lundi 24 octobre 2016

Valeurs républicaines: Quel délire !

Résultat de recherche d'images pour "valeurs républicaines"

Les migrants, ça me gave, mais d'une force... 

Heureusement, je suis tombé sur une tribune de Frédéric Lefebvre, le gars qui avait tout lu de Zadig & Voltaire. Dans celle-ci, il s'insurge contre les propos de Jean-Frédéric Poisson, non ceux sur les lobbies sionistes, polémique idiote, mais sur l'ouverture possible que Poisson ferait aux gens du Front National. Une alliance avec le FN ? Quelle horreur ! 

Non mais imaginez: " Revendiquer des valeurs communes avec le FN, faire table commune avec Robert Ménard, annoncer pouvoir voter en sa faveur à Béziers, s'apprête à faire meeting commun avec lui et quelques autres, préférer Marion Marechal Le Pen à Nathalie Kociuisko Morizet, vouloir en finir avec le "cordon sanitaire" autour du FN,... " Il est colère le Lefebvre ! Hors de question ! Soit ! C'est son avis mais libre aux électeurs de choisir en principe.


Non, pour Lefebvre, c'est inacceptable, inacceptable car " contraire à nos Valeurs Républicaines ! " ( majuscules de rigueur, naturellement ). Bien. Donc nous ne devons pas nous accoquiner avec le FN, de quelques façons que ce soit, au nom de NOS valeurs républicaines. Moi, j'veux bien mais faudrait d'abord que l'on m'explique ce que sont CES, en l'occurrence, NOS, valeurs républicaines ?

Parce que voyez-vous, tout le monde se réfère à ces sacrées Valeurs Républicaines mais personne m'explique. Je suis perdu. Quand l'hystérique de Matignon, visant la droite, dit qu'il ne peut pas accepter qu'on stigmatise les musulmans de France au nom des valeurs républicaines, okay, il se les approprie et de fait sous-entend que les valeurs républicaines chères à la droite et ici à Frédéric Lefebvre ne sont pas les mêmes, différentes, donc. Par extension, quand le FN dit qu'il est un parti républicain - et il l'est puisqu'il n'est pas interdit - c'est donc qu'il défend les valeurs de la République, valeurs que j'imagine différentes de celles défendues par la gauche et la droite puisque gauche et droite passent leur temps à gerber sur le FN.

Ainsi donc, il y aurait des valeurs républicaines -  peut-être d'extrême gauche - assurément, ils nous bassinent suffisamment avec, de gauche, du centre, de droit et d'extrême droite ! Compliqué tout cela. Non ? Confus pour le moins, non ?

Là où cela confusionne encore plus, c'est quand on demande à un de nos politiques: c'est quoi VOS valeurs républicaines, avec ou sans majuscules, c'est selon ? Les gars, qu'ils soient de droite, de gauche ou frontiste, ils vous répondent quasiment tous la même chose: Liberté, Egalité, Fraternité. Et parfois, Laïcité. Certains nuancent avec: " une certaine idée de l'égalité, de la liberté et de la fraternité " mais globalement tous les partis politiques se réclament de CES valeurs républicaines, voire s'en portent garants.

Alors c'est quoi qu'est-ce qui ferait que les Valeurs Républicaines de Poisson seraient différentes DES valeurs républicaines défendues par le Front, Les Républicains ou ce qu'il reste de socialistes ? Sauf à considérer que nous soyons tous différents dès lors que nous n'appartenons pas aux mêmes partis politiques ou que nous ne nous reconnaissons pas dans l'offre politique. Tous différents ? Impossible puisque nous défendons tous CES valeurs républicaines et que celles-ci induisent que nous sommes tous égaux. Mais libres de penser différemment ( en principe ). Libres de penser différemment ? Voilà qui est intéressant puisque cela impliquerait que l'on puisse avoir différentes visions des dites valeurs. Il y aurait donc des valeurs républicaines identiques pour tous dans le libellé mais différentes pour chacun selon la vision que l'on en a...

CQFD, il est nécessaire, voire indispensable, que chaque camp, n'est-ce pas ce que réclame Lefebvre, clarifie sa position. Faute de quoi, nous pauvres lambda, nous continuerons à nager en pleine confuse. Et ça, c'est pas bon pour la République, ses valeurs et ce p'tain de VivreEnsemble.

A la réflexion, y a pas que les migrants qui me gavent...

Folie passagère 3331.
Résultat de recherche d'images pour "frédéric lefebvre"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

55 commentaires:

  1. Ce monsieur Lefebvre semble avoir curieusement viré de bord depuis que la faveur du prince l'a placé dans une circonscription où les électeurs ont dû se résigner à l'élire par défaut.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Blaise: le pauvre, il ne sait plus que faire pour exister. Il a tenté la primaire, il s'est fait jeté, tu m'etonnes !

      Supprimer
  2. Géo

    Bonsoir Corto

    Les "valeurs républicaines",n est ce pas l équerre et le compas?

    Le problème:ils n ont pas réussi à résoudre la quadrature du cercle et ils en sont restés au carré.(=terre à terre et sans l Esprit,chacun ne pensant qu à ses prébendes).
    Et le pays sur le carreau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Géo: l équerre et le compas, entre autres oui, la guillotine aussi.

      Supprimer
    2. Géo

      @Corto

      "La guillotine aussi."

      C est exact,et aussi le mondialisme et la suppression des valeurs spirituelles dés lors que l Homme est substitué à la divinité,ce qui amène aussi la suppression des identités nationales(par le mythe de la république universelle,vaste singerie du divin)la théorie du genre(on nie la Création quitte à retomber comme Icare),l individualisme par opposition aux valeurs familiales,la marchandisation de tout y compris des humains,déplaçables à volonté comme des troupeaux.

      A mon sens,c est tout celà,"les voleurs...euh... valeurs de la république),la négation du spirituel et son remplacement par la rituelie inversée des pseudo-élites(sataniques)logées au coeur des réseaux maçonniques et de leurs corollaires,souvent à l insu des membres de base.
      La quadrature du cercle est donc impossible à réaliser et les "valeurs de la république" vouées à l échec.
      L inversion des valeurs.

      Supprimer
    3. Il y a un lien entre ces 3 instruments : cf. la bio du Dr. Guillotin sur Wikipedia :

      "...Il fut médecin du comte de Provence. Initié en 1772 à la loge la Parfaite Union d’Angoulême, il devint en 1776 Vénérable de la loge la Concorde fraternelle à l’Orient de Paris et en 1778 membre affilié à celle des Neuf sœurs (côtoyant les peintres Jean-Baptiste Greuze ou Claude Joseph Vernet, Voltaire, le duc d’Orléans ou le duc de Chartres)4. Il fréquenta tout au long de sa vie ces ateliers empreints de rationalité et de liberté et joua un rôle prépondérant dans la formation du Grand Orient de France..."

      Notons à la décharge du bon docteur qu'il prônait l'égalité devant le mode d’exécution (cf. Fernandel "tout condamné à mort aura la tête tranchée") et qu'il cherchait à réduire les aléas dus à des bourreaux incompétents.

      Il avait donc au moins 3 siècles d'avance sur le daech moyen !

      Droopyx

      P.S. Cela me fait penser qu'il y a peut être un business à monter : refabriquer des guillotines pour les exporter vers certaines monarchies. On pourrait s'appuyer sur un réseau de parlementaires dévoués à l'amélioration de l'image de ces pays (cf. le Point). Si cette opportunité vous tente, n'hésitez pas à me contacter par mail privé via Corto. Je ne prends que 30% (il faut que j'en reverse 10% à Corto).


      Supprimer
    4. Géo

      @Droopyx

      Pas sûr que ce soit un bon projet!

      Exécution du duc de Montmorency à Toulouse(1632)...
      On sait peu que(selon Philippe Erlanger,Auguste Bailly et autres historiens)le bourreau fut soudoyé pour être absent et qu un condamné auquel on promit la grâce le remplaça.
      Nombre de coups de hache avant la séparation de la tête du reste du corps.

      Douteux que les saoudiens soient favorables à la guillotine,d abord pour le symbole,et ensuite par l effet désiré produit sur le condamné quand le risque même minime de ratage demeure,l idée d une "bavure" devant certainement tourmenter le subconscient du futur contrevenant aux règles du régime.

      Votre projet de guillotine me parait être un gouffre financier.Seul l intermédiaire(Corto) y trouvant son compte.
      Je suggère le projet d une machine à affuter ou voiler des lames de sabre ou de hache selon les désirs des émirs.
      Pour la main d oeuvre,quelques " migrants" dont j ai appris(par "résistance républicaine" je crois bien)que les rares ayant eu un travail seraient payés...un euro de l heure,en Allemagne,ils feront donc l affaire pour réduire les coûts.
      On appréciera là le cadeau fait aux autochtones et aux immigrés légalisés venus pour gagner décemment leur vie!

      Ah le merveilleux humanisme des ordures mondialistes en action au nom des "droits de l Homme" !!!

      A remarquer que le docteur Guillotin,à mon sens,n a fait que déplacer le problème en donnant l illusion de le résoudre.

      A mettre en parallèle,selon moi, avec les droits de l Homme étendus à tout le monde,dans l optique d une république universelle imposée au delà des frontières,droits de l Homme qui ne font que déplacer le problème,en donnant l illusion aux peuples que leurs maux seront moins aigus voire éradiqués par l application de cette illusoire idéologie à tous.
      Résultat:au nom de ces "droits", des masses de déracinés sont déplacés pour servir de main d oeuvre pas chère ou simplement pour créer d autres déracinés par la destruction de l identité culturelle des autochtones envahis.

      Les loups prônant celà se présentant en bons bergers qui ne seront pas démasqués comme les prédateurs qu ils sont.



      Supprimer
    5. Géo


      @Droopyx

      "m20 minutes.fr
      Migrants employés à...0,80€ de l heure en Allemagne"
      Pour la main d oeuvre,c est tout bon!

      Voilà le vrai visage des crapules oligarchiques mondialistes.

      Supprimer
  3. Ce n'est pas pour rien que l'alliance FN / LR est interdite car ça permettrait probablement d'atteindre une masse critique pour réformer la France.

    Ce n'est pas pour rien que j'estime que la voie politique pour s'en sortir est bouchée ! Elle l'est.

    Le problème de ceux qui pensent le contraire, c'est que les années passent ... et la France se meurt. C'est peut-être déjà trop tard, à force de toujours vouloir y croire dans ces fichus partis et de fermer les yeux sur les petits mensonges et grand renoncements.

    Mais c'est pas grave, tant qu'on peut faire semblant de râler sur le net, après tout ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Yoananda: " semblant de râler sur le net " ? tu px développer ?

      Supprimer
    2. LR = pour l'ouverture à l'Europe et au monde
      FN = contre l'Europe et pour le repli hexagonal
      Comment voyez-vous une possibilité de conciliation de ces positions opposées ?

      Supprimer
    3. Blaisedemontluc: le hic est que je crois qu'un certain nombre de promesses faites ,au nom des restrictions à l'immigration entre autres, sont incompatibles avec le maintien dans l'Europe telle qu'elle est.Vu le poids dérisoire de la France dans l'UE après le passage du PS,je crains que l'UE ne change pas...
      Alors comment les républicains tiendront ils leurs promesses?

      Supprimer
  4. Votre article rend très bien compte de la confusion que les partis politiques ont créée autour des valeurs républicaines. La gauche socialiste parce que le FN était leur adversaire politique, la droite autoproclamée "républicaine", parce qu'elle refusait de partager le pouvoir avec le FN.
    Il y a plus de trente ans je disais déjà à Lucien Neuwirth, patron du RPR dans mon département, qu'au lieu de se boucher le nez chaque fois qu'il entendait prononcer le nom du Front National, il ferait mieux de se demander pourquoi les gens votaient pour le FN au lieu de voter RPR. Cette année-là, Mitterrand avait instauré une proportionnelle et une trentaine de députés FN avaient rejoint l'A.N.
    Aux prochaines législatives,les socialistes comptent sur des triangulaires pour leur sauver la mise, alors que si les Républicains s'alliaient au FN dans certaines circonscriptions, les socialistes seraient tout simplement laminés.
    Mais rien de tel ne se passera, mon cher Corto, parce que vous savez bien que nous avons la droite la plus bête du monde.
    A moins que le peuple..., mais ceci est une autre histoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: la plus bête du monde ? un coup c'est la droite, un coup, c'est la gauche.

      On a lgtps mis le succès du FN sur le fait que la gauche avait abandonné les ouvriers et la droite n'avait pas osé se saisir du discours anti-immigration du FN qui plaisait tant aux électeurs du FN. Oui, sauf que pour une partie de la droite, ces discours ont été tenus mais dès qu elle les tenait, Sarko dès 2007, la gauche, les médias et l'autre partie de la droite lui tombait dessus. Et avec quelle violence !

      Supprimer
  5. Lors de la révolution de 1789, la grande bourgeoisie a eu la peau de l'aristocratie en se servant du peuple pour arriver à ses fins.

    En 2016, l'hyperclasse a la peau des peuples européens en se servant de l'immigration massive et néo-colonialiste des migrants, réfugiés, clandestins, demandeurs d'asile ... Les privilèges n'ont pas été abolis, ils sont passés dans les mains de la grande bourgeoisie et de la bourgeoisie d'Etat depuis deux siècles.

    Même processus avec la révolution bolchevique :

    "Les ennemis les plus rusés du peuple, ceux qui le trompaient le plus cruellement et le plus fréquemment, c'était de petits hommes ventrus à la peau rouge, sans scrupules et cupides, fourbes et impitoyables. Quand le pouvoir des tsars leur rendait la vie difficile, ils excitaient le peuple contre lui, et quand le peuple se soulevait et arrachait ce pouvoir des mains de l'empereur, les petits hommes le lui reprenaient par la ruse, et renvoyaient les travailleurs dans leurs niches ; si ceux-ci voulaient discuter avec eux, ils les massacraient par centaines et par milliers."

    "Ce sont justement ces petits hommes grassouillets qui sont les plus grands pêcheurs et les plus venimeux des insectes qui mordent le peuple. Les Français les appellent avec bonheur des bourgeois. Ils nous mâchent et ils nous sucent le sang … " (Maxime Gorki, La Mère)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo ! Je souscris à votre angle de vue.

      Supprimer
  6. J'aime particulièrement "... une certaine idée de la liberté... et cætera". La messe est dite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Al: et oui les valeurs de la république sont a géométrie variable, chaque camp en a une certaine idée . résultat, c'est le bordel

      Supprimer
  7. C'est au nom de " valeurs républicaines " que Louis 16 et Marie Antoinette ont été guillotinés et c'est au nom de mêmes valeurs que le génocide Vendéens à fait des milliers de morts, sans compter les massacres de septembre , tu vois c'est simple

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi, je t'aime de plus en plus.

      Supprimer
    2. @Boutfil: c'est aussi simple que tu as raison !

      Supprimer
    3. Le Napoléonien que je suis ne peut que plussoyer.

      La révolution n'est peut être une gloire (et encore) de notre nation que jusqu'à la fête des Fédérations.

      Après la révolution n'est une ignominie et un crime contre l'humanité.

      Si dans notre flagellation permanente pour notre culpabilité honteuse, il y a bien une repentance commune à effectuer c'est celle-là !

      Ce qu'il y a de certain, c'est que nos dirigeants (et prétendants) devraient relire tous les soirs les "testaments" de Louis XIV, XV, XVI et Napoléon Ier et III (omettons saint Louis puisque Saint, donc illisible, forcément).

      C'est dans ces textes qu'ils trouveront les vraies valeurs de la France.

      En plus moderne, ils peuvent, non pas se référer, ils le font presque tous, mais au moins appliquer un peu plus de Mon Général.

      Droopyx



      Supprimer
    4. Pour une fois qu'il n'a pas dit de conneries ou de saloperies, je suis d'accord avec Clemenceau : "la révolution est un bloc." Dès la prise de la Bastille l'ignominie était présente. Quel besoin avaient-ils de massacrer le gouverneur de la prison et sa maigre garnison, et de la plus immonde façon, promenant, déjà, sa tête à travers les rues de Paris ? Non, nul ne peut réussir à me convaincre qu'il y a la plus petite parcelle de bien dans cette horreur qu'a été la révolution dite française.

      Supprimer
  8. "Revolution ou coup d'Etat ?

    La République, en ces fondements, est négatrice des peuples identitaires. Elle ne connaît que des masses composées d’individus si bien calibrés et standardisés qu’on peut les empiler à l’infini, qu’ils soient d’ici ou qu’ils viennent de l’autre bout de la terre. Le creuset républicain, cette machine à désintégrer des identités pour intégrer des citoyens, n’est pas une perversion de la République : c’est l’essence même de la République. La raison d’être du coup d’Etat ?"
     
    Antonin Campana

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà en quelques mots la quintessence de la vérité quant à la république. Pour peu que l'on veuille s'y attarder, on trouve déjà tous ces vices dans la première, celle de Rome, cloaque de corruption paré des oripeaux de la vertu.

      Supprimer
  9. Les Républicains,c'est comme les races:il y en a de supérieurs et d'inférieurs.
    On a les Républicains supérieurs,les Républicains prophylactiques ou sanitaires qui font le tri,genre auquel appartient Lefebvre,enfin des Républicains inférieurs à peine dignes d'appartenir au genre républicain...

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Vendémiaire: quelques républicains supérieurs pour illustrer ton propos ? :)

      Supprimer
  10. Les valeurs républicaines sont un énorme rouleau de papier toilette avec lequel tous les politiciens se torchent les fesses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: toujours dans l'élégance mon ami !

      Supprimer
    2. @grandpas : je suis intimement persuadé que cet énorme rouleau est nécessaire à chaque politicien

      Deguerrelasse

      Supprimer
  11. Corto: un immense bravo pour ce billet.
    J'ai longtemps vécu dans la hantise du FN, du temps des diatribes limite antisémites de ses dirigeants.Du temps ou, encore étudiant,j'appréhendais grave toute rencontre avec les sbires d'"Occident"

    Les temps ont changé, le FN aussi.

    Et,tout comme toi, ils me gonflent tous, de droite comme de gauche, avec leur front repimublicain,avec leurs valeurs républicaines...

    Parce que les valeurs républicaines,messieurs les dirigeants, elles commencent par le respect des opinions et des droits d'autrui.Soit l'exact opposé de ce que vous nous faites subir actuellement...à commencer par l'assimilation de force de gens dont nous ne voulons pas.
    Mais tu l'as dit mieux que moi.
    L'histoire jugera sévèrement ces imbéciles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Parce que les valeurs républicaines,messieurs les dirigeants, elles commencent par le respect des opinions et des droits d'autrui."

      Hélas, ils en sont restés aux valeurs républicaines post 1793.
      Leurs conceptions des valeurs républicaines sont celles de Robespierre, Marat, Fouquier-Tinville etc...

      Droopyx

      Supprimer
    2. "préférer Marion Marechal Le Pen à Nathalie Kociuisko Morizet,"

      Oh combien !
      Et je ne suis pas FN.

      Droopyx

      Supprimer
    3. Droopyx:combien je te suis!

      Supprimer
    4. @Géo: comme le dit Droopyx, ceux qui nous dirigent actuellement sont les descendants directs de ceux qui ont " érigé " la République après la révolution. On sait dès l'origine avec quel soin ils respectaient ceux qui ne pensaient pas comme eux. Ils guillotinait, aujourd'hui on muselle grâce à la dictature du politiquement correct ou on envoie devant la 17eme chambre

      Supprimer
  12. tonton flingueur25 oct. 2016 à 01:22:00

    Entièrement d'accord avec Grandpas,c'est assez simple au contraire, les " Valeurs Républicaines " ce sont les grands mots qui servent a des ordu.. de gauche comme de droite, de paravent, de cache-sexe, d'écran de fumée, pour leur permettre de continuer a se partager le pouvoir en alternance depuis 50 piges en excluant ceux qui pourrait leur prendre une part du gateau, on en a eus l'exemple le plus parfait lors des dernières régionales...
    on a depuis des lustres, des hommes politiques qui montrent exactement en quelle estime ils les tiennent ces fameuses valeurs républicaines dès qu'ils sont élus, du vulgaire PQ , les " valeurs républicaines " semblent ne pas valoir grand choses finalement face a une liasse de biftons, ou de bons gros et discrets chèques en pétrodollars, aimablement distribués par de généreux émirs totalement désinteressés, curieusement dans ce cas il semble que les valeurs monarchiques sonnantes et trébuchantes de tous ces pays soient finalement beaucoup plus attractives, va comprendre Charles ! les valeurs républicaines en somme, seul le populo a le devoir de les appliquer, nos élites en sont exemptées ...

    RépondreSupprimer
  13. Etant royaliste, et pas tendance Ségolène, j'ignore ce que sont les valeurs républicaines. Comme celles-ci ont l'air d'être à géométrie variable, j'ai arrêté de chercher.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le Naain: royaliste ? heureux homme !

      Supprimer
    2. C'est là la marque des êtres d'exception.

      Supprimer
    3. @Koltchack: Ne le répète a personne mais y a des jours où je virerais bien royco

      Supprimer
    4. Nos rangs grossissent année après année.

      Supprimer
  14. La république n'est qu'un habit pour le beau temps. Si le temps se gâte, il faut se couvrir. L'important, ce n'est pas l'habit, c'est ce qu'il y a dessous. Donner plus de valeur à l'habit qu'à celui qui le porte est une escroquerie et une insulte.
    Alfred

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alfred: c'est joliment dit

      C'est surtout pertinent

      Deguerrelasse

      Supprimer
    2. Ce que je voulais dire, c'est que la république ne devrait pas être une fin en soi. Il ne faut pas oublier qu'elle n'est qu'un mode de fonctionnement de l'état. La finalité de la république est d'être au service de la nation, pas la nation au service de la république.
      Alfred

      Supprimer
  15. Je comprends tes doutes métaphysiques et existentiels en regard de ces valeurs mal définies. C’est normal, car il y a plusieurs républiques comme la bananière, celle de la France, mais aussi la populaire de Poutou, l’islamique de Juppé. Il faut donc connaître le sous-jacent pour avoir une idée de ces valeurs variables.
    Ah, j’oubliais, la tyrannique de Sarko !
    Homo Orcus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Homo Orcus: la tyrannique de Sarko ? comme tu y vas !

      Supprimer
  16. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k85390f.r=billaud?rk=42918;4
    Une idée des élémens de républicanisme
    Un petit bouquin édifiant de Billaud-Varennes
    Homo Orcus

    RépondreSupprimer
  17. Vive les anarchistes , les vrais , au moins ils ne se posent pas de question , ni dieu ,ni maître . La plus grande escroquerie intellectuelle est ce fameux slogan " Les valeurs républicaines " qui ne sert qu'un certain nombre de politiques qui ne l'emploient que pour nous dire "travaillez mais ne réfléchissez pas " nous on s'en charge .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: " nous on s en charge " ouais , ben quand on voit le résultat, on se dit qu on est bien couillon soit de ne pas etre anarchiste soit de les laisser faire

      Supprimer
  18. Un grand moment ce matin dans les grandes gueules sur RMC, avec NKM qui a passé un bon quart d'heure à tourner autour du pot pour expliquer ce que sont les valeurs républicaines de la droite et du centre ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Sam007: NKM, Késako ? la grande dinde boboïde ?

      Supprimer
  19. les "Valeurs républicaines" qu'invoquent à tout bout de champ nos politiques ressemblent à un Dieu auquel se réfèreraient des athées.

    RépondreSupprimer

Les TROLLS seront systématiquement catapultés. Dépollution oblige ! Les commentaires d'anonymes quasi-systématiquement rejetés . La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.