jeudi 21 mai 2015

Palmyre n'est pas tombée, on a laissé tomber Palmyre. Nuance !


Voila plus de deux mois que j'entends dire qu'une menace pèse sur Palmyre, ville mythique, ville archéologique, ville historique, ville stratégique; plus de deux mois que j'entends dire que si l'auto-proclamé Etat Islamique prend cette ville, il fera comme il a fait à Nimrud ou à Mossoul en détruisant des joyaux architecturaux tel le monastère chrétien des Saints Behnam et Sarah ou la cité antique d'Hatra, vieille de plus de 2 000 ans. Au marteau-piqueur, à la dynamite ou au bulldozer. Cela fait plus de deux mois que j'entends dire que Palmyre dont la Bible attribue la construction au roi Salomon a été inscrite au patrimoine mondial de l'Humanité par l'Unesco, un " immense trésor pour le peuple syrien et pour le monde ", " une valeur universelle exceptionnelle ". On me dit que la notion de patrimoine n'existe pas chez ces islamistes, certes, mais chez moi, elle existe, pour l'Unesco et le reste du monde , elle existe aussi; en principe.

Alors, je me disais puisque Palmyre est si précieuse, à plus d'un titre, ils vont tout faire pour la protéger...

Mais Palmyre est tombée aux mains de Daesch qui, en toute logique d’éradication culturelle et cultuelle, devrait la détruire, pierre par pierre, à l'explosif, au bull ou à la masse. Pourquoi s'en priverait-il puisqu'il a pu le faire ailleurs ?

La coalition internationale, chargée en principe de combattre Daesch, était prévenue, elle aussi, bien avant vous et moi.

Rendez-vous compte, nous avons une coalition de plus de 40 pays, tous membres de l'Unesco qui d'une manière ou d'une autre lutte contre Daesch en Irak et en Syrie. Nous avons 22 pays, tous membres de l'ONU et de l'Unesco, qui sont engagés militairement, sur le terrain ou dans les airs pour combattre ces fanatiques: plus de deux cent avions de combat, des bateaux, des porte-avions, plus de 3 000 militaires étrangers sur le terrain pour " entraîner ", " conseiller " et aguerrir les forces irakiennes ou kurdes. La France, les USA, l'Angleterre, le Portugal, les Pays-bas, la Jordanie, le Qatar, l'Espagne, le Maroc, l'Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis, l'Australie, Bahreïn, la Belgique, le Canada, le Danemark et quelques autres sont tous engagés en Syrie ou en Irak pour combattre Daesch. Fin 2014, 15 465 sorties aériennes ont été effectuées, plus de 3 000 cibles islamistes détruites et tout cela sans compter les forces spéciales américaines, françaises, danoises ou anglaises qui sont sur le terrain sans officiellement y être... 4 des six premières puissances mondiales se sont investies militairement, diplomatiquement et politiquement dans cette lutte contre ces barbares, sans compter la Russie qui aide en sous-main la Syrie...

L'armée irakienne, parait-il réorganisée, plus ou moins, fait même appel aux "réservistes " chiites pour combattre Daesch.

Et avec tout ce monde là, avec toutes ces forces engagées, avec toute cette indignation qui monte, avec tous ces avertissements que l'on a eu d'une éventuelle chute de ce " joyau de l'Humanité ", on me dit aujourd'hui que Palmyre est tombée !!!

Macache bono, nib, Palmyre n'est pas tombée, on a laissé tomber Palmyre. Nuance !

Si " l'Humanité " avait voulu sauver Palmyre, elle en avait les moyens, les hommes et l'argent nécessaire. L’argent est toujours là quand on veut le mobiliser. On ne me fera pas croire que Palmyre ne pouvait pas être protégée. Qu'a-t-on fait pour protéger Palmyre ? On ne me fera pas croire que la coalition internationale a fait ce qu'il fallait. Palmyre est tombée parce qu'on n'a pas voulu sauver Palmyre. Ou peut-être pire encore, parce qu'on n'a pas voulu croire que Palmyre pouvait tomber. Ou qui sait, parce que l'on a bien voulu que Daesch, pour la première fois, s'empare d'une ville entièrement détenue jusque là par les forces armées de Bachar el Assad...

Lorsque les bulldozers à drapeaux noirs attaqueront les ruines antiques de la cité merveilleuse aux mille colonnes et statues et que les images nous parviendront, nous entendrons tous les cris d'effroi de cette même communauté internationale et l'indignation se manifestera. Encore. Mais vous verrez qu'encore une fois, personne ne viendra nous dire pourquoi Palmyre est tombée. Difficile, quand on est soi disant si puissant, d'avouer que l'on a pu rien faire, qu'on a rien voulu faire, qu'on a laissé faire.

Quand Palmyre sera détruite, les coupables, ces islamo-terroristes, seront montrés du doigt et tous, nous répéterons à l'envi: barbares, monstres, terroristes, crimes contre l'humanité... Oui, sans doute, et pourtant, la coalition internationale portera elle aussi une sacrée responsabilité dans ce carnage, responsabilité dont elle sera, naturellement , totalement exemptée.

Je suis en colère.

( Ci-dessous, la ville de Palmyre en 1799 représentée par Louis-François Cassas dans son Voyage pittoresque de la Syrie 1799.)

Folie passagère 2781.
media
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

66 commentaires:

  1. Je n'aurais pas pu dire mieux les choses. C'est tout simplement désespérant, mais assez logique malgré tout. Qu'on le veuille ou pas, la majorité de nos gouvernants sont des progressistes pour qui l'histoire n'est rien. Seuls comptent l'économie, la mobilité, et autres valeurs négociables. Même la culture ne trouve pas grâce à leurs yeux, car elle est élitiste, fondée sur le travail, l'étude. Ils lui préfèrent le culturel qui n'est jamais qu'une forme du business, du ludique, fait d'expos où tout le monde va s'entasser pour ne rien voir, de musées devenus des usines où on vend des "goodies" pour que les blaireaux puissent prouver qu'ils ont été se "culturer". Alors Palmyre, cité de la reine Zénobie qui a eu le front de tenir tête à Rome, ses colonnes aux sublimes chapiteaux sculptés, ils s'en foutent comme de leur premier i-phone. Quant au petit peuple du monde entier qui pleure sur ces merveilles en péril, ils ne s'en sont jamais préoccupé, pourquoi bougeraient-ils maintenant ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Koltchack: c'est bien ça qui me chagrine: entre les gouvernants qui n en ont strictement rien à foutre de Palmyre si ce n'est une indignation de bon aloi et le petit peuple qui a d'autres chats à fouetter, l 'EI a de beaux jours devant lui.

      Supprimer
  2. Que dire de plus... vous avez résumé la situation on ne peut plus clairement. alors oui on peut se poser la question. Pourquoi ne parvient on pas à éradiquer cette vermine? le veut on seulement, du moins les gouvernants le veulent ils? Venant de nos socialos niveleurs par la base je comprends mais dans le lot il y en a quand même pour qui l'Histoire et la culture ce n'est pas rien???GfB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @GfB: Pourquoi, je n en sais rien, ce que je sais c'est que cette coalition internationale a des moyens illimités alors quand je vois l 'EI progresser comme bon lui semble, je me dis qu il y a un loup. Pas possible autrement. Vois Palmyre, entièrement aux mains des forces de Assad qui tombe en deux coups de cuillers a pots... Etrange. De là a supposer que ce reflet imposé a Assad satisfasse les anti-Assad, dont Hollande, il n y a qu un pas que je franchis allègrement.

      Supprimer
    2. Ou bien, comme le suggère CAD, Assad aurait pu protéger Palmyre. Il aurait préfére mettre le nez de la "coalition" dans ce foutu merdier. Il souhaiterait juste se faire vraiment aider à combattre Daesh. Il en a assez que l'occident le honnisse sans comprendre que s'il est dur, c'est que ses ennemis sont encore plus durs. Il aurait eu l'espoir, en sacrifiant Palmyre que nos bien-pensants le comprennent, voire l'aide lui, plutôt que d'infimes opposants dont le moindre défaut est au moins de se faire chourrer NOS armes par Daesh. Bref, forcer le même occident à choisir entre la peste et le choléra.CCLM

      Supprimer
  3. Pleinement d'accord avec Kolchak et toi. A quoi servent les frappes aériennes? Pourquoi ne prive t on pas Daesch de ses ressources pétrolières? Pourquoi n'isolee boycottons nous pas les banques dont il s' est apparemment rendu maître? Et comment croire dans l'efficacité d'une cohalition où certains états du golfe combattent, sur d'autres fronts, les éléments les plus combatifs que sont les kurdes ou les milices chiites? Palmyre est tombée par ce qu on l'a bien voulu... Mais à force de reniements et de tergiversations débiles avec
    des alliés objectifs (Assad et Poutine, entre autres... ) Daesch contrôle dorénavant un territoire immense et de nombreuses villes stratégiques. Et aucune menace d'embargo sur ses échanges avec le monde dit civilisé n'est semble t il à l'ordre du jour!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est que l'Etat Islamique en Irak et au Levant (pitié, cessez de dire Daesh, nous ne sommes pas des fabiusiens) est très utile. Les ventes de son pétrole de contrebande, cédé à moitié prix, intéressent au plus haut point ceux qui tiennent les leviers de l'économie mondiale. Le reste ? Rien à battre. Après tout, les chrétiens, chiites, etc. massacrés par les barbus, ce ne sont jamais que des arabes.

      Quant aux frappes aériennes, elles ne servent objectivement à rien. Une guerre ne se gagne pas depuis les airs mais au sol. De fait, les gouvernants coalisés y ont recours car elles permettent de dire qu'ils font quelque chose. Quant à la coalition, qui compte pas mal de nations arabes, elle ne va pas s'engager dans des combats urbains, les soldats arabes ne valent pas une cacahuète, sinon, Israël aurait été rayé de la carte depuis longtemps.

      Supprimer
    2. OK pour Daesch, mais alors parlez d'État "auto proclamé "Islamique...( Je blague, on ne va pas pinailler sur de la sémantique! ) D'accord avec vous,notamment sur les lobbys qui interdisent de frapper (y compris par voie aerienne ) là où cela ferait mal (puits, raffineries et routes ). En revanche, je crains que le fanatisme des "barbus" ne les transforme en guerriers plus difficiles à combattre qu' on ne le croit...En fait, il n'ya actuellement aucune stratégie digne de cenom face à ce cancer qui se généralise.

      Supprimer
    3. @Koltchack: tu remarqueras que quand dans un de mes billets je parle de Daesch je ne manque jamais de préciser auparavant : auto-proclamé Etat Islamique. daesch, c'est tout simplement plus court.

      Supprimer
    4. Ce n'est pas nouveau, de Napoléon à Hitler, tous les autocrates ont toujours trouvé que l'islam était la parfaite religion pour les guerriers parce qu'elle est simple, qu'elle véhicule le mépris de la mort voire même son désir en vue de profiter de délices à venir. Ceci dit, si les barbus n'ont pas peur de la mort, la leur comme celle, généralement atroce qu'ils infligent aux autres, ce ne sont pas pour autant de véritables guerriers au sens moderne du terme. Face à des unités de combat habituées aux déploiement en opex, ils ne valent pas grand chose, ce ne sont pas des techniciens du combat moderne, ils peuvent juste de prévaloir d'avoir la gniaque. Ils jouent sur la peur qu'ils ont réussi à susciter dans leur coin, mais face à de vrais bandeurs qui n'ont pas peur d'aller à la filoche et qui savent ce que se battre veut dire, je ne pense pas qu'ils puissent tenir longtemps. Mais pour qu'on engage des hommes sur le terrain, il nous faudrait des politiques avec des couilles, parce que le mirage de la guerre propre, c'est du flan, surtout quand on a affaire à des enculés qui se planquent au milieu des civils. Une guerre, c'est sale, il y a du sang et des tripes, des crânes éclatés, des mômes qui pleurent ou qui meurent, parce que le zéro dommages collatéraux c'est juste du pur bullshit, un fantasme d'occidental écouillé. Le problème, c'est que les politiques savent ce qu'ils ne veulent pas voir aux manchettes des journaux, donc les chrétiens qui restent là-bas vont morfler encore et encore, les trésors historiques vont continuer à être détruits, tout ça parce que des lopes ont été portées au pouvoir.

      Supprimer
    5. Je vous suis cinq sur cinq... Les seuls qui semblent tenir tête sur le terrain sont apparemment les kurdes et certaines milices chiites tout aussi fanatiques que les djihadistes... Et des combats terrestres feront forcément une boucherie parmi les civils... ce que recherchent manifestement les barbus.
      D'où la nécessité, selon moi, d'un blocus économique urgent et sans failles. Mais l'occident en a t il la volonté?

      Supprimer
    6. Le blocus a-t'il fait plier Cuba ? A-t'il fait plier l'Irak de Saddam Hussein ? La réponse est non. Dans un blocus, seuls les civils trinquent, et seulement eux parce que les dirigeants, les membres du parti, la police et l'armée eux ne crèvent jamais de faim, ont accès aux médicaments, etc. A quoi cela sert-il de désigner l'ennemi si on reste chez soi l'arme au pied ?

      De deux choses l'une, soit on se fiche de ce qui arrive là-bas et alors on doit assumer pleinement son indifférence, c'est une position qui se défend. Après tout les Etats-unis pendant leur longue période isolationniste n'ont jamais rien fait d'autre et personne ne leur en a fait reproche. Soit on est révolté par les massacres et alors on fait ce qu'il faut pour y mettre fin. Et cela veut dire faire la guerre avec tout ce que cela implique. Mais il faut bien avoir à l'esprit que lorsqu'on fait la guerre, le but est l'élimination physique de l'ennemi, jusqu'à son dernier homme. Depuis Salamine, Gaugamèles, Poitiers,en passant par Tenochtitlan et Lépante, jusqu'à Midway et l'offensive du Têt, l'Occident a toujours gagné parce qu'il ne visait qu'un seul but : l'éradication de l'ennemi. C'était vrai hier et ça l'est toujours aujourd'hui et tous ceux qui disent le contraire, que l'on peut faire de la guerre presse-bouton depuis les airs où depuis un bureau derrière un joystick qui commande un drone à dix mille kilomètres du front, ce sont soit des menteurs, soit des utopistes qui méritent la balle ou la camisole.

      Supprimer
    7. Je ne crois pas plus que vous à la guerre presse bouton. En revanche, ni Cuba, ni l'Irak n'avaient pour objectif de combattre la civilisation occidentale... Il est vrai qu'un blocus gêne en premier les civils. Mais dans le cas de l' auto proclamé E I (la prochaine fois je mettrai A P E I pour aller plus vite ; )je m' étonne quand même qu'il puisse se financer à ce point en vendant du pétrole au marché noir. Ce qui prouve que l'occident n'a pas pris là juste mesure de la menace qu'il représente . Nos propres dirigeants en particulier.

      Supprimer
    8. Les barbus se sont contentés de reprendre à leur compte le réseau de contrebande de pétrole qui avait été monté par Saddam Hussein lors du blocus. C'est là toute l'hypocrisie du système, on met en place un blocus, on médiatise la chose, mais en arrière-cour, les coquins continuent de s'entendre au vu et au su des dirigeants qui ont décrété le blocus. Aucun gouvernant ne va gueuler parce que du pétrole à moitié prix, ça intéresse tout le monde. Donc, on feint de ne pas savoir, parce qu'acheter du pétrole au prix du marché cela signifie augmentation des coûts de production de pas mal de produits, hausse du tarif du chauffage urbain, des transports, etc. Globalement, ça rapporte 2 millions de dollars par jour, mais ce n'est pas la seule source de financement. 15% de leur budget est assuré par des donations venues des pays du Golfe. Et puis il y a les taxes sur le transport des marchandises à hauteur de 20% de la valeur de la cargaison, sans oublier l'impôt levé sur la population mais qui reste assez modeste (10% du revenu annuel, moins que la flat tax mise en place par pas mal de pays).

      Supprimer
  4. Géo

    Bonsoir Corto,Koltchak,et à tout le monde

    Je rejoins à 100/100 ce qui est écrit ici.
    A mon sens,si Palmyre est tombée,c est simplement
    parce qu il y a des dirigeants occidentaux qui en croquent grace à certains Etats arabes .
    "Punir la Syrie"expression maladroite et ridicule,mais qui en dit long sur les options politiques internationales de certains dirigeants,et pas rien qu en France,en se drapant,comme d habitude,dans les sacro-saints droits de l homme.
    J ai toujours compris l attitude de la Russie à ce sujet.
    Je suis persuadé que des puissances d argent,des cartels internationaux,distribuent les cartes et que
    Daesch se maintient car protégé par ces memes interets.
    Ceci dans le but d une redistribution des ressources
    energetiques ô combien enrichissantes,de notre planete.
    Et si les migrations programmées de vastes populations inassimilables en de telles conditions étaient programmées dans le but de détruire les Etats-Nations?
    Toujours dans le but de domination internationale
    par des cartels politico-financiers!
    Et certain(e)s ministres dont on utilise les sentiments anti-nationaux seraient employés,qu ils en soient conscients ou pas,dans ce seul but.

    Qu importe,du moment que ça rapporte des gros fifrelins!

    On nous enfume encore avec ces paroles de lutte
    internationale contre Daesch.
    Je viens d apprendre que V. Poutine a proposé l aide de la Russie contre Daesch,si la coalition n y arrivait pas.
    Attendons la reponse.

    Bonne soirée



    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Géo: des dirigeants occidentaux qui en croquent ? Non, je n y crois absolument pas. Par contre que des gens peu recommandables au bras très long profitent de tout cela, c'est évident mais rien de nouveau. la seule chose a voir c'est qu avec les moyens dont dispose la coalition, daesch serait éliminé depuis longtemps, dès sa descente sur Mossoul, si nos dirigeants le voulait vraiment.
      Bonne soirée

      Supprimer
    2. Géo

      Bonsoir Corto

      Le probleme vient du fait que ces individus aux bras trés longs font,depuis longtemps,toujours beaucoup de degats et personne pour les arreter! on va finir par s entretuer derechef meme en Europe si ça continue ainsi.
      Je souhaite avoir tort pour les dirigeants qui en croquent,
      Mais alors,cela implique un aveuglement,une stupidité,une inconscience insondables!
      Car,enfin,à ce niveau,ce sera un record!



      Supprimer
  5. Bravo! Tu as écrit -et très bien écrit- l'article que je voulais écrire. La "coalition" avait les moyens de protéger Palmyre. Elle a même les moyens (ou alors c'est à désespérer) de détruire Daech. Mais elle laisse faire dans un jeu politico-militaro-diplomatico-imbécile dont la priorité est la chute de Bachar el-Hassad, quitte pour cela à sembler laisser faire Daech.
    Quand Daech aura gagné, je parie qu'on en arrivera à regretter Bachar. Et Palmyre, surtout Palmyre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: bien d accord avec toi, la chute de Palmyre, c'est la chute d un bout de Assad qui finalement arrange beaucoup de monde. les moyens sont là mais pas utilisés.
      Et quand Assad aura chu, si tant est que cela soit possible, tu verras qu on lui mettra Daesch sur le dos

      Supprimer
  6. Tout comme Koltchack votre post me va et en même temps on ne peut qu'être désespéré face à tant de lâcheté.
    Je reprends à mon compte la phrase de K : " la majorité de nos gouvernants sont des progressistes pour qui l'histoire n'est rien", pour preuve nous avons la fameuse ou fumeuse réforme du collège avec ses nouveaux programmes en histoire en particulier.
    Ce soir "C'dans l'air" parlait de Palmyre et de Daesch, Myriam Benraad a eu un discours de vérité sur la question, comme toujours, bien plus structuré, que celui de l'opposante syrienne présente.
    Une chose qui commence à me faire bondir depuis quelque temps, c'est cette fable "de malades mentaux" en parlant des djihadistes d'ici et de la bas,que l'on veut nous inculquer, ils sont tout sauf malades, en fait je crois qu'ils sont parfaitement structurés et autrement plus déterminés que nous ou plutôt que nos politiques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Arravane56: d accord avec toi sauf sur les attardés mentaux. les koulibally, Merah et autres glandus à Kalach sont de vrais déséquilibrés, des déséquilibrés tombés sous la coupe de mecs extrêmement intelligent, visionnaires à leur façon, anticipateurs et calculateurs, des pros de la com qui savent parfaitement utiliser des canards comme les frères Kouachi.
      Quant a nos gouvernants, et là je vise particulièrement Hollande, la chute de Palmyre, c'est la chute d une ville acquise jusque là a Assad, les 1 000 colonnes et statues, hein...

      Supprimer
    2. Alors là, non. Je ne suis pas d'accord avec toi, ce ne sont pas plus des déséquilibrés qu'Hitler a pu l'être comme on essaie trop souvent de le laisser accroire. C'est tellement plus facile, moins dérangeant de croire que les pires saloperies sont l'oeuvre de fous. Ça exonère l'homme de faire son examen de conscience, ça évite aux promoteurs du nouveau monde en construction d'avoir à examiner leur oeuvre et battre leur coulpe. Le mal existe, et il s'incarne, et crois-moi, pour faire le mal il faut être intelligent et résolu. Que les djihadistes soient en rupture de ban avec notre société, c'est une évidence, mais ça ne fait pas pour autant d'eux des fous. Bien au contraire, ils ont fait le choix de leur identité et l'ont assumé jusqu'au bout.

      Maintenant, il y a quand même un truc qui me dérange dans cette histoire de Palmyre, c'est qu'elle permet de passer à la trappe les combats qui se déroulent à Ramadi, de ne plus parler du martyr des chrétiens d'orient, parce que l'occident ne fait rien.

      Supprimer
  7. Ces gens-là sont déterminés, ils ont la foi qui soulèvent des montagnes...que peut le relativisme occidental face à ça ?
    Tout le monde va y aller de son couplet outré, sans oublier de bien nous marteler que "l'islam ce n'est pas ça" et qu'il ne faut pas "faire d'amalgame"...l'ennemi montre son vrai visage et on refuse obstinément de le voir...pas étonnant que Palmyre soit tombé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: je suis même surpis que certains puissent s étonner de la chute de Palmyre !

      Supprimer
  8. Géo

    Désolé, Koltchak,pour Daesh.Dorénavant,ce sera Etat islamique,pour ma part.
    Fabius n a rien fait pour aider certain chef d entreprise bloqué au Qatar car ne voulant pas céder
    pour rien aux émirs sa société fondée la bas.
    Pas seule victime de ces methodes mafieuses,venu temoigner sur les ondes de ce qu il a vécu,sa fuite,son retour forcé au Qatar par le fait du representant français dans un Etat voisin,son maintien sans ressources au Qatar sous menace de prison....
    Edifiant.



    Il serait interessant de se pencher sur la création de la FED,pour ceux qui ne connaitraient pas,et sur les banquiers qui sont derriere cette institution qui échappe à l autorité du president des USA,créée en 1913.
    Ces cartels qui controlent les finances mondiales et donc,les guerres.

    RépondreSupprimer
  9. Bonsoir Corto,

    Bon, je pense que je ne pourrai jamais visiter ce site. Dans quelques jours, il ne sera plus qu'un tas de caillou. Merci aux c... molles qui dirigent l'Occident. Il est vrai qu'il est toujours difficile de mordre la main qui vous nourrit. Quitte à passer pour un cynique, il est heureux pour nous que la haine soit si forte entre les sunnites et les chiites. Ça nous donne un peu de répit. S'attaquer au régime Assad a été une très grave erreur dont nous ne sommes pas prêts de nous remettre. Même chose pour celui de feu Khadafi. Mais quand on incarne les forces du bien, rien ne peut vous arrêter. Avec la lamentable politique étrangère poursuivie maintenant depuis près de trente ans (et encore, je reconnais que l'Arsouille avait une connaissance de l'Histoire et une culture qui l'a empêché de faire trop de conneries en la matière. Depuis, par contre....), notre pays est pour longtemps dans le camp des has-been.
    Maxime Tandonnet, dans son dernier billet "La troisième guerre mondiale" (https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/05/21/la-troisieme-guerre-mondiale/) résume bien mes réflexions: "L’atomisation d’une région du monde, berceau de la civilisation et principale source de l’approvisionnement en pétrole, annonce sans doute un embrasement général à plus ou moins long terme...L’inertie des dirigeants du monde occidental, ou l’insignifiance de leur réponse a quelque chose de tragique sinon de criminel...La France est entrée en campagne électorale, deux ans à l’avance, et plus rien ne compte déjà, aux nombrils ambulants qui composent la classe politique, que la préservation ou la conquête des fromages de la République."
    Je souhaite évidemment me tromper mais munichois un jour, munichois toujours. Tout au long du XXème siècle, on ne peut pas dire que la classe politique française ait fait preuve de clairvoyance et de hauteur de vue. L'équipe actuelle en tout à fait dans cette contnuité.

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H: perdu ton adresse email, px tu me la renvoyer ?

      Pour ton commentaire, je ne peux que plussoyer ! la classe politique française, surtout la gauche, a été en dessous de tout avec la Syrie.

      Supprimer
  10. Au delà de Palmyre de sa beauté intemporelle, ce sont ces enfants, femmes, hommes qui vont être assassinés, violés, brulés, torturés.
    Toutes ces vies, tous ces destins ignorés du monde occidental qui encore une foi s'indignera très sélectivement d'un après qu'il a préféré ignorer, la tête de Assad valant mille souffrances.
    mais il se peut que comme le golem, la créature que nous avons crée échappe à notre volonté et que demain l'enfer soit ici en Europe.
    Alors du concert des voix indignées et coupables qui s'élèverons qui aura la volonté la force et le courage d’écrire MET.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Espibleu: mais hélas, la vie des enfants; des femmes et des hommes ne compte pas dans ces affrontements dont les motivations, les tenants et les aboutissants ne nous concernent pas.
      parce que Assad etait la bête a abattre, l occident ( dont Hollande qui a avoué avoir livré des armes aux rebelles syriens, premier vivier des forces de Daesch) a laisse prospérer trop, très vite ce monstre. J ai été horrifié quand il y a un an environ le monde paru surpris que l'EI prenne Mossoul. Comme si tous les services secrets et autres grandes oreilles ne l avaient pas vu venir. Hypocrisie maximale !

      Supprimer
    2. Oui Corto, bien sur, l'occident (ainsi qu'une partie du monde arabe qui se félicite de la situation) s'en lave les mains, mais ce sont les hommes qui ont fait Palmyre et ceux qui deviendrons bientôt des accidentés de l’histoire (une statistique dans notre indifférence bienveillante) auraient pu faire leur Palmyre.
      Tu me diras, c'est l'histoire...
      Alors oui ! la lâcheté des responsables occidentaux bien plus épris de petites vilenies, manipulations politiques , et aveuglement volontaire, l’indifférence soigneusement entretenue de nos concitoyens à contribué à la naissance de l'EIL et autres rejetons.
      Pour moi Palmyre n'est qu'un prémices de plus, celui qui annonce demain sur l’Europe et une partie du monde une grande tristesse.
      comment ne pas voir dans ce que nous faisons que ce soit par calcul politique et lâcheté dans le monde arabe, et chez nous ou nous instaurons une société "pluri-culturelle" qui va à l'encontre de la raison, le foyer d'un gigantesque embrassement.
      Nous avons invité le diable avec l'islam chez nous, il ne repartira pas les mains vides.

      Supprimer
  11. D'accord bravo pour l'article (comme d'hab).

    Palmyre est avant tout victime de l'hypocrisie de la nouvelle diplomatie occidentale qui refuse de reconnaître son erreur vis-à-vis de son engagement contre la Syrie.
    Palmyre n'est pas qu'une ville mythique, c'est aussi un point stratégique : car une fois ces terroristes installés là, ils s'en serviront comme abri ou bouclier car la coalition internationale n'osera peut-être pas s'attaquer à ce trésor Biblique.
    Que fait Obama le soi-disant Messie du "VoteForChangeForTheFuckingYesWeCan" ? Il semble n'avoir aucun pouvoir et ce n'est pas à cause des Républicains.
    Il a toujours été frileux et a toujours privilégié la diplomatie non par grandeur d'âme présidentielle mais parce qu'il est NUL point barre.
    Hollande est à sa botte (la 2ème FILLE des US - rappelez-vous) : nul aussi mais ça tout le monde la savait.
    Pourtant la France est intervenu au Mali au moment où les terroristes maliens en 4x4 ont franchi la ligne rouge. La Mali c'est plus loin de la France que la Syrie : qu'est-ce-qui empêche donc la France d'intervenir en Syrie ?
    Le méchant Bachar qui invite la coalition internationale à s'allier avec lui pour combattre Daesh ? Encore il y a 2 ou 3 jours l'ONU nous pondait un rapport sur un soi-disant usage irrégulier d'arme par Bachar ... comme si c'était plus grave qie les exactions de Daesh.
    C'est à ne plus rien y comprendre et se demander si le Monde tourne vraiment rond ...
    Preuve que quelque chose a vraiment changé : l'Irak vient de demander l'aide de la Russie !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      Bonsoir SEN

      Peut etre parce qu on prend conscience là bas que les USA n assument pas?
      Et qu il est temps maintenant de donner la préeminence à la Russie et à la Chine?
      Et comme la France a joué la carte USA sans tenir compte de ses interets,
      Devinons qui va etre refait lors de la redistribution des cartes?

      Bonne soirée

      Supprimer
    2. @Sen: pour compléter ton commentaire, je t invite à lire l édito de Giesbert dans le dernier numéro du Point. Pour une fois, il est excellent et reprend point par point ce quetu dis

      Supprimer
  12. Je connais Palmyre. Pour moi la plus grande émotion de toutes les ruines. J'ai parcouru le monde et je continue encore dans mon âge avancé. Jamais je n'ai senti cette force d'émotion quand j'y ai dormi à la belle étoile, il y a presque 50 ans...Palmyre mourra, comme le Louvre, comme Rome, comme Athènes. Et plus tard, mourront ceux qui les auront aidés en sous main : New york ou Dubaï. Et les salopards qui louvoient en leur trouvant quelque charme égalitaire.
    Palmyre et le symbole de la culture, de la fidélité à l'histoire, c'est à dire à la mémoire.
    Nous avons fait le choix de la barbarie par complicité avec la culture racaille, canal+, rap, libé, PS...
    Je ne crois pas que nous nous en relèverons: Notre civilisation est morte et nous ne le savons pas encore.
    Tant que le couteau ne tranchera pas ta gorge, libre à toi de croire que tu en réchapperas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai déjà visité des ruines romaines en Algérie il y a fort longtemps. Bien qu'étant jeune à l'époque je me souviens encore de l'émotion.
      Mais dormir à la belle étoile dans le site de Palmyre chargé de toute cette histoire : je vous envie car ça dépasse mon imagination.

      Bonne soirée.

      Supprimer
  13. Les gouvernements occidentaux ne feront rien, pour une simple raison 10% de leur population est musulmane.

    Ces gens peuvent faire et defaire les gouvernements des démocraties occidentales.

    Avant d'aller défendre Palmyre, faire le ménage devant notre porte palière car il y a des déchets qui nous encombre .

    Aujourd'hui, cette cité antique fait la une,demain on l'aura oubliée.

    Petite piqûre de rappel, les russes ont une emorme base en Syrie, qu'attendent ils, que les fous d'Allah viennent leurs chatouiller les doigts de pieds.

    Fou d'Allah, peut-être mais barjots au point de griffer l'ours russe comme ils n' approcheront pas de Bagdad, les iraniens lacheraient leurs gardiens decka révolution, ce qui entrainerait un conflit autrement plus dangereux, les turcs ne l'entendaient de cette oreille sans parler des israéliens.

    Alors Palmyre peut bien être rayée du moyen - orient, Assad sait aussi très bien ce qu'il fait en abandonnant cette citée , il devient une pièce importante de jeu d'échecs et non plus un pion.

    Enfin depuis la nuit des temps ,tout conquièrent voulant être le roi de cette région pour déferler vers la mer doit passer par la trouée d' Homs et sauf erreur de ma part, Assad en est toujours le maitre

    Mais demain est un autre jour et ne pas oublié qu'il s'agit d'une Fitna.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: Fitna ? késako ?

      Je ne sais pas ce qu attendent les Russes basés en Syrie mais ce qui est sur c'est que leur simple présence empeche Assad de tomber.

      Supprimer
    2. La Fitna, c'est la guerre entre musulmans.

      Supprimer
  14. Pour éviter l'amalgame-qui-pourrait-menacer-les-valeurs-de-la-République-et-dresser-des-communautés-les-unes-contre-les-autres, on tient à nous faire oublier que ce conflit est dans son essence un conflit religieux chiites contre sunnites.
    Mais l'admettre serait aussi admettre que ce conflit est, au moins pour certains, un conflit de civilisation islam contre occident ce qui nous forcerait à revoir un peu nos théories officielles et à admettre des analyses divergentes, et ça c'est très vilain (voir l'exemple de B. Lugan dont les conférences sur l'Afrique ont déjà été annulées au moins 2 fois).
    Et puis tout celà n'est vraiment pas important; l'urgence c'est le climat ! Tant que personne ne mettra en évidence le bilan carbone d'une offensive de l'E.I...... (mode ironie affligée).
    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Droopyx: que ce conflit soit un conflit de civilisation et une guerre de religion ne fait pour moi aucun doute. Il sembleraient que certains progressistes de chez nous ne soient pas d accord avec ça...

      Supprimer
  15. L'avant dernier billet de M. Tandonet m'a donné une idée :

    Pour combattre l'E.I. nous devons les bombarder avec des tracts
    "Une société bienveillante, c’est une société de droits et de devoirs, à la fois attentive à chacun et demandant à chacun d’être attentif aux autres : le respect des règles, bien sûr, le sens des limites, aussi, face à tous les extrémismes et à tous les obscurantismes, mais également le goût du commun, du partage, le soin des autres, l’attention aux générations futures." motion Cambadelis-Hollande-Aubry...

    En lisant ce beau texte les fondamentalistes vont avoir une illumination, déposer les armes et s'inscrire dans les jolis centres de désendoctrinement.

    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Droopyx: l idée si elle était réalisée ferait rire le monde entier, et rien qu en cela ça vaudrait peut etre le coup d essayer

      Supprimer
  16. E.I , PS même combat , nivellement par le bas , elle doit être contente Bécassine une page d'histoire retirée .
    Qui a vendu les rames à l E.I ? Il n'y a pas beaucoup de spécialiste au monde , la France est dans les premiers ~~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: la France n a pas vendu, du moins a ma connaissance, d'armes à EI. Elle en a par contre fourni gratos aux rebelles en guerre contre Assad, dixit Hollande. Ces rebelles étant tous ou presque passés chez EI, la France a donc donné des armes à EI. :)

      Supprimer
  17. J'ai le sentiment que les gens qui dirigent le monde veulent l'éradication de toute notre civilisation. D'autres civilisations sont tombées, la nôtre ne survivra pas.
    De l''Etat Islamique auto proclamé qui efface toute trace de ces civilisations antiques, à nos gouvernants qui ne font pas grand chose pour l'arrêter et qui en même temps suppriment les langues anciennes, réécrivent l'histoire à leur manière, on fait tout pour éradiquer notre culture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Michelle: Ben y a un peu de vrai dans ce que tu dis. Des chemins parallèles, EI n' ayant bien sur aucune accointance avec nos dirigeants et l occident, mais une ébauche de changement de civilisation par éradication lente de la notre.

      Supprimer
  18. C'est une vieille histoire, tragique comme toute histoire, et pour en être les complices, sinon les instigateurs, Sarkozy, Hollande et consorts sont responsables de la fin de notre monde et ce qui va nous advenir :
    "Quand ils sont venus chercher les communistes,
    Je n'ai rien dit,
    Je n'étais pas communiste.

    Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
    Je n'ai rien dit,
    Je n'étais pas syndicaliste.

    Quand ils sont venus chercher les juifs,
    Je n'ai pas protesté,
    Je n'étais pas juif.

    Quand ils sont venus chercher les catholiques,
    Je n'ai pas protesté,
    Je n'étais pas catholique.

    Puis ils sont venus me chercher,
    Et il ne restait personne pour protester"
    Martin Niemöller

    C. Monge

    RépondreSupprimer
  19. Tout à l'heure sur le site d'Olivier Demeulenaere, je lisais : "Depuis les frappes américaines l’Etat Islamique a multiplié par trois son territoire"... Cherchez l'erreur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et demeulenaere a raison ! c'est bien ça le pire, plus on le frappe, plus il progresse, a croire que l on ne frappe pas au bon endroit

      Supprimer
  20. Et l'on apprend à midi qu'il contrôle maintenant l'un des principaux points de passage avec l'Irak, et qu' 'il vient d'enlever un prêtre officiant depuis des années dans la région de Palmyre. Tout va pour le mieux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @gridou: comment tout cela est possible sauf a croire que la coalition ne frappe pas au bon endroit ou n est jalais là où elle devrait etre. Elle frappe en Syrie, réduisant chaque jour un peu plus les chances d'Assad de survivre a ce conflit et ne frappe pas là où elle le devrait. etonnant, non ?

      Supprimer
    2. Bien d ' accord avec toi. Je cherche toujours à comprendre pourquoi l' on ne bombarde pas toutes les ressources pétrolières que l'E I maîtrise actuellement...Koltchak mentionne à juste titre que ce ne sont pas les seules ressources financières des barbus, mais , tout de même, deux millions de dollars par jour en moins, cela les gênerait aux entournures, non ? Est il possible ce soit lié à la présence de personnels européens continuant à faire tourner ces installations? En tout cas,on ne m 'enlèvera pas de l 'idée que l 'on devrait pouvoir sacrément asphyxier les djihadistes en matraquant les convois de camions citernes et de ravitaillements divers, il y a bien dans toutes ces contrées des endroits plus ou moins déserts où l 'on peut balancer des bombes sur des pistes ou des routes sans trop de dégâts collatéraux, non? Je dis cela parce que j' ai vu, comme toi sans doute, que les USA " s 'excusaient parce que deux enfants avaient été tués " lors d 'une attaque aérienne de drones.Je le déplore, forcément.Mais si l'on doit se battre avec ces forcenés en se répandant en excuses à chaque fois qu 'ils se seront volontairement camouflés parmi des civils, on n' est pas prêts d' en venir à bout...

      Supprimer
    3. Les européens, il y a belle lurette qu'ils ont quitté les lieux. Ce que vous ne semblez pas comprendre, c'est que les intérêts économiques en jeu passent avant les considérations d'ordre politique, et je ne parle même pas des considérations humanitaires ou d'ordre historico-culturel. Le marché über alles, c'est ça le mot d'ordre, et ça ne date pas d'aujourd'hui.

      Supprimer
    4. Si, je le comprend. C'est bien ce que j'écris quand je parle d'islamo mafia, et si tout continue à ce rythme, c'est bien parceque les marchés que vous citez y trouvent leur compte...Peut être même à un niveau supérieur à celui de simples trafiquants. Mais il serait quand même utile que cetre analyse soit un peu plus commentée, aucun politologue ou "expert"n'a jusqu'à présent eu le courage de l'aborder. (à ma connaissance en tout cas )

      Supprimer
    5. Géo

      Bonjour

      Le marché ùber alles!

      Dans le mille,Koltchak!

      Le marché mondial,la politique internationale assujettie,les puissances financiéres planétaires...
      Les religions utilisées...
      Une partie d échecs qui se fait sans nous,
      ou plutot,sur le dos de l Humanité.

      Supprimer
  21. Quitte à faire preuve de cynisme... hollande (la minuscule n'est pas une erreur) est vraiment d'une connerie crasse... donner des armes même pas les vendre?!GfB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @GfB: en Syrie, il donne, en Russie, il ne livre pas et s apprete a rembourser, un vrai cave que ce président

      Supprimer
  22. A mon humble avis les événements sont en train de se précipiter, le départ de Bachar El Assad et de son clan doit être en train de se négocier , peut être avec des membres l'état major de l'armée syrienne ou autres éminences grises , d'où le repli des forces gouvernementales qui ne seraient plus soutenues par les milices du Hezbollah et les pasdarans.

    Les termes du deal pourraient être les suivants:
    1- exfiltration du clan Assad (en Russie?)
    2 - maintien de l'appareil militaire et policier avec intégration des milices "modérés" et un général de confession sunnite à sa tête, afin d'éviter le chaos comme en Lybie et en Irak.
    3- la Syrie rejoint le camp sunnite et met fin à son alliance avec l'Iran.

    Après il sera temps de se débarrasser du pion DAECH, pas question pour les Saoud et Erdogan que le petit comptable irakien Al Bagdadi deviennent Calife à la place du Calife, surtout à Bagdad, capitale historique du premier Califat des Omeyyades.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @rem31:un scenario comme un autre, mais qui tient la route. Car a entendre les infos, il est curieux que les frappes de la coalition soient essentiellement sur la Syrie et pas sur l Irak.

      Supprimer
  23. tonton flingueur22 mai 2015 à 19:27:00

    entièrement d'accord avec toi Corto, de A a Z, je ne connais pas les raisons qui poussent nos "dirigeants" a ne pas agir, sauf effectivement par la voie des airs, ce qui n'a jamais gagné une guerre.. je n'arrives pas a croire que la coalition ne puisse pas venir a bout de quoi, 30/50 ooo gus ?qui ne sont véritablements efficaces que devant des civils désarmés... j'entendais hier un "zeks" qui disait que cette guerre pourrait durer 20/30 ans ... on croit rever... eh les mecs, les bombardements de Dresde ca vous dit quelques choses?100000 morts en quelques jours... et la ces barbus font la loi et narguent ouvertement l'occident, tu m'étonnes qu'ils n'aient aucun mal a recruter... il faut bien comprendre que si ils ne sont pas éradiqués, j'insiste sur le terme éradiqués, on ne discute pas avec ces gens , on vaporise, ce n'est pas 50 000 qu'ils seront dans quelques années mais des centaines de milliers a se sentir autorisés a déferler sur nos cotes, avec le soutien d'une partie non négligeable de nos "populations" qui pour l'instant attendent de savoir de quel coté le vent va tourner, n'en déplaise a nos "élites"...bref comme d'hab les "élites" occidentales jouent un jeu dangeureux, pas sur qu'ils en soient conscient, hélas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tonton: +1 ! incomprehensible cette poussée jamais enrayée de l 'EI, à croire qu on les laisse faire en se contentant de frappes aériennes qui si elles sont utiles n'ont jamais permis de gagner la moindre guerre.

      Supprimer
  24. Partie quelques jours et le monde ne va pas mieux...
    J'ai néanmoins suivi l'avancée de ces brutes vers le haut-lieu de Palmyre et je hurle devant tant de bêtise, de part et d'autre. Nous sommes tous responsables de cet état de fait. Tous, peut-être pas parce que nous, hommes du peuple et sensés nous ne sommes pas dupes devant le cynisme des Occidentaux qui donne de l'eau au moulin aux sauvages primitifs qui préfèrent détruire la beauté pour construire la laideur.
    A mon avis, nous sommes gouvernés par des apprentis-sorciers qui croient détenir la solution du pouvoir. A ce double-jeu, je ne suis pas sûre du résultat. Obama est raisonnablement positif, il parle d'une guerre longue ( il faut bien écouler les armes !)
    Pendant ce temps, Poutine s'allie avec les Chinois et un nouvel ordre mondial se dessinera où, bien sûr le citoyen lambda sera en première ligne pour offrir sa tête.
    Et en France, le travail de sape islamo-socialiste continue.
    Et ? Que faut-on ? On pleure ou on agit ?
    On commente !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Idel: Obama, et ça m en cou te de le dire, est une couille molle !Pour le reste de ton commentaire, je suis d accord sauf a considérer que le lambda moyen ait une quelconque responsabilité dans tout cela.

      Supprimer
  25. Les turcs sunnites n'apprecieront pas qu'un califat chiite s'installe à leur frontiere sud.
    Cela fait 5 siecles que perses chiitzs et turco-ottomans se battent pour être la puissance principalz de cette region.

    RépondreSupprimer
  26. Géo

    Bonsoir

    Je viens de tomber sur jack lang qui discourait sur fr3.
    (Sans blague,il semblait dormir!)
    Il disait qu il aurait fallu écouter f.Hollande quand il voulait faire des frappes aeriennes contre le regime de Assad,mais par la faute de Obamah,qui a reculé,et de la Russie,qui soutient Assad,cela ne fut pas fait et maintenant Daech(je cite)est à Palmyre!

    Bon!soit ils n ont rien pigé
    Soit,conscients de leur faute politique énorme,ils cherchent à l escamoter.saprée malhonneteté intellectuelle,si tel est le cas.
    Pour le reste,j ai vu Jurassic Park.

    Bon week end à tous.

    RépondreSupprimer
  27. Pas grand chose a foutre de cette ville mais ne vous inquiete pas trop les colomnes en ont vu d'autres, Daesh va detruir qq petite trucs religieux, en vendre une grande part pour financer et puis c'est tout.

    Il n'y avait pas grand chose a faire, cette ville n'est qu'a une journee de marche de raqqah, c'est le debut la fin pour damas, autre une nuit de marche (je l'ai fait a pied ;-) )

    Je conseil tres tres fortement la video d'Aldo Sterone sur ce sujet https://youtu.be/xmqUWtQdmDM ( les prises de Daesh/etablisement du premier Califat a Damas et humiliation/massacre de la famille de Mahomet et le pourquoi historique dont raqqah/palmyr etc..) , a tomber sur le cul. ). Aldo Sterone est un youtuber fantastique

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique