samedi 9 juillet 2016

Patriote d'un jour, patriote toujours ?

Afficher l'image d'origine

Hier, je suis allé à Pierrefonds, comme régulièrement depuis une bonne dizaine d'années. Toujours le même chemin sur environ 80 kilomètres. Je traverse les mêmes patelins, les quartiers sensibles de Persan, Bernes, Bruyères, St Leu d'Esserent et son imposante abbatiale du XIIème siècle, Montataire, le très prisé et isolé St Jean des Bois, des patelins rupins donc mais aussi des villes ouvrières ou des bourgs agricoles. La diversité donc.

Jamais, je n'avais vu autant de maisons, d'appartements, de voitures, de camions arborant nos trois couleurs. J'ai même vu un tracteur au champ puis plus loin, en pleine forêt, une borne kilométrique décorés avec un pavillon Bleu-Blanc-Rouge. Des dizaines et des dizaines de drapeaux, peut-être en tout des centaines, de petits et grands drapeaux tout au long de mon chemin. Aucun doute, nous sommes en plein Euro de football et l'équipe de France est en finale. 

Oui sauf qu'il y a trois semaines, l'Euro avait commencé et il y avait déjà presque autant de drapeaux. Vous me direz, c'est toujours un peu comme cela. Ben non, lors de la dernière coupe du monde de foot, en 2014, je n'en avais pas vu autant et pourtant la France alla tout de même en quart de finale. Quand Guignol Ier, après les attentats, avait demandé au bon peuple de " pavoiser " ses maisons, je n'en avais vu que quelques uns.

Alors, c'est quoi qu'est-ce qui fait que ces jours-ci, autant de gens aient ressenti l'envie, qui sait le besoin, de battre pavillon tricolore ?

Je me suis posé la question sans être certain d'avoir toutes les bonnes réponses. Il y a bien sûr l'Euro, l'équipe de France qui fait un joli parcours pas trop semé d’embûches jusqu'à présent, le voisin qui a mis son drapeau allemand ou portugais et à qui il faut bien répondre, le fait que la compète se passe en France, notre côté chauvin, Un marketing bien fait, après tout c'est bien la première fois que je vois dans mon Carrouf des bacs entiers de drapeaux tricolores à 4, 95 euros pièce sur lesquels les clients se ruent... Oui sans doute un peu de tout cela... mais en 2014, c'était pas autant, c'était pas aussi flagrant sur plus de 80 kilomètres. Alors ?

Doit-on y voir l'expression d'une identité retrouvée, un renouveau de la fierté d'être Français ? Les Français soutiennent-ils plus volontiers une équipe qui semble, sans l'être vraiment tout à fait, plus cohérente que précédemment avec la composition de la population ? Une sorte de deuxième effet kiss cool du passage de l'équipe islandaise ? Un copie-collé subliminal du Brexit ? L'envie de se sentir soudé autour d'un événement, histoire de se sentir moins seul dans un monde bien tracassé ?  Y aurait-il une ferveur patriotique qui dépasserait le cadre du panem et circenses ?

Je n'ai pas la réponse mais ce qui est certain c'est que le pavoisage qui m'a accompagné tout au long de mon chemin était extra-ordinaire. Alors feu de paille ? Patriote le temps d'une compète ou patriote toujours ? Le temps que dure l'Euro ? Seront-ils toujours aussi fiers d'être Français; même si l'équipe de France se ratatine contre le Portugal ? 

Nous verrons, je retourne à Pierrefonds dans trois semaines...

Folie passagère 3238.
Afficher l'image d'origine
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

66 commentaires:

  1. Comme dit le dicton:" La fête finie, adieu le saint"; lundi nos dirigeants leurs demanderont de ranger les trois couleurs, faut pas exagérer, merde alors et 2017 voter pour votre cher président qui vous a rendu votre fierté mais attention une seule couleur sera tolérée, bleue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: Combien tu paries qu en 2017 il y aura droite et gauche au second tour, normal, et qu il y aura 53% pour le bleu et 47%, tout de même, pour le rose ? Enfin, esperons.

      Supprimer
  2. Pavoiser aux trois couleurs, on en profite à cause de l'euro. Pour le foot, il est permis d'être cocardier (pas patriote!). Mais mettre un drapeau tricolore à sa fenêtre pour autre chose que le sport officiel, c'est être patriote donc de droite donc réactionnaire donc fasciste donc néo-nazi et ça, c'est pas bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      @Pangloss

      Justement,il serait temps de rééduquer l anti-"souchien(ne)" sur le vrai sens des mots,il en a besoin le pauvre!
      Ignare,empoté,complexé,il lui faut apprendre les valeurs et les bienfaits d une civilisation évoluée.
      Pour commencer,on lui apprendra déjà des petites choses du genre comment faire du feu sans toujours compter sur le "souchien", car il est temps qu il s assume enfin,
      au lieu de nourrir son complexe d infériorité par de vaines et stériles jérémiades bourrées de rancoeur envers les seuls qui sont valables de le faire évoluer hors de son marigot de contradictions et de ténèbres.

      Car,au fond,l anti-souchien n a qu une espérance inconsciente mais profonde:être rassuré sur sa valeur et etre pris solidement en main à cet effet.
      Et cela,seul le "souchien" peut le lui apporter.

      Supprimer
    2. @Pa,gloss: je peux me tromper, forcément, mais là, je crois qu il y a quelque chose de plus que cocardier. J ai senti les prémices de cela à 2 occasions précédemment, sans rapport l'une avec l'autre: les meetings de Sarko en 2012 et les manifs contre le mariage zinzin. Un espèce de renouveau de l esprit" patriotique ", esprit qui s 'est a nouveau manifesté sur les reseaux sociaux après les attentats de novembre. A suivre donc, mais je crois , réellement, qu il se pase un truc du genre qu il n est plus " rigolo " de sortir les Couleurs

      Supprimer
  3. On peut se poser plein de questions c'est vrai mais si on prenait ça sans arrières pensées ? Peut-être suis-je naïf mais voir des drapeaux français ailleurs que dans les raouts du fn ou plus tristement aux Invalides sur les cercueils de nos soldats (pas des anciens premiers ministres socialauds hein ! ) ça peut faire du bien.
    Jipe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jipe: Bien sur que ça peut faire du bien et c'est tant mieux

      Supprimer
  4. Les Américains pavoisent partout, je trouve ça très bien, je dirai que c'est peut-être aussi une réaction à l'invasion migratoire, faire comprendre que les Gaulois restent les Gaulois et qu'il faudra compter avec ? j'ai pas sorti le mien, je devrai peut-être après tout

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: aux USA, j ai vu qu il n y a rien d exceptionnel d'avoir un mat dans son jardin avec le drapeau qui flotte toute l année, c'est même très fréquent. Va donc mettre ça en France ds ton jardin, pas sûr qu il reste bien longtemps

      Supprimer
    2. Les Etats-Unis sont un pays ultra-communautariste, mais ce qui fait le lien entre les différentes communautés, c'est le patriotisme.

      Lorsque les gens sont naturalisés Américains, il y a d'abord un "examen de passage", portant sur les grands principes de la Constitution des Etats-Unis, puis une grande cérémonie officielle (alors que, chez nous, la naturalisation, c'est un extrait du JO envoyé par la poste, un simple document administratif) : pourquoi ne faisons-nous pas comme eux ?

      Supprimer
    3. Géo

      @Elie Arie

      "Pourquoi ne faisons nous pas comme eux?"

      Peut être parce qu ici il est considéré que nous sommes tous égaux d où que l'on vienne?
      Par mongolisme idéologique,en quelque sorte?(et puis cela fait bien les affaires de certains partis.)

      Supprimer
  5. L'avenir répondra peut être à vos nombreuses questions !
    Ce qui est sur, c'est qu'il n'y a plus guère que dans le sport que l'on a le droit d'être patriotes. Le reste du temps le patriotisme est assimilé à un nauséabond nationalisme qui nous ramène etc etc... Je me demande si les Français ne saisissent pas cette occasion de manifester leur attachement à leur pays. J'aimerais beaucoup que cette explication soit juste et que ce sursaut soit profond, sait-on jamais...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: Je crois que cela change un peu et qu effectivement il apparait comme moins nauséabond que d afficher les couleurs, on verra si cela " perdure " comme disent les journalistes

      Supprimer
  6. Il est peut-être plus facile de supporter une équipe de France qu'un car de grévistes !
    En plus la polémique ridicule sur Benzéma et Ben Arfa que les médias continuent à nous ressortir via les interviews de djeun's fouteballeurs de banlieue pourrait renforcer le capital sympathie de cette équipe.
    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Droopyx: " pourrait " ? tsssitt ! l'abscence de ses deux clowns a renforcé le capital de sympathie

      Supprimer
  7. Ils nous chanteront un fado,nous fileront la saudade et nous verseront un doigt de Porto par dessus....
    Allez,je déconne,quoi!

    Nos anciens coloniaux et troupes noires feront le boulot demain soir...

    Vive la Frônce!

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @vendemiaire: ça me fait penser qu aucun média national n ' arelayé les violences qui ont eu lieu a Paris, Marseille et Bordeaux après la demi-finale... On a même vu des drapeaux algériens !

      Supprimer
  8. Comme j'aimerais que tu ais raison. Que le français retrouve sa fierté. Mais je vois dans le même temps d'autres sortes de drapeaux plus nombreux que jamais : les voiles moyenâgeux des fantomatiques fatmas, qui sont autant d'étendards de conquêtes ambulants.

    Alfred

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien vrai ! Et plus sournois !

      Supprimer
    2. @ Droopyx

      "Il est peut-être plus facile de supporter une équipe de France"

      "supporter" : cet anglicisme est-il utile, lorsque non seulement il existe un mot français qui signifie la même chose ("soutenir") , mais qu'il peut signifier exactement l'inverse de ce qu'il cherche à dire ("l'équipe de France est insupportable")...
      Et si on défendait un peu la langue française ?

      Supprimer
    3. @Elie arié: supporter est tout a fait admissible ici. On supporte telle personne ou on ne la supporte pas ce qui fait de cette personne quelqu'un d'insupportable

      Supprimer
    4. Mais ce que Droopyx voulait dire, c'est "soutenir".
      Des anglicismes, pourquoi pas, lorsqu'il n'existe aucun mot pour signifier la même chose; mais ici, non seulement ce n'est pas le cas, mais ça dit exactement l'inverse...

      Supprimer
    5. @ Elie Arié
      "supporter : Soutenir quelque chose, lui servir d'appui, d'assise" Larousse

      Il me semble que c'est exactement le rôle que les équipes demandent à leurs "supporters" y compris à ceux qui exerceraient éventuellement le métier de souteneurs.
      :-)

      Droopyx

      Supprimer
  9. Géo


    Lors de la retransmission des Prom's,en Angleterre,je ne sais plus quelle année,que j ai enregistrée,il fut passé des airs de Ketelbey...et de Elgar.


    C est alors que tous les participants,de tous âges dans cette grande salle sortirent des petits drapeaux britanniques qu ils se mirent à agiter en accompagnant la musique, et j ai trouvé cela très beau.

    Pourquoi pas en France?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Géo: pourquoi pas en France ? parce que on ne respecte plus ni n’admire les de puis longtemps, même pas à l'école. Mais il me semble que cela revient petitement mais tout de même.

      Supprimer
  10. Désolée, mon cher Corto, mais dans ma rue il n'y a qu'un seul drapeau et il se trouve que c'est chez mon voisin du dessous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: je n en ai jamais douté: votre voisin est quelqu un de bien :) Ceci dit, par chez moi c'est assez impressionnant, suffisamment pour que j en fasse ce biillet

      Supprimer
  11. Bonjour cher Corto, j'habite un village peuplé d'environ huit cents habitants. Lors de la guerre 14-18, un Belge a quitté son pays avec sa famille et est venue se réfugier dans mon village. Quand j'étais jeune (il y a déjà longtemps) j'ai toujours vu la maison du chef de cette famille pavoisée le huit mai et le onze novembre du drapeau français, c'était, j'ai honte de le dire, la seule façade ornée aux couleurs de la France, (mis à part naturellement de celle de la mairie), ce Belge chaque années nous donnaient une belle leçon de patriotisme. Depuis que cette brave personne est décédé, en son souvenir (et en souvenir de nos morts tombés au champ d'honneur), je pavoise mon balcon. Jusqu'à l'année dernière, il n'y avait que moi qui sortait mon drapeau. Aujourd'hui, plusieurs maisons de mon village sont pavoisées de bleu, blanc et rouge (effet euro je pense). Moi, ni ce soir ni demain, je ne pavoiserais, je ressortirais mon drapeau le 11 novembre et le 8 mai prochain. J-Pierre 55

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @JP55: et bien si tout le monde ne se contentait que de le sortir le 11/11 et le 8/5 ce serait déjà pas si mal. Bravo à vous

      Supprimer
  12. Homo Orcus
    Le patriotisme, un concept inventé par la minorité jacobine pour nous envoyer au casse-pipe en chantant, la fleur au fusil. Ce n’est pas parce que la majorité pense que le soleil tourne autour de la terre que c’est vrai. Avant le patriotisme il ne me semble pas que des hordes sauvages et barbares soient restées très longtemps sur nos territoires sauf à notre époque hyper patriotique, justement ! L’antipatriotisme n’est pas synonyme de pacifisme béat. Je suis un pacifiste chrétien, je prône la paix le glaive à la main et mon adversaire potentiel a tout intérêt à laisser le sien dans son fourreau.
    La suite est le complément à un ancien commentaire annonçant que je n’ai jamais été socialiste même dans ma prime jeunesse et que le patriotisme est un attrape-con.
    Je me suis constitué une bibliothèque des auteurs « plaisants », des auteurs que j’apprécie beaucoup sans être totalement en accord avec eux. Ils ne sont que trois et depuis quarante ans je n’arrive pas à la compléter. Il s’agit de Proudhon, Céline et George Darien. Proudhon nous décrit un socialisme que j’ose qualifier d’intelligent mais qui heureusement reste dans le livre, Céline qui m’horripile quand il joue le gauchiste avec sa semaine à 35 H et son anticapitalisme, et le moins connu Darien que j’ai lu très jeune et bien avant les deux autres.
    C’est à cause de mon vieux qui me menaçait selon son humeur de m’envoyer à Tataouine ou à Biribi. Ce sont les bagnes pour militaires implantés au Maghreb que Cayenne à côté c’est le Club Med !
    En passant devant une librairie une couverture Biribi me saute aux yeux et je rentre pour l’acheter sans tarder et le dépose sur le comptoir de la caisse. Le libraire pose une main sur le livre, me regarde d’un air hautain et me demande : « tu veux un papier cadeau, c’est pour offrir ? » et je lui réponds que c’est pour moi ! et j’ai droit à « tu sais que ce n’est pas une lecture de ton âge ? » C’est dire si ce Darien devait être sulfureux ! J’invoque que c’est une demande de mon paternel et je rentre tout excité avec mon bouquin pour affronter la même réflexion par mon père. Cet auteur est génial, c’est un anarchiste qui ne peut se classer ni à gauche ni à droite. Je vais heurter (je m’en fous), mais c’est grâce à lui que j’ai compris que le patriotisme était un attrape-con surtout quand j’ai pris conscience des prémisses de la première guerre mondiale. Biribi est un témoignage des conditions de détention dans un bagne militaire. « Le voleur » est son ouvrage majeur (à mes yeux) et enfin « Bas les cœurs », la vie civile en 1870. Cet auteur mérite le détour. Il prend place dans cette bibliothèque particulière car je ne suis pas tellement d’accord avec son anticléricalisme forcené ; de toutes les façons il est contre tout et notamment le socialisme. Il m’a rendu, tout petit, anti socialiste, MERCI.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Commentaire extrêmement intéressant. Je ne connais pas votre Darien, mais je pense que vous voilà mûr pour vous lancer dans Houellebecq, certainement le plus grand écrivain français de la fin du XXème siècle et de ce début de XXIème.

      Supprimer
    2. Géo

      @Homo Orcus

      Les "socialistes" ont souvent récupéré le patriotisme.
      Déjà la Révolution française où ces fanatiques,sans réfléchir,déclarent la guerre à toute l Europe pour renverser l alliance équilibrée avec l Autriche faite par la Royauté et pour imposer leur république universelle,
      Résultat:le pays est envahi et il faut faire appel aux patriotisme pour le défendre et Napoléon et son épopée patriotique qui n est que l héritage de la Révolution et de son jacobinisme.

      Et la politique coloniale qui est due en fait essentiellement aux socialistes(excepté 1830,debut de conquete de l Algérie)les gens de Droite,et tout particulièrement la Droite monarchiste de la fin du 19eme siecle n étant pas favorables à ce genre d aventure.
      Ce sont des Ferry et Gambetta qui ont cette vision universaliste franc-maçonne des droits de l Homme,le prolongement de cette république universelle qu il faut répandre sur Terre.De gré ou de force il faut convertir le bon sauvage,( vision utopiste de Rousseau),au progrès et aux Droits de l Homme.
      Convertir des ethnies qui ont des rapports de castes numériquement déséquilibrés à l idée de démocratie et d égalité des voix et à l uniformisation centralisatrice.
      Et c est un désastre cet antiracisme et égalitarisme d opérette,même actuellement où la vision universaliste de l Homme opposée au réalisme des USA et autres,qui eux s adaptent aux réalités humaines et aux particularismes,ce qui vaut à la France d être chassée d Afrique,ses concurrents jouant sur la connaissance des nuances entre ethnies pour déséquilibrer les rapports établis en leur faveur.
      En ce sens le sang du soldat français a été utilisé pour tenter de réparer les fautes de politiques irréalistes et contraires à nos intérêts.
      Remarquons que les mêmes "socialistes" qui s élèvent contre les fusillés pour l exemple de la première guerre mondiale logent actuellement les soldats français de façon indigne et n hésitent pas à salir les rapports entre Police et citoyens en faisant faire à la première le sale boulot pour faire appliquer leur idéologie.

      Supprimer
    3. Ni la Révolution française (sauf le très marginal Gracchus Babeuf), ni Ferry, ni Gambetta n'ont jamais été "socialistes".

      Supprimer
    4. @Homo Orcus:
      J'aime bien ta phrase et la ferait mienne: " je prône la paix le glaive à la main et mon adversaire potentiel a tout intérêt à laisser le sien dans son fourreau. " :)
      Après pour le patriotisme, faut voir ce que l on met et comment est utilisé le mot. Dévoyé tel qu il l'est depuis des décennies, non , c'est pas le patriotisme que j'appelle de mes vœux, si on met derrière: notre histoire et le respect de celle-ci, nos aieux, l'intégrité de notre territoire, le respect du à ceux qui m'ont permis d'être peinard aujourd'hui, le respect des traditions et de la mémoire, ça me va bien.

      Supprimer
    5. @Homo Orcus: je vais essayer de trouver ton Biribi.

      nb: il faut avoir visiter le bagne de St Laurent du Maroni et l'ilé du Diable en Guyane, il ne reste pour ainsi dire rien à Cayenne même, pour ne pas avoir de doute sur la dureté des conditions de vie des bagards et autres relégués. kif-kif avec ton Tataouine

      Supprimer
    6. Géo

      @Elie Arie

      Coucou Élie(je savais que vous viendriez)

      Ce n est pas ce que j ai écrit(peut être l ai je mal exprimé),mais cette idéologie d égalitarisme forcené au nom des droits de l Homme qui doit être imposée partout est commune à la franc-maçonnerie qui veut détruire la Royauté française,à la République française qui est un régime guerrier à cette fin(le coq embleme de Mars est par ailleurs un excellent symbole)et aux "socialistes" universalistes qui nient les races et qui n ont de "socialistes" que le nom.
      Ce socialisme est une imposture,la vraie scission,à la base,se trouvant à mon sens entre la Droite monarchique,chrétienne et nationaliste et l idéologie franc-maçonne et républicaine universaliste qui parait déjà avant la Révolution notamment dans les thèses de gouvernement universel des Illuminés de Bavière.
      Gracchus Baboeuf,lui,était un vrai Socialiste digne de ce nom et le fait qu on l ait exécuté montre que la Révolution était d essence bourgeoise(et d origine franc-maçonne)et ne tenait nullement à une vraie égalité de classes,idem pour les actuels "socialistes" qui n ont rien de "peuple" dans leurs origines (sauf exception ou pour la vitrine de la boutique)et qui ont remplacé la classe ouvrière par les immigrés pour continuer à avoir des troupes et justifier leur existence et crient toujours"nous sommes pour le peuple",alors que leur essence même,idem à celle des Révolutionnaires,c est la dictature,de par la structure même de leur idéologie.
      C est en cela pour moi que leur parenté est évidente.
      Idem quand des gens comme Ferry veulent faire connaitre le "progrès"et estiment que leur rôle est de l enseigner aux gens des pays colonisés,toujours ce rouleau compresseur d une vision égalitariste et universaliste où tout le monde doit être régi à l identique et à la jacobine sans tenir compte des identités propres à chacun.




      Supprimer
    7. Merci
      https://www.ebooksgratuits.com/ebooks.php
      Sélectionner Darien - Ils proposent Biribi et le Voleur
      Bas les coeurs ? sur un autre site mais lequel ?
      Homo Orcus

      Supprimer
    8. @ Geo

      Beaucoup d'erreurs factuelles dans votre commentaire.

      Vous surestimez grandement le rôle de la franc-maçonnerie dans la Révolution française; les rares acteurs qui en étaient membres étaient surtout des nobles ( La Fayette, Philippe d'Orléans, etc.) et n'ont nullement cherché à promouvoir un régime égalitaire ( loi Le Chapelier interdisant les unions d'ouvriers mais pas des patrons, suffrage censitaire, etc.); comme l'a montré François Furet, c'est dans sa 2 ème partie qu'elle est devenue populaire et égalitaire, mais aucun de ses leaders de l'époque (Robespierre, Saint-Just) n'était franc-maçon. L'idéologie de la franc-maçonnerie était, à l'époque, certes universaliste, mais élitiste (gouvernement par les meilleurs, quelle que soit leur origine sociale)- et déiste, d'ailleurs. Et c'est le Directoire, et non la Révolution, qui a exécuté Babeuf.

      Les Francs-Maçons, c'est surtout la III ème République, et des gens comme Ferry, qui cherchaient à élever, par l' Education Nationale et par la force, les populations "sauvages" au niveau de l'homme idéal qu'était le bourgeois français, et cela valait aussi bien pour les sauvages qu'étaient les petits Bretons que pour les sauvages qu'étaient les peuples colonisés. Et il faut bien dire que ce sont eux qui ont fait la France.

      Supprimer
    9. Géo

      Mais,Élie,lÉgalitarisme n est que la volonté de niveler tout le monde au même niveau sans considération des spécificités de chacun.
      Le Directoire n était que l assemblée sans Robespierre ,st Just et Couthon,et Hébert avait déjà fait les frais de ses reproches adressés a la Convention de négliger le peuple.
      Philippe d Orléans,comme l a montré A. Castelot,se rêvait a tenir un rôle important grâce a la Révolution,il était encouragé et payé par les Anglais fréquentait leurs loges maçonniques,manipulé par elles et pas le seul,le but étant de détruire la royauté française pour avoir prépondérance économique grâce à la maitrise des océans.
      Maurice de La Fuye a écrit un Louis 16 qui donne un éclairage intéressant sur le rôle des Fr.Maçons dans la Révolution.
      Pour j.Ferry,je suis d accord, avec vous c est ce que j écrivais.

      Supprimer
    10. Géo

      @Elie Arie

      J ai quand même vérifié avant de vous répondre sur les Francs mac et les révolutionnaires affiliés

      Danton,Couthon,Desmoulins,Fouché,Marat,Chabot,Mirabeau,Duport,Guillotin,Barnave,Rouget de l isle,Robespierre et St Just,orateurs de la loge de st Maurice,etc...etc...en fait beaucoup de grands noms de la Révolution et,aprés,de l Empire.
      Je passe sur Ney,Masséna,Grouchy,etc...

      Fastidieux à énumérer...
      On en trouve sur le site"démocratie royale" mais pas rien qu ici.

      Supprimer
    11. Géo


      "Le forumdemarie.le rôle occulte de la franc-maçonnerie"

      "Robespierre était il franc-maçon?Pierre-quader eklablog"

      Bon résumé de la Révolution à mon sens,même si l auteur minimise le rôle des francs-maçons comparativement à d autres sources, il établit la corrélation entre les père et grand père paternel de Robespierre,eux memes fr.maçons,et la devise liberté égalité fraternité ,très f.m.,que Robespierre fait apposer(sur des plastrons,sauf erreur)tout en
      constatant les similitudes entre Révolution et buts de la f.m.,
      Notons que du fait de la composition de l assemblée révolutionnaire,préparant le terrain au futur capitalisme et ceci au détriment des particularismes féodaux,il eut été douteux que le pauvre Baboeuf eut trouvé grâce même avant le Directoire.Hébert,défenseur des " bras nus",étant un précédent révélateur.
      Le débat reste ouvert,mais il y a tout de même de troublantes coïncidences entre le jacobinisme outré pratiqué et le nivellement des particularisme régionaux puis nationaux(les conquêtes)et aussi ce désir forcené d égalitarisme,qui,déjà profite à ce qu on peut considérer comme une oligarchie.
      L empire britannique sortira grandi de ces guerres et,ensuite,le meme capitalisme triomphera aux USA,qui prendront la releve britannique,du fait de l'affaiblissement de l Angleterre du fait des guerres.

      Le Directoire n z rien de paisible comparativement aux précédentes assemblées car il envoie crever les opposants par la déportation dans des terres lointaines,pas mieux que la guillotine en réalité.

      Supprimer
    12. Géo

      "Elie Arié franc-maçon"

      Ah mince,bon,OK,je ne vous dirai plus que la Révolution française a une nette origine maçonnique.
      Gardons le secret.Chuuuttt!
      Nous dirons que seuls les nobles l étaient.

      Supprimer
    13. Géo

      Révolution française:mai 1789-novembre 1799(18 brumaire,coup d État de Bonaparte)
      Mort de Baboeuf,guillotiné:(mai?)1797.

      Élie Arié@Géo: "...erreurs factuelles...Directoire,et non la Révolution,qui a exécuté Baboeuf..."

      On finirait par me faire douter de ma mémoire!
      Qu'était ce que le Directoire,sinon,comme j'écris plus haut,les memes bonhommes sans Robespierre,St Just,Couthon(ou Couton?) et leurs amis?
      les mêmes révolutionnaires désireux de consolider leurs acquis matériels?

      Supprimer
    14. Géo

      François Furet(cité par Élie)dans sa deuxième partie qu elle devient égalitaire...etc...

      Livre de F.Furet:
      "Le 9 thermidor n est pas la participation (Inexistante)oui,inexistante(cité),des masses qui disparaît (=révolution pas finie après le 9 thermidor)et pas si égalitaire pour le peuple,mais un processus de consolidation des acquis par les révolutionnaires."
      Pas trouvé que Furet démontre que dans sa deuxième partie la révolution devient égalitaire Mais elle reste élitiste,
      déjà quand,malgré la pression de Hébert,Robespierre se refuse à trop sanctionner les accapareurs de denrées pour satisfaire le peuple et que Danton s oppose catégoriquement à ces réquisitions demandées par Hébert.
      En étudiant les biographies des principaux révolutionnaires,je n ai pas eu ce sentiment de désir d égalité chez ceux qui dominaient,mais plutôt l'utilisation intéressée des masses,c est bien une caste,et l influence des philosophes des lumières (auxquelles adhérent les francs-maçons )qui régit les discours,avec cette idée de Rousseau sur l Homme bon perverti par la société et le projet d un homme nouveau et d une république universelle et égalitariste,dont le conséquence est de niveler tout le monde au meme régime sans tenir compte des spécificités propres à des nations ou des ethnies.
      C est cet égalitarisme repris par Ferry et compagnie qui a valu des rejets par des "indigenes"non pas de la France mais de la méthode egalitariste appliquée au réel,
      puisque l exemple de Liautey au Maroc prouve bien que la France était aimée,mais pas le jacobinisme et ses héritiers,et lui respectait les spécificités des clans.

      Révolution française pas socialiste...
      Ce que j ai voulu établir,c'est le lien entre les deux.
      F.Furet:"la nouvelle révolution socialiste devait accomplir la promesse de 89.Avec 1917,la Révolution française est devenue la mère d un événement réel.
      Produit de la rencontre entre le bolchevisme et le jacobinisme,le marxisme cherche à enraciner dans le propre du capitalisme le Tiers-Etat."

      C est cette même vision issue des révolutionnaires et des socialistes qui cause notre perte d influence à l étranger,quand nous sommes inaptes à concevoir les nuances locales et les intégrer dans notre politique,à cause de cette idéologie véhiculée par les révolutionnaires de 89 et aussi par les socialistes dogmatiques et,dans une plus large mesure,par les républicains même dits de "Droite".
      L antiracisme,les" droits de l Homme" tels que conçus ici,ne sont que des fruits de cet égalitarisme inadapté aux situations réelles.
      Le but n est pas de polémiquer,mais d essayer de faire apparaitre une trame commune qui continue à générer plus d entraves au autre chose.

      En tout cas,c est ce que j avais trouvé de par mes lectures.

      Supprimer
    15. Géo

      Du livre en question:
      "Youtube,Livre audio.la franc-maçonnerie et la Révolution française.Maurice Talmeyr"

      Où il est traité des illuminatis de Bavière(Weisshaupt)
      et...
      (A 40'de la lecture:composition de la FM à la veille de la Révolution,similitude avec les jacobins etc...)

      Très instructif et sérieusement documenté.

      Supprimer
  13. Il faudra voir si les drapeaux seront toujours là, dans 4 jours pour le 14 juillet !

    RépondreSupprimer
  14. Corto:je partage ta remarque,il me semble voir à La Rochelle fleurir ça et là des drapeaux tricolores chez des particuliers...Mais n'est ce pas l'artefact de l'Euro?
    Et puis,méfie toi,c'est très facile à récupérer : souviens toi de l'ode patriotico-républicaine de la Dinde du Poitou vantant le tricolore?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être faut-il rappeler que le patriotisme est une création de la Révolution française ?

      Supprimer
    2. @Gridou; c'est possiblement un artefact de l'Euro mais je n en avais jamais vu autant donc je me dis qu il y a sans doute un + ce coup-ci.

      Elie Arié: le patriotisme remonte à la révolution pour ceux qui le croient et par ceux qui l ont dévoyé, il remonte a bien plus longtemps selon moi, tout dépend ce que l on met derrière le mot

      Supprimer
    3. Même si le jacobinisme de la Révolution était la poursuite de la lutte de la royauté contre les féodalités, je ne pense pas que celle-ci puisse être assimilée au patriotisme de masse qu'a institué la Révolution ( "Allons enfants de la patrie", la levée en masse des soldats de l'an II, la création des départements pour casser les particularismes régionaux, etc.)

      Supprimer
    4. Géo

      @Elie Arie

      Ne pourrait on plutôt dire que le patriotisme a toujours existé mais que la Révolution l a utilisé pour essayer de répandre sa république universelle?
      La vraie création de la Révolution,à ce niveau,n est elle pas la conscription et la mobilisation générale?
      Avant,ce sont des armées de métier et l oeuvre des sergents recruteurs qui font les guerres et les effectifs sur les champs de bataille étaient bien plus modestes.
      Après la conscription,les boucheries croissent en horreur.
      Le patriotisme je le vois déjà dans toutes les actions héroïques pour défendre un pays,une terre,même avant que la Révolution n accapare le terme du fait des circonstances générées par elle même.
      Comment qualifier les actes de Jeanne d Arc,de Du Guesclin,de Vauban,les oeuvres de Richelieu,de Louis 11 et tant d autres si ce n est déjà la conscience claire d une terre commune,d un patrimoine et d un peuple aux racines communes dont il convient de protéger l identité?

      Doit on attendre la Révolution pour considérer que les gens morts pour défendre nos frontières et des valeurs,une terre commune,deviennent des patriotes et pas avant?
      N est ce pas la meme fibre qui les animait,au delà du régime politique en place?

      Supprimer
    5. Mais non, le sentiment national n'existait pas à l'époque de Jeanne d'arc; d'ailleurs, ce ne sont pas les Anglais qui l'ont brûlée, mais d'autres Français d'aujourd'hui, qui ne se sentaient (et n'étaient) absolument pas Français à l'époque (les Armagnacs ou les Bourguignons? Honte à moi, j'ai oublié et ai la flemme de vérifier...) Vous savez, l'abbé Cauchon, pas le Pig Bishop...

      Supprimer
    6. Géo

      @Elie Arié

      Les Bourguignons...et Louis 11 a eu maille à partir ultérieurement,mais le domaine propre au roi de France n avait pas encore des frontières qui portent jusqu'à la Bourgogne.
      Après ce sont des histoires de vassalité.

      C est vrai,ce que vous dites,sur l idée de nation et de patriotisme,Elie,mais néanmoins,cet amour de la terre de nos ancêtres et des valeurs spirituelles qu elle porte est bien antérieur aux mots"nation" et "patriotisme".
      Quand,par exemple,dans la foret de Teutoburg,les Germains occupés par les Romains écrasent les légions de Varus,n est ce pas la conscience de défendre leur " Heimat",leur chez-soi originel,qui les anime?la conscience d une identité commune aussi bien d ordre spirituel que matériel?
      Quand les marins de Drake se battent avec héroïsme pour défendre,à bord de leurs petits navires,l Angleterre contre les puissants galions de l Invincible Armada,n est ce pas aussi cette conscience de l existence de la terre des ancêtres où l on tire racines et force qui les soutient?

      Au delà des termes de nation,de patriotisme,(peut être bien trop réducteurs en fait?)il y a à mon sens une trame solide,tant spirituelle que matérielle,qui existe par delà l idée de nation,une source dans laquelle nous puisons notre force,cette trame invisible qui relie des gens et finit par en faire une nation ou une civilisation,à un niveau plus large.
      Et ne serait ce pas cette source spirituelle,que nous alimentons aussi à notre niveau,qui fixe les vraies frontières des nations...et des civilisations,dans une respiration qui en cause tantôt la dilatation,tantôt la rétractation?

      Pour Cauchon,je crois qu il en voulait à Jeanne car chassé de son château et de sa terre par ses succès militaires,mais je n ai plus la référence en tête.

      Supprimer
  15. Ce patriotisme-là n'est qu'un jeu manipulé.
    Mais il vaut mieux voir des gens se marrer et pavoiser après que "leur" équipe ait gagné que de les voir pavoiser après un attentat.
    Tout en sachant que dans les deux cas, ce "rapprochement patriotique" sert à faire monter le flan dans les soi-disant sondages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @lamouette: Si l équipe gagne - je me refuse d écrire si la France gagne - Pépère prendra sans doute quelques points, il y compte bien et fera en sorte que mais le bonhomme est tellement naze, carbonisé et démonétisé que ça ne durera pas. Remember après les attentats, il a pris une dizaine de points, reperdu un mois plus tard, depuis il est 11 ou 12 selon les instituts aujourd'hui

      Supprimer
  16. je suis comme toi Corto, je ne sais pas pourquoi mais c'est une réalité
    Mon idée c'est que cette équipe de France est" sympa" avec ses Griezman, Giroud, Pogba, Lioris, Sissoko ect... Pas sûr qu'avec des Benzema ,Anelka...... la ferveur serait la même.

    RépondreSupprimer
  17. La majorité des Portugais devenus Français depuis 2 ou 3 générations soutiennent l'équipe de foot du Portugal; c'est le foot qui fait le lien entre les Portugais émigrés devenus Français et ceux restés au Portugal. (et quoi d'autre le ferait ? Ni la religon ni la couleur de la peau, puisqu'elles sont les mêmes que celles des Français "de souche" plus anciene; et l'armée qui défile le 14 juillet, non, ça ne fait plus lien)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Elie Arié: notre gouvernante est portugaise, son mari aussi, ils vivent en France depuis une quarantaine d'années et elle, comme son quartier ( les Portugais vivent souvent regroupés ) me dit-elle soutiennent l' équipe de France. Elle me dit, je vis en France, mon cœur est portugais mais je soutiens l équipe du pays dans lequel je vis.

      " c'est le foot qui fait le lien entre les Portugais émigrés devenus Français et ceux restés au Portugal " peut être , peut être pas, une hypothèse pas une certitude. En tout cas pas chez ceux que je coonnais

      Supprimer
  18. Il y a quelque chose de bien puisque les gens sont capables de s'unir autour d'un évènement sportif dans ce cas mais derrière il y a aussi des choses pas très claires.

    Même si cela ne me gêne pas ( car ils rapportent à la France je l'espère beaucoup en terme financier) mais tout de même chaque jour touchera 300000 euros si la France gagne ( un peu moins si elle perd) .. comment se fait-il que Hollande qui n'aime pas la finance et tous ces ministres soient la pour les matches ... Comment se fait-il que la presse ne s'indigne pas alors qu'elle nous bassine autrement avec les primes des grands patrons
    En plus on vante la diversité et le vivre ensemble à travers ce foot mais au quotidien chaque jour un peu plus l'on constate une politique faite pour diviser le peuple et entretenir la lutte des classes..
    Une France unie? J'ai des doutes ..
    Une gauche au pouvoir et des médias qui utilisent cet évènement pour tenter de récupérer des voix. Tout cela sent assez mauvais je trouve même si par derrière cela fera du bien au moral des troupes derrière il y a un sérieux vide concernant notre pays pour se mobiliser pour des causes peut être plus nobles et plus utiles...réformer notre pays faire en sorte qu'il y ait moins de pauvres et plus de riches etc...
    Une France qui se mobilise pour faire la fête et jouer au foot mais pas tellement pour le reste ... voila mon sentiment ..

    Et puis derrière tout cela il me semble pour moi qu'il existe un signe supplémentaire que le peuple est très facilement conditionnable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Philz: les Français manipulables ? non pas possible , tu le crois ? :)
      Ceci dit, je pense qu il y a un peu plus que des gens se rassemblant derrire le foot et l équipe nationale, peut etre, c'est là aussi une autre hypothèse, que le rejet de la classe politique ( pour faire simple ) ainsi que le contexte engagent les gens a se regrouper derrière autre chose, le drapeau en l'occurence

      Supprimer
    2. Ce qui est triste, c'est de voir les politiques tenter de récupérer ce sentiment en assistant aux matches qui, en réalité, pour la plupart, les emmerdent.

      Seul De Gaulle était au-dessus de ça; il était de tradition que le président de la République assiste à la finale de la Coupe de France; il y est allé la première fois, mais, comme ça avait été match nul et qu'elle devait être rejouée le dimanche suivant (c'était comme ça à l'époque), il a jugé que c'était suffisant, a envoyé à sa place son ministre des sports, et n'y est plus jamais retourné.

      Supprimer
    3. @Elie Arié: moi si j'étais Président passionné de foot, je profiterais du truc pour aller au max de matches , que la fonction leur apporte au moins cela. Quant à Hollande et Sarko, tous les deux passionnés notoires, ils auraient tort de s en priver. Avce un bémol toutefois pour Hollande qui juste avant l Euro demandait a ses ministres de ne pas y aller, ils avaient du boulot dans leurs ministères ... mais ils y sont quasiment tous allés

      Supprimer
  19. Il n'y a quand même que le foot qui permette cela !

    Ecoutez d'abord la chanson "Avoir un bon copain", de 1930 :

    https://www.youtube.com/watch?v=Y0oHvWSKkIw

    Et, ensuite seulement, regardez cette photo qui l'illustre si bien :

    http://www.marianne.net/sites/default/files/styles/article/public/10852-100244375.jpg?itok=OXNXomsi

    (allergiques au second degré : s'abstenir !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et bien moi je colle celle-ci:

      https://pbs.twimg.com/media/Cm_tCijW8AA9RTF.jpg

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique