dimanche 26 avril 2015

Le rêve d'un Président qui serait parti chercher Serge Atlaoui



Voyez-vous, moi, si j'étais Président, je mettrais en accord tous les beaux principes que je ne cesse de rabâcher à mes compatriotes ( liberté, justice, plus jamais ça, blablabla ), j'arrêterais de faire de belles déclarations d'intention, je ne ferais pas rigoler le monde en disant " à tout le moins, je rappellerais mon ambassadeur ", j'arrêterais de pisser dans un violon en disant à qui veut l'entendre: " Nous allons intensifier notre mobilisation dans un cadre bilatéral, européen et multilatérales " ou " C'est une épreuve car c'est la mort d'un homme qui est en jeu ", un Français tout de même. Si j'étais Président, je me serais souvenu qu'en 1981, lorsque la France abolit la peine de mort, j'étais aux côtés de François Mitterrand et que si j'avais été député, sans nul doute aurais-je voté l'abolition. Oui, si j'étais président, je ferais en sorte de joindre les actes et les écrits; après tout, sur le site internet de l'Elysée, il y a peu était écrit: " La France au premier rang du combat pour l'abolition de la peine de mort. "

Oui, si j'étais Président, je prendrais mon bel avion présidentiel que pourtant j'adorais critiquer - mais ça c'était avant -, j'embarquerais avec moi les quelques présidents d'associations droitsdelhommistes qui manifestaient hier à Paris et la chanteuse Anggun venue elle aussi manifester " pour un homme et pour tous les autres détenus ", peut-être bien que je demanderais aussi à Robert Badinter de venir et illico, tous ensemble, tous ensemble, nous décollerions direction Jakarta, Indonésie et j'irais chercher Serge Atlaoui ou tout au moins je me ferais fort d'obtenir de mon homologue local une grâce présidentielle ! Croyez-moi, que l'opération soit un succès ou pas, voilà qui aurait de la gueule ! Non ?

Mais je ne suis pas Président et je doute que celui que nous avons au Palais ait les coucougnettes pour agir de la sorte... 

Folie passagère 2750.
Résultat de recherche d'images pour "serge atlaou"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

16 commentaires:

  1. J'avoue que, dans le cas de M. Atlaoui, je n'arrive pas à me faire une opinion, et ce pour les motifs suivant :
    - a-t-il eu un procès équitable, après une enquête et une instruction complètes et impartiales ?
    - de cela, peut on en déduire qu'il est coupable, ou qu'il existe sans ambiguité un doute raisonnable qui devrait profiter à l'accusé ?
    - Au prétexte que la France a aboli la peine de mort, a-t-on le droit (moral ou pas), de mettre en cause la législation d'un pays étranger au motif qu'il s'agit d'un homme de nationalité française ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ADB: Moi c'est pire, je ne veux même pas me faire une opinion puisque nous ne connaissons pas grand chose du dossier. Je suis juste affligé par les déclarations convenues de nos politiciens, chantres de l abolition de la peine de mort. Ou on laisse la diplomatie régler, si possible, le pb ou on y va franchement. Le petitesse des réactions de hOllande , Fabius et des indignés de service est affligeante, sauf à imaginer qu ils doutent de l innocence d 'Atlaoui.
      Ceci dit la peine de mort... quelque soit le pays, est en soi une ignominie.

      Supprimer
  2. Quel respect pour Un pays souverain de 250 millions d hab :-(

    Il peut bien crever celui qui ne respect pas les lois du pays

    Ne pas prendre les gens pour des cons

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lowcarber: bah, c'est juste un petit rêve comme ça en passant

      Supprimer
  3. Oui, en effet, les belles paroles ne coûtent pas cher, on peut en user et en abuser
    à l'envi. Mais bien sûr l'expédition que tu préconises n'aura jamais lieu...et dans le
    cas contraire tout ce beau monde risquerait de se voir refoulé à grands coups de
    botte dans le prose : pour ce genre de pays la souveraineté n'est pas un vain mot,
    on ne rigole pas avec.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: j imagine que si président débarquait là-bas, il ne serait pas refoulé. Tout de même, ils ont du savoir vivre là-bas, la preuve, ils condamnent encore à mort :) Ceci dit qui ne risque rien n a rien, on a déjà vu par le passé des gens prendre des décisions inattendues, décisions ayant finalement amenées du résultat

      Supprimer
  4. C'est vrai que cette histoire est loin d'être claire. Mais qu'on m'explique comment un pays peut faire pression sur un pays souverain pour exiger ceci ou cela, mon cher Corto.
    Votre idée est donc amusante, mais j'ai comme un doute sur son efficacité. Peut-être eût-il mieux valu laisser faire notre diplomatie, plutôt que, une fois de plus, voir notre Président se ridiculiser pour s'être encore lancé dans un combat sans issue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne " mais qu'on m explique comment un pays peut faire pression sur un pays souverain pour exiger ceci ou cela" vous me surprenez, tous les jours des pays font pressions sur d autres pays souverains, tous les jours. Voyez la Russie, l Ukraine, la Syrie, l Iran, etc... tous ces pays ne sont-ils pas souverains ?

      Comme dit plus haut , mon idée est oui amusante et oui, ou on laisse la diplomatie se faire avec ses règles a savoir la discrétion, ou on y va franchement mais on ne se " ruine " pas un peu plus avec des décalrations lénifiantes et convenues

      Supprimer
    2. Je plussoie, bien que n'ayant pas d'opinion sur le fond (coupable, innocent, procès équitable ou pas? ).
      Mais les gesticulations de nos dirigeants sont superflues : la diplomatie ne se fait pas sur la place publique... Ceci étant, qu'elles pressions la France peut elle bien exercer sur l'Indonésie? Lui interdire d'acheter des Rafales? Boycoter ses fruits exotiques? Si ça se borne à rappeler notre ambassadeur, je doute que ce soit réellement efficace... Quant à convaincre tous les pays qui la pratiquent d'abandonner la peine de mort, il y a de quoi user l 'avion présidentiel...

      Supprimer
    3. @Gridou: et c'est là que l on voit a quel point nous ne pesons pas grand chose toute 6eme puissance mondiale que nous sommes.

      Supprimer
  5. Si Hollande faisait ce que tu suggères, tu serais le premier à te foutre de sa gueule...

    RépondreSupprimer
  6. Mon cher Corto, petit bémol -juste sur la forme- quand tu écris "je “doute” que celui que nous avons au Palais ait les coucougnettes... ". Mon idée est que tu SAIS qu'il ne les a pas -chacun a pu s'en rendre compte, d'ailleurs.

    RépondreSupprimer
  7. il est difficile de se faire une idée, on ne connait même pas le contexte qui a fait qu'il est accusé de trafic de drogue, on sait bien d'autre part, que dans certains pays, quand ils chopent des trafiquants, ils ne font pas dans la dentelle, c'est des gens qui ne rigolent pas , reste à savoir si c'est un trafiquant et s'il a eu un procès équitable, mais c'est un pays souverain et apparemment ils n'aiment pas qu'on les asticotent , quand aux gesticulations du gros, ça devient comme toujours d'un ridicule sans nom

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: l histoire de Atlaoui est a peu près claire. On sait quand et pourquoi il a été arreté, reste a savoir, nous ne le saurons jamais, s'il est coupable ou innocent. En attendant il est sur le point d être fusillé et ce ne sont pas les petits pets présidentiels qui changeront quoique ce soit. Alors qu il se taise et laisse faire le peu que la diplomatie puisse faire.

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen