mercredi 1 avril 2015

Pénalités de Sarkozy: chronique d'une affaire qui fera Pschiiitt !


La bêtise des gauchistes et autres antisarkozystes primaires ne cesse de me faire rire. Depuis ce matin, que j'aille de journaux en télés ou de twitter en blogs gauchistes, le refrain est à peu près le même: Youpi ! Sarkozy a été convoqué - insistons sur le " convoqué " - par le juge, dès huit heure - " dès potron minet ", " comme un vulgaire voyou " insistent certains - dans le cadre de l'affaire des pénalités payées par l'UMP et placé sous statut de témoin assisté ! Autant dire que nos antis voient dans cette convocation matinale et ce placement une quasi preuve de la filouterie du bonhomme: Coupable ! Forcément coupable puisqu'il s'appelle Sarkozy ! 

Mais qui parmi ces grands couillons de gauchistes et autres antis ont pris la peine de regarder à quoi correspondait le statut de témoin assisté ? Sans doute aucun, au plus quelques uns. N'allons pas nous plonger dans le Dalloz, ils ne comprendraient pas; contentons-nous de Wikipédia. 

Témoin assisté: " Toute personne nommément visée par un réquisitoire introductif, ou faisant l'objet d'une plainte, ou mise en cause, contre laquelle existent de simples indices, sans justifier une mise en examen, ne peut être entendue que comme témoin assisté ". De simples indices... " À la différence du simple témoin, le témoin assisté bénéficie du droit d'être assisté par un avocat qui est avisé préalablement des auditions et a accès au dossier de la procédure. Il peut demander à être confronté avec la ou les personnes qui le mettent en cause. Le témoin assisté ne peut être placé sous contrôle judiciaire ou en détention provisoire, ni faire l'objet d'une ordonnance de renvoi ou de mise en accusation devant le tribunal correctionnel ou la cour d'assises. Toutefois, à tout moment de la procédure, le témoin assisté peut demander au juge d'instruction à être mis en examen et bénéficier ainsi de l'ensemble des droits de la défense. " Un statut qui favorise donc autant le nouvellement promu témoin assisté que la justice... Bref, pas véritablement de quoi fouetter un chat, un statut intermédiaire entre simple témoin et mis en examen, l'écart entre les deux reposant sur de " simples indices ".

Mais revenons à ces pénalités... Après la campagne présidentielle, les comptes sont épluchés, le candidat Sarkozy a dépassé les plafonds autorisés, on le sanctionne (même si on reconnaîtra bien plus tard que les coûts du fameux meeting de Toulon, retenus dans les dépassements, n'était pas en fait un meeting de campagne...). Soit. Au global, Sarkozy est censé payer un peu plus de 500 000 euros de pénalités et de remboursement. 153 000 en remboursement de l'avance faite aux différents candidats et 363 615 euros de pénalités. L'UMP demande à Bercy si c'est Sarkozy qui doit payer de sa poche ou si c'est au parti de prendre en charge ces pénalités. Par deux notes distinctes, deux des plus hauts fonctionnaires du ministère des finances et pas des moindres, le directeur général des finances publiques et le directeur juridique, confirment sans ambiguïté que l'UMP peut payer ces pénalités en lieu et place de son candidat. Paiement qui est fait de la manière la plus simple qui soit: un simple chèque.

Le directeur juridique de Bercy apposera même, de sa main, en bas de note la mention suivante: " Dans aucune des branches du droit auxquels renvoie ce dossier, on ne trouve donc d'obstacle à ce que les sommes avancées par l'UMP tiennent lieu de règlements définitifs des créances dues à l'Etat. "

L'UMP a donc payé. Sarkozy a remboursé un peu plus tard sur ses deniers l'UMP. Point.

Et voilà t'y pas qu'un petit juge, suite à une plainte déposé par un avocat à la solde de l'auto-proclamé Triumvirat Fillon, Juppé, Raffarin, déclenche une enquête pour abus de biens de confiance contre, entre autres personnes, Nicolas Sarkozy. Abus de confiance ? Ben tant qu'à faire, après tout, il s'agit de Sarkozy, " le voyou de la République", n'est-ce pas ? Alors allons-y ! Sauf que: " de simples indices ", une autorisation donnée de payer à l'UMP par deux des plus hauts fonctionnaires de Bercy etc...

Le parquet lui-même reconnaîtra la petitesse de l'affaire par la déclaration suivante: " Il n'a jamais été question de citation directe dans ce dossier, les faits n'étant pas incontestés ni incontestables. (…) Il a été décidé d'ouvrir une information judiciaire car cela est apparu la solution la plus adaptée au traitement de cette affaire." Il s'agit donc juste de traiter une simple plainte...

Pas de quoi donc fouetter un chat, ni même que nos gauchiasses de services et autres antisarkozystes se paient un orgasme en imaginant Sarko sous les verrous, cette " affaire " finira en eau de boudin: Pschiiit ! Comme l'affaire Bettencourt, comme l'affaire Karachi, comme Clairstream; les unes après les autres... Cochon qui s'en dédie !

Notons que les deux notes de Bercy sont connues depuis longtemps, que nombreux sont les médias à n'en avoir pas fait état aujourd'hui ( les Inrocks, Libé, Challenges, Le Nouvel Obs, Le Monde ) dans leurs compte-rendus de cette mise sous statut de témoin assisté et que seul Le Figaro s'est donné les moyens de trouver ces deux notes et de les publier.

On notera aussi que Le Monde, toujours prompt à dégoter on ne sait comment des pièces de dossier d'instruction ou des PV confidentiels d'auditions, sauf ce coup-là, traduit  à sa façon " de simples indices " par: " des indices rendant vraisemblable que l’intéressé ait pu participer à la commission des infractions. "

Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose, dit-on. Surtout chez ceux qui ne cherchent pas à savoir, qui ne veulent pas savoir et dont le seul moteur en l’occurrence est l'antisarkozysme primaire...

Folie passagère 2719.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

29 commentaires:

  1. Et qui c'est qui a commencé à foutre la merde en invalidant la totalité des comptes de campagne de NS ? Le Jean-Louis Debré ! Des cons on en connait à gauche mais là on est gâtés par cet apôtre !
    Jipé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jipé: debré voue une haine indicible à Sarko depuis que celui-ci, à l'époque, a choisi Balladur. Chirac lui a dit: déteste Sarko, il déteste donc Sarko !

      Supprimer
    2. Debré me semble aussi nocif que Juppé, et autant que l'a en fait été ce gauchiste camouflé de Chirac le roi fainéant.

      Popeye

      Supprimer
    3. @Popeye: marrant la popularité dont jouit maintenant Chirac alors que le gars n a quasiment rien foutu de marquant pendant 12 ans de mandat...

      Supprimer
  2. Ben voyons... La calomnie systématique est une méthode qui a fonctionné en 2012, pourquoi ne pas continuer à l'utiliser ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Blaisemonluc: effectivement, pourquoi s en priver. Et les Français seront-ils toujours aussi cons pour se laisser mener par le bout du nez ? Tout le pb est de savoir si la justice fera dilligence ou pas, fera-t-elle trainer toutes ces affaires, jusqu en 2017 ? parce que pour l instant, elles se dégonflent les unes après les autres

      Supprimer
  3. Il faut s'attendre à une envolée de mise en examen pendant 1an et demi pour toute la droite et la droite de la droite , peut-être pas pour l'iman Juppé qui navigue plus à gauche qu'à droite .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude henri: Juppé est un mec, supposé de droite, formidable, il a une telle aura que c'est dans sa région que la gauche se porte le mieux. Et je n oublie pas qu il faisiat partie de ce triumvirat...

      Supprimer
  4. cette droite est quand même incroyable ! c'est le triumvirat qui dépose plainte, de son propre parti ! des fous furieux ! ils devaient tout de même avoir connaissance de la note de Bercy ! comment veux tu qu'on vote pour ces gens là !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: Fillon, Juppé ... Le premier est fade et sans saveur, le deuxième parle le gauchiste comme s'il en était... Alors forcément un Sarko sur leur route ça pose pb.

      Supprimer
  5. Il faut qu’ils arrêtent avec leurs accusations impalpables sur Sarkozy :
    - ça fait monter le FN et les abstentionnistes
    - ça énerve la droite,
    - ça salie la justice,
    - ça rend les anti Sakozyste de tout poile de plus en plus dépressifs. Chaque foi ils y croient, chaque foi ils sont déçus.
    Fabienne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Fabienne: des antiSarko, y en a quelques uns de coton , en particulier sur Twitter. A ce niveau là, je crois que ce sont de grands malades. Chaque non lieu , les énervent ? Grand mal leur fasse :)

      Supprimer
  6. Toute la classe médiatico-politique, mon cher Corto, est parfaitement au courant que toutes ces "affaires" feront pschit sur le plan judiciaire, mais sur le plan politique ce sera tout différent. Tous les ennemis et opposants de Sarkozy comptent sur ses démêlés avec la Justice pour voir les Français refuser la possibilité qu'il représente encore la France, après l'avoir tant vu trainé devant les tribunaux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Sauf que si la justice se prétend aussi indépendante qu elle le dit, elle traitera toutes ses affaires qui conduiront à des non lieux et là, force sera de reconnaître que tout n était que cabale et antisarkozysme organisé. Les Français , pas toujours aussi cons qu on ne le dit, le réaliseront. Et tout ce cirque aura été parfaitement contre productif.

      Supprimer
  7. Il n'ont rien trouvé de mieux! Il y a tant de choses à critiquer chez Sarko (CFCM, Libye, "croissance avec les dents", etc), pourquoi aller chercher ça?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: y aurait tant de choses a dire sur les exemples que tu as choisi et ce " etc... " digne d'un antisarko primaire, pour un peu si ton pseudo ne faisait pas le lien avec ton blog, j aurai pu croire que c'était Bilger qui passait par là, ou un gauchiste lambda :)

      Supprimer
  8. cela faisait longtemps !!!.. je me disais entre les 2 tours que l’on sortirait un truc de ce genre..

    pas de chance il a fallu attendre la déculottée de la gauche et le fait que cette gauche n’est rien de « très socialiste » à proposer maintenant ( Valls est obligé de tirer à droite économiquement et c’était prévisible) pour que resurgissent ces « affaires »
    On ne va pas pardonner à Sarko de s’être très bien positionné lors des élections départementales .. il a montré une belle maitrise et il fait peur.. faut surtout pas qu’il sorte la tête de la boite …

    petite question que nos médias et notre justice « aux ordres » devraient aussi se poser pour éclairer notre lanterne: Valls entre les 2 tours s’est beaucoup déplacé .. avec quel argent et à quel coût? .. était-ce dans les rôles du premier ministre ?…

    Pour le reste l’anti-sarkozysme continuera et c’est ce que l’on veut entretenir ( c’est le point faible de Sarko et ils le savent.. la calomnie …un vieux truc...ce cancer de la pensée, de ces gens qui ont finalement peu d’intelligence)… pour mobiliser une gauche à bout de souffle qui n’a plus d’idées et tenter de conserver le pouvoir.. c’est le seul programme de ce parti .. taper sur Sarko ! .. Après les aboiements de Valls sur le FN qui n’ont pas vraiment fait peur, On essaye à nouveau Sarko …

    pendant ce temps on gagne du temps pour cacher son incompétence !

    Quelle belle idéologie que ce socialisme !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Philz: en encore faut pas se plaindre, le juge avait convoqué initialement Sarko 3 jours avant les départementales. Il a fallu que Sarko en personne lui demande de reculer après les départementales pour que le juge reconnaisse que oui, en effet, juste avant les départementales, ce n'était pas trop malin. Ce n'est pas moi qui le dit mais Itélé !

      je me dis quand même qu a force de voir les affaires faire pschiiit les unes après les autres, ce qui est le cas pour instant, que les Française se rendront compte comment ils ont été manipulé depuis des années

      Supprimer
    2. manipulés les français ? non? tu crois? ....

      Le jour ou notre presse se libèrera .. peut être....... mais elle n'a aucune grandeur d'âme .... Quant à la justice ...

      Il faudrait une révolution !


      Supprimer
  9. Elle a certainement déjà fait pschiiitt sinon Sarkozy aurait été mis en examen.
    J'ai regardé C dans l'air et j'ai doucement rigolé en écoutant Barbier. Le seul intervenant crédible était le journaliste du JDD qui avait l'air de connaître ses dossiers. Dans une autre émission, la juge honoraire n'avait pas eu assez de mots pour qualifier les auteurs du Mur des cons, ce soir, on sentait qu'elle fondait un peu trop ses propos sur les PV parus dans la presse, sans aucun recul.
    Une grande naïve (?), d'ailleurs.... N'a-t-elle pas déclaré sérieusement : "Je ne peux pas croire que des juges aient en tête d'empêcher Sarkozy de revenir comme Président et utilisent leur pouvoir à cet effet." Wouarf !
    A Barbier qui lui donnait l'exemple d'un juge qui "ferait tout pour que Sarkozy ne revienne pas", elle a paru étonnée que cela soit possible. Wouarf, wouarf !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: je suis entrain de regarder la rediff ! je confirme, c'est bien C dans l'air ! Mouarf !

      Supprimer
    2. @Gilly: ah la magistrate honoraire , c'est quelque chose, le pendant femelle de Bilger !

      Supprimer
  10. Cette Gauche on sait maintenant qu'elle est capable de tout sauf de gouverner la France ! La manipulation fonctionne à tous les étages bien relayée par les médias aux ordres ! Qu'y faire ? Et le rôle de Fillon dans tout ça ? Pas plus clair que ça ! Pendant ce temps là , le feuilleton se poursuit pour amuser la galerie qui ne s'amuse plus beaucoup ! La citoyenne que je suis devient peu à peu royaliste .... La campagne de Manuel Valls pour les départementales est facturée sur quel compte ... ça aussi ça coûte de se déplacer avec tous les ministres pour soutenir les candidats PS et pendant ce temps là il n'y a plus de pilote dans l'avion ... Je vague et je divague ... Pour dégouter de la politique on s'y prendrait pas autrement ! Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Marguerite: ah le coup de la campagne de Valls, plus de 15 déplacements à nos frais en grande partie; alors, je veux bien qu il soit premeir ministre et chef de la majorité( en principe ) mais quand on se souvient de tout ce qu avait pu dégoiser la gauche sur les déplacements de fin de mandat de Sarko... 2 poids, 2 mesures, comme d hab depuis bientot 3 ans !

      Supprimer
  11. Apparemment la justice a resolu ses problemes de manque d'effectif.
    Quand on sait que des juges travaillent ...depuis 20 ans sur le financement de la campagne de Balladur ... depuis 23 ans sur le rachat d'Addidas par le C .Lyonnais. ...qu'on met sur écoute Sarko pdt 6 mois ( combien de fonctionnaires ?)...etc...

    C'est rassurant de voir que la justice dispose de suffisamment de personnels pour s'occuper des affaires importantes.
    J'ai regardé moi aussi c'est dans l'air hier . Je pense que certain qui doutaient de l'acharnement de la justice vont ouvrir les yeux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Amédé: et tous ces moyens sans avoir pu pour le moment et à mon avis pas davantage demain traduire Sarko en justice... ça fait doucement douter de l indépendance de la justice. Les Français ouvriront-ils les yeux. Hier, ds c dans l air, seul le journaliste barbu semblait avoir de l objectivité

      Supprimer
  12. Encore un beau billet, Corto. Merci.

    Bien sûr, j'approuve entièrement. Mais, il y a deux (petits ?) "détails" oubliés :

    1. Non seulement, le rejet de ces comptes de campagne était plus que litigieux, mais tout le monde OUBLIE bien consciencieusement qu'en réalité, ce n'est pas l'UMP qui a payé l'amende : elle n'a servi que de boîte aux lettres : en effet, ce que d'aucuns ont rapidement qualifié de Sarkothon avait drainé bien plus d'argent (et pas seulement venu des adhérents UMP) que nécessaire au remboursement exigé. En réalité, l'UMP qui avait encaissé les DONS POUR Sarkozy, a utilisé une petite partie du reliquat pour payer l'amende ; le reste ayant servi à l'apurement d'une partie de leur quasi-faillite...
    Ah ! qu'il est beau ce triumvirat de mes deux !!! Aux chiottes ! Ils ne font que servir une bonne soupe bien chaude aux socialauds.
    Mais tout est bon pour tenter de lui nuire, et, surtout, de créer un nouvel écran de fumée pour masquer les sinistres de la sinistra...

    2. Dans cette même campagne, Hollandouille avait atteint le plafond autorisé dès le premier tour. Comment a-t-il financé la grande foire pour le deuxième tour ? Pourquoi ses comptes n'ont-ils été, à juste titre, eux, invalidés ? Ce qui annulait ipso-facto la pseudo-victoire du Mollusque ? Probablement que le haineux gauchiste, grand manitou du CC, voulait un peu promouvoir son poulain et beaucoup nuire à Sarkozy. Et, par la même occasion à la France. Dehors, ce nuisible sénile !

    Vraiment, cela m'exaspère au plus haut point de voir que ces faits, avérés et plus que significatifs, ne sont JAMAIS rappelés. A tous ceux qui en auraient pourtant bien besoin...

    En complément, comme nombre de commentateurs, j'aimerais savoir qui paye la méga-campagne pour les Départementales du Matamore-Matuvu catalan ? Est-ce bien compris dans les comptes officiels de la campagne ? Et le plafond a-t-il bien été respecté ?
    Je prends les paris !!! Réponse n°2 : non. Réponse n°1 : nous.
    Comme d'hab' quoi. Rien ne change sous le sinistre ciel de la Hollandie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les voyous de la république de sont pas forcement ceux à qui l'on veut bien nous faire croire !

      Supprimer
  13. "Il a été décidé d'ouvrir une information judiciaire car cela est apparu la solution la plus adaptée au traitement de cette affaire."
    Et pour le soupçon de compte en Suisse de Fabius, il a été décidé de classer l'affaire (http://www.lepoint.fr/justice/l-enquete-sur-un-compte-presume-de-fabius-en-suisse-est-definitivement-enterree-01-04-2015-1917881_2386.php).
    C'est tellement clair qu'il a fallu plusieurs jours de pateaugeage pour qu'un des 2 parquets finisse par s'en souvenir.
    Les juges d'instruction sont tellement débordés par les affaires de Sarkozy que le parquet n'a sans doute pas voulu les surcharger en les saisissant.
    A noter que sauf Atlantico et la Tribune de Genève aucun média n'a repris (Le Monde n'a pas dû être reçu à l'Elysée sur le sujet).
    Droopyx

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen