vendredi 27 février 2015

Personne n'est à l'abri...

Sommes-nous véritablement concernés par le terrorisme et la barbarie ?

A juste titre, nous avons tous été choqués, voire meurtris, par les attentats de début janvier et par la tuerie de Copenhague. On a tous été révoltés par l’assassinat des 21 chrétiens coptes et bouleversés par cette photo d'un homme en orange qui quelques instants plus tard sera égorgé. Nous sommes scandalisés par les exactions commises par les sbires de Daesch, par des musulmans radicalisés ou par des crapules qui enlèvent pour "revendre" aux précedents. Mais, finalement, tout cela, il faut bien en convenir, est pour la grande majorité d'entre nous un peu loin... tant que...

Une mienne cousine nous a téléphoné ce soir, cela a bien duré une heure... Elle nous a parlé d'un monsieur que nous avons rencontré quelques fois lors d'un dîner ou d'un passage chez elle. Ce monsieur est leur meilleur ami, l'ami d'enfance, de plus de quarante ans, de son mari, mon cousin par alliance donc. Et elle nous a appris qu'il était le père de la jeune française qui vient d'être enlevée au Yémen, Isabelle Prime. Elle nous a dit quelle était la détresse de ce père depuis mardi dernier et quelles étaient ses craintes et son angoisse. La crainte de devoir un jour visionner une terrible vidéo, la crainte de voir sa fille vêtue en orange, l'angoisse de ne plus la revoir, elle qui devait rentrer à Paris d'ici quelques jours. Ma cousine nous a dit comment ils se sentaient démunis face à ce drame, ne sachant pas vraiment comment aider leur ami, si ce n'est en étant présents mais sans vouloir trop les " encombrer ". Elle nous adit que les affaires étrangères, apparemment, suivaient de près l'affaire et tenaient la famille plus ou moins informée. Mais que tout ceci était étrange parce que " personne ne savait rien ".

Rien à voir avec l'émotion, bien souvent sur-alimentée par les médias, que l'on peut ressentir en regardant les JT; bien plus puissante et angoissante, forcément parce qu'à présent " on connait " et une certitude:  Le terrorisme et la barbarie sont à nos portes. Et personne n'est à l'abri, directement ou indirectement.

Folie passagère 2679.
Résultat de recherche d'images pour "enlevée au yemen"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

21 commentaires:

  1. Que dire, face à cette détresse ?
    Il est humain d'être toujours ples touché lorsque l'on connaît les gens, où qu'ils ne sont pas trop éloignés de notre "sphère" de vie.
    De tout cœur, je souhaite à cette famille un rapide et heureux dénouement.
    Bon courage à eux tous.

    Et espérons que Crétin 1er et ses sbires n'aggravent pas les choses...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: ils n'ont plus malheureusement qu'à attendre.

      Supprimer
  2. Bien sur que c’est un drame à chaque fois pour la personne mais aussi pour la famille…. de moments douloureux..

    Cependant pour être allé au Yemen il y a 20 ans et même si c’est un pays sur bien des points exceptionnel, il faut aussi admettre que c’est très dangereux par endroits…. j’ai des photos d’hommes avec Kalashnikov très fiers de jouer avec leur joujou… nous étions en voyage organisé pourtant et nous avions par endroit malgré tout des hommes en arme pour nous protéger. 1 mois ou une semaine après mon départ, je ne sais plus, il y a eu des soucis avec des touristes ..
    Donc cela fait longtemps que l’on sait qu’il y a de gros risque à y aller.. Tu sais au dela de l’horreur il faut savoir ne pas aller dans certains endroits de la planète.. un minimum étant de consulter le site du gouvernement à ce sujet et de ne pas partir seul à moins d'être missionné

    Oui personne n’est à l’abri d’un problème à l’étranger ..J’ai moi même connu la prise d’otage au Mali mais à un degré moindre puisqu’il s’agissait d’une compagnie low cost qui ne payait pas ses droits et je suis resté bloqué avec des hommes très armés une journée à l’aéroport.. la moindre étincelle et cela dégénère, on le sens très bien. Au Kenya je suis allé dans des zones dangereuses sans vraiment m’en rendre compte.. Pourtant on y tuait des prêtres…( je l’ai su après)

    oui nous sommes choqués par la barbarie de certains et révoltés même… Le monde est loin d’être libre ! il faut le savoir et nous sommes dans une période à risque dans bien des endroits…surtout avec notre va en guerre au pouvoir
    n’oublions pas non plus que des populations entières sont sous domination de la barbarie et depuis longtemps mais c’est vrai c’est loin, nos pays préfèrent accueillir les réfugiés en fermant les yeux sur leur pays d'origine et comme les français ne sortent pas beaucoup de leur campagne et que notre information est très orientée il n’est pas toujours simple de faire la part des choses. Ma fille est partie en Amérique centrale seule dans des endroits pas très surs non plus… je te dis pas notre inquiétude mais pouvons-nous empêcher nos enfants d’y aller? cela s'est bien passé, nous avons eu de la chance

    Surtout que sa famille garde espoir… et que tout le travail se fasse sans bruit loin des médias qui ne rendent pas service en en parlant de toute façon car cela incite tous ces fous à recommencer et à aller au bout de leurs délires.. il faut être discret et faire confiance aux services spécialisés. il n’y a pas d’autres choix
    dans les mois et les années à venir ce type d’enlèvements sera de plus en plus fréquent comme les attentats je le crains car les démocraties sont faibles, la presse puissante et souvent inconséquente et les politiques laches

    la seule solution est d’éviter tous ces pays et il y en a de plus en plus depuis le printemps arabe dont se vantait tant nos médias !

    mon soutien à cette famille du fond du coeur

    RépondreSupprimer
  3. Certes, certes. Mais que diable allait-elle faire en cette galère?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss et Philz: elle était au Yemen pour son boulot et devait, compte tenu du chaos qui y règne rentrer en France ces jours-ci bien avant la fin de sa mission pour le compte d une ONG travaillant avec la banque mondiale, donc aucunement là-bas pour du tourisme.

      Supprimer
    2. j'ai bien précisé qu'il fallait éviter d'y aller sauf si l'on était missionné ... les ONGs prennent des risques c'est aussi évident ... faut-il continuer pour autant à faire de l'humanitaire? oui bien sur ! car le but de ces barbares en s'attaquant à ces ONGs est non seulement de faire peur aux pays dits civilisés mais aussi d'isoler ensuite définitivement les populations locales. Le monde rentre en guerre je le crains.... doucement mais surement

      Supprimer
  4. Bonjour Corto,

    Comme tu le dis très bien, "personne n'est à l'abri, directement ou indirectement.".
    Le 27 janvier dernier, l'hôtel Concordia à Tripoli a été attaqué par des djihadistes. Bilan neuf morts dont un français. C'était un de mes amis. Il était au mauvais endroit au mauvais moment pour son travail de pilote de ligne. Pour une fois, la victime ne m'était pas anonyme. Il y a des partis du monde où il ne faut plus aller. L'homme blanc n'y est plus le bienvenu et c'est vraiment dangereux. Le Yémen en fait partie dont acte. Je plains sincèrement cette jeune femme et sa famille et j'espère que l'issue de ce rapt soit heureuse bien que je sois pessimiste.
    Je t'encourage à lire ce billet paru sur l'excellent site Théatrum belli intitulé " Le management de la sauvagerie, l'étape la plus critique que franchira l'ouma" publié hier, 27 février. Nous sommes en guerre et les naïfs, ou les imbéciles, qui nient cette réalité vont le payer très cher. Le prix pour s'en sortir est exponentiel et nécessitera, pour reprendre le fameux mot de Churchill, "du sang et des larmes". Avant que la réaction salvatrice n'ait lieu, il faudra encore bien des victimes innocentes tant nos dirigeants sont nuls. Un de mes amis, à qui j'ai conseillé de lire " l'étrange défaite " de Marc Bloch, m'a demandé, après lecture, si ce livre avait été écrit en 1940 ou en 2015!

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H: L homme blanc ne doit plus y aller dans ce genre de pays, c'est vrai, c'est devenu trop dangereux... et finalement c'est bien ce que ces gens-là veulent: qu on débarrasse le plancher.

      Supprimer
  5. J'ai quitté ma tablette pour un ordinateur. Voici le lien: http://theatrum-belli.org/le-management-de-la-sauvagerie-letape-la-plus-critique-que-franchira-loumma/

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  6. Qu'allait-elle faire dans cette galère? Si ce qu'en on dit les médias est exact,Isabelle travaillait dans une société d' aménagement des pays sous-développés. Rien à voir donc avec du tourisme plus ou moins inconscient...mais un engagement qui mérite plutôt le respect et l'admiration, non ?
    Tous nos voeux pour un dénouement heureux et le plus proche possible, et tout le courage possible à ses parents et ses proches.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gridou: D'après ce que je sais c'est bien pour une ONG travaillant avec la banque mondiale pour l aide au développement qu elle est là-bas.

      Supprimer
  7. Sommes-nous véritablement concernés par le terrorisme et la barbarie ? Oui et pas qu'à l'étranger , il arrivera un temps où la barbarie de l'égorgement arrivera en europe si ce n'est en France et comme dit si bien @H. avec cette bande de guignolo qui font un déni de la réalité nous sommes assurés que ça n'ira pas en s'arrangeant .
    J'imagine très bien la détresse de cette famille , l'angoisse et la peur , je ne peux que la partager .
    L'islamophobie progresse dans le pays , dernier sondage 77% droite et gauche réuni .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: mais comment l islamophobie ne pourrait-elle pas grandir ? Et c'est indirectement, consciemment ou pas, ce que veulent les organisations islamistes type Daesh, parce que cette islamophobie ne pourra que faire grandir le ressentiment chez nos muzzs , autant d'alliés en puissance pour ces mêmes organisations

      Supprimer
  8. De toutes les façons, mon cher Corto, dès qu'on a des enfants, on ne cesse pas de trembler pour eux. Surtout s'ils sont au loin. Je souhaite de tout coeur que cette jeune femme revienne vite parmi les siens, mais j'ai le sentiment que moins on en parlera et plus ce sera facile.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: mais à chaque fois, c'est la même histoire: en parler, ne pas en parler, se taire et attendre ou remuer les foules... On n a toujours pas trouvé la meilleure solution.

      Supprimer
  9. Malheureusement blancs, noirs, cafés au lait, jaunes.... tous sont menacés quand ils essayent de combattre l'anarchie et la pauvreté qui conviennent si bien à ceux qui profitent de ce souk.
    Toute ma compassion à la famille de cette combattante de la paix et du développement.
    Et tous mes espoirs pour sa libération.
    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Droopyx: espérons mais soyons aussi réalistes... tiens, on n en parle même plus: Bon signe ou mauvais signe...

      Supprimer
  10. je peus imaginer sans problèmes comme tu dis l'angoisse des parents , je ne sais meme pas comment je réagirais si je devais m'attendre a peut etre voir la vidéo d'assassinat d'un de mes proches, j'ai connu une situation douloureuse ( un grave accident d'auto de mon frère) je me souviens parfaitement les heures d'angoisses en attendant la sortie du bloc opératoire, alors je me mets a la place de tes proches en imaginant ce qui peut durer des semaines ou des mois, insupportable ...et j'ai mal pour eux ... tu as raison, plus personne n'est a l'abri, meme chez nous comme on l'as vu, mais j'ai l'impression que nous sommes peu a nous en rendre vraiment compte... j'espères que cette jeune femme retrouvera bientot la liberté, sincèrement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @RTonton: Oui, on espère, comme à chaque fois que tout finisse bien. Une fois sur deux ou 3 , c'est le cas. reste a espérer qu elle soit aux mains de crapules et non d'islamistes.. Pour les premiers, c'est une question de prix, pour les autres...

      Supprimer
  11. et oui l'occident (enfin surtout les américains, les atlantistes et les élites européennes en fait) ont cru que tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes Le nazisme avait été vaincu (avec l'aide des affreux communistes, m'enfin), le communisme était en train de rendre ses derniers soupirs plus rien ne pouvait s'opposer a la marche triomphante du progrès, de la démocratie, de l'égalité, des droits de l'homme et de la mondialisation Hélas le tiers-monde après les échecs du communisme du fascisme et du nationalisme arabes, qui ont échoué parce qu'il venaient de l'occident honni, c'est trouvé une idéologie mobilisatrice : l'islamisme On pensait que le progrès technique et la démocratie avait définitivement tué dieu allah ou jéhovah et bien non Le tiers monde a toutes les raisons d'en vouloir a l'occident il est bien plus pauvre, bien plus violent, bien plus sale et bien moins libre Plutot que d'améliorer leur condition "travail de romain" nos ennemis ont vite compris qu'il serait bien plus facile de nous pourrir la vie Le complotisme s'est aussi la philosophie de la résignation Puisque tout ce qui arrive a été voulu par des gens plus puissants que nous, il ne nous reste que la résignation ou la mort au combat Le tiers-monde est encore partagé entre ces deux options, ce qui ne peut que freiner son bon developpement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @andy: Me trompe-je ou bien je sens dans ton commentaire beaucoup de pessimisme ?

      Je reste un peu sur ma faim par rapport à ton " Puisque tout ce qui arrive a été voulu par des gens plus puissants que nous" ...

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen