mardi 18 novembre 2014

Raté le retour de Nicolas Sarkozy ? Vraiment ?


Aussi incroyable que cela puisse paraître, 11% des sympathisants socialistes sont favorables à Nicolas Sarkozy, pourcentage en progression de 4 points !

Et 83% des sympathisants UMP sont eux aussi favorables à l'ancien président, en progression de 12 points !

Et 81% des Français jugent défavorablement l'action de François Hollande.

Sondage Ispos Le Point du 17 novembre 2014, soit 3 jours après la déclaration de Nicolas Sarkozy sur l'abrogation de la loi Taubira au meeting de Sens Commun.

Bon okay, je sais, ce n'est qu'un sondage, mais tout de même !

Raté le retour de Sarkozy ? Vraiment ?

Folie passagère 2539.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

20 commentaires:

  1. Ce qui m'étonne (ou pas), c'est le nombre de "poids lourds" de l'UMP qui se déclarent en désaccord avec les propos de Sarkozy.
    A croire qu'ils ont voté contre la loi Taubira au Parlement, non pas par conviction personnelle, mais par pure hypocrisie, sachant que de toute façon, cette loi serait votée.

    Quant au retour raté de Sarkozy, on ne peut pas espérer que les médias (80% à gauche) puissent être d'une honnêteté intellectuelle irréprochable. Faut-il quand même qu'il leur fasse peur aux gauchistes pour déballer leurs mensonges et mauvais foi sans se rendre compte qu'ils ont de plus en plus de mal à faire l'opinion...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: oui la position de certains ténors de l UMP est assez curieuse surtout qu ils font mine de n avoir pas saisi le propos de Sarko. Bien sur que Sarko fait peur a la gauche, pourquoi crois tu que les médias encensent a ce point Juppé ? ce même Juppé pour lequel 53% des sympathisant du PS ont une opinion favorable...

      Supprimer
    2. La position des "ténors" de l'UMP (en l'espèce il faudrait plutôt parler de castras) est on ne peut plus logique. C'est le même cinéma que nous livre la droite depuis 40 ans. A chaque avancée sociétale proposée par la gauche, on proteste, on fait mine de s'opposer, puis une fois la loi passée, ces mêmes opposants parlent d'avancée sociale, que les français ont intégrés et sur laquelle il est impossible de revenir.

      D'ailleurs je ne crois pas du tout que Sarkozy respectera son engagement de réécrire la loi pour empêcher la filiation.

      Supprimer
  2. Le sondage a été opéré les 14 et 15 novembre et non le 17 (qui est sa date de parution). Mais qu'importe ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Jacques Etienne: autant pour moi, le 17 c'est effectivement la date de parution. mais a vrai dire ça ne change pas grand chose. On y trouve même, les veaux, 53% de sympathisants ps pour avoir une opinion favorable de Juppé

      Supprimer
  3. Ah c'est bon ça!
    Mais perso si je le soutiens ce n'est pas parce qu'il parle d ' abroger la loi Taubira. ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Angele64: et tu as bien raison. les médias, la gauche et les adversaires de Sarko a droite aimeraient trop qu on focalise sur cette abrogation.

      Supprimer
  4. N'empêche qu'il a démarré trop tôt....C'est long 2 ans

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @zen aztec: a voir. Hollande avait démarré plus de deux ans avant! :)

      Supprimer
  5. La presse, de gauche en majorité, encense Juppé et minimise autant qu'elle le peut le retour de Sarkozy, jusqu'ici, rien que du très prévisible...la manipulation continue...faut-il que les Français soient sous influence...
    Avec Juppé, plus besoin de candidat PS...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: pousser Juppé c'est nuire a Sarko et comme a aguche, a part peut etre Valls, et encore, ils ont personne pour l instant... Votez Juppé qu ils répètent tous en choeur

      Supprimer
  6. Sarko confond vitesse et precipitation ,c'est une course de longue haleine et il risque d'être essoufflé à l'arrivée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: faut voir, même réponse qu a Zen Aztec plus haut.

      Supprimer
  7. Si Sarkozy bénéficie de quelque chose, mon cher Corto, selon moi, c'est de l'affaire Jouyet-Fillon où il est de plus en plus manifeste qu'il s'agit d'une grosse magouille de l'Elysée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: je dirai même plus, ça parait plus qu’évident !

      Supprimer
  8. Non Mssieur Corto.
    Je ne supporte pas Zébulon-Sarkosy depuis 1995.
    Il m'a donné l’envie de vomir dès 2007 dans sa façon de traiter la défense nationale et ses serviteurs (si,si souvenez vous ....).
    Ce type est, il vient encore de le démontrer, une girouette.
    Je ne voterais, le cas échéant, pour lui que vraiment s'il y a réel péril dans la Maison France.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un Dragon: tu auras remarqué que dans ce billet, a aucun moment je n appelle à voter ou à soutenir Sarkozy, je prends des chiffres et je constate.
      Ceci dit, " n'y a-t-il pas péril en la demeure" ?

      Supprimer
    2. @ Corto
      Je crois que si.
      Je parlerais même de grand péril...

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP