Maintenant c'est différent. Si tel n était pas e cas, aujourd hui Mélenchon aurait droit à 14% de temps d antenne. Au mlieu de cela , il a droit à la même chose que Poutou , cheminade ou Sarkozy, c'est con, non ?

      Supprimer
  8. Je continue à penser, que tout ceci n'aura guère d'importance, mon cher Corto.
    Il reste un peu moins d'un mois, ce qui est long pour un mauvais candidat et court pour un bon candidat.
    Et vous savez bien que même à gauche, tout le monde s'accorde à dire que Sarko est un bon candidat !
    Regardez sur Slate, comment Colombani flippe à cause de Mélenchon et voyez comme il se fait ramasser dans les commentaires.
    P.S. Moi ils m'ont punie hier samedi et aujourd'hui dimanche rebelote sur le même com qui je vous assure était anodin.
    J'ai donc décidé de faire jouer mon droit de retrait et je me suis mise en grève.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP