mercredi 27 mai 2015

Panthéon: Ce qu'il faut retenir du discours de François Hollande...


Que si elle était encore vivante Germaine Tillon serait dans les camps de réfugiés qui attendent les exilés de Syrie et d'Irak,

Que, aujourd'hui, Germaine Tillon se serait levée pour aller chercher les filles enlevées par Boko Haram,

Qu'il ne faut pas confondre solidarité et assistanat,

Que Najat Vallaud Belkacem serait la fille spirituelle de Jean Zay (interdisciplinarité),

Que ces 4 panthéonisés sont la chair et le visage de la République,

Qu'il a laissé perplexe Mickael Darmon,

Que l'histoire n'est pas une nostalgie, elle est ce que nous en ferons,

Que si l'intégration ne se fait pas ce n'est pas la faute de la République, c'est faute de République ( je l'aime bien celle-là),

Que l'on peut trouver un lien entre le dérèglement climatique, la réforme territoriale et ces 4 grandes figures de la résistance,

Qu'il ne faudrait pas que les pauvres soient suspectés de vouloir le rester...,

Que La France vient de loin. Elle porte au loin. Elle doit voir loin...,

Que 2 femmes + 2 hommes cela donne 4 destins, 

Qu'il ne faut pas rester Indifférent face aux catastrophes, aux désordres climatiques, à l’épuisement de notre planète..., 

Qu'un tel moment de communion nationale ne doit pas empêcher Président de prendre un bain de foule, 

Que Pierre Brossolette était un socialiste gaulliste libre, au point de braver l’autorité du Général, 

Qu'il n'a pas oublié de faire allusion à l'esprit du 11 janvier,

Qu'il fallait rester vigilant,

Qu'il ne fallait pas haïr la ligue des droits de l'homme, la démocratie, les juifs, les protestants, les libres penseurs... et les Franc-Maçons... comme du temps de Vichy...,

Que, séquence gore oblige, Pierre Brossolette ne redoutait pas " le spectacle de ses chairs déchirées, de son sang répandu, de sa mâchoire brisée, de ses doigts écrasés...",

Que... même en une telle occasion Président n'est pas fichu d'avoir un costume ajusté,

Ben voilà, c'est à peu près tout. Un long, peu émouvant et curieux discours avec tout plein de République, de fraternité, d'égalité et de laïcité, dedans, dessus, dessous et autour.

Et on nous dit que Président jugeait que ce discours qu'il préparait depuis six mois serait sans doute l'un des plus important de son quinquennat... Bon, si on nous le dit, c'est que cela doit être vrai. Mais une certitude, dans deux jours, personne ne s'en souviendra. N'est pas Malraux qui veut.

Sur ce, j'ai un apéritif qui m'attend. Bonne soirée, même en Socialie.

Folie passagère 2787.
Résultat de recherche d'images pour "Hollande farine"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

66 commentaires:

  1. C'est absolument consternant, mon cher Corto. Je suis heureuse d'avoir échappé au truc !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: consternat est bien le mot et visiblement les commentateurs patentés ne s y sont pas trompés. je me tate pour faire un autre billet sur ce discours, un billet qui s appellerait: Autopsie d'un discours mort né

      Supprimer
  2. Il y avait aussi :
    Que Jean Zay attendait ses assassins dans sa cellule et qu'il a crié "Vive la France" avant de mourir. Ah bon ?

    Ce qui m'a choquée, c'est de voir le cercueil de ce soi-disant résistant recouvert du drapeau, ce drapeau qu'il avait qualifié "dans un pastiche" de torche-cul.
    Et ça, ça ne passe pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: et tu n es pas la seule / Hier sur Twitter le conseiller en com de Hollande, Gaspard Gantzer, faisait circuler une vieille coupure de presse qui reprenait les derniers mots de Jean Zay, dernier mots que personne ( de crédible ) n'a entendu: Vive la France. Dans le milieu militaire, " le drapeau " reste coincé au travers de la gorge.

      Supprimer
    2. Dans un très récent billet, vous écriviez à propos du nouveau nom de l'UMP avoir du "plaisir de voir les gauchistes enrager sur ce nom"
      Eh bien peut être que, à propos de Jean ZAY, les gauchistes éprouvent du plaisir à voir "le drapeau coincé au travers de la gorge"?
      Blanc bonnet et bonnet blanc?

      Supprimer
    3. @Alix: euh... comment dire?... Non, rien.

      Supprimer
  3. En plein Roland Garros ce con....ça devait en plus être plein de chuintement de heu....brrr....tu as regardé ça en entier?Toi tu cherches la panthéonisation!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Zen aztec: pour etre honnête, non, je n ai pas regardé en entier, j ai loupé les 10 premières minutes. heureusement, il y avait le fil twitter de l Elysée pour rattraper mon retard.

      Supprimer
  4. Sarkozy a été prudent, il n'est pas venu pour ne pas entendre ça....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme Giscard et Chirac: absents eux aussi.

      Supprimer
  5. Merci infiniment d'avoir pris la peine de tirer la substantifique moelle de cette oeuvre, qui marquera l'apogée du discours du XXI siècle. La formule choc:"2femmes +2hommes, ça fait 4 destins " est une fantastique introduction aux maths modernes et à la mécanique quantique, il fallait l'oser... Mais où peut il pêcher ça?
    Je comprends qu'après cette exégèse un remontant s' impose... A ta santé, tchinn!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gridou: et il a mis des semaines à le préparer ce discours, imagine si il s y était pris au dernier moment.

      Supprimer
  6. J'ai regardé 35 mn et je n'ai rien retenu , quand on pense qu'il est fier de sa prose , au BAC de français même pas fait la moyenne sauf pour la Bécassine , Sur ce comme toi direction apéro , je l'ai mérité d'avoir supporté ce mec .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: 35 mn, l effort est louable ! Amuse toi, a l occasion ,à regarder en replay le JT de TF1 ce soir, JT le plus regardé par les Français...

      Supprimer
  7. "En honorant Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Pierre Brossolette, Germaine Tillion et Jean Zay, la République rend la résistance irréversible"
    J'suis con j'ai pas compris tu m'expliques Corto?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Zen Aztec: normal que tu n ai pas compris, ce n est pas donné a tout le monde que de comprendre de quoi qu il cause l'autre. la résistance est irréversible parce que Hollande en a décidé ainsi. Simple, pourtant.

      Supprimer
  8. Très bon billet, en tout cas : vous avez trouvé la formule.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Didier Goux: merci bien; non, merci beaucoup !

      Supprimer
  9. resistance irréversible ? ou irrésistible ?
    merci Corto, en tout cas, moi je ne peux plus regarder la TV, cela me met dans une profonde affliction.. je n'ai pas de deuxieme degré.
    faudrait que president arrete les commémorations... on a l'impression d'être dans un cimetiere en permanence
    anne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anne: ne l appelez plus jamais Président, Commemorator semble lui convenir bien mieux.

      Supprimer
    2. Oui Corto
      je parlais hier à mon mari de cette étrange manie de faire des commémorations... il m' a dit " appelons le " commemorator"..idem... :-)))
      et pd qu'on commémore, on procrastine... qui pouvait espérer un discours optimiste, plein d'allant, d'avenir, de fierté, d'honneur ( tout est perdu fort l'honneur disait mon pére.. nous n'avons meme pas ca pour nous consoler )
      .. merci de ton sacrifice... moi j'ai l'ulcére qui pointe.
      anne

      Supprimer
    3. @Anne: " pd qu'on commémore, on procrastine. " c'est exactement cela, j adore

      Supprimer
  10. PFUFF même pas regardé, y'avait Roland Garros et une expo à aller voir à la Villette, et comme je savais que tu allais te sacrifier pour tes amis lecteurs.....bon, on a rien loupé comme toujours quoi ! à la tienne , tu l'a bien mérité

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: crois tu que pour tant de sacrifices j'aurais droit à un paillasson au Panthéon ?

      Supprimer
  11. Je m'étais promis de faire l'effort mais j'ai réussi à avoir un rendez-vous chez le médecin. Alors, j'attendrai la prochaine panthéonisation. Mitterrand juste avant la prochaine présidentielle?
    Si je comprends bien, Pépère a été égal à lui-même. Je n'ai donc pas manqué grand chose.
    Merci d'avoir assuré la permanence devant le poste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: égal a lui m^me, sans doute. pas à la hauteur de l événement qu il a lui même promu, certainement.

      Supprimer
  12. Merci pour ce "condensé" auquel je souscris tout-à-fait, j'ai bien entendu la même chose...
    Alain Duhamel, ce soir, sur RTL, l'a trouvé très bon... ( il a dû participer à l'écriture de ce pensum... )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Crisfi: grosso merdo, depuis 40 ans, Alain Duhamel trouve tous les hommes politiques bons, c'est peut etre bien pour cela qu il est encore là.

      Supprimer
  13. Bonjour Corto,

    "Entre ici, Jean Moulin! Sors d'ici, Flamby!" L'un a sa place au Panthéon, l'autre n'est pas à la sienne à l'Élysée. Heureusement qu'il y'a eu la Résistance pendant la guerre sinon les cuistres ne sauraient pas quoi dire. Il est regrettable de voir un tel symbole galvaudé pour des fins politiciennes assez méprisables. J'ai du respect pour les personnalités choisies, même Jean Zay (qui n'était pas résistant le pauvre puisqu'il a passé la guerre en prison après son arrestation par Vichy) mais quitte à honorer ceux qui ont lutté contre l'occupant, il y avait des choix plus disons "judicieux". Je pense entre autres à un ou deux jeunes de 16 ans fusillés par les allemands. Mais ridicule un jour, ridicule toujours.
    Les socialistes me font penser à la nouvelle de Lovecraft " La couleur tombée du ciel" où une météorite transforme en lèpre hideuse la région où elle est tombée. Ce sont des rois Midas d'un nouveau genre.
    Sinon, j'ai répondu à ta demande, je t'ai renvoyé mon adresse de contact.

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H: le choix de Jean Zay est tout à fait discutable en tant que résistant, en effet. Et d ailleurs Hollande ne s'y est pas trompé puisque Jean Zay, pour cette cérémonie, était censé représenter la laïcité... quand Les 3 autres représentaient la liberté, l égalité et la fraternité, seule devise, jusqu a nouvel ordre de la République.

      Viens de t envoyer emeil

      Supprimer
    2. Je viens de te répondre.

      Ôte moi d'un doute, la dernière phrase relative à un apéritif et une bonne soirée en Socialie n'était pas dans le discours de présiflan? Si c'est le cas, c'est la phrase la plus intelligente de son discours.

      Bonne journée

      Supprimer
    3. @H: vu ta réponse et non, cette dernière phrase n est pas de Président.

      Supprimer
  14. vous vous êtes emmerdé à écouter le discours , vous ?
    ho putain , mais quelle abnégation !
    vous avez tenu jusqu'au bout ?
    sans zapper?
    sans compter les heu ?
    ja sais pas comment vous faites, sincèrement, ça procède de l'apostolat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Kobus: j ai tenu jusqu au bout en effet mais peut etre parce que j ai loupé les 10 premières minutes. Etrange discours que l on nous avait présenté comme majeur: creux, mou, sans âme, plat.

      Supprimer
    2. Même avec du PCP, ça doit être impossible de rester jusqu'au bout
      Bon, il y a plein d'autres produits à expérimenter

      Supprimer
  15. Géo
    Bonsoir Corto et à tous

    Bon!j ai lu ton billet sur le discours commémoratif et j ai d abord pensé à une farce!

    Ce charabia indigeste et incomprenhensible reléve plutot du delire psychiatrique genre confusion mentale,les plus "belles" heures du Stalinisme à mon sens.
    On ne comprend rien aux amalgames delirants faits entre les camps syriens,les résistants,boko-haram(tiens à propos,personne n a porté son petit panneau à l epoque par solidarité avec les Chretiens d Orient et autres groupes minoritaires).
    (Lire"Ubu roi"de A.Jarry,pour ceux qui ne connaissent pas,on brandit l arbrmerdre avec passion).
    Corto est un homme courageux qui n a pas peur de tomber dingo a son tour en entendant ce brouet indigeste servi au pays.
    Bon,Corto,je ne veux pas etre méchant avec "ces gens"qui commémorent,mais c est vraiment du grand n importe quoi!j aurais pensé idem si ça avait été Sarkozy ou un autre!
    Recuperer des noms de résistants pour soutenir une politique de m...c est lamentable!
    En outre,aucune comparaison soutenable.

    Je rejoint H qui cite Lovecraft:j ajoute:,l abomination de Dunwich,le rodeur sur le seuil,dans l abîme du Temps...
    A chaque fois,des etres en apparence "normaux"cachent des créatures visqueuses constituées de tentacules flasques qui pourraient bien s apparenter à ces sauces gélatineuses qu on nous sert regulierement en guise d idées novatrices.

    On n est pas sorti de l auberge avec ce genre de gugusses!

    Bonne soirée à tout le monde

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par Géo

      J allais oublier,de Lovecraft:Herbert West,réanimateur de cadavres.

      Supprimer
    2. @géo: curieux salmigondis que ce disoucrs en effet, une drôle de marmelade mélengeant les époques et prétant aux unes ce qu elles auraient pu faire aujourd'hui. Hollande s'est vautré , encore une fois, sur ce couop là. Et peut etre bien qu il ne se serait pas autant vautré si depuis 8 jours ses conseillers ne nous avaientpas dit que ce serait un " grand " discours.
      " Panthéoniser " quelqu un , c'est tenter de lui prendre un peu de sa dimension, ce qu a essayé de faire Hollande aujourd'hui. peine perdue. Le charisme du candidat de 2012 s'est dilué dans le temps. Nul.

      Supprimer
  16. Merci Corto ! :)
    (pas eu le courage)
    pour votre billet qui semble fort bien condenser et rendre le ton,
    les éructations, les borborygmes divers de la pensée de ce qui nous sert de président.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Epsbleur: vous ici ? :)
      triste président !
      La portée du discours ? rien, nada, il suffisait de regarder le JT de TF1 ce soir ( le plus regardé de France ) pour s'en rendre compte

      Supprimer
    2. J'ai loupé le i du bleu Corto,
      Pour info c’est juste Epsilon (fenêtre ouverte sur) + bleu;)
      sinon il fallait s'y attendre, à ce que que cela fusse une grande pantalonnade nationale.

      Entrer au panthéon c’est être résistant.
      Être résistant c’est être socialiste.
      Émotion, éructations et tremblement de la glotte !
      Moa jeu croasse.

      bref comme vous le dites et la plupart de commentateurs ici,
      rien! sinon une grande misère qui présage demain encore un funeste cortège,
      à deux balles le point dans le sondage,
      celui la qui te la fout bien.

      Supprimer
  17. C'est pour quand la prochaine commémoration ? On vit dans le passé pour ne pas voir les menaces à venir ? Quand l'UE aura t'elle une vraie défense ? Il serait peut-être temps d'y penser ... Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans doute les 70 ans d'Hiroshima...
      Il va en Algérie bientôt, encore une petite repentance en vue ? En France, je ne vois plus rien à commémorer mais on peut lui faire confiance pour meubler jusqu'en 2017.

      Supprimer
    2. Non d'un chien, Gilly, le 14 septembre... le mille cinq centième anniversaire de Marignan! Et un François (premier, lui)
      à célébrer!

      Supprimer
    3. @ gridou

      1500ème ? les 600 ans suffiront.
      Désolée, gridou, la France est née en 1789 pour la gauche.
      Voyez Mélenchon qui s'indigne des programmations de Secrets d'Histoire : trop de têtes couronnées pour lui et son copain Corbières oubliant combien les Français tiennent à leur Histoire et à son roman national.

      Supprimer
    4. @ gridou
      Oups ! Lire 500 suffiront.

      Supprimer
    5. Si 2 + 2 font effectivement 4 je crois que 2015 - 1515 = 500.
      Enfin c'est l'arithmétique d'avant NVB !!!
      Vive Henri IV le vainqueur de Marignan
      Allez je déconne.
      Hors sujet
      A savoir que des ordures ont vandalisé le monument des Eparges en arrachant Jeanne D'arc soutenant un Poilu. Qu'en pensent Casseburne et Taubicruche ? Hier encore les huiles de police douane et gendarmerie se vantaient d'assurer la protection à nos frontières (en Moselle° contre l'exportation de métaux volés sur notre territoire.

      Supprimer
    6. Désolé! La preuve qu' 'il est urgent de réformer l'enseignement des maths...(! ) J'ai honte parce que j'appartiens à une génération où l'on apprenait encore à lire, écrire et compter dès primaire... Je file au coin avec un bonnet d'âne.

      Supprimer
    7. Punition levée à 18 h 52.

      Supprimer
  18. Même remarque pour le JT de la 2, à peine 30" de citation..Pour un discours qui devait marquer la seconde moitié du quinquennat, c ' est un peu court, non ? En fait, un super Flop!, Les rédacteurs et Commmémorator himself doivent se sentir morveux... Tu n' auras pas la peine d' autopsier un ectoplasme.Mais, grâce à toi,les privilégiés de ton blog en savent mille fois plus que le téléspectateur lambda, tu devrais recevoir des remerciements de l ' Elysée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @gridou: Vu comment le responsable de la cellule internet de l Elysée me snobe, je doute qu ils m adressent le moindre remerciement !
      L avis est quasi unanime, au moins chez les chroniqueurs ( laure adler mise a part ), ce fut un bide

      Supprimer
  19. Grâce à ce gloubi-glouba nous avons droit à cet excellent billet, comme souvent, à quelque chose malheur est bon.
    J'ai aussi noté avec intérêt la reconnaissance de l'existence du diable par Laïconmémorator 1er.
    Pour le reste le côté soporifique a encore du bon, j'ai fait une excellente sieste. CCLM

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @CCLM: faire une sieste pdt un discours présidentiel, voilà qui n'est pas très citoyen :)

      Supprimer
  20. tonton flingueur28 mai 2015 à 00:59:00

    excellent résumé de ce discours que toute la Pravda médiatique ( merci taubira, cette fois ci c'est justifié) nous présente depuis une bonne semaine comme étant l'élément fondateur du quinquennat mollandesque, un de plus en fait... ca commence a faire beaucoup de "fondations"... bon , on m'a confirmé quand meme ce dont je me doutais depuis l'ecole primaire, 2+2 = 4 ! sinon on peus dire qu'on auras aussi assisté a un grand moment de servilité médiatique sans interruption toute la journée, du grand art, presque du niveau du 11 janvier, par contre j'ai comme l'impression que ... ca ne fonctionneras pas comme prévu...c'est curieux , je ne peus pas m'empecher de penser que meme dans les moments qui devraient etre remplis d'émotions, tout sonne faux chez moije, je le regardais annonner son texte laborieusement, bafouiller par moment, du creux, du vide, étonnant pour un politique, bon sinon, comme tu le dis, les meme sempiternels appels aux valeurs républiquaines... les memes avec lesquelles la gauche se torche depuis 40 piges, morale, patriotisme, respect de notre histoire, de notre mode de vie, et surtout amour de la France avec ses parts d'ombres et de lumières... bref finalement la gauche c'est ça, c'est ce dont elle dispose le moins dont elle parle le plus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tonton: On notera tout de même que si il y eut servilité médiatique avant le discours, force est de constater que les médias , après, ne s'y sont pas attardés: c'est quasi unanime: demain tout sera oublié.
      Et bien d accord avec toi non seulement tout sonne creux mais en plus il a totalement perdu son talent d orateur que je lui reconnaissais pendant sa campagne.

      Supprimer
    2. Pas d'accord,
      entre les différentes radios depuis ce matin c’est le juste ton de la servilité aimable.
      Il en ressort que (bfm) c'est un message de paix,
      la symbolique est forte,
      belle et puissante, ce n’est pas le ton mais l'intention !
      l’intention tu parles !!
      bla bla anti catho, facho, France rance..
      France tout court.
      Ou cite t'il l'église dans ses méandres ?
      Combien de références à l’islam, au racisme ?
      Boubakeur jubile !
      hors combien réellement décortiquent l'info ?
      oups et à propos quid de la réaction de la droite à cette mascarade,
      on la trouve ou ?
      on l'entend ou?
      quelles offuscations, mises au point, corrections, rectifications ?
      rien !
      ou sont les français hein ?

      Supprimer
  21. Bonjour Corto,

    C'est gentil d'avoir risqué le burnt out pour nous informer.
    On ne peut pas dire que la presse, pour une fois, soit dithyrambique. La couverture médiatique a été plus importante avant que après : FLOP !
    Un des plus longs articles est sur l'Obs, (qui en profite pour un dernier § anti-sarko).
    Une phrase de l'article résume bien cette cérémonie :
    "Tout, en ce jour, devait porter sa trace, cette trace qu'il entend désespérément laisser dans l'histoire de la politique, de la République, voire de l'Histoire tout court.".
    Effectivement c'est désespéré, scoot un jour, scoot toujours !
    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Droopyx: bien d accord avec toi, le vide médiatique sur ce discours aujourd hui , et même dès hier soir, prouve bien que le bide est manifeste, patent.

      Supprimer
  22. Moi je suis entré en résistance avant 2012 .... le petit H qui nous gouverne enfonce le pays chaque jour
    aidé par une presse à sa botte et qui le montre de plus en plus, il enferme la France dans l'idéologie la plus sectaire.
    peu importe les discours ( anesthésiants?) .. ses méthodes sont fort peu démocratiques.. chaque jour l'on s'en rend compte ...

    un affront pour tous ces gens qui se sont battus pour que nous puissions être libres aujourd'hui...

    Le Panthéon prétexte pour cacher la misère de sa politique et son manque de courage .. Faut le faire tout de même !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Philz: ce discours etait censé marqué son quinquennat, je constate aujourd'hui que même les médias semblent avoir oublié qu hier, il y avait LE discours. Flop ! On ne cache pas la misère avec un air de pipeau.

      Supprimer
  23. Ce con non seulement il y avait R Garros,mais le lendemain Zem sur RTL:http://www.rtl.fr/actu/politique/pantheon-hollande-n-a-fait-que-montrer-sa-petitesse-dit-eric-zemmour-7778515724
    Et la il lui met sa race

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Zen Aztec: je crois que globalement personne n'a pu qualifier ce discours de grand discours, Hollande n'était tout simplement pas là. ou trop petit pour le rôle de panthéonisateur. Au choix.

      Supprimer
    2. J'irais au delà. En dehors du discours et de la façon lamentable de le réciter , quelle était l'utilité même d'une telle cérémonie? Qu'est ce qui a bien pu justifier que l'on se préoccupe soudain de transférer au Panthéon ces quatre compatriotes ( dont l'un a certes connu un destin tragique, mais n'a pas joué, à ma connaissance, un rôle essentiel dans la lutte contre l'occupant? )Et à quoi rime ce symbole exacerbé de la parité lors d' cette'une telle cérémonie ? Je n'y vois aucune explication logique, en dehors de l'envie de créer de toutes pièces un événement médiatique... Événement complètement foiré en fait... Brossolette, Tillion et de Gaulle Anthonioz méritaient mieux. C'est tout ce que je retiendrai.

      Supprimer
  24. 2+2=4; celle là il fallait oser.

    Cela me fait penser à u' sketch de Roger Pierre et Jean Marc Thibault qui disait à peu ores ceci: " Que si les sudistes avaient été plus nombreux que les nordistes, ils auraient mis la pâté."; mais eux faisaient de l'humour.

    On devrait demander à ce que tu sous décorer pour ta patience, ton courage et ton abnégation pour écouter plus de 5 minutes ce Tartarin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grandpas : Qui se souvient de RP et JMT ? qu ils étaient drôles ces deux là!

      Tartarin ? même pas, tout juste tartufe.

      Supprimer
  25. "Que séquence GORE oblige"
    J'ai cru que c'était une référence à Al Gore, grand promoteur du réchauffement, dérèglement, changement climatique.
    N'empêche, que notre champion réussisse à placer une référence à "son" sommet COP21 dans de telles circonstances, montre sa totale absence de scrupules.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP