samedi 2 juillet 2016

Juppé, Le Maire, NKM, Fillon: De petites gens. Vraiment.


Les Républicains ont donc à une très large majorité ( sur 1 000 participants seuls 14 ont voté contre ) adopté leur projet pour 2017; en quelque sorte la trame du programme que devrait défendre le candidat vainqueur de la Primaire en se présentant à l'élection présidentielle.

Nombreux sont ceux que j'ai pu lire ou entendre qui ironisaient sur l'absence de programme du parti dirigé par Nicolas Sarkozy; j'avais beau leur dire, patientez, rien ne presse, il est en gestation, ça va viendre, ils se marraient. Au moins auront-ils l'occasion maintenant de rire de ce programme pour peu qu'ils le lisent... 364 pages de réflexions, d'idées et de propositions concrètes. Une bonne base donc !

Comment a été construit ce projet-programme ? 

Depuis un peu plus d'un an, la direction du parti avait mis en place des groupes de travail, tous animés par un des ténors de la rue de Vaugirard, ateliers auxquels étaient conviés des adhérents. Tous les thèmes furent étudiés: La défense, la santé, l'école, les institutions, l'agriculture, l'immigration, l'environnement, la pêche, la mer, le numérique, l'Europe, la famille, l'international, etc... Chaque groupe de travail présentait une synthèse de ses travaux au cours de réunions auxquelles, là aussi, étaient conviés les adhérents. De chaque synthèse était tirée une série d'une douzaine de questions soumise aux votes de l'ensemble des adhérents par internet. C'est le résultat de l'ensemble de ces votes qui validèrent donc les propositions et qui servirent à la rédaction de ce projet. Au total, 20 ateliers donnant lieu à 20 synthèses soumises 20 fois aux quelques 200 000 adhérents à jour de leur cotisation. 

Ainsi la synthèse sur la défense fut validé par plus de 18 000 votes, celle sur la famille par 22 157 votes, celle sur l'éducation par 27 005 votes, celle sur l'agriculture par 22 929 votes, celle sur la sécurité par 44 118 votes, celle sur la réforme du code du travail par 42 031 votes, celle sur l'immigration par 53 000 votes, etc...

Pourquoi je vous raconte cela ? D'abord pour montrer qu'il y a bien un programme politique chez Les Républicains, un programme solide, bâti et adopté par 99,5 % des cadres du parti et validé par les adhérents. Ensuite pour vous montrer à quel point Alain Juppé, Bruno Le Maire, NKM et dans une moindre mesure François Fillon qui n'ont eu de cesse de critiquer Sarkozy, de dire que ce projet était celui de Sarkozy, que Sarkozy utilisait à son profit les structures et les moyens du parti sont des petites gens ou des trous du cul de première, au choix.

Bien plus par curiosité, affinité " idéologique ", pour voir de l’intérieur et envie de soutenir Sarkozy que par militantisme, j'ai adhéré aux Républicains, il y a 3 ans, juste après que celui-ci explose après le calamiteux duel Fillon - Copé puis soit mis sous la coupe intérimaire du triumvirat Raffarin - Juppé - Fillon. Durant toute cette période, rien ne fut fait ni entrepris, le parti partait en quenouille, un vrai marigot dans lequel grouillaient  des ego boursouflés. Quoique l'on puisse penser de Sarkozy, il a fallu attendre l'arrivée de celui-ci, élu par 64,5% des adhérents ( 29% pour Le Maire, Juppé, Fillon et Raffarin ne se présentant pas ) pour que le parti, devenu Les Républicains, se restructure, éponge ses dettes, se remette en ordre de marche, gagne les élections municipales, les départementales, les régionales, les européennes, la majorité au Sénat et bâtisse un solide projet pour 2017. Qui dit mieux ?

Alors, quand je vois ces petites gens, passer leur temps à critiquer Sarkozy, à aller à la buvette, à ne pas voter lors des assemblées du parti ou à causer sur le trottoir avec des journalistes alléchés par les  petites phrases assassines pendant que l'on adopte le dit-projet, je me dis que ceux là n'ont vraiment pas d'envergure. De petites gens, en somme. Qu'ont-ils fait, eux, depuis 2012 pour reconstruire " leur famille " politique ? Rien, strictement rien, absolument rien. Et pourtant, ils comptent sur elle pour gagner le cocotier... Petites gens, vraiment.

Folie passagère 3227.
Résultat de recherche d'images pour "Nicolas Sarkozy"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

53 commentaires:

  1. Pas d'accord avec toi sur Fillon,il a sorti un programme depuis pas mal de temps avec son bouqin,les autres ok

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord avec zen aztec sur ce point : Fillon n'a pas pas bossé depuis un an. Au demeurant 2 choses :
      - D'abord, il a élaboré son catalogue de façon perso & solitaire, ce qui augure mal d'une adhésion de masse. Et l'art et la manière n'y sont pas ; non seulement la "brutalité" de ses options, pour justifié qu'elle soient a une "soutenabilité" qu'on voit mal aboutir C'est le genre de programme qu'il n'appliquerait pas une fois élu. as usual...
      - Ensuite, au delà de son style Témoin de Jéhovah, il a déjà montré qu'il n'a pas l'étoffe d'un chef.

      Supprimer
    2. @Zen et Le Plouc: ah mais nous sommes d accord, Juppé et Fillon ont travaillé depuis deux ans, et chacun a sorti son bouquin ( 3 pour Juppé ) mais ils les ont sortis pour eux, pour leur candidature. pas pour leur famille politique. Et d'accord avec Le Plouc, Fillon avec son costume de Témoin de Jéovah ou de Jésuite égaré ne fait pas bander grand monde.

      Supprimer
    3. Géo

      @Corto

      Fillon:"j ai presque envie de dire que la voix d un jeune devrait compter pour deux lors d un referendum sur l U.E."
      (Boutade ou pas,il l a dit!)

      Fillon estime aussi qu il faudrait faire des cours d éducation sur l U.E. à l usage des citoyens.
      (=pour qu ils votent"bien")
      Au fait,c est quoi,un "jeune" ?


      Rien de bon à attendre venant de ce type.

      Supprimer
  2. Tu dois avoir raison , je ne sais pas si je déplacerais en 2017 ,sauf le tas de graisse est au deuxième tour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: un peu qu il faut se déplacer, t as envie de reprendre 5 ans de flan ?

      Supprimer
  3. Bien d'accord avec vous...
    Les médias qui soutiennent Alain Juppé ( Le Point c'est effarant mais même chez l'Express et le Monde on sent bien l'adoubement) ne voient pas d'un bon oeil la remontée de N.S. et les perfidies reprennent de plus belle...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. libresechanges: et bien nous voila d accord, ça nous change de Faber :)

      Supprimer
    2. Quel monde monotone si nous étions tous toujours d'accord sur tout :-)

      Supprimer
  4. Tu peux rajouter Mariton ! Il a effectivement affronté les militants et dit non au projet parce qu'il ne va pas assez loin, mais il déblatère à tout va dans les médias pour exister.
    Sur Europe1, il demande même "un moratoire de la bêtise chez Les Républicains". Tous des cons sauf lui, en somme.

    Adhérente depuis le retour de Sarkozy, j'ai suivi et apprécié les interventions des uns et des autres, pas tous ma tasse de thé comme Richert, Copé, Mariton ou MAM, les trois derniers développant déjà un discours de campagne de la primaire. Plus ou moins applaudis mais tous respectés par les militants, même ceux qui, comme Juppé, NKM, Fillon ou Bertrand, se démarquaient soit en partant avant le vote, soit en arrivant après.

    Ils espèrent avoir le soutien majoritaire d'un peuple alors qu'ils sont incapables d'obtenir celui d'un parti. S'ils comptent s'appuyer sur les adhérents pour les porter au sommet après leur avoir consciencieusement et publiquement craché dessus, je leur prédis bien des déconvenues.
    Inutile de compter sur moi pour soutenir un de ces minables, fiers de leurs petites phrases assassines, goulument reprises par les merdias.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: ils espèrent avoir le soutien populaire parce que tout tend a prouver qu au sein du parti, ils ne l'auront pas. je suis cela de près et, quoiqu on dise de Sarkozy, depuis deux ans, quasi pas un mot contre ses concurrents, la " famille " avant tout. A chaque discours, sauf aujourd'hui, et il y a de quoi, Sarkozy appelle au rassemblement et à l unité du mouvement. les autres, je les suis aussi, j ai même été a un déjeuner Juppé, Raffarin et Le Maire, dès qu ils peuvent dégoiser sur Sarko, ils y vont. petits, te dis-je, petits

      Supprimer
  5. Annie

    Le Point annonce le portrait des 4 principaux concurrents à la primaire. Devinez qui va faire le portrait de Nicolas Sarkozy ? SURPRISE : Gérard Miller!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Annie: Gérard Miller ! Quel drôle de hasard , plus anti sarkozyste que lui difficile de faire meiux sauf a s appeler Bilger ou Askolovitch :)

      Supprimer
    2. @Annie: je rajoute que Miller est bien evidemment aux antipodes de ce que peux etre Sarkozy

      Supprimer
    3. Annie

      Et le portrait de Juppé sera fait par F.O Giesber qui n'arrete pas de lui tresser des couronnes de lauriers et taper comme un sourd sur Nicolas SARKOZY . ça promet !

      Supprimer
  6. Quel panier de crabes ! Comme toi, je pense sincèrement que Sarkosy est le plus apte à conduire l'alternance car il me semble penser davantage à son pays qu'à la satisfaction d'un ego démesuré. Il est un leader mais se comporte plutôt en homme d'Etat alors que les autres satellites se comportent en homme(ou femme) politique,sans abnégation, sans pudeur, sans retenue...
    Je ne suis pas sarkolâtre,( il y aurait encore des choses à préciser, par exemple sur les lois sociétales qui engagent les prochaines générations)mais je reconnais le mérite quand il existe et il n'en est pas dépourvu, ni de courage surtout qd les "chiens" seront lâchés !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Idel panier de crabes, c'est aussi cela la politique quelque soit la sensibilité ou parti.
      Pour le reste nous sommes d accord.

      Supprimer
  7. "ils espèrent avoir le soutien populaire parce que tout tend a prouver qu au sein du parti, ils ne l'auront pas."

    Remarquable résumé de la stratégie de certain(e)s (je sais écrire en NVB!).

    Pour eux (elles ou ils-elles), il s'agit de s'imposer par l'extérieur à un parti en démontrant qu'ils sont beaucoup plus autres-compatibles que ceux qui défendent les idées "normales" de leur électorat et que, grâce à eux on évitera l'autre camp puisqu'ils sont les seuls à pouvoir rassembler au-delà.

    L'archétype de cette stratégie, géniale, ça a été N.K.M. à Paris. On a vu le résultat (brillant, was n't it ?).

    Mais c'est celle qui plait le plus aux médias, éditorialistes, commentateurs professionnels... Elle permet plus d'analyses, commentaires, etc. Tous tellement brillants qu'ils avaient évacué comme nos gvt. et l'europe l'hypothèse d'un Brexit.

    Bon, allons y gaiement, si ce blog est suivi par les médias, en tant qu'électeur de droite, je voterai Macron, Poutou, ou Hulot aux prochaines primaires du F.N.

    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Droopyx: ils jouent avec l extérieur du parti comme tu dis mais reprochent a Sarko d'utiliser le parti pour son propre compte , z'avaient qu' à s'investir parec qu ils savnt finalement qu ils en auront besoin . Ils le disent tous d'ailleurs: quelque soit le gagnant de la primaire, il faudra que toute la " famille " soit derrière lui.

      Supprimer
  8. Si Sarko arrive à se débarrasser de la bande d'anciens ministres et à trouver des " hommes nouveaux " il aura une grande longueur d'avance .. Mais c'est sur que voter pour NS , ça veut clairement dire : ni Juppé ni Nkm , peut être Fillon et pousser l'alliance à droit , genre Dupont Saint Aignan .. Et infléchir le rééquilibrage interne de L'UE .. Bref du boulot quoi ;) Annette Lanonymette

    RépondreSupprimer
  9. Le spectacle de ces quelques candidats est assez écœurant même si Fillon me semble avoir un peu plus le sens de l'intérêt général. Il est vrai que le bon "collaborateur" de NS a depuis longtemps proposé un programme (sur le fond on ne peut qu'approuver) mais qui fera fuir les électeurs et ceci avec ou sans costume de témoin de Jéhovah ! Alain Juppé qui est adoubé par les médias a fait cette belle déclaration hier sur le trottoir avant de monter dans sa voiture : "...il y a le match Allemagne/Italie..." ! Je comprends que dans ces conditions notre commandant de bord SCHETTINO garde confiance en sa réélection. On a vraiment la droite la plus bête du monde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Roland: disons que nous avons peut etre pas la droite la plus bête du monde, mais certainement quelques ténors avariés y compris pour certains qui n ont meme pas encore dépasse la date de peremption.

      Supprimer
  10. Et vous verrez, mon cher Corto, qu'à sa mort, tous ces minables de droite, pleurnicheront sur Sarkozy, comme ces minables de gauche pleurnichent sur Rocard, aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: les hommages sur Rocard, ça vaut son peson de cacahuètes !

      Supprimer
  11. je suis ok, des petites gens, et méchantes en plus! Ils n'ont même pas le respect des militants qui on participé au programme comme je l'ai fait aussi! Heureusement qu'il est revenu, sinon on en serait pas là! de toute façon ils n'ont aucune chances car dans le parti il ne sont pas aimés et c'est normal! ils n'ont pas l'envergure. NS n'a rien à perdre, lui, il a déjà tout eu, mais pas eux...sauf qu'ils ne sont bons à rien, surtout la NKM...alors celle là, elle doit avoir du mal à obtenir ses parrainages des militants vu ce qu'elle a dit! pff, ils me donnent des nausées!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @julie Serrurier: Ah NKM ! quelle misère celle-là !

      Supprimer
  12. C'est bien joli tout ça, mais ce programme ne sert qu'à une et une seule chose : se faire élire. Qu'il soit élaboré par la base n'y change rien.

    Parce qu'une fois au pouvoir, Sarkozy ne fera rien, comme il n'a rien fait pendant son mandat.

    Pourquoi ?

    C'est simple. Parce que la réalité c'est que son seul programme, c'est l'Europe et que donc, ça suppose d'abandonner la souveraineté nationale.

    A quoi bon faire semblant d'élaborer des programme, vu que le seul qui sera appliqué sera celui de l'Europe.

    Nous n'avons plus les outils pour gouverner.
    Plus de pouvoir monétaire, budgétaire, à peine militaire, un ersatz de législatif, etc...
    Tout est soumis à Bruxelles.

    Pourquoi perdre son temps avec cette politique qui, pendant 30 ans, nous a conduit précisément la ou en es !

    Qu'a fait Sarkozy pour contrer l'immigration et l'islamisation quand il était au pouvoir ?
    Il est co-responsable pleinement de la situation actuelle.

    Sarkozy arrivera au pouvoir, il prétextera une crise quelquonque (elles s'enchaînent maintenant à vitesse grand V) pour ne pas appliquer son programme. Bercy continuera de nous pondre 1 taxe ou 1 nouvel impôt par mois.
    On fera semblant de protéger un peu la famille au niveau médiatique, mais on la détruira au niveau légal et financier.
    On fera semblant de défendre le pays contre l'Islam, mais on laissera la gangrène se répandre parce qu'on a besoin de l'argent des pétro-monarchies, et parce que, de toute manière, tant qu'on ne parle pas de la race, on se lance dans un combat les mains liés dans le dos.

    Bref. Du vent, des moulinets, de l'agitation, des envolés lyrique, des discours à gogos.

    En attendant, la France et surtout les français sombreront.

    Les problèmes de l'Euro, de l'Islam, et du fonctionnariat resteront tels quels, 5 ans de plus.

    On le sait déjà.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour toutes les raisons que vous dites, et d'autres encore, on ne peut que partager votre pessimisme. Le pire étant cette fracture toujours plus large, entre la France des élites, pour qui ça va bien, merci, et la France périphérique qui ne voit pas la fin de ses souffrances.
      Un exemple : cet aéroport de Notre-Dame-des-Landes, dont personne n'ose confirmer qu'il est indispensable, mais que pour complaire à des élus locaux, on va construire tout de même, en chassant les agriculteurs de leur terre.
      Il m'arrive de rêver voir la terre s'ouvrir et engloutir toute cette classe politico-médiatique arrogante et cynique.

      Supprimer
    2. Géo

      @Marianne ARNAUD

      Mais l Europe opprimée par cette U.E. et son oligarchie vendue qui n est qu une colonie des USA,l Europe ne pourra que recouvrer son indépendance tôt ou tard de par la volonté de ses peuples.
      Il y aura tôt ou tard une immense vague populaire qui renversera ces oligarques et la censurer sur le Net ou ailleurs ne servira à rien,sinon à rendre les gens plus en colère encore devant les résultats de plus en plus mauvais pour leur vie quotidienne.
      A mon sens tout chef d État qui fera la politique inféodée à l U.E./USA est déjà dans l échec garanti.
      Quant à Hollande,ne peut on avoir à juste titre de sérieux doutes sur le fait qu il lui reste encore réellement 14/100 d'opinions favorables?

      Supprimer
    3. @Yoananda: écrire " Sarkozy ne fera rien, comme il n'a rien fait pendant son mandat " et quoiqu on puisse penser du bonhomme est soit d une stupidité sans nom, soit une méconnaissance totale de ce qui a été fait entre 2007 et 2012, soit le fruit d'un lavage de cerveau parfaitement réussi, il est vrai que les médias ont été super efficace sur ce plan.
      C'est je genre de phrase toute faite, non réfléchie qui, en ce qui me concerne décrédibilise tout le reste de ton commentaire,

      Tu px voir le commentaire de Gilly plus bas.

      Supprimer
  13. Ca y est: les poignards sont sortis,il y aura du sang sur les murs.
    J'espère pour eux que les républicains se mettront tous loyalement en ordre de marche,derrière leur champion,quel que soit celui qu'ils se seront choisis à la Primaire.

    Mais quand je vois les uns ou les autres contester bruyamment le projet- programme,en faisant la grève des terrasses,pour le chauve droit dans ses bottes,je suis plutôt pessimiste pour la suite.
    Si c'est Sarkozy qui est désigné,le résultat sera contesté par les perdants,j'en mets ma main au feu.

    Naturellement,une victoire d'un ticket Juppé-Le Maire serait catastrophique et nous promettrait une campagne présidentielle ennuyeuse,prévisible,bref sans aucun sex-appeal entre Charybde Juppé et Scylla Savamieux.
    Sans parler d'un nombre non négligeable de militants des Républicains qui boycotteraient Juppé,passeraient peut être avec armes et bagages au FN,même si je ne néglige pas le traditionnel réflexe légitimiste chez les Républicains.
    Fillon aurait pu faire l'affaire mais il n'a pas l'heur d'avoir tes suffrages.

    Va donc pour Sarkozy....

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Réflexe légitimiste" : il faudrait qu'il y eût encore quelque chose de vraiment légitime à défendre !

      Supprimer
    2. @Vendemiaire: Détrompe toi, Fillon serait le choix que je ferai si d'aventure Sarkozy n y allait pas :)
      Pour le reste , daccord.

      Supprimer
  14. AVIS ! Absent pour toute la journée et jusqu a tard ce soir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui ! on va faire la fête na......

      Supprimer
  15. "il prétextera une crise quelconque...pour ne pas appliquer son programme"

    2008, crise des subprimes mondiale : "prétexte" une crise "quelconque"
    2011, crise des dettes souveraines : "prétexte" une crise "quelconque"
    Et sans vous démontez, vous ajoutez : "elles s'enchaînent maintenant à vitesse grand V" (prétexte ou realpolitik ?)

    Il a appliqué son programme économique dès le début de son quinquennat. Il a maintenu les amortisseurs sociaux pour limiter la casse même au prix de l'endettement refusant de pratiquer une politique d'austérité sévère, ce que la plupart de ceux qui en ont bénéficié lui reprochent maintenant.
    Changer de cap quand vous risquez de heurter un iceberg, cela s'appelle du pragmatisme. Il n'en a pas pour autant renoncé au reste de son programme. Le "il n'a rien fait" répété en boucle par la gauche et le FN n'en fait pas une vérité.
    Quant à Bruxelles qui décide de tout, c'est là un vrai prétexte pour ne pas engager les réformes alors que les autres pays voient leur économie se redresser.

    Je ne ferme pas les yeux sur les erreurs de Sarkozy pendant son quinquennat mais il démontre fréquemment qu'il en a tiré des leçons. Il est à ce jour le seul qui ait l'expérience, la volonté et la stature internationale indispensables pour sortir notre pays du marasme rapidement sans casser la baraque.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors, je vais me répéter puisque ne semblez pas avoir compris (ne pas être d'accord, c'est autre chose).

      Sarkozy est dans la continuité totale de tout ce qui fait la destruction de la France depuis 30 ans.
      L'immigration ? montrez moi ne serait-ce qu'un ralentissement sous son mandat ...
      La dette ? explosée, mais la, je lui donne gain de cause (subprimes)
      L'austérité ? mais l'austérité, la vraie, c'est ce dont on aurait terriblement besoin. L'austérité de l'ETAT (pour conserver l'amortisseur social sans tuer la compétitivité).
      L'Islam ? ben il n'y a qu'a voir ou en est, et la, en tant que président et ministre de l'intérieur il a eu plus que le temps d'agir.
      La justice à 2 vitesse ? idem, on voit le résultat.

      Il est ou son karcher ? vous avez vu les banlieues rentrer dans le rang vous ?
      Son débat sur l'identité nationale ... lol quoi !

      Et surtout surtout surtout, il a appliqué la seule politique autorisée en France, l'Européisme.
      Vous pouvez lui trouver toutes les excuses et réussites que vous voulez, les dégâts sont la. L'Euro, la commission européenne, ce sont eux qui décident de notre destin maintenant. La crise des subprimes à bon dos.
      Les pays du nord de l'Europe sont bien gérés, et on voit la différence avec le notre.

      Sarkozy peut faire toute l’esbroufe qu'il veut, à la fin de la journée, il choisira toujours l'Europe avant le peuple français.
      C'est tout ce qui compte.
      La gauche n'est pas mieux. Le FN est pire. Mais ils ont raison.

      Il ne faut pas confondre les intentions, les discours, et ... le résultat sur le terrain.

      Moi je dis, Sarkozy, comme les autres, n'a plus qu'un pouvoir quasi-médiatique dans la mesure ou la France n'a plus de souveraineté.
      Tiens au passage, qui nous ré-intégré dans l'OTAN au fait ? (peu importe les raisons ... le fait est que c'est une abdication de plus).
      Qui a vendu notre or ?
      Le traité de soumission budgétaire, c'est qui ?

      Etc...
      etc...
      etc...

      Vous pouvez penser ce que vous voulez de lui en tant qu'humain.
      Si vous pensez qu'il incarne le moindre espoir de redressement, je vous pose la question encore et encore : il a fait quoi lors de son mandat précédent ?

      Je vous garanti que la réflexion de 90% des gens ne va pas plus loin. Et le pire c'est qu'ils ont raison.
      Il sera peut-être élu pour contrer je ne sais qui de pire en face. Mais ça n'ira pas plus loin.

      Plus personne ne croit en lui, et ça, c'est un gros handicap.

      Supprimer
    2. @ Yoananda
      On a tout fait aussi pour que l'on ne croit plus en lui.. Quand 80 % de la presse "démocratique" lui cassait du sucre sur le dos ( et le fait encore) parce que liée Au PS .. c'est sur que cela donne un handicap de surcroit dans un pays ou des minorités comme la CGT bloquent tout et empêchent les réformes en profondeur.
      Sarko n'a rien d'un dieu mais il faut regarder en face ce qu'est notre pays .. un peuple de gens corporatistes ne vivant qu'à travers des avantages et droits sans sens civique.. Un peuple, assez peu courageux qui se laisse conditionner ..Et on le voit avec la ridicule loi sur le travail un pays difficile à réformer..
      Je pense que nous aurions eu quelqu'un d'autre que Sarko en 2007.. la situation eut pu être pire encore aujourd'hui.. jamais l'on ne pense les choses ainsi et c'est très lâche finalement !
      Personne ne croit plus en lui .. C'est ce que l'on veut bien nous faire croire justement. Les calomnies et petits calculs politico-médiatiques ont laissé des traces et c'est vrai cela le handicape..

      Il y a un programme.. Une primaire débile qui un machin à la con inutile. Celui qui sera élu après cette primaire devra représenter ce programme .. Et la je ne vois personne qui aura les couilles pour réformer vraiment ce pays .. certainement pas les petits culs de la politique lêche tout et lâches avant tout.

      Et à gauche il n'y a personne de fiable, des gens trop imbus de "détenir la vérité pour le peuple" ( et la pseudo Macron concon mania, propre devant mais pas clair derrière n'est qu'un leurre) et encore moins aux extrêmes. Imagines Marine arrivant au pouvoir.. Elle ne pourrait rien faire tant tout serait bloqué.

      On peut critiquer Sarko, on peut voir ces erreurs( mais celui qui est en place en fait bien plus et a lui ridiculiser la fonction présidentielle et le pays et comme par hasard la presse laisse faire) mais en face il faut proposer et assumer et la....je crois qu'il n'y a hélas pas grand monde !
      Restons réalistes ... Si pas de Sarko et bien on aura un Juppé mou à la sauce Hollandaise dont on sait par expérience depuis 40 ans que cela ne conviendra pas qui laissera la France dans sa médiocrité avant que d'autres plus extrêmes ne prennent le pouvoir!

      Mais je peux me tromper !

      Supprimer
    3. https://www.youtube.com/watch?v=aHs919zYjJw

      vidéo qui résume bien l'affaire !

      Je critique Sarkozy, mais attention :
      1/ je ne dis pas que Hollande est mieux non plus, faut pas pousser
      2/ je ne dis pas que Juppé est mieux non plus, faut pas pousser
      3/ je ne dis pas qu'il aurait pu faire beaucoup mieux non plus, faut pas pousser

      Je dis, la France n'est plus gouvernable.
      Qu'un gus arrive avec un programme électoral "qui en jette", ça m'en touche une sans faire bouger l'autre comme qui dirait !
      Puisque la France n'est plus gouvernable.
      Tout programme politique est voué à l'échec.

      Sarkozy, comme les autres, n'aborde pas le fond du problème.
      Pour moi, c'est une perte de temps.
      Lui, Marine, Hollande ou d'autres d'ailleurs.

      Mais apparement, quand je parle de souveraineté, les gens ne comprennent même plus ce que ça signifie et me sortent des excuses "oui mais ceci", "ou mais cela" ... mais je m'en fou moi de Sarkozy, ce qui m'intéresse c'est la France, et surtout le peuple français.

      Supprimer
  16. Corto:ad augusta per angusta!...
    Je t'encensais pour ton billet sur le P-DG de Danone,je ne te suis plus sur celui des "petites gens"...Je le fais avec humilité, n'ayant pas lu les 364 pages...
    Mais quelle différence entre la hauteur de vue du précédent billet et laggrégation de chiffres relatant l'adoption ,chapitre par chapitre, de ce projet par une base décidément monothéiste!Y a t il eu vraiment débat? Les republicains ne sont ils pas tombés dans les ornières d'un parti socialiste réduit,a minima,à un échange stalinien,ou,a maxima , à une synthèses foireuse et inefficace?
    Ce qui me gêne en ton billet est l'utilisation du terme "petites gens".
    Je l'ai toujours pris au sens premier,celui des sans dents...
    Ton utilisation au second,"vous êtes de petites gens" de la part
    du seigneur s'adressant à ses courtisans, me choque.
    Je n'aime ni Juppé, ni NKM, ni Lemaire,ni aucun,en fait.
    Mais épargne nous cette vision d'un Sarko au dessus de tout soupçon, et en position de parler sur ce ton à ses adversaires....
    Cela ne le grandit pas ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gridou: il n y a bien sur aucun rapport entre les deux billets, rien à voir. J'ai juste voulu réagir au comportement stupide de Juppé, NKM, Le Maire et, ds une moindre mesure, Fillon. Les mecs prônent qu il faudra tous se grouper derrière celui qui gagnera la primaire, critiquent sans arret Sarkozy à qui ils doivent tout. De plus cela fait des mois que j entends souvent, même sur ce blog, des gens qui me disent: gna,gna, gna, les Républicains n ont pas de programme, etc alors que ça fait des mois qu ils bossaient dessus. Enfin qd je dis bossaient, oui, sauf les Juppé, Le Maire et Fillon qui eux bossaient ds leur coin. Pas de victoire sans parti, ils le savent tous mais n ont rien fait pour le soutenir et le structurer.
      Pour le terme petites gens, rien à voir, dans mon esprit, avec les " sans dents ", petites gens, chez moi, c'est plutot synonyme de mesquin, d'absence de stature et de droiture.

      Je ne comprends pas tes 3 dernières lignes

      Supprimer
    2. Corto:au temps pour moi,j'ai rédigé "à chaud".Je partage évidemment ta double définition des "petites gens"
      et les respecte et les soutiens dans le sens littéral de l'expression.D'autant que leur nombre croît à la vitesse V.

      En revanche,imaginer Sarko parler en ces termes de deux de ses anciens collaborateurs, (dont un qui n'est pas le plus petit, me choquerait...)
      Que tu utilises,toi,ce terme,dans son acception péjorative, OK,c'est ton droit! D'autant qu'une fois de plus,je les prends aussi comme tels.
      Le grand drame de cette affaire est qu'il n'y ait plus,nulle part,aucun candidat potentiel qui ait tout à la fois une envergure et un charisme indéniables, un passé sans failles,un programme global de redressement plausible et qui puisse bénéficier du soutien logistique suffisant pour être entendu..
      Je ne crois plus en un exercice normal de la démocratie avec tout à la fois une constitution qui donne des pouvoirs exorbitants aux corps intermédiaires, une éducation nationale qui repose sur le dogme du chacun pour soi,et des médias achetés par le pouvoir de l'argent.
      Pardonne la longueur...Bonne journée.

      Supprimer
  17. Mais c'est toute l'ambiguïté des présidentielles, bien mise en évidence depuis les primaires (qu'elles soient ouvertes aux seuls militants d'un parti, ou à tous les "sympathisants" de toute la droite ou de toute la gauche).

    Que choisissent ceux qui élisent le candidat d'un parti ? Celui qui a la plus bonne bouille, tous défendant le même programme ? Non : celui qui défendra SON PROPRE PROGRAMME, en s'inspirant plus ou moins (autant qu'il le souhaite) du programme du parti.

    Lors des primaires socialistes de 2011, les candidats (Hollande, Aubry, Montebourg, Royal, Valls, Baylet) défendaient tous des programmes différents.Il en va de même pour les primaires des Républicains, cette fois-ci.

    Nous ne sommes (malheureusement ?) pas dans un régime parlementaire, dans lequel le chef de l'exécutif est automatiquement le chef du parti ayant remporté les législatives sur la base du programme du parti qu'il s'engage à respecter.

    RépondreSupprimer
  18. Doit-on en déduire que Sarko est un grand homme?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: disons que en ce qui concerne le parti Les Républicains, il a fait le job pour lequel il a été élu et que n'avaient pas été foutu de faire les autres

      Supprimer
    2. @ Corto

      Je ne crois pas: la crise de 2008, que presque personne n'avait vue venir, l'a obligé à modifier totalement le programme pour lequel il avait été élu (et on ne peut pas le lui reprocher !): d'où la limite des programmes trop détaillés pour cinq ans dans le monde très instable dans lequel nous vivons.
      Par exemple, Sarkozy a été élu pour (entre autres engagements) faire baisser les dépenses publiques; mais, à cause de la crise, sous son quinquennat, elles sont passées de 52 % du PIB à 57 %.

      Supprimer
  19. Attention, ne faisons pas le jeu de la Gauche qui n'attend que cela de la primaire. Elle se délectera de toutes les querelles internes à la droite, des peaux de banane, des noms d'oiseaux et des coups de poignard donnés par les uns dans le dos des autres.
    N'oublions pas qu'au printemps prochain il faudra s'unir derrière le gagnant de la primaire..!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Blaise: " il faudra s'unir derrière le gagnant de la primaire..! " absolument mais cela dépendra de la manière dont se déroulera cette fichue primaire

      Supprimer
    2. Annie

      Il y a environ un mois, sur le marché on me donne un prospectus pro-Juppé, je le prends et précise que ce n'est pas mon candidat préféré, mais que dans le cas ou Juppé gagne le s primaires je voterai pour lui - réponse : le principal , c'est que l'on se rejoigne à la fin . la réponse est correcte si elle est valable dans les deux sens.Par contre, une amie militant dans le meme groupe me dit "si Sarkozy passe, jamais je voterai pour lui. Conclusion : si c'est Juppé, je ne sais pas si pour la 1ère fois j'irai voter.

      Supprimer
    3. @Annie: j ai eu exactement les mêmes reflexions

      Supprimer
  20. Benoist Apparu, soutien déclaré d'Alain Juppé, le "meilleur d'entre nous" le candidat "naturel et consensuel"de la droite, ne voterait pas une motion de censure présentée par la gauche sur la loi Travail.
    Pas de bâton dans les roues du gouvernement et des hollandais, ceux-ci sauront bien lui renvoyer l'ascenseur :-)
    Que les prétendants fourbissent leurs armes pour la primaire, normal, que l'un d'entre eux noue des alliances à peine voilées avec le camp adverse au mépris de sa propre majorité, c'est autre chose.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @libreeschange: de + en + désagréable cet apparu. Encore un qui doit tout à Sarko...

      Supprimer

Les TROLLS seront systématiquement catapultés. Dépollution oblige ! Les commentaires d'anonymes quasi-systématiquement rejetés . La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.