mardi 31 mars 2015

Ardisson: " Les kebabs, j'adore mais c'est mieux à Barbès, pas dans ma rue "


Contrairement à ce que de nombreuses personnes pensent, Thierry Ardisson n'est pas un gauchiste, tout juste un bobo des beaux quartiers qui a fait fortune essentiellement grâce au service public télévisuel. On le dit même royaliste. De fait, Il habite à proximité immédiate de la rue de Rivoli. Et c'est justement parce qu'il habite là qu'il s'est lancé dans une nouvelle croisade: faire virer tous les marchands de fripes, de saucisses et de kebabs qui prolifèrent rue de Rivoli. De quoi " être effondré ". C'est vrai quoi, ça pue, c'est moche et ce n'est pas à la hauteur du lieu: ces marchands de friture - enfin pas tous, le Mc Do près du Louvre ne le dérange pas, ni celui qui est à l’intérieur du Louvre - défigurent sa rue. " Il faut redonner du lustre aux arcades au nom du respect de l'architecture du XIXè siècle " qu'il a dit. Il milite pour que les propriétaires de locaux loués à des marchands qui puent privilégient en fin de bail la relocation à " des commerces dignes du lieu. "

En voilà un beau combat, non ? Et dire qu'il y a des gens qui osent se moquer de lui, qui le traitent de bobo et toussa. Il a pourtant raison Ardisson, d'ailleurs il a toujours raison Ardisson: ce n'est pas beau et ça pue la friture d'une boutique à kebabs. En plus, on n'est jamais très sûr que ce soit parfaitement hygiénique tout ce qu'ils y vendent... Non, je vous jure, c'est un beau combat, il faut préserver les arcades de la rue de Rivoli, n'y mettre que de jolies boutiques de fringues, de bijoux ou des petits bistrots typiquement parisiens dans lesquels le petit noir vous sera servi sans sourire moyennant 3 ou 4 euros la tasse. Faisons du beau, du cher, et boutons hors des lieux et ces marchands de saucisse et leurs clients peu friqués. Il me plaît bien ce Ardisson.

Je ne sais pas si on ne devrait pas le recruter pour qu'il mène le même genre de combat du coté de Tolbiac, de Château Rouge ou de la rue Marx Dormoy. Parce que dans tous ces quartiers, y en a aussi de la friterie qui pue, y en a même partout: des kebabs, des bouis-bouis africains, asiatiques, pakistanais, indiens ou brésiliens. Bon okay, les immeubles et l'architecture locale ne sont pas aussi prestigieux qu'à Rivoli, mais tout de même, ces petits commerces de bouffe vite faite, ces petits légumiers exotiques ou ces fast-foods du monde, ils puent aussi. certains ne sont même pas dignes et des lieux et du bon gout à la française ou tout simplement de l'architecture environnante: il y a de très beaux immeubles rue Lafayette, rue Marx Dormoy ou avenue de la Chapelle, ils sont juste plus sales, moins entretenus, moins rénovés que du côté de Rivoli. A croire même que tout le monde se fout de leur état à ces ex-magnifiques immeubles. On n'y loge presque plus que des divers, des citoyens du monde mais pas forcément de chez nous... On ne va tout de même pas loger toute la misère du monde rue de Rivoli ou place des Vosges; dans ces quartiers cosmopolito-populaires des dix huitième ou treizième arrondissements, on n'y met que des gens " dignes des lieux " et c'est bien ainsi, ils n'iront pas défigurer les beaux quartiers qu'affectionne tant notre Titi du PAF. Faut pas déconner tout de même !

Ceci dit, soyez rassurés, si Ardisson milite pour la suppression de ces boutiques rue de Rivoli afin de " protéger le patrimoine et la France ", il ne veut en aucun la suppression des boutiques à kebabs parce qu'il l'affirme: " les kebabs, j'adore, mais c'est mieux à Barbès ! ".

Pourquoi je vous raconte cela ? Je n'en sais rien; ah si, peut-être tout simplement parce que je ne peux pas piffer Ardisson et que je supporte pas les bobos dans son genre...

Allez, sur ce bonne soirée à tous, même en Socialie!

Folie passagère 2717.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

34 commentaires:

  1. Je ne piffe pas Ardisson, mais pas non plus les kebabs où que ce soit !

    Charlie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Charlie: pas moi , de temps en temps, je ne crache pas sur un bon kebab, rue de rivoli ou à barbès

      Supprimer
    2. Pas de kebab pour moi non plus ! moi c'est jambon beurre, na !

      Supprimer
  2. tonton flingueur31 mars 2015 à 19:18:00

    bah bobo de droite ou bobo de gauche quelle différence...? il suffit d'écouter quelques minutes l'insupportable nkm pour s'en rendre compte ;-)) une mince couche de vernis les sépare... ardisson ne fait que dire tout haut ce que tous les bobos de gauche ne diront jamais mais qu'ils pensent très très très fort... la diversitude métissante et enrichissante culturellement c'est très bien... dans les banlieues ou dans les arrondissements que delanoe a pourri jusqu'a la moelle par clientélisme, comme toutes les municipalités de gauche ... le " beauf souchien " c'est bon pour lui, ça lui apprends la tolérance a ce gros facho réactionnaire et islamophobe... le bobo n'a pas a le subir, il est naturellement "tolérant et "ouvert"... je suis personnellement pour la multiplication des kebabs, boucheries halal, boutique de vetements islamiques, chez moi une boutique vient d'ouvrir " la mode de dubai ", véridique ! et autres richesses dans tous les quartiers bobo de paname, 1ar 2ar 3ar 4ar 5ar ect... c'est tellement de bonheur pour moi que je tiens absolument a le partager avec eux ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord, je voudrai bien partager les boutiques pleines de charme et d'exotisme de mon 19 eme avec tous les tenant du vivre-ensemblent, partager la rue Doudeauville, partager la rue Labat et la rue Léon, en voilà des coins que les bobos friqués et gauchos pourraient adopter , et à la place, j'accepte avec plaisir les charcuteries de la rue St Dominique et les belles boutique de la rue Levy, sans compter les jolis marché du 16 eme et du 5 eme, ça me changerai de celui de la place de Bitch que les bobos apprécieraient certainement pour le côté club Med , comme quoi, on est quand même partageurs chez les prolos-beauf-souchien

      Supprimer
    2. @Tonton et Boutfil: bon et bien je vous laisse tous les 2, ça a l air de bien se passer entre vous !
      Et entièrement d accord avec vous :)

      Supprimer
  3. Au moins il n'est pas gaucho mais c'est vrai que vu l'etat de Paris, c'est un poil ricule comme demarche, loin de ma vue le pauvres/immigres.Tres bobo.

    J ai eu tres honte lorsque j'ai amene ma belle famille&amis (asiatiques) a Montmartre ! l'Afrique noire.Une ville de merde que je raserai bien ( tout ce qui est post 18eme est a gerber, decheance totale).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lowcarber: et bien la prochaine fois amène les du cote de Chateau Rouge, Montmartre te paraitra merveilleux

      Supprimer
    2. Mortel le street view de Chateau Rouge sur google map, il y a pas un blanc !!!!

      Supprimer
    3. Justement à Chateau rouge, si vous voulez y aller en sécurité, il vaut mieux y aller avec des potes noirs.

      Etre blanc là bas c'est mal vu.

      Mais bon, le danger, c'est le populisme d'extrême droite.

      D'ailleurs Cazeneuve va ficher les identitaires...

      Ids blancs, hein, pas jeunes des kartchiés, pas d'amalgames.

      Vryko

      Supprimer
  4. La femme de Valls ne supporte pas les SDF, c'est bien pire !

    Baulo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pourtant, les SDF souchards ne sentent PAS le graillon
      Ils sentent la pisse, la vinasse, les vêtements cradingue, la transpi, la merde, parfois ( oui, j'ai été bénévole du samu zosial, y a longtemps, ça m'a fait, comme on dit, les pieds)
      Mais pas la bouffe chaude

      Supprimer
  5. Et dire que vous auriez pu, tout tranquillement, mon cher Corto, tailler des croupières à Valls qui a préféré rester à Paris pour "retricoter sa majorité" (une journaliste dixit), au lieu de se rendre à une réunion européenne particulièrement importante, paraît-il, et au lieu de cela vous vous attaquez, bille en tête, à une star de PAF dont personne ne peut imaginer la capacité de nuisance. Je tremble en pensant aux conséquences de cette inconséquence qui pourraient s'abattre sur vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: j ai toujours été convaincu que valls ne valait pas tripette, alors autant m attaquer à une star du PAF et son cynisme de bobo friqué.

      Supprimer
  6. 100% d'accord avec lui, et la suite, c'est d'arriver à dégager les boutiques de souvenirs à deux sous qui n'ont rien à foutre dans ces arcades. Il n'en reste pas moins que je n'aime pas ce type, mais ce n'est pas parce qu'il dit qu'il pleut que je dois obligatoirement trouver qu'il fait beau. Quant à son royalisme, il n'est que de façade, pour la pose. Mais dans ce monde des médias il faut bien se démarquer des autres pour exister.

    Quant aux kebabs, j'ai suffisamment fait de contrôles pour savoir que ces boutiques sont généralement de véritables bouillons de culture, que l'hygiène corporelle de ceux qui y bossent est approximative, que les règles de préservation des denrées sont tout simplement ignorées. Aller bouffer (c'est le terme exact qui colle à la nourriture qui y est servie) dans ces gargotes, non merci, autant jouer à la roulette russe. Vive le Paris-beurre avec un ballon de rouquin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Koltchack: mais le pire c'est que sur le fond je suis assez d accord avec lui: Ses boutiques et autres friteries n ont rien à faire dans un lieu aussi prestigieux, chargé d histoire et si prisé des touristes plein de devises. mais c'est sa phrase qui me gène: pas chez moi, à Barbès, par contre, c'est ok ! Il y aurait donc des quartiers qui aurait droit au beau et d autre à la merde et a la malbouffe ? je sais que c'est vrai, que c'est ainsi, mais venant de la part qui dégouline de pognon, ça coince

      Supprimer
    2. Et pusi tu imagines si c'était un zemmour ou un droitard affiché qui avait dit cela, la bronca que cela aurait été ...

      Supprimer
    3. Oui et non, le kebab c'est la malbouffe façon orientale. On se tape déjà le Mc Do pour s'éviter ce genre de traquenards dégueulasses. Un bistrot parisien serait plus dans la note, so frenchy. Et sur le fond, oui, il y a des beaux quartiers et ils ont vocation à le rester. D'une part parce qu'ils abritent des lieux chargés d'histoire, de magnifiques réussites architecturales qui n'ont pas à pâtir de la présence de ces immondices qui attirent la racaille banlieusarde qui squatte déjà les Champs Elysées. Si on n'y prend garde, la rue de Rivoli deviendra une no go zone ( :-D ). Et puis Barbès c'est juste le cœur de clientèle du kébab.

      Supprimer
    4. Pauvre idiot, quel ignorant tu fais ! Les plus dangereux mais qui font tout en sous marin ce sont ces battatds de l est, russes, tchèques etc... Vous verrez...

      Supprimer
  7. Zemmour a été traîné en justice pour son fameux "la majorité des trafiquants...etc"piégé par cette grosse pute d'Ardisson,mais la il ne se passera ss doute rien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Zen Aztec: c'est exactement ce que je viens de répndre ci dessus a Koltchack

      Supprimer
  8. Excellent !!! (le billet, pas le kebab)

    RépondreSupprimer
  9. " les kebabs, j'adore, mais c'est mieux à Barbès ! ".

    Si on traduit sa pensée, il veut dire qu'il adore les Arabes mais à Barbès.
    A côté de chez lui si on pouvait éviter....
    Pour être juste, ce genre de nuisances se défendent (ou s'attaquent plutôt) très bien devant les tribunaux et souvent se gagnent.
    Sans avoir été partie prenante je l'ai vécu, et je n'habitais pas les beaux quartiers...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Fredi M: Le pb n est pas ici d attaquer ou de défendre ces marchands de kebabs, je peux même comprendre qu on veuille éviter d en avoir près de chez soi, y compris dans son beau quartier. Le pb c'est Ardisson lui même , bobo friqué, qui veut bien des trucs qui pue, il aime ça, mais pas chez lui, ça le dérange.

      Supprimer
  10. Quand on est une star du petit écran et bobo, on a tous les droits..
    Dans le 14 ème, 3 gargotes à kebab en moins de 100 mètres, la dernier qui vient d'ouvrir, remplace un artisan charcutier, symptomatique non.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: ça me rappelle là ou j habitais à Toulouse, du côté de St Michel, dans la rue en moins de 2 ans, il s 'en ouvrit 4 sur, quoi, 200m !

      Supprimer
  11. Pour la diversité et la tolérance mais "not in my backyard".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous m'avez devancé, c'est exactement ce que je pensais... Ceci étant, Corto a raison, la manière de le dire est détestable, mais le but compréhensible, d'autant que lorsque l 'on voit les contraintes que certains architectes des bâtiments de France imposent en province, on peut se demander ce que foutent ceux en charge de ce secteur de Paris...

      Supprimer
    2. @Pangloss: en gros, c'est ça !

      Supprimer
  12. C'est chiant ces turcs qui se bougent le cul, ouvrent des boites, bossent, investissent... je préfère quand même les prolos de l'Aisne qui ne foutent rien, picolent et votent FN.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, au moins ils sont de chez nous. En plus on peut les traiter de feignasses sans se retrouver avec un procès pour racisme sur les endosses.

      Supprimer
  13. Comme on peut lire souvent que les trafiquants investissent dans ce genre de commerce pour recycler leurs revenus, leur expansion devrait se poursuivre indépendamment de la clientèle "gastronome".
    Par contre celà permettra de rapprocher le livreur du bobo-média-consommateur.
    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un fait avéré. Les plus gros trafiquants achètent même des hôtels touristiques. Il y en a même qui ont tenté d'acheter des hôtels-clubs en Tunisie. Ne pas perdre de vue qu'un bon point de vente peut rapporter jusqu'à 30000€ par jour.

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP