jeudi 14 juillet 2016

14 juillet: La dernière intervention télévisée d'un président gonflé


Je sais, je sais, ne me remerciez pas, j'ai écouté Président faire son speech du 14 juillet et bien voulez-vous que je vous dise, mais vous le savez certainement, j'ai (presque) perdu mon temps et ne pensais même pas en faire un billet mais deux, trois trucs, ont tout de même retenu mon attention.

Le premier, c'est sa façon de recadrer Macron. Du Hollande tout craché, tout en rondeur, recadrant sans se fâcher, laissant à l'autre le soin de prendre ses responsabilités, histoire d'éviter d'avoir à le virer lui même: " Quand on est au gouvernement on doit respecter les règles du gouvernement qui sont la solidarité, l’esprit d’équipe, défendre le bilan, être à plein temps dans sa tâche.  Respecter ces règles, c’est rester au gouvernement, ne pas les respecter, c’est ne pas y rester. Chacun est informé maintenant ". Le message est clair. Normalement, mais nous sommes avec Hollande... Macron devrait donc démissionner rapidement parce que je le vois mal stopper sa marche en avant. Mais je doute qui le fasse. Président devrait donc être amené à le virer. Mais il ne le fera pas, en tout cas pas avant un moment, il ne peut se payer le luxe de servir à l'opposition et à ses frondeurs une splendide crise gouvernementale. Donc, son recadrage, c'est du pipeau.

Le deuxième, c'est cette histoire de coiffeur dont même la presse internationale se gausse. Il est interrogé et se contente de répondre: " J'ai fait diminuer le budget de l'Élysée (...) J'ai réduit de 10% les effectifs de l'Élysée (...) Mon salaire a baissé de 30% (...). Et on irait me chercher sur un sujet, dont je ne suis d'ailleurs pas le premier responsable ? On peut me faire tous les reproches mais pas celui-là ". Pas le premier responsable ??? C'est tout de même lui le chef de la boutique, non, lui qui nous rappelle sans arrêt qu'il est " en responsabilité ". Et en tant que chef de la boutique, il ne serait pas au courant que son coiffeur coûtera aux contribuables près de 850 000 euros sur le quinquennat ? Baisser le budget de l'Elysée de près de 9 millions et en consacrer pas loin de un à sa crinière ? Etre si bien informé sur le budget de l'Elysée et ne pas savoir que son coiffeur nous coûte un bras ? Nous prendrait-il pas pour des andouilles ? Quant aux sans-dents, ils peuvent aller se brosser pour s'entendre dire un truc: " Je comprends que cette somme puisque choquer, mais... " Non, pour Président, 850 000 pour une poignée de cheveux, c'est rien, c'est peanuts ! Et puis, ce " On peut me faire tous les reproches mais pas celui-là " ! Se moque-t-il de nous ? Comment pourrait-on faire le moindre reproche à un gars qui confesse " avoir tenu tous ses engagements " , faudrait vraiment être tordu n'est-ce pas ?

Le troisième truc... c'est La France ! Les dix dernières minutes d' interview, il n'a cessé de glorifier la France; la France à toutes les sauces. La grandeur de la France, la France debout, la France unie, la France qui marche, la Marseillaise, la cohésion de la France, etc... " L’idée qui m’anime est de faire en sorte que notre pays puisse être maître de son destin, que la France soit debout "... Voilà qui ne manque pas de sel quand on voit dans quel état le pays est, divisé comme jamais, au bord de la rupture sociale, le chômage au plus haut,... Ceci dit, il a tellement insisté sur cette France que faute de pouvoir lorsqu'il entrera en campagne mettre en avant de bons résultats, il fera de La France Debout, son principal thème de campagne. On parie ?

Voilà, pour le reste de son intervention, et bien pas grand chose si ce n'est un auto-satisfecit devenu aussi urticant qu'habituel et encore une fois cette impression qu'il me laisse à chaque fois: celle d'un gars complètement déconnecté de la réalité.

Ah si, un dernier truc; il a sévèrement reproché à Barroso d'avoir accepté un poste chez Goldman Sachs, affirmant même que c'était " moralement inacceptable " ! Je veux bien mais il faut tout de même être sacrément gonflé quand on s'appelle François Hollande pour donner des leçons de morale à quelqu'un d'autre.

Folie passagère 3244.
Résultat de recherche d'images pour "François Hollande Manuel Barroso"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

29 commentaires:

  1. Au moins son poids est en hausse, c'est à peu près , la seule qui l'a redressée.
    Quand même, tu as bien du courage de regarder monstro l' éléphant de mer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: ah mais je regarde et j écoute, un peu comme on va au pestacle pour enfants ! :)

      Supprimer
  2. Eh oui, il distribue les mauvais points le mec!
    En tout cas chapeau, avoir écouté ça c'est de l'abnégation ou je ne m'y connais pas!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, il en faut de l'endurance pour supporter le flot tiède de la voix de ce pitre. On dirait qu'il se parle à lui-même. Il est content !

      Supprimer
    2. @Nouratin et Jef Koone: voyez ma réponse a Grandpas plus haut. Ce Présiflan est un cas d'école, droit dans ses chaussons, les yeux dans les yeux, il est capable de nous dire qu il a tenu toutes ses promesses ! Moi, je dis chapeau bas devant pareil comédien.

      Supprimer
  3. La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Boeuf

    Une Grenouille vit un Boeuf
    Qui lui sembla de belle taille.
    Elle, qui n'était pas grosse en tout comme un oeuf,
    Envieuse, s'étend, et s'enfle, et se travaille,
    Pour égaler l'animal en grosseur,
    Disant : "Regardez bien, ma soeur ;
    Est-ce assez ? dites-moi ; n'y suis-je point encore ?
    - Nenni. - M'y voici donc ? - Point du tout. - M'y voilà ?
    - Vous n'en approchez point. "La chétive pécore
    S'enfla si bien qu'elle creva.
    Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages :
    Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs,
    Tout petit prince a des ambassadeurs,
    Tout marquis veut avoir des pages.

    Jean de la Fontaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jef koone: Et tout couillon qu'il fut, il se crut président

      Supprimer
  4. Il faut quand même être masochiste pour écouter ce gugusse. Je n'en ai pas eu le courage.

    Il aurait pu proposer un poste à Barroso, il est le spécialiste du recasage des personnalités sans boulot. Barroso est comme tout le monde, il a besoin de gagner sa croûte et je ne vois rien d'immoral à accepter un poste dans le privé. Nos bon socialistes ont fait moins de foin quand l'ancien chancelier Schröder a été embauché par Gazprom, société qui vaut bien Goldman Sachs. Toujours la moraline du Kamdubien qui décerne les bons et les mauvais points.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le nain: Bien d accord avec toi. Bien que je trouve le recasage de Barroso un brin scandaleux, de quoi me mêlerais-je ?

      Supprimer
  5. Nous avons assisté à un tour de chauffe pour la présidentielle, mon cher Corto !
    Dormez, braves gens ! Il n'y en a qu'un qui soit capable de vous protéger, de garder la maison France, et c'est moi ! Et pour le reste, circulez il n'y a rien à voir puisque tout va effectivement mieux. La courbe du chômage va s'inverser, et si elle ne le fait pas, ce sera la faute de ce maudit Brexit. Et croyez-moi, vous ne pourrez pas avoir un meilleur président que moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Marianne: exactement ça: un tour de chauffe pour la présidentielle. Il s y voit déjà. Ceci dit, si j encrois tous les commentateurs patentés, je ne me suis pas trompé sur mon troisième truc.

      Supprimer
    2. Bilan du jour de sa protection :
      84 morts.
      R.I.P.

      Supprimer
  6. Un grand MERCI d'avoir suivi le discours ! j'ai eu peur de rater une phrase historique , donc il n'en n'est rien , la vie continue son petit bonhomme de chemin , les deux pieds dans l'ornière de l'auto-satisfaction , il peut partir en vacances la France va bien .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude henri: La France ne va pas mieux, " la France va effectivement mieux " qu il a dit le Président !

      Supprimer
    2. Je joins mes remerciements à ceux de l'ami claude -henri: ça doit être chiant, quand on est blogueur,de s' astreindre à regarder un tel spectacle avec l'envie de balancer des baffes,ou de lancer une godasse à son poste...
      Tout ça pour le plaisir de le resservir,bien pimenté, à ses lecteurs fidèles qui,eux,se sont livrés à leurs passe temps favoris...
      Merci donc de ton exégèse.
      Ce qui est sidérant, mais même hallucinant,c'est que cette méduse puisse encore oser se montrer et parader avec une opinion quasi unanimement hostile!
      Et,comme tu le soulignes,réussir à jouer les patriotes enthousiastes tout en sachant qu'il a ruiné ce pays,et l' a engagé dans une politique étrangère suicidaire!
      Je me suis longtemps demandé à quoi servait l'ENA.
      C'en fait,et de loin,la meilleure école de comédiens du monde.Le Bolchoï,Actor's Studio, Jean Vilar,Jouvet...
      Pulvérisés, anéantis...😉😂!

      Supprimer
  7. Vous êtes admirable ! Moi, je ne peux pas...Mon mari écoutant ce guignol, j'ai entendu 2 ou 3 trucs, et ma tension est montée d'un coup ! Si il était affublé de la même particularité que Pinocchio, l'écran n'aurait pas pu contenir son nez... Au bout de 4 ans, il en est encore à jeter la responsabilité sur son prédécesseur...rendez-vous compte, la France va mieux qu'il y a 4 ans, mais partie de tellement bas, il a fait ce qu'il a pu ! Et ces journalistes de merde qui ne lui éclatent même pas de rire au nez !
    Il est clairement en campagne et va falloir supporter ses mensonges et le reste encore 10 mois...Pauvre France...

    RépondreSupprimer
  8. Et en 2020,étouffant sous son poids,un palan sera nécessaire pour le déplacer.
    Cette affaire de tif et tondu,tout de même.....Savamieux,Sapassemieux ou Sarentremieux....ce cuistre ne détonnerait pas dans la galerie des cocus magnifiques et des pédants grotesques de Molière.

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
  9. Bravo pour le photo-montage 2012-2016 : rien ne décrit si bien, hormis La Fontaine rappelé par Jef Koone, ce triste sire. Je l'ai écouté environ dix minutes, cela m'a suffi.

    Avec le lapsus de notre huître des affaires étrangères, c'est le pompon !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Al West: Comment vas tu ?

      grave le Ayrault, le mec qui va se retrouver en face de Boris Johnson dans les sommets internationaux. On se marre !

      Supprimer
  10. Que d'abnégation et de courage,Corto !
    Supporter pareil verbiage et ânonnage, vous avez bien du mérite.
    Et sans jamais trouver autre pépite que de la c*nnerie pure.
    J'admire votre endurance. :)

    RépondreSupprimer
  11. J ' ai écouté , moi aussi . Ce qui me parait le plus ébouristifiant ,
    et je reste poli , c ' est le nombre de mensonges expectorés
    par ce peu ragoutant personnage ! Comment les Français pourraient-ils
    encore voter pour ce triste sire ? Je sais , le Français veaute ...
    Mais tout de même , ils vont bien finir par se réveiller non ?

    Labolisbiotifool

    RépondreSupprimer
  12. Lâche putains de djihadiste des merdes un franco tunisien 80 morts et casnaz qui nous dit que les services de secu ont bien fait le taf sans commentaire .. a quand un nettoyage en profondeur des citées des mosquées .. des barbus .. quand jamais on est des moutons

    RépondreSupprimer
  13. je taf tous les jours dans les hlms des barbus et des corbeaux femelles j en vois tous les jours . je suis certain que se matin ou je vais pas plus d émotions que ça sur le peux de trognes que vais voir . mai pas d amalgames bien-sur eux aussi vous pleurés mai quoi ou qui ??

    RépondreSupprimer
  14. Géo


    En voyant les photos illustrant ce billet,on se demanderait presque si le 14 juillet n est pas devenu la journée du Gras!
    Ayrault,c est désastreux car il ne s est même pas repris.
    A défaut d un ministre des affaires étrangères,nous avons un ministre étranger aux affaires,
    Comme tant d autres.

    Ah oui,Barroso et Hollande.
    Même employeur,donc collègues,mais le deuxième reprend le premier
    ...pour les apparences.

    Car Goldman Sachs fait partie des patrons de l u.e.et comme Hollande est soumis à l u.e.,c est la même boutique.

    Sur une vidéo,sur tv-liberté.com,nous pouvons voir Harlem Désir condamner Barroso entrer chez G.S.
    Et Sapin au premier rang des bancs.
    Quelle rigolade.
    Sapin,qui a fait passer une loi qui,en cas de faillite des banques,permet de faire des titres de créances qui correspondront au montant des dettes de ces banques.
    Et comme personne de sensé n achèterait pareilles créances,
    Sapin a prévu de les glisser...dans les assurances-vie des gens.
    Certes,ces assurances sont couvertes à hauteur de 70000€ par établissement financier,mais si la valeur de ces créances équivaut à peanuts,et bien la valeur des assurances-vie décroîtra de même en proportion des titres de créances placés dedans.
    Et adieu la garantie qui ne garantit pas la valeur des titres en eux mêmes.

    Et ce sont les mêmes cabotins qui,appliquant les méthodes de Goldman Sachs et de Barroso(maquillage des comptes de la Grèce et leur coût pour la France parmi d autres pays,pour le dernier bonhomme),
    les mêmes qui font semblant de s offusquer sur Barroso.
    alors qu eux et leur président suivent comme des toutous les ordres du FMI,des USA et de leurs cartels,de l UE contrôlée par les cartels.

    "Il y a quelque chose de pourri au royaume de Danemark".
    Et oui,pendant que ces gens illusionnent le public et peut être s illusionnent aussi,nous sommes sur une poudrière dont les banquiers centraux et leurs affidés politiques s efforcent de retarder l explosion par des moyens qui les dérangent le moins possible.
    Pendant ce temps,le président fantoche fait son discours stéréotypé et vide,le traditionnel rituel protocolaire pour garder les endormis dans les bras de Morphée.

    RépondreSupprimer
  15. Actu - Homo Orcus
    "C'est vous qui avez échoué et les Français aujourd'hui paient dix ans d'une politique de sécurité faite de lois qui n'ont servi à rien, qui n'ont pas été appliquées, l'esbroufe c'est vous, l'échec c'est vous, la hausse de la délinquance c'est vous, les suppressions de postes de policiers et de gendarmes c'est vous, le retour du terrorisme dans ce pays c'est vous, la division des Français c'est vous".

    Déclaration de Valls à l'Assemblée Nationale le 13/11/2012 sur une interpellation d'Eric Ciotti au sujet du Code Pénal de dame Taubira.

    RépondreSupprimer
  16. J'ai écouté, même si cela m'est de plus en plus pénible. Comment peut-il croire que nous gobons ses mensonges ?
    L'histoire du coiffeur, alors là chapeau ! Pour un Président normal, le montant de ses teintures et de ses brushings me semblent anormal.
    Comment peut-il donner des leçons de moral alors que lui même honore tous ses copains avant de terminer son mandat…
    Encore une dernière c.....ie : lever l'état d'urgence. Réponse malheureusement cette nuit avec le massacre de Nice ! Report maintenant de 3 mois !!!!

    RépondreSupprimer
  17. Corto
    A propos de la Goldman Sachs, et sans sombrer dans un marxisme anti -banques primaire, je ne suis pas ton "indulgence".
    Premier point: il y a beaucoup trop de va et vients de hauts responsables de l'UE entre la commission ou le parlement européen et cet établissement...
    Une excellente émission d'Arte avait été consacrée à ce sujet il y a un an environ,c'était incroyable...
    Pat ailleurs,le dit établissement est quand même accusé, tout comme certaines agences de notation (où des allers et retours similaires sont constatés) d'avoir largement aidé les grecs à se fourrer dans le pétrin dans lequel ils se débattent.
    Ne me sers pas,s' il te plait,l'argument de "l'enrichissement culturel reciproque" lié à ce genre de slalom...
    Pour moi,Goldman Sachs est sulfureuse et la gestion de l'UE ne peut être confiée à des arrivistes rêvant d'y faire carrière. ..
    Je tiens bien évidemment le même discours sur la nomination de minitres français plus ou moins nuls à des postes importants à la Commission,Moscovici en tête. ..
    Tout ce joli monde m'écoeure au plus haut point...
    Et que l'on ne me parle pas de leurs compétences économiques,tant le FMI que l'UE ont dû, à plusieurs reprises, reconnaître que leurs "experts" s' étaient gourés et avaient imposé des plans de rigueur exagérés à des pays en voie de développement,voire à des pays de l'UE...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      @Gridou

      +1!

      Goldman Sachs a effectivement perçu des revenus pour avoir travaillé à maquiller les comptes de la Grèce et en haut lieu,on savait dans l U E que la Grèce n était pas dans les clous côté budget,cette émission et une autre sur lcp sauf erreur, y compris des recherches via le Net prouvent la véracité des faits.

      "Antimarxisme primaire",ce n est certes pas le cas car il y a un gouffre entre le fait de vouer le système bancaire aux gémonies et celui de dénoncer des cartels qui cherchent à soumettre des pays voire toute la planète à une domination économique au détriment tant des nations que des intérêts vitaux de l espèce humaine,
      et en outre des montages financiers causes de crises graves pour s enrichir dans le vide,
      sans compter que les banques de la fed ont volé au congres US le droit de battre monnaie en 1913,ce qui coûte cher à l Etat US,au détriment de ses citoyens.
      G.Sachs est aussi responsable de la grave crise de 2008 et de son aggravation actuelle que Lehman Brothers.
      Hillary Clinton,représentant ce système pourri,est une proche(très proche) de la clique de Blythe Masters.

      Supprimer
  18. Géo

    "Marxisme anti-banques primaire".
    (C est drôle,j ai l impression de ne pas avoir repris la bonne expression dans ma réponse à Gridou,interrompue par...)

    RépondreSupprimer

Les TROLLS seront systématiquement catapultés. Dépollution oblige ! Les commentaires d'anonymes quasi-systématiquement rejetés . La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.