vendredi 21 octobre 2016

Le débat démocratique français est devenu une farce médiatique

Afficher l'image d'origine

Découverte d'un nouveau blog, L'Avant-Garde,  prometteur avec cette chronique de Cyrille Dalmont publiée sous le titre: Les démocraties encouragent le débat d’idées, les dictatures le judiciarisent !


" Le débat démocratique français est devenu une farce médiatique. « Lâchez les chiens et brûlez-les tous sur l’autel du péché médiatique ». C’est quasiment ce que l’on peut lire entre les lignes de nos maîtres censeurs concernant les derniers propos d’Éric Zemmour.

Pourtant, ces « versets sataniques » ne sont finalement qu’une transposition des préceptes de « Sun Tzu » sur le respect de ses adversaires dans l’art de la guerre : « Si tu ne connais ni ton adversaire ni toi-même, à chaque bataille tu seras vaincu ». Il en va de même avec le lynchage médiatique de Karine Le Marchand dont l’unique tort est de n’avoir pas déshumanisé Marine Le Pen.

Comme si la diabolisation permanente sans argument ni débat de fond était une stratégie politique efficace. Il suffit de regarder les derniers résultats électoraux pour s’en convaincre : c’est une farce.

Notre passé prestigieux, notre influence culturelle, notre rêve d’universalisme du bien, se sont écroulés au profit d’une pseudo-culture consumériste individualiste et communautariste avec pensée unique obligatoire. Les identités nationales construites au fil des siècles en opposition aux intérêts régionalistes, communautaristes, identitaires, corporatistes et de replis sur soi ont laissé place à un ventre mou, un maelstrom d’intérêts individuels qui s’opposent les uns aux autres.

Les nouveaux communautarismes et leurs recherches identitaires sont totalement incompatibles avec la notion d’intérêt général ne revendiquant finalement que des droits individuels qui viennent se percuter les uns les autres.

On ne se définit plus par rapport à son appartenance à une nation ou une civilisation mais par rapport à, son orientation sexuelle, sa couleur de peau, son mode de consommation, son style vestimentaire, ses tatouages, ses piercings, les marques de téléphones…. Nous ne sommes plus des hommes libres et égaux en droits, mais simplement des consommateurs défendant le droit de consommer de telle ou telle manière.

Les hommes politiques qui nous représentent, objets de tous nos reproches sont à l’image de cette société. Lobbyistes spécialisés de haute volée, ils font dans la défense d’intérêts catégoriels électoralement payants. Ils ne représentent plus que des minorités électives espérant que la somme de celles-ci constituera une majorité de circonstance.

La professionnalisation de la politique voulue dans les années 80 par François Mitterrand est venue accroître l’absence de vision des « élites » représentatives qui font carrière de leurs mandats au même titre que les PDG des groupes internationaux ; à peine élus/nommés, ils préparent leurs postes/mandats suivants.

Nous assistons aujourd’hui de façon criante à l’achèvement de la construction de l’homme politique «monsieur tout le monde», professionnel carriériste, fuyant comme la peste toute innovation et toute prise de risque; tout occupé qu’il est à la gestion de son plan de carrière ; il n’a guère de temps pour gouverner la France.

La fonction présidentielle toute entière bâtie sur une logique de l’homme d’exception, l’homme providentiel, l’homme qui se sublime et qui quittant sa condition d’homme ordinaire devient le Président des français, est bien trop lourde à porter pour un homme banal, le costume est beaucoup trop grand pour un Président normal ou simplement commun.

Les hommes politiques d’exception ont disparu. Non pas que le fluide créateur se soit tari. C’est simplement la professionnalisation de la politique et le mode de financement des partis politiques qui empêchent de manière systémique à ce type d’homme ou de femme de pouvoir accéder aux plus hautes responsabilités. 

Les partis politiques sont in fine financés par l’Etat au travers des élections législatives ce qui empêchent l’émergence de nouvelles forces politiques. Les dons et cotisations des adhérents sont plafonnés de tels sorte que le mécénat politique ne puisse plus exister, il ne reste que les apparatchiks des partis.

Pourtant les médias nous vendent à chaque seconde dans leur fil d’actualité le miracle de ce modèle « soviétique » qui exclut le plus grand nombre des français de toute participation possible au débat électif comme un aboutissement suprême de l’évolution humaine. Le peuple finalement à quoi ça sert ? A rien selon eux.

Il n’y a plus de débats d’idées ou de dialogues mais une recherche permanente de pousser l’autre vers une soi-disant « faute morale » afin de le réduire au silence devant les tribunaux. Nous observons passivement la destruction de nos valeurs, de nos traditions, de notre fierté nationale, de notre avenir commun d’un regard bovin. Pourtant le compte n’y est pas et le système s’est emballé.

Les anathèmes furieux lancés à tour de bras par les maîtres censeurs à longueur de tribunes et de shows télévisés n’y font plus rien. Les grands prêtres de la bien-pensance tout drapés de vertus qu’ils se croient se sont trop isolés des français, ils ne vivent plus dans la même réalité. 

Le vivre ensemble incantatoire à la sauce bisounours qu’ils proposent n’a vraiment pas le même goût dans un 200 mètres carré dans le Marais que dans une tour pourrie des quartiers nord. Les drames deviennent quotidiens, la violence ordinaire omniprésente, et tout un chacun observe stupidement le bateau sombrer.

Continuer dans cet aveuglement ne peut conduire qu’à une violence endémique et la disparition de tout avenir commun. "

Cyrille Dalmont
Juriste en droit public

Folie passagère 3326.
Résultat de recherche d'images pour "débat démocratique une farce"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

44 commentaires:

  1. Plus de débats, mais des incantations, plus d'hommes d'état, mais des hommes politiques ne voyant pas plus loin que la prochaine élection, plus de vision à long terme, mais de la gestion au jour le jour. Je crains que la démocratie soit terrassée par son virus habituel connu depuis les Grecs, la démagogie.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le Nain: la démocratie terrassée ? allons, allons, tant qu on nous laisse le droit de vote, l'honneur est sauf, non ?

      Supprimer
    2. Le droit de vote n'est pas tout, Hollande a bien été élu.

      Le Nain

      Supprimer
  2. Corto
    Il y a toujours du nouveau sur ton blog!
    Bravo et merci de me faire découvrir ainsi Cyrille Darmont, dont j'ignorais tout.
    J'ai retrouvé sous sa plume bon nombres de constatations sur la dérive de nos mœurs politiques
    que je n'arrivais ni à ordonner, ni à présenter de façon si limpide...
    Les médias traditionnels ,inféodés aux pouvoirs en place , occultent dorénavant et les faits, et les espaces de dialogue où il serait possible de critiquer ou,plus simplement,essayer de comprendre...
    Longue vie de ce fait à ton blog,et bienvenue à l'Avant Garde!
    Et continuons à échanger pour, dans un premier temps, savoir de quoi nous sommes malades,puis ensuite essayer de redresser la barre!Amitiés.

    RépondreSupprimer
  3. Voilà qui s'appelle battre le fer tant qu'il est chaud, mon cher Corto !
    Je n'en attendais pas moins de vous.
    Et comme pour illustrer cet article, ce soir à C'dans l'air, c'est Jean-Frédéric Poisson qui était convaincu d'antisémitisme, et tous les maîtres-censeurs de se draper de vertu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: insensé cette bronca contre Poisson, insensé, je comprends d autant moins qu il ne représente de danger pour personne le pauvre bougre

      Supprimer
  4. Tout est dit .. bravo...
    le système démocratique est-il d'ailleurs le meilleurs système à partir du moment ou il permets les jeux d'influences, l'apparition de clans, de manipulations et donc tôt ou tard de blocages! Le système d'alternance n'apportant rien car il complique bien au contraire la vision de l'avenir pour le pays tout offrant un peu plus le flan aux idées sectaires, dangereuses et liberticides.
    Il faut inventer un nouveau système mais lequel. La France,pays de révolution, est-elle prête? et si oui le peuple (qui comme le dit Dalmont est écarté) peut-il agir,réagir et sans violence?
    Avenir bien sombre pour un système empétré dans une immense toile d'araignée étatisée ou tout est prémaché mais on plus rien ne vit!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Philz: ce n est pas la démocratie qui a amené tout ce que tu dénonces, ce sont les hommes politiques dès lors qu ils ont fait de la politique un métier, une carrière.

      Supprimer
    2. Oui mais le système démocratique actuel favorise le jeu des politiques et donc fragilise le pays surtout si ces politiques sont sans foi ni loi et ont des visions finales limitant la liberté de l'individu. Faut-il prendre ces risques en laissant faire et en obtenant finalement un pays en déséquilibre total et plutôt ruiné sur tous les plans? Peut-on encore en France s'en sortir avec ce système bancal ?

      Supprimer
  5. Géo

    Mais ces idéologies dont on nous rebat les oreilles,cette dictature de la pensée dominante,ne sont en fait que le reflet d une minorité organisée en réseaux.
    Le principe énoncé et mis en action par Lénine en Russie:contrôler les quelques centres vitaux d un pays pour le dominer et y répandre les idées subversives et destructrices avec l appui de factions d idiots utiles,
    en jouant sur la passivité des masses et la facilité à les suggestionner.

    L ignorance et l analphabétisme comme idéal d éducation afin de les empêcher de réfléchir sainement.
    Nous y sommes.C est le principe de la révolution culturelle où l opposant doit être lynché en place publique et faire amende honorable pour être réintégré dans le troupeau et accepter sa sanction.
    Une forme subtile d excommunication?

    Pour nkm,normal qu elle réagisse ainsi:
    Elle en croque!Espérant elle aussi que la grande prostituée de Babylone l apercevra tôt ou tard et l adoubera dans la fonction de satrape de la province France.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Géo " cette dictature de la pensée dominante ", ce fut le cas mais je note que depuis quelques temps, cette pensée dominante reçoit quand même de sacrés coup de fouet. De là à dire que la bien pensance et le politiquement correct, c'est fini, non, mais y a de l espoir.

      NKM: comme dit à Marianne: incompréhensible sa réaction vis à vis de POisson !

      Supprimer
    2. Géo

      @Corto

      Nous serons toujours ramenés,de gré ou de force,aux vraies valeurs spirituelles,celles qui transcendent l humain et bien en dessous desquelles les idéologies fondées sur l impermanent et l'artificiel font toujours bien piètre mine!

      J inscris le nouveau blog parmi mes favoris.Merci.

      Supprimer
  6. Ce blog méritait amplement que vous nous le fassiez connaitre, merci !
    Son analyse a su mettre les mots sur ce que je ressens et que j'aurais été bien incapable d'exprimer aussi clairement.
    Espérons que ces espaces de pensée réaliste, concrète et dissidente ne recevront pas de coup d'arrêt de la part de la dictature qui prend ses aises chez nous...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: pour l instant, on a pas a se plaindre, on nous laisse causer...

      Supprimer
  7. Géo

    @Corto

    Le billet est certes trés bon,mais j aime beaucoup:"c est parti!"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      @Corto

      Le dessin humoristique en bas de billet.

      Supprimer
  8. Il y a bien longtemps que les débats n'existent plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: et ils ne sont pas prêts de réapparaitre dès lors que les médias, avec la complicité des politiques , on fait de la politique unspectacle

      Supprimer
  9. Des maîtres censeurs,les salopards lubriques qui rêvent depuis longtemps de "tuer" Eric Zemmour et guettent le prochain faux pas,le dérapage béni(dans la novlangue des sacristains),pour le traîner devant les tribunaux?
    Je les appelle plutôt hyènes,pour instrumentaliser ainsi la détresse des familles de victimes de la promenade des Anglais;des salauds et des hypocrites pour avoir trouvé un prétexte aussi grotesque et injurieux pour l'intelligence commune que cette "apologie du terrorisme".
    Quand on veut tuer son chien,on dit qu'il a la rage.

    Vendémiaire.



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Vendeliaire: oui, des salauds, des hyenes, des combattants de la bien pensance, finalement des censeurs ! un comble pour des qui se présentent comme les gardiens de la liberté d expression: des tartufes !

      Supprimer
  10. Tollé dans la classe politique. Le petit Poucet qui se permet de dire des choses est inconcevable. Il doit se taire. Il ne m'appartient pas de juger si les propos de Mr Poisson sont répréhensibles ou non mais il me semble que le mot "lobby " n'est pas un gros mot et que les USA l'assument pleinement.
    Tout cela illustre bien le propos de ce Mr Dalmont qui démontre bien que le débat n'existe plus. On s'invective et l'on méprise et dans le cas de Mr Poisson qui est loin d'être un ignare, NKM pourrait profiter de ces Primaires pour engager avec lui un dialogue. Mais NKM préfère sa carrière à une recherche de vérité et tout est bon pour écraser le vilain qui ose l'ouvrir.
    Je signale que, si ma mémoire est bonne, le petit Poucet, grâce à ses petits cailloux posés sur le chemin, a sauvé la vie de ses frères de l'ogre vorace !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Idel: le cas de la sortie de Poisson est symptomatique de ce que sont devenus les débats politiques: néant.

      Supprimer
    2. Géo

      @Corto

      La symbolique des mots est amusante.
      Poisson-le Christ

      Nkm:"veut en finir avec les vieilles lunes de la Droite et les vaches sacrées de la Gauche"

      Préfèrerait la nouvelle lune?(lune noire/Lilith)
      Elle aussi.
      Vaches sacrées...

      Supprimer
  11. "Pousser à la faute" : c'est justement ce que les médias attendent quitte à fabriquer l'information. Je dis bien "fabriquer" car avec la recherche permanente du buzz, les médias ne transmettent plus mais fabriquent l'information, quitte à s'excuser brièvement par la suite.
    Encore tout-à-l'heure, l'Obs "AURAIT" entendu dire que Sarkozy a traité ses électeurs de "ploucs" pendant un déjeuner à l'AFP avec pleins de journalistes (justement quelques jours après les révélation du livre sur Hollande).
    (juste un détail -> L'obs = journal anti-Sarkoziste)
    Entre le "AURAIT" et le "A" il n'y a que 5 lettres de différences.
    Seul l'Obs aurait entendu ça. Les autres journalistes : ils dormaient sans doute ? ou bien ils n'ont rien entendu de tel ... En tout cas aucun ne dément ... ni n'affirme.
    Pauvre presse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Sen: j avais fait un billet là dessus y a longtemps: l'emploi du conditionnel est la plaie du journalisme. Quant à Sarko, je l imagine mal sortir cela devant des jouranlistes juste après la sortie du bouquin de Davet et Lhomme.

      Supprimer
  12. tonton flingueur21 oct. 2016 à 23:47:00

    très bon texte et bonne analyse, meme si cet édito ne fait pas preuve de beaucoup d'originalité car je penses que quelqu'un comme zemmour ne dit rien d'autres depuis quelques années déja... simplement il n' est devenu ( presque... ) possible de l'affirmer haut et fort que depuis quelques temps, justement grace a des types commes lui qui ont pris le risque de voir leur carrière ' médiatique " partir en fumée, mais bon, je ne veus pas sembler cracher dans la soupe, ce texte a la mérite d'etre limpide ;-)
    evidemment l'auteur a tout a fait raison de parler de "grands pretres " des médias, ces petits marquis, a l'échelle occidentale toute entière sont les serviteurs zélés et serviles de ce qu'il faut bien nommer une nouvelle religion dont le dogme et les tables de la loi sont a respecter a la lettre ( ce que s'empressent de faire la plupart des politiques qui tiennent un tant soi peu a conserver leurs plans de carrières... ) sous peine d'excommunication immédiate, nous connaissons tous ces lois gravées dans le marbre et éternellement rabachées comme n'importe quelle sourate :
    répétez après moi : l'immigration est une chance et une richesse, d'ailleurs ce sont les immigrés qui on construit la france , après l'avoir sauvée plusieurs fois... l'islam est paix amour et tolérance, le terrorisme n'a rien a voir avec le précédent, la misère sociale et les discriminations racistes de la france néo ou juste, "coloniale ", sont a l'origine de la violence des djeunes dans les quartiers sensiblo- émotifs, la Russie et Poutine sont méchants ( très...), ecouter le peuple c'est du populisme, la science occidentale doit tout aux musulmans, al andalous était un havre de paix et de dialogue, le sexisme et le machisme sont des oppressions insupportables pour les femmes dans nos sociétées ( sauf si ils ne font que perpétuer des traditions rétrogrades du moment qu'elles viennent d'autres cultures...)la, cépapareil... le petit blanc est raciste , xénophobe, trouillard et intolérant par nature alors que l'Autre n'est que bienveillance, ouverture et compréhension...

    Bref et j'en oublies, simplement la ou il y a Arnaque, ce qu' " oublient " de nous dire nos gentils amis médiatiques , c'est que cette religion a un dieu, celui qui leur donne ce statut social prestigieux, ce niveau de vie très confortable, qui fait qu'ils sont pret a mentir, désinformer, collaborer pour y accéder et y rester : le Fric, le Pognon, l'Argent, evidemment ca ne serait pas convenable et surtout risqué, de le dire comme ça au populo, c'est pourquoi ils préferent le camoufler sous un verbiage humaniste de bon aloi et tellement plus valorisant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tonton: bref deconnexion totale de cette France d'en haut, de ces élites superficielles, de cet entre-soi confortable avec la grande majorité des Français. je te conseille le livre que je suis entrain de lire: " Le crépuscule de la France d'en haut " ( photo en haut a gauche ): edifiant !

      Supprimer
  13. Formidable!😀!
    A peine ce billet édité, "travaux pratiques" avec l'"affaire Poisson" et le "aurait" du Nouvel Obs à propos de Sarko...

    S' agissant de Poisson,c'est symptomatique d'un formidable appauvrissement culturel: des mots tels que'lobbies" et"juifs" sont bannis du vocabulaire...
    A la limite,dire que l'on a des amis juifs va relever de l'antisémitisme!😉😂!
    Peut importe la "dangerosité politique" du responsable de ces propos,il n'avait pas à les prononcer,Big Brother ne veut pas que l'on parle ainsi.. Les LR n'ont ils pas d'autres chats à fouetter qu'à s 'interroger sur le cas Poisson,non? NKM, ne pensez vous pas qu'il y a des trains qu'il vaut mieux ne pas prendre pour éviter de passer pour une petite idiote gauchiste?

    Quant au "aurait"de Sarko,(que je suis loin de sanctifier...😉! ) il relève du pire procédé journalistique, celui de la délation rampante....salissez au conditionnel, vous ne risquez rien et il en restera toujours que que chose...
    Ce qui en reste pour le moment,c'est que le Nouvel Obs est tombé au plus bas de la presse écrite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gridou: il y a peu j ai fait un billet sur la nomination d hollande au titre de " meilleur chef d'état de l'année ". j'écrivais que ce titre lui avait été remis par une fondation juive ( ce qui est le cas, elle le revendique et son fondateur-dirigeant est un rabbin ) un commentateur dont je benne maintenant tous les commentaires m' a qualifié d'antisémite et de facsiste ! Voilà où nous en sommes, pas que dans les médias ; même entre vulgus pecum !
      Quant a Sarko, je serais vraiment surpris qu il est sorti cela ou alors l'Obs, poubelle journalistique, a tronqué la phrase.

      Supprimer
    2. Géo


      @Corto

      "antisémite et fasciste..."

      Donc,si demain tu écris qu il existe une mafia italienne,tu vas devenir anti-italien?
      Et des triades japonaises...
      un anti-japonais?
      Voire un horrible xénophobe?




      Supprimer
  14. Retour à la révolution , Robespierre , Danton , St Just ,ect , heureusement que la guillotine ne fonctionne plus , le bourreau ne chômerais pas , pour le bien du peuple naturellement pas pour son ego personnel .

    RépondreSupprimer
  15. mais qui peut encore apporter de l'importance à cette bobo-merdo de NKM, une idiote utile et rien de plus, si je voulais donner le fond de ma pensée, je serai beaucoup plus vulgaire , une dame de petite vertu a plus de moralité qu'elle
    j'aime bien ce monsieur Poisson, beaucoup de gens pensent voter pour lui aux primaires et s'il fait un bon score, il va déranger, voilà pourquoi le dézinguer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: NKM, elle fera 2%, plaise aux électeurs que Poisson en fasse le double.

      Supprimer
  16. L'abstention des français aux élections, le score des hollando-socialistes qui portent à un degré inimaginable ce mélange de cynisme (je dirais même de sadisme), d'avidité, de médiocrité et de bassesse prouvent que les français sont lucides quant à ce groupuscule parisiano-mediatico-politique.
    Je ne dirais pas que cela date de 1981 avec Mitterrand, pour moi c'est en partie à cause de l'alternance, qui fait que deux équipes se disputent le pouvoir. Et dans l'équipe "lagauche" les plus malfaisants et bêtes imposent leurs lois, à leur image. Page 246 de ce monument qu'est "Le cheval d'orgueil" P.J.Helias dit l'importance qu'a eue "Le tour de France de deux enfants". Voir comment une non-pensante comme N.V.Belkacem a éxécuté en quelques mots notre colossale Mémoire civilisationnelle et nous-mêmes -surtout- du même coup, c'est une parfaite leçon de choses.
    De même dans c'ds l'air, hier soir, cinq valets du pouvoir ont donné à voir sur quels fondements ils bannissent les hommes : J.F.Poisson a été exécuté parce qu'il aurait mal parlé des juifs. Et qu'est-ce qu'il y a dans le dossier d'accusation ? c'est un salaud de catholique ..
    Ces exemples, au ras des discours, illustrent il me semble ce que tu développes dans cet article.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @geneviève: je ne regarde plus C ds l'air, ras le bol de ces soi disants experts, généralement de gauche, parfaits représentants de cette bien pensance que je ne supporte plus

      Supprimer
    2. C'est devenu Chiez dans l'air? bon je sors...

      Supprimer
  17. Le vrai problème en France ce sont les médias plus que les politiques.. Ce sont eux qui décident et font le spectacle dans une comédie ou plutôt une tragédie ou le jeu des acteurs, le discours et l’utilisation artificielle de la réalité et des mises en lumières donne un spectacle pitoyable, d’une incroyable médiocrité et d’une immense intolérance !
    Pas de débats bien sur.. trop simple car ne mettant pas en valeur les journalistes ces grands prétentieux donneurs de leçons. Ce sont eux le dangereux qui décident dans le théâtre des marionnettes de tirer les ficelles et de distribuer les mauvais coups. Nous ne sommes plus en démocratie à cause d’eux.. car même si nous pouvons encore nous exprimer tout est fait pour orienter .. Les chaines sont la qui emprisonnent la liberté de pensée et de plus en plus et la conditionner .. tout le monde comme au cirque romain mettant juste par imitation simiesque le pouce dans un sens ou dans l'autre

    Ce sont eux les vrais coupables de la situation actuelle dans notre pays… leurs libertés de ton uniquement dictées par leur idéologie est une catastrophe..
    Il serait temps de mettre des limites aux pouvoirs incroyables qu’ils ont .. Car leurs manières d’agir rappelent les pires dictature.. D’ailleurs le net dernier espace de liberté doit être mis sous contrôle…On en parle de plus en plus car on ne joue pas avec l’information.. on doit la distribuer selon des règles dictées par une minorité puissante agissant. La puissance du secret lié à l’origine des sources leurs permets tout et n’importe quoi.. Imaginons un scientifique agissant ainsi et imposant ses théories sans en donner les preuves et sans jamais ouvrir la discussion…
    La vraie révolution dans le pays se fera le jour ou l’on remettra tout ce beau monde à sa place dans son rôle unique de témoin et plus jamais comme acteur du jeu!

    RépondreSupprimer
  18. http://linkis.com/www.lefigaro.fr/vox/kpUoV
    Un texte à lire où l'auteur affirme que " le débat, c'est désormais une foire d'empoigne."

    RépondreSupprimer
  19. Très bien dit, bonne analyse clairement exposée. On va lui mettre 15/20 parce qu'on ne trouve rien de vraiment nouveau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: peut être rien de nouveau mais bien écrit

      Supprimer
  20. Merci à tous pour vos commentaires
    @CyrilleDalmont

    RépondreSupprimer

Les TROLLS seront systématiquement catapultés. Dépollution oblige ! Les commentaires d'anonymes quasi-systématiquement rejetés . La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.