jeudi 7 août 2014

Ça y est: La Russie nous déclare la guerre !


J'ai lu ce texte d'un blogueur qui se fait appeler Gauche de Combat. C'est vraiment de la bonne ! Et comme à sa lecture, j'ai beaucoup ri, j'ai voulu vous le faire partager. C'est simpliste simple, drôle, pas du tout objectif, très mal bien écrit et savoureux de la part d'un extrême-gauchiste. Ne vous arrêtez pas au titre qui pourrait vous mettre les foies, lisez et régalez-vous:

" La Russie nous déclare la guerre !:

L’information du jour, la plus capitale à mon sens, que je voulais développer ici, c’ est bien sûr cette décision brutale, annoncée par le premier ministre de Russie, Dmitri Medvedev, de décréter une « interdiction totale » sur la plupart des produits alimentaires en provenance de l’Union européenne, des Etats-Unis, de l’Australie, du Canada et de la Norvège. Cette décision est une réponse (dont on peut observer qu’elle monte d’un cran…) aux sanctions décidées par les Etats-Unis et l’Europe, à propos du conflit ukrainien (éclipsé médiatiquement pour un temps par un autre, israélo-palestiniencelui-là) : 

Le crash du vol MH 17 dans l’est de l’Ukraine a joué un rôle déclencheur dans l’exaspération de Washington et de Bruxelles à l’encontre de la Russie, « qui refuse de reconnaître que l’Ukraine peut suivre sa propre voie », selon les mots de Barack Obama. Face à un Vladimir Poutine sourd à leurs injonctions, les menaces ont été mises à exécution le 29 juillet. 

Bien que je ne sache pas encore quelles seront les conséquences concrètes de cette décision russe sur l’économie de notre pays ¹, et sur celles de nos voisins européens, dont je conçois qu’elle peut inquiéter, je pense pourtant qu‘il était important qu’une volonté internationale s’oppose fermement à la logique d’expansionnisme dangereux des dirigeants russes. je considère d’ailleurs que cette décision de leur part ne fait que confirmer ce que je pense depuis longtemps de leur état d’esprit particulièrement belliqueux. Cette nouvelle escalade m’apparait donc logiquement comme une véritable déclaration de guerre, ne fut-elle qu’économique pour l’instant. . Bien sûr, des âmes qui se sentiront probablement mieux nées que moi ou plus autorisées à en juger pourront toujours me rétorquer que ce ne sont pas eux qui ont commencé… Mais cela ne ferait que signer leur degré de maturité. Et c’est ainsi que les guerres, bien réelles celles-là, commencent… Servant quels intérêts ? Certainement pas ceux des peuples directement concernés. 

Pour mémoire, je rappelle en outre que le positionnement très belliciste et belliqueux des dirigeants russes s’était déjà manifesté à l’occasion de l’annexion de force de la Crimée, ainsi que du conflit ukrainien, qui a valu à l’Europe et aux États-Unis cette décision.Cela n’a malheureusement pas empêché au passage notre pays d’accueillir le dictateur russe avec des honneurs qu’il ne mérite franchement pas. On voit à présent que cela n’a d’ailleurs rien changé à la suite des événement (...)"

Alors, vous avez aimé ? Attention, la lecture de certains commentaires laissés sur son billet pourrait finir de vous achever.

Sur ce bonne soirée, même en Socialie.

Folie passagère 2413.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

35 commentaires:

  1. Avec son embargo sur les fruits et légumes, Poutine met en danger la paix universelle, l'économie mondiale et réchauffe un climat déjà tendu avec l'annexion d'une contrée réputée pour son excellent champagne, la Crimée. Tous aux abris anti-nucléaires !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @beret Vert: comme toi, à lire le camarade Gauche de Combat, je crois que la fin du monde est proche ! :)

      Supprimer
  2. Donc d'après ce monsieur, nous serions en guerre, mon cher Corto !
    Mais une question me turlupine : qui va la faire, cette guerre contre les Russes belliqueux et bellicistes ?
    Les blogueurs de gauche ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Ben faut croire que oui ! En tout cas, ça vaut le coup de les lire pour voir comment ces gens là sont formatés. Et puis, lire un gars d extrême gauche reprendre les mots d Obama pour défendre son point de vue, moi, j avoues que ça me rassure sur les facultés mentales de ces gens là ! :).

      Supprimer
  3. bonsoir corto
    plus je lis le blog " les-crises" : plus je deviens " pro" Poutine.
    nous sommes totalement désinformés, et heureusement que Poutine reste " calme" ( il nous a évité une guerre en syrie, alors que tout le monde voulait y aller, sans preuves tangibles... j'avais halluciné à l'époque )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anne: le blog de Berruyer commence a émerger, il était temps. Il ne s agit pas de devenir pro Poutine mais de savoir faire la part des choses et surtout ne pas prendre pour argent comptant, comme le fait ici notre blogueur d extreme gauche, tout ce que le "mainstream" nous raconte. Moi,je n oublies pas que sur Maïdan, les premiers a avoir "stimuler " les pro UE, ce sont... les américains, quitte a ce que ces derniers pactisent avec des neo nazis.

      Supprimer
  4. La Russie me semble très prudente ; sa réaction pourrait être beaucoup plus dure. Elle pourrait alors forcer l'Europe à adopter une autre ligne qu'US. Peut-être que la diplomatie tourne en fond, mais j'ai peur que cela dure longtemps tant le conformisme semble de mise en Europe à propos de la Russie.
    Poutine ou pas, l'Europe se trompe en espérant le retour d'une situation à la sauce eltsinienne... Le pays est redevenue patriotique et ces citoyens avec !

    Amike

    Note: les US ne sont pas mal en matière de brutalité guerrière :
    - Obama affirme que la Russie ne fait "rien", au sens propre du terme ! (interview dans the Economist) Soit une sorte de territoire vierge à civiliser !!! (Far East?)
    - Et le Senat vote une loi provocatrice de quasi préparation à la guerre (S.2277).
    Allonzenfants...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Amike: Ce qui me sidère, c'est d une part l absence de réflexion du blogueur et son parti pris partial - mais comment s en étonner avec le bourrage de crane - et d autre part de voir comment nos dirigeants européens (hors Merkel) sont incapables quant il s agit de la Russie d avoir leur propre politique et de se laisser mener par les USA .
      Au derniers sondages , Poutine aurait une cote de popularité de 86%, en admettant qu elle soit gonflée de 20 points, ça fait qd même 66% de russes qui lui font confiance. Quel autre dirigeant peut se prévaloir de cela ? Aucun

      Supprimer
  5. tonton flingueur8 août 2014 à 00:30:00

    on peut penser ce que l'on veut de Poutine , grand méchant blanc ,pas beau ,pas gentil , pas vraiment bisounours et multicul toussa toussa , je ne connais pas trop la Russie et je ne me permettrais donc pas de discuter de ce qu'il s y passe du point de vue société , bon ,il est sur qu'a l'eclatement de l urss les mafieux de tous poils s'en sont donné a cœur joie...cependant s'il y a une chose qu'on ne peut pas lui enlever et au peuple russe aussi d'ailleurs ,c'est que c'est probablement un des seuls dirigeants occidentaux (oui je consideres que la russie fait partie de la civilisation occidentale,malgré tous les pisses froid qui nous disent le contraire...) donc ,un des seuls qui a une paire de c....... quand tous les autres se comportent en caniches bien dressés des US ,a propos du crash de l'avion ,j'etais halluciné le jour meme sur itélé de voir un "journaliste..." dire "l'avion a été abattu par des milices prorusses!" pas ,aurait pu etre ,ou ,on ne sait pas encore , non ,non "a été abattu ....ces gens n'ont de journalistes que la carte ...je les appellerais plutôt "passe plats" quand a Obama ,si jamais un jour des tarés muzz demandent l'indépendance de l'ile de France en raison de leurs poids demographiques ,il nous sortiras le meme genre de connerie ... et ce qui est le plus triste c'est qu'il y aura probablement une grande partie de la "gooche" qui approuveras au nom des peuples a disposer d'eux memes!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tonton flingueur: rien a ajouter ! d accord sur toute la ligne

      Supprimer
    2. Si on avait un Poutine à la place du grospouf.........si, comme vous dites, il est un des seuls à en avoir.......
      On peut critiquer Sarko, mais en ce moment qui avons nous d'autre comme espoir a qui se racrocher?

      trissia

      Supprimer
    3. @Trissia: en l état actuel des choses, je dis bien, en l'état actuel, je ne vois vraiment pas qui autre que Sarko peut nous sortit de la mouise ou à défaut nous faire apparaitre pour moins ridicule que nous le sommes !

      Supprimer
  6. Un point de vue, entendu sur courtoisie, c'est que Poutine est un vrai patriote Russe, il en est le maître et n'a aucun intérêt à nous déclarer une guerre frontale.

    RépondreSupprimer
  7. Malgré un billet que tu lui dédies, ça peut être intéressant de confronter nos points de vue avec lui?
    J'avoue que j'ai parfois laissé mon avis chez lui et il ne m'a jamais envoyé promener. Son avis n'est pas si dénué de sens si l'on considère qu'il a peut-être la tête trop dans le guidon par rapport à l'actualité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pierre: c 'est vrai qu il est moins prompt a virer ses visiteurs que l autre andouille. Mais relis son texte, le gars est conditionné, c'est pas possible autrement. Y a même pas de point de vue à échanger, il ne peut pas recevoir d autres messages que ceux que lui assigne son cerveau d extrême gauche. Rien que écrire " la Russie nous déclare la guerre" c'est à se rouler par terre

      Supprimer
    2. Je pense qu'il a trop la tete dans l'actualité, et ne prenant sans doute pas assez de recul, il réagit a chaud. Il perçoit les choses de cette manière, et notre société ultra médiatique conditionne les gens dans un Climat anxiogène.
      Il est colère et en fait part dans son billet.
      Il est sain d'analyser les choses sans passion, sans colère, de toujours mettre les faits en parallèle avec l'Histoire, récente et plus ancienne.

      Supprimer
  8. Poutine n'est pas l'affreux dictateur qu'on nous dépeint, en Russie, le peuple veut un homme fort, pas une couille molle, en tous les cas c'est pas avec des bisounours qu'on redresse un pays et lui l'a fait depuis la chute de l'urss, ils ne vont plus trouver tous les produits dans leurs magasins ? c'est oublier que pendant 70 ans ils ont eu l'entrainement de ce genre de situation, ils n'y aura plus de macdo ? les veinards! c'est un peuple dur et fier qui saura tenir tête et puis, entre nous, ils savent très bien qui ils ont en face, ça commence déjà à bouger dans le landerneau sur les pertes économiques que ça va générer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: Ils en ont vu d autres les Russes, alors comme tu dis ce ne sont pas les quelques sanctions prises d'un coté comme de l autre qui vont les effrayer et puis,,j imagine bien que du coté de la Chine ou des Brics on regarde ces embargos avec le sourire et en se frottant les mains !

      Supprimer
  9. Le grand danger, et non Mme Legrand d'Angers, c'est qu'en virant Poutine du pouvoir, il y aura au pouvoir des gens ultra nationalistes, qui eux ne seront pas la pour entretenir de bons rapports avec nous.
    Je me trompe peut-être, mais si on compare avec la situation en Lubie et en Irak, on a vu arriver des fanatiques tous plus dingues les uns que les autres.
    Dans des pays aussi grands et avec une telle histoire, il faut un pouvoir ferme et autoritaire.
    Poutine, Hussein, Kadhafi, sont Comme les bouchons de bouteilles de cidre brut, prêtés à péter et vous filer une bonne chiasse si vous avez le malheur de laisser se déverser un peu partout ce jus de pomme inflammable.
    Dans des pays comme la Russie il faut un vrai chef au pouvoir, sinon c'est la mierda. Un chef entre modernité (les affaires) et traditions ancestrales.
    En France nous sommes assez pacifiés, et c'est pour cette raison que nous avons des mous à u pouvoir. Nous sommes moins nombreux et presque tout le monde est acquis au beau principe de "la paix passe la conSommation". Malheureusement, ce qu'on nous donne à consommer est souvent d'assez mauvaise qualité, mais nécessaire au bien vivre ensemble. Comme les notes à l'école. Pour une bonne harmonisation entre les différentes cultures, il faut baisser le niveau général. Quand je vois miley cyrus, chanteuse pour gamines, le rap et cie..., certains parents ont du souci à se faire.

    En revanche, une chose dont je suis fier, ce sont nos émissions de télé réalité. Elles sont débiles, très débiles, néanmoins lorsqu'on les compare avec des émissions hollandaises ou anglaises, on est beaucoup plus sages qu'elles, qui incitent clairement à la débauche, au sexe et à la drogue.
    La France a réussi à conserver une certaine pudeur, et j'avoue m'être surpris à m'en réjouir. Sur ce plan du moins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pierre: il y a deux pays comme cela au monde, immenses et très peuplés, la Chine et la Russie qui parviennent tant bien que mal, malgré corruption et déséquilibre a se développer grâce a un pouvoir central fort voire autoritaire. Et difficile de faire autrement même si cela choque notre regard d'occidentaux.
      La télé réalité a la Française, tu as peut etre raison moins pire qu ailleurs mais quelles niaiseries !

      Supprimer
    2. Ce que tu dis me fait penser au terme ethnocentrisme.
      Mêle si nous sommes tous liés les uns aux autres, si je parle de la Russie je dois tenir compte de ses traditions, de son passé politique, de sa culture... A partir de là il devient difficile de juger en mal Poutine. Il est en quelque sorte un mal nécessaire.

      Supprimer
  10. Je dois faire part de ma satisfaction quand je lis les échanges sur ce blog "préféré". Je suis réconciliée avec mes congénères.
    Combien de fois, ai-je rencontré l'indifférence au monde qui nous entoure (par crainte, par ignorance, par con..rie).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Crisfi l indifférence au monde , un mal de notre siècle, le chacun pour soi comme refuge...

      Supprimer
  11. Un mot : l'Ossétie. L'affaire s'est terminée il y a 6ans ; Sarkozy a permit avec Poutine un accord qui apparaît tout bonnement incroyablement réussi quand on voit le bouzin ukrainien. Sa position à la tête de l'Europe à cet instant a permit de trouver un accord et terminer une guerre, au lieu de laisser une guérilla US s'installer.

    Note: des élections ont eu lieu en Ossétie du sud, qui confirment la situation depuis 2008 (43% sur une participation 60% - normalement démocratique, quoi).
    La réaction de l'OTAN :
    "L'Otan ne reconnaît pas l'élection du 8 juin", car "ce scrutin ne contribue pas à amener une solution pacifique et durable à la situation en Géorgie""

    Amike

    RépondreSupprimer
  12. Tout à fait savoureux!
    On doit reconnaître au Gauchiard une constance absolue dans la connerie panurgique qui lui tient lieu
    de réflexion. Allons y pour la guerre à Vladimir Putin, ça doit bien amuser les Chrétien d'Irak ce genre de
    baliverne.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: grave non a ce point d etre aveugle, non ?
      amitiés

      Supprimer
  13. Bras de fer entre Poutine et Couille-molle qui va gagner ?
    Depuis la bataille de Stalingrad les russes n'ont plus peur de rien et surtout pas de l'UE .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: je ne suis pas historien mai il me semble que depuis la Bérézina de Napoléon, les Russes, blancs ou bolchos, n ont jamais vraiment craint ce qui pouvait venir de l Ouest.

      Supprimer
  14. Lorsque les maîtres du Kremlin étaient des gros rouges qui tachaient, ça ne le dérangeait pas que les afghans s'en prennent plein la gueule, etc. Ce qui dérange Gauche de Con Bât (blesse), c'est que Poutine a rendu à l'église russe ce que les bolchos lui avaient volé, qu'il ait réconcilié l'Etat Russe avec les Romanov, que ce soit un vrai patriote qui a avant tout à cœur les intérêts de son pays.

    Je me demande bien pourquoi ce genre d'ostrogoth s'évertue à rester dans un pays tellement capitaliste, libéral. Pourquoi souffrir alors qu'il y a Cuba et la Corée du Nord où il pourrait enfin s'épanouir, jouir du seul véritable bonheur que peut offrir un de ces paradis du socialisme réel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Koltchack: Je pense que cet ostrogoth a surtout une vision plus qu étroite de l histoire, il vit dans un petit monde fermé, lobotomisé. Des comme lui pèseraient près de 7% du corps électoral français, toutes tendances confondues. Des "pas finis".

      Supprimer
  15. traiter poutine de dictateur est exageré Les élections sont encor libres la bas et la russie est un pays bien plus libéral que cuba, la chine ou les pays du golfe Après je ne suis pas dupe, il est malhonnete de dire que la russie de poutine est un modèle de démocratie et de libéralisme politique comme le font beaucoup d'électeurs d'extrème droite qui admirent poutine parce que ce dernier ressemble encore a un homme politique a l'ancienne, c'est a dire l'époque ou les politiciens avaient encore réellement du pouvoir en occident Je combats autant la russophobie mitonnée dans les cuisines de l'oncle sam et des pays de l'est rancunier que la poutinomania Personne ne dit que la chine et ses dirigeants sont des modèles a suivre mais quasiment personne ne dit que les chinois sont les descendants d'hitler parce qu'un véritable génocide a lieu actuellement au tibet Je dis cela puisque la propagande américaine n'hésite pas a comparer les russes au nazis Et de plus si les russes boycottent nos produits, il ne faut pas oublier que les états-unis ont fait de meme pendant les mois qui ont suivi la deuxième guerre d'irak Donc pour moi ni diabolisation ni angélisation de poutine Meme si les américains sont une démocratie plus exemplaire que la russe, les nombreuses bavures que leur armée et services secrets ont commis ces dernières années sans oublier une russophobie qui date de la guerre froide m'incite a rester prudent La encore, aucune raison de dire que l'amérique est le grand satan qu'il faut détruire, les services secrets et l'armée française ont surement leurs lots de cadavres dans les placards, mais aucune raison non plus de faire le caniche de l'oncle sam

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'autant que la dictature, contrairement à la tyrannie, n'a jamais été un mal. Franco et Pinochet ont été des dictateurs; ils ont pris le pouvoir alors que leurs pays étaient déchirés, le premier par une guerre civile, le second par un président qui était en train de faire du Chili un autre Cuba. Au passage, il est amusant de constater que si les dictateurs sont plutôt de droite, les tyrans en revanche sont généralement de gauche. Lorsqu'ils ont passé la main, leurs pays étaient politiquement stables, débarrassés de la racaille gauchiste militante radicale, et économiquement viables. Comme par hasard, les Chiliens sont les seuls à jouir de bonnes retraites sur le continent sud-américain. Assurément une preuve du caractère nocif de la dictature.

      Supprimer
    2. Je vais vous agacer à force, mais votre avis est toujours éclairant. Vous savez déceler les nuances qui permettent de mieux comprendre l'organisation du monde contemporain et du pouvoir.
      Quand je pense que ce sont des gens comme vous qui auraient toute légitimité pour exercer la profession de sociologue, et au lieu de ça nous avons à faire à de vrais gauchistes.
      En même temps, qui aurait envie d'être sociologue?

      Dictature et tyrannie, en voilà une base de réflexion percutante.

      Supprimer
  16. @corto : tu sais écrire ou bien ? Je te rappelle que le plagiat est un délit... Cela te plait donc tant, d'être le nègre d'un blogueur de gauche ? voilà qui est plutôt inattendu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Du schmoll: Où as tu vu plagiat ? Il y a juste un copié quasi intégral du billet grotesque d un bloguer de gauche que je mets de surcroît en lien pour que nul n ignore d ou vient ce texte.. Allez zou, circulez !

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen