lundi 10 novembre 2014

L'aveu présidentiel

Malgré un agenda familial surchargé, j'ai pu regarder Guignol l'autre jour à la télé. Je m'étais dit que dès que j'aurai 5 minutes, il faudrait que je replace ici la phrase clé d'une émission aussi creuse que ridicule.



" C'est pas cher, c'est l'Etat qui paye " !

Ce président est  vraiment une quiche de première bourre ! C'est pas cher, c'est l'Etat qui paye ! Mais comment a-t-il pu prononcer pareille énormité si ce n'est par cette habitude qu'il a prise depuis qu'il est sorti de l'ENA: L'Etat aura subvenu à tout ses besoins.

Je crois que c'est Le Foll qui se félicitait de l'audience réalisée par Président: 8,9 millions de téléspectateurs. Mais comment aurait-il pu en être autrement: Sur Tf1, à heure de grande écoute, un soir de semaine, le jour de son mi-mandat, avec la pub et la mise en scène faite autour de ce qui devint 3 jours plus tard un non-événement... C'est qu'il n'ait fait QUE 8,9 millions de téléspectateurs qui devrait retenir l'attention...

Mais passons, le bougre s'est encore loupé sur toute la ligne et l'actualité s'est chargée de nous faire oublier une prestation télévisuelle. Etre remisé par les coups de couteaux de Nabila et les mensonges de Jouyet... Ça, il n'y avait que Président pour réussir ce coup !

Folie passagère 2527.
Permalien de l'image intégrée
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

53 commentaires:

  1. Exagération mensongère ! Nabila a bien dit qu'elle n'avait utilisé qu'un seul coutal et tout le monde parle de couteau pour l'enfoncer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coutal ou couteau, elle a enfin "percé" !

      Supprimer
    2. @Jazzman: Non mais allo quoi ! ds quel pays sommes nous pour qu une pareille greluche inculte et sans interêt fasse la Une des jités ?

      Supprimer
  2. Fredi, mézigue donc, en cause ici.
    L'inconscient présidentiel, quand il se met à parler tout haut, révèle bien des choses...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Fredi M: Ah ben zut alors, on ne me dit jamais rien à moi, je ne savais point que vous bloguates.
      Je ne sais pas si Pépère voulait rassurer quelqu un, moi, il n en finit pas de m inquiéter

      Supprimer
  3. Zut ! Toi, les Français qui l'ont regardé, moi, tout le monde s'est trompé parce qu'il n'aurait pas dit ça, d'après L'Express.

    http://www.lexpress.fr/actualite/politique/ca-ne-coute-rien-c-est-l-etat-qui-paye-la-phrase-que-hollande-n-a-jamais-prononcee_1620524.html

    Je suis pourtant restée coite devant cette perle d'un socialiste pur et dur en me disant : "Et l’État, c'est qui ?".
    Voilà que je deviens gâteuse. Je ne comprends rien à ce qu'on me dit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mouais j'ai lu les arguments de l'express pour moi,Il sent la connerie et se rattrape avec "c'est l'Etat qui fait l'effort"C'est son inconscient qui a parlé quand il a dit "c'est pas cher etc... lui qui 'a toujours vécu "cramponné" à nos basques

      Supprimer
    2. @Gilly
      Collectivités locales ou Etat, ça reste une affaire de sans dents.

      Supprimer
    3. @Gilly: Si tu veux mon avis , l auteur de cet article de l Express devait etre sur une autre planète a moins que cela ne soit l un des très rares français, 13%, a avoir encore une opinion favorable de Président

      Supprimer
  4. Réponses
    1. @Le Parisien: Comment un president peut -il sortir un truc aussi énorme, voila une phrase qui aurait du faire autant de bruit que les frasques de Nabila, et bien même pas: Comme dirait Nicolas Doze, cette phrase, c'est le crabe de la France, le cancer

      Supprimer
    2. @Le Parisien Liberal

      Votre article "Ca ne coûte RIEN, c'est l' Etat qui paie" est très intéressant, dommage que le lien de votre post ne soit pas mis en évidence !


      Supprimer
  5. Plus personne aujourd'hui pour parler de cette lamentable émission, mon cher Corto, par contre, tout le monde se demande, à voix plus ou moins basse, si la présence de Président au cours de ce fameux déjeuner Jouyet-Fillon n'est pas la raison pour laquelle les enregistrements ne sont pas publiés !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et si la sortie du livre « Sarko s’est tuer » entraînait au final la démission de Hollande ?

      http://www.ndf.fr/nos-breves/10-11-2014/et-si-la-sortie-du-livre-sarko-sest-tuer-entrainait-au-final-la-demission-de-hollande

      Supprimer
    2. @Marianne: mais qui a dit que Président était à ce déjeuner ? Pas entendu la moindre rumeur sur ce sujet

      @JPB: Lhomme et Davet ? Si au moins ces deux lascars arrivaient à ce résultat, allez, reconnaissant, je leur envoie un kilo de chocolat et espérant qu ils s 'étouffent avec..

      Supprimer
    3. Une fois de plus, mon cher Corto, je me suis embrouillée et j'ai confondu le déjeuner et l'entrevue à l'Elysée de Jouyet avec les deux journaleux du Monde où certains disent que Hollande pourrait avoir été présent à un moment.
      A propos de Davet et Lhomme : qui donc disait qu'à partir de 40 ans on était responsable de la tête qu'on avait ?

      Supprimer
  6. Décidément, président se cramponne à tout le monde !
    Hollande est un vrai SP : Socialo-Parasite

    RépondreSupprimer
  7. Dans la série "à voir ou à revoir"

    François Hollande se vante d'être payé à rien faire (1989)

    https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=_Z3Hx14QkbY

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour
      et merci beaucoup pour cette vidéo !!!
      extraordinaire !

      Supprimer
    2. @JPB: Ah cette vidéo, vue et revue mais jamais au JT de TF1 ou de France 2, c'est bizarre non ?

      Supprimer
    3. @Corto74

      Les merdias ne parlent pas non plus de Trierweiler qui devrait passer le 15 décembre devant la Cour d'Appel de Paris pour recel de détournement de fonds publics.

      ICI

      C'est pas cher, c'est l'État qui a payé le concubinage de François Crampon

      Supprimer
  8. Bonjour Corto,

    Avec les "Sans dents", c'est un des rares choses qu'il laissera à la postérité. Comme le souligne très bien plus haut Fredi M., quand c'est l'inconscient qui parle, le masque tombe et ce qu'il nous montre n'est du tout terrible à contempler (qui en doutait? Le constat reste tout aussi juste sinon plus malgré les dénégations qu'on entend çà et là).
    Maintenant, je fais mienne l'interrogation de Maxime Tandonnet sur son blog: "Comment en finir? La vraie question: comment en finir? Le temps d’une rupture approche sans doute. Le pouvoir est tellement fragilisé, embourbé, enlisé et décrédibilisé qu’il faut s’attendre à des troubles graves et probablement une alternance avant l’échéance de 2017. Mais laquelle? Les trois fléaux de la France, les trois piliers de la décadence et du chaos, sont les trois grands partis politiques que sont le ps, l’ump et le fn (NB: ce dernier étant le fruit de l'union incestueuse des deux premiers), et bien sûr les hommes et femmes à leur tête." (http://maximetandonnet.wordpress.com/2014/11/10/comment-en-finir/).

    Bon après-midi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais si Maxime Tandonnet qui a été conseiller à la Présidence de la République, se pose la question : "Comment en finir" sans pouvoir répondre, comment le pourrions-nous ?

      Supprimer
    2. @H. J aime bien les textes de Tandonnet mais ils ont le défaut comme le souligne Marianne de ne jamais déboucher sur des solutions concrètes ce qui est un peu dommage pour quelqu un qui connait si bien les arcanes

      Supprimer
  9. La question n'est pas " comment en finir " mais comment cela va finir . Je sens très mal la réponse .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: suis en phase avec toi ! ça va peter, ce n est qu une question de temps

      Supprimer
  10. Reconnaissons le, non seulement il est en dessous de tout mais encore il n'a pas de chance,
    c'est exactement le contraire de ce qu'il nous faudrait...bravo à ceux qui l'ont élu et à ceux qui
    l'ont laissé élire!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: Une quiche te dis-je ! comment 51% des Français ont ils pu etre assez cons pour se faire abuser par ce personnage ?

      Supprimer
    2. Un peu d'optimisme, compte tenu des abstentionnistes, il n'a pas été élu par 51% de cons mais par 51% des suffrages exprimés, soit seulement 30% de cons. CCLM

      Supprimer
  11. Imaginez un instant :
    FILLON l'élève des jésuites de Ste Croix du Mans à bien demandé lors d'un gloutch au restau à JOUYET, secrétaire en chef de l'Elysée qu'on accélère les procédures contre N. SARKOSY.
    JOUYET secrétaire (voir plus haut) et ami très proche de "Lui Président" rencontre Pépère le lendemain matin dans les couloirs du château et lui dit : Eh François devine ce que m'a demandé FILLON hier soir entre la poire et le fromage ?
    "Lui Président" de répondre :
    Au choix : "Je t'écoute Jean Pierre"
    " Ah non Jean Pierre, je n'en veux rien savoir. Tu connais mon attachement au bouchage de mes oreilles dès
    qu'il s'agit d'affaires autres que le chômage, le déficit commercial, ..."
    " Je t'écoute Jean Pierre, mais je n'ai rien entendu, comme pour Cahuzac, DSK et les autres. D'ailleurs comme
    d'hab je ne suis au courant de rien. Au fait z'avez mangé quoi hier soir ?"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Un Dragon: comment imaginer que Hollande n ait pas été mis au courant de ce déjeuner et des échanges qui s y sont produits par son ami de 40 ans ?

      Supprimer
  12. Un article de Libé prétend que Hollande n'aurait jamais dit cette phrase ou bien qu'elle a été transformé ou sortie de son contexte. Je n'ai pas regardé cette fameuse émission de télé. Une personne patiente et charitable pourrait-elle éclairer ma lanterne?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Brindamour: C'est exact Hollande n a pas dit exactement cela, il a dit un truc du genre, " ça ne coute rien [ sous entendu, aux collectivités ] c'est l Etat qui paye " Le pb, c’est que c'était tellement mal dit, mal ficelé, comme à son habitude, que tout le monde n a retenu que: " ça coûte rien c'est l Etat qui paye "ou " ce n'est pas cher, c'est l Etat qui paye " En politique, les mots prononcés ont bien souvent moins d importance que ceux que l on retient

      Supprimer
    2. Que ce soit les collectivités ou l'état qui paie, ça change quoi ?
      Dans les deux cas, l'argent sort de la poche des contribuables !
      Mais un énarque socialiste peut-il comprendre ce qui est évident pour le commun des mortels ?

      Supprimer
    3. Échange G.Bouleau journaliste /F.Hollande président
      La discussion concerne les emplois d’avenir
      " …
      - Et parce que ça coûte très cher
      - Non c’est l’état qui paye, donc en l’occurrence (bafouillage inintelligible)
      - Ça coûte trois milliards d’euros pour 150 000 emplois d’avenir
      - Oui mais c’est l’état qui paye
      - L’état, ce sont les contribuables de Marseille par exemple
      - Oui oui mais c’est pas la collectivité marseillaise ou le département ou la région, mais je vais y revenir, c’est l’état qui fait l’effort… "

      Et l’état c’est qui, banane ?

      Or mis le sabir présidentiel, le trois fois oui répété m’interpelle.
      "Oui, oui, oui" titre d’une chanson du regretté Sacha Distel où il est question d’un type qui à force de promettre et de mentir, finit par avouer n’être qu’un capitaine de bateau…dans une bouteille !

      Dans la même interview, président déclare :
      " …
      A partir de l'année prochaine, il n'y aura pas d'impôt supplémentaire sur qui que ce soit…"

      Comprenne qui pourra.
      Ce que je comprends :
      président et sa cour prennent les français pour des cons tribuables !

      L’avenir n’est pas serein…

      Supprimer
    4. @Mauricette: le pire, je crois c'est qu ils ne nous prennent pas pour des cons: ils sont sûrs de leur faits, ils ont la vérité et n entendent pas que l on puisse trouver quoique ce soit à redire. pas pour des cons, pour des gens qui n y entendent rien: y a nuance :)
      Entendre par exemple Bruno Le Roux dire que cette histoire Jouyet Fillon n a aucune importance mais qu elle sert juste a masquer "la violence " des luttes qu il y a a droite, c'est tout simplement grandiose !

      Supprimer
  13. Hors sujet mais j'aimerais quand même avoir ton avis là-dessus.

    C'est Fillon qui n'ayant pas digéré que l'UMP paie les amendes de Sarkozy, a poussé le triumvirat à déposer plainte pour abus de bien social.
    Lorsque l'UMP a lancé le sarkothon, il a toujours été question de 11 millions d'euros soit le montant du non remboursement des dépenses de la campagne par l’État et les amendes.
    Quand j'ai donné, c'était pour Sarkozy, parce que l'UMP toute seule aurait pu se brosser et j'ai bien donné pour l'ensemble (caution solidaire de Sarkozy et ses amendes).

    Aussi je me demande de quel droit Fillon s'est arrogé le droit de porter plainte sans demander leur avis aux personnes qui ont donné.
    De quel droit voulait-il utiliser mon argent pour autre chose que ce pourquoi il était destiné ?
    Et je ne suis sans doute pas la seule à me poser ces questions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: Pour bien comprendre l histoire, il faut lire cet article, très bien fait du JDD:

      http://www.lejdd.fr/Politique/Avant-l-affaire-Jouyet-Fillon-il-y-a-l-affaire-de-l-amende-de-Nicolas-Sarkozy-payee-par-l-UMP-699982

      Je crois que Fillon s'est fourvoyé totalement dans cette histoire, il a pensé qu en fustigeant cette amende payée par l UMP cela pouvait nuire à Sarkozy, son désormais rival, il se prend le retour de manivelle. Le simple fait qu il ait déjeuné avec Jouyet en dit long sur le bonhomme

      Supprimer
    2. J'avais effectivement lu l'article du JDD et les notes de Bercy restées secrètes à priori.
      Il n'empêche que Fillon ne s'est guère interrogé sur les motivations des donateurs du Sarkothon et que sa haine - mot souvent galvaudé mais hélas bien justifié dans le cas de Fillon - l'a aveuglé.

      Quant à son déjeuner avec Jouyet, je n'ai aucun doute sur la réalité des propos tenus. Maintenant qu'il sait que l'enregistrement ne concerne que les dires de Jouyet, il peut foncer. Ce sera parole contre parole avec Gausset-Grainville en caution.

      Qu'un ancien PM, soi-disant intègre, accepte l'invitation à déjeuner du n°1 de la Présidence, ami intime du Bouffi depuis 35 ans, et qu'il s'épanche sur les problèmes de l'UMP, en dit long en effet sur le personnage.

      J'adore cette blague de Pierre Charron : "Je connaissais le Dîner de Cons, je ne savais pas qu'il y avait aussi le déjeuner".

      Supprimer
    3. @Gilly: Tout -à-fait d'accord. Fillon passe pour un mesquin car je ne vois pas à l'époque pour quel autre raison le militant de base aurait contribué. A moins que 90% de la somme soit venue des cadres politiques, mais cela m'étonnerait...
      Amike

      Supprimer
    4. @Gilly et Amike: Depuis deux ans, depuis l élection ratée a la présidence de l UMP, Fillon est décevant. Un bon collaborateur , mais pas à mon avis, la stature nécessaire pour être chef de l 'Etat. Qu il ait été déjeuné avec Jouyet était une erreur magistrale. Il peut la jouer belle en sachant maintenant que ces enregistrements ne concernent que Jouyet, peu importe, il a pactisé avec "l ennemi" , qui plus est pour évoquer des choses qu ils n auraient jamais du évoquer avec le fidèle d entre les fidèles de hollande. Pouah ! encore un que je raye, la liste s 'affine :)

      Supprimer
  14. Chirac aussi avait fait 8millions et cela avait été un échec patent. Si on est socialiste pour la dernière chance, ou intéressé à voir si le zigoto aurait le panache de tenter une légitimité devant le peuple, cela pouvait se regarder. Un peu.
    J'ai bien aimé aussi le "Je ne suis pas là par hasard!", paraît-il, assez croquignolet !
    Amike

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Amike: et " ça fait trente ans que je fais la tournée des bistrots" est-ce digne d un chef de l Etat à la télévision devant 8 millions de Français ?

      Supprimer
    2. "Je ne suis pas là par hasard"
      Non, pas par hasard
      Il a surfé la vague ejaculatoire du Novotel
      De là à croire qu'il a commandé Nafi,...
      Il y a un pas que jamais, vous pensez, je n'oserais franchir

      Supprimer
  15. Sait-on qui a payé l'addition du fameux déjeuner ? Parce que si c'est Jouyet avec les sous de l'Elysée, dans le genre "c'est pas cher, c'est l'Etat qui paie" le contribuable risque de mal digérer, si c'est Fillon, ce serait peut-être aussi de l'abus de biens.., CCLM

    RépondreSupprimer
  16. Qui a écrit :

    ....Le seul qui, dans cette histoire de flous, sauve sa mise est le président de la République. Il confirme que l’unique crédit dont il doit bénéficier, la seule anaphore réussie et concrétisée concernent l’indépendance de la justice......

    La réponse ICI

    C'est du lourd. On ne peut pas douter de l'objectivité du bonhomme !?



    RépondreSupprimer
  17. La phrase de Hollande a été modifiée. Il parlait des collectivités locales qui n'auraient pas à payer.
    Dr WO

    RépondreSupprimer
  18. Les contribuables des collectivités locales n'auront pas à payer puisque ce sont les contribuables de l'Etat qui le feront. Dommage que ce soit les mêmes!

    RépondreSupprimer
  19. Autrement dit, comme pour la Valoche !

    RépondreSupprimer
  20. Si si
    C'est biljaire
    Je l'ai entendu l'aut' jour sur vronze cul
    Il disait pareil

    RépondreSupprimer
  21. bonsoir corto : j'ai juste envie qu'ils arretent leur cirque.. un peu de dignité, de droiture, d'honneur, d'honneté , de vision pour la france etc.. etc.. etc...
    cela ne peut pas continuer comme cela. ce pays est cuit.
    Anne

    RépondreSupprimer
  22. À ce sujet : http://fikmonskov.wordpress.com/2014/11/10/ca-ne-coute-rien-cest-letat-qui-paie-un-scandale-qui-navait-pas-lieu-detre/

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP