mercredi 2 mars 2016

Xavier Beulin, fossoyeur de notre agriculture ?


Dans mon dernier Ainsi va la vie en Socialie, je faisais part de mon étonnement de voir que petits éleveurs, petits producteurs et petits paysans se faisaient mener par le bout du nez par le Président de la FNSEA, Xavier Beulin, un multimillionnaire aux activités multiples. Un commentateur qui-sait-tout-sur-tout me rétorqua: " Xavier Beulin, multimillionnaire, permettez moi d'en douter. Le couplet anti FNSEA est assez éculé. On croirait lire un blog Libé, Le Monde ou un blog d'EELV ". Voilà qui me piquait au vif: être comparé à des trucs du genre Libé , Le Monde ou EELV, voilà qui aurait pu me mettre à terre. Mais sait-on jamais, me serais-je fait abuser et aurais-je écrit n'importe quoi ? Alors, j'ai cherché...

Xavier Beulin possède avec son frère et deux cousins, une exploitation agricole de 500 hectares dans le Loiret soit 10 fois la superficie moyenne d'une exploitation française (2010), exploitation sur laquelle ils produisent des oléagineux et des céréales. Il devient patron de la FNSEA, le plus gros syndicat d'agriculteurs en 2010 en promettant de consacrer tout son temps aux syndicats et de renoncer à tous ces autres occupations.

Sauf qu'il est toujours Président (et principal actionnaire) du groupe Avril ( ex Sofiprotéol), un gros conglomérat agricole réalisant 7 milliards de CA, conglomérat spécialisé dans l'import-export de céréales et regroupant plus de 150 sociétés dans plus de 22 pays, y compris au Maghreb. Le groupe est aussi partie prenante des huiles Lesieur, Puget, des œufs Mâtines et en tant que n°1 français de l'alimentation animale, il livre plus ou moins, tous les éleveurs français. Le groupe est présent dans les cosmétiques, la peinture industrielle, le financement de l'industrie agricole les OGM (Biogemma), n°1 européen du diester (carburant) et n°1 européen du... matelas en mousse. Il a aussi des intérêts dans la production de lait, la presse agricole, la génétique, le vin, le Crédit Agricole,...

Tout cela suffirait au quidam normal, pas à Xavier Beulin puisque le gars est aussi: 

- Président du port de commerce de La Rochelle, 2 ème port français pour les exportations de céréales ( pratique pour l'import-export des produits de son groupe), 
- Président du conseil économique et social régional (CESER) du Centre, 
- Président de l’IPEMED (Institut de prospective économique du monde méditerranéen) fondé par le mari d'Elizabeth Guigou, 
- Président du conseil d’administration de FranceAgriMer 
- Vice-président du syndicat agricole majoritaire représenté à Bruxelles, le Copa-Cogeca, 
- Président de l’EOA, l’alliance européenne des oléo-protéagineux,  
- Vice-président du CETIOM (recherche sur les oléagineux), 
- Administrateur du Crédit agricole capital investissement et finances, ... 

La liste n'est pas exhaustive... En tout cas, j'ai eu beau chercher, nulle trace d'une quelconque estimation de la fortune du bonhomme mais, compte tenu du CV, on peut sans se tromper assurer, n'en déplaise au commentateur évoqué plus haut, que l'homme est multi-millionnaire. Grand bien lui fasse. Politiquement, on ne sait pas trop. On l'a dit proche de Sarkozy mais c'est Hollande qui se déplace en personne pour aller fêter les 30 ans du groupe Sofiprotéol-Avril. On dit qu'il est proche de l'ancien ministre Bussereau mais c'est lui qui fait nommer cette andouille de Le Foll au ministère de l'Agriculture et de l'Agro-alimentaire (cette mention est ajoutée à la demande de Beulin). 

Et c'est justement là que le bât blesse... c'est que Beulin n'a rien à voir ni n'a les mêmes buts et préoccupations qu'une grosse partie des gens qu'il est supposé défendre et qui constituent l'essentiel des 300 000 membres de la FNSEA, à savoir les petits éleveurs de viande et les producteurs de lait. Beulin est un céréalier. Il prône ( à tort ou à raison ) l'industrialisation de l'agriculture, le regroupement des exploitations et des élevages. Il est aux antipodes des exploitants qui sont actuellement dans la galère et que l'on voit mettre le bronx sur les routes ou au Salon de l'Agriculture. On notera, par ailleurs, que depuis qu'il est président de la FNSEA, soit plus de 5 ans, la situation de ces petits exploitants n'a cessé de se dégrader et jamais le taux de suicide dans la profession n'a été aussi élevé. Tous les secteurs de la " petite et moyenne " agriculture sont dans une situation catastrophique: lait, porc, volaille, boeuf,... Les seuls à s'en sortir correctement et dont on entend, forcément, peu parler et que l'on ne voit pas barrer les carrefours et descendre dans les supermarchés sont... les céréaliers ! Comme Xavier Beulin ! Etonnant, non ? 

Alors oui, et à considérer dans quel état se trouvent nos petits exploitants, ceux dont on se plaît à nous répéter qu'ils sont ceux qui nous nourrissent, il y a de quoi être étonné et de ne pas comprendre comment tous ces " crèves misères " acceptent encore d'être représentés par Xavier Beulin. 

Il se pourrait même que pour une fois Jean-Luc Mélenchon ait raison lorsqu'il déclara, il y a deux jours: " Xavier Beulin représente une espèce de haute industrie liée à la finance et aux grandes transactions internationales. Il est le problème numéro 1 de l'agriculture française ". Quant au syndicat concurrent, la Confédération Paysanne, il ose: " Aujourd'hui, on a l'impression que c'est l'enterrement en première classe de l'agriculture et que le fossoyeur Beulin est aux manettes pour aller à l'Elysée demander un énième plan de licenciement de l'agriculture.

Folie passagère 3078.

Afficher l'image d'origine
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr


34 commentaires:

  1. Incroyable ! Tu as fais du bon travail d'investigation, Corto !
    Nous vivons dans un monde fou, pervers... Que se passe-t-il donc ? Tout le monde "gobe" tout ça, accepte ? J'ai le cerveau prêt à disjoncter avec tout ce que l'on découvre, tout ce que nous voyons à la TV, sur le net ... Etc...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @crisfi: disjoncter ? non, y a vraiment pas de quoi. par contre, c'est sur, se méfier de tout ce que l on voit et entend et prendre du recul. Indispensable.
      5 ans que le gars est président du principal syndicat agricole et 5 ans que la profession est en plein marasme: Chapeau bas ! et les mecs continueraient à croire en lui ? j ai du mal, moi, à y croire.

      Supprimer
    2. Ce syndicat ç'est l'équivalent de la CFDT comment les salariés peuvent -ils se syndiquer ou voter pour ce syndicat qui marche main dans la main avec le MEDEF et le gouvernement

      Supprimer
  2. Géo

    Bonsoir Corto

    On vote bien pour des politiques incompétents ou corrompus et pas rien qu en France.
    Dans ton précédent billet il fut question de gens qui emploient des nounous voilées.
    Pourquoi les petits paysans n auraient ils pas un représentant hostile à leurs intérêts?(et certainement favorable au Tafta?)
    Puisque l air du temps est de se laisser manipuler et diriger par des gens dont on n a rien de bon à attendre,par ignorance ou autre.
    Comme quoi,nous portons toujours au moins une part de responsabilité collective dans ce qui nous arrive.

    Bon,perso,la haute finance,c est la clique sataniste des grandes banques mondiales qui la dirige et qui est l ennemie de tous,au delà des religions,races,etc...
    Alors les petits paysans n ont hélas rien à attendre de constructif venant du Xavier dont tu parles ni de ses acolytes.
    Détail révélateur:j ai appris il y a peu que la bce a commandé aux États de l U.e. de s'abstenir de graver sur leur monnaie toute image d anges ou de la Vierge à l avenir.
    (Encore heureux qu il n y ait pas la tronche de Draghy sur les pièces,quand je vois sa signature sur les billets,ça me donne envie d imprimer ma propre monnaie.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Géo: tu me lis régulièrement, je crois :) et qu'écris-je tout aussi régulièrement ? Que l on a les élus qu on mérite. Et bien avec Beulin, c'est pareil: les paysans l ont élu alors que ses intrets sont aux antipodes des leurs, tant pis pour leur gueules ais-je envie de dire !

      Supprimer
    2. Géo

      @Corto

      J ai effectivement bien compris ta logique,qui est aussi la mienne:les élus sont le reflet de ce que nous sommes,ce qui n est nullement une excuse pour eux.
      Dommage simplement que,parmi la population,il se trouve des personnes qui ont conscience de telles aberrations mais doivent aussi les subir,par la loi du plus grand nombre.
      C est pourquoi mon "bien fait pour leurs gueules"sera assorti d une réserve et d une pensée pour ces personnes.

      Supprimer
  3. je l'ai déjà dit, je ne comprends pas que les agriculteurs acceptent ça, il est aussi importateur de volailles qui viennent d'amérique du sud, les éleveurs de volailles peuvent le remercier d'importer chaque année, des tonnes de bestioles qui les ruinent ! c'est de la schizophrénie ! et ils acceptent, tu vois, quelque part, je dis que c'est bien fait pour eux tout de même ! entre le scandale des abattoirs où ils mènent leurs bêtes sans s'occuper de la façon dont elles seront tuées, alors qu'on les entends dire qu'ils aiment leurs bêtes, les problèmes causés par ces grands industriels, OGM et compagnie, les produits qui tuent les abeilles et les hommes importés par ces mêmes industriels , le vote à gauche toute, on peut tout de même se poser des questions, même s'il est bien triste de savoir que ces mêmes producteurs se suicides et ne peuvent pas vivre de leur travail , ils sont tout de même coupables de ne pas réaliser ce qui se passe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: Coupables de ne pas voir ce qui se passe dont un " patron " de syndicat qui n a rien à voir avec eux, ou tellement noyés dans leurs difficultés qu ils ne savent plus à quel saint se vouer et prennent le premier qui se présente ?

      Supprimer
  4. Bravo ! PARFAIT.
    Certainement beaucoup de travail, mais quelle moisson
    Et un sacré tas de grains à moudre pour clouer le bec à celui qui l'ouvre sans savoir (ni se renseigner). ;o)
    Par-fait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: Merci ! mais j ai toujours cette incompréhension: Comment nos paysans arrivent-ils a accepter un pareil représentant ?

      Supprimer
    2. @ Corto
      Moi non plus, je ne parviens pas à comprendre.
      Sauf à penser qu'ils sont dans une position de survie si dramatique qu'ils ne sont plus en mesure de penser à autre chose qu'à survivre...

      Supprimer
  5. 500 HA DIVISÉ par trois ménages ça fait pas grand chose...X Beulin a repris la ferme de son père a 17 ans à la mort de celui ci,et donc a abandonné ses études. Moi comme beaucoup de paysans sommes admiratifs de ce type,qui est un gros bosseur et qui a réussi pratiquement tous ce qu'il a entrepris.Beulin n'est pas que céréalier il y pas mal d'élevage sur sa ferme.Il défend pas si mal que ça les paysans ce qui n'est pas si facile avec les politiques qu'on a eu ces ernières annés,quelle tristesse de vous voir tous aussi jaloux d'un type plutôt exceptionnel...On est en France,rien ne peut changer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Zen: ah mais attention, je ne dis pas que Beulin est un nul, son parcours démontre le contraire, je me pose juste des questions, nuance ! Tiens par exemple: comment avec tant d occupations Beulin peut-il bien gérer chacune d entre elles ? Après, commment les petits exploitants peuvent-ils valider un gars dont les intérêts semblent à l évidence aux antipodes des leurs ? Et pour finir, s il défend aussi bien que cela les paysans pourquoi sont-ils, d'après ce qu ils disent, toujours autant dans la mouise qu il y a 5 ans ?

      Supprimer
  6. Vous aviez des interrogations au sujet de l'acceptation de ce type par nos paysans?

    Zen Aztec vient de vous donner la réponse. Il ne faut pas chercher plus loin.

    Effectivement, comme dis dans le commentaire "On est en France,rien ne peut changer" donc l'arbre continuera à cacher la foret pendant un bon bout de temps et les agriculteurs crédules continueront à se suicider pour le plus grand profit de ces geant de l'agro-alimentaire.
    LE temps des Jacqueries, des vraies!, est bien révolu...
    Monsieur Beulin va encore toucher beaucoup de dividendes et pendant bien longtemps.
    triste époque!!! GfB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @GfB: Les petits meurent ou survivent, les gros s'enrichissent... sur le dos de qui ? :)

      Supprimer
  7. Beulin n'est qu'un représentant décomplexé de la FNSEA, il est moins hypocrite sur la vraie nature de ce syndicat de défense de la filière agro alimentaire. Il y a belle lurette que ce syndicat ne représente plus les agriculteurs mais l'Agriculture côté filière. Donc lui ou un autre ça ne changera pas la donne sur l'avenir de l'agriculture qui a été mise en place depuis bien des années, notamment un Xè plan écrit il y a bientôt 30 ans, que je résumerais par " produire plus pour moins cher". La cogestion de la FNSEA et de l'Etat de l'agriculture nous a conduit là où nous sommes aujourd'hui,vaste sujet.
    Merci de parler un peu d'agriculture, je vois que le sujet reste vague pour beaucoup de gens hors monde agricole, peu de vrai beaucoup de faux dilapider de ci delà au travers de média totalement ignare sur le sujet ( et pas que celui là, j'irais presque à dire pléonasme vis à vis de ces journaliste juste bon à lire un prompteur en direct de l'AFP)bref, même vos auditeurs habituels en reste mains cousues car ça intéresse qui l'agriculture aujourd'hui? le frigo des ventre pleins est rempli à ras bord, pourquoi s'inquiéter de l'agriculture? ;).
    bonne journée et continuation à remuer le cocotier des méninges endormies :)
    DD

    RépondreSupprimer
  8. Tout ce que je lis et tout ce que j'entends ici ou là, mon cher Corto, m'enfonce d'avantage dans mon burn out politique !
    Ce matin j'entendais que la courbe du chômage "commence à s'inverser", que la nouvelle ministre de la Culture va autoriser les films de cul aux jeunes de 12 ans, sans que les associations familiales ne puissent s'y opposer, et ce pour des raisons financières. Et maintenant vous m'apprenez qui est ce personnage qui devrait défendre les agriculteurs et qui a si peu de raisons de le faire.
    Quant à Mélenchon, il suffirait qu'il comprenne, que par les temps qui courent, il devrait s'appuyer sur une logique de front comme cela s'est fait au temps du Front populaire où le PC était faible face de la SFIO et s'est servi du Front populaire pour se refaire une santé. Sinon le Front de gauche, réduit à sa plus simple expression ne servira à rien ! Jacques Sapir appelle à la constitution d'un Front de libération nationale qui irait du Front de gauche au Front national, car il fait le constat qu'il y a une unité de ceux de droite et de gauche qu'il appelle les libéraux-libertaires au pouvoir, qu'il n'y a pas d'unité chez les souverainistes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      @Marianne

      "Films de cul aux jeunes de 12 ans..."

      Ministre de la Culture=encore un emploi fictif!

      Jeunesse,pornocratie,pédophilie,rites...
      Il y a de bien mauvais bergers pour cette jeunesse,on ne donnera pas sa langue au chat dans sa Loge mais il y a de saprés bendits quand même!

      Supprimer
    2. @marianne et geo: j avais vu pour cette histoire de films de cul et pensait même en faire un billet. A voir.

      Pour le FDG, certes il est craquelé en ce moment mais on aurait tort de l enterrer trop vite, PC et PG pourraient bien se rabibocher pour la présidentielle, seul moyen pour eux de dépasser les 5% et de faire du coup un 8 ou 9%
      Pour les souverainistes, j entends de plus en plus ce souhait d union mais je vois mal des gens comme Dupont s accoquiner avec Marine

      Supprimer
  9. Géo

    "Enquete-débat fr.de Tricatel à Beulin les voyous du poulet industriel"

    C était ce que l article de Corto m a rappelé,mais reçu par une autre source que celle ci dessus.
    (Lieux insalubres,poulets entassés,nourriture douteuse...enquêteurs infiltrés,et l intéressé l avait mal pris.)
    Est ce bien dans l intérêt des petits paysans?
    En plus du goût de Beulin pour les ogm.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Géo: va expliquer cela au Douar ci dessous :), je vais lui mettre le lien

      Supprimer
    2. Géo

      @Corto


      J avais vu un documentaire sur une usine il y a bien plus d un an,mais je n étais pas encore certain qu il s agisse de Beulin quand j ai lu ton billet,ce que je confirme maintenant.
      Volailles importées,en outre.

      J avais aussi enregistré une enquête en caméra cachée de Charles de Villeneuve sur les coulisses de certains restaurants.
      À faire peur:couches de crasse,de moisi,bestioles dont rats qui galopaient,
      (Il y a peu j ai vu un rat sortir d un petit resto et un autre passer entre mes pieds,après être grimpé sur une de mes chaussures-mdr-ils ont leur table réservée apparemment...des broches de poulets posées sur un trottoir après retrait,devant une rôtisserie...)

      L alimentation est un sujet trop grave pour être salopée,l industrialisation massive présentée comme obligatoire ne peut constituer une excuse.
      (Lien remis après effacement accidentel)

      Supprimer
    3. Géo

      Pour préciser l anecdote,je parlais avec un proche devant une bouche d égout,les bêtes sortaient du resto et rentraient dans leurs pénates,en plein jour.

      Supprimer
  10. Factuellement, difficile pour la moyenne des paysans de dire qu'il est l'un d'entre eux...
    Que ce soit la taille de l'exploitation, les activités de producteur ou de transformateur, sans compter la représentation syndicale : c'est un monstre !
    Est-il pour autant un mauvais défenseur de la cause paysanne ? Ou est-il là par ambition ?
    Vu ce que je connais de la mentalité paysanne, j'ai quelques craintes...

    Amike

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Amike: bon ou mauvais défenseur ? je ne sais pas trop et tout ce que je vois c'est que depuis qu il est patron la situation des petits producteurs ne s est pas améliorée. Une certitude, ses interets personnels ne me semblent pas en correspondance avec ceux d un petit producteur laitier ou éleveur

      Supprimer
  11. Désolé Corto, mais je maintiens.
    D'abord, 500 ha à quatre , en céréales, ça n'a rien de gigantesque.
    Ensuite, la liste, impressionnante il est vrai, de ses fonctions, montre qu'il est président, et non actionnaire ou DG. Il n'a aucune participation à titre privé. Ce sont les coopérateurs qui sont "propriétaires" du groupe Avril par exemple.C'est ça la coopération agricole (tout comme le moindre président d'une association d'artisans du bâtiment)
    Il est forcément indemnisé, mais de là à en faire un millionnaire.
    Enfin, je suis toujours sidéré de lire que le but d'un syndicat agricole serait de maintenir un nombre important d'agriculteurs avec des "petits paysans". Si la rentabilité le permet, pourquoi pas, dans le cas contraire, c'est un combat perdu d'avance. Pourquoi ne pas militer pour garder un nombre minimum de boulangers? et de faire fi des progrès techniques, de l'amélioration de la productivité.
    Au niveau agricole, ce qui est surtout important, c'est de garder la capacité de production. Et là, désolé, mais ça fait mal à entendre, mais tous les agriculteurs ne pourront pas suivre, comme tous les artisans du bâtiment, des boulangers...Nous avons en France, une nostalgie du monde paysan, "comme il était avant"
    Dernier point: les céréaliers, eux aussi, subissent la baisse des cours mondiaux. Seulement, depuis la réforme de la PAC de 1992, ils ont, bon gré mal gré, su s'adapter et accepté les règles du marché.
    Cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Douar:

      http://www.enquete-debat.fr/archives/les-voyous-du-poulet-industriel-de-tricatel-a-beulin-ce-meme-beulin-qui-est-recu-par-valls-64925

      Des articles comme celui-là, dans des journaux de tous type, on en trouve.

      Supprimer
  12. "Les seuls à s'en sortir correctement et dont on entend, forcément, peu parler et que l'on ne voit pas barrer les carrefours et descendre dans les supermarchés sont... les céréaliers ! Comme Xavier Beulin ! Etonnant, non ?"

    Au cours actuel, je ne gagne pas ma vie en vendant des céréales. Est-ce que je vais bloquer les automobilistes ou peinturlurer avec du fumier les préfectures ? Non.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @beret vert: Et pourquoi tu n irais pas ? Et pourquoi n entend on jamais les céréaliers depuis des mois ?

      Supprimer
    2. @Beret vert: Oups, une erreur de manipulation m a fait effacer par erreur, sans possibilité de le récuperer, ton dernier commentaire. Toutes mes confuses !

      Supprimer
    3. Pas de soucis, Corto, c'est toujours un plaisir de vous lire.

      Donc je disais mon ressenti vite fait:
      Bah, il y a des bonnes années et des mauvaises.
      Et puis on gueule sur les forums, dans les réunions et parfois ça remonte. Par exemple avec les dossiers PAC, on avait des mises à jour absurdes, du genre à passer ta semaine au bureau sur un truc que personne n'arrive à démêler, paysans ou fonctionnaires. Ca a tellement gueulé que c'est reporté...
      Des amis font parfois (rarement) des manifs - pas moi - et distribuent gentiment des tracts aux passants. Bon, OK, ça n'a aucun effet.
      Mais surtout on s'adapte. Je me vois plus comme un "patron", un artisan qu'autre chose. Chacun a son point de vue. On se débrouille. Pas que les céréaliers, d'ailleurs. C'est toujours les mêmes qu’on retrouve dans les manifs.
      Et là, les types qui ont manifesté ont obtenu diverses choses. Pas génial mais bon, ça va soulager un petit peu les cas difficiles, et pour tout le monde baisse des cotisations. C'est toujours quelques centaines voire milliers d'Euro en moins à raquer.

      En France il y a une contradiction dans la gestion de l'agriculture. Une schizophrénie, à vouloir exporter et en même temps soutenir les petites structures qui vivotent et qu'il faut indéfiniment soutenir à coup d'aides exceptionnelles et de passe -droits.

      Ca doit être dur à piloter.

      Je préfèrerais que l’administration nous oublie un peu et que l’Euro baisse, ça ferait mon affaire. Et qu’on aide les exploitations plutôt que tout ce qui tourne autour. Filières, verdissement, etc.

      Supprimer
  13. Quel syndicat est vraiment représentatif?

    RépondreSupprimer
  14. Nombre d'agriculteurs (y compris des éleveurs)ont des revenus TRES faibles (de l'ordre de 300 euros/mois).Vivre de son travail devient dès lors quasiment impossible.L'Europe verte (la PAC)a longtemps été un cadre favorisant les activités agricoles et notamment les agriculteurs français.Ce n'est plus le cas.Il faut donc repenser l'organisation des activités agricoles en France et en Europe.Or,les "responsables" publics se précipitent au Salon de l'Agriculture pour se montrer,pour faire leur sketch sans même faire référence à ce scandale des agriculteurs qui se donnent la mort.C’est indécent.D'autres professions (hôpital,enseignement,police…notamment)sont durement touchées,frappées par la souffrance,l'absence de reconnaissance,la (très) mauvaise organisation du travail,l’absence de concertation,le déni des problèmes organisé au plus haut niveau de l'Etat (et de l'Europe)et avalisé par des syndicats dont l'utilité est problématique.En effet,lorsque la question de la SURVIE est posée on ne peut plus se contenter de vagues promesses électorales ou d'un simple "ça va aller" à la fois cruel et totalement irresponsable.Des questions de cet ordre,aussi graves,aussi importantes pour notre avenir (se nourrir,vivre dans un espace vivable,entretenir les territoires & les paysages en dehors des métropoles systématiquement privilégiées,préserver les ressources naturelles…etc)ne peuvent être résolues que par la politique,les Etats,les responsables publics.Or,à l’évidence ces derniers ne parviennent plus à penser l’essentiel et l’intérêt général quand ils ne préconisent pas purement et simplement la destruction du pacte social.Il faut relayer de toute l’urgence l’appel au secours des agriculteurs de France,après le suicide ( !) de cette productrice de lait des Côtes d’Armor.C’est notre intérêt que de le comprendre :faire de la merd. ne peut en aucun cas constituer notre avenir commun.Des hommes et des femmes aiment le travail bien fait et en meurent dans un silence de plomb.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique