mercredi 6 mai 2015

Le vrai bilan de François Hollande, il est là :


C'est donc aujourd'hui que Président fête ses 3 ans de présence à l'Elysée. Les médias, dans leur quasi ensemble, parlent de "célébrer" ces 3 ans et d'anniversaire ! Comment peut-on oser fêter ou célébrer une telle catastrophe ? Voilà qui restera un mystère pour moi. 

Parce que franchement, 3 ans de présidence Hollande, c'est quoi : 

3 ans de présidence Hollande...

C'est 600 000 chômeurs de plus.
C'est 103 impôts ou taxes créés ou augmentés.
C'est 60 000 fonctionnaires de plus.
C'est une dette publique qui atteint un taux record de 57, 6% du PIB.
C'est 200 milliards d'euros de dette supplémentaire.
C'est en moyenne, chaque année, 60 000 faillites d'entreprises.
C'est 17% de bénéficiaires du RSA en plus.
C'est un déficit de 4% au lieu des 3% promis.
C'est une baisse de 25% du nombre des expulsions d'immigrés clandestins.
C'est 81% de Français mécontents de l'action du Président, un record sous la Cinquième République.
C'est la suppression de la défiscalisation des heures supplémentaires.
C'est 700 000 pétitions jetées à la poubelle.
C'est la PMA admise et la GPA tolérée.
C'est la police qui gaze des familles qui défilent.
C'est Nicolas Bernard-Busse.
Ce sont les habitants de Lourdes, noyés sous les inondations, qui, une fois de plus " devront porter leur croix ".
C'est la loi Weil modifiée et la banalisation de l'avortement.
C'est Cahuzac, Morelle, Arif, Benguigui, Thévenoud, Jouyet, Saal et consorts; un enterrement de première classe pour une gauche qui se présentait comme morale.
C'est Trierweiller, Julie Gayet et Léonarda.
C'est Taubira nommée ministre de la Justice.
C'est un Président qui se fait piéger par des paparazzis au sortir du nid douillet de sa maîtresse.
C'est 2 fois de suite un repris de justice nommé à la tête du Parti Socialiste.
C'est le reniement de toutes les promesses faites lors du discours du Bourget.
C'est le TSCG jamais renégocié.
C'est une courbe du chômage qui, malgré la promesse réitérée maintes fois, ne s'inversera pas.
C'est la France qui régresse dans tous les classements mondiaux.
C'est la France qui n'a plus aucune influence à Bruxelles. 
Ce sont les dictateurs que l'on reçoit à l'Elysée malgré la promesse de ne plus en recevoir. 
Ce sont les journalistes que l'on invite au Château malgré la promesse annoncée de ne pas les recevoir.
Ce sont les reniements incessants et les preuves apportées chaque jour de l'hypocrisie passée, présente et sans doute à venir de celui qui annonçait, il y a trois ans, qu'il serait, lui et sa République, exemplaire.
C'est la laïcité, censée nous protéger tous, qui vole en éclat.
C'est le retour de la censure pour tous ceux qui ne pensent pas comme il faut.
C'est Joey Star qui ripaille à l'Elysée.
C'est Sivens.
C'est 3 déculottées électorales successives et 12 législatives partielles perdues. 
C'est le 49-3.
C'est un gouvernement qui recule devant 5 000 bonnets rouges, des pigeons, des plumés, des sacrifiés.
C'est la suppression pure et simple d'Ecomouv', suppression qui nous coûtera au bas mot 1 milliards d'euros.
C'est 744 millions d'AME pour 750 millions de rabot sur les aides à la famille.
Ce sont les ABCD de l'égalité.
C'est le tiers-payant généralisé et la fin programmée de la médecine libérale.
C'est la coûteuse reforme des rythmes scolaires et la non-réforme des retraites.
C'est " la grande réforme fiscale " qui ne verra pas le jour.
C'est la Loi Alur de Duflot et la promesse non tenue de 500 000 logements neufs par an. 
C'est Ségolène Royal qui fait perdre des milliards à EDF et aux contribuables.
C'est Plenel, l'ami de Hollande, qui fraude sans problème le fisc.
C'est l'absurdité du compte pénibilité, impossible à mettre en oeuvre.
C'est le soutien aveugle à l'Ukraine de Poroschenko.
C'est " La France n'a pas vocation à intervenir au Mali ".
C'est pas cher, c'est l'Etat qui paye.
C'est Nantes mise à sac 4 fois.
Ce sont les aides à l'apprentissage supprimées.
C'est Moscovici parachuté à Bruxelles et Harlem Désir nommé secrétaire d'Etat.
C'est l'armée algérienne défilant sur les Champs.
C'est la récupération permanente du moindre faits divers ou de la première cata venue. 
C'est le fiasco de Florange et l'investiture du PS accordée à Edouard Martin qui deviendra député européen.
C'est la nomination d'un ambassadeur homosexuel auprès du St Siège.
C'est Olivier Schrameck nommé à la présidence du CSA.
C'est Delphine Ernotte nommée à la direction de France télévisions.
C'est l'énarchie à tous les étages du pouvoir.
C'est le plug anal dressé, place Vendôme.
C'est Djamel Debbouzze qu'on érige en exemple.
C'est " la Macédonie " ou le Japon pris pour la Chine.
C'est une réforme des collèges stupide et contestée de toutes parts.
C'est un projet de loi sur le renseignement liberticide, le flicage pour tous.
C'est un président habillé comme un sac.
C'est un député européen qui me dit " Jamais je n'ai eu aussi honte d'être Français ".

Et bon dieu, je me demande encore ce que j'ai pu oublié... Non mais franchement, vous avez vu la gueule du changement ?

Il est là le vrai bilan de Président, là et nulle part ailleurs. Vu de ma fenêtre.

Folie passagère 2764.

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

41 commentaires:

  1. Désolé, tu as oublié la pierre angulaire de la réforme économique, la loi Macron...Celle qui a révolutionné la vision néolibérale des experts des différents courants de pensée du PS.Ceci étant, tu as des excuses parce que plus personne n'en parle...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @gridou: je n ai pas oublié mais je ne souhaitais pas parler des choses insignifiantes :)

      Supprimer
  2. Bravo l'inventaire, précieux qu'il faudra ressortir en temps voulus. Liste non exhaustive, bien entendu car il y a encore deux ans à tirer. Quand on a un type pareil à la tête de l'état, on peut s'estimer heureux qu'il y ait le quinquennat et non plus le septennat. Encore faudrait-il qu'il ne soit pas renouvelable !
    Soupir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Idel: ça fait pitié tout de même, non, un pareil bilan ? Encore deux ans a tirer avec cette petite angoisse: les Français seront ils assez cons pour le reconduire, inversion de la courbe ou pas ?

      Supprimer
    2. Rien qu'a l'idée que ce "sac de patates" puisse encore durer 2 ans me donne la nausée. Je suis hors course, mais si cette erreur de la nature est reconduit dans cette pantalonnade, il y a de quoi quitter le pays. Les électeurs seront si nuls qu'il vaut mieux aller voir ailleurs !

      Supprimer
  3. tonton flingueur7 mai 2015 à 00:48:00

    joli inventaire a la Prévert, Corto... enfin joli... façon de dire ! mais tu as oublié, devant chaque phrase qui commence par "c'est " tu aurais pu ajouter "MOI, président ... " histoire qu'il n'oublie pas ;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tonton: Façon de dire, je suis tout de même surpris de voir, enfin surpris..., de quelle manière les médias ne se sont pas attardés sur les points négatifs du bilan de Président.

      Supprimer
  4. Et c'est la soumission des français ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Angele64: ça bien d accord avec toi, la soumission des français et leurs capacités à se faire entuber me surprendra toujours. ceci dit, tant qu ils ont à manger...

      Supprimer
  5. marianne ARNAUD7 mai 2015 à 08:52:00

    Oh la la ! Et dire que tout cela n'empêche pas Hollande de croire, dur comme fer, à sa réélection, mon cher Corto !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Marianne: mais il aurait bien tort de ne pas y croire, les Français sont tellement , comment dire, couillons ? Il suffira d une bonne com si la courbe s inverse de façon importante et hop, il a toute ses chances. N oublliez pas que un an avant d etre élu, on l appelait monsieur 3% et que même ses " amis " ne misaient pas un kopeck sur sa tête.

      Supprimer
  6. ça donne le tournis ton bilan et en plus j'entends ce matin qu'il a gagné 2 points de satisfaction .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: 2 points de satisfaction en plus ? bah, c'est le cadeau des instituts de sondage pour son " anniversaire " :)

      Supprimer
  7. Belle liste d'echecs et de points negatifs concernant F. Hollande

    Par contre, je trouve qu'il y a un point qui au contraire est tres positif:
    "C'est un gouvernement qui recule devant 5 000 bonnets rouges, des pigeons, des plumés, des sacrifiés"

    Que le gouvernement gauchiste ait du reculer contre la societe civile, est une tres bonne chose.
    Si seulement le peuple pouvait se faire entendre plus souvent ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Meladius: certes, mais qu GVT recule devant 5 000 bonhommes en colère et que cela nous coute 1 milliards au bas mot ! ben merde. Et je rappelle tt de même que le décret d application d écomouv' avait été signé par le GVT Ayrault.

      Supprimer
  8. Bonjour,

    Si je peux me permettre, deux compléments :

    - La dette publique n'est pas à 57.8% du PIB. Elle est autour de 98% du PIB (!!!!).
    57.8%, c'est la dépense publique chaque année : tous les ans, l'état dépense 57.8% des richesses créées dans le pays, au détriment du secteur privé (moyenne européenne: poids de l'état environ à 40%).

    - A mettre en valeur : le déficit de 4%, 3% visés.
    On parle bien de 4% du PIB, ce qui n'a aucun sens.
    Si on fait un vrai calcul de déficit (= ce que gagne l'état versus ce que dépense l'état), on voit que l'état dépense environ 20% de plus que ce qu'il gagne tous les ans... Dit comme ça, c'est plus parlant.

    Pour le reste, cette liste affligeante est bien vue. J'ajouterai même : c'est Valls premier ministre (wtf?) et Najat à l'éducation (WTF!!!!!!).

    RépondreSupprimer
  9. "C'est une dette publique qui atteint un taux record de 57, 6% du PIB."

    Ce serait plutôt une dépense publique qui atteint un taux record de 57, 6% du PIB.
    La dette, elle, est déjà à 100% du PIB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @SC et Julien,: Oups ! c'est exact 57,8 c'est bien la dépense publique

      Pour les 3% bien sur qu il faudrait le voir comme tu le dis, mais cette focale sur les 3% correspond, comme tu le sais, aux critères de Maastricht sur lesquels les socialistes s'étaient engagés et pour lequel Hollande avait promis lors de sa campagne qu'il serait atteint, de mémoire , fin 2013, et qu il serait a 2,3 fin 2014 , 1,6 fin 2015 et en équilibre en 2017. Le chiffre de 3% est donc symbolique a deux titres: Maasticht et promesses bidons

      Supprimer
    2. C'est exact. D'ailleurs il me semble que le sens de ces critères de Maastricht c'était de dire : "si les états ont une croissance annuelle de 3% de leur PIB, alors même s'ils s'endettent de 3% du PIB chaque année, ils ne sont pas en récession". Je crois que ce critère de croissance de 3% leur semblait "atteignable".

      Chez nous on a le pompon : un endettement annuel de 4%, et une croissance de moins de 1% = récession annuelle de 3%. Après, ils s'étonnent que le chômage augmente... Merci François!

      Supprimer
  10. "C'est Cahuzac, Morelle, Arif, Benguigui, Thévenoud, Jouyet, Saal et consorts; un enterrement de première classe pour une gauche qui se présentait comme morale.
    C'est Trierweiller, Julie Gayet et Léonarda."
    Et en plus tu es obligé de regrouper par postes,les truands,les pétasses etc...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @zen aztec: je ne fais pas de regroupement, je " fiche " !

      Supprimer
  11. "C'est le plug anal dressé, place Vendôme." Pour une fois qu'on rend hommage à la sodomie et l'orgasme anal...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. célébrer la sodomie, pourquoi pas mais pas en place publique

      Supprimer
  12. Dans le cadre de l'inversion de la dite courbe :
    Areva va supprimer 3.000 à 4.000 emplois en France

    Dans le cadre de l'inaptocratie :
    La France a trahi ses Mistral!La France pourrait faire couler les BPC Mistral construits pour la Russie en cas de rupture de contrat avec Moscou, rapportent mercredi les médias français.

    Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20150506/1015964453.html#ixzz3ZRluMJbi

    Oui mais là on sort de l'incompétence et la veulerie pour envisager une grave pathologie.

    RépondreSupprimer
  13. "Paris pourrait détruire les Mistral commandés par Moscou

    Le prochain qui m’emmerde lorsque je mettrai une canette en alu de 10 grammes dans la poubelle verte au lieu de la jaune, je lui explique que même si les 65 millions de Français se trompent tous les jours dans leur recyclage, jamais, jamais on arrivera au poids d’un seul Mistral…
    J’attends donc avec impatience les leçons d’écologie… Et puis au lieu de les jeter, on ferait mieux de les mettre en service pour l’armée française.
    Sinon, on peut les donner aux rebelles syriens de l’État islamique… ou aux talibans (ha non, il n’y a pas de port à Kaboul)… Voyons, voyons… Ha ! Je sais ! On achète des pick-up Ford pour notre armée et on refile les Mistral gratos à l’oncle Sam…

    Charles SANNAT"

    Qui va oser stopper ces fadas dangereux qui envisagent sereinement d'envoyer par le fond au large de Saint Nazaire les Mistral dont le prix avec les pénalités et les coûts connexes vont friser le milliard et demi ? Payé par qui ? Vous et moi !
    Les militaires sont aux abonnés absents ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ JJB74
      En accord complet avec vos deux commentaires.
      Ils sont vraiment fous à lier.
      Mais, "c'est pas cher" c'est NOS sous qu'ils gaspillent avec tant d'enthousiasme. Et c'est NOS crédibilité et respectabilité qu'ils détruisent en ne respectant ni notre signature, ni nos engagements.
      Vivement le retour de la guillotine pour ces crétins et traîtres de haute volée. Il n'y a d'ailleurs que là où ils excellent !

      Supprimer
  14. C'est les parlementaires de la majorité réunis à l'Elysée (1ère "moi-je").

    Droopyx

    RépondreSupprimer
  15. Bravo Corto pour ce recensement édifiant (et ô combien déprimant).
    Et ne vous souciez pas d'avoir "pu" oublier quelque chose : il en font tant chaque jour qu'il est absolument impossible d'être exhaustif. Sauf à s'exploser les neurones et périr étouffé sous le poids d'une liste aussi exponentielle.
    Et dire que "P'tain ! Encore 2 ans !!!!!". Pffffff ! On ne pourra pas résister aussi longtemps...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: tu dis , comme moi que le souhaites, " p'tain encore deux ans ", j aimerais etre sur qu il n y en ait plus que pour deux ans...

      Supprimer
  16. Et bien, quel bilan!!! Cela valait bien le coup de nous le rappeler mais était ce bien utile. Des millions de français ont à subir cette politique destructrice et totalement improductive tous les jours. Mais dites moi donc qu'est ce qu'on a fait pour mériter ça? Est ce une punition divine? Il reste encore deux ans, ça laisse songeur!
    Président nous disait aussi pendant sa campagne, qu'il souhaitait que les français puissent se dire qu'il vivront mieux à la fin de son mandat...
    Pour ma part, s'il partait tout de suite, la vie ne changerait pas fondamentalement, mais on se sentirai beaucoup mieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jean Maille: allez, une petite devinette: de tout ces " c'est " lequel, finalement, m a le plus heurté ?

      Supprimer
    2. Je ne sais pas. je verrai bien l'épisode où Président va courir la geuse à scooter. "Moi Président je respecterai la fonction présidentielle" avait-il dit. Sur ce coup là on a vraiment été servis.

      Supprimer
    3. Je ne sais pas. Peut-être l'épisode où Président est allé courir la gueuse à scooter. sur ce coup là il a quand fait fort.
      Pour ma part, ce sera la suppression de la défiscalisation des heures supplémentaires. Pour de très nombreux salariés dont je fais parti, cela a été très préjudiciable, et je ne parle même pas des impôts qui ont suivis. Pour les salariés et ouvriers qui croyaient encore que leur salut viendrait de la gauche, le réveil a une fois de plus été difficile.

      Supprimer
    4. @jean-maille: et bien non, même si tout cet inventaire est affligeant, et Dieu sait si j ai pesté contre toutes ces mascarades, spectacles affligeants et autres réformes débiles ou dé-tricotage stupide des mesures prises sous Sarkozy, ce qui m a le plus heurté c'est cette reflexion de ce député européen, au moins 30 ans de vie politique, qui , en petit comité, nous étions une vingtaine, sans micros ni caméras, nous avoua, que partout il allait en Europe ou ailleurs, vu les réflexions qu on lui faisait sur la France d aujourd'hui et sur son président, nous avoua, entre pleurs et colère non feints, : " Jamais je n ai eu aussi honte d'être français "

      Supprimer
  17. Jolie liste assez étourdissante et vous devez en oublier mais le principal c'est d'être tous Charlie pour nos contemporains. Le reste, tant que cela ne tombe pas sur eux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pharamond: un peu que j en ai oublié ! mais ne me dis pas que tu n es pas Charlie . Si ? A écouter Valls, nous avons le devoir, l impérieuse nécessité d être Charlie. Compris ?

      Supprimer
  18. Suis désolé, m'sieur, mais Charlie j'y arrive pas. Tant pis si Manu les grandes oreilles me fait les gros yeux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pharamond: Tu as bien raison et que craindre, après tout, d'un premier ministre qui se fait traiter d idiot par le premier intello venu :)

      Supprimer
  19. Bonjour, pour crédibiliser d'autant plus vos propos, je vous invite à ajouter sur chaque un lien vers une source.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anonyme: ceux qui me lisent régulièrement auront fait les liens avec nombre de mes billets. Rien n est inventé, tout est vérifiable. Juste la flemme de faire des liens :)

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP