dimanche 27 janvier 2013

Léo Ferré: La gauche ? Une salle d'attente pour le fascisme !


Que dire de plus ?


Léo Ferré ( 1916 - 1993 )

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

( merci à @NemeOne666 )
 

19 commentaires:

  1. j'aimais ce type, génial, aujourd'hui c'est " in" de dire ça, mais il y a 50 ans, c'était pas ça , je me souviens, j'avais 15 ans quand je l'ai écouté pour la 1ere fois, en comprenant ce qu'il disait, c'était chez une amie d'apprentissage, dont le père, compagnon ébéniste dans le Faubourg, anar plein de talent m'avait expliqué ! je m'en souviendrait toute ma vie de ce moment là

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @boutfil: ben ma foi, je préfère encore un bon anar comme le Ferré que les idéologues socialistes :)

      Supprimer
  2. Vous avez de bien curieuses références !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jacques etienne: ben quoi, il n'est pas bien là, le Léo ?

      Supprimer
  3. Mouais, quand on pense que pour lui, le fascisme, c'était le général de Gaulle, ça relativise beaucoup les choses...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @alexis: allons, allons, de qui parle-t-il ds cette vidéo, de la gauche ou de de Gaulle ? hein ?

      Supprimer
    2. Et dans celle-ci, il chante "Ils ont voté" dans laquelle il exprime son dégoût de la France et des Français qui venaient (en 1965) de réélire le général de Gaulle ("le général Frappard" dans la chanson) à la Présidence de la République. je vous recommande tout particulièrement le dernier couplet : un éloge de la future "France socialiste", dans laquelle "il mettrait ces fumiers debout / à fumer le scrutin de liste jusqu'au mégot de mon dégoût"...

      Le lien est ici

      Supprimer
  4. September 17, 2012, Koltchak was here : http://koltchak91120.wordpress.com/2012/09/17/la-gauche-vue-par-un-homme-de-gauche/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @koltchack: amusant ! j avais point vu chez toi

      Supprimer
  5. "Ces gens qui se disent de gauche c'est ce qui tue ce pays" !
    C'est pas moi qui le dis, c'est Ferré.

    RépondreSupprimer
  6. Quel pitoyable démago ! Même son ton de voix sonne faux. Il vaut mieux l'écouter chanter et zapper toutes les interviews, il me semble. sinon, il serait cazpable de vous dégoûter de lui-même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @didier goux: allons, allons, un gars qui dit que la gauche c'est moche ne peut pas être tout à fait mauvais, non ?

      Supprimer
    2. Mais il ne dit rien de semblable ! il se contente, comme presque toujours, d'aligner des sentences obscures et pompeuses, avec force points de suspension pour ne pas avoir à préciser sa non-pensée.

      Supprimer
    3. @didier goux: allez, dites le, vous n'aimez pas léo ferré, c'est ça ? :)

      Supprimer
    4. Il suffit de chercher un peu sur YouTube pour s'apercevoir que Ferré était bien capable de dire tout et le contraire de tout dans ses interviews, mais Corto semble si heureux de s'être trouvé un nouveau maître à penser qu'on aurait bien tort de le contrarier !

      Supprimer
  7. anar ne veut pas dire gaucho-bobo , merci pour les anars repentis ( embourgeoisé plutôt )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @claude henri: ne me dis pas que... si ?

      Supprimer
  8. c'est dans le drapeau noir que se taillent les plus belles chemises. Nabe

    « L'anarchiste est celui qui a un tel besoin d'ordre qu'il n'en admet aucune parodie. » Antonin Artaud

    "celui qui n'a pas été extrémiste dans sa jeunesse est un jean-foutre" Malraux

    Il est tout à fait inapproprié d’appeler le fascisme une idéologie d’« extrême droite ». Ce phénomène est caractérisé beaucoup plus exactement par la formule paradoxale de « Révolution Conservatrice ». Cette combinaison de l’orientation culturelle-politique de « droite » – le traditionalisme, la fidélité au sol, les racines, l’éthique nationale – avec le programme économique de « gauche » – la justice sociale, la restriction de l’élément de marché, la libération de « l’esclavage du pourcentage », l’interdiction des trafics boursiers, des monopoles et des trusts, la primauté du travail honnête. Douguine

    la droite c'est pour les bourgeois pédés en mocassins. Ernest

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen