samedi 3 septembre 2016

Oxygène


Mais qui donc est Sarkozy ? Quel est ce Micron dont on nous parle ? Président, poils aux dents et Juppé, poils au nez ! Quant à Mélenchon et compagnie, qu'ils aillent au diable, BFM, Itélé avec,.... 

Ici, rien des bruits de Paris ne nous parvient. Le calme. L'absence de télévision et internet qui fonctionne quand cela lui chante... Voilà où j'en suis, voilà où je suis. Que ceci est reposant. Rien à voir avec la mer, le bruit des vagues et la fureur du vent revigorant du Cotentin et des anglo-normandes; il est vingt trois heure filante et il n'y a plus un bruit. 

La politique, les news, les déséquilibrés qui égorgent, le banquier qui ne veut pas banquer, les soucis qui te défoncent plus sûrement qu'un tarpé, la voiture du voisin qui pétarade, les éboueurs qui passent toujours trop tôt, le chiard d'à-coté qui couine, le chat qui miaule, la racaille qui racaille, le train qui siffle ou la chaudière qui ronfle: ici, rien de tout cela. Rien ne perturbe la quiétude de ce fin fond d'Aveyron où il fait si bon se reposer, si bon se sustenter, si bon se rafraîchir au goulot de la gourde ou bien encore au verre d'un vin que l'on ne voudrait pas partager, où il est si agréable de récolter les tomates, les haricots, les courges et les courgettes dont le goût si vrai, nature, est étranger aux urbains, ce petit coin où il fait si bon profiter des heures qui passent en espérant qu'elles passent un peu moins vite que là-haut, à la capitale, ce petit hameau où il fait si bon prendre son temps, où il fait si bon... ce que vous voudrez.

Pas le moindre bruit mécanique, pas la moindre nuisance urbaine, pas la moindre pollution lumineuse si ce n'est ce réverbère municipal qu'il nous faudra bien, un jour, descendre d'un coup de fusil bien ajusté histoire d'harmoniser l'ensemble. Lumière artificielle ne saurait gâcher celle des étoiles si nombreuses en ce début septembre étonnamment beau, sec et chaud.

La fenêtre est grande ouverte et seul l'écran de cette machine sur laquelle j'esquinte mes doigts éclaire, un peu, la chambre, celle que je préfère, tout en haut, au fond du couloir avec sa double porte en bois d'avant et sa clenche d'autrefois. Il dort. Les autres aussi. Moi pas. Je fume et j'écris. Quand par ici, je viens, j'aime profiter de chaque seconde, de chaque minute, jusqu'à plus soif, jusqu'à ce que le marchand de rêve m'appelle, rassasié que je serais, à ce moment et pour ce soir, d'un environnement si serein.

Le vieux calvaire deux ou trois fois centenaire mais toujours protecteur est encore là, comme s'il montait la garde et veillait sur nous. L'inutile ! Qui pourrait donc venir troubler notre quiétude ? Assurément et encore pour quelques temps, personne. Que Dieu, Bacchus, la Sainte Trinité et qui vous voulez veuillent protéger aussi longtemps que possible ces petits coins de terre de France que rien ni personne, jusqu'à ces jours, n 'ont encore réussi à perturber.

Folie passagère 3282.

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

58 commentaires:

  1. bonjour
    c'est comme ça dans ma vendée profonde, mais il faut éviter de faire de la pub pour ne pas attirer de personnes pas trop désirables.
    bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jean: je garde l endroit secret, pas fou non plus !

      Supprimer
  2. Je pense que je un provincial devenu trop citadin.
    Tu as certainement raison mais le bruit me manquerait.
    Reposes toi donc, cher ami.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: et bien moi il ne manque pas du tout !

      Supprimer
  3. Profitez-en pleinement, les minarets poussent plus vite que les calvaires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lepoilux: par ici pas encore de mosquée, juste quelques migrants installés d office à 10 km de mon repère, ça craint. Mais qu ils s aamusent a toucher à mon calvaire ( voire photo du bas sous peu ) et ça va chier. On n est pas des bisounours par ici

      Supprimer
  4. Quel beau billet ! Mais quel dommage que les photos ne s'affichent pas ! Je n'en écris pas plus pour ne pas froisser ton silence. Amitiés à tous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Al West: ouaip un pb technique, je vais remettre les bonnes photos d ici peu
      besos

      Supprimer
  5. Bon dépaysement Corto, profite a fond
    J-J S

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @JJS merci, je profite. Vraiment à fond !

      Supprimer
  6. Les ajoncs éclatants, parure du granit,
    Dorent l'âpre sommet que le couchant allume ;
    Au loin, brillante encor par sa barre d'écume,
    La mer sans fin commence où la terre finit.

    A mes pieds c'est la nuit, le silence. Le nid
    Se tait, l'homme est rentré sous le chaume qui fume.
    Seul, l'Angélus du soir, ébranlé dans la brume,
    A la vaste rumeur de l'Océan s'unit.

    Alors, comme du fond d'un abîme, des traînes,
    Des landes, des ravins, montent des voix lointaines
    De pâtres attardés ramenant le bétail.

    L'horizon tout entier s'enveloppe dans l'ombre,
    Et le soleil mourant, sur un ciel riche et sombre,
    Ferme les branches d'or de son rouge éventail.

    Hérédia

    Le Nain

    RépondreSupprimer
  7. On a hâte d'y être

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: j ai repéré un petit coin avec un panorama d'exception, idéal pour le petit rosé bien frais de dix sept heure

      Supprimer
  8. Je suis sous le charme de cette lecture si "expressive"...
    Je n'en dis pas plus... Merci Corto !
    Merci de nous faire partager cet instant béni...

    RépondreSupprimer
  9. Qu'il est plaisant, mon cher Corto, de vous sentir aussi heureux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: tous les bels et bons ingrédients réunis, ça ne peut qu etre instants de bonheur

      Supprimer
  10. Bonjour cher Corto, j'espère que vous n'êtes pas en manque de gaz carbonique là où vous êtes ?Profitez-en bien, prenez votre temps, respirez à fond pour nous revenir fin prêt afin de dénoncer ce que nous cachent les médias aux ordres et commenter les tristes moments qui nous attendent.

    Jean-Pierre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jean pierre, je prends mon tems mais dès mardi, ça va iech !

      Supprimer
  11. Bon "ressoursage" ( Segolene sort de ce corps )
    Bonne trufade, bon aligot, bon coups de rouge !

    --
    Pwet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pwet: j aime pas l aligot ! oui, je sais, c'est pas normal mais c'est ainsi et merci pour le mail

      Supprimer
    2. Ha ben ça alors ^^ Pas aimer l'aligot bizarre ... Pour la mail, c'est normal. Tout me semble rentré dans l'ordre maintenant.

      --
      Pwet

      Supprimer
  12. Géo

    Bonjour Corto

    Je connais périodiquement ce que tu vis et c est fort agréable,et puis cette télé qui abrutit et désinforme en permanence l on peut s en passer aisément avec tous ses escrocs de la pensée.
    Mis à part visionner quelques films ou des docus intéressants...
    Quant à la voûte étoilée,quel spectacle magnifique!l impression permanente d une vie intense en la contemplant.

    Ne sois pas pressé de revenir,il serait dommage de revenir prématurément pour réintégrer la fange d un monde glauque et retors auquel tu te confrontes.

    Bonnes vacances.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @géo: oh mais ce ne sont pas des vacances: promenade, jardinage, arrosage, cueillette, apéro, ripailles et cochonailles, sieste, etc, juste de quoi meubler un weeek end prolongé. Dès mardi, je repasse à l attaque :)

      Supprimer
    2. Géo

      @Corto

      Un peu comme moi pour le jardinage,arrosage et...transplantation de petits arbres qui ont poussé au mauvais endroit et ce pour quoi je suis sollicité de temps à autre par des proches.C est drôle,c'est comme avec certaines gens:parfois,tu en vois un et tu devines d emblée que celui là va t emm..... un maximum,mais là tu ne peux pas l'éviter,il y en a justement un de ce genre que l on m a présenté tout récemment!(mdr)

      Supprimer
  13. Wouah ! c'est dégueulasse
    Il y a de la verdure partout
    Homo Orcus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Homo Orcus: gens de la ville ! partout, partout, et quand y en a pas assez, on rajoute rosiers, cosmos, oeillets d inde, un pommier, un pécher et quelques pieds de tomates

      Supprimer
  14. oh, que c'est beau, c'est presque comme si j'y étais!!!ça fait un bien fou...la maison ...comme j'aime...profite à fond les bonnes choses ne durent pas...kiss.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Julie: celles ci durent, elles durent même si bien que je reviens ici dans 3 semaines avec quelques blogueurs

      Supprimer
  15. Ma campagne limousine n'est pas aussi calme. Cependant je l'adore et me suis offert, en fin d'après-midi, le luxe inouï de me reposer sur la terrasse, sous le vieux tilleul. Que rêver de mieux ?

    Irai-je vous rejoindre bientôt ? J'y songe...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Jacques Etienne: nous rejoindre bientot ? mais nous y comptons bien !

      Supprimer
    2. @jacques Etienne: tenez, et relisez donc les commentaires de ce billet de l ami Koltchack

      https://chroniquesdesabusees.wordpress.com/2015/09/22/donnez-moi-de-loxygene/

      Supprimer
  16. Merci de nous faire parvenir de vos nouvelles apaisantes.
    Profitez, profitez, oxygénez-vous bien.

    Je vous lis quotidiennement et commente moins souvent car je suis quasiment toujours d’accord avec vos écrits.

    Grosses bises et merci pour votre travail d’information.

    Mauricette.

    L’avenir n’est pas serein…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @mauricette: merci bien, j en profite ! et bien, a tout point de vue ! a mardi ! :)

      Supprimer
  17. https://chroniquesdesabusees.wordpress.com/2015/09/22/donnez-moi-de-loxygene/

    Belles vacances cher Corto...

    PROFITEZ un max, car il est libre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anonyme: et on remet à à la fin du mois !
      merci je me régale !

      Supprimer
  18. tonton flingueur4 sept. 2016 à 01:20:00

    joli billet Corto, et je crois bien etre tombé amoureux de la maison ! souvenir de week end a la campagne dans la maison des parents d'un pote il y a 30 piges, petit bled dans l'Aube, murs couvert de lierre, corvée de bois pour feu dans la cheminée, et grillades cuites sur le foyer creusé a meme le sol dans le jardin ! pas de barbecue, trop facile ;-))ah et j'oubliais , du vin et des amis/es , que demander de plus !

    RépondreSupprimer
  19. Cher Corto, je ne commente, vous le savez, mais la lecture quotidienne de vos billets et des réactions à ceux-ci, est devenue un réflexe et me sert, aussi, de "soupape" de sécurité tant on peut être confronté, régulièrement, à la stupidité ambiante. Je partage donc, ô combien, ce que vous ressentez dans votre "havre de paix", ayant moi-même, tout plaqué pour vivre "à l'année", pas très loin, en fait, entre Cévennes et Montagne Noire, aux confins de l'Hérault et......de l'Aveyron.
    Amitiés.
    Gilles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tonton: que demander de plus ? Rien. Sauf peut être une machine à faire les glaçons :)

      tu résides ou ?

      Supprimer
    2. @Gilles: A très bientot donc...

      Supprimer
  20. Profites-en et reviens nous en pleine forme!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pabgloss: je reviens vite, c'est juste un week end prolongé

      Supprimer
  21. On a peine à imaginer que ça existe encore! Quel pied!
    Profites en bien et à bientôt.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: si, si, ça existe encore mais pour combien de temps ?

      Supprimer
  22. Annie

    Un vrai petit paradis !

    Quand je vais à Paris, sortant de la gare Saint-Lazare, je respire un grand coup et je me dis : ça fait du bien ! et je me sens bien. En rentrant dans mon Cotentin, hors de la gare, ouf, un grand bol d'air frais, que personne n'a respiré avant moi. c'est encore mieux.
    bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Annie: Le cotentin, j y vais au moins une semaine chaque année, j ai besoin !

      Supprimer
  23. Bonjour Corto,
    Je passais par hasard ; au cas où...
    J'ai bien fait. Quel bonheur de lire pareille description ! Et que ça fait du bien !... :)
    Merci de nous offrir un peu de temps pour partager ainsi avec nous, un petit morceau de votre paradis. C'est vraiment super, et vos photos me font baver d'envie. Malgré mon bien-être dans mon petit paradis (assez calme, mais bien moins que le vôtre...)
    Profitez, profitez et profitez encore. :)
    Loin du tumulte et des K.fards.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: j ai profité, suis rentré ce matin pour mieux repartir le 22. trop de K fards par ici, en effet ! :)

      Supprimer
  24. «J'ai toujours rêvé de vivre dans une tour d'ivoire, mais un océan de merde en bat les murs à la faire crouler.» Je cite Flaubert de mémoire mais j'ai tout de suite pensé à cette citation en lisant ton billet. À bientôt pour reparler de tous les nuisibles qui nous pourrissent la vie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Jipé: par là-bas, les murs sont épais, très épais, plus d un mètre par endroit et la route est longue et sinueuse, donc encore a l abri pour quelques temps

      Supprimer
  25. Ton texte me fait penser au sketch de Fernand Raynaud:" Heureux"; rien à changer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: y a encore des gens pour se souvenir de Fernand Raynaud ?

      Supprimer
    2. @ Corto
      Ben oui. Quand même !
      C'était un grand ; un très grand. Malgré (ou plutôt, grâce à) son air naïf ; et avec son immense don pour le mime qui rehaussait toutes ses histoires si bien vues, analysées et reproduites.
      En ce moment, je repense beaucoup à sa version des impôts. Au moins, celle-ci faisait rire... :o))
      Et avec ça, Auvergnat plus vrai que nature !!!! :o)
      À mes yeux, il reste inégalé. :)

      Supprimer
    3. @Franzi: Inégalé ? Pas difficile quand on a personne capable de rivaliser :)

      Supprimer
  26. Une grande bouffée de fraîcheur et de paix ! Pur plaisir que tu nous fais partager , merci ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Chan: my pleasure ! hélas, suis rentré ce matin

      Supprimer
    2. Géo

      @Corto

      Peut être que tu seras intéressé par cette émission "d obligations vertes" qui n ont de vert que le nom du fait de l absence de normes strictes les concernant et donc réutilisables par des multinationales à leur gré pour n importe quel projet.

      Outre que l État français va lancer ce type d emprunt pour récolter des sous dévolus à un usage spécifique bien ciblé et non pas général.

      Et qu à mon sens la vérité est qu il n'y a plus de sous dans les caisses alors on incite aussi les collectivités à lancer ces emprunts "écologiques" pour remplir les leurs.
      L écologie est très porteuse grâce aux pigeons il me semble.
      (Pourquoi faut il que je vois le mot "arnaque" s afficher quand découvrant ce genre "d innovation"?.Mauvais esprit peut-être.)

      Supprimer

Les TROLLS seront systématiquement catapultés. Dépollution oblige ! Les commentaires d'anonymes quasi-systématiquement rejetés . La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.