jeudi 20 octobre 2016

S'en débarrasser pour ne pas couler avec...

( #ManifPolice, ce soir, Paris, 20 octobre 2016 )
Paris, bien sûr, mais aussi Bobigny, Nantes, Reims,  Lyon, Le Mans, Limoges, Lille, Toulouse, Dijon, Rennes, Nice, Marseille, Angers, Tours, etc...

Quand, pour la quatrième nuit consécutive, du jamais vu sous la Cinquième, se dégageant de la main mise des syndicats sur leur profession, par centaines, des policiers en civil, en uniforme, armés pour certains, avec leur véhicule de fonction pour d'autres, continuent, malgré l'interdiction qui leur ait faite et les menaces de sanctions, de défiler et de manifester, de siffler, de huer et d’appeler à la démission de leurs plus hautes autorités, alors là, oui, on a un sérieux problème.  On a un sérieux problème avec le directeur de la police nationale, un gros problème avec leur ministre de tutelle, le sinistre Cazeneuve, un tout aussi gros problème avec l'hystérique de Matignon, un énorme problème avec le plus haut personnage de l'Etat.

Quand la chaîne de commandement est rompue, quand les plus hautes autorités ne sont pas entendues et ne sont plus respectées, il n'y a pas d'autre constat à faire: nous assistons à la totale déliquescence de l'Etat.

Quand, par ailleurs, là aussi du jamais vu sous la Cinquième, un député, Pierre Lellouche, devant la représentation nationale, demande, de manière on ne peut plus argumentée, la destitution du Président de la République...

La logique voudrait que l'on se débarrassât immédiatement des responsables de ce naufrage, histoire de ne pas couler avec.

Folie passagère 3325.
Résultat de recherche d'images pour "hollande cazeneuve valls"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

48 commentaires:

  1. Lellouche a raison de faire le parallèle avec les mails d'Hillary Clinton, mais dans le cas de Hollande c'est bien pire puisqu'il s'agit d'une divulgation de secrets militaires susceptible de nuire gravement aux personnels engagés dans les opérations de renseignement ou de combat.
    Ce qu'il a fait permet donc bien de douter de ses capacités à exercer les fonctions présidentielles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Blaise: qui pour ne pas douter de ses capacités à exercer la fonction ? Même ses proches en doutent. Quant à ses révélations, d ans d autres pays, il aurait dégagé depuis un moment.

      Supprimer
  2. Cher Corto,quand on voit les Policiers se faire encadrer par les Gendarmes, on est en droit de se poser la question: vont-ils s'associer ?
    Crise éminemment grave que notre gouvernement veut occulter, n'y comprenant rien puisque tout est de la faute à Sarkozy ou alors comprenant suffisamment que le FN va grimper de telle sorte que n'importe quel gus de gauche l'emporterait sur Marine. Eh!bien, je crois que ce dernier calcul est faux, le Français est excédé et comme l'animal n'est jamais aussi dangereux que lorsqu'on le réveille à fortiori quand il est blessé, il ira voter FN, en colère. Et rien de pire que de décider dans la colère...
    Je me demande d'ailleurs si ce quinquennat ira jusqu'au bout ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Idel: je crois qu il ira jusqu au bout, les Français d'aujourd'hui sont trop légalistes, hélas pour exiger un départ anticipé d'un Président qui ne donne même plus l illusion de l etre.

      Supprimer
  3. Les syndicats, il y a bien longtemps que les flics s'en branlent. Ce sont tous des carriéristes qui se fichent de leurs ouailles. Pire, il y a une collusion réelle entre eux et la hiérarchie et le pouvoir politique. Alors, il n'y a rien d'étonnant à ce que leurs appels et menaces deguisées ne soient pas entendus. Est-ce que l'on donne crédit à la parole des vendus ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Koltchack: c'est bien ce qui surprend: ce mouvement s est enclenché hors syndicats ( malgré parait-il untaux de syndicalisation de 80% ) d'où la rapidité de Cazeneuve a les convoquer pour essayer d étouffer le mouvement sans succès pour le moment, alors on grimpe d un étage et c'est Président lui même qui les recevra. Sera-t-il suffisant pour calmer la fronde ? pas sur... justement parce que le mouvement est hors de contrôle de ces mêmes syndicats/ Voilà qui a quelque chose de réjouissant

      Supprimer
    2. Le taux de syndicalisation est dû au fait que les syndicats influent puissamment sur les mutations et l'avancement de carrière.
      Concernant l'intervention du gros con, je fulmine. Les types qui vont être reçus n'ont pas eu mandat pour le faire. Je crains pour la suite, ça sent le piège à plein nez.

      Supprimer
  4. Perso, j'ai repris les habitudes inculquées dans mon enfance, lorsque nous croisions un "agent de police" et que nous devions dire "Bonjour M. l'agent" :

    .Quand je croise un policier, un gendarme, ou un pompier : bonjour Monsieur.
    .Pour un prêtre, pope : bonjour mon Père
    .Pour un moine : bonjour mon Frère
    .Pour une "bonne sœur" : bonjour ma Sœur
    .Pour tous les malheureux "vigipiratés" : bonjour messieurs et merci beaucoup, ou signe de la main si je suis en moto.
    (et j'en ai droit à des sourires de reconnaissance).

    Je ne fais rien pour les imams, inspecteurs du Travail, URSSAF et Fisc...

    Et lorsque je croise un membre de la majorité actuelle, et particulièrement le député de mon secteur (un copain de Cahuzac) je respecte l'Art 74-8 de la Loi de 1992 : interdiction de cracher.

    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Droopyx: au rythme où vont les socialistes pour accumuler les conneries, faudra pas longtemps avant que tu n'enfreignes ton 47-8

      Supprimer
  5. Article intéressant :
    http://eric-verhaeghe.entreprise.news/2016/10/19/police-nationale-naufrage-dun-commandement-politise/

    Et une phrase qui résume tout :
    "Dans la pratique, Falcone n’est plus « flic » depuis 1990. Est-ce bien raisonnable?"

    Je vous quitte. J'ai un peu de boulot administratif : je dois reconnaitre un excès de vitesse (le panneau 90 était vraiment prévu pour être invisible). Mea culpa, mea maxima culpa ! La prochaine fois je roulerai à 49.9 km/h avec 10 kg de schnouff et 3 kalas.

    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. a lire
      http://www.atlantico.fr/decryptage/tout-radar-repression-utile-ou-racket-organise-2848842.html
      sais-tu que cap Gemini est très impliqué dans le juteux jeu des radars.. dont le patron est un soutien de Hollande: http://www.carnetsdubusiness.com/Radars-Capgemini-succede-a-Atos_a1150.html
      si tu en as envie de contester:
      http://www.eurojuris.fr/fr/particuliers/penal/permis-de-conduire/articles/contestation-infraction-radar
      Il est temps de se révolter contre cette répression organisée
      http://info.liguedesconducteurs.org/amendement-anti-radars/

      Supprimer
    2. Je plussoie des deux mains.
      Yen a marre du racket.

      Supprimer
  6. Hors sujet, mais révélateur de la déliquescence de la droite et des méfaits de la bien-pensance et des primaires pour essayer de grappiller 0.0000001% :
    http://www.huffingtonpost.fr/2016/10/20/cliton-lobbies-sionistes-nkm-jean-frederic-poisson/

    Porter plainte pour des propos concernant les élections US. Propos qui "Dans notre pays,.... n'a pas la même signification qu'aux Etats-Unis" !

    Au moins cela doit faire rigoler Abou Bakr al-Baghdadi !

    A ce rythme de c.......s il ne nous restera qu'à aller nous suicider dans les bureaux de vote. Le parti qui a le moins de victimes à gagné.

    Droopyx



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Droopyx: " la droite " tu en as de sacrés raccourcis parce que à part NKM, normal, et Le Maire, normal aussi, je n ai pas entendu grand monde a droite s offusquer des vérités de Poisson. Surtout que pour le coup, il a raison. Tiens, au fait, qui dernièrement a été nommé " meilleur chef d Etat du monde " par un puissant lobby juif américain ?

      Supprimer
  7. Si Marly, Kessel et Druon avaient pu prévoir çà :

    Valls, entends tu les tirs des racailles dans nos cités.
    Valls, entends-tu les cris des habitants abandonnés,
    Pauvres policiers, gendarmes et pompiers, c'est l'alarme !
    Ce soir l'ennemi vous fera le prix du sang et des larmes.

    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Droopyx: Je crois surtout que Valls et consorts, la socialie en général, sont complètement dépassé par les événements. Voilà ce que c'est que le hors-sol, c'est bon, t es pas emmerdé sauf quand la réalité , tu te la prends en pleine gueule faute d avoir voulu la regarder en face plus tot.

      Supprimer
  8. Ce n'est pas une fin de règne mais la chienlit la plus totale.
    Si seulement le PS pouvait disparaître du monde politique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui le socialisme français est dangereux plus apte à diviser pour regner qu'à agir, plus apte à favoriser la disparition des forces vives que de les valoriser, plus aptes à emmener nos concitoyens vers la misère en accueillant sans contreparties toute la misère du monde, plus apte à décourager l'individu par une pression fiscale et idéologique, plus apte à détruire les valeurs humaines basées sur notre histoire, plus apte à dévaloriser l'image de la France à l'international, plus apte à manipuler et donc à abuser de son pouvoir via une presse acquise etc.
      Comment un socialiste "honnête" peut-il s'y retrouver? Comment ne voit-il pas les dérives dangereuses de cette idéologie aux abois car restée en France en 1936 et donc déconnectée du monde et de ses richesses.

      Supprimer
  9. Il vous faudra prendre votre mal en patience, mon cher Corto, car le Conseil constitutionnel plutôt que de se pencher sur l'article 68 de la Constitution va devoir, toute affaires cessantes, se prononcer sur cette guerre des crèches qui menace encore !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: a priori, il ne devrait pas y avoir d'interdiction.

      Supprimer
  10. Cet homme et son orchestre sont très dangereux et Pierre Lellouche a raison de poser la question d'une destitution encore faudrait-il du courage de la part de nos députés et de nos sénateurs.
    "La procédure de destitution peut être déclenchée « en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat ». Elle peut porter sur le comportement politique mais aussi privé du président, à condition que ses actes aient porté atteinte à la dignité de sa fonction. Elle pourrait être déclenchée en dehors de toute infraction pénale et constitue une sanction politique, et non pénale, du président".

    http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/institutions/fonctionnement/president-republique/role/quoi-consiste-procedure-destitution.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Réflexion faite je crois complètement improbable que l'Assemblée nationale ou le Sénat introduisent une action en destitution si peu de temps avant une présidentielle dont tout annonce l'élimination pure et simple de François Hollande.
      Bien plus inquiétant, selon moi, est le cours que prend cette primaire de la droite et du centre où la haine que se vouent les différents candidats est tellement visible qu'il devient de plus en plus improbable, qu'à l'issue du scrutin, ces personnages puissent prétendre à gouverner ensemble.

      Supprimer
    2. Je suis bien d'accord avec vous.

      Supprimer
    3. @Marianne: encore une fois, je trouve que cette fichue primaire se déroule plutot bien pour l instant, des piques, quelques flèches, mais bon, finalement pas de grosses invectives. Et ne vous inquiétez pas, ils arriveront à se rassembler, du moins nos politiciens, ils se rassemblent toujours quand la distribution des postes commence

      Supprimer
  11. Avec toutes les photos des Champs Elysée j'ai fait un retour vers mon passé et je suis bien content de ne pas y être resté .
    Pauvres flics , pas trop aimés lorsqu'on a affaire à eux , pas trop aimés par leurs patrons pour les laisser ainsi à l'abandons .
    Ils ne restent plus que les pompiers , le milieu hospitalier , chemin de fer , étudiants , milieu scolaire etc à se mettre en grève et ce fameux Mai 68 que tout le monde envie ( ceux qui l'ont vécu et ceux qui en rêvent ) pour parachever la nullitude de ce gouvernement .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: aura-t-on eu pire présidence sous la cinquième, assez gourdasse pour arriver à faire descendre massivement les flics dans la rue alors que nous sommes toujours, il faut le rappeller en état d urgence !

      Supprimer
  12. Mon Dieu çà sent la révolution à plein nez juste une étincelle et Boum

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Julie: je n y crois pas trop mais sait-on jamais... on peut la redouter cette "révolution " mais elle pourrait néanmoins faire bcp de bien. le grand nettoyage :)

      Supprimer
  13. Il faudrait aussi en profiter pour se débarrasser de
    ceux qui ont voté pour ces gens-là, leur responsabilité
    est pas mal engagée, non?
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on pourrait les envoyer en afrique, ça ferait d'une pierre deux coups : ils pourraient vivre leur rêve multiculturel et nous foutre la paix !

      Supprimer
    2. @Nouratin: certes, certes, mais là, ça va faire du monde, beaucoup de monde, 18 ou 19 millions

      Supprimer
  14. Vous avez des nouvelles de Morandini ?
    Homo Orcus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Homo Orcus: non, et toi ? A vrai dire, on s en fout de Morandini, non ?

      Supprimer
  15. Houla, vous y allez un peu fort, comme d'habitude. "Du jamais vu sous la 5ème république": oui, étant donné que la publication de la loi date de 2014, la bonne formulation serait "du jamais vu en deux ans"!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on s'en fout.. le pays est dans un état pas possible. Et cela c'est du jamais vu en 40 ans! (avant je ne jugerai pas n'étant pas encore dans la vie active). et moi je n'exagère pas ....Et c'est bien la pensée socialisante qui est à l'origine de cette dégringolade...


      Supprimer
    2. Depuis 1958: 40 ans de présidence de droite contre 18 ans de présidence de gauche. Je trouve que vous y allez un peu fort sur la dégringolade causée par la pensée socialisante!

      Supprimer
    3. François oui mais la pensée socialisante et les pressions permanentes via les médias en 40 ans ont toujours été de gauche et c'est cela qui a cassé le pays. En plus quand elle n'a pas été au pouvoir cette gauche par la presse interposée et à son service (merci la démocratie) a systématiquement fait barrage ou joué les mauvais coups . Sarko est l'exemple même de ces lynchages systématiques ou l'on juge l'homme via la presse et non via la justice ( pas bien beau)
      Cette pensée dégagée en 40 ans et ces actions pendant qu'elle était au pouvoir ont été catastrophiques pour le pays et l'ont miné. pas besoin d'être longtemps au pouvoir pour faire des dégâts ! .. cela est allé de lois débiles type 35 heures en passant par les lois sociales ou par les grèves destructrices etc..
      La pensée socialiste a eu de très lourdes conséquences sur le mentalités dans ce pays.. un pays divisé sans énergie a la merci de la richesse des autres.

      je t'accorde que notre droite traditionnelle n'a pas toujours été à la hauteur mais l'essentiel du mal vient de ces délires de cette gauche prétentieuse

      Supprimer
    4. J'ajouterai que de 1958 à 1980 ou la gauche n'était pas au pouvoir le pays allait plutôt bien !

      Supprimer
  16. Bonjour Corto,

    Le dernier billet de Charles Sannat est terrible (regarde la vidéo): http://www.insolentiae.com/gouvernement-tes-foutu-ta-police-est-dans-la-rue-ledito-de-charles-sannat/
    Il y a également la sortie de "Nos très chers émirs", le livre de Christian Chesnot et Georges Malbrunot, qui est un véritable brûlot et qui va, là encore, mettre l'ensemble de la classe politique française - du parti socialiste au Front National - en ébullition (http://www.challenges.fr/challenges-soir/comment-le-qatar-a-achete-une-partie-de-la-classe-politique-francaise_434048). On comprend mieux certains choix.

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela fait un bout de temps que le FN gueule dans le vide sur la corruption venant du Qatar et des Saouds.

      Il semble que le petit nom de Sarko dans les ambassades etait "ambassadeur du Qatar".La honte

      Supprimer
    2. @H: en bouquin, je te conseille celui que j ai déjà bien entamé: " Le crépuscule de la France d en haut " de Guilluy

      Quant à " Nos chers émirs ", il sera retentissant si le mvt dans la police et le scandale du bouquin " un président ne devrait pas dire ça " ne se dégonflent pas. Celui sur la gestion du Poitou par Ségolène serait parait-il explosif

      Supprimer
  17. Tout ça ne présage rien de bon. Un pouvoir impuissant devant la racaille et qui se met à dos sa propre police.
    Il ne manque plus que des émeutes dans les banlieues et qu'elles débordent sur Paris.
    Avec un attentat par là-dessus, on aurait la totale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pa,gloss: l'émeute dans les banlieues, on est à deux doigts, pourquoi crois tu qu on se contente de les traiter de sauvageons. Nos dirigeants en ont une trouille bleue. Quant à un éventuel attentat, bien sur sans le souhaiter, suffit d'attendre, on l aura.

      Supprimer
  18. Valls surnommé "Persépolice" !!! D'ici à ce qu'il se prenne pour le Chah d'Evry.

    RépondreSupprimer
  19. Nos socialos prendraient-ils conscience de la situation ?
    http://www.lepoint.fr/politique/une-manifestation-pour-desarmer-la-police-interdite-a-saint-etienne-21-10-2016-2077639_20.php
    Avec autant de participants prévus (entre 300 et 1.200 militants d'extrême gauche étaient susceptibles de participer à cette manifestation, selon des estimations officielles) que celles de nos valeureux policiers.
    Gageons que certains extrémistes vont quand même y aller, mais pour eux, la gouvernement ne pourra pas les menacer de révocation de leur statut ni même leur retirer leur carte d'adhérent CGT !

    René

    RépondreSupprimer
  20. Géo

    Les syndicats seront chargés de contenir et disperser la base car,en France notamment,du fait de l inversion des valeurs,ils ne sont pas là pour défendre l intérêt du plus grand nombre mais celui des dirigeants,étant patronés par ces derniers.

    Un point essentiel:si la Police se désagrège,il ne reste personne entre la racaille et le citoyen,qui devra s organiser,en tel cas,pour assurer lui même sa défense et ceci malgré les juges rouges toujours avides de défendre l indéfendable,dont il convient de se rappeler qu au delà de leur titre,ce ne sont que des humains ordinaires,dés lors qu ils n assument plus les tâches élémentaires de défense des droits des plus faibles face à la violence illégitime.
    C est en fait la loi salique(la première,pas celle sur les règles de succession au trône)) qui est niée du fait de l irresponsabilité des politiques et d une certaine catégorie de juges indignes d exercer quand ils font preuve de complicité coupable avec des racailles multi récidivistes impunies.

    RépondreSupprimer
  21. Voilà qui est dit et bien dit.
    Malheureusement : 5 ou 6 auditeurs seulement... Que font les autres, pourtant grassement rémunérés par nos soins ?
    Et surtout, qui, QUI, va enfin agir afin de virer cette bouse ubuesque ?
    Personnellement, je n'espère même plus dans les prochaines élections...
    Entre cette aussi déplorable que stupide Primaire et la mollasse soumission de nos con-citoyens...
    A désespérer et à gerber.
    Je n'y crois plus. :'(

    RépondreSupprimer
  22. Arrêtez de fantasmer, en cas d'usage ultime de la force, ce sont les gendarmes qui les premiers tirerons sur les manifestants. Ce sont eux qui protégerons tous les lieux où se trouvent rassemblés nos dirigeants et pas la police.

    RépondreSupprimer

Les TROLLS seront systématiquement catapultés. Dépollution oblige ! Les commentaires d'anonymes quasi-systématiquement rejetés . La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.