lundi 9 février 2015

Après le Doubs, le chaos ?


Le socialiste Frédéric Barbier a été élu dans le Doubsavec 51% des suffrages exprimés.

L'abstention a été de 50%. Ce qui revient à dire que le Barbier, il n'a été élu qu'avec 25% du corps électoral constitué pour l'occasion d'une association d'électeurs venant du PS, du NPA, de l'UDI, de l'UMP, de EELV, du FDG, du PS...

Compte-tenu du battage médiatique fait autour de cette élection, des deux visites de Manuel Valls et de celle de Cazeneuve, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'y a pas de quoi pavoiser. Ni à droite, ni à gauche.

Le problème n'est pas tant le FN dont les électeurs sont globalement plus motivés que les électeurs des autres partis mais bien le désintérêt, voire le mépris, qu'ont les Français vis à vis de la classe politique, des partis traditionnels et des états-majors parisiens; ils ne mobilisent pas.

On peut parier sans rien risquer que le taux d'abstention aux prochaines élections à venir sera au même niveau.

Alors contrairement à ce qu'a dit Bruno Le Maire ce matin et quelques autres, le truc n'est pas dans un premier temps de combattre pied à pied et par tous les moyens le FN, y compris par des consignes de vote pas forcément compréhensibles, mais bien de réhabiliter la politique.

Reste à savoir si cette gageure est réalisable et comment ou bien s'il faut en passer par un chaos politique tel que pourrait être l'accession à la magistrature suprême de Marine Le Pen pour que cela change...

Ceci dit, l'élection du Doubs est maintenant passée, on va pouvoir revenir aux sujets qui préoccupent vraiment les Français. Non, j'déconne...

Folie passagère 2650.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

42 commentaires:

  1. Oué mais bon.
    Tu as appelé à voter bulletin blanc, non ?
    Ou alors j'ai mal suivi...

    RépondreSupprimer
  2. Et pourquoi un chaos politique si par extraordinaire MLP passait ?
    Ce n'est pas elle qui le créerait, le chaos, loin de là !
    Nous sommes en plein chaos là. Nous sommes en plein dedans.
    Il y aurait juste un changement de dirigeant du chaos, c'est tout.

    Les pépites protesteraient qu'on ne les paie plus assez ? La belle affaire !
    Elles se plaignent déjà et toujours non ? Toujours plus, il leur faut. Aucune reconnaissance du ventre, sauf celui de leurs femmes au pluriel (24 gosses avec 4 femmes, c'est d'un commun !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @lamouette: quand je parle de chaos, c'est de chaos politique qu il s agit et donc économique et social. Car, j en suis persuadé je l écris souvent, Le Pen n a absolument pas ni les moyens, ni les hommes pour diriger le pays. Si elle était élue en 2017, je ne lui donne pas 1 mois avant d exploser en vol faute de pouvoir monter un gouvernement et l administration qui va autour. Sans compter les batons dans les roues qu elle se prendrait de tous côtes. Ainsi un mois a près son élection tout le bazar sauterait et nous retournerions aux urnes, ma main à couper.

      Supprimer
    2. D'autant que personne ne peut diriger ce pays, pas plus elle que n'importe qui d'autre.
      Mais pas moins.
      Tout est décidé ailleurs.Tout se fait depuis ailleurs.
      C'est juste une représentation.
      Alors pourquoi pas elle !

      Supprimer
  3. "voire le mépris, qu'ont les Français vis à vis de la classe politique" Elle s'en branle la classe politique,du moment qu'une poignée de veaux-dont je suis- se déplace aux urnes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @zen aztec; tant que l abstention est à des niveaux jugés comme acceptable par les citoyens ( ce qui n est pas mon cas) effectivement la classe politique aurait bien tort de s en préoccuper. Viendra le jour ou elle ne le sera plus et là Paf ! Le chaos politique. On parie. Perso, je vote aussi a chaque fois.

      Supprimer
  4. L UMPS sont pieds et poings lies par leurs engagements/volontés/ideologie Europeiste

    Ils font du vent avec de l accessoir sociétal et répètent a qui veut qu il n y a aucune alternative.

    Pourquoi donc aller voter ?

    Ils n aiment pas la France ( prennent leur ordres à Berlin/Washington ), celle ci leur rend bien ( cette haine de la France a d énorme répercussion sur sa capacité d assimilation)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lowcarber: pkoi donc aller voter ?Pour moi c'est assez simple: parce que je ne veux absolument pas que quiconque puisse dire que je n ai pas le droit a la parole parce que je n ai pas voté. Au pire, il y a maintenant le vote blanc enfin compté séparément des nuls

      Supprimer
    2. Pour moi le vote blanc est encore plus nul que d aller a la pêche ( je suis pour le vote obligatoire)

      C est refuser de prendre une décision / responsabilité ( ce qui est le propre du vote) donc de parole

      Débile de compter les votes blancs, cela ne fait qu empirer la situation et laisse la "décision" ( si il en restait vraiment )
      à encore moins de voteurs ( qui votent donc pour vous)

      Cela va bientôt est la voie Suédoise dans toute l Europe

      Supprimer
    3. Ceux qui ont voté blanc hier ont en fait contribué à l'élection du PS
      Dans, la vie, il faut choisir !

      Supprimer
    4. Le bulletin blanc qui avait disparu du paysage et qui vient de réapparaître, comme par hasard...

      Supprimer
    5. @Lowcarber, la mouette: le vote blanc a au moins l'avantage de montrer justement qu on est pas allé à la pêche. Le vote obligatoire, j y suis tout a fait favorable mais avec le vote blanc rendu possible. Ce qui est le cas maintenant. Voter blanc s'est montrer sans ambiguité qu on ne trouve pas de candidats acceptables.
      par contre, je suis absolument opposé à l abstention pour les élus comme les députés ou les sénateurs. On les élit pour qu ils agissent en nos noms. Ils doivent une fois élus prendre leur responsabilité.

      Supprimer
  5. "L’UMP pourra-t-elle se remettre du fiasco dans le Doubs ?

    C’est peut-être l’UMP, en bloc, qui à force d’illisibilité, est devenue, dans le paysage politique français, secondaire, accessoire, sans importance. ..................................................................."


    http://www.bvoltaire.fr/gabriellecluzel/lump-pourra-t-elle-se-remettre-du-fiasco-dans-le-doubs,157564

    Bien d'accord avec Gabrielle Cluzel !

    Tuborg

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tuborg: J attends de voir ce que donnera la rénovation de l UMP telle qu entreprise par Sarko pour juger.

      Supprimer
  6. Pour réhabiliter la politique, il faut des hommes d'État.
    Ni des politichiens ni des hommes d'Ena.
    Alors, que tous les caciques de l'UMP ferment leur gueule, chaque fois qu'ils parlent ce sont des électeurs supplémentaires pour MLP

    Lebreton

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lebreton: jugement un peu rapide et à l emporte pièce il me semble.

      Supprimer
    2. @Corto74

      La parole est d'argent mais le silence est d'or.
      Marre de toutes ces déclarations tonitruantes, de l'action !

      Lebreton

      Supprimer
  7. Au pays des aveugles les borgnes sont rois et Jean Marie est leur empereur.
    Depuis 30 ans les racistes, xénophobes, islamophobes, homophobes, et autres "phobes" qui restent à inventer par la gauche, son extrême et leurs alliés de la droite molle, hommes et femmes du terrain, de la terre, de la mer, de l'usine, du bureau, chefs de famille, retraités, actifs, ..... préviennent la classe politique droite et gauche confondues de la voie sans issue mais surtout sans buttoir qu'elle emprunte les yeux bandés.
    Refus systématique d’aposter des réponses aux questions posées ni de remèdes aux maux dénoncés par les "phobes" en question.
    Plus cette classe, cette caste les conchie et plus les "phobes" se renforcent. Il doit quand même bien y avoir un problème, non ?
    Sarkosy n'a pas voulu faire la politique pour laquelle il a été élu en 2007 et à l'UMP on s'étonne du bras d'honneur que militants et sympathisants de leur parti lui adresse d'élection en élection.
    A quand un véritable RBM ou sans se pincer le nez on finira par mettre tous ces politiques gamellards devant leurs responsabilités ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Un Dragon; A quand un RBM... toute la question est là, a quand un parti RBM qui soit capable de gouverner ? S"agit pas uniquement de crier haro sur l austérité, sur les immigrés, etc comme le fait le FN pour et d une etre élu et de deux durer et gouverner.

      Supprimer
  8. Ce n'est qu'une élection gagnée par la gauche après 13 autres perdues par cette même gauche ... Est ce la marque de la reconquête de l'électorat par le P-S ? il est un peut tôt pour le dire ... Ce qui est sûr c'est que la politique de la soit disant Unité Nationale face au Front National est surtout la politique des peaux de banane dans les pattes de l'U-M-P et de son électorat sommés de rendre des comptes à ceux qui sont au pouvoir et donc aussi " un peu " responsables de la montée du vote frontiste . Voilà nos beaux donneurs de leçons qui la main sur le cœur ne cessent d'en appeler au vote Républicain en s'en jouant et les médias ne sont pas les derniers à relayer ces manipulations . C'est le bal des hypocrites ! Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Marguerite: Bien trop tot pour le dire, voire présomptueux de l annoncer. On verra aux départementales.

      quatre leçons a retirer de ce scrutin:
      - le Front républicain est mort
      - les electeurs comme je l écrivais sont maître de leur bulletin dans l isoloir,
      - l'abstention preuve sil en est encore une fois que tt cela ne motive pas les gens
      - malgré tous les efforts déployés par la gauche pur ce scrutin, il gagne d'extrême justesse. Autant dire qu il en faudra beaucoup beaucoup plus pour confirmer

      Supprimer
  9. Mais que l'on vote ou pas, les politiciens s'en moquent , ils continuent leurs magouilles et c'est tout. Du le FN est vraiment znti- républicain, qul 'ils l'interdisent mais et surtout les politiciens du PS ne le feront pas, ce dernier leur permets d'éviter de futurs déroutes électorales.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: rien de nouveau: le FN meilleur rempart pour le PS contre la droite " classique "

      Supprimer
  10. Ça date de novembre 2013, mais on peut être sûr de trouver un sursaut moral au sein des "jeunes pousses" du PS

    Si, si, lisez. C'est là.

    http://www.lesinrocks.com/2013/11/15/actualite/mouvement-jeunes-socialistes-lecole-du-vice-11444296/#comments

    Nan, j'déconne.

    Entre ceux de cet article et la fine brochette de la promotion Senghor de l'ENA qui truste les bureaux de conseillers de sa mollitude normalesque François Normal - sur lesquels écrivait notre taulier ce WE - il me vient des idées de pratiques bolchéviques voire de révolution culturelles.

    Il faut que je me surveille!

    Popeye

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Popeye: les MJS se sont ce que j appelle des "pas-cassés" càd qu ils ont encore tout a apprendre de la vie en général et de la vie politique en particulier.
      Quand tu vois que l actuelle psdente du MJS propose d offrir a tout les salariés une année sabbatique et de passer aux 32h payées 35 pour enrayer le chômage, t as compris le niveau.
      Non, s il fallait révolutionner façon guillotine, c'est plutot à la jeune garde de Président que je m intéresserai :)

      Supprimer
  11. Il serait sans doute temps d'avoir un vrai parti de droite plutôt qu'un conglomérat
    informe de type "ventre mou". Pour essayer de rester cohérents avec eux mêmes
    beaucoup d'électeurs de droite se trouvent aujourd'hui obligés de se rabattre sur
    le FN qui, lui non plus n'est pas un vrai parti de droite. On s'en est bien rendu
    compte dans le Doubs où la blondasse a récupéré seize points entre les deux tours.
    Ce n'est pas par l'opération du Saint Esprit...
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: un vrai parti de droite, quelle belle et folle espérance :). Pour l instant, j attends de voir ce qui va sortir de la rénovation de l UMP entreprise par Sarkozy, on en reparlera après.

      Supprimer
  12. Et si le FN arrivait au pouvoir ?

    D'abord, on peut remarquer que contrairement aux mauvaises augures, un parti extrémiste au pouvoir ne provoque pas immédiatement le chaos. Exemple, la Grece de Siriza n'a toujours pas eu de bank run.
    Ensuite, le fonctionnement de la France repose sur une énorme machinerie très bien huilée : son administration. Exemple : la Belgique est restée plusieurs mois sans gouvernement.

    Le vrai problème pour eux sera la réaction (ou la contre réaction) des syndicats d'EDF, SNCF, l'éducation nationale, etc... sans oublier les "jeunes". Ils représentent les "oeufs" sur lesquels le FN devra d'abord marcher avant l'inéluctable affrontement voulu par les 2 partis. Et le vent médiatique sera toujours contre eux pour souffler sur les braises mais jamais apporter un vent frais.

    En définitive, le FN a 3 ans pour se rendre compte que prendre la place de l'UMPS est impossible sans arriver à établir un gouvernement de connivence avec l'appareil d'état.
    Ou alors, un régime fort avec un Etat réduit à ses charges régaliennes... Je ne parle pas de libéralisme mais d'une situation proche de celle des années 60 mais avec une Europe omniprésente.

    Amike

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Amike: Syriza extrême dans ses promesses et propos de campagne, nettement plus modérée depuis son élection.
      Il était faux de dire que la Belgique était sans gouvernement, et d une par ce que le roi assurait une continuité et de deux parce que toutes les équipes gouvernementales restèrent en place, le boulot se faisait, y avait que les "têtes politiques" qui étaient abstentes.

      Comme tu dis le fonctionnement de la France repose sur une machine bien huilée, je doute néanmoins que l'administration fiscale, par exemple, les fameux inspecteurs des finances, quasiment tous matinés à la Franc-Mac ou encartés au Siècle déroulent le tapis rouge à la Marine. Après effectivement , tu rajoute la "réaction " de tout ce que compte la France de gauchistes dans les administrations jusqu au plus haut niveau, plus ceux qui ont une autre idée de la France qu une France aux mains du FN, tout ça mis ensemble, me fait diire qu'à moyen terme le FN est incapable de gouverner, élu peut etre, durer plus d un mois, j en doute.

      Supprimer
    2. aucun problème
      si la marine est élue , avec un parlement de sa couleur ,ça risque de tanguer grave pour les gamellards de la républik
      pas seulement les politrouks qui tiennent le haut de k'affiche , ceux qu'on est content de pouvoir détester
      mais pour tous les autres
      inspecteurs de phynances et d'académie, syndicalistes de haute ou basse volée, administrateurs de toute condition....
      dans un pays en faillite, il serait incongru qu'on ne rétribue pas la piétaille et qu'on continue d'arroser la prominenz , pas vrai ?

      Supprimer
    3. tiens dans les exemples vous avez oublié....la hongrie!
      ha mais c'est paspareil ,c'est des fâchysses !

      Supprimer
  13. Bruno Le Maire a effectivement été très décevant ce matin chez Apathie. Il se met lui aussi à manier la langue de bois. Ca ne peut pas le mener très loin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Blaisedemontluc: Décevant ou est-il entrain de prendre de la bouteille ? :)

      Supprimer
    2. ha ,moi il m'a pas déçu
      il m'a plutôt conforté dans ce que j'en pensait
      un parti de gouvernement n'est qu'un ramassis de gamellards
      pas plus pas moins
      comme un syndicat de cogestion

      Supprimer
  14. Quoi que vous en pensiez, mon cher Corto, le FN est un parti qui marche plutôt bien. Le moins qu'on puisse dire est que l'UMP est à bout de souffle. Sarkozy n'est plus écouté que par une partie des militants - et je vous fiche mon billet que ce sont ceux-là même qui ont voté FN.
    Il est temps que ce parti se scinde en ses composantes, de droite, du centre et du centre gauche. A ce moment-là vous verrez que comme par hasard le parti de Marine Le Pen n'aura que l'embarras du choix pour faire des alliances de gouvernement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: ah mais que le Fn marche bien, nul n en doute.
      L'explosion de l UMP pourquoi pas , je n ai rien contre si après émerge un parti de droite digne de ce nom qui n'ait pas les insuffisances du FN

      Supprimer
    2. Oui à quand une scission d'épuration ? N.Sarkozy perd son temps et son poids politique...s'échinant à maintenir la cohésion de lignes divergentes sur les thématiques "tabou". La droite doit être la droite et se délester de ses boulets.
      Gros problème : il sera difficile de convaincre une seconde fois les électeurs désireux de réformes et de laïcité appliquée, qui avaient voté Sarkozy en 2007 et se sont senti trompés.

      Supprimer
  15. Tiens, il y a marius des bronzés qui t'inquiète encore une fois.

    RépondreSupprimer
  16. Les Français méprisent leurs hommes politiques par politesse. Dès les élections passées, les promesses non tenues, les coups bas, tout ça démontre un profond mépris des électeurs, Ils méprisent parce qu'ils le valent bien.
    Puisque tant de Français sont mécontents du PS, je ne comprends pas ce NI NI,alors que c'était une occasion inespérée de faire basculer la majorité parlementaire. Je ne crois pas qu'une députée FN aurait fait risquer davantage de ravages que le maintien de cette majorité qui, non contente d'être inefficace est carrément nuisible, il reste encore plus 2 ans. CCLM

    RépondreSupprimer
  17. quand la droite arretera de se tromper d'ennemi ( le vote FN n'est que l'expression du rejet des autres politiques) et de se laisser piéger de façon caricaturale par une gauche qui il faut le dire a tous les pouvoirs en particulier d'information, quand elle osera sans complexe défendre nos valeurs avec force et courage alors oui nous pourrons espérer...
    depuis des mois on ne voit qu'une bande de politiques qui se déchirent et se couchent devant les médias et la gauche en étant un peu trop souvent complices parfois!
    Il est plus qu'urgent de changer !
    par exemple quand on lit ceci:
    24heuresactu.com/2015/02/09/une-vierge-interdite-par-les-juges-rouges

    toute la droite devrait se mobiliser et occuper le terrain surtout après les attentats de janvier. Chaque jour le pouvoir abuse de l'esprit Charlie et se comporte de façon liberticide.. Sur ce plan, la droite devrait pourtant trouver matière à combattre.. quelques actions coup de poing sur le terrain ( pour défendre nos valeurs et tout cela sans violence) suffiraient à remobiliser les troupes et le pays !
    pour cela il faudrait commencer par virer certains
    Sarko a du boulot mais depuis le 11 janvier il me déçoit car cet esprit tant vanté par le pouvoir et la presse n'était que récupération et cela se sentait !! il eut fallu profiter de l'occasion pour montrer du doigt ce pouvoir et avoir le courage de se remettre en question car les attentats ne sont que le résultat d'une somme de lachetés politiques depuis 30 ans, lachetés dont 80 % sont imputables à la gauche et ses dérives idéologiques et le reste à la droite molle !
    le petit train train politico médiatique reprend malheureusement le dessus.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen