samedi 23 août 2014

Femen, seins nus, érotisme et pornographie...

Les Femen, choses assez curieuses, post-modernes, mi-humaines, mi-tarées, posent aujourd'hui sur tweeter et facebook une question de la plus haute importance: 

(Pourquoi doit-on censurer les tétons des femmes sur Facebook et pas ceux des hommes?)
Et me voilà, pour une fois, aller dans le sens de ces folledingues... Non, je déconne, bien sûr...

Pourquoi ne tolère-t-on pas de la même manière la vue d'un torse dénudé selon qu'il est mâle ou femelle ? Dieu que ces femmes sont cruches et ont un don pour se tromper de combat!

Elles placent le combat pour une égalité à tous crins là où il n'a pas lieu d'être. Ainsi pour elles, que Facebook censure une paire de nibards dénudés, c'est scandaleux alors qu'un homme torse nu passera sans problème le filtre. Certes, la chose peut paraître anecdotique et la position de Facebook ou de Twitter un brin vieillotte tant nous avons maintenant l'habitude de voir des nanas les seins à l'air. Mais à bien y réfléchir, ce n'est pas tout à fait le cas. En effet, si nous ne nous offusquons pas de voir des nanas seins nus sur les plages ou sur les pages des magazines, nous tolérons, hors cercles particuliers, beaucoup moins bien les seins nus dans des cadres restreints familiaux ou amicaux. Prenez l'exemple d'un barbecue estival entre amis plus ou moins proches, personne ne sera choqué de voir les hommes se mettre par grande chaleur torse nu alors qu'aucune femme n'osera faire pareil. Non seulement, elles n'oseraient pas mais il y a fort à parier que les hommes présents ne l'accepteraient pas. Pourquoi ?

Et bien tout simplement, c'est le spécialiste qui parle (smiley), parce que les seins (nus) d'une femme représentent bien plus que de simples appendices à qui l'on ferait prendre l'air de temps en temps. Les seins d'une femme, c'est en vrac: la sexualité, la féminité, la maturité, l'allaitement, l'enfant, la sensualité... bref, tout un ensemble de choses qui font d'eux quelque chose d'intime, bien plus que la poitrine d'un homme.

Dans l'anonymat d'une plage,là où il n'y a pas d'intimité, les seins à l'air passent, dans un cercle restreint d'amis réels ou virtuels, cela ne passe pas. C'est aussi simple que cela. Question d'intimité.

Par contre, si, et que Dieu m'en préserve, j'étais Femen, c'est à un autre combat que je me livrerais; d'ailleurs, je suis bien surpris que ces illuminées ou autres féministes n'y aient pas pensé, c'est celui de l'image de la femme dans les films, en particulier les films dits érotiques ou pornographiques. Tenez, savez-vous que l'on peut vous montrer une femme sous tous les angles, absolument tous, tant qu'il n'y aura pas de pénétration visible par un sexe d'homme, le film ne sera interdit qu'au moins de 16 ans. On peut vous filmer deux femmes, voire plusieurs femmes, jouer ensemble, y compris à des trucs pas très nets, dans le plus simple appareil, idem, interdit au moins de 16 ans. Par contre, dès qu'un sexe d'homme apparaît, qui plus est à la besogne, que ce soit avec un homme ou une femme, paf ! interdit au moins de 18 ans. ! Ainsi, si il y a bien un domaine où la femme demeure objet et bien inférieure aux hommes, c'est bien celui des films érotiques ou pornographiques. Et là curieusement, personne ne s'attaque à cette "dégradation" de l'image de la femme, pas même les Femen ! Telle chaîne de TV diffuse des films érotiques à heure de quasi grande écoute, et aucune féministe, timbrée ou pas, ne s'en émeut. Allez comprendre ... Ces abruties s'offusquent que l'on ne puisse se montrer seins nus sur Facebook au nom de l’égalité homme/femme et du droit à se montrer à tous comme on le souhaite mais des femmes, qui pour des raisons mercantiles, volontaires ou pas, exploitées ou consentantes, se fassent retourner dans tous les sens derrière une caméra, pas de problème, elles laissent faire et ne pipent mot.

A-t-on entendu une Alonso, une Belkacem, une Delaunay, une Haas ou une Macary partir en croisade contre les films pornos ou érotiques, non, pas que je sache, ou en tout cas pas de façon manifeste, elles en sont plutôt à nous  prôner qu'il faut "oser le clitoris" ou défendre la PMA et la GPA, là, aussi allez comprendre... N'y a-t-il pas en l'espèce une magnifique contradiction dont seules les féministes ont le secret ?

En quoi ces histoires de seins nus peuvent-elles intéresser l'homo de service ? De quoi je me mêle ? Et bien de tout comme d'habitude !

Folie passagère 2422.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

29 commentaires:

  1. Tu as oublié le complexe des femmes avec leur poitrine , trop petite , trop grosse , trop basse , trop haute etc etc , à New York ils ont résolu le problème ,se promener topless dans la rue, que l'on soit un homme ou une femme n'est en aucun cas interdit , mais comme tu l'as souligné il y a des films l'après midi qui ne sont même pas interdit au moins de 10 ans où les scènes d'amour sont torrides .
    Bécassine a -t-elle parlé de GPA, PMA , homosexualité , mariage pour tous dans son séjour au Maroc , il m'a semblé l'avoir aperçu la tête couverte et en jupe longue , bizarre pour une progressiste de l'amour .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: becassine a des indignations très sélectives: l égalité homme/femme, à fond en France mais jamais je ne l ai entendu défendre la cause des femmes en pays musulman. Etrange, non ?
      Quant aux américains, faudra qu ils m expliquent ce que cela leur apporté de permettre a tous de se ballader topless dans les rues, si ce n est selon moi a dénaturer l'intime.

      Supprimer
  2. "elles laissent faire et ne pipent mot."

    On m'a toujours dit qu'il était inconvenant (peut en cacher un autre) de parler la bouche pleine ;o)

    Jacques

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jacques: je me doutais bien que ce "pipent mot" stimulerait au moins un commentateur

      Supprimer
  3. L'occasion de se saisir du dossier était pourtant belle quand je ne sais plus quel politicaillon a sorti, même moi je l'ai entendu c'est dire, qu'il fréquentait youpopcorn...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Djefbernier: le politicaillon en question était Laurent Wauquiez. Et comme tu dis là aussi, personne n a bronché chez les féministes.

      Supprimer
  4. Pour ce "combat" des Folles pour l'égalité, je suis tout à fait en accord avec toi. On peut remarquer que le topless fait même de moins en moins d'adeptes sur les plages.
    En ce qui concerne le porno, je me souviens du temps béni que les moins de 50 ans ne peuvent pas connaître : celui où il fallait aller au cinéma pour voir du porno. Pas de DVD qui traînent à la maison, pas de sites que n'importe quel enfant peut consulter en loucedé, pas de films ou de séries hot à la télé sur lesquels ils peuvent tomber à n'importe quel moment de la journée.
    Pour voir du porno, il fallait assumer : faire la queue (!) au cinéma pour entrer devant tout le monde et sortir l'air digne comme si on venait de se taper la dernière Palme d'or de Cannes. Pas toujours facile pour une femme alors que les filles étaient bien plus libres sexuellement qu'aujourd'hui.
    Je suis toujours triste pour ces enfants auxquels on impose par manque de vigilance la sexualité des adultes, une sexualité brute, sans sentiments, où la femme est, comme tu le dis, utilisée comme un objet.
    Il y a 35/40 ans, les cours d'éducation sexuelle étaient très techniques. Il y avait des dessins, pas d'images. Pour ma part, j'ai vu un homme en érection pour la première fois à l'âge de 16 ans et j'avoue avoir été choquée par la dimension que pouvait pendre ce bout de chair informe qui pend lamentablement et se balance au gré de la marche d'un homme.
    Aussi, j"ai du mal à imaginer qu'elle aurait été ma réaction et ma sexualité future si j'avais vu des scènes de porno à l'âge de 10-12 ans. Les tournantes et autres viols ou agressions sexuelles par des gamins de moins de 15 ans n'a pas d'autre cause que la facilité d'accès à un univers qui ne devrait être réservé qu'à des esprits avertis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups ! Les tournantes N'ONT pas d'autre cause...

      Supprimer
    2. @Gilly: je crois que tout le problème est là: " ces enfants auxquels on impose par manque de vigilance la sexualité des adultes, une sexualité brute, sans sentiments ", j aimerais etre sur cependant qu'il ne s agit que d un manque de vigilance et non d une espèce d idéologie qui voudrait banaliser la sexualité sous couverts de motifs plus ou moins douteux, genre liberté, droit de faire ce que l on veut de son corps, etc...

      Supprimer
  5. Ben oui, mais elles trouveront quand même que le toubib est vicieux de les faire mettre torse nu pour leur glisser un coup de stétho (scope hein !) les mecs non, va comprendre Charles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Coach berny: Je crois qu avec ces femen, il n y a pas grand chose à comprendre si ce n est de pointer leurs contradiction

      Supprimer
  6. Une seule réponse

    https://www.youtube.com/watch?v=iOKiQFPNArQ

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: ah mais attention, je n ai rien contre tant que cela ne choque pas les autres! Quant à Pierre Perret, on attend toujours qu il se mette a poil !

      Supprimer
  7. L'exhibitionnisme des Femen qui exposent leurs seins est du même ordre que celui des islamistes qui exposent leurs barbes, leurs djellabahs et leurs femmes voilées: c'est de la provocation.
    Le porno, c'est un autre problème.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: Ouais, sauf que le leitmotiv de ces donzelles provocatrices c'est la défense des libertés des femmes, enfin c'est ce qu elles disent mais pas une pour s'en prendre au porno qui à mon sens est l avilissement parfait de la femme

      Supprimer
  8. Très bonne remarque Corto!
    En effet, on n'a jamais vu les cavalières blanches partir en croisade contre le porno.
    En revanche, on les vit plusieurs fois parader sur les plateaux de Canal afin de promouvoir la sainte Liberté, pilier de notre république progresseuse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pierre: Quelle liberté ? celle de se mettre seins à l air ! Tu parles, rien de nouveau , ce fut fait bien avant elles. Par contre la provocation poussée à ce point, rarement vu mais pourquoi finalement ? On ne sait même plsu trop pkoi elles se "battent"

      Supprimer
  9. Faire un parallèle entre les basses pitreries femen et les films porno et autres où les femmes sont salies au plus point est très bien vu, Corto : les femen, on ne sait pas ce qu'elles vendent, mais assurément pas une défense des femmes en général, puisqu'elles font tout pour avilir sa représentation, et ensuite parce qu'elles s'attaquent à la religion catholique, celle qui a le plus fait pour la vraie égalité (c'est à dire le respect de l'autre compte tenu de ses différences) entre hommes et femmes.
    Quant à la dénonciation par les vraies féministes (défendre les femmes maltraitées -que ce soit par les femen ou dans les films pornos ou par n'importe où) c'est comme la face cachée de l'iceberg anti-mariage-pour-tous : rendu invisible par le syndrome "revu-et-corrigé-par-le-pouvoir".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Geneviève Boyer: Effectivement et c'est ça qui est très paradoxal avec les Femen, elles disent lutter pour les femmes et les avilissent au plus haut point avec leurs provocations: Les voir a quatre pattes dans la rue pisser sur des portraits de je ne sais plus qui, ah oui, chapeau, l image de la femme, et encore, ce n est rien a coté de certaines vidéos qu elles ont tournées en Ukraine, vidéos que la décence et la bonne tenue de ce blog ne me permettent pas de linker. Marrant et curieux de voir d ailleurs que les féministes ( les vraies) ne dénoncent pas plus les actions des Femen.

      Supprimer
  10. Ce que je pense des féministes de 2014 ? Elles sont à la défense des femmes ce que les pédophiles sont à l'amour des enfants...

    RépondreSupprimer
  11. bonjour corto
    vous êtes rentré bien vite de vacances !

    bref, au sujet de ce billet , je vous dirai que le porno fait précisément parti de la drogue que dispense le système républicain pour ne pas voir la faillite qui crève les yeux
    donc pas touche au porno
    Par contre, pour des combats "de façade" eux sont les bien venus
    La république abreuve son peuple de combats de façade pendant que les vrais décisions sont prises sans en parler à personne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jlmespe: les circonstances veulent qu il m est difficile de prendre plus de 8 jours de vacances d affilée, alors je prends plusieurs fois 8 jours d ans l année !

      Le porno, en quelque sorte un nouvel opium ? Bah, possible par contre entièrement d accord avec les combats de façade

      Supprimer
  12. Tout cela est assez délicat à manipuler (je veux parler des concepts, bien sûr) et je me garderai bien d'émettre un quelconque avis sur le sujet, vu que j'ai toujours eu un faible pour les nichons.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  13. Et tout ça, mon cher Corto, pendant que nos ministres se battent comme des ânes qui ont peur qu'il n'y ait plus assez de foin dans la mangeoire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: ils sont pathétiques nos ministres, bêtes à manger du foin! J avais préparé un billet et paf ! la déclaration de 'l'entourage de Valls " comme quoi la ligne jaune avait été franchie l'a rendu caduque !

      Supprimer
  14. "Pourquoi ne tolère-t-on pas de la même manière la vue d'un torse dénudé selon qu'il est mâle ou femelle ?"

    J'aurais bien une réponse : les hommes et les femmes ne réagissent pas de la même manière à la nudité. Les hommes, les pauvres chéris, sont bien plus facilement excitables que les femmes et aussi bien plus agressifs. Par conséquent des femmes se promenant seins nus provoqueraient bien des réactions indésirables de la part de ces messieurs, alors que les femmes se contenteraient de jeter un regard de biais sur des hommes se promenant dépoitraillés, ou même trouveraient ça gênant.
    Mais j'ai bien conscience que de dire que les hommes et les femmes sont différents est une explication révolutionnaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @aristide: d'autre diraient que c'est une explication réactionnaire, non ? :)

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP