lundi 30 mars 2015

Monseigneur Luc Ravel écrit. Jean-Yves Le Drian le sanctionne.


Anecdotique diront certains... peu importe, pas moi.

Monseigneur Luc Ravel, évêque aux Armées, celui que la République appelle hélas souvent pour célébrer aux Invalides des cérémonies d'hommages aux militaires morts pour le pays, a écrit au mois de février dernier: 

" Nous découvrons (…) qu’il nous faut choisir notre camp ; que nous nous armons contre le mal manifeste sans prendre position pour le mal sournois. Le chrétien se sent pris en tenaille entre deux idéologies. D’un côté, l’idéologie qui caricature Dieu au mépris de l’homme. De l’autre, l’idéologie qui manipule l’homme au mépris de Dieu. D’un côté, des adversaires déclarés et reconnus : les terroristes de la bombe, vengeurs du prophète. De l’autre côté, des adversaires non déclarés mais bien connus : les terroristes de la pensée, prescripteurs de la laïcité, adorateurs de la République. Dans quel camp se situer comme chrétien ? Nous ne voulons pas être pris en otage par des islamistes. Mais nous ne souhaitons pas être pris en otage par des bienpensants. L’idéologie islamique vient de faire 17 victimes en France. Mais l’idéologie de la bienpensance fait chaque année 200 000 victimes dans le sein de leur mère. L’IVG devenue droit fondamental est une arme de destruction massive."

Voilà qui n 'a pas plu au gouvernement, au ministre franc-maçon de la Défense, Jean-Yves Le Drian, et aux laïcards de service, la sanction est tombée immédiatement: Monseigneur Ravel n'aura plus le droit d'utiliser le logo du ministère de la Défense dans ses communications.

" Oui, des propos qui ne passent visiblement pas auprès du ministère de la Défense, qui a depuis interdit à Mgr Ravel d’apposer le logo officiel sur son bulletin, pour ne pas être associé à de telles prises de paroles. L’évêque ne faisait pourtant que rappeler la doctrine catholique en vigueur. Il semble ainsi étonnant de concevoir que le gouvernement autorise des représentants religieux à exercer les fonctions d’aumôniers au sein de ses institutions, mais qu’il refuse pour autant que soit rappelée les doctrines religieuses en question "…(Radio Notre Dame).

Rappelons à toutes fins utiles que si l'évêque aux Armées dépend pour son ministère directement du Vatican, pour tout ce qui concerne l'exercice et l'organisation au quotidien de celui-ci, il dépend du ministère de la Défense qui, en collaboration avec les service du premier ministre, définit et érige par décret le statut des aumôniers militaires. Le dernier décret en date du 15 juin 2012 expose dans son article 1er que: " Il est institué, au sein des forces armées, une aumônerie militaire pour l’exercice de chacun des cultes catholique, israélite, protestant et musulman. " On s'étonnera donc, dès lors que le gouvernement autorise " l'exercice " des cultes au sein des armées, que les dits aumôniers ne puissent pas dans leurs communications ou prêches faire référence aux fondements de leurs religions respectives.

Alors vous me direz sans doute que la sanction n'est pas significative, certes, je doute néanmoins qu'elle n'ait pas heurté la sensibilité de Monseigneur Ravel. C'est toujours embêtant d'être rappelé à l'ordre par ceux qui sont sensés vous protéger dans " l'exercice " de votre culte et la parole que celui-ci impose...

Folie passagère 2715.

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

28 commentaires:

  1. Une demi raclée ne leur a pas suffit, continuons le combat.
    Dehors la racaille rose trois points.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Un Dragon: il faut revenir à la période Mitterrandienne pour trouver autant de frères 3 points dans l entourage d un président, frères trois points qui de façon évidente ont tout intérêt à se maquer avec les socialistes.

      Supprimer
  2. "Les prêtres et religieux morts en 14-18 enfin honorés
    Une plaque à la mémoire des prêtres et religieux morts durant la Première Guerre mondiale sera dévoilée et bénie mardi 31 mars dans la cathédrale Saint-Louis-des-Invalides par Mgr Luc Ravel, évêque aux armées."

    http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Les-pretres-et-religieux-morts-en-14-18-enfin-honores-2015-03-30-1297016

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on a honoré bien des étrangers morts pour le pays avant les prêtres ... 1 siècle pour ces derniers .. Bravo la république

      Supprimer
  3. C'est très bien, qu'ils continuent donc ces petits gouvernants de rencontre. Je leur souhaite bien du plaisir, car Mgr Ravel n'est pas une de ces couilles molles de la CEF, qui est quasiment la copie conforme du bureau politique du PS. Il y a, fort heureusement, quelques prélats qui refusent de s'en laisser conter. Il avait déjà largement participé à la bronca contre le mariage guignol, ce qui a dû leur chauffer les oreilles. Il a gueulé contre le prêt, par le ministère, de la chapelle du Val de Grâce, sans qu'il ait été consulté, pour le tournage d'un clip d'Arielle Dombasle. C'est un prélat qui a un franc parler et qui n'hésite pas à l'ouvrir. Ils voudraient que les catholiques continuent leur réveil qu'ils ne s'y prendraient pas autrement.

    Moi, je dis : Bravo les gars ! Encore !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je dis : Bravo Monseigneur Luc Ravel. En plus, vous portez le même nom qu'un grand musicien français !

      Charlie

      Supprimer
    2. @Koltchack: Ravel n'est pas raccroché à la CEF, il dépend directement du Vatican. Quant aux évêques de la CEF, j en connais au moins deux personnellement qui sont loin d être des couilles molles. Bon, okay, sur le nombre ça fait pas beaucoup mais c'est déjà ça.

      Dans un registre voisin, je me demande comment le chef d état major des armées, de Villiers, catholique pratiquant, peut nager dans le marigot auquel sa fonction l'oblige

      Supprimer
  4. Ce gouvernement veut nous obliger à penser comme lui. Toute affirmation contraire sera sanctionnée. Il voudrait bien instaurer la religion laïque comme au temps de la Révolution. En attendant, pour être sûr de garder le pouvoir, on ferme les yeux sur les dérives totalitaires des religions islamiques, ne serait-ce que pour avoir des voix ! Mais cela est à double tranchant et l'arroseur risque d'être arrosé, remarquez que c'est justice quand on joue avec le feu !
    Ces apprentis-sorciers viennent d'être sanctionnés mais il faudra continuer la lutte si on ne veut pas que notre civilisation sombre corps et biens. Et franchement, je suis sceptique avec un tout petit fond de confiance qui me permet de croire que le Bon Sens gagnera finalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Idel: ce GVT joue avec le feu lorsqu il prend ce genre de décision à la con. et tout se paye un jour ou l autre, du moins en suis-je persuadé. Lui retirer le fait de pouvoir utiliser ce logo, c'est pour lui, un peu comme si on retirait à un journaliste son accréditation., forcément, on en parlera pas dans les médias, mais ça va être du plus mauvais effet dans le milieu militaire qui comme chacun ne le sait peut être pas est très attaché aux aumoniers.

      Supprimer
    2. Il faut le faire passer sur les réseaux sociaux.
      Je m'occupe de twitter!

      Supprimer
  5. C'est aberrant! Moi qui suis un mécréant convaincu, je trouve idiot de sanctionner un religieux pour des prises de position qui ne sont que des copier-coller de sa doctrine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: d autant plus aberrant que de fait les Armées et son ministre de la Défense, donc le Président, accordent par les textes aux aumôniers le droit de prêcher pour leur paroisses !

      Supprimer
  6. C'est sans doute ce qu'ils appellent la liberté de conscience, mon cher Corto.
    Je suis heureuse qu'il existe encore de ces prélats comme le décrit Koltchak. Et on ne peut s'empêcher de penser à Bossuet tonnant contre la conduite de Louis XIV. Bien que je ne sois pas stupide au point de comparer les minus, en sursis, qui nous gouvernen, à Louis XIV.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Ravel a plus de liberté de parole que nombre de nos curés ou évêques dans la mesure où il ne dépend pas de la conférence épiscopale des évêques de France mais directement du Vatican.
      Cette sanction si minime qu elle puisse paraitre est scandaleuse dans la mesure où l armée se porte normalement garant des cultes ( et donc de la parole ) qu elle est supposée protéger

      Supprimer
  7. Bonjour Corto,

    PS: Parti Sectaire. J'ai également d'autres qualificatifs qui commencent par la lettre S mais je sais rester poli. Faut-il être frustré et con pour arriver à prendre de telle décision. Je serai Mgr Ravel, je me ferai un plaisir de faire savoir que je donnerai une messe pour le salut de l'âme des socialistes, si tant est qu'ils en possèdent une, ce dont je doute fortement.
    Cette engeance voudrait qu'une guerre civile éclate qu'elle ne s'y prendrait pas autrement.

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H: peut-on faire décision plus stupide ? ce qui m interpelle c'est de voir comment Ravel est traité alors que de Villiers semble intouchable. J ai assisté à un discours de ce dernier à Istres qui en d autre temps lui aurait valu radiation des cadres. Curieux.

      Supprimer
  8. Que du bonheur un soldat n'a pas de "logo mais des Armes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @balerofr: il semblerait que les armes de Ravel soient actuellement moins efficaces que celles de Le Drain. Actuellement.

      Supprimer
  9. Encore une preuve flagrante de la constante, et ahurissante, incohérence de nos Zéros !
    A force de creuser, ils ne sont pas encore arrivés aux antipodes ???

    En tant qu'athée, je ne peux me positionner sur la religion en elle-même. Pour autant, je ne peux cautionner :
    1. Que l'IVG (abréviation "pudique"et moins explicite que avortement...) tende à remplacer la contraception.
    2. Que la véritable laïcité (liberté de religion inscrite dans la Constitution) ne soit pas respectée, mais au contraire flouée et dévoyée : acharnement à l'encontre des chrétiens, particulièrement catholiques, et "chouchoutage" des musulmans auxquels on accorde tous les droits, y compris le viol de nos lois. Autre exemple : constructions de mosquées (payées par NOS sous) et destructions d'églises (payées par les dons de leurs adeptes).
    3. Qu'on n'ait même plus le droit d'en faire le constat. Et que de tristes guignols infligent des sanctions aussi mesquine et ridicules ; de surcroît contraires à leurs propres textes...
    Mais ils ne s'arrêteront donc jamais ?

    Enfin, j'ai sorti deux phrases de leur contexte, tant je trouve que, à elles seules, elles résument parfaitement notre situation à tous (avec ou sans religion) :
    "Nous ne voulons pas être pris en otage par des islamistes. Mais nous ne souhaitons pas être pris en otage par des bienpensants."
    Là, TOUT est dit : clair, net, sans bavure et tellement conforme à ce que nous subissons depuis l'avènement de Hollandouille et ses sbires. Tout simplement inacceptable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi " mais ils ne s arreteront donc jamais " ? ben non ! les nombreuses claques électorales ne suffisent pas , je ne vois qu une solution, 2017, la porte !

      Supprimer
    2. @ Corto
      Nous partageons le même avis.
      Sauf que, d'après moi, et après pareils scores, l'huître devrait être décrochée de son rocher bien avant 2017...

      Supprimer
    3. @Franzi: sauf qu elle est bien accrochée et qu a mon avis elle n a aucune envie de partir

      Supprimer
  10. La Liberté d'expression a des limites surtout en Socialie ! Il y a pour nos censeurs auto-proclamés les Charlie et les Pas Charlie ! Monseigneur Ravel n'est sans doute pas Charlie pour notre Bien Pensance Républicaine et la Liberté de Conscience est un bien précieux qui risque de disparaître sous leurs coups de boutoir répétés ! Liberté , Liberté que de crimes on commet en ton nom ! La sanction des électeurs va aussi peut-être en direction de cette " morale laique " qui dénie le droit d'interroger les consciences et les intelligences ! Encore combien de temps à supporter ces censeurs républicains ? Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Marguerite: ça fait en gros depuis la révolution que l on est obligés de les supporter ces censeurs. Heureusement est arrivé le net qui nous permet comme même de dire à peu près ce que l on pense et qui rend l information accessibles a un plus grand nombre. La bien pensance a quelques fuites mais elle tient bon.

      Supprimer
  11. Dominus vobiscum, Et cum spiritu tuo.( C'est tout ce qui me reste de ma jeunesse .) En socialie la laïcité est à sens unique , les barbus sont maitres dans notre pays au détriment de nos racines (, à part Juppé le renégat) , je pense qu'avec le temps cela va changer .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Herni: ça va changer ... oui sans doute un peu plus de liberté de parler et de penser sans se faire taper dessus mais bon , comme dit à Marguerite, les censeurs veillent. Vois sur twitter, SOS Racisme et autres andouilles sont à l affût de ce qu ils estimeront etre un écart de langage

      Supprimer
  12. Je pense qu'ils ne peuvent pas trop toucher à De Villiers, il doit avoir mis les choses au point sérieusement et d'autre part, y toucher serait déclencher une sacré bronca dans les armées, ils n'ont pas besoin de ça, par contre, sanctionner Monseigneur Revel est une façon d'attaquer " par derrière " , c'est l'arme des lâches et des faibles, j'espère sincèrement que cet homme qui a déjà démontré qu'il " en avait " saura trouver la parade , ils ont déjà essayer de déstabiliser le général de gendarmerie, je ne sais pas ce que c'est devenu ça au fait !

    RépondreSupprimer
  13. Thanks for another wonderful post. Where
    else may just anybody get that type of info in such an ideal means of writing?

    I have a presentation subsequent week, and I'm on the look for such
    info.

    Also visit my web blog - vita youth review

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique