jeudi 6 novembre 2014

Fillon, Jouyet, l'Elysée, Lhomme, Davet: Mensonges en bande organisée !


Imaginez la scène...  et le déroulé de ce qui est à mon sens le genre d'histoire bien pourrie dont notre caste politico-médiatique est capable...

Deux hommes politiques connus arrivent dans un restaurant discret de la rue Boissy-d'Anglass à Paris. On sait que de par leurs fonctions passées ou présentes les deux hommes circulent dans des voitures "officielles" avec chauffeur et vitres fumées. Ils ont même certainement, chacun, un ou deux gardes du corps pour assurer leur sécurité. Normal, l'un a été ministre de Sarkozy et est actuellement secrétaire général de l'Elysée, un vieil ami de Président, c'est Jean-Pierre Jouyet. Le deuxième est ancien premier ministre de Sarkozy, candidat déclaré pour la présidentielle de 2017. Il s'agit de François Fillon.. Les deux hommes se connaissent bien. C'est le second, Fillon, que serait à l’initiative de ce déjeuner discret. Nous sommes le mardi 24 juin dernier.

Les deux hommes, accompagné d'un troisième dont on ne connaît pas le nom mais qui aurait servi d'intermédiaire pour monter cette rencontre, sont à table, déjeunent et discutent.

A ce point de l'histoire, l'ambiance semble avoir des allures de complot, complot qui s'ourdirait dans l'ombre contre l'ancien président. Ce rendez-vous ne figure pas sur l'agenda de Jean-Pierre Jouyet. Etrange.

Que peuvent-ils bien se dire ? Que complotent-ils ?

Pour le savoir, il faut avoir lu le dernier livre des deux journalistes familiers de l'Elysée, Lhomme et Davet. Deux journalistes qui ont fait de la chasse au Sarko leur fond de commerce. Deux journalistes qui ont une spécialité: Obtenir avant tout le monde des PV d'auditions et des pièces de dossiers d'instruction, supposées être confidentielles mais pouvant toutes, bien arrangées dans un article du Monde, nuire à Sarkozy.

Les deux hommes nous apprennent que lors de ce déjeuner, François Fillon aurait demandé à Jouyet de faire en sorte que l'Elysée s'active pour taper sur Sarkozy. Les propos rapportés par les deux journalistes sont sans ambiguïté: " Mais tapez vite, tapez vite ! Jean-Pierre, tu as bien conscience que si vous ne tapez pas vite, vous allez le laisser revenir. Alors agissez ! ". Le reste est à l'avenant, Fillon fait part à Jouyet de toute la haine et du mépris qu'il ressent vis à vis de son ancien patron. Fillon demande que soient " boostées" les procédures judiciaires engagées contre Sarkozy. Il faut le détruire et vite.

L'histoire ne dit pas qui paiera la note de restaurant. Mais d'autres questions surgissent néanmoins...

Les deux journalistes étaient-ils sous la table ? Le restaurant était-il "piégé" ? Des micros planqués ? Comment ont-ils eu connaissance de cette discussion ? Ils disent avoir voulu interroger Fillon pour que celui-ci confirme la validité de cette discussion. Celui-ci refuse. Ils disent avoir interrogé l'Elysée pour savoir. L'Elysée confirme qu'il y a bien eu une rencontre ce jour-là entre les deux hommes et certifie "n'avoir donné aucune suite aux demandes de François Fillon", confirmant ainsi que Fillon a bien fait "des" demandes... Le problème, c'est que Fillon, s'il reconnait avoir déjeuné avec Jouyet, dément catégoriquement les propos qu'on lui aurait "prêtés". On s'interrogera donc sur les demandes que celui-ci a bien pu faire à Jouyet puisque l'Elysée affirme n'avoir pas donné suite aux demandes de celui-ci... Vous suivez ? Tout cela sent bien la carabistouille politichienne, le genre de choses que certains apprennent mais qu'ils préfèrent taire.

D'autres questions pourraient aussi nous effleurer l'esprit: La rencontre a bien eu lieu, toutes les parties en conviennent, des demandes ont été faites puisque l'Elysée le dit mais alors, Lhomme et Davet auraient-ils purement et simplement inventé les propos prêtés à Fillon ? Des journalistes menteurs, affabulateurs ? Impossible. Et si les journalistes disent vrai, Fillon est-il un menteur ? Impossible de la part d'un homme que l'on nous présente depuis des années comme un homme intègre et n'ayant encore à ce jour pas la moindre casserole au cul. A moins que cela ne soit l'Elysée qui mente... L'Elysée mentir ? Impossible.

Impossible n'est pas français, dit-on. Il y a dont forcément, dans cette histoire, un ou plusieurs menteurs, peut-être même mentent-ils tous à un degré ou à un autre.

Bref, un exemple flagrant, avec cette histoire édifiante, qu'ils sont bien tous copains - coquins - vilains. Peut-on encore en douter ?

En tout cas, cette histoire mériterait bien que ce soir, lors de la prestation de Président dans le poste quelqu'un pose la question: L'Elysée a-t-il bien refusé de donner suite aux demandes de François Fillon?

Folie passagère 2526.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

NB:  Un agenda surbooké m'empêchera de publier de nouveaux billets jusqu'à au moins lundi prochain. Je prendrai néanmoins le temps de répondre à vos éventuels commentaires. Pour le mois d'octobre, ce blog a vu sa fréquentation augmenter de + 53% par rapport au mois d'octobre 2013. Au total, 109 621 pages vues sur ce blog en octobre 2014. Merci à toutes et tous.

56 commentaires:

  1. Peut-être n'ai-je pas été assez attentive, mon cher Corto, mais imaginez-vous que j'avais cru comprendre que c'était Sarkozy lui-même qui publiait, avec les journalistes, ce livre de 300 pages de phrases off.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Marianne: Vous confondez. deux livres sont sortie en même temps. Le premeir " Sarko s'est tué " de Lhomme et Davet que j'évoque dans ce billet et un autre de deux autres journalistes inconnus " ça reste entre nous, hein..." où il est effectivement fait allusion à des off de Sarkozy

      Supprimer
    2. Non, Corto
      Beaucoup plus cons les salopards du Monde ; Sarko s'est tueR (comme Omar).

      Supprimer
    3. @Gilly: Salopards ? mais ils ne font que leur boulot, ils sont payés pour, on aimerait savoir par qui d'ailleurs :)

      Supprimer
  2. "Les deux journalistes étaient-ils sous la table ? Le restaurant était-il "piégé" ? Des micros planqués ? "

    Ou alors, les 2 journalistes déjeunaient un peu plus loin et au moins l'un des deux sait lire sur les lèvres (ou il avaient emmené avec eux un 3ème larron sourd-muet capable de cela)...

    Mon avis:
    - si c'est vrai, ces politiques sont vraiment des pourris
    - si c'est faux, ces journalistes sont vraiment des pourris
    L'ennui est que les deux choses sont tout à fait possibles et donc que, dans les deux cas, le petit monde médiatico-politique n'en sort pas grandi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tonton flingueur6 nov. 2014 à 17:10:00

      @claribelle
      les 2 choses ne sont pas tout a fait possibles... elles sont absolument certaines, ces politiques sont des pourris, ces journalistes sont des pourris, et le pire c'est qu'ils pensent qu'il est tout a normal de nous prendre pour des cons... eux savent, ça doit nous suffire...

      Supprimer
    2. @Claribelle: ce qui est "amusant, c'est que cette histoire, présentée comme véridique, n'est pas fait plus de bruit dans la mesure ou comme tu le dis, tout ou partie des intervenants sont pourris. Qui ment ? Qui ne ment pas? Mentent-ils tous ? Un exemple flagrant de la dérive mediatico politique en tout cas.

      @Tonton Flingueur: je plussois mais quand même, tous les politiques ne sont pas pourris tant qu'ils restent à un niveau local, très local. Plus ils grimpent, plus ils sont obligés de se compromettre. Quant aux journalistes, ces deux là sont la véritable honte de leur profession.

      Supprimer
  3. "Hollande ment tout le temps, c'est pour ça qu'il est à 20%"
    Montebourg

    "Hollande est un menteur et un fourbe"
    Mélenchon


    Ici et Ici


    RépondreSupprimer
  4. Ah zut alors.
    Et moi qui pensait que vous alliez nous faire un billet sur les "nausées du ventre" que Mazarine PINGEOT a eu en lisant 400 pages de l'excellent livre du Grand Zem.
    Nombre de contribuables n'ont toujours pas digéré d'avoir été ponctionné pour l'entretien de la donzelle.
    Elle appartient bien à la caste des intouchables.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Un dragon: je suis confus mais, et ça me transperce: je ne suis pas au courant de cette mazarinade. de quoi s agit-il ?

      Supprimer
    2. tonton flingueur6 nov. 2014 à 23:12:00

      moi j'ai regardé sur la 5 ce soir une "émission " de giesbert , les grandes questions ... enfin ,plutôt un tribunal avec comme accusé habituel Zemmour , face a ce qu'il faut bien nommer 5 inquisiteurs représentant le plus bel exemple de la boboitude décomplexée et gavée de fric, dont la fameuse pingeot ... cette petite nana qui se pince le nez en parlant a Zemmour avec des mimiques de haine ne devrait jamais oublier qu'elle ne doit sa position qu'a une banale histoire de fesses de son illustre père avec une de ses nombreuses groupies ...ça relativise son "mérite" légèrement ...sinon les autres étaient cohn bendit of course , attias qui se définit lui meme comme marocain et qui a bien fait comprendre que la France pour lui c'était du bizness, et 2 pseudos philosophes , je t'invites a chercher un replay , tu ne seras pas deçu ;-))

      Supprimer
    3. Ha, les nausées du ventre des zelites qui pensent pour nous !
      Un problème bactériologique
      J'ai résolu, pour ma part, de le traiter
      Le coupable ; helico bacter pylori
      Bien démontré par un gastroentérologue australien il y a bien 20 ans, qui a eu le Nobel de médecine pour ça
      J'engage donc mazarine a bénéficier d'une fibro gastrique ou d'un test à l'urease ou tout connement, d'un traitement d'épreuve de deux semaines

      Supprimer
    4. Dans "helico bacter pylori" il y a hélico certes mais également pilori.
      J'y verrai bien accroché Cohn Bandit et la drôlesse Mazarine. Daniel ayant les mains prises il ne pourrait pas les positionner ailleurs.
      Je pense la fille de leur tonton qui n'est pas pour autant notre nièce ni notre cousine a du se contenter de lire les 2nde et 3sième de couverture. Elle serait bien gênée d'avoir à argumenter son propos en recherchant chapitre par chapitre les raisons de sa hargne nauséeuse limite vomi du 4 heure.

      Supprimer
    5. Pour l'hélico, Bigeard lui avait trouvé l'utilisation idoine
      Pour le pilori, le jour venu, on risque de manquer de bois
      Comme on risque de manquer de murs ("paredon, y despues..... " comme disent les argentins)
      La révolution vronzaise avait en partie résolu le problème, à l'initiative de Carrier, je vous laisse vous documenter là dessus

      Supprimer
    6. Pour ceux qui n'ont pas vu l'émission

      MP : “Excusez-moi, je me suis tapé vos 400 pages avec la nausée au ventre ! J’ai dû le lire ligne par ligne
      parce qu’en plus, c’est assez indigeste et mal écrit”

      EZ :"“Vous avez raison, il vaut mieux écrire vos petits romans ridicules et illisibles. Vous voyez, moi, les
      gens me lisent, contrairement à vous. C’est dommage ! Ça fait mal, je comprends”




      http://fr.novopress.info/178000/mazarine-pingeot-reproche-eric-zemmour-faire-surenchere-haine/

      Supprimer
  5. Tout ceci rejoint les propos de M. Tandonnet.
    Oui, nos politiques sont pourris, et ces deux journalistes ne valent pas mieux.
    Plusieurs jours sans vous lire ! Cher Corto, cela va être très dur.
    A lundi donc, sans faute, hein ?
    Mado

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Mado: A lundi sans faute, peut etre dimanche, si j arrive a survivre à l invasion familiale et amicale de ce samedi !

      Supprimer
  6. Franchement, on s'en fout de cette histoire. C'est de la politique de base, tout cela, avec discussions secrètes et carabistouilles. Vous tombez de la lune ou quoi ? Vous croyez que Fillon fait pire ici (selon les propos qu'on lui prête) que Sarko ailleurs ? Evidemment qu'il veut que son concurrent en prenne plein la poire, de même que Sarko fera tout pour nuire à ses concurrents. Et Sarko est capable du pire, y compris du meurtre pur et simple comme l'a révélé (si besoin était) l'affaire libyenne.

    On dirait que vous vous intéressez vraiment au contenu de cette affaire-là, alors que la vie politique n'est faite que de ce genre d'affaires !

    En réalité vous perdez toute hauteur de vue en vous focalisant sur ces broutilles. C'est ce qui arrive quand on défend plus un homme que des idées, plus une politique qu'une patrie. Sarko vaut-il la peine que vous abandonniez votre âme ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marco Polo: Qu'est ce qu on ferait sans toi ! Cette histoire est très loin d être anodine et c est bien pour cela qu elle m a intéressée. D'abord parce qu elle est d actualité, ensuite parce que tous les acteurs, de camp politique différent, sont connus, ensuite parce qu elle met en lumière comme rarement qu'il y a bien des mesonges de part et d'autres, des compromissions, des journalistes pour le moins léger avec la déontologie de leur profession ( si tant est qu il y en est une ), parce qu elle met en lumière et de façon flagrante le côté "obscur" d un gars comme Fillon ( Saint Fillon ), etc, etc; etc... Bien sur qu en soi cette histoire a un air de déjà vu, mais là, elle a ce petit "plus " de réel, de concret, d'actuel. Elle peut paraître broutille alors qu elle ne l est pas puisque tous les acteurs ont été , sur ce coup là, mauvais puisqu apparaît de façon éclatante qu ils mentent tous. Et à la limite, Sarko n a aucune importance dans cette affaire, il n'est que la proie que tous les protagonistes se disputent.
      Abandonner mon âme ? Une certitude, tu ne me connais pas.

      Supprimer
  7. Ce n'est pas nouveau , au Pré Catalan, à une époque ,il était coutumier que les grands politiques se donnent rdv dans cet endroit discret .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: si il n y avait que le Pré Catelan... mais il y a aussi le fameux diner mensuel du Siècle, Le Diplomate, Lasserre, etc... des tas d endroits abritent ce genre de rencontres. Celle-ci a un côté intéressant c'est qu elle met Fillon et Jouyet, pour une fois, les pieds dans le marigot.

      Supprimer
  8. Bien sûr qu'ils sont tous pourris, journaleux et politicards, je ne voterai plus de toute façon et que chacun pense qu'une abstention à plus de 80% les collerai dans la panique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: Tous pourris... perso j e defendrai toujours l option d aller voter, qui plus est maintenant que le vote blanc est décompté a part des nuls.

      Supprimer
    2. @BOUTFIL

      La panique durerait le temps de la soirée électorale, peut-être le lendemain.
      Ensuite, journalopes et politichiens retourneraient à leurs petites affaires, toute honte bue.

      Supprimer
  9. F.Hollande et son entourage n'ont nul besoin des sollicitations de François Fillon pour s'occuper de maintenir le feu sous les casseroles de Nicolas Sarkozy.
    Personne ne peut penser que F. Fillon ait invité J-P Jouyet pour lui parler de sport automobile ou autre passion commune qu’ils se seraient découverte sous le précédent quinquennat.
    On sait bien que sur le terrain politique les combats n'ont pas lieu à la loyale mais je trouve que pour abattre Sarkozy, crasses et trahisons atteignent un très haut niveau.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Mireille: Rien que sur le cas Fillon avec cette histoire: Je me doute bien que le gars n'est pas le saint qu on nous présente si souvent mais là, il se révèle parce que forcément, il ment de manière éclatante, comme les autres d ailleurs. Cette histoire, après l épisode de l élection ratée pour la présidence de l UMP contre Copé, marque l entrée de plein pied dans le camp des pourris de Fillon ( et de Jouyet aussi ).
      Pour le reste d accord avec toi

      Supprimer
    2. @Corto74

      Et Juppé qui fricote avec la LGBT, la LICRA et le CRAN, c'est quoi, c'est qui ?

      Supprimer
  10. Interruption de billets jusqu'à au moins Lundi et dire que je comptais sur toi pour nous décortiquer la prestation de Président que je n'ai pas l'intention de regarder tant je l'exècre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Mireille, dédaignez-le (faute de mieux), c'est meilleur pour la santé :)

      @ Corto, comme d'autres, jusqu'à lundi sans toi -ni loi- ça va être long :)

      Supprimer
    2. @Mireille: La prestation de qui ? Moi, ce soir, sur TF1, j ai regardé un show de Laurent Gerra, il a été vraiment très bon, la copie conforme, en plus drôle, plus triste ou plus pathétique de Hollande. très bonne imitation. Enfin , je crois parce que si c'était le vrai président qui était dans la lucarne, là oui, il y aurait de quoi paniquer.

      @Al West: Mais non, ça va aller, tu vas tenir le coup, jusqu a lundi . Tiens, allez, bisous !

      Supprimer
    3. @Al West, c'est que voyez-vous j'ai dépassé le stade du dédain depuis longtemps déjà, lors de la réforme sur le mariage pour tous.

      Supprimer
    4. @mireille

      Résumé de la "non-prestation"

      "J'aime parler de moi, c'est le seul sujet que je maîtrise un peu."

      Oscar Wilde

      Supprimer
    5. @JPB échangerais 100 000 François Hollande que la modestie n'étouffe pas... contre 1 Oscar Wilde.

      Supprimer
    6. @mireille

      Pour oublier un instant notre Pinocchio aux chevilles enflées et parler d'un autre mi-mandat :

      "Une dégraisseuse de mammouth élue sénatrice de l’Iowa"

      Lire Ici

      Elle me plait bien cette dame !

      Supprimer
    7. @JPB Nous n'avons rien de semblable ni en magasin, ni en réserve !
      Apparence agréable, dépouillée de tous artifices. Volontarisme, énergie, style direct, même si discours un brin provocateur-castrateur : "... faire couiner les hommes politiques de Washington comme des porcs" (diantre !)
      Nous verrons si les actes suivent...:)

      Supprimer
  11. Ce genre de comédie burlesque en dit long sur la démocratie française et sur la
    manière courtoise et désintéressée dont les serviteurs de la République la servent.
    Il n'y en a pas un pour relever l'autre et les media, qui viennent jeter du fumier sur le
    purin, savonnent joyeusement la planche d'un Etat en voie d'effondrement complet.
    Et compliments pour les stats du blog, c'est impressionnant.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: le fumier sur le purin, voilà une image qui convient bien. Elle me plait.
      C'est pas impressionnant les stats, c'est le travail qui est derrière :)
      merci a toi.

      Supprimer
  12. Cher Corto,
    Il est normal que la fréquentation du blog augmente puisqu'il est de qualité (si, si).
    Il est encore plus normal qu'elle augmente en octobre puisque Normal 1er doit parler ce soir (c'est comme pour le paludisme, il faut commencer le traitement avant la période risquée).
    Bonne continuation.
    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @droopyx: J ai eu le temps de regarder président ce soir. je le savais mauvais, nul mais là, vu qu on nous a rabaché depuis des jours qu il avait super préparé son intervention, j ai été sidéré par... par... par... je sais pas, le vide, le creux, l inutile, le temps perdu, la vacuité, le ridicule, le "hors-sol", la bêtise parfois... Sidéré par le " nous on veut manger ", le "moi je mange des frites, dit-on ", j en passe et des meilleures. Voir mon commentaire à Mireille un tout petit plus haut.

      Merci à toi, Droopyx.

      Supprimer
    2. "Non ça ne coûte rien ! C'est l’État qui paie", c'est pas mal aussi et révélateur !

      Supprimer
    3. Moi je mange des frites ?
      Sans déconner ?
      Ho merde, dire que j'ai loupé ça !
      Hier soir, je me faisait un DVD de jafar panahi, un cinéaste iranien très drôle
      Enfin, les situation qu'il filme sont tristes, humiliantes ou tragiques mais il arrive à les rendre drôles, cocasses
      C'est ça le talent
      Pas la chougnasserie premier degré des frères dardennes

      Supprimer
  13. Ils auraient du mettre de vrais invités. Des victimes de connards multi récidivistes, des gens qui auraient parfaitement illustré les dégâts de ce gouvernement.
    Là c'était aussi chiant que the voice. TF1 aurait eu une carte à jouer à mettre l'ancien chauffeur de Fromage.
    Cette émission était d'une platitude extrême, TF1 sert trop la soupe à ces gens.

    RépondreSupprimer
  14. @ kobus van cleef
    Il y a eu aussi "J'ai fait la tournée des bistrots pendant 30 ans" et "Vous m'avez déjà vu manger dans un grand restaurant ? Non."

    RépondreSupprimer
  15. Des histoires comme celle-là, il y en a toujours eu et il y en aura encore. Celle-ci est la dernière, c'est tout. il faut être un incurable optimiste ou un naïf irrécupérable pour penser qu'on va trouver un politicien différent des autres lors des prochaines élections. A moins d'oublier que le prochain a fait partie des précédents.
    Voter pour le "moins pire"? Il sera encore "trop pire" et pourra se vanter d'avoir été élu "démocratiquement".
    Les bulletins de vote sont la soupe que l'on sert gratos à ces pourris qui ne sont jamais repus.

    RépondreSupprimer
  16. " François Fillon va porter plainte en diffamation contre les deux journalistes du Monde qui affirment qu'il a sollicité Jean-Pierre Jouyet pour que ce dernier accélère les procédures judiciaires visant Nicolas Sarkozy, annonce son entourage ".

    http://www.atlantico.fr/pepites/affaire-sarkozyjouyet-francois-fillon-va-porter-plainte-en-diffamation-contre-monde-et-deux-journalistes-1846650.html#dvQ2GsbOmbAFgkKx.99

    RépondreSupprimer
  17. Tiens l'info est reprise sur vronze cul
    Samedi soir 18h
    On y annonce que François Fion, pas content, porte plainte pour diffamance contre les journaloppes de l'immonde
    On verra si les micros étaient sous la table ou dans le potage
    Interrogé ensuite, le grrrrrrand magistrat Philippe Bilger, auteur de blogueu et personnalité de référence ( mais quelle référence ?) a dit en substance " sous Sarko la magistrature était très instrumentalisee, Molleglande et Taubirasse ne manipulent pas les magistrats "
    Declarance du plus haut comique, mais je l'ai pas entendu glousser

    RépondreSupprimer
  18. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  19. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  20. Bravo, Corto pour ton bon-sens. Cette affaire Fillon deviendra une affaire Jouyet qui deviendra une affaire D'Etat. Normal, quand on voit que les egos surdimensionnés de ces gens priment sur l'intérêt général. Et nous devenons spectateurs de ce climat lamentable. Les journalistes, la justice sont complices de cet état de fait. Et du coup le FN progresse. Et comme par hasard, peu pour enquêter sur ce Mouvement qui ne doit pas être moins pourri que les autres. Mais la Gauche espère sauver le pays sur le chaos. C'est un calcul pervers et dangereux car toute notion d'Etat lui est étranger. Une pensée pour le Général en ce jour anniversaire.
    Bonne journée et tous mes voeux pour ton blog.

    RépondreSupprimer
  21. Désolée d'avoir publié trois fois mon texte.Jurée, cachée, je ne l'ai pas fait exprès. Ce doit être l'ambiance actuelle qui me déstabilise !

    RépondreSupprimer
  22. AVIS !: M'en voudrez-vous beaucoup si je fais remarquer à ceux qui, dans leur commentaire, disaient que c'était une histoire banale, que 3 jours après la parution de ce billet, les medias se sont enfin saisis de celle-ci et tous les signes montrent que là, nous ne sommes pas sur une simple polémique ! Mais possiblement à une affaire d'Etat
    Cette histoire, telle que je le subodorais pue le souffre ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Corto74

      Ça sent le sulfure d'hydrogène (H2S) pour être précis, ce composé chimique utilisé dans les boules puantes !

      Supprimer
  23. "Le secrétaire général de l'Elysée admet que Fillon lui a parlé des affaires Sarkozy"

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/11/09/le-secretaire-general-de-l-elysee-admet-que-fillon-lui-a-parle-des-affaires-sarkozy_4520862_823448.html?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

    RépondreSupprimer
  24. toute cette histoire n'est qu'une belle illustration de plus de la culture de gauche dans toute sa splendeur délétère mortifère, dont le signe le plus distinctif reste l'emblématique "mur de cons" du Syndicat de M... Hollande, Jouyet restent dans une pure ligne nationale-socialo-stalinienne: on distille à des agents choisis des histoires "salaces" que ces agents zélés s'empressent de colporter dans leurs torchons "LIBEdineux"", imMONDEs et OBSéquieux. Point.

    Col. Huerta

    RépondreSupprimer
  25. J'avais survolé le billet de notre taulier quand il est sorti.
    Ce week-end loin de toute connection à Internet et avec vaguement une radio à écouter, j'ai juste noté "tiens, c'est le pot pus dont parlait Corto qui fait surface"
    Ce matin, je lis quelques articles sur Internet.
    Et derrière tout ça, hélas encore une fois se profile Présimou.
    Car Jouyet a fait état de ce déjeuner à ce tandem de "journalistes" (j'aurai envie d'écrire trafiquants d'influence, autant nommer les choses d'après leur véritable nature) qui s'est déjà signalé par un entretien en tête à tête à la nuit tombée avec Présimou quelques jours avant de sortir un scoop...sur Sarko.
    Pourquoi? Sauf erreur il n'a pas été sollicité par les "journalistes" à ce sujet. Donc pourquoi parle-t-il? Et pourquoi parle-t-il de ce sujet?
    Est-ce sur instruction de Présimou? Ou de sa propre initiative car il pense pouvoir soit mettre Sarko en difficulté, soit faire mousser le patron - grand tirade la main sur le coeur "l'Elysée n'intervient pas dans les affaires judiciaires" - soit les deux?
    Ce gougnaffier est juste un pied nickelé.
    C'est emmerdant, c'est ce mec qui est censé diriger l'administration présidentielle (600 personnes de mémoire)
    Avec des "pointures" de ce calibre pour l'aider, qui pourra encore s'étonner des bourdes de Présimou?

    Mélenchon a raison "qu'ils s'en aillent tous"
    Marine le Pen a raison "UMPS, tous aussi pourris"

    Popeye

    RépondreSupprimer
  26. En bagnole lorsque j'en ai marre de vronze cul, j'espère passe à une autre station
    Ce coup ci, vronze info, ou assimilé
    Bon
    Une nouvelle rigolotte.... un 3eme larron était là !
    En l'occurrence un sous secrétaire de quelque chose de Fion, lorsqu'il bossait à matignasse
    Et il a déclaré : " c'est Jouyet qui a pris l'initiative de cette rencontre, j'étais là, à aucun moment on n'a parlé de politik intérieure vronzaise''
    Bing !
    Badabing !
    Sur le nez du secrétaire général de l'Élysée
    Attendons qu'il fasse des excuses
    Et puis attendons aussi la bande audio que les journaloppes de l'immonde disent avoir en leur possession
    Assez bizarrement, on ne lit pas dans la presse la transcription de cette bande
    Pourtant pour l'affaire Woerth, la bande du majordome de la vieille Betancourt avait fuitu très très très rapidement.....

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen