vendredi 13 mars 2015

Mais tu la veux comment ta démocratie ?


Oui, alors, on fait comment ?

Le vote obligatoire, c'est une atteinte à notre liberté. Okay !

C'est tout de même pas la mer à boire que d'aller voter, mais tant pis, plus on avance et moins on vote. Remarques que si tu le rends obligatoire le vote, il perd de sa valeur; d'ailleurs, il a si peu de valeur ton vote que tu préfères t'abstenir. Waouh !

L'abstention, c'est rien qu'à cause des politiciens qui n'en foutent pas une, qui s'enrichissent, qui nous mentent et qui accessoirement se foutent comme de l'an 40 de... l'abstention.

Voter pour des pourris ? Pas question ! Mais tant pis si Guérini ou Balkany sont à chaque fois réélus !

Et puis d'abord, nos politiciens, ils n'ont aucun pouvoir, ce sont les belettes de Bruxelles et c'est Bruxelles qui décide de tout. Et tant pis si ceux qui sont à Bruxelles, c'est vous, nous, moi, eux, qui les avons mis là où ils sont.

Alors, on envoie tout paître ? On s'en fout " complètement " ? Ils nous ont baisé avec Le Référendum, ils ne nous baiseront pas deux fois, qu'ils se débrouillent, ce sera sans ma voix ! C'est ça ?

On vote FN même si l'on sait que leur programme ne vaut pas un clou ? On souhaite le chaos pour repartir sur des bases "saines" ? On se désintéresse totalement de la chose publique et de la politique ?

UMP = PS, UMPS, t'as dit ça, t'as tout dit mais tu n'as surtout rien fait pour que ça change, alors t'as laissé le FN grandir et aujourd'hui, tu te marres avec un FNPS.

On se recroqueville, on se replie; chacun chez soi et la merde pour tous... mais surtout pour les autres ? 

On ne croit plus en rien et on fait profession de foi du Rien ? Je ne veux rien de ce système, rien ne m intéresse sauf les allocs, les Assedic, le RSA, les APL, ma retraite et mon complément vieillesse

On blablate, on refait le monde, on critique à tout va mais dès qu'il faut bouger un peu, on freine des quatre fers et on se réfugie dans le cocon familial ?

On appelle au secours les intellos mais dès qu'il y en a un pour prendre la parole, on le crucifie sur l'autel de la bien-pensance et du politiquement correct.

On critique, le Français adore critiquer, mais on propose quoi ? Rien ? La lanterne pour tous ces jean-foutres de politiciens ?

Notre république, elle est pourrie, notre démocratie pervertie et tant pis si nous nous y prélassons en laissant aux autres le soin de décider à notre place... " je m'en fous complètement " !

Les muzz font chier, on les catapulte ? Tu parles d'une solution à la con, y a pas assez de catapultes disponibles ! Y a trop d'immigrés, okay, mais préservons nous de le dire trop fort et votons pour ceux qui continuent, par exemple, à saluer le regroupement familial et à définir comme un progrès l'AME.

Les écolos font chier, ils ne pèsent rien, ne font pas 3% à la présidentielle mais on continue à les laisser nous asticoter les gonades avec leurs éoliennes. C'est la démocratie, coco ! La démocratie ? Ah bon, quelle démocratie ? Celle qui envoie au Palais, à l'Assemblée ou à Bruxelles des gusses qui ne rassemblent sur leur nom - Vive l'Abstention ! - qu'à peine 35 à 38% du corps électoral ?


" La vraie démocratie serait de faire un vote à un seul tour, et à la proportionnelle. Pour toutes les élections, locales et nationales. " Oui pourquoi pas ? Faut voir. Mais tu la veux comment ta démocratie ? A l'italienne ou à la grecque ? A l'ukrainienne ?


Des guignols qui nous promettent monts et merveilles depuis 40 ans ? Ah que oui, trop contents, trop cocus, trop empapaoutés mais tant pis si ça fait 40 ans que nous les reconduisons. T'es pas content ? T'as voté pour ou tu t'es abstenu, blanc-seing tu leur a donné !

Yaka, yaka  !

Stop ou encore ?

Non décidément, je n'en démordrais pas, nous avons bien les élus que nous méritons !

Tenez, je vais même me faire un brin moraliste: Il ne te plaît pas notre système ? Tu vas peut-être même jusqu’à le conchier... Okay. Mais tu fais quoi, tu propose quoi de réaliste pour que ça change ? 

Grrrr ... !

Folie passagère 2693.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

55 commentaires:

  1. Tenez, je vais même me faire un brin moraliste: Il ne te plaît pas notre système ? Tu vas peut-être même jusqu’à le conchier... Okay. Mais tu fais quoi, tu propose quoi de réaliste pour que ça change ?

    Ben...de bien voter par exemple !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Fredi M: de voter, de bien voter, voila qui est déjà un premier pas

      Supprimer
  2. tonton flingueur14 mars 2015 à 00:00:00

    interessant Corto, ton petit système de questions réponses est pertinent et peut effectivement résumer assez bien notre "démocratie" actuelle, avec toutes ses contradictions et petites magouilles politiciennes, cependant nous somme tous des etres humains et donc nos contradictions ne sont pas le moindres de nos charmes ;-)) je crois que c'est Churchill qui disait : " la démocratie est la plus mauvaise forme de gouvernement a l'exception de toutes les autres... " , je crois aussi que tu es un peu injuste envers les électeurs en général, bien sur, ce sont les memes magouilleurs, profiteurs, bien disant et "belles ames" que nous retrouvont aux postes de commandes depuis des décennies, mais le système de partis ne verrouille t il pas cet état de fait ? finalement les électeurs ne peuvent voter que pour les candidats que le "système " veut bien leur présenter, l'exemple le pus parfait en est le triste mou 1er ... apogée de la nullité placé au sommet par des alliances d'interets bien compris entres tous les milieux influents, la question a se poser est plutot pourquoi des gens compétents, intègres, ayant a coeur l'interet de leur pays et de leur peuple n'ont que très peu l'occasion d'arriver au sommet... question cruciale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "La France, c'est tout à la fois, c'est tous les Français. C'est pas la gauche, la France ! C'est pas la droite, la France ! Naturellement, les Français comme de tout temps, ressentent en eux des courants. Il y a l'éternel courant du mouvement qui va aux réformes, qui va aux changements, qui est naturellement nécessaire, et puis il y a aussi un courant de l'ordre, de la règle, de la tradition, qui lui aussi est nécessaire. C'est avec tout cela qu'on fait la France. Prétendre faire la France avec une fraction, c'est une erreur grave, et prétendre représenter la France au nom d'une fraction, cela c'est une erreur nationale impardonnable.

      Charles De Gaulle"

      Les organisations ne valent que par les hommes qui les servent. Avec Hollande, émanation du régime des partis, on a touché le gros lot.

      Tuborg

      Supprimer
    2. "Hollande se contrefout des Français


      Nous nous en doutions déjà mais, cette fois, nous sommes officiellement prévenus. François Hollande n’est pas un démocrate. Un démocrate c’est quelqu’un qui reconnait que le peuple est souverain et que c’est à ce peuple souverain de choisir la politique qui est menée. Les élections, quelles qu’elles soient, sont d’ailleurs là, régulièrement, pour faire savoir si le peuple souverain est satisfait de l’action que mène, en son nom et pour lui, le souverain temporaire qu’il s’est choisi............................................."

      http://www.thierry-desjardins.fr/2015/03/hollande-se-contrefout-des-francais/

      Baulo

      Supprimer
    3. @Tonton: le système qui fait que ... ok, je veux bien , il participe au fait que nous avons toujours les mêmes depuis des années qui s accrochent a leurs postes comme lé vérole au bas clergé. Il n empêche, explique moi comment des Guérini ( et bien d autres ) arrivent encore a être élu malgré les casseroles qu ils traînent: C'est bien parce que les français le veulent bien, non ?

      @Tuborg: Hollande est le parfait exemple de la bêtise des Français qui se sont laissés convaincre par des promesses que toute personne sensée savait intenable et par l' acharnement mis à massacrer Sarko. les Français se sont fait enflés dans les grandes largeurs, la preuve que si les organisations ne valent que par ceux qui les servent, ces mêmes organisations sont vachement mal servies par ceux qui sont supposés les adopter, les aprouver et leur déléguer les responsabilités

      @Baulo: voila au moins une chose sur laquelle nous sommes d accord ! :)

      Supprimer
  3. Actuellement, ceux qui votent sont ceux qui ont choisi un camp. Les autres, forts nombreux, s'en foutent, soit par désintérêt total, soit par posture intellectuelle (on ne me la fait pas prout prout mon cher, je ne suis pas un de ces demeurés qui y croient encore, et puis, aucun candidat ni aucun programme ne représente une pointure telle que moi)
    - Honnêtement Corto, je préfère que cette partie de la population reste chez elle comme d'habitude.

    RépondreSupprimer
  4. "Cela dit, nous savons tous que la classe politico-médiatique prospère depuis des années sur des fondements suicidaires, à savoir qu’elle ne fait plus aucune différence entre le bien et le mal, et qu’elle n’a donc plus la moindre idée de ce qu’est la promotion du bien commun....................................................................

    Nous avons bien l’intention d’investir le champ politique dans les deux années à venir. La classe politico-médiatique doit comprendre qu’une ère nouvelle est en train de s’ouvrir, celle de l’émergence de décideurs émanant de la société civile et résolus à promouvoir de façon permanente le seul bien commun. Nous avons l’intention de peser de tout notre poids pour y contribuer. Pour cela, nous aurons plus que jamais besoin de votre aide tout au long des deux années à venir. Nous sommes bien décidés à ne pas laisser mourir la France."

    :
    Un site qui mérite le détour

    http://www.france-audace.fr/

    Baulo

    RépondreSupprimer
  5. Et pourquoi ne pas instaurer un bon régime totalitaire avec les militaires qui n'ont aucune appartenance politique (?) , histoire de remettre de l"ordre dans notre bonne vieille France .
    Je viens de me replonger dans un bouquin " les 2000 dates qui ont fait la France " , ce n'est que magouille et compagnie et dommage qu'il n'y a pas la suite pour les .50 ans passé .
    @corto bon week end à toi et à tes commentateurs_trices

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: la suite pour les 50 ans passés ? puis-je te suggérer le suicide français de Zemmour ? :)

      Supprimer
    2. "La France manque terriblement d’une personne à hauteur des défis qu’elle doit affronter et nos généraux sont trop disciplinés pour oser un coup d’État réussi dans le style maréchal Sissi. Les Etats-Unis ont eu l’improbable Reagan dont on a raillé le passé d’acteur de séries B mais qui a su remettre son pays sur les rails de la prospérité, l’Allemagne a eu Gérard Schröder, l’Angleterre a eu la Dame de fer, Margaret Thatcher qui a sorti son pays de la misère et de la déchéance travailliste où il s’enfonçait au prix d’un traitement d’enfer qui a fouetté la vieille Albion, et aujourd’hui c’est encore un politique de droite, David Cameron qui sauve le pays avec un chômage en baisse et un taux de croissance trois fois supérieur à celui que nous espérons pour la fin de l’année."

      http://www.minurne.org/?p=1422

      Supprimer
  6. « La démocratie dont je suis partisan, c'est celle qui donne à tous les mêmes chances de réussite, et ensuite à chacun selon sa capacité. »
    Henry Ford

    RépondreSupprimer
  7. ma démocratie, je la veut comme en Suisse, on vote pour des questions réelles concernant la vie de tous les jours, pour des gens qui peuvent se présenter avec des vraies idées pour tous les jours, sans être des vedettes , là, le vote à une réelle portée et les gens se dérangent librement, sans que ce soit obligatoire, mais vu les questions posées à chaque canton,les citoyens se sentent concernés , quand on aura une citoyennetée participative, sans voler les résultats comme au référendum , il n'y aura plus besoin de faire une loi pour obliger les gens à se déranger , voilà comment je la voudrai ma démocratie et c'est pas près d'arriver avec les pourritures de droite comme de gauche, ils sont comme des morpions sur le bas peuple italien , accrochés à leurs prébendes , le peuple il en ont rien à foutre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En théorie, le système helvétique est assez remarquable mais dans la réalité, les élections et les votations sont marquées d'un trop fort taux d'abstention. Les jeunes Suisses ne votent pas alors qu'ils peuvent le faire par correspondance et gratuitement. (Certaines communes expérimentent même le vote en ligne.) Au final, des conseillers et des députés sont élus par un nombre d'électeurs ridiculement bas avec les conséquences qu'on connait: des élus qui ne représentent qu'eux-mêmes ou presque, un clientélisme généralisé - quand on sait que 50 voix peuvent faire la différence, pourquoi se gêner -, etc. Le système suisse est rare sur un continent européen où les peuples ont peu ou pas de droits de recours; malheureusement les nouvelles générations de citoyens ne saisissent pas l'importance et l'urgence de le faire vivre.

      Supprimer
    2. @Boutfil: le système suisse est sympa à nos yeux, le seul problème c'est qu ils votent si souvent, et parfois pour des broutilles, que le taux d abstention est à chaque fois énorme, ce qui fait que quand elles sont adoptées les décisions le sont bien souvent avec une minorité de la population

      Supprimer
  8. Ceux qui votent ont les élus qu'ils méritent.

    RépondreSupprimer
  9. Billet très intéressant qui démontre, s'il en était encore besoin, jusqu'où est tombée ce que d'aucuns ont encore le front d'appeler notre "démocratie", allant même jusqu'à la qualifier de "démocratie avancée".
    Vous écrivez : "On vote FN même si l'on croit que leur programme ne vaut pas un clou ?"
    Alors là pardon ! Diriez-vous que les millions de Français qui ont voté ou s'apprêtent encore à voter FN sont des imbéciles ? Que le constat qu'ils font que "tout fout le camp" du haut en bas de l'État, de la droite à la gauche, ne vaut pas tripette ? Que le constat qu'ils font que rien n'est fait ni pour lutter sérieusement contre l'islamisme ou l'immigration clandestine, est nul et non avenu ? Tout comme le constat qu'ils font que l'Europe qui, loin de leur apporter la prospérité et la paix, a apporté la misère économique à des populations de plus en plus nombreuses, et la guerre aux portes de l'Europe ?
    Ne cherchez pas plus loin les raisons du succès du FN. Et plus les élites autoproclamées de la caste politico-médiatique martelleront que le programme de Marine Le Pen "ne vaut pas un clou", et plus les électeurs se persuaderont que cette assertion fait partie de tous ces mensonges, visant à les terroriser, qu'on leur sert pour que puissent se maintenir au pouvoir, ces partis de gouvernement autoproclamés.
    Mais, que vous le vouliez ou non, l'heure de la débâcle a bel et bien sonné !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. marianne ARNAUD

      Je partage entièrement votre point de vue.
      Et "ils" s'attaquent même au physique des candidats, les ignobles.

      Un "imbécile" écœuré par les Zélites

      Supprimer
    2. "Départementales : regarder plus loin

      Quels sont les enjeux des élections départementales des 22 et 29 mars ? Pour Manuel Valls et son gouvernement, l’objectif est clair : battre le rappel des électeurs socialistes en diabolisant le Front national. Piètre ambition................."

      http://www.libertepolitique.com/Actualite/Editorial/Departementales-regarder-plus-loin

      Supprimer
    3. @marianne: ah mais attention, je ne dis pas que ceux qui votent FN sont des imbéciles, loin de là, je dis que ceux qui votent FN le font par réaction, contre le système, par ras le bol des z'élites et de l'establishment ( comme disait Jean Marie ), à cause de l immigration et des muzz etc... mais je doute absolument qu ils votent FN pour le programme que celui-ci propose en particulier sur le plan économique . Moi même, je le reconnais volontiers, je voterais bien FN quand j écoute parler La Marine d immigration mais une fois après avoir lu leur proposition éco. je m abstiens. Que l heure de la débâcle ait sonné pour les partis traditionnels, là, par contre, je suis assez d accord.

      Supprimer
    4. "Pas de liberté pour les ennemis de la liberté
      De quoi a-t-on besoin pour disqualifier le vainqueur d’une élection ? De médias aux ordres, de fonctionnaires zélés, d’un climat de suspicion entretenu plusieurs mois à l’avance, et d’une rhétorique habile pour délégitimer l’adversaire.............................................."


      http://www.bvoltaire.fr/christopheservan/pas-de-liberte-pour-les-ennemis-de-la-liberte,164161

      Valls est-il démocrate ?

      Baulo

      Supprimer
  10. En corollaire de vos réflexions et. interrogations sur l'exercice de la démocratie, qui sont effectivement cruciales par les temps qui courent, se pose le problème sous jacent du pouvoir réel du politique face à une économie ultralibérale, mondialisée et omnipotente... L'exemple en est donné avec ce qui se passe en Grèce actuellement, voire en France avec les oukazes de Bruxelles sur nos dérives budgétaires. (je ne porte aucun jugement de valeur sur la pertinence de ces intrusions dans nos propres gouvernances, ce serait un autre débat, je ne fais que constater... ). Mais force est de réaliser que, aussi parfaite qu' elle pourrait l' être, la démocratie ne peut plus garantirà elle seule la réalisation des souhaits d'une population, aussi légitimes soient-ils. Par ailleurs,il est évident que son exercice devient de plus en plus perilleux dés lors qu'il concerne un nombre très important d'individus, et doit intégrer des phénomènes techniques, sociaux ou économiques de plus en plus complexes...( Sur lesquels, entre parenthèses, aucune tentative de pédagogie n'est développée dans les médias...) Ce sont tout à la fois la nécessité de s' adresser à un grand nombre, avec les moyens financiers qui vont avec, et la complexité croissante, qui privilégie l'accès au pouvoir de "pros"de la politique politicienne... Je le regrette tout autant que bon nombre de participants à ce débat, mais ai bien peur que ce soit devenu incontournable...
    Ceci étant, et en faisant avec ce dont on dispose actuellement, l'idée du vote obligatoire avec prise en compte des votes blancs va forcément dans le bon sens, en faisant dégonfler les chevilles de certains...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gridou: Une économie ultralibérale ? alors là, pas franchement d accord. On ne cesse de brider les économies, celles du quotidien par des normes, des règlements et des lois. La seule partie de l économie qui soit vraiment "libérale " ce sont la finance et les banques que rien ni personne n arrive encore à contrôler grace à la mondialisation des échanges.
      Je crois que la démocratie, ou l idée que l'on se en fait, a revêtu un nouveau visage: elle n'est plus nationale, elle a acquis une dimension internationale avec des centres de décisions qui dépassent les cadres de la souveraineté nationale.

      Supprimer
    2. Je pensais effectivement à la finance et aux banques. Et partage votre idée de l'apparition d'une gouvernance supra nationale. Mais je ne la qualifierai pas de démocratie... Elle est complètement opaque et se rit des aspirations des peuples en sacrifiant, qui plus est, le long terme au profit de l'ultra court terme et de la rentabilité immédiate.


      Supprimer
    3. demandez à n'importe quel pays sortant du communisme ce qu'il pense de l'économie socialisante et paralysante. ëtes vous allé dans un pays de ce type?... mais la liberté c'est aussi des régles et des valeurs ( la famille le travail par exemple) et chez nous on a du les oublier. non? .. les politiques et les électeurs qui ne voient pas plus loin les uns comme les autres que le bout de leur nez par égoisme pur et dur
      ce qui m'horripile le plus dans notre société c'est cette volonté permanente à m'imposer des règles morales citoyennes un mot très à la mode dont je ne veux pas! la liberté c'est d'accepter la différence de pensée et les socialistes (surtout eux) imposent leurs visions du bien du mal et de ce qu'il faut penser ! beurkkkk !
      et moi je préfère rester libre de voter ou de ne pas voter.. désolé c'est dans mes valeurs.. ne pas imposer et respecter cela... le problème actuel étant que quel que soit le résultat des élections locales cela ne changera pas et Hollande l'a déjà dit !! le peuple il s'en fout finalement. ce qui compte c'est son idéologie .. tout le monde devrait être vent debout face à ce genre de position les médias les premiers .. non?

      alors oui la colère du peuple monte... face à un pays multi ethnique, le français de souche commence à en avoir assez surtout que le partage ne va pas toujours à celui qui a besoin mais à celui qui gueule plus et qui profite !

      il faut une révolution je le crains de la pensée au moins !

      je comprends le vote pour le Fn qui est l'expression d'une colère d'un ras le bol. Valls fait tout pour attiser cela ... franchement il est dangereux et devrait sauter et vite celui la

      Supprimer
    4. @Philz: la révolution, au moins des idées, me semble amorcée, il suffit de lire Onfray par exemple. Quant à Valss, ce gars est non seulement dangereux, il me fait de plus en plus penser à Adolf, mais de surcroit, il est nul et n a strictement rien, depuis qu il est au gvt, qui puisse valoriser son action et ses coups de gueules de façade.

      Supprimer
  11. bonjour corto

    Votre appel au vote "obligatoire" me semble contradictoire avec une phrase comme:
    "On vote FN même si l'on sait que leur programme ne vaut pas un clou ?" car :
    Vous continuez à dire qu'il faut voter , mais dès qu'il y en a qui veulent vraiment changer , vous les dénigrez...

    "On souhaite le chaos" ... non, je ne le souhaite pas, mais je reconnais que ,
    lorsqu'on s'est trop endetté, il y a un "crac" derrière.
    Raison pour laquelle je pense qu'il faut de la solidarité entre génération ,
    c'est à dire un roi et une religion qui vous parle d'histoire et de devoir
    Et surtout pas de communisme qui est une solidarité avec le présent
    c'est à dire avec soi-même !!

    " tu te marres avec un FNPS" non , ça 'est une phrase de Sarko
    qui est un simple coup de comm sans aucun fondement idéologique.

    "nous avons bien les élus que nous méritons "
    évidemment d'accord avec ça, sauf que la république est à la fois la poule et l'oeuf.
    Le jeu démocratique consiste inéluctablement à mentir (promettre) pour être élu.
    Et à force de "débat démocratique", le public s'habitue aux mensonges

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jmespe: je ne dénigre pas et n irait pas taper sur ceux qui votent FN puisque je les comprends volontiers ( voir mon commentaire plus haut à marianne ), je reconnais même à ceux qui votent une motivation que doivent certainement envier les autres partis. par contre, et je n en démords pas, dans le texte et en particulier en matière économique, le programme économique du FN ne vaut pas un clou.

      Bien sur que le FNPS est un coup de com de Sarko, un coup assez rigolo au demeurant et qui semble avoir piqué au vif et le PS et le FN

      Assez d accord avec l idée de l oeuf ou de la poule avec néanmoins ce carton jaune aux électeurs qui s habituent aux mensonges. Moi pas.

      Supprimer
  12. Ceux qui votent à Bruxelles, c'est peut-être vous, mais ce n'est pas moi. J'avais voté NON au référendum, Sarkozy m'a
    répondu que ce serait OUI. Alors dans ces conditions, j'ai quelques doutes sur la valeur de mon vote. Et quand je mets un bulletin dans l'urne c'est comme si je mettais du pognon pour quelqu'un qui s'est foutu ouvertement de ma tronche.
    Rendre le vote obligatoire, et puis quoi encore ? Une amende ? On ne paie pas assez d'impôts pour engraisser cette
    caste qui nous s'adresse à nous uniquement pour se faire élire et pour se goinfrer à nos frais et qui le reste du temps nous méprise en nous traitant de populistes. .
    Je suis en colère et ce ne sont pas des injonctions de vote avec menaces de sanctions qui vont me calmer bien au contraire.
    Nina

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nina: je comprends qu on puisse avoir été outré par cette histoire de referendum, moi le premier. Ceci dit, on n a pas attendu ce réferendum pour voter pour l Europe et tout ce machin. On a commencé à dire "oui " à l Europe quasiment dès la sortie de la guerre en élisant à chaque fois des pros européens, de droite comme de gauche.

      Supprimer
  13. Dois-je penser que la démocratie est à poil comme le suggère votre image d'en-tête ? Hollande, lui, est bien protégé par la constitution et par son casque républicain quand il apporte des croissants à sa favorite ! Je ne cite pas de nom, je pourrais me tromper !

    Charlie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Charlie: tsittt ! l illustration c'est juste une référence à l homme qui pense, le Penseur de Rodin revisité. La démocratie est loin d etre a poil. Il lui reste encore ses sous-vêtements.

      Supprimer
  14. Merci Corto pour mon portrait en fin d'article (je suis en dessous du tas de pugilistes).

    J'ai toujours voté, sauf impossibilité matérielle.
    D'élection en élection, j'en avais de moins en moins envie.
    Finalement je me range à l'opinion ancienne d'un blogueur (Authueil ?), je vote pour le meilleur (ou le moins néfaste) à mon sens.
    Ce n'est pas toujours enthousiasmant (de plus en plus rarement) mais voter c'est faire un choix.
    Je fais le choix du "moins pire".
    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Droopyx: alors, là, nous nous rejoignons complètement: je vote pour celui ou celle qui me parait le moins pire, plus encore depuis 3 ans ! :)

      Supprimer
    2. "En politique le choix est rarement entre le bien et le mal, mais entre le pire et le moindre mal."

      Machiavel

      Supprimer
    3. Presque (!) +1
      J'ai toujours voté pour éviter les plus gros risques.
      Sans succès en 2012 puisque le gros risque je me le suis pris avec ceux de ma famille politique (UMP) en plein estomac !
      Je m'explique pour le "presque"
      - premier tour : le choix du moins pire. Peut-on parler de moins pire dans l'opposition ? A part une pincée de libéralisme qui les distinguent à la marge ? Je n'ai pas l'impression de grands bouleversements sur le plan des idées et quand j'assiste aux manoeuvres dites "de rassemblement le plus large" avec des centristes prêts à la synthèse en douceur avec les facteurs qui minent notre société, je demeure (à ce jour) dans le fatalisme pessimiste :-(
      SECOND TOUR
      - si PS face à la nouvelle UMP ( bric et broc) aucune hésitation bien sûr.
      - si PS face au FN aucune hésitation non plus. Le pire étant celui qui nous fait traverser le pire depuis deux ans et demi.
      - et si FN face à la nouvelle UMP cette droite rafistolée issue du rassemblement voulu par Sarkozy. Il fait ce qu'il peut mais pourra t'il grand chose avec les composantes de ce parti ?
      Mon vote sera la gifle Le Pen, pour que peut-être enfin, ceux qui seront dans le camp du gagnant probable (j'espère Sarkozy) les louvoyeurs comprennent que nous en avons ras le bol, des évitements, des formules creuses, des non dits, des tremblements à la moindre accusation d'être les alliés du FN, du pas d'amalgame injustifié etc...etc...du pas d'amalgame qu'ils prononcent à l'unisson de la gauche, alors qu'il faudrait (au moins !) appeler un chat un chat et oser dénoncer ce qui mérite de l'être.

      Supprimer
    4. @Mireille: je comprends ton raisonnement jusqu'à: comment peux tu dire que tu souhaites la victoire de Sarkozy et en même temps annoncer que tu voteras Le Pen au second tour si Sarkozy et Le Pen s'affrontent

      Supprimer
    5. Oui en effet, à ce jour je prends ce risque. Je fais partie de ceux qui ne pensent pas que Marine Le Pen soit élue un jour et s'apprètent à utiliser le vote FN pour botter les fesses de ceux qui partagent les responsabilités de l'état de la France d'aujourd'hui et donner un coup de fouet aux du moux composant le rafistolage.
      Marre des faux fuyants !
      Dimanche prochain ce sera bien sûr un premier tour pour la droite même pas très lisible malgré tous les avertissements ! Je ne prendrai pas le risque de voir un second tour PS - FN ou triangulaires qui permettraient au PS de sauver quelques meubles.


      .

      Supprimer
    6. @ Mireille
      Je comprends parfaitement votre stratégie. Qui me tente aussi, tant j'en ai ras-le-bol qu'on ne nous écoute pas.
      Toutefois, je n'irai pas jusqu’à prendre le risque en cas de face à face Sarkozy - Le Pen.

      En effet, on a beau dire qu'elle ne passera jamais, c'est trop jouer avec le feu.
      Nous sommes si nombreux à vouloir envoyer un très fort message que nous pourrions bien nous retrouver à pleurer d'avoir voulu jouer aux apprentis sorciers...

      L'enjeu est trop grave pour que je prenne ce risque. Même si je suis tentée...
      En revanche, face aux socialopards, je n'aurai pas la moindre hésitation. Et ma main ne tremblera pour jeter mon bulletin dans l'urne (funéraire de ce qui fut un beau pays).

      Supprimer
  15. Pour une fois, je suis d'accord avec vous mais j'observe que vous n'êtes pas le dernier à critiquer et pas le premier à faire des propositions constructives.
    Il est quasiment impossible de se mettre d'accord sur tous les sujets, partant de là, il est préférable que l'Etat se mêle le moins possible des affaires des citoyens, qu'il se contente d'assurer notre sécurité avec des ministères régaliens forts.
    Nous n'avons pas besoin d'un ministère de la Culture.
    Nous n'avons pas besoin d'un ministère de l'Education.
    Nous n'avons pas besoin d'un ministère de la Jeunesse.
    Nous n'avons pas besoin d'un ministère de la Santé.
    Nous n'avons pas besoin d'un ministère de l'Ecologie.
    Nous n'avons pas besoin d'un ministère de l'Agriculture.
    Nous n'avons pas besoin de tant d'élus.
    Nous n'avons pas besoin de tant de lois.
    Nous n'avons pas besoin de tous ces échelons administratifs.
    Nous n'avons pas besoin de cette armée de fonctionnaires.
    Nous n'avons pas besoin de tant de politiciens qui n'ont aucune activité productive et réellement utile à la société.
    Nous avons besoin de liberté et de règles simples pour construire ensemble une société d'individus libres et autonomes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @dsl: pas tout a fait d accord, si tu me lis régulièrement, des propositions concrètes, j en fait régulièrement. pas plus tard qu hier avec le vote obligatoire, une proposition parmi d autres.

      Pour les trucs dont nous n avons pas besoin: pas d accord sur tout. la culture, ok, l écologie, ok, la jeunesse, ok, les fonctionnaires en surnombre ok, les échelons administratifs, ok, les politiciens, ok. pour le reste...

      Quand aux lois, tant que nous aurons autant de politiciens, nous en aurons encore et encore, la production de lois, c'est leur tafs, faut bien qu ils justifient leurs "honoraires"

      Supprimer
    2. https://pbs.twimg.com/media/CAF8nqVWoAEDFao.jpg:large

      Et en plus nous avons le CESE, ce machin qui met les pétitions à la poubelle !

      Supprimer
    3. Pourquoi conserver un ministère de l'Education, est ce à l'Etat de nous dire comment éduquer nos enfants ?
      Pourquoi conserver un ministère de l'Agriculture, est ce à l'Etat de nous dire ce qu'il faut planter et comment cultiver les terres ?
      Pourquoi conserver un ministère de la Santé, est ce à l'Etat de veiller sur notre santé, de nous dire comment prendre soin de nous et de nos proches ?

      Supprimer
    4. @dsl: dans l absolu, tu as raison maintenant quand on voit de quelle façon certains parents s occupent de leurs enfants, quand on voit comment certains agriculteurs travaillent, quand on voit comment certaines gens ont du mal a se soigner, je me dis que ces ministères ont leur utilité

      Supprimer
    5. Ben dans ce cas, si tu penses comme ça, tu justifies aussi tous les autres ministères, pourquoi laisser de côté les anciens combattants, les jeunes, les vieux, l'économie, l'outre mer, la culture....?
      La question n'est pas de savoir si certains individus ont besoin d'être aidés, je le pense comme toi, mais de savoir si l'Etat est le plus à même de les aider, et s'il ne vaut mieux pas pour eux et pour la société que cette aide prenne une forme différente c'est à dire spontanée, libre, autonome, une aide construite par en bas à partir des individus volontaires et des besoins de ceux qui souffrent, et non une aide conçue à partir des cerveaux de fonctionnaires sous les lambris des ministères.

      Supprimer
  16. @dsl resume totalement ma pensée , merci à lui !
    Quand à moi je n ' ai jamais loupé un vote , c ' est en effet un devoir . Mais qui dit devoir ne dit pas obligation ...
    Curieusement c ' est peut-être ce grand dépendeur d ' andouille à écharpe rouge Christophe Barbier , journapute de
    son état et théatreux par gout qui propose la bonne solution :
    Etant donné que les présidentielles naviguent généralement à hauteur de 80% de votants , cela démontre ( curieusement,
    mais c ' est un autre débat ) que le peuple y est attaché . Alors si le citoyen fait défaut une fois , il n ' a pas le droit
    de s ' exprimer à l ' élection suivante . S ' il fait encore défaut idem . A la troisième , on lui retire sa carte d ' électeur .
    S ' il veut de nouveau voter , il doit se ré-inscrire sur les listes électorales . Le tout matérialisé par un tampon sur sa
    carte : c ' est simple , efficace et ne coute rien .
    C ' est pas bête je trouve et instaure une sorte de légitimité au " bon " citoyen qui fait son devoir humblement .
    Et en effet cela induirait une meilleure participation aux votes locaux , délaissés par nos compatriotes .
    Bon moi je suis royaliste , donc bien loin de ces pignouferies républicaines , mais je ne puis me désinteresser
    en conscience de la vie de la cité , en attendant des jours meilleurs !
    Mais l ' amende , jamais ! Vous trouvez , cher Corto , qu ' on en lâche pas encore assez , pour engraisser tous
    ces parasites replets bouffis de leur suffisances ineptes ???
    En attendant , bon Dimanche à tous - tiens je propose que ceux qui loupent la messe soient mis à l ' amende , ça
    leur fera les pieds : )

    Jérôme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Jérôme: l idée de Barbier est a la fois séduisante mais un peu alambiquée et sans doute assez compliquée a mettre en place. Quant a l amende, elle est pratiquée dans plusieurs pays sans que cela ne semble choquer plus que cela.

      Supprimer
  17. Les repris de justice doivent être inéligibles à vie et interdits de tout poste ministériel ou fonction officielle.

    Charlie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Charlie: c'est une proposition que je soutiens totalement depuis longtemps.

      Supprimer
  18. Démocratie, ce mot ne veut plus rien dire surtout de nos jours, je revoterais quand les politiciens travailleront pour le peuple et non pour leurs ventres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: tu les mets tous dans le même sac , "tous pourris " ?

      Supprimer
    2. Pour les avoir fréquentés lors des élections et leurs comportements, avant et après, ma réponse est oui enfin pour les élus parisiens.

      Supprimer
  19. Je suis favorable au vote obligatoire mais avec rétablissement du vote censitaire réservé aux gens qui ont minimum fait une classe prépa et titulaire d'un bac +5. Le vote est trop sérieux pour être confié aux idiots, ploucs, c'est à dire 95% des français.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP