lundi 4 août 2014

Je prie Angela Merkel de bien vouloir nous excuser, Hollande a encore foiré...


A peine avait-il fini de faire guili-guili avec le président allemand que le notre accordait une interview au journal Le Monde pour faire la leçon à... l'Allemagne ! 

Étrange d'ailleurs pour un président de tous les Français que d'accorder une interview à un journal qui réserve celle-ci à ses seuls abonnés, mais bon, si tel est son bon vouloir, n'est-ce pas... Nous nous contenterons donc des extraits publiés ça et là par ceux qui sont encore assez fous pour s'abonner au Monde ou par les confrères journaleux sans doute un peu jaloux des accointances présidentielles de Président avec le quotidien du soir !

Amusant de voir comment deux quotidiens concurrents titrent sur cette interview. Pour Le Monde, ce sont "les doléances de François Hollande à Angela Merkel", pour Le Parisien, c'est: "Croissance: Hollande fait la leçon à l'Allemagne". Comme si celle-ci avait quelques leçons à recevoir... Et effectivement, saluons tout de même la prudence du Monde: en ce qui concerne la France, tout juste pouvons-nous exprimer quelques doléances...

Alors que dit Président ?

Tout d'abord et à croire qu'il a lu mon précédent billet que si les Français jugent toute cette série de commémorations excessive, peu importe, il faut assumer et "dépasser le stade des histoires nationales pour élaborer une histoire commune". Z'avez compris ? Silence dans les rangs, Président nous façonne une histoire commune avec des gens, entre autres les Allemands, qui sont tout ce que l'on veut de bien, sauf nos amis; tout juste des partenaires économiques et, parfois, politiques. Ni plus, ni moins.

Là où cela devient plus drôle, ou idiot, c'est quand il dit: " La France a toutes les raisons de souhaiter une Allemagne plus présente sur la scène mondiale. Nous n'avons pas vocation à agir seuls. Je suis favorable à un partage de la responsabilité, sur le plan politique, militaire et budgétaire." Pourquoi drôle ou stupide ? Parce que depuis deux ans qu'il trône président n'a eu de cesse d'agir seul, comme au Mali ou en Centrafrique, alors que nous n'en avons pas les moyens. Sur le plan politique et économique ? Le voilà solliciter l'aide d'un pays à qui tout réussi lorsque depuis deux ans, il va d'échec en échec. Alors d'aucuns trouveront qu'il est fort de café de demander un partage des responsabilités lorsque l'on est soi même le président d'un pacte du même nom dont on se sait même plus s'il est enclenché ou pas; pas Président ! Et puis, partager les responsabilités n'implique-t-il pas que l'on ai prouvé au préalable qu'on avait été capable de prendre ses propres responsabilités? Hors la France, face à la crise, depuis deux ans, n 'a pas été foutu de mettre en place les vraies réformes que les Allemands ont eux fini de digérer depuis longtemps.

Et le voilà pour poursuivre de demander à l'Allemagne qu'elle partage les fruits de sa croissance. Président attend de l'Allemagne «un soutien plus ferme à la croissance», ajoutant que «ses excédents commerciaux et sa situation financière lui permettent d'investir davantage. C'est le meilleur service que l'Allemagne peut rendre à la France et à l'Europe." Un peu gonflé de la part d'un gars qui n'a pas donné le moindre signe probant quant à ses capacités à ramener un brin de croissance dans son propre pays et qui se permet de surcroît de réviser sans cesse les engagements de croissance et de réduction des déficits pris avec... l'Allemagne et l'Europe ! On croit rêver quand Angela doit elle se marrer et se dire que Président ne manque pas d'air !

Il est normal de demander à un partenaire qu'il vous aide, vous finance, vous seconde et vous accompagne dans votre développement - c'est ce que l'on fait quand on va voir un banquier - encore faut-il que celui-ci ait confiance en vous et que vous lui ayez apporté les éléments prouvant que vous êtes digne de confiance. Le problème avec Hollande, c'est que depuis son élection, à aucun moment, il n'a été capable de cela; pis quand il a compris il y a quelques temps qu'il n'aurait pas l'oreille d'Angela, provocateur, il a été chercher des alliances avec des pays aux économies tout aussi foireuse que la notre !

L'Allemagne, "notre amie", ne demande sans doute pas mieux que d'aider  encore et encore la France et l'Europe mais elle ne le fera que si elle sait pouvoir compter sur un retour sur investissement positif. Les Allemands ont ce que l'on qualifierait sans doute en Socialie de défaut, ils ne rasent pas gratis ! Alors Pépère avant de demander quoique ce soit à l"Allemagne devrait commencer par nous montrer à tous de quelle manière "son amie" et l'Europe peuvent à nouveau lui faire confiance. Si tant est que la chose soit possible.

En attendant, je prie Angela de bien vouloir nous excuser pour les déclarations un brin décalées de Président, il ne sait plus trop ce qu'il dit.... 

Espérons qu'elle veuille bien les accepter...

Folie passagère 2407.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

28 commentaires:

  1. Toujours aussi drôle Pervers-Pépère , les Allemands une petite croissance de 2% je crois et la France 0.5 , il a de quoi être en colère , c'est pas bien de gagner sans partager .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: au mieux la France finira 2014 à 0,7% quant au déficit, il a promis 3,7 (après avoir promis les 3% pendant sa campagne) et on va finir a priori à 4% voire 4,4% et monsieur fait la leçon ?

      Supprimer
  2. Il demande à l'Allemagne d'investir. Tant qu'à tendre la sébile, il aurait dû préciser "investir en France".
    Sacré Pépère!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: il demande, il demande mais il n a rien a demander il a juste a faire ses preuves et à prier le bon dieu pour pas que le ciel lui tombe sur la tête. Il nous joue la rôle du cancre qui demande des comptes au premier de la calsse !

      Supprimer
  3. si j'ai bien compris, mon cher Corto, Hollande appelle les Allemands au secours parce que comme prévu la France ne pourra pas faire face à ses obligations économiques face à l'EU.
    Et si Angela refuse, on fait quoi ? On leur déclare la guerre ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Marianne: Gonflé tout de même de sa part ! alors que nous sommes déjà sous " surveillance renforcée " de Bruxelles, monsieur se permet de tancer l Allemagne de ne pas jouer assez européen et français .
      A ce propos qui aujourd'hui est capable de nous dire ce que sont devenus les 120 milliards "pour la croissance" qu il avait soi disant obtenu de Bruxelles en échange de sa ratification du TSCG ? Personne !

      Supprimer
    2. les 120 milliards c etait deja prevu par sarko et angela 3 ans avant, c est toujours la meme chose qui tourne en rond, il faut relativiser le pib de l europe c est 12800 milliards, 120 milliards ca fait 0.9% pas de quoi relancer grand chose

      Supprimer
    3. @kelevra: pas de quoi relancer la chose, peut-etre, sauf que hollande s était fort d obtenir cela en échange de sa promesse trahie de renégocié le TSCG... Sauf que ces 120 milliards, personne est foutu de dire où ils ont été affectés ( s'ils l'ont été été)

      Supprimer
  4. De tout temps, pendant que l'Allemagne armait (militairement), la France désarmait - principalement avant la guerre 39/45 - et l'on retrouve ce constat du seul point de vue économique: nous sommes en croissance-négative ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @blh: Nous sommes en croissance négative ... Oui mais chut, faut pas le dire puisque Président et sa clique nous font croire que l on va faire, royal au bar, 0,7%

      Supprimer
  5. Si vous avez envie de voir une Angela Merkel jeune et à poil, c'est ici:
    http://waldoblog05.canalblog.com/archives/2014/07/29/30329484.html#comments

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Facile....Challenge:trouves'en une d' aujourd'hui

      Supprimer
    2. @Orage: la photo est connue et donne une idée de la relation coincée que nous avons avec la nudité en France par rapport aux pays saxon et nordiques

      Supprimer
    3. ah bon, la france est pourtant le premier pays du monde pour les plages et camps naturiste et les femmes topless dans les plages "normales" Chez nous, le teton de sophie marceau n'a scandalisé personne mais ce n'est pas la meme histoire pour le téton de la soeur jackson

      Supprimer
    4. @andy: oui pr le naturisme et les topless mais ça reste tout de même limité comparé aux allemands qui en sont maintenant à reserver des espaces en ville aux naturistes comme à Berlin

      Supprimer
  6. Devise de la hollandie: " Allemagne donne moi ton pognon, je te le depenserais", signé Moi Président!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne trouve pas ça très chouette votre manière de vous moquer de Altruiste 1er. J'en réfère de suite à une association des droits de l'homme.

      Supprimer
  7. elle est ou d ailleurs angela? aux commemorations on l a pas vu, on a vu un vieux se faire lechouiller par ce qui nous sert de president, mais point d angela, elle a bien compris que commemorer c etait se rabaisser face a une france qui pete plus haut que son cul. apres les mamours baveux, hollande rappelle aux boches qu il va falloir allonger la monnaie, le ridicule ne tue plus c est bien dommage, ca nous aurait débarrasser du flan.
    cette annee l allemagne est a l equilibre budgetaire, la france prevu -3%, puis -3.7%, puis -4% ca va tourner entre 4 et 4.5% pour une croissance officielle de 0.5% soyons beau joueur en realite en recession, l inflation reelle est plus pres de 5% que de 1%, on est donc en recession de 3.5%.
    voila les economies qu il faudrait faire pour etre au niveau de l allemagne, ca pique les yeux : a population egale, l allemagne a 40% de fonctionnaire en moins que la france!!!, si on veut que les entreprises francaises est le meme taux de marge que les allemands, soit pres de 15% de plus ca represente 140 milliards d euros, pour revenir a l equilibre 80 milliards de deficit plus 140 milliards de marges ca fait deja 220 milliards a trouver, sans parler des impots des particuliers : les allemands ne payent pas de taxes foncieres, en gros 30 milliards en france, 220+30=250, il faut trouver 250 milliards juste pour etre a peu pres au niveau de l allemagne sans entrer dans le detail, alors le pacte de mes genoux de 50 milliards dont on ne connait toujours pas la teneur car c est une vaste fumisterie socaliste, laissez moi rire. ca fait rire aussi les allemands.
    au fait vous cherchez angela, cherchez pas elle discute avec poutine, elle a bien compris que l avenir etait a l est, de moscou a pekin, il est la le commerce, pas entre strasbourg et brest, d un cote elle nous la joue les sanctions contre la russie mais de l autre elle nous enfume, l allemagne est en negociation pour integrer la nouvelle banque mondiale creee par la russie la chine le bresil l inde et l afrique du sud (les fameux brics). regarder l argentine, c est le futur de la france.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Kelevra: d accord sur tout avec tout de même un bémol. Quand on parle de la fonction publique en Allemagne comparée à la notre, il faut etre sur d intégrer celle des lânder, je ne suis pas sur que tes 40% de fonctionnaires la prenne en compte. Peux tu confirmer ou infirmer ?

      Supprimer
    2. article de atlantico http://www.atlantico.fr/decryptage/et-chiffres-tomberent-toujours-plus-fonctionnaires-en-france-comparaison-dans-detail-avec-que-font-nos-voisins-europeens-nicolas-1052936.html

      En France, il y a 90 fonctionnaires pour 1000 habitants alors qu’il y en a seulement 50 pour 1000 en Allemagne

      Supprimer
    3. @Kelevra
      Superbes statistiques qui ne disent rien.
      En Allemagne, l'école commence bien plus tardivement qu'en France... est ce bien, est ce mal ? je ne sais pas... à vous de voir si vous voulez ou pas une société où les femmes restent à la maison, garder les gosses ou si vous voulez une natalité de 1.4 enfant par femme. Et donc pour scolariser les enfants à 3 ans, il faut des fonctionnaires (ou payer des garderies privées). Mais bon, dans les deux cas, il faut payer. Mais c'est vrai que vous préférez surement une garde maternelle privée avec des salariées nigérianes qui acceptent des salaires de 600 euros par mois... c'est plus économique que des françaises qui font chier à réclamer de bons salaires et des avantages sociaux. Il faut être compétitif ! Moi même quand j'avais ma SSII, je préférais les ingénieurs marocains, ils étaient payés moins, bossaient pareil et ne demandaient pas de mutuelles, de chèques repas et faisaient pas chier.

      Bref, vous comptez les fonctionnaires mais avec des niveaux de service inégaux.

      Si vous faites ramasser vos poubelles par Veolia, c'est privé donc c'est bien. Si vous faites ramasser vos ordures par une régie municipale, c'est mal. Bon, peut être, je n'ai pas d'avis sur la question, mais avec un système vous comptabilisez des fonctionnaires, pas dans l'autre. Et pourtant, le besoin à satisfaire est le même : ramasser vos poubelles.


      Supprimer
    4. vous racontez n importe quoi, vous croyez peut etre qu en allemagne les poubelles ne sont pas ramassees, que les ecoliers n ont pas de profs ou de garderies privees ou publics, que les gens ne sont pas soignes (2.5 infirmieres par malade en france , 1.4 en allemagne), le role de l etat devrait se limiter a ses missions regaliennes, tout le reste le prive le fait mieux est moins cher, il suffit d aller a marseille ou les ramasseurs des ordures pratiquent le fini-parti, et donc travaillent a peine 2 heures par jour, on voit la proprete de marseille qd evidemment ils ne sont pas en greve pour leurs conditions de travail.
      j ai pas envie de donner mes enfants a garder a une nigerianne sous developpee meme si ca coute pas cher, j emploie pas de marocains parce qu ils coutent pas cher et soit disant font le meme travail qu un ingenieur forme en france ou en allemagne.
      quand les depenses de l etat represente 57% du pib, c est que le pays va mal et c est en france

      Supprimer
  8. Ah, ces socialos "donne-moi ta montre, je te donnerai l'heure", "partage avec les incapables le fruit de tes efforts" ! Un partenariat, c'est un échange et, dans l'état actuel, je ne vois pas trop ce que la France peut apporter de positif à l'Allemagne....
    Ce type, incapable notoire, qui exige un changement de comportement des autres, on croit rêver !
    Elle pourrait lui répondre "Aide-toi, Merckel t'aidera" ! la diplomatie l'empêchera sans doute d'être aussi directe ( quoi que...), pourtant ça serait bien de le faire redescendre sur terre et de lui mettre le nez dans son pipi...
    Il ne ne nous épargnera rien....à tout ce qui tue la France, il faut ajouter la honte...
    Quant à publier cet entretien aux seuls abonnés du monde...sans doute le dernier groupuscule de soutien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: je crois que son discours est dans la droite ligne de celui de Valls lors du dernier conseil des ministres:bien plus destiné à préparer les Français a une rentrée très très chaude, parce que quand les chiffres 2eme trimestre et les prévisions affinées pour l année complète vont sortir sur la 2eme quinzaine d août, ça va être terrible. Et dans ce cas, quoi de mieux que de trouver un échappatoire, en l occurrence l Allemagne, pour masquer ses propres lacunes ?

      Supprimer
  9. La grosse erreur de hollande, c'est qu'il croit aux cycles de Kondratieff et donc il a imaginé qu'après une phase de crise, il aurait automatiquement, une phase de croissance. Du coup, il est arrivé au pouvoir un peu confiant, en pensant que ça allait décoller par magie et sans avoir compris que le précédent gouvernement lui avait laissé le pays dans un état lamentable (déficit public entre 7 et 8%, signatures de PPP qui comme par hasard, débutent après 2012, sans parler des entreprises publiques chargées de faire vivre les copains comme France TV avec Bastien Millot).

    Ensuite, en France, la région parisienne (riche) transfert une partie de sa richesse aux régions, plus modestes (Creuse, Marne, Corrèze), ça ne choque personne ou presque, on trouve même normal de vouloir rééquilibrer le pays même si ça ne fonctionne pas très bien puisque la RP gagne des habitants alors que les campagnes se désertent. Mais bon, ça semble normal d'aider les régions les plus pauvres.
    En France, le corrézien pauvre peut monter trouver un taf à la capitale, mais il ira rarement (sauf les plus éduqués) à Berlin, pour la simple raison qu'on ne parle pas la même langue.
    Donc, il faut bien des transferts entre pays si on veut équilibrer l'europe et que ça fonctionne. On aide bien les nouveaux entrants, et à un moment, le peuple français va dire "stop, on s'en tape des roumains, des slovènes", qu'ils crèvent. (et ça a déjà commencé puisque le FN arrive en tête aux européennes).
    Après, si le but de l'europe est un système non coopératif, il faut l'annoncer clairement et arrêter de nous vendre du rêve avec des traites de Lisbonne qui dans ses déclarations d'intention parlent d'une Europe sociale et solidaire. Il faut annoncer la couleur et nous dire clairement que le but est des jobs à 600 euros pour être compétitif.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. <600 euros pour être compétitif, c'est ça le but et un libéral vous le confirmera sans problème. Sauf qu'un politique avant qu'il vienne le dire, de l'eau coulera sous les ponts.

      Nina

      Supprimer
    2. un liberal vous dira jamais qu il faut payer les gens avec des cacahuetes, vous ne connaissez rien au liberalisme, un liberal est pour la liberte et le droit de propriete, le respect des contrats. en suisse pays bien plus liberal que la france , c est pas dur de l etre, vous n avez pas de salaire a 600 francs suisses, les salaires sont bcp bcp plus eleves et ils ont un taux de chomage de moins de 3%, ah oui le code du travail en suisse c est 30 pages en france 3500 pages. est ce que les suisses sont exploites?

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique