mardi 10 février 2015

La République face à l'Islam...


Il semblerait que la Une de l'Express fasse polémique. Je ne vois pas pourquoi. Même si je ne lis plus ce magazine, cette Une me paraît coller à l'actualité. Elle aurait même du paraître bien plus tôt, il y a des mois, des années peut-être même. Et tous les magazines auraient du en faire une comme cela, régulièrement. Tous les politiques devraient en avoir une similaire bien en vue sur le coin de leurs bureaux. Tous les bisounours et tous les dingos du Vivre-Ensemble, itou.

Il aura fallu Merah, Sarcelles, Barbes puis une série de faits divers provoqués par des "déséquilibré" ( Joué-les-Tours, Nantes, ...) suivie des attentats de Paris, eux-mêmes suivis de l'agression de trois militaires à Nice, sans compter les 200 incidents recensés d'actes d'agressions ou d'incivisme vis à vis de militaires en faction, sans compter les départs massifs de vat'en guerre à Lunel, Toulouse, Albi ou Grigny, j'en passe et des pires pour qu'enfin nos actuels dirigeants réalisent qu'il se passait un truc avec l'Islam, l'islam de France ou l'islam en France, c'est comme vous voulez, pour qu'enfin, quelques voix osent s'élever pour dire halte au feu, on a un gros problème avec l'Islam.

Alors bien sûr, on nous dit qu'il ne faut pas faire d'amalgames, qu'il ne faut pas stigmatiser, qu'il ne faut pas mettre tous les muzz dans le même panier: y a des gentils muzz, des muzz modérés et puis quelques fondamentalistes. Ben voyons ! La seule question qui vaille c'est de savoir si l'islam et les musulmans de France sont compatibles avec la République.

Parce que si on refait le film de ces dernières années, c'est quoi / qui donc qui chamboule notre laïcité chérie ? C'est qui donc qui se radicalise en prison ? C'est qui donc qui fait la Une des journaux et qui bouscule notre cohésion nationale, pour reprendre une expression chère à Manuel Valls ? Quels excès nous ont amené à légiférer sur les niqab et autres foulards ? Autant de questions et bien d'autres encore que pour des raisons électoralistes, on n'a pas voulu élucider depuis des lustres. On n'ose même pas émettre l'idée que cette complaisance vis à vis de l'islam de / en France puisse être voulue par certains pour contrer d'autres religions qui n'ont pas ou plus fait de vagues depuis des lustres là aussi...

Je n'ai pas le souvenir d'avoir vu au cours de ces cinquante dernières années des Unes de magazines affichant " Les juifs ou l'église catholique ou Boudha face à la République " !

Il y a trente ans, à quelques epsilons près, on n'avait pas de problèmes avec les musulmans vivant en France. Certains voyaient le péril venir mais on ne les écoutait pas puisque tout se passait bien. Alors on a fermé les yeux: tout va bien. Tout allait bien.

Maintenant le problème, il est là. Il nous explose à la figure chaque jour un peu plus. Il a été parfaitement cerné. Si bien cerné que cela faisait longtemps qu'on ne nous avait pas bassiné autant avec la laïcité, si bien cerné que même des socialistes osent remettre en question la décision de Belkacem d'autoriser le voile pour les femmes accompagnant les sorties scolaires, si bien cerné que l'on nous reparle de statistiques ethniques et qu'un sociologue ose dire sans se prendre un procès: oui, il y a une prédominance de détenus de confession musulmane dans les prisons.

Alors vous me direz, c'est bien beau de constater, on fait quoi maintenant. L'islam face à la République ? On ne va pas catapulter les cinq, six, sept - on ne ne sait pas - millions de musulmans vers leurs rivages d'origine; nous sommes d'accord, ça ne se fait pas, ce n'est pas vivrensemblesque, pas humain, pas gagnant dans les urnes. Okay, alors on fait quoi ? Renforcer la laïcité ? Ce serait supposer que l'Islam est soluble dans la laïcité; ce qui mondialement ne s'est jamais vu. Etre intraitable avec tous débordements ? Séculariser ? De gré ou de force ? Organiser la musulmanie avec une autorité suprême et une conférence " épiscopale " des imams de France ? On a déjà tenté le truc, ça n'a pas fonctionné, il y a autant de chefs que d'indiens chez les musulmans de France. On accepte une communautarisation à l'anglaise ? On fait quoi ?

Je n'ai pas la réponse. Je n'ai qu'une certitude, celle que si on ne trouve pas rapidement, urgemment, une solution au problème que pose aujourd'hui l'islam de / en France, on va droit vers une catastrophe, une explosion communautariste ou une soumission globale de la fille aînée de l'église au prophète. Voilà qui ne me tente pas du tout, du tout.

Folie passagère 2652.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

48 commentaires:

  1. et les français musulman vous les renvoyer dans quel pays ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Malika,

      Lisez bien : le taulier écrit justement qu'on ne peut pas les "catapulter" vers leurs pays d'origine.
      Puis-je vous poser des questions indiscrètes, que vous trouverez peut-être dérangeantes?

      Disposez-vous d'une double nationalité? Seriez-vous prête à y renoncer au profit exclusif de la nationalité française?

      Au vu de vos noms et prénoms, de la question que vous posez, je vous suppose musulmane.
      Comment conciliez-vous l'inégalité ontologique entre l'homme et la femme telle que mentionné dans le Coran la charia et les haddiths avec le mot "égalité" de la devise de la République Française?
      Comment conciliez-vous la condamnation à mort qui pèse sur tout musulman usant de la liberté religieuse pour se convertir ou arrêter de professer la foi musulmane, condamnation elle aussi présente dans le coran, avec les mots "liberté" et "fraternité"

      C'est juste un citoyen français qui vous ces questions. D'ailleurs, me considérez vous comme un frère?

      Je regrette vraiment que ces questions fondamentales n'aient pas pu être posées officiellement par Jean-Pierre Chevènement lorsqu'il était ministre de l'intérieur et qu'il menait les discussions qui allaient déboucher sur la création du CFCM par Nicolas Sarkozy.

      Popeye

      Supprimer
    2. dans l'état islamique voyons, ils ne seront plus obligés de subirais choses inconvenantes .

      Supprimer
    3. @Azzoug Malika: Qui a dit ou écrit qu'il fallait renvoyer quelqu'un quelque part ?

      Supprimer
    4. @Popeye: je crains que à toutes ces questions la chère Malika ait quelques difficultés pour y répondre. Si tant est qu elle revienne par ici.

      Supprimer
    5. Français pas français !

      Supprimer
    6. Pour les pieds-noirs ,vos congénères ne se sont pas posé la question.
      Moi ,comme tous les français ,on ne m'a pas demandé mon avis pour m'imposer la venue de millions d'étrangers.

      Supprimer
  2. c'est encore trop tôt pour que les tenants du " vivreensemble" accepte cette idée ! mais cette une dans l'express est déjà un progrès, Valeurs actuelles va se sentir moins seul ! il faudra encore quelques morts, quelques " incivilités " graves, quelques tirs de kalach dans les voitures officielles pendant les visites de ministres pour que les choses changent !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: de deux choses l une, ou bien l Express a besoin de vendre, j en doute un peu, ou bien ils prennent eux aussi conscience qu il y a un sérieux problème. Je pense même l acheter pour voir ce qu ils proposent.
      Quelques morts de plus ? je ne le souhhaite absolument pas mais j ai bien peur qu on y soit confronté.
      Quant aux tireurs de la Castellane, je doute qu ils soient grenouilles de bénitier

      Supprimer
  3. Ne vous faites pas trop d'illusions, mon cher Corto, la soumission est déjà en marche :

    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2015/02/pas-de-journ%C3%A9e-de-la-jupe-mais-du-hijab-dans-les-rues-de-lyon.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Fabrice Hadjadj : les djihadistes, le 11 janvier et l'Europe du vide"

      http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/02/10/31003-20150210ARTFIG00397-fabrice-hadjadj-les-djihadistes-le-11-janvier-et-l-europe-du-vide.php

      Supprimer
    2. @marianne: j ai vu ce truc de la journée du foulard. Au début j ai cru que c'était un fake, et pi non, vrai de vrai, ça a eut lieu sans que aucun fervent défenseur de la laïcité ne s y oppose. Etrange, non ? je suis même prêt a parier ma chemise la plus pourrie, celle que je préfère, qu'elles avaient une autorisation préfectorale.

      Supprimer
  4. Il n'y a hélas! pas de solution. Sinon la pire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: la pire ? soumission ou gros clash ? :)

      Supprimer
    2. Soumission, bien sûr. Le gros clash, s'il arrive, ne peut âtre que le fait des islamistes. Les Français sont trop mous.

      Supprimer
  5. "La seule question qui vaille c'est de savoir si l'islam et les musulmans de France sont compatibles avec la République."

    Pour moi, la vraie question, c'est " l'islam et les musulmans de France sont-ils compatibles avec la FRANCE ?"
    La culture et les racines de la France sont bien antérieures à la proclamation de la république.
    "Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous. Demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays. "
    Marre de ce communautarisme qui nous mène droit à la guerre civile.

    Jesuisfrançais ni..-ni-...ni ... , Français tout simplement, qui aime son pays.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anonyme: il va de soi que quand j écris "face à la République " je pense a " France. A la différence de l'Express.

      Supprimer
    2. @Corto74

      Je n'en doutais pas.
      Mais je pense qu'il ne faut pas réduire la France à la république.
      Et là, il s'agit vraiment d'un combat culturel à mener sans concessions contre les "mémoricides".
      Il y va vraiment de notre avenir qui ne peut se nourrir que de nos racines.
      Je suis républicain mais d'abord Français.
      Mes arrières-grands-parents n'étaient ni l'un ni l'autre.
      Ils le sont devenus sans déménager ! Et ça n'a posé aucun problème, ni à la France ni à la république.





      Supprimer
    3. Pour être plus précis, ils sont devenus Français d'abord et républicains 10 ans plus tard !!!!

      Supprimer
  6. Et avec ça, la sens-tu, ma grosse... heu... laïcité ?

    bZh, mon Corto :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Al West: un truc me gêne dans cet article, excellent au demeurant :) Il ne dit pas si les frères Kouachi ont choisi eux même Charlie ou si ce choix leur a été imposé. Vu leur background, je dirai que cette cible a été choisie pour eux et non par eux.

      "Mais le slogan « Je suis Charlie » est venu donner à ce bel élan un contenu hystérique à contre-emploi : la France c’est Charlie et Charlie c’est la France." qui plus est quand un 1er ministre dévale le perron de l Elysée avec Charlie dans les maisn et la caricature de Mahomet en évidence.

      Supprimer
  7. Stéphane Tiki, le président des jeunes UMP, n’a pas de papiers (Le Canard enchaîné )

    http://www.prechi-precha.fr/stephane-tiki-le-president-des-jeunes-ump-na-pas-de-papiers-le-canard-enchaine/

    On en fait quoi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette histoire est "incroyable" !

      Supprimer
    2. Incroyable mais sans objet avec le billet

      Supprimer
    3. C'est tout de meme a mourrir de rire.

      Apres avoir paye un clandestin pour etre a la tete des jeunes de la droite forte, je vois mal comment l UMP va s opposer aux sans papiers (muzz);-)

      Supprimer
  8. Ne vous fiez pas trop à la une de l'express qui semble mettre le problème sur la table...je suis prête à parier qu'en pages intérieures tout nous conduira à la conclusion, qu'il n'y a pas de souci sauf avec quelques exceptions...je n'irai pas jusqu'à l'acheter pour vérifier mais quand j' entends les conneries que peut débiter Barbier, je ne dois pas être très loin de la teneur de l'article...
    Quant à la question de savoir ce qu'on fait maintenant, à mon grand désespoir, je ne trouve pas de réponse pour une solution pacifique et sans bobo...on est allé beaucoup trop loin...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: oh, je ne me fie pas a leur Une et ne doute pas un instant qu ils n aient rien a proposer sinon les poncifs habituels qui n ont fait la preuve que de leur inutilité: la laïcité, tsoin-tsoin, le vivre ensemble, et toussa.
      Comme toi, je ne vois pas comment cela peut se résoudre, peut-etre en notre défaveur, sans bobo

      Supprimer
  9. bonsoir corto
    l'avenir est à la scission .
    Mon hypothèse "favorite" est celle du kosovo : après la chute de l'URSS (l'ERSS) la pauvreté est telle que les tensions communautaires sont insupportables.La notion même de justice n'existe plus, il y a guerre civile et exode mutuel des 2 populations pour faire 2 entités vivables .
    Quand à dire que la république et "face à" , c'est déjà une désinformation flagrante dans le titre
    La république est depuis plusieurs décennies "aux cotés de " l'islam.

    Scission en deux ou en région (la deuxième solution étant bien pire)
    Au minimum, il faudrait une scission monétaire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jemspe: Une scission, ? une partition du pays en deux avec au nord les non musulmans et au sud les musulmans ? et pi quoi encore :)

      Supprimer
    2. Et à l'ouest ?

      "Affiches provocatrices à Vannes. Le supermarché victime d'un incendie"

      http://www.ouest-france.fr/vannes-incendie-criminel-au-g20-de-kercado-3171057

      Supprimer
  10. Oui, c'est bien beau tout ça, mais alors maintenant, on fait quoi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Blaisemontluc: je n ai pas la solution hélas si ce n'est qu entrevoir a terme, 10 ou 20 ans ce qui n est rien a l echelle d un pays, un gros putain de clash. Nous avons des élus, cest pour ça qu on les élit, chargé de trouver une solution, non ?

      Supprimer
  11. Votre hypothèse : la "soumission globale de la fille aînée de l'église au prophète" est celle retenue par Houellebecq dans son livre "Soumission".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anonyme: ma conclusion n est sans doute pas fortuite

      Supprimer
  12. Un début de solution, chronologiquement: 1 suppression de la double nationalitè. 2 suppression de la nationalitè française pour les double nationalité condamnés par la justice. 3 suppression de toutes alloc aux non-français. 4 expulsion des chômeurs non français. Résultats: bon nombre de retours au bled.5 fin des regroupements familiaux etc etc. Quand on veut, on peut défaire ce qui a été mal fait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Saucisson Pinard: Voila quelques solutions qui me conviennent assez bien. je doute cependant qu un politicien ou un parti politique osent les mettre en pratique.

      Supprimer
  13. La république n'a pas l'air d'avoir si bien bossé que ça pour la France. C'est un joli merdier.
    J'aurais envie de dire.. Qu'elle se démerde!

    RépondreSupprimer
  14. Tout d'abord, il n'y a pas d'islam de France. Le simple fait d'utiliser cette expression relève de la trahison envers la patrie, son peuple, son histoire, sa culture.
    Ensuite, il serait bon de se rappeler que sans avoir été consulté, le peuple a été obligé de subir ce qui s'apparente à une invasion, et ce avec la bénédiction de ceux qui sont censés nous servir. Que jusqu'à présent, le bon peuple de France a fait preuve de patience et s'est longtemps débrouillé avec le flot continuel, sans trop faire de vagues. Ce n'est donc pas la France qui a un problème avec l'islam, mais bel et bien l'islam qui a un problème avec la France et plus largement l'Europe.
    Quant à la fable sur les musulmans modérés, je veux bien, mais ce serait oublier un truc qui s'appelle la taqiyya. La plus belle illustration, c'est ce qui s'est passé au moment de l'invasion par le califat de la zone où vivaient les Yazidis. En lisière des deux territoires, il y a des villages mixtes ou Yazidis (de culte zoroastrien) et irakiens sunnites vivaient paisiblement en osmose depuis des générations. L'arrivée des troupes du califat a changé la donne, les sunnites n'étaient plus minoritaires, ils se sont joints aux chacals d'al baghdadi pour massacrer les hommes avec qui ils étaient allés à l'école, avec lesquels ils travaillaient, pour réduire femmes et enfants en esclavage. Un musulman modéré, c'est juste un type qui attend son heure, celle où il sera en position de force.

    Qu'on le veuille ou pas, je ne parle même pas de désir parce que seuls des psychopathes peuvent désirer ça, cela ne peut pas se terminer sans douleur. L'islam est un mode de pensée binaire, il y a les croyants et les mécréants, les bons et les méchants, et les seconds sont toujours ceux qui doivent plier sous le joug, souffrir vexations et massacres. Partant de là, soit ils nous soumettent, soit il faudra qu'ils partent. Ça ne peut pas être tenable d'avoir sur notre sol je ne sais combien de millions d'individus auxquels nous ne pouvons pas accorder la moindre confiance, et ça porte un nom : l'ennemi intérieur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Chroniques: je te suis sur l'ensemble jusqu'à " soit ils nous soumettent, soit il faudra qu'ils partent ". Pour la soumission, Houellebecq donne un scénario assez crédible montrant que la chose n'est pas totalement irréaliste, soit ils partent et là, je doute qu ils le veuillent, ne sont-ils pas pour leur grande majorité citoyens Français ?

      Supprimer
    2. Avec un peu d'imagination, les moyens pour pousser des gens à partir ne manquent pas. Pour mémoire, le droit international est fondé sur la réciprocité. Puisque les églises sont interdites dans pas mal de pays muzz, on pourrait fort bien interdire les mosquées, interdire toute marque visible d'appartenance à l'islam puisque le port de la croix est interdit dans ces pays, etc.

      Supprimer
  15. TROIS DROITS IMPORTANTS


    Trois Droits qui, à mon avis, devrait être préservés:
    .
    1 - Le droit à la Monoparentalité dans les Sociétés Traditionnellement Monogames: voir blog "The Origin Of Sex-Taboo". [en anglais]
    .
    2 - Le droit au veto de qui paie (le contribuable) - Démocratie Semi-Directe: voir blog "Fim-da-Cidadania-Infantil". [en portugais]
    .
    3 - Le droit à la survie des identités autochtones: voir blog "SEPARATISM-50-50". [en français]
    .
    .
    .
    P.S.
    Les séparatistes-50-50 ne cherchait pas des prétextes pour refuser le droit à la survie des autres ... les séparatistes-50-50 revendiquent seulement le droit à la survie des Identités Autochtones (lire: les 'globalization-lovers' doit respecter les droits des autres ... et vice versa!)


    F.R.A.R.

    RépondreSupprimer
  16. rien ne seras fait Corto, ou alors justement dans le sens d'un peu plus de soumission, et ca a déja commencé, on aurait put croire a enfin une prise de conscience réelle, et elle a semblée avoir lieu pendant allons, disons, une semaine, pendant laquelle les "muliticuls" "vivreensemblesques" perso je dis collabos mais bon..., on fait profil bas, on a meme vus quelques journalistes bobos "ébranlés" et un peu sonnés , ben oui la réalité dans la tronche ca fait mal... mais des l'instant ou manolito a parlé sciemment d'apartheid c'était mort... et depuis c'est la fete, la meme eternelle rengaine jusqu'a la nausée... discrimination, stigmatisation, inégalité, mais qu'a fait la France pour eux ect ect... ah oui sans oublier l'islamophobie, le mot magique qui permets d'eviter tout questionnement... la gauche a eu tres chaud dimanche, je paries que très bientot nous aurons droit a un delit d'islamophobie, toutes les assocs en revent, les lobbys muzzs aussi, alors... il suffit juste de regarder, des films déprogrammés, des expos déprogrammées, eviter toute "offense", les kouachis et coulibaly ont gagnés... et a chaque attentats nous reculerons un peu plus... ce qui finit toujours par s'imposer c'est la loi du plus fort, du plus agressif, de celui qui est pret a tuer pour ses idées, pas de celui qui est toujours pret a "tolerer", a "négocier", la tolérance est la "vertu" des faibles, les forts ne négocient pas, ils imposent, Munich 1938... les memes bouffons dangeureux nous "gouvernent ..."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tonton: Je prends aussi tout cela et suis de ton avis, les choses vont se calmer, et tout rentrera dans le train train habituel. Jusqu a la prochaine alerte, et le jour ou celle-ci retentira, on s apercevra qu ils ne sont plus 6 ou 7 millions mais 8 ou 10, puis 12 ou 14, puis etc...La demographie des gens de confession musulmane étant largement supérieure a celle des desousches, , le basculement se fera petit a petit...

      Supprimer
  17. Le coran n'est guère différent de la bible.
    L'église catholique a accouché dans la douleur de ne plus être omniprésente dans la vie politique.
    Les colonies et croisades n'avaient rien de différent du reste de l'époque (et en quoi est-ce différent de la volonté de daesh et de la plupart des régimes musulmans en ce moment?)
    Les immigrés ancien colonisés de l'aise par exemple n'ont pas les mêmes problèmes alors qu'ils ont autant soufferts.
    Donc peut-être qu'il est grand temps d'arrêter de donner des excuses de responsabiliser les gens, qu'ils ont un CHOIX à faire celui d'être démocrate français et qu'il n'y a aucune raison historique ou de bouquin pour tergiverser.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je croyais avoir tout vu en matière de connerie, mais là, le mur du çon est passé et bien passé.

      Mettre sur le même plan Coran et Nouveau Testament, fallait oser. Comme si "Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent," avait la même valeur que le très coranique "« lorsque les mois sacrés sont passés, tuez les associateurs (les chrétiens qui croient en la Trinité), tuez-les où que vous les trouviez, capturez les, assiégez les, tendez leur des embuscades. Si ensuite ils se convertissent à l’Islam, laissez-les." Vous apercevez la différence ou bien faut-il installer des sous-titres ,
      Pour ce qui est de l'Eglise, elle n'a accouché de rien. Elle a été dépouillée de ses biens par la violence d'Etat. Et si la république se retrouve face à un petit, tout petit problème de djihadistes exportés et de terroristes qui jouent à domicile, on peut sans trop se tromper mettre cela sur le compte du vide spirituel qu'elle a créé.
      Les croisades avaient pour but de ré-ouvrir la route du Saint Sépulcre qui avait été fermée aux pèlerins chrétiens. Par ailleurs, bon nombre de fellahs se trouvèrent ravis de passer sous souveraineté franque, les pillages, l'arbitraire fiscal, les violences avaient pratiquement cessé.

      Supprimer
    2. Restez poli vous faites preuve d'autant de mauvaise foi qu'un petit islamiste à la petite semaine...On trouve de tout dans le coran ET dans la bible. Dans le contexte de l'époque Mahomet a révolutionné le droit sur certains aspects particulièrement pour les femmes, que le monde chretien de l'époque a mis des siècles à entrevoir...
      Pour les croisades c'est ce que je dis, ras-le-bol de nous les rabacher parce que même si cela avait été vraiment pour tuer du musulman (ce qu'on aurait fait donc 300 ans plutôt au lieu d'attendre le 11 siècle pour rouvrir la route du pélerinage), il n'y a rien de différent dans la conquête musulmane.
      Pour l'église, c'est encore pire qu'on ait du lui arracher sou ouverture, elle ne s'est pas reformée d'elle même pour se fondre dans la démocratie directe et la république, et on fait les choqués parce que l'islam aurait le même problème actuellement...c'est faire preuve d'une incroyable mauvaise foi...
      Il n'y a pas deux blocs un noir et l'autre blanc, "surligner" quelques passages de la Bible et quelques histoires de chretienté pour argumenter face à des islamistes qui vont faire de même NE peut pas être efficace, la démonstration est vouée à l'échec puisque elle utilise exactement les mêmes ressorts avec les mêmes forces et faiblesses d'un côté ou de l'autre. Je me contrefous de la bataille bidule ou du verset machin ou du casus beli de telle conquête (ou colonisation si on se place chez l'autre), la seule question est êtes-vous pour la démocratie et la France, si oui vous trouverez dans le Coran ou a Bible ou de vos seules valeurs de quoi suivre votre conviction.

      Supprimer
    3. Vous savez lire ? Je ne vous parle pas de la Bible mais du Nouveau Testament, qui m'intéresse au premier chef en tant que catholique. Trouvez la moindre trace d'un appel au meurtre dans le NT et je vous paie des fraises.

      Supprimer
  18. a lire.. cela fait peur.. C'est Belge mais cela démontre ou nous en sommes ....
    http://www.lesoir.be/790921/article/actualite/belgique/2015-02-11/moitie-des-musulmans-belges-fondamentalistes-infographie
    nous n'avons pas la même vision de la notion de lois donc pour le reste !

    a nous d'imposer notre volonté ..la nationalité française doit se mériter.. beaucoup de choses sont à faire sur ce plan... comme sur le plan des aides sociales qui doivent être sévèrement controlées... quand on sait le nombre réel de gens extra européens qui viennent pour le travail par rapport à ceux qui profitent de façon plus ou moins légale des largesses du pays !

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen