mercredi 8 avril 2015

Vladimir Poutine et Alexis Tsipras se jouent de l'Europe et de la France


Vous vous rappelez de cette histoire de prêt d'une banque russe au Front National, les banques françaises ayant refusé à ce dernier tout crédit ? Mon Dieu quel scandale ! Toute la gaucholalie était scandalisée ! Que n'avons- nous pas entendu !  Et sur Poutine ? Ce démon qui ainsi noyautait l'extrême-droite française... Quelle histoire, on en a parlé pendant au moins 48 heures et quelques...

Vous vous rappelez l'élection de ces affreux gauchistes en Grèce ? Syriza l'emportait, la gauche française, quasi unanime, saluait cette avancée de la démocratie. Mélenchon était aux anges, les frondeurs du PS et une bonne tripotée de socialistes aussi. On allait voir ce qu'on allait voir, l'Europe, Bruxelles, la BCE, Draghi et compagnie se prenaient deux baffes avec l'arrivée d'Alexis Tsipras au pouvoir. Naturellement, le Front National dont l'anti européanisme n'est plus à démontrer exultait. Nos deux extrêmes qui souvent se rejoignent cédaient aux charmes du sans-cravate.

Vous vous souvenez de cette crise en Ukraine dont on ne nous parle plus beaucoup ? Et bien là-dessus, il y avait quasi-consensus en Europe, en France et en Grèce: il fallait sanctionner le méchant Poutine. On le sanctionna donc. Et Poutine sanctionna l'Europe en imposant un embargo sur nombre de produits agricoles de l'Union.

Sauf que du prêt au FN, on ne nous parle plus. Sauf que l'enthousiasme de la gauche française vis à vis de Tsipras semble s'être sacrément émoussé et Bruxelles se marre en constatant, comme prévu, que le Tsipras ne tarderait pas à renter dans le rang...

... Et Tsipras de faire un magnifique pied de nez à tout ce monde là en allant passer deux jours à Moscou rencontrer son nouveau copain: Vladimir Poutine. Deux jours pour aller négocier des emprunts, une aide financière, des rabais sur le prix du gaz et surtout la levée de l'embargo russe sur les fruits et légumes grecs, en particulier les fraises, les oranges et les pêches. Et devinez quoi ? Il est accueilli à bras ouvert, sera reçu par les plus hautes autorités financières de la Russie et par Vladimir.

Et voilà comment copains comme cochons, Vladimir et Alexis se jouent de l'Europe et de la France. Nul à gauche, en France, pour l'instant, ne s'est élevé contre cette visite. Étonnant, non ?  Alors certes, l'Europe n'est pas contente mais que peut-elle y faire ? Rien. L'un de ses membres s'apprête à rompre le consensus ayant permis de sanctionner la Russie et elle ne peut rien faire. Que pourrait-elle reprocher à Tsipras qui a une dette à rembourser, des déficits à combler, une économie à redresser et qui pour cela n'hésite pas à aller serrer la pince de l'ennemi juré de nos z'élites ? Rien. Il y aura sans doute quelques menaces, quelques coups de sifflets mais vous verrez, sous peu, les Russes de Moscou pourront remanger des fraises et des pêches grecques.

Tsipras, avec l'assentiment de sa population et Poutine, plébiscité comme jamais par la sienne, démontrent ainsi et d'une qu'ils ne sont pas seuls au monde et de deux que la " solidarité " européenne n'est pas infaillible. Joli coup.

Il se chuchote même que, contrairement aux principaux chefs d'Etats européen, Tsipras serait le seul à se déplacer le 9 mai prochain à Moscou pour les cérémonies grandioses de commémoration des 70 ans de la victoire sur l'Allemagne nazie.

Tout ça me fait penser aux Mistral dont on n'entend plus parler et à ces fameux 126 Rafale que l'Inde n'a toujours pas acheté...

Folie passagère 2728.

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

45 commentaires:

  1. Et pendant ce temps le secrétaire d'Etat des Anciens combattants, Jean-Marc Todeschini, envisage de se rendre à Sétif en Algérie pour le 70e anniversaire du massacre d'Algériens sous la colonisation française. Au fait à cette époque le ministre des affaires étrangères c'était Georges Bidault de la SFIO non ?
    Jipé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jipé: va-t-il osé ? Mais qu il y aille, qu'il y aille, ce sera une dent de plus contre ces gauchiasses à deux balles.

      Supprimer
  2. "les Russes de Moscou pourront remanger des fraises et des pêches grecques."Et nous les producteurs français ne pouvons toujours pas exporter nos pommes ,kiwis etc...Mais la France est en tellement meilleure santé financière

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Zen Aztec: ben quoi, nous , on est couillon comme Gros-Jean mais Obama a dit alors Président exécute !

      Supprimer
  3. Il est curieux que cette visite n'ait pas eu les échos qu' 'elle mérite! Parce que, même si l'on peut douter que la Russie aille jusqu'à renflouer les finances grecques en lui octroyant un prêt, la possibilité qu'elle lève l'embargo sur les produits alimentaires grecs est déjà un joli pied de nez à ces eurocrates qui remplacent la "troïka ". Et il est certain que cette initiative prend de cours tous ces fins stratèges qui pensaient que tout allait tranquillement rentrer dans le rang en Grece, en oubliant le vote de son peuple, et qui se gaussaient de la "naïveté "de Tsipras.. . Vous avez bien raison de souligner l 'importance de cette rencontre ! D'autant que l'on sous estime grandement le rôle que la Russie peut jouer, dans le contexte actuel, sur le plan géopolitique de par ses liens avec la Syrie ou l'Iran. Quant aux" Mistral", après quelques effets de manche, on a comme l'impression que l'on peine à se sortir de ce bourbier...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gridou; quelque journaux ont parlé de cette visite mais pas un mot sur TF1 ou France 2, soit a peu près 80% des " auditeurs " d'info ! Faut dire que c est un peu embêtant de montrer que le diable Poutine a l ait de vouloir s acoquiner avec ce " formidable " Tspiras. Melenchon doit se retourner dans sa tombe. Quoi ? Il n est pas mort ?
      Et aujourd'hui qu'avons nous en Europe: Le FN et Syriza les meilleurs alliés de Poutine, c'est a mourir de rire !

      Supprimer
    2. Melenchon soutient Poutine, il soutient Syriza. Il doit donc être content de ce qui se passe...

      Supprimer
    3. "Il est curieux que cette visite n'ait pas eu les échos qu' 'elle mérite!"
      Absolument pas, l'information dans ce pays est contrôlée comme jamais. Seule l'URSS du temps de staline a expérimenté un tel niveau de mensonges et de désinformation

      Supprimer
  4. En lisant le titre de ton article je me posais la même question : et les Mistral ? gagnant ou pas gagnant .
    Très bon article qui résume qu'en France le seul développement qui marche à merveille c'est le chômage , pour ça nous avons le plus beau gvt de la terre mais pour trouver une porte qui nous sorte de l'abime c'est pas gagné .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Herni: Selon les estimations, les 2 mistral nous coûtent entre 2 et 5 millions d euros par mois à rester à quai en frais de maintenance et entretien ! Une paille ! et pendant ce temps là, une bonne partie de nos agriculteurs ou de nos entrepreneurs ne peuvent rien faire avec un marché russe de quoi ? de 140 millions d habitants !

      Supprimer
  5. Tout à fait judicieux, ça nous pendait au nez!
    Il faut dire aussi que nous avons une bonne tête de cocu, nous autres Européens, et
    que nous faisons tout ce qu'il faut pour l'être!
    Mais on s'en fout, nous autres Franchouilles, on est copains comme moutons (pas
    comme cochons, forcément) avec le Qatar : ça compense largement, non?
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour passer des vacances, je préfère la Grèce.
      Pour la charia, c'est mieux le Qatar !

      Supprimer
    2. @Nouratin; ça compense, ça compense..; t'verras le jour où on t interdira de manger une bonne plâtrée de cochonnaille au prétexte que les Qataris n en veulent pas ! Non, je rigole, mais qu est-ce qu on peut etre cons quand même. ils doivent bien se marrer Poutine et tsipras du bon tour qu ils nous jouent

      Supprimer
  6. Votre titre me gêne.
    Ramener la France à Hollande, c'est bougrement réducteur.
    Car dans cette affaire, c'est à Hollande que s'adresse le pied de nez !
    Le 1er Mistral est à quai, à nos frais.
    Le 2ème est en cours d'essais en mer.

    Baulo


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @baulo: réducteur, réducteur, je veux bien , il n empêche, la France à l international c'est Pépère !

      Supprimer
    2. C'est vrai qu'on regrette Sarko.. au moins lui, les rafales, il les vendait par milliers d'unité (Brésil, Suisse et j'en passe tellement il en a vendu).

      Supprimer
  7. Vladimir avec sa cravate, pas de travers, et Alexis, col ouvert, comme un journaliste français !

    RépondreSupprimer
  8. "17 parlementaires français à Moscou"

    "Nos voisins russes seraient-ils devenus à ce point infréquentables ? Selon nos informations, dix-sept parlementaires qui ont décidé de rendre visite ce mercredi au président de la Douma, un proche de Vladimir Poutine, se sont fait taper sur les doigts par le déontologue de l’Assemblée et son "patron" Claude Bartolone. Pas de quoi les convaincre pour autant d'annuler leur voyage..............................................................................................."


    http://www.marianne.net/dix-sept-parlementaires-moscou-voyage-polemique-100232616.html

    Bartolonabot a encore frappé !

    Charlie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Charlie: Et biens félicitons ces 17 parlementaires qui eux aussi auront fait un joli pied de nez au parrain du 9/3

      Supprimer
  9. S'il n'y avait qu'eux !
    Mais le monde entier rigole de notre scooterman, de nos grèves contre l'austérité, de notre modèle social si précieux, de nos 35H, de notre État obèse aux 5 millions de fonctionnaires, de nos taux de prélèvements, de notre AME unique au monde, de nos socialo/cocos archaïques, de nos Institutions phagocytées par les syndicats, etc, etc....

    Pour Poutine, il a annoncé que les Grecs n'étaient pas venus solliciter des soussous, seulement des investissements.
    Pour Marine, 2 PS ont demandé une enquête parlementaire sur les emprunts aux Russes.

    Bref, tout va bien surtout depuis que j'ai écouté Valls nous dire qu'il croyait à une croissance de 1.5% pour cette année et que ses mesurettes/sparadrap nous amèneraient le changement et la félicité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly:Me fait marrer le Valls avec ce 1,5% de croissance. Serait-il victime du syndrome de la courbe qui jalais ne s inversa ,
      Oui le monde entier rigole de voir un pays comme la France dirigé par un cake pareil. Mais eux, Président, Valls et consorts, visiblement ne se rendent compte de rien

      Supprimer
    2. "Oui le monde entier rigole de voir un pays comme la France dirigé par un cake pareil. Mais eux, Président, Valls et consorts, visiblement ne se rendent compte de rien"
      Sur que tout le monde a bien rigolé au début, mais, ce qui n'est pas dit en france, c'est qu'ailleurs, elle est vue maintenant comme LE problème de l'europe et du monde...que la grèce fasse n'importe quoi, tout le monde s'en fout un peu, ça ne représente rien...que la france fasse n'importe quoi, c'est dramatique, c'est toujours une des plus grosse puissance mondiale et si elle tombe, ce qui est plus que probable maintenant, ça fera de sacrés vagues...et c'est pour ça que plus personne ne rigole de ces nigauds, menteurs et escrocs, prenant le monde entier de haut et (mal)faisant n'importe quoi...
      Gilles

      Supprimer
  10. La cigale grecque se moquant de ses prêteurs, mène le jeu. Elle aurait tort de s'en priver puisqu'à chaque échéance qu'elle ne peut honorer, les cocus lui consentent de substantielles rallonges après négociations théatralisées, pour sauver les apparences au yeux de l'opinion publique.
    Il me semble que les porte-parole de la cigale française sont très discrets sur ce sujet, tant ils sont muselés par les rallonges de délais accordées, par la commission européenne.

    Les cochons de contribuables des pays de l'euro-zone apprécieront... Si l'alliance russo-grecque se confirme, le sentiment anti-européen va s'en trouver conforté et ce sera tant mieux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Mireille: avec leurs sanctions qu ont-ils fait de mieux qui puisse renforcer le sentiment anti-européen ? Rien, je le crains

      Supprimer
    2. La France a-t-elle été sanctionnée ? Je ne crois pas

      Supprimer
    3. @Mireille: embargo russe sur le lait et la viande française, ça c'est une sanction !

      Supprimer
    4. Oui mais, je pensais à l'absence de sanctions de la commission européenne, envers la cigale française

      Supprimer
  11. Resterons-nous les cocus au balcon ?
    Le chômage marche très fort. Si fort que c’est comme s’il en pleuvait.
    Les importations d’étrangers (en politiquement correct, on dit immigration) sont de plus en plus en vogue, la porte est grande ouverte, c’est du à tire-larigot.
    Tout baigne jusqu’à l’explosion.

    Si derrière toute barbe il y avait de la sagesse, les chèvres seraient toutes prophètes.

    Salutations et amitiés du bassin de Thau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lou Sétori, je crains qu effectivement nous soyons au moins pour encore deux ans les cocus de l histoire.

      nb: tiens, j ai acheté du Picpoul, je te dirais :)
      amitiés

      Supprimer
    2. miam le picpoul.....

      Supprimer
  12. C'est une histoire fort réjouissante que vous nous contez-là, mon cher Corto. Le petit Grec sans cravate qui fait la nique à la grande Allemagne, et accessoirement à la France. La France, dont les agriculteurs continuent à souffrir de ce stupide embargo commercial en direction de la Russie, ferait bien d'en prendre de la graine. Mais il ne faudra pas trop y compter. Hollande préfèrera sacrifier notre secteur agro-alimentaire plutôt que de déplaire à madame Merkel. Les paysans, c'est bien connu, il s'en fout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: de déplaire à Merkel ? ou à Obama et aux USA ? Cet embargo est stupide et ne profite a personne.
      Hollande et les agriculteurs ? Quelle rigolade, a-t-il seulement tâté le cul d une vache une fois dans sa vie avant d être Président ?

      marrant tout de même que ni TF1 ni France 2 n ait rendu compte de cette visite !

      Supprimer
  13. Toutes les mauvaises nouvelles qui accablent la France te réjouissent...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anonyme: faux, elles m'attristent au plus haut point, ce qui ne doit pas m empêcher de les dénoncer. Tant d'impérities de la part de nos actuels dirigeants est sidérant

      Supprimer
    2. ce sont surtout quelques bons à rien au pouvoir qui accablent la France en ce moment qui nous attristent car chaque jour nos gouvernants se ridiculisent un peu plus et nous avec !
      pas de quoi être fier d'eux !

      Supprimer
  14. Le New York Times vient de se fendre d'un édito pour admonester Tsipras et lui demander de ne pas rompre la solidarité européenne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @BlaisedeMontluc: Le NYT ? mais de quoi se mêle-t-il ? On s en fout du NYT ! :)

      Supprimer
  15. « Zeman, Président de la République tchèque a annoncé qu’il se rendrait aux cérémonies du 9 mai à Moscou “en signe de gratitude pour n’être pas obligé de parler allemand dans ce pays (la Tchéquie)” et pour saluer la mémoire des 150.000 soldats soviétiques morts dans la bataille pour libérer la Tchécoslovaquie ».
    A la suite des remontrances de l'ambassadeur US devant cette décision, Milos Zeman lui a vertement répondu «L'ambassadeur des Etats-Unis en République tchèque trouvera désormais “porte close” au Château de Prague, la résidence officielle du président du pays, après des commentaires jugés critiques de la décision tchèque de se rendre à une commémoration de la Deuxième guerre mondiale en Russie. [...] “Je ne vois pas l'ambassadeur tchèque à Washington dire au président américain où il doit se rendre pour ses déplacements. Je ne laisserai aucun ambassadeur dire quoi que ce soit au sujet de mes voyages à l'étranger”, a déclaré Milos Zeman, cité par le portail d'informations Parlamentni Listy.»

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en voilà au moins un qui réagit en " homme " bravo à lui ! pas de danger que ça arrive chez nous avec notre ectoplasme ,

      Supprimer
    2. @anonyme: il me semble très bien ce Zeman ! :)

      Supprimer
    3. M. Zeman aurait-il des vélléités de souveraineté nationale ?
      M. Bartelone pourrait confisquer préventivement les passeports des députés (il parait que c'est une coutume chez de grands amis de la France et du foot dont il est féru) et celà lui rappellerait la grande époque où la Russie était l'avenir du monde pour le P.S. et ses amis (1917-1991).
      Droopyx

      Supprimer
    4. tonton flingueur9 avr. 2015 à 23:02:00

      on peut penser ce que l'on veut du régime communiste en URSS et pas en bien, mais les russes ont toutes légitimité pour commémorer ces évenements, c'est sur le front russe que la barbarie nazi a commencé sa descente en enfer, sans le bourbier russe les alliés auraient trouvés en face d'eux a l'ouest la fine fleur de l'armée allemande , des troupes aguerries, de plus les près de 20 millions de citoyens soviétiques morts pendant cette guerre méritent tout autant le respect ques les troupes alliées ... probablement meme plus pour les soldats qui bien souvent n'avaient pas le choix contrairement au soldats US qui étaient des volontaires ce qui leur vaut également tout mon respect, bref l'ambassadeur US aurait mieux fait de la fermer, mais ça devient une habitude...

      Supprimer
    5. Vous avez raison,il était bon de le rappeler, tout comme il est bon de découvrir qu 'il est encore des hommes d' état européens qui ne pratiquent pas la langue de bois...Par ailleurs, la Grèce n' est pas la seule à essayer de contourner l 'embargo sur les produits agricoles en provenance de l' Europe décrété par la Russie suite aux sanctions économiques prises par l 'Union...L' homme du Kremlin qui , paraît il, ne rit jamais, doit quand même bien se marrer.

      Supprimer
  16. Dieu que ces gens ont de la chance d'avoir un chef d'état ayant des couilles à la tête de leur pays. Ce n'est pas notre inénarrable nullité qui réagirait de la sorte.
    Il a peur des mots ce gros nul.
    Il n'est même pas foutu de prononcer le mot "chrétiens" pour parler de ceux qui se font massacrer.
    Il n'est même pas foutu de prononcer le mot "musulmans" pour parler de ceux qui tiennent les kalash ou les couteaux
    C'est un lâche, indigne de la fonction qu'il occupe.
    Et il se permet de dire: "il faut agir"
    France réveille toi!!!!
    GfB

    RépondreSupprimer
  17. Corto, je voudrais bien avoir un frére comme vous.... :-)) encore 1000% avec vous ...
    au fait, pourquoi " personne" n'irait aux commémorations russes ? puisque j'ai cru comprendre que c'est grace à la russie que nous avions gagné la 2 guerre mondiale ( ils ont laissé un paquet de soldats morts sur le terrain/ aux USA ) .. en ces temps " mémoriels" à tout crin, ne serait il pas séant d'envoyer quelqu'un ?
    GfB : les étudiants qui se sont fait massacrer étaient des " non musulmans", sais pas si vous avez remarqué.... parfois, ils furent affublés du vocable de " chrétiens"... 1984
    anne

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique