vendredi 1 juillet 2016

Le Monde, ses décodeurs et ses paranoïaques...

Résultat de recherche d'images pour "le monde autriche"

Le dernier scrutin qui avait permis à Alexander Van Der Bellen (écolo) d'accéder à la présidence de la République autrichienne a donc été invalidé. Son compétiteur, Norbert Hofer (" extrême-droite"), battu de seulement 30 863 voix, avait déposé plusieurs recours auprès de la haute cour qui lui a donné raison.

On se souvient de la longueur inhabituelle qu'avait pris le dépouillement qui, disait-on, était du au fait qu'il avait fallu du temps pour récupérer les votes par correspondance. Ce temps étrangement long et le faible écart de résultat entre les deux candidats permettaient à ce moment d'évoquer qui sait magouilles, tricheries, fraudes et manipulations ou tout simplement une méticulosité toute autrichienne a bien vérifier les choses.

Les vilains qui évoquèrent aussitôt une possibilité de tricherie furent vite remis à leur place, les urnes avaient parlé, la démocratie s'était exprimée, nulle tricherie possible, la raison l'avait emportée sur le " populisme " et le péril marron: Alexander Van der Belle était élu.


Le journal Le Monde ne fut pas en reste pour taper du poing et faire taire les soupçonneux. Le 23 mai dernier, il titrait: " Présidentielle en Autriche : les mauvais arguments des tenants de la manipulation ". Dans cet article (visuel ci-dessus), il balayait un à un tous les arguments des vilains, les uns après les autres. 

La longueur du dépouillement ? Logique: " Ce délai s’explique par un obstacle très concret au dépouillement : devoir recueillir puis dépouiller les quelque 850 000 votes par correspondance. Cette situation n’aurait pas posé de problème si l’un des deux candidats était arrivé largement en tête des résultats partiels. Mais le candidat du FPÖ, Norbert Hofer, n’y a devancé son rival écologiste Alexander Van der Bellen que d’environ 140 000 voix, une avance insuffisante pour le considérer comme le vainqueur du scrutin à ce stade."

Pourquoi l'avantage donné un temps au FPÖ s'était-il " anormalement " réduit ? Logique, là aussi: " Des internautes proches de l’extrême droite ont protesté, estimant que le scrutin n’était pas « serré » puisque Norbert Hofer est arrivé avec 3,8 points d’avance dans les résultats partiels. Heinz-Christian Strache, le président du FPÖ, a également dénoncé une« manipulation » dans la soirée. Au moins deux facteurs plaidaient dès dimanche soir pour un scrutin beaucoup plus serré que cela, une fois les résultats des votes par courrier intégrés. Sauf que Les électeurs qui votent par correspondance sont traditionnellement moins favorables l’extrême droite. Les projections des instituts de sondages, qui ont donné les 2 candidats dans un mouchoir de poche, autour de 50,0 % des voix chacun, ne permettant pas de les départager. Le résultat final est venu confirmer ces observations, puisque la tendance s’est effectivement inversée en faveur d’Alexander Van der Bellen, en tête d’une courte tête (50,3 % des suffrages)."

Des résultats " courriers " qui apparaissent sur le site internet du ministère de l'Intérieur et qui disparaissent aussitôt ? Pas un problème et une explication limpide selon Le Monde: C'était juste un test de visualisation organisé par le dit ministère !

Enfin bref, comme dirait Le Monde, pas de quoi crier au scandale et à la manipulation, aucune contestation possible, juste: " Une situation particulière qui a suscité des interprétations hasardeuses, voire paranoïaques. " Et par paranoïaques, entendez les souçonneux, " les internautes proches de l'extrême-droite " et tant qu'à faire, les fachos, Marine et compagnie !

Sauf que, sauf que les décodeurs de l'im-Monde ont pris leurs désirs pour la réalité. Le vote a été invalidé parce qu'il y a bien eu, au pire manipulations douteuses, au mieux irrégularités. Mais au Monde, on voit encore les choses autrement, pas de fraudes, pas de manips, juste " une accumulation de négligences dans le dépouillement des urnes et des votes par correspondance qui entachent la validité du résultat. L’enquête et les auditions de la Cour ont permis de confirmer que plusieurs dizaines de milliers de bulletins provenant du vote par correspondance avaient été dépouillés de façon irrégulière, soit en dehors des heures légales, soit par des personnes non habilitées ".

Accumulation de négligences, dépouillement irrégulier, heures légales pas respectées, personnes non habilitées...  Cela ressemble tout de même bien à ce que Le Monde refuse d'admettre non ?

En clair, pour ce canard boiteux, le 23 mai dernier, ceux qui criaient à la fraude étaient des paranoïaques refusant d'admettre que la raison l'avait emportée sur la peste brune et aujourd'hui,  les mêmes peuvent à nouveau aller se brosser, le scrutin a été invalidé, certes, mais pas de quoi en faire un plat: juste quelques irrégularités !

La prochaine élection aura lieu à l'automne; cette annulation ainsi que le contexte actuel (Brexit,...) pourraient bien voir les méchants du FPö l'emporter. Je suis impatient de lire Le Monde à ce moment là... 

Non, j'rigole, qui lit encore Le Monde ? Le journal que l'on dit " de référence " ?

Hélas, plus de 300 000 personnes, en France, chaque jour, pour sa version papier avec une diffusion payée de 267 897 exemplaires (2014) et près de 30 000 hors France. En 2015, le  groupe Le Monde aura perçu plus de 17 millions d'euros de subventions publiques.

NB: Ci-dessous: à gauche, l'écolo Alexander Van der Bellen, à droite, Norbert Höfer )

Folie passagère 3225.
Le candidat écologiste Alexander Van der Bellen et celui du parti d’extrême droite FPÖ Norbert Hofer à Vienne, le 24 avril 2016.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

36 commentaires:

  1. Je ne suis pas surpris de l'annulation que la presse autrichienne laissait entendre. Je ne suis pas surpris de la réaction du Monde qui a toujours été un journal engagé sous des apparences de fausse neutralité. Je pense que le dépouillement a été biseauté pour faire gagner le camp du bien, et ceux qui suivent un peu la politique autrichienne savent que le FPÖ n'est pas un avatar du parti nazi, même s'il subsiste quelques nostalgiques.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le Nain: effectivement, d après ce que j ai lu sur le bonhomme, Hofer n'a rien du nazillon que l on a voulu nous présenter. par contre, il y aurait derrière lui, dans son parti, des vraiment méchants a coté desquels Marine passerait pour un ange :)

      Supprimer
  2. Pourquoi je ne suis même pas étonnée ? Magouilles, irrégularités ou je ne sais quoi correspond tout à fait à tous ces gens ( journaleux en tête ) qui se torchent avec la "démocratie" dont ils se gargarisent matin et soir ! D'ailleurs, selon l'ordre des 2 actions, pas très hygiénique !:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: j adore cette histoire d'inversion des 2 actions

      Supprimer
  3. J'étais tout à fait sûre, mon cher Corto, que vu le temps bizarrement long mis pour dépouiller ce scrutin, il serait magouillé. Je crois l'avoir même écrit ici. Mais je dois dire que je suis heureusement surprise qu'il ait été invalidé par la Haute Cour d'Autriche. Nous verrons bien ce que donnera le second scrutin, mais déjà quelle gifle pour ces grands démocrates, qui là encore nous montrent leur vrai visage. On a de plus en plus l'impression que nos belles démocraties européennes fonctionnent sur le modèle des anciens pays satellites de l'URSS. Et Le Monde serait notre Pravda.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: moi aussi agréablement surpris par cette annulation. Une première a ma connaissance dans un pays européen depuis au moins la seconde guerre mondiale.
      Quant au Monde... le responsable des Décodeurs, Samuel Laurent, s’évertue sur twitter a dire que y a pas eu de magouilles ni de manipulations, juste quelques irrégularités.

      Supprimer
  4. Quand à la suite de votre billet du 24 mai 2016 sur l'élection autrichienne nous étions quelqu'uns à nous poser des questions sur l'honnêteté du résultat, vous aviez répondu :

    "non, là désolé, je ne suis pas. je ne crois pas qu il y ait eu tripatouillages, le truc était trop surveillé. On fantasme sur le temps qu il a fallu pour avoir les résultats définitifs, je pense plutot qu ils ont du compter et recompter. Je ne veux même pas rentrer ds ce genre de supputation"

    En un peu plus d'un mois la situation a changé, ce qui ne veut pas dire que le prochain scrutin inversera le résultat.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Roland : effectivement, les résultats du premier tour avaient été si serrés que j imaginais que toutes les mesures seraient prises pour qu il n y ait pas d embrouilles au second. je me suis trompé. ça arrive ! :)
      On ne peut prsage aujourd'hui du prochain résultat mais compte tenu du contexte... Hofer pourrait bien l emporter ce coup ci

      Supprimer
  5. tonton flingueur1 juil. 2016 à 19:48:00

    avis de tempete sur tout le boboistan européen, après le Breixit, une nouvelle catastrophe s'abat sur ce petit territoire protégé et bien a l'abri derrière ses certitudes... quand le peuple vote, il vote mal, et quand " on " s'arrange pour " légèrement " modifier les résultats d'un vote cela finit par se voir ... ach! gross malheur la démocratie! la question a se poser est, a combien d" irrégularités " masquées et passées a la trappe avons nous eu droit ces dernières années ... ? ah au fait j'attends bien sur l'appel du 1er juillet que ne manqueras pas de nous concocter l'inévitable BHL , je sens que cela va etre épique ...avec lui on n'est jamais déçu, quand il y a une connerie a sortir, il se précipite pour etre le premier...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tonton combien de scrutin bidouillés... excellente question ! Faudrait pas qu on apprenne que celui du Brexit l'a été lui aussi :)

      Quant à BHL, qui fait encore attention à lui si ce n'est pour se payer sa fiole ?

      Supprimer
  6. Géo


    Et en outre Pierre Bergé n est il pas l un des propriétaires du Monde?
    Le subventionner alors qu il a les moyens de payer pour l un de ces canards est vraiment une preuve de plus du copinage de la Presse avec les politiques au détriment du contribuable et de l objectivité,ce qui fait de ces journaux de simples torchons de propagande effrénée.
    Cela peut aussi éviter au consommateur d acheter certains rouleaux en supermarché.

    Fort à parier que l offensive des forces impérialistes U.E-USA contre le Brexit va s intensifier pour essayer de convaincre Autrichiens et autres que refuser l u.e. est néfaste pour leurs intérêts.
    Mais d autre part,une telle offensive,déjà commencée contre le Brexit y compris par voie de Presse serait l occasion pour des chefs charismatiques anti-U.E. de souder les populations contre ce projet d uniformisation que l on veut nous imposer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Géo: Bien sur qu ils vont se déchaîner pour que le FPO ne passe pas et ça a déjà commencé, en douceur, puisqu il n y a pas eu de fraude, juste quelques irrégularités

      Supprimer
  7. À Bruxelles, ils n'étaient pas d'accord, alors ils ont magouillé comme nous le supposions presque tous ici. Et la paranoïa fait partie de leur fonctionnement, ils sont prêts à tout : il va falloir être plus vigilant désormais, la démocratie est menacée. Quant-à l'espèce "journalistique", il va falloir leur faire comprendre fermement qu'ils ne sont pas "le Pouvoir" ! Internet les menace sérieusement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Crisfi: la démocratie effectivement vacille quelque peu, à nous citoyens de garder les yeux ouverts et de nous informer du mieux possible
      Le problème c'est que cet espèce journalistique s'est aussi emparé d internet et peux même acheter son positionnement dans les moteurs de recherche

      Supprimer
  8. 267 897 exemplaires payés, mais par qui exactement? La question mérite d'être posée lorsqu'on voit par exemple les piles de numéros du Monde mis gracieusement tous les jours à la disposition des passagers d'Air France...
    Il s'agit là d'une subvention à peine déguisée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Blaise: payés par qui ? mais par le lamda. J en ai discuté avec ma libraire. Elle est livrée chaque fin d am, et une heure après elle a vendu les 20 ex dont elle disposait

      Supprimer
  9. Si on veut des résultats qui ne prêtent pas le flanc à la contestation, il suffit de faire voter les journalistes du Monde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: de la pravda voulais tu dire :)

      Supprimer
  10. Ces soi-disant décodeurs sont tout sauf objectifs. Ils arrangent certains faits et en écartent d'autres pour défendre leur idéologie. Car il ne s'agit que de propagande gauchiste, habilement maquillée. J'imagine qu'on apprend ça en école de journalisme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Jef Koone: ils font leur boulot: défendre leur camp :)

      Supprimer
  11. le monde, journal à emballer le poisson et à recevoir les pluches de légumes, à part ça, je n'en vois pas l'utilité,
    ce premier juillet est une bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: une excellente journée ! :)
      bisous

      Supprimer
  12. Il faudrait tout de même cesser de délirer :


    Les juges constitutionnels n'ont décelé ni fraude, ni manipulation mais une accumulation de négligences dans le dépouillement.L'enquête et les auditions de la Cour ont permis de confirmer que plusieurs dizaines de milliers de bulletins provenant du vote par correspondance avaient été dépouillés de façon irrégulière, soit en dehors des heures légales, soit par des personnes non habilitées, une pratique jusque-là largement tolérée. Le dépouillement de ces votes n'était autorisé qu'à partir de 9 heures le lundi 23 mai, mais certains bureaux avaient notamment débuté plus tôt.
    Toutefois, compte tenu de l'étroitesse du score des vainqueurs, ils ont estimé que ces irrégularités pouvaient avoir modifié le résultat.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "ils ont estimé que ces irrégularités pouvaient avoir modifié le résultat."
      Mais enfin ! Cessons de délirer, il n'y a ni fraude ni manipulation, puisque il s'agit :
      "d'une pratique jusque-là largement tolérée" !
      Merci pour le fou rire matinal Elie Arié !








      Supprimer
    2. @ Elie

      Imaginons la situation inverse.Les écolos arrivant juste derrière.. que n'aurions-nous entendu ? allez objectivement.. Toi le premier je suis sur que tu aurais bavé avec tes idées préconçues toute faites d'homme de gauche!
      Et puis il y aurait eu invalidation.. Que n'aurions-nous également entendu? sur les risques de l'extrême droite et tout le toutim ( suffit de se rappeler ce qu'a dit Valls par ex). En bobologie socialiste nous sommes habitués à bien des manipulations et calomnies. Le Monde a quelques journalistes qui se rendent à L'Elysée tout de même! Une presse présidentielle même entend-t-on! Alors, en effet ce journal commet lui-même surement quelques irrégularités démocratiques qui ne le gênent pas et encore moins tous ceux qui se réclament des leçons à donner au peuple et aux élites qui ne pensent pas comme lui! ..

      Reste que ces irrégularités dans un vote national très serré sont totalement anormales!Une démocratie ne peut fonctionner en admettant les approximations de vote, surtout à l'ère du numérique. Si il y a doute on ne valide pas les résultats. Tout simplement surtout si cela est serré.
      Dans ce cas il y a des irrégularités flagrantes (ouverture des lieux de vote non respectées tout de même!.. C'est proprement incroyable Zebullon!) et incompétence pour le moins

      et rien ne permet de penser en effet qu'il y a eu magouille mais rien n'empêche aussi dans une Europe à la botte d'idéologies puissantes manipulant l'opinion à tour de bras d'avoir quelque peu modifier les résultats. Ne soyons pas naïfs... cela se fait régulièrement dans le monde (le vrai lui) des humains et de plus en plus dans notre pays ou certains préfèrent se plier au plus offrant comme on le voit à Paris pour le Ramadan mais pas pour Noel
      Et la dessus on ne t'entendra surement pas beaucoup...

      Supprimer
    3. Comme on nous y invite ailleurs, tirons la chasse !

      Supprimer
    4. Il faudrait aussi que les bisounours cessent de délirer.

      Le constat est simple : la plus importante institution juridique d'Autriche invalide une élection présidentielle ce qui est un fait rare et sans aucun doute pour de bonnes raisons.

      La langue de bois diplomatique des juges enveloppe cette invalidation dans "... une accumulation de négligences dans le dépouillement".
      Bien entendu les juges constitutionnels n'ont pas pu déceler de fraudes ou des manipulations puisqu'ils n'étaient pas présents lors du dépouillement !
      "Toutefois, compte tenu de l'étroitesse du score des vainqueurs, ils ont estimé que ces irrégularités pouvaient avoir modifié le résultat". Dans cette seule phrase les juges reconnaissent que les irrégularités du dépouillement ont pu modifier le résultat surtout avec seulement 30000 voix d'écart.

      Supprimer
    5. @ Roland

      Oui, c'est exactement cela, puisque les votes par correspondance portaient sur quelques dizaines de milliers de bulletins de vote, et que l'écart final a été de 30 000 voix; si l'écart avait été de 200 000 voix, ils n'auraient pas annulé l'élection,des irrégularités sur quelques dizaines de milliers de bulletins n'ayant pu modifier le résultat final.

      Savez-vous que les présidentielles françaises ne sont pas à l'abri d'un tel incident ? Les spécialistes considèrent que, quoi qu'on fasse, il y a toujours un seuil incompressible d'environ 150 000 bulletins irréguliers (ce qui ne signifie pas tricheries: procurations mal rédigées,erreurs d'inscription sur les listes électorales, etc.); jusqu'à présent, le plus petit écart au 2 ème tour a été celui de 1974, où Giscard n'a battu Mitterrand que de 424 000 voix, donc au-dessus du seuil à partir duquel les irrégularités auraient pu modifier le résultat; mais si, un jour, un candidat battait un autre de moins de 150 000 voix, on aura un sacré problème !

      Supprimer
    6. @ Elie

      Avec ton raisonnement l'on accepte toutes les approximations !

      Il faut rappeler que les irrégularités sont liées:
      "une accumulation de négligences dans le dépouillement des urnes et des votes par correspondance qui entachent la validité du résultat. L’enquête et les auditions de la Cour ont permis de confirmer que plusieurs dizaines de milliers de bulletins provenant du vote par correspondance avaient été dépouillés de façon irrégulière, soit en dehors des heures légales, soit par des personnes non habilitées ".

      il n'y a pas forcement fraude mais défaut de gestion de votes si cela peut te faire plaisir..





      Supprimer
  13. Permettez-moi une rapide remarque, hors-sujetcertes, mais liée à l'un de vos billets récents.
    Les Britanniques viennent de commémorer avec une dignité admirable le centenaire de la bataille de la Somme: 10.000 personnes, immobiles, en rang, dans un silence complet.
    Le contraste avec le jogging entre les tombes de Verdun est accablant..!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui nous sert de président a parlé du Brexit à la fin de cette cérémonie.
      Aucun respect pour tous les soldats anglais tombés à cet endroit pour nous défendre.
      Toute sa communication consiste à ramener n'importe quel événement à sa petite politique.

      Supprimer
    2. Et une fois de plus, notre président qui se prend sans aucun doute pour le plus important de la planète, avait son porteur de parapluie pendant que le prince Charles et Cameron tenaient le leur tout simplement. Quel sans gène vis à vis de ses hôtes.

      Supprimer
  14. le Monde = la Pravda. ils oublient simplement qu'en socialie, le bourrage d'urnes est une gentille tradition, mais, chut! pas un mot! la démocratie pour les autres, le vivre ensemble pour les autres, la solidarité pour les autres. Les socialistes ne valent pas mieux que les curés pédophiles, prônant l'amour du prochain avec une hypocrisie crasse. Rappelons enfin cette excellent maxime : le capitalisme c'est tout pour quelques uns, le socialisme c'est la misère pour tous.

    RépondreSupprimer
  15. Cette invalidation offre une chance pour Hofer d'être élu avec une plus large majorité qu'il n'aurait obtenue lors de la première élection si elle n'avait pas été truquée. Élu à ce moment-là, il risquait, par une majorité étriquée, d'avoir une tâche compliquée et ses adversaires, très honnêtes comme on le voit, se seraient fait un plaisir de lui saborder son mandat.

    Pour gagner, il lui suffit de faire une campagne propre et calme, sans outrance et il pourra ramasser ( et non le prendre) le pouvoir sans problème.

    Plus largement, la démocratie est à l'agonie : propagande avant, pendant et après les élections ou les référendums, lois destinées à verrouiller le débat public, sondages bidonnés pour influencer l'opinion, malversations pendant le dépouillement des scrutins , financements occultes.

    L'élection de 2017 risque d'être une honte de ce point de vue. Le pouvoir socialiste en perdition est capable de tout pour éviter sa disparition. Nous aurons ce que j'ai indiqué ci-dessus auxquels s'ajouteront les intimidations, les procès, les violences et destructions, les meurtres, peut-être.

    Il va falloir être calmes comme des tibétains pour éviter le piège qui nous est tendu qui vise à provoquer sciemment des heurts entre les citoyens pour avoir la justification de reporter les élections voire de les suspendre sine die.

    RépondreSupprimer
  16. Ayant connu le témps béni de la mnef où les urnes ( contenant les votes des adhérents pour les " dirigeants de la mnef" ) étaient trimbalées en voiture dans Paris et carrément échangées pour des urnes contenant d'autres bulletins , je dirais que les circonlocutions sont extrêmement transparentes ;) .. Annette Lanonymette

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique