lundi 25 août 2014

La démission du gouvernement Valls: un nouveau départ pour Montebourg


Incontestablement, l'homme fort de feu le gouvernement Valls n°1 aura été Arnaud Montebourg. A lui tout seul, il aura fait chuter la supposée équipe de choc mise en place par le tandem Hollande/Valls, il y a à peine 3 mois !

Depuis le 6 mai 2012, nous aurons assisté, tantôt amusés, tantôt sidérés, à une série de couacs impressionnants de la part des gens censés diriger le pays. Aussi, la séquence que Montebourg et son caniche nain Hamon, nous aurons offert ce week-end aura été ce qui se fait de mieux en la matière: Lorsque Président et son Premier annoncent clairement qu'il n'est pas question de changer de cap et qu'ils confirment que le chemin tracé par le pacte de responsabilité est la seule alternative pour nous sortir de la mouise, Montebourg, dès le lendemain, éructe et crie à qui veut l'entendre, qu'il faut changer de politique économique et passer, pour faire simple, de la politique de l'offre à celle de la demande. Là où Président fait mine de nous faire croire qu'il faut rentrer dans le cadre des 3% de déficit - et même si pour cela, il n'a toujours pas pris les moyens d'y arriver si ce n'est de demander régulièrement des sursis à Bruxelles - Montebourg affirme qu'il faut sortir de l'orthodoxie des critères de Maastricht. Là où Président tente de composer, sans grand succès, avec Merkel, Montebourg tance l'égoïsme allemand et la BCE. 

Bref, l'un des ministres les plus importants clame haut et fort que la politique suivie par le gouvernement auquel il appartient (appartenait) est nulle et non avenue. Dont acte, il sera débarqué, Valls remet la démission de son gouvernement à Président qui le charge de présenter une nouvelle équipe dès demain mardi.

Montebourg sera donc éjecté et devient dès aujourd'hui le héros-héraut des frondeurs. Il s'offre ainsi un boulevard pour la prochaine présidentielle.

Il y a un moment que je suis persuadé que la chute définitive de la maison Hollande ne sera pas due aux coups de boutoirs d'une droite pour l’instant atone mais bien le fait de sa propre majorité, ou de ce qu'il en reste.

On ne trahit pas indéfiniment ses amis.

L'université d'été du PS aura lieu dans quelques jours à La Rochelle, cela promet d'être rock'n roll. Et une question à laquelle il faudra bien apporter une réponse: A qui appartient désormais la Rose...

Folie passagère 2423.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

34 commentaires:

  1. Montebourg débarqué ? Attendons demain. Tout est possible avec ces branquignols. On croit avoir tout vu, ben non, ils arrivent toujours à nous surprendre en nous donnant des justifications foireuses que seule la mauvaise foi d'un socialiste peut inventer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: Certes, ils nous habitué à tout et n importe quoi mais là franchement je ne vois pas comment Président et Valls pourraient garder Montebourg, si ce n'est à vouloir nous donner plus encore l occasion de leur taper dessus.

      Supprimer
  2. Peu importe à qui appartient la Rose ...
    C'est la Rose l'important ;o)

    Jacques

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Jacques: Certes sauf que ce n'est pas rue de solferino qu'elle est la plus épanouie en ce moment mais bien à Frangy

      Supprimer
  3. Avec ces lamentables et tristes guignols, on peut s'attendre à tout, et surtout au pire...
    Ceci dit, je ne regretterai pas le moulin à bras déguisé en marinière. Mais ils sont bien capables de nous trouver encore plus nul.
    Vallseur peut-il avoir la bonne idée d'en profiter pour nous débarrasser de Tampira ? Ces temps-ci bien trop discrète pour être honnête. Elle nous mijote sûrement un coup-fourré comme elle en a le secret. Et l'exclusivité !!!
    Ah ! avec ces nuls, on n'a pas fini de rire. Jaune.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: Montebourg va être éjecté, voila déjà, au moins à court terme, une bonne nouvelle, la cerise sur le gateau serait effectivement qu ils virent aussi Tubira, et Belkacem, et Sapin, et Rebsamen, et Hamon, et Touraine, et... bref qu ils dégagent tous. " qu'ils s'en aillent tous " comme disait La méluche !

      Supprimer
    2. Sois rassuré, il semble que tu sois entendu: "EN DIRECT. Remaniement : quatre ministres sur la sellette. EXCLUSIF. Selon nos informations, Montebourg, mais aussi Hamon, Filippetti et Taubira ne retrouveraient pas leur portefeuille." (http://www.lepoint.fr/politique/en-direct-valls-annoncera-un-nouveau-gouvernement-mardi-25-08-2014-1856329_20.php)

      Supprimer
    3. @H: Ces quatre là, ce serait la moindre des choses. Il gardera Sapin, Le Drian, Fabius, Touraine, soit deux qui lui sont tout acquis et deux qui ne l emmerde pas, pour le reste...

      Supprimer
    4. @Pour le reste: je ne serais pas surpris qu un Olivier Faure ou Rihan Cypel obtiennent quelque chose, et Je verrais bien un Christian Eckert prendre la place de Montebourg

      Supprimer
  4. Si Hollande veut conserver un semblant de dignité, il n'a que deux alternatives : soit la démission, soit la dissolution. Toutes les autres solutions qu'il nous présentera ne seront que des tours de passe-passe qui enfonceront encore d'avantage la France dans la crise de régime qu'on sentait venir.
    J'enrage d'être croyante et d'être donc persuadée que le jour où on célèbre le soixante-dixième anniversaire de l'entrée du Général De Gaulle dans Paris libéré, du haut de son Olympe il peut voir ce que son "cher vieux pays", livré aux mains de politiciens indignes, est devenu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Qu on en arrive à une telle crise gouvernementale, à vrai dire, rien de surprenant. Montebourg depuis deux ans a tiré sur l élastique, mais ce n'est pas lui qui l a pris dans la figure mais bien Hollande. Démission, dissolution ? Peu importe mais il doit effectivement réagir autrement que par un simple remaniement. Mais il ne fera ni l un ni l autre, il est accroché a l élysée et il fera tout pour y rester. Au mieux, une dissolution.

      Et voir effectivement qu en ce 70eme anniversaire de la libération de Paris, notre pays sans gouvernement: quelle honte, on touche le fond !

      Supprimer
  5. Bonjour Corto,

    Authueil a fait un bon billet hier sur ce point (http://authueil.org/?2014/08/24/2262-crise-politique) même si les évènements de ce matin ont largement dépassé ses réflexions. Il reste cependant un fin connaisseur des mœurs délétères du monde politique et sa conclusion reste tout à fait pertinente: "L'issue apparait incertaine. La dissolution n'aura lieu que si le gouvernement est formellement renversé par une motion de censure ou qu'un rejet du budget rend le pays ingérable. On n'en arrivera pas là, car les députés PS savent qu'une dissolution signifie leur défaite personnelle. Aucune majorité ne s'est fait hara-kiri, et ce n'est pas demain que cela va commencer. L'attelage ira, cahin caha jusqu'en 2017, mais en totale incapacité de prendre une mesure forte. On aura un gouvernement zombie, fortement impopulaire, qui ne restera en place par le force de l'inertie, avec l'espoir (absurde) que la reprise économique arrivera comme par miracle avant l'échéance électorale. C'est sur ce pari que Hollande vit depuis 2012. Avec les résultats que l'on constate...Où alors quelque chose fait tout péter..."

    C'est la dernière phrase qui m'inquiète.

    Bonne journée (même en Socialie)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H: je ne voudrais pas minimiser les mérites d'Autheuil mais qu a-t-il écrit qu'on ne sentait pas venir gros comme une maison ? Depuis le temps que Montebourg jouait avec le feu... Pour le reste, pour moi, Montebourg est le gagant dans cette histoire, Hollande te Valls les perdants. Après, démission, je n y crois pas. Dissolution, non plus, la soupe est trop bonne et les députés socialistes, frondeurs y compris, savent très bien qu ils ne seraient pas réélus. Alors statu quo et/ou naufrage jusque 2017.
      Pour ce qui est du truc qui fera tout peter, n ai-je pas écrit sur ce blog, à maintes reprises, que nous étions à un point de rupture et qu il ne manquait qu une étincelle ?

      Supprimer
  6. Que Montebourg notre hâbleur national soit débarqué c'est plutôt une bonne nouvelle pour le reste en cette fête de Saint Louis , prions pour la France qui en a bien besoin ! L'avenir n'est pas rose ! Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Marguerite: je dirais que l avenir semble bien morose pour la socialie en pleine débâcle

      Supprimer
  7. En tous cas, Merluchon a senti le coup venir en disant arrêter la politique (jusqu'à quand ?) et en condamnant guimauve la quequette errante...

    Sinon, pas d'accord : il serait très préférable d'avoir des (autocensure) comme Taubira, Montebourg, Hamon ou autre, justement parce qu'en plus d'être nuls à ch*ier, ils sont la garantie de l'énervement populaire sans que les gens puissent oublier.

    Mais bon, on va p'têtre avoir pire, ensemble tout devient possible

    Vryko...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Vryko: je crois qu il n y a plus besoin de ces branquignols, l’énervement populaire est à son maximum. Gare à ceux qui vont suivre !

      Supprimer
  8. Et le gouvernement de combat cessa, faute... faute...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coach beny: ne me dites pas que vous y avez cru au gouvernement de combat ? Si ?

      Supprimer
  9. Je viens de voir Rain Man faisant son discours dans l'île de Sein. Ma première pensée : "C'est la débâcle !"
    Trempé, la goutte au menton, les lunettes, les cheveux et l'imper qui dégoulinent... Même les micros avaient une drôle de tronche !
    Comment au bout de 28 mois, cette baudruche peut encore se présenter devant le peuple dans une tenue aussi méprisable ? Pas un de ses communicants cher payés pour prévoir un pupitre à l'intérieur ? Tout va à vau-l’eau et c'est peu de le dire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement pitoyable la pauvre baudruche s'il pouvait s'en aller avec une bonne pneumonie,

      Supprimer
    2. « Qui voit Ouessant voit son sang,
      Qui voit Molène, voit sa peine,
      Qui voit Sein, voit sa fin,
      Qui voit Groix, voit sa croix. »

      Le pédalo est dans la tourmente et son "capitaine" ne peut plus rien faire.
      Quant à Valls, hué et sifflé, n'a pas pu prononcer son discours hier à Caen lors de l'ouverture des Jeux Équestres Mondiaux.
      Combien de temps encore ces branquignols vont-ils nous imposer leur nullité ?

      JPB

      Supprimer
    3. @Gilly: J ai vu et j ai beaucoup ri ( vaut mieux que de pleurer) et en suis venu a me demander si même dans l entourage proche de Président il n y en avait pas quelques uns pour lui vouloir du mal, parce que l avoir laissé faire ce discours dans pareils circonstances, faut vraiment lui en vouloir.

      Supprimer
    4. En fait on a rien compris il nous a fait son "ice bucket challenge"

      Supprimer
  10. Ou alors, nouveau coup de menton de Valls, qui exige contrairement il y a 3 mois de faire SON gouvernement. Ce serait plus logique puisque le pacte de responsabilité et le reste n'est même pas encore en œuvre...

    Amike

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Amike: le pacte de quoi ? le choc de qui ? on ne sait même plus où on en est de ses pactes et autres chocs dont on nous fait la réclame mais dont on ne voit toujours pas, au bout de deux ans, la queue d uné ébauche de réssultat

      Supprimer
  11. Enième péripétie d'un gouvernement et d'un président incapables de tenir les rênes et d'appliquer une politique qui nous ferait apercevoir le bout du tunnel...pour cela il leur faudrait admettre que le socialisme est, et a toujours, été un échec partout où il a été appliqué, je ne crois pas qu'ils en soient là...Si Valls doit demain nous présenter "une équipe de combat" comme il l'a fait il y a 3 mois en reprenant les mêmes brèles ( moins 3 ou 4...), qui fonctionneront avec le même logiciel et appliqueront la même politique, ça ne calmera le jeu que quelques semaines et, devant de nouvelles aggravations de la situation, nouvelle crise, nouvelle fausse solution, ça peut durer longtemps...Et même pas la lueur d'un espoir si on regarde dans l'autre camp, à 3 virgules près, ils sont aussi étatistes, incapables de vision à long terme et englués dans leurs querelles...c'est pas Juppé qui nous sortira de la merde...ce pays, ses électeurs, ses politiques, son président sont désespérants à force...et les coups de menton de Valls n'y changeront rien, bien qu'il ait eu raison de présenter la démission de son gouvernement...suite au prochain épisode...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'en France, c'est la merde, scorbut, famine, guerre civile, lèpres... rien ne nous épargne. Ce soir, je me demande encore comment je vais survivre.

      Supprimer
    2. @nono
      Pas besoin de tous les fléaux que vous énumérez, le socialisme fait déjà assez de dégâts...mais s' il vous faut tout ça en plus pour que vous commenciez à être inquiet... il serait temps de retirer vos oeillères...


      Supprimer
    3. @nana: Pour le nono, le type même du troll qui pollue la blogosphère, faute de pouvoir faire mieux.

      pour le reste, je ne comprends toujours pas comment Valls a pu être si populaire juqu a etre nommé premier ministre. Pas une seule réussite a mettre a son actif pdt qu il était ministre de l interieur, pas une depuis qu il est premier. Les commentateurs nous disent que Hollande l entraîne dans sa chute. pas d accord, ils s'entraînent mutuellement dans leur propre chute, chute qu ils ne doivent qu a leur incompétence et leurs échecs.

      Supprimer
  12. Aujourd'hui remake de la IVème république , il nous fera tout pervers-pépère .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. claude Herni: du grand n importe quoi mais rien de surprenant ! des branques !

      Supprimer
  13. Dire que ces gens ont accès aux bureaux les plus somptueux de Paris... Pour travailler comme des merdes.
    Sidérant!

    RépondreSupprimer
  14. "Un ministre ça ferme sa gueule ou ça démissionne"; Le bellâtre n'est Chevenement et Hollande n'est pas le "florentin"

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen