samedi 12 mars 2016

La machine à broyer du Donald Trump se serait-elle mise en route ?


Depuis deux, trois mois,  je suis, d'une oreille, la campagne pour la primaire US de Donald Trump. Et j'avoue que je ne cesse d'être surpris par l'acharnement des médias français à son encontre.

Bon, okay, le gars est un drôle de numéro qui n'est pas à une outrance près. Il est moche et a une coupe de cheveux à désespérer les meilleurs coiffeurs de la planète. Il choque, éructe, se moque, tape sur les immigrés, accepte le soutien d'un ancien ponte du KKK, assume pleinement son populisme, etc, etc, etc... Pas de doute, vous êtes priés de le croire, le bonhomme est une ordure. Une ordure qui a réussi, mais une ordure.

Les preuves ? Il propose de construire un mur le long de la frontière mexicaine pour stopper l'invasion migratoire en provenance d'Amérique du Sud. C'est pas chrétien, c'est pas progressiste, ça ! Et pas un journaliste pour nous rappeler que ce mur existe déjà en partie sur plusieurs centaines de kilomètres ! Et puis, c'est quoi qu'on fait nous, en Europe, en ce moment ? De partout, on monte des murs, en Macédoine, en Hongrie, en Grèce et quand on ne les a pas encore construit, on referme les frontières. Il accepte le soutien d'un ancien boss du KKK, c'est moche, c'est sûr, mais qui pour nous rappeler qu'en France, l'extrême-gauche a appelé à voter pour Hollande, cette même extrême gauche qui soutient aujourd'hui Jean-marc Rouillan, l'ancien terroriste qui a rendu hommage ces derniers jours aux islamistes du Bataclan. Il pue du bec le Trump parce qu'il ose dire, paraphrasant Mussolini, qu' il vaut mieux vivre un jour comme un lion que cent ans comme un mouton. Et pourtant, nonobstant son auteur, elle est placée au coin du bon sens cette phrase. Après les attentas en France du 13 novembre, Il a dit qu'il fallait stopper immédiatement l'entre de musulmans aux USA:  méchant raciste, scandale, tollé général ! Et tout le monde a oublié la fin de sa phrase: le temps que les élus comprennent ce qui se passe. Et bien nous, en France, le 5 janvier n'a pas suffit et, à vérifier, la moitié des islamo-terroristes du 13 novembre venaient de l'extérieur du pays, de Belgique, d’Autriche, et pour au moins deux d'entre eux de Syrie via la Grèce ! Il faut croire que nos dirigeants n'avaient pas compris ! Etc, etc, etc... Le gars Donald est une horreur, c'est ainsi que le qualifiait hier matin une chroniqueuse d'Itélé à grosses lunettes noires.

Enfin, bref, je me disais, depuis quelques temps, mais combien de temps l'establishment ( américain ou européen) va-t-il le laisser grimper et engranger, élections après caucus et Super Tuesday, autant de délégués pour la future convention républicaine avant de réagir ? D'une manière ou d'une autre, la machine va s'enclencher pour le contrer. J'imaginais même qu'une balle perdue le choppe au passage... Et bien, il me semble que le moment est arrivé !

Hier, et alors que jusqu'ici tous ses meetings s'étaient plutôt bien passés, sans heurts, d'un seul coup, des incidents ont eu lieu. Des bagarres curieusement spontanées entre pro et anti Trump ont éclaté; comme ça, du jour au lendemain ! Des incidents suffisamment graves pour que les services secrets US lui intiment l'ordre d'annuler son rassemblement. Et hop, tout le monde pour enquiller: Voilà qui va lui coûter cher et lui fera perdre des points ! " C'est possiblement le début de la fin de cette ascension fulgurante " a déclaré le spécialiste des USA à la coupe de cheveux étrange qui sévit régulièrement sur BFM. Et comme par hasard, Itélé nous pond LE sondage du jour, lui aussi spontané: 87% des Français ont une mauvaise opinion de Trump.  Comment pourrait-il en être autrement ? La machine à broyer du Trump, avec bien du retard, s'est mise en marche; cette impression étrange que quelqu'un ou quelques uns, quelque part, ont appuyé sur le bouton. Prière de détester Trump, l'homme grossier qui génère du désordre public ! Et Mézavi que ce n'est qu'un début.

Alors attention, qu'on ne se méprenne pas, je ne cherche pas à défendre cet étrange personnage. Je vois juste que cet " iconoclaste " séduit une grande partie de l'électorat américain simplement parce que les autres, ses concurrents, y compris ceux de son camp, ne séduisent plus, que ses discours ressemblent étrangement à certains de ceux que nous entendons en Europe et qui trouvent un écho de plus en plus large.

Presque à s'y méprendre, ce qui fait le succès de Donald Trump a fait le succès du FN en France, d'Orban en Hongrie, de Dahl au Danemark, de Sipila en Finlande, d'Aube Dorée en Grèce, de Jensen en Norvège, de Vilders aux Pays-bas, ... : Immigration galopante, montée des communautarismes, Islam,  crise économique qui n'en finit pas, chômage, classe politique au pouvoir déconnectée de la vraie vie,...

Trump parle comme les gens ont envie qu'on leur parle avec SES vérités, vérités séduisantes et acquises par tous ceux qui en ont ras le bol d'un ordre établi - de " l'establishment " comme on dit aux States, terme qu'employait régulièrement Jean-Marie Le Pen - depuis si longtemps qu'il a fini par oublier totalement le peuple. Le peuple, ou tout du moins une partie, se réveille, voilà qui a de quoi faire peur aux z'élites. Comme chez nous !

Je ne cois pas un instant que Trump puisse l'emporter et devenir le 45 ème Président des Etas-Unis. La " gauche " locale, les Démocrates, l'emporteront, Trump est leur meilleur atout et Hillary Clinton entrera à la Maison Blanche.

Toute ressemblance avec ce qui pourrait se passer par chez nous serait purement fortuit.

Folie passagère 3093.
Résultat de recherche d'images pour "Hillary Clinton donald trump"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

39 commentaires:

  1. Bien d'accord…
    La consternation des médias français devant Trump est à la hauteur de l'l'hystérie enthousiaste dont ils ont fait preuve à la candidature d'Obama…
    Mais tout le monde en est un peu revenu d'Obama.
    Pas sûr que ce soit perdu d'avance pour Trump, pour ma part je ne le défends ni ne l'accable, c'est le problème et l'élection des américains, avant tout…
    Nous, nous avons élu François Hollande, nous devrions cesser de donner des leçons aux autres :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @libreeschanges: ça, pour etre décevant, il l a été Obama parce que franchement à part son côté sympa et cool, pas grand chose finalement
      Trump, je ne le vois pas gagner. Tiens, bagarres avant hier dans un meeting, défaite à l'élection d'hier. La machine a broyer va fonctionner à plein.

      Supprimer
  2. Personnellement je trouve ce Trump épouvantable pour toutes les raisons que vous évoquez, mon cher Corto, mais s'ils continuent à lui taper dessus, ils vont finir par me le rendre sympathique. Nos journaleux devraient publier les sondages où on nous dirait comment les Américains jugent Hollande, ce pourrait être rigolo !
    Que chacun s'occupe de ses affaires et les cochons seront bien gardés !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ marianne

      L'Américain lambda serait bien incapable de donner un avis sur Hollande.
      La France se situe quelque part en Europe pour eux (et encore, pas toujours !) mais où, c'est une autre histoire....

      Supprimer
    2. @marianne: c'est fort probable qu a force de lui taper dessus, beaucoup de gens finissent par le trouver sympathique, n'est-ce pas ce qui s est passé avec le FN ?

      @Gilly: allons, allons, les Américains ne savent peut etre pas situer la France mais ils savent où se trouve Paris, non ?

      Supprimer
  3. les journaleux français feraient mieux de s'occuper de notre pays, les américains n'ont pas besoin de notre avis pour se faire une idée, surtout quand ils peuvent voir à quel point les journaleux français sont objectifs avec notre nullos !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil Encore que, plus les journaleux passent de temps a taper sur Trump et moins ils en passent à nous manipuler sur l état de la France et sur la Socialie :) Faut voir le bon côté des choses

      Tiens, sans rapport, as tu vu la vidéo où Jean Louis Debré travestit le " je vous salue Marie " en je vous salue Marianne " ? Voilà qui aurait du faire scandale mais personne n a bronché

      Supprimer
    2. Oui je l'ai vu, il est givré pépère !! il avait bu où quoi ?

      Supprimer
  4. Moi il me plait bien Donald, j aimerai bien en avoir un chez nous, un qui designe clairement nos énnemis et les traitres.il n est pas sympa certe mais il nest pas là pour ça
    J-J S

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @JJS: Bien d accord, si nous avions des gens en France des politiciens qui soient capables d appeler les choses par leur nom sans langue de bois ni politiquement correct, nous n en serions sans doute pas là

      Supprimer
    2. Je suis d'accord : Donald Trump ose dire tout haut ce que chacun peut constater en silence. Se demander le pourquoi de ce silence, c'est donner une partie de la réponse !

      Supprimer
  5. 1/ Belle photo d'illustration, celle avec les Clinton. Bravo Corto!
    2/ Trump n'a jamais accepté le soutien de David Duke (le gars du KKK), il a simplement botté en touche en disant qu'il allait "se renseigner".
    3/ Les protestataires de Chicago n'ont fait que renforcer la détermination des supporters de Trump. Par contre ses adversaires sont en train de lui glisser une peau de banane électorale dans l'Ohio. Rubio demande à ses propres supporters de voter pour Kasich dans l'Ohio (Etat dont Kasich est le gouverneur). Si Trump est battu dans l'Ohio il aura beaucoup de mal à réunir les 1237 délégués nécessaires pour obtenir automatiquement l'investiture Républicaine et tout se fera par marchandage lors de la convention...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Blaise: il me semble avoir vu passer ce matin que Trump avait perdu l'election d'hier . Etait-ce celle de l Ohio ?

      Si j en crois le Huffington Post, finalement Trump aurait désavouer le soutien de Duke

      http://www.huffingtonpost.fr/2016/02/28/trump-kkk-refuse-prendre-distance-david-duke_n_9343398.html

      Supprimer
  6. Géo

    Bonsoir

    A mon sens,D. Trump n est pas dans la ligne de conduite des maîtres des usa,les banquiers de la fed et leurs multinationales pétrolières et autres,dont le but,avec la complicité des politiques de l u.e.,est d asservir l Europe( et autres lieux planétaires) pour en faire un grand marché unifié au leur,mais qui dominerait les peuples.
    Pour cela,ils leur faut détruire les Etats-nations,leur identité nationale et spirituelle,en créant notamment des tensions et conflits religieux et ethniques,grâce aussi aux migrants qu ils subventionnent plus ou moins directement,et grâce à Daech.
    Les médias aux ordres obéissent donc à la consigne:détruire l image de Trump.

    Si il était élu,pas surprenant si il finissait comme des Kennedy.

    Les Américains étant au moins 47 à 50 millions à survivre grâce à des bonds alimentaires,le chômage étant catastrophique et le seuil de pauvreté atteint par de plus en plus de monde,il n est pas surprenant que le franc-parler heurté de Trump plaise à des populations en proie à une misere grandissante,malgré les mensonges des médias français pour faire croire à une reprise économique qui nous viendrait d outre-atlantique et qui n est qu illusion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Géo: Trrump, le candidat anti-système, en résumé, et pour le coup, encore une fois dirais-je, le système sera plus fort. C'est exactement ce qui est entrain de se passer. Il sera peut etre le gagnant chez les Républicains, mais sera, pour peu qu on le laisse aller jusqu au bout, battu par Clinton.

      D accord pour le reste à deux bémols près, le chomage est au plus bas et jamais il ne s'est créé autant d emplois, en particulier dans l industrie, ces derniers 6 mois

      Supprimer
    2. Géo

      Bonjour Corto

      Et là,il y a problème,les chiffres du chômage les plus récents,officiels,que j ai,le situent autour de 5 à 6/100 des actifs.
      Mais,en cherchant les modes de calculs pour le déterminer,j ai connu des surprises!(bon,en fait,on s y attendait un peu).
      Outre tous les exclus des chiffres du chômage par des astuces trouvables aussi en France,tous les découragés du système,qui ne cherchent meme plus,qui sont eux aussi certainement avec des food-bonds,savoir que,là-bas,un américain qui travaille une heure par semaine en percevant un minimum de 20 dollars est considéré comme non chômeur(Ch Sannat et autres l évoquent)et une autre astuce permet de "créer" des emplois si la même personne travaille un minimum d heures dans plusieurs sociétés dans le même temps(1 à 2 heures ci et là).
      Leur protection sociale étant bien différente de la notre,ils n hésitent pas à travailler pour des laps de temps et des "salaires"si réduits.
      Maintenant,un nombre certain de travailleurs seraient dans l impossibilité d avoir un niveau de vie décent,ce qui n est pas étonnant,vu la dette des u.e. et les restrictions qu elle amene pour la population,dont un nombre croissant ne serait plus en mesure de financer sa protection sociale.
      Donc,tu as peut être bien raison,mais les données récoltées sur plusieurs sites économiques font penser à une vaste manipulation sur les modes de calculs.(pourrait bien être au moins quatre fois plus élevé qu annoncé si on donne au mot"emploi"une définition décente hors rustines pour abaisser les chiffres).
      Le pourcentage d Américains proche du seuil de pauvreté serait effarant.(+de 80/100?)travailleurs ou pas.(Bertez et Jovanovic).

      "Economie-matin fr,quel est le vrai taux de chômage aux États-Unis?"

      Supprimer
    3. Géo

      "Chaos control.com,États unis le taux de chômage serait de 23/100(juin 2015)".
      Recoupe à mon sens les données plus récentes que BFM machin ,Figaro et Monde ne citaient pas.
      S agit pas pour moi de polémiquer,tu l as compris(ce serait bête),mais d'essayer d approcher la vérité dans un monde où elle est occultée de plus en plus souvent.

      Supprimer
  7. Géo

    @Corto

    "Hillary Clinton entrera à la Maison-Blanche"
    +1!

    Goldman Sachs et les autres banksters l ont choisie(c est la grande copine de Blythe Masters et toute leur clique sataniste)

    RépondreSupprimer
  8. Moi je suis ce qui se passe d'un peu plus près, car Trump c'est un peu notre avant-dernière chance à nous autres goyim blancs, donc à la civilisation tout court de mon point de vue. Une avant-dernière planche de salut plutôt pourrie, mais on n'a plus les moyens de faire la fine bouche. La dernière chance ce sera la WWIII, car là tout est possible.
    Votre position ne me surprend pas, l'AIPAC vous dit quoi penser et on n'est pas dans le même camp.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jazzman: quelle position ? la mienne ? j en ai pas vis à vis de Trump. Et que vient faire ici les Goyims et l'AIPAC, vous avez un problème avec les juifs ?

      Supprimer
    2. Je ne crois pas un instant que Trump puisse l'emporter
      Mais vous n'avez pas de position vis-à-vis de Trump, on ne doit pas avoir la même définition pour position.
      Evidemment, si vous niez qu'un président des USA doit avoir l'aval de l'AIPAC, la discussion est mal partie. En lisant le commentaire de Géo, juste avant le mien, je vois que j'aurais dû dire Goldman Sachs et les autres banksters et toute leur clique sataniste au lieu de AIPAC et ça passait comme une lettre à la poste. C'est trop bête.

      Supprimer
    3. Géo

      Il est sur que la presque totalité des banksters de la fed est d origine juive,sauf Rockefeller,français et protestant,mais cela n implique pas le juif commun,qui est lui aussi considéré comme du bétail au même titre que les autres peuples aux yeux de ces cartels glauques,dont l intérêt commun est la domination par l argent,au prix de spoliations massives,de guerres et famines provoquées,de corruption des politiques...
      Outre que cette caste d affairistes est à mon sens très liée à des confréries glauques dont les membres de base n ont pas idée des buts réels ni des rituels...
      Sataniques en ce sens que créer misère et destruction pour asseoir leur impérialisme est une négation de la diversité de la Création,
      (Y compris quand on essaie d effacer genres,races,nations sous des prétextes d apparence louable mais dans des buts sordides de domination tant matérielle que spirituelle.)
      Dans le sens aussi où ils subsituent à une Création naturelle une singerie de création fondée sur l illusion,
      L illusion de la création monétaire à partir de rien pour racheter les biens de pays entiers quitte à les ruiner auparavant,
      L illusion de spéculations financières délirantes de plus en plus irréalistes qui nous mènent à un nouveau désastre,pire que 2008... et 1929.
      Et prêts à déclencher encore une guerre mondiale pour sauver leur intérêts si il le faut.

      Il y a,suite à interprétation de la Thorah ou du Talmud,des juifs intégristes qui considèrent que le reste de l humanité est inférieur à eux,le peuple élu,mais on peut trouver ce genre de délire malfaisant dans toutes les religions et races.
      Le problème vient effectivement quand les moyens financiers sont mis au service de tels délires.
      Mais,avant ça,on peut noter que ces banquiers de la fed,les Bilderberg et autres puissants de la planète,sont amis pour piller les biens des peuples,mais se livrent des guerres internes sans merci pour se partager le butin,la cupidité étant la règle,les communautés de races ou religions s effaçant devant cette course au pouvoir.
      On voit des banques multinationales aux budgets bien supérieurs à celui d un État s'affronter.
      (Goldman Sachs contre Lehmann brothers).

      C est un vrai marigot à caïmans.

      Supprimer
    4. Géo

      Liens très intéressants,à mon sens:

      "Mondialisation.ca centre de recherche sur la mondialisation.Le cartel de la Réserve Fédérale,les 8 familles."

      "Résistance 71 Blog.à propos du 06 juin 1944 et des traitres qui permirent à Hitler d exister(politiquement)."

      Supprimer
    5. Géo

      Rectification:
      Il semble qu il y ait eu litige sur l origine des Rockefeller,certains la disent française et d autres sources,allemande,mais toujours protestante(huguenots).

      Supprimer
    6. Merci de cette intéressante réponse, Géo.
      Si j'en avais écrit le quart, Corto m'aurait demandé si j'avais un problème avec les juifs. D'ailleurs il l'a fait, et pas que cette fois-ci.
      Ce que vous dites est vrai à un détail près : mais cela n'implique pas le juif commun.
      C'est la méthode d'Alain Soral, qualifié d'antisémite nauséabond par tous ceux qui ne comprennent pas le film, mais qui lui confèrent ainsi la crédibilité dont il a besoin. Le monde est bien fait quand même.
      Cela dit, j'admets que certains sont moins néfastes que d'autres et qu'il y a des tribus mafieuses pas du tout casher. Ce n'est pas une excuse et une argumentation plus complète sortirait du format commentaire.
      Et si les caïmans se bouffent aussi entre eux, ça ne change pas ce qu'ils sont.
      Vous ne semblez pas aimer tonton Adolf non plus, pourtant je trouve que ses aquarelles n'étaient pas désagréables et pour ce qui est de la n-ième version de son rôle politique, j'ai déjà donné.

      Supprimer
    7. Géo

      @Jazzman

      Il se trouve que les Rothchild,Warburg and co,ont réussi à bâtir un empire financier avec les guerres dont ils profitaient et qu ils pouvaient même encourager,mais je crois que les membres de n importe quelle fratrie peuvent se laisser entrainer par une spirale infernale de cupidité et de goût de domination pour peu que les circonstances les favorisent.Il n y a pas mal d exemples à ce sujet.
      Il y a,en revanche,un certain nombre de personnes qui,quelle que soit leur appartenance atavique,seraient bien incapables de mettre en application les préceptes extremes de leur religion,parce qu elles n ont pas cet esprit et n ont pas envie de vivre dans les conflits.
      Je me suis demandé si le fait d être en contact(parfois inconsciemment) avec des forces spirituelles peu limpides ne créait pas un genre de possession où les individus ne sont plus maîtres de leur âme,en quelque sorte,happés par un égrégore malsain.
      L un des premiers Rothschild disait que l humanité était divisée en deux classes:la masse,le bétail,et l élite.
      Il ne faisait pas la distinction au niveau de la religion ou de la race,mais en fonction de la taille des avoirs.Les nantis étant les "seigneurs".
      Ce qui pose problème,au delà des religions,ce sont ces grands banquiers,quelle que soit leur origine,et,au delà,la nature humaine et son goût pour la domination et la possession.
      Il fut un temps où les banquiers,quand ils avaient des bénéfices,investissaient dans la construction,la création d oeuvres d'art,et même le social.toutes les belles architectures du passé en sont la preuve.
      Il y a une inversion des valeurs qui,à mon sens,va bien au delà des Juifs ou d une communauté spécifique,mais concerne l humanité dans son ensemble,qui devient de nouveau dingo car étant une espèce agressive et belliqueuse dont les instincts semblent se déverser à fréquence régulière comme une pile surchargée,et les dépositaires des pouvoirs ne sont peut être que les contacts qui vont mettre le feu aux poudres,ce qui ne les excuse pas pour autant.
      Ayant beaucoup reçu,leur premier devoir serait de rendre la pareille.

      Supprimer
    8. Géo


      "YouTube la banque Goldman Sachs a affamé les pauvres en 2008,voici comment."

      Supprimer
  9. Bonsoir Corto,

    Pour analyser la situation politique aux USA, il n'est pas difficile de trouver mieux que les médias français. Leur finesse d'analyse est similaire à la popularité de Normal 1er, c'est ç dire voisine de zéro. Je serai moins catégorique que toi quant à la probable victoire de Mme Clinton. Elle a beau avoir toute l'intelligentsia avec elle, ce n'est pas gagné d'avance. Maintenant, on peut être certain que son alliée fera tout ce qui est son pouvoir pour barrer la route de Trump. Les échauffourées que tu mentionnes sont évidemment totalement fortuites.

    Pour mieux comprendre ce qui se passe dans notre pays, je crois utile de lire ce billet publié sur le blog http://psychotherapeute.blogspot.fr/ et intitulé "KO debout". C'est à mon sens une analyse remarquable de la situation présente.

    Extrait: "...Nous vivons un vrai totalitarisme même si ce terme peut sembler outré. Souvenons-nous que le propre du totalitarisme est d'aliéner les individus en niant leurs aspirations mais surtout en détournant leurs actions vers des buts choisis par le pouvoir. Ce totalitarisme est certes vécu avec plus de douceur et de confort parce que les dirigeants sont devenus habiles..."

    Bonne soirée (malgré la Socialie)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H: Cet article que tu mets en reference est excellent à ceci près que le psy, finalement, confronté à ce monde de fous, abandonne " le combat " et finit par se recroqueviller sur lui même et ses quelques amis d enfance et relations proches. Et à mon sens, le danger est là: se recroqueviller permet a nos " neo-fascistes " de faire ce qu ils veulent.

      Supprimer
  10. La réaction des médias français à l'égard de Trump me fait penser aux cris d'orfraie de dames patronnesses à qui Madonna montrerait ses fesses. J'estime pour ma part que quand on est capable d'élire un type comme Hollande à la présidence de la République, on se fait tout petit, tout tout petit, et on se fait oublier. Je me souviens qu'en 1980, nos médias se gaussaient de l'élection de Reagan. Six mois plus tard, on élisait le Mythe errant! On connaît la suite...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Saucisson Pinard: bien d accord, taper sur Trump quand on a contribué largement à l élection de Hollande devrait tempérer nos médias. Mais ils ne sont pas à ça près, je cherche encore un journaleux qui sera capable, haut et fort, de dire à propos d Hollande " je me suis trompé "

      Supprimer
  11. Bah, les medias ont passé les deux mandats de Reagan à le traiter de plouc et de nul, alors...

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @le Nain: certes, sauf que Reagan avait le soutien des Républicains, il me semble alors que Trump n a ni les Républicains, ni les médias.

      Supprimer
  12. Je n'avais pas vraiment d'avis sur Trump, mais le fait que tous les merdias français soient sur la même ligne pour "casser" du Trump est le signe que la machine à propagande est en route...
    Du coup j'en viens à bien le considérer :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. SC: Nous verrons, mais perso, et même si j ai tendance à réagir un peu comme toi, je ne miserais pas un calot sur Trump

      Supprimer
  13. Bonjour Monsieur Corto:

    Bernard Henri Lévy, le type dont les gesticulations guerrières ont entraîné des pays comme la Libye et d'autres que j'oublie dans des bains de sang, donc BHL, le faux philosophe dont les présidents ont trop écouté les très maléfiques conseils, BHL, la boussole qui indique politiquement le sud, est ANTI Trump. C'est par ici que BHL crache sa détestation de Trump :

    http://www.msn.com/fr-fr/sante/votrevue/on-gps-bhl-denounces-donald-trump/vp-BBnspjP

    https://www.lorientlejour.com/article/975045/le-monde-selon-trump.html

    Trump est donc tant détesté par BHL : c'est la preuve que Trump doit avoir un bon côté, et dit des vérités que le jouisseur des guerres BHL déteste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      @Ana Maria

      "Bhl,le faux philosophe ...bains de sang..."

      +1!



      Supprimer
    2. @Ana maria: BHL me pose un problème, un peu comme Attali, je n ai jamais compris qu on puisse lui accorder le moindre crédit et pourtant, ça fait 30 ans au moins qui tient l'affiche !

      Supprimer
  14. Enfin on s'en tape de l'avis des médias français, c'est comme les élections israéliennes et britanniques où ils sont tombés des nus, quoi c'est encore la droite qui est encore passée! mais c'est pas bisounours ça! Quand Bush est repassé, tous les français sont tombés de haut, tous mes copains aux usa sur le moment et pas médiatisés français l'avaient prédit. On donnait de grandes leçons de droits d e l'Homme, ils ont eu 3000 morts et ils nous a fallu "que" 150 morts pour mettre un état d'urgence.
    Les médias français montent en épingle quelques bagarres dans des meetings et parlent de l'affolement des autres concurrents républicains, oui et bien comme dans toutes les primaires américaines. Il n'y a rien d'exceptionnel.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique