mercredi 6 août 2014

Casser du Sarkozy... un peu léger pour redresser le pays, non ?


Hummm, j'adore ! J'adore quand Sarkozy nous balance une carte postale, une interview, un petit cliché sur facebook ou sur twitter ! Aussitôt fait tous les antisarkozystes primaires montent au créneau: ça frétille, ça grince des dents, ça les énerve... Ils vous pondent quelques injures qu'ils crachent à la façon du vent que l'on n'a pas su retenir. Qu'ils soient de gauche ou du Front, les voilà montrer leur fébrilité et leur agacement !

Tenez Gilbert Collard, avocat de profession et donc plus que quiconque attaché à la présomption d’innocence, qui balance dans le poste de matin un truc du genre: qu'il ose se présenter avec toutes les casseroles qu'il traîne, c'est scandaleux ! Ah bon, comme si Sarko était coupable de tout. Et puis se présenter à quoi ? Rien n'est fait, rien n'est dit, tout est supposé. Sarko lâche trois mots à Valeurs Actuelles, trois mots qui ne disent rien, ou tout, et gnark-gnark, les voilà se jeter en meute sur le bonhomme. Prenez le député PS Rihan-Cypel, député et français de fraîche date, il n'a sans doute pas lu l'interview en question mais aussitôt, il se rue sur la première radio qui traîne pour nous dire avec la gouaille d'une poissonnière mal lunée: "Sarkozy nous joue un sketch qui commence à être pitoyable". Pitoyable ? A croire que le Rihan n'a jamais regardé Président, ni de près, ni de loin.

Les blogueurs de gouvernement, les chroniqueurs patentés, les pisse-copies à deux balles, ils y vont chacun de leur diarrhée anti-Sarko ! Les  idiots, ils ne se rendent même pas compte qu'à ne pas lui lâcher le maillot, c'est Sarko qui les fait exister. Sarko n'aurait pas donné cette nouvelle ITW dans VA, qu'aurait pu dire Rihan-Cypel ce matin ? Rien, nada, queue-de-chie, tout simplement parce qu'il vaudrait mieux, quand on est de gauche, la fermer en ce moment ! La mettre en sourdine.

Sarkozy, ça fait un peu plus de deux ans qu'il n'est plus président et ces andouilles de le remettre en selle, de tomber dans le panneau des journalistes qui n'hésitent même plus à publier une ITW dans laquelle rien n'est dit. Faut-il que le personnage leur fasse peur ! Vous me direz, ils peuvent parce que si ils comptent sur leur champion de 2012, les gauchistes font être gros jean comme devant en 2017, voire avant !

Et c'est peut-être bien cela - pas besoin d'être psy pour le voir - qui les emmerdent profondément: leurs champions (au pluriel vu la clique d'incompétents qui tournent autour de Président) sont nuls et ils le savent. Alors quand ils comparent, ils n'ont pas le choix: casser du Sarko pour éviter de se faire dessus en pensant au guignol qu'ils ont porté au Château. Casser du Sarko, à la pavlov, machinalement, pour ne pas avoir à constater et commenter le ridicule dans laquelle se vautre la Socialie depuis deux ans.

Normalement, quand on est aux manettes, on devrait n'avoir de cesse que de mettre en avant tout le bien que l'on (a) fait au pays et à ces concitoyens, non ? Et bien là, même ça, ils ne peuvent pas le faire !  Tout ce qui a été entrepris depuis deux ans est tellement sans effet sur la vie des Français - sur ce qui compte réellement pour eux - et du pays qu'ils n'ont quasiment rien à se mettre sous la dent pour défendre leur camp. Alors, que leur restent-ils pour qu'ils puissent justifier de leur statut de membre de la majorité ? Casser du Sarko !

Point c'est tout. Et reconnaissons-le, casser du Sarko, c'est plus que léger comme programme pour redresser la France, encore plus léger pour ce qui est de se mettre en avant dans les médias. 

Ce valant aussi pour quelques olibrius de droite...

Folie passagère 2410.

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

29 commentaires:

  1. AVIS ! Communiqué du PS à l instant: " La France est-elle condamnée à commenter les minauderies de Sarkozy ? " ... n'est-ce pas de la part du PS déjà commenter...

    RépondreSupprimer
  2. je sais pas si sarko va revenir, de toute facon je voterais pas pour lui, il a eu sa chance, il l a gachee tant pis pour lui, et il traine des casseroles qui ne passent pas : la libye, le traite europeen passe en force alors que le francais avaient vote contre, l adhesion a l otan, ses reformettes sur les 35 heures par exemple.
    que collard, l avocaillon qui a jamais rien gagne, la ramene c est pathetique, quand on connait le programme du fn repris sur celui du front de gauche
    quand a la gauche de gouvernement, j attend la faillite, il n y a plus que ca a attendre, ils sont tellement abrutis qu ils se rendent meme pas compte que l on fonce dans le mur a pleine vitesse, et s ils s en rendent compte, ils meritent juste une balle dans la tete, c est le chatiment pour les traitres.
    je lisais ce matin un billet de federbeush, disant que la limace ne finirait pas sa quinquina, j ai pensé ca un moment aussi, mais je pense qu il finira et se representera, toute sa vie il n a fait que des petits coups politiques, naviguait, mentit, trahit, c est une raclure de premiere, le communique pour virer trierwiller resume son etat d esprit, il n en a rien a foutre, il veut juste profiter, se prendre pour un grand. il suintait de bonheur quand il a ete recu en grande pompe par l autre incompétent americain, aux commemorations ca se voit qu il ne se sent plus. la il est en vacances a la lanterne, a nos frais bien sur, il se prend pour un roi.
    les reactions de gauche font penser a l urss, a cuba, a chavez, tout est la faute de l etranger, de l opposition, des patrons, ils font leur maximum mais on fait rien que leur mettre des batons dans les roues, ils déblatèrent beaucoup tout ce resume a ca, d ailleurs comme le chameau (ou le belier) qui lui blatere, ca fait du bruit ca mousse et ca pue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Kelevra: pour ce qui est de Sarkozy, on est d accord pour dire qu il a fait des conneries. Mais, ça fait deux ans qu il n est plus là, et pour l analyse, je trouve que tu vas un peu vite en besogne mais passons. Les socialos qui nous promettaient le changement nous ont amené quoi ? Rien ! et n ont plus a les entendre que de taper sur Sarko comme argument ou pour animer le "débat". Autant dire que je me marre ! Si encore ils avaient des résultats à mettre en avant mais rien ! Au début ce sarkobashing m énervait, maintenant je trouve cela tout autant pitoyable que risible de la part de cette bande de pieds nickelés.

      Supprimer
    2. Comme l'avait dit un journaliste politique, il fera son retour, mais avec des jeunes comme Bruno Lemaire.

      Supprimer
  3. Le choix de tes photos en fin de billet est toujours parfait. Celle de Hollznde qui donne l'impression de s'enfoncer dans le sol m'amuse énormément.
    Une chose qui me réjouit, du moins partiellement, c'est la probable affiche droite-droite de 2017. Que cette gauche décadente se casse!! Oust! Du vent!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pierre: A ce jour, on se dirige tout droit vers une affiche Sarko - Le pen au second tour de 2017, c'est évident et hollande pourra tout faire, si la croissance, une vraie croissance, ne revient pas, il est cuit !

      Supprimer
    2. Je te mets 10 billets que Valls est persuadé de pouvoir tirer son épingle du jeu.
      -la France ne veut pas de Hollande? Alors ils veulent de moi!

      Imagine l'affiche, Valls-Sarko....

      Supprimer
  4. Rihan-Cypel et Galut les Dupont et Dupond du PS ont ts les deux réagit au 1/4 de tour,j'imagine qu'ils vont faire le tour des plateaux télé ces deux petites merdes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @zen aztec: ces deux là sont d une arrogance impossible encore que Galut semble moins creux que Rihan Cypel qui lui est la vacuité incarnée

      Supprimer
    2. @zen aztec: Correction, je viens de lire du Galut, il est aussi creux que Rihan !

      Supprimer
    3. La gifle que vient de prendre le résident provisoire du palais par Merkel va certainement provoquer certaines réactions de la part de ces décérébrés.

      Bernard de Thailande

      Supprimer
    4. @berbard: salut toi !, il s est encore pris un vent, pauvre Président, rien ne va plus pour lui. Mais pire encore, c'est qu en plus, on le renvoie dans ses 22 sans ménagement, à la Merkel !

      Supprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  6. J'avais remarqué que sur BFMtv du week end, les infos sont annoncées en NonStop ce qui fait NS: les initiales abhorrées. Et ce qui était marrant, c'est le sujet qui a suivi : Nicolas Sarkosy ! Bref, il faut bien sourire un peu, les occasions se font rares ou alors on rit...jaune. Et l'air de rien, BFM lui fait de la pub...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Idel: le sujet est vendeur pour les médias et sujet de rage chez les gauchos !

      Supprimer
  7. Il reste encore 2 ans et demi avant la bagarre des nominés à la présidence , Sarko , humm !, j'ai la vague idée qu'il ne se représentera pas à moins d'être sûre d'approcher les 58-60% , pour les autres droite-gauche ce sera à celui qui rasera gratis le plus longtemps , avec toutes les promesses qui vont avec . Je suis impatient d'entendre sa Majesté Pervers-Pépère nous expliquer que sans Sarko avant lui il aurait réussi son pari et qu'avec 5 ans de plus il y arrivera , ouaf ouaf !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @claude Henri: Pépére, il est cuit sauf a un revirement de croissance plus que significatif ! alors en 2017, si Sarko se présente, il sera réélu avec au minimum 65% si il est face à la Le Pen ! On parie ?

      Supprimer
  8. Il faut entretenir la haine de Sarko, les électeurs ont la mémoire si courte....il ne faut pas qu'ils oublient combien la vie était difficile et comment en 2012, on est enfin passé de l'ombre à la lumière ! comment un homme qui n'a plus aucun mandat peut-il, à ce point, provoquer de telles réactions dés qu'il ouvre la bouche ? L'autre pignouf et sa bande de bouffons s'est retrouvé aux manettes, en partie, grâce à cet anti-sarko qui a sévi sans mollir pendant les 5 ans de son mandat, l'habitude continue...ils n'ont que ça, les pauvres...ils sont orphelins de leurs rêves et ils se rendent bien compte que leur pur sang n'est qu'un bourricot qui ne gagnera jamais une course. Ce qui est curieux, c'est que la haine engendrée par leur déception se retourne invariablement contre Sarko et non pas contre celui qui les a déçus. Est-ce parce que ça les obligerait, de façon douloureuse, à remettre en question leur choix ? Le couplet anti-Sarko est surement plus confortable, et celui-là, ils le connaissent par coeur, la mélodie est simple ( voire simpliste...) et les mots viennent tout seuls...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: " et non pas contre celui qui les a déçus. Est-ce parce que ça les obligerait, de façon douloureuse, à remettre en question leur choix ? " Rien a ajouetre, pour moi c'est exactement ça !

      Supprimer
  9. C'est vrai que sans Sarko, la gauche n'a pas grand chose à dire. Mais Sarko, qu'a-t-il a dire? Il n'est même pas candidat. Et son programme? Faire comme il faisait avec les mêmes charlots qui l'ont soutenu? Non merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: Et pourquoi Sarko devrait-il avoir maintenant un programme ? Rien ne presse pour lui, c'est le seul pour qui le temps n est pas compté. Et qui dit qu il;n en a pas un ? Si tel était le cas, aucun interêt pour lui a le développer maintenant.

      Supprimer
    2. Et pourquoi donc les Français ne devraient pas être informés s'il a un programme? Il a peur qu'on le copie avant 2017? Pourquoi pas, s'il est bon? L'intérêt des Français passe avant la tactique électorale.
      Il craint qu'on le critique? Là encore, pourquoi pas? ça s'appelle le débat démocratique.

      Supprimer
    3. Je me demande, de manière plus générale, s'il sera sur une ligne centriste, ou sur une ligne ferme, car en face de lui il aura Narine.
      Ceci dit les gens ne se feront pas avoir comme en 2012, ils ont ouvert les yeux sur le fascisme socialiste, et ça c'est bon pour Sarko. Son propos ne sera pas parasité par la propagande des réseaux gauchistes. Plus personne, à part quelques exceptions, ne tombera dans le panneau. S'il joue la carte du mondialisme, il sera progressiste, et alors le discours sera inaudible.

      Supprimer
  10. Tout ce cirque médiatico-politique est, en effet, lamentable et consternant, ce pays est en train de
    s'effondrer peu à peu sous le poids de la dette et de l'immigration, il a besoin d'un traitement de choc
    comme il n'en a pas connu, même en 58 et nos politicards jouent à cache-cache, à cache-tampon et
    à colin-maillard, en croyant amuser la galerie.
    Aucun doute : nous sommes bel et bien foutus.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: le traitement de choc, des gens comme toi et moi en sommes convaincus. Quid des Français ?

      Supprimer
  11. Nicolas Sarkozy a perdu les élections présidentielles le 6 mai 2012, mon cher Corto.
    Depuis rien, ni personne a pu empêcher qu'il reste LE centre de la vie politique française. C'est amusant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne:au début, c est vrai, cet antisarkozysme m énervait maintenant il me fait rigoler tant il est ridicule.

      Supprimer
  12. meme chose que certains, Sarko, peut revenir, je ne revoterai plus pour lui !

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique