mercredi 16 janvier 2013

Humour noir: Rendre sa dignité à l'armée malienne ! ( du Le Drian dans le texte )

J'écoute, peinard, notre extraordinaire ministre de la défense à l'assemblée nationale et le voilà, sans rire, nous dire que l'intervention française au Mali permettra, entre autre chose, à l'armée malienne de, je cite, " retrouver sa dignité ".


Tu m'étonnes, Jean-Yves, qu'ils aient besoin d'aide et de retrouver leur dignité...

Si au moins on peut servir à cela, my pleasure !

Folie passagère 1536.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

37 commentaires:

  1. Roh le gag, éh! Attention, Superman arrive et va redonner sa dignité à une armée Africaine. Rien que ça..
    Ce gouvernement est composé de flèches en communication. Tu m'étonnes qu'ils ont embauché une des boîtes de pub américaines les plus chères pour leur campagne présidentielle.
    En revanche, on voit qu'ils ont arrêté de bosser avec eux. Je mettrai au silence les ministres assez rapidement, car en à peine 8 mois de règne, on pourrait déjà faire un recueil de 350 pages sur leurs perlouses.

    A la fin de son mandat au père Hollande on aura 5 tomes!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pierre: ah, ça, on a de sacrés flèches au gouvernement.

      Supprimer
  2. "Détruire" les terroristes avec cette armée là, mon cher Corto ?
    Comme dirait Fabius : "On rêve !"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: entièrement d accord avec vous. Le pb, c'est qu il faut faire avec ce "genre " d'armées dans la presque totalité de l'Afrique noire. Autant dire avec rien qui ne puisse mettre un frein à l'expansion de l'islamisme terroriste. J en conclu que la France, ou d'autres puissances développées , n auront pas d autres choix que d intervenir plus encore en Afrique pour lutter contre ce fléau.

      Supprimer
  3. Corto, tu vas encore t'attirer l'ire de Bembey ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @al west: pas un problème ! Et j ai préféré rire ce soir que de commenter un texte que je viens de lire sur la GPA. texte que je commenterai sans doute demain...

      Supprimer
    2. J'ai pas encore eu vent de leurs arguments, mais j'ai déjà hâte d'être à demain.

      Supprimer
  4. D'un autre côté, la dignité en Afrique... 50 ans d'indépendance et toujours en train de faire la manche, de mendier l'aide militaire, l'aide médiccale, etc. Et ces salauds de blancs racistes qui casquent, envoient leurs soldats, sans oublier les toubibs et médocs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @koltchack: un gars, il y a quelque temps déclara un truc du genre: L'homme africain n a pas encore pris en main son destin... Et toute la Socialie ou autres droitdelhommistes de lui tomber dessus. Et pourtant, j ai toujours dit que ce gars là avait parfaitement raison.

      Supprimer
    2. Plus précisément : " l'homme africain n'est pas assez entré dans l'Histoire. […] Le problème de l'Afrique, c'est qu'elle vit trop le présent dans la nostalgie du paradis perdu de l'enfance. […] Dans cet imaginaire où tout recommence toujours, il n'y a de place ni pour l'aventure humaine ni pour l'idée de progrès ".

      Sur le fond, rien à redire là-dessus. Combien d'africains ont décroché le Nobel de médecine, de physique, de chimie, de mathématiques ? Combien de laboratoires médicaux, etc. ? Nib, que dalle, walou. Alors, les grands mots, les tirades sur l'égalité, ça me fait doucement marrer. Je sais, ça peut choquer, mais pour qui a pu voir une armée africaine in situ, c'est du domaine de l'évidence. Idem pour ceux qui ont déjà bossé sur un chantier avec des africains.

      Supprimer
    3. Ça n'existe pas, le Nobel de mathématiques…

      Sinon, je ne savais même pas qu'elle l'avait perdu, moi, sa dignité, l'armée malienne ! Pourquoi on ne me dit jamais rien ?

      Supprimer
    4. @didier goux: Pkoi on ne vous dit jamais rien ? hé, ho, z'avez qu'à lire la presse et les blogs ! Nous, on n'ose pas vous déranger dans vos agapes et autres sandwiches d'andouilles de je ne sais plus où

      Supprimer
  5. tu parles d'une bande de rigolots ! on est pas sorti de la merde avec des alliès pareils !! on va ramener combien de cercueils ? combien de salauds de blancs vont laisser la peau pour ces incapables !! allez, on renvoie au pays tous les maliens présents chez nous, pour défendre leur territoire au lieu de toucher le RSA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: de cercueils de militaires, je ne sais pas. Pour les cercueils d'otages, la moisson pourrait être bonne.

      Supprimer
    2. Oui, ça a l'air bien parti.
      Quel grossier aveu de racisme bien cru, cette histoire de dignité. Et ça donne des leçons de morale...

      Supprimer
  6. Ce qui me désole un peu dans cette aventure au Mali, c'est tout le battage que la presse fait autour.
    Au JT de TF1 ce soir, le journaliste se vantait de pouvoir annoncer grâce à une indiscrétion le nombre de militaires français engagés dans une opération qui était en train de se dérouler, ainsi que le type et le nombre d'armes.
    Les "terroristes" (on ne dit plus les islamistes depuis que l'Armée française est intervenue)n'ont qu'à écouter la radio pour connaître à l'avance les plans de l'Armée.
    La presse a un pouvoir de nuisance sans égal dans le bon déroulement des opérations militaires. Quand on fait la guerre, on ne fait pas de publicité autour, et surtout on n'annonce pas ses plans à l'avance. L'Armée est "la grande muette" mais la presse est "la grande baveuse de première".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas faux Hector, j'ai regardé BFM tv hier soir pendant une demi-heure, et il était question, d'après un intervenant, spécialiste de la question, d'un combat contre les terroristes, mais jamais contre les islamistes. Curieux spécialiste..

      Supprimer
  7. @hector Boyau: Je ne porte pas en grande estime les journaleux de quelques bords qu ils soient mais en l occurrence , je pense qu ils parlent de ce dont on a bien voulu qu'ils parlent. Ils se contentent, au moins pour l instant des biscuits qu on leur donne a manger.

    Pr le reste tu as raison, depusi que les Français tentent de pacifier le Mali, on ne dit plus islamistes mais terroristes. faudrait pas en plus contrarier l'electorat hollandais et nos chers alliés de circonstances. Comme l'Algérie par exemple

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jusqu'à maintenant, les journaleux n'ont pas le droit de s'approcher à moins de 100 kilomètres des lieux où ça castagne.

      Supprimer
  8. Lisez cela, mon cher Corto !
    Personnellement les bras m'en sont tombés. Et ce n'est pas un article de journaliste.

    http://www.slate.fr/tribune/67261/mali-guerre-strategie-analyse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: ben quoi, c'est un joli plaidoyer pro-hollande et anti-terroristes d'un gars qui visiblement prend les terroristes islamistes pour des cakes.

      Supprimer
    2. "joli plaidoyer pro-hollande", pourquoi pas ? "et anti-terroristes", c'est normal !
      Mais ce qui m'a interpelé c'est de dire que cette guerre dont Hollande a hérité, c'était de la faute de Sarko !

      Supprimer
    3. Marianne, vous ne devez pas écouter la RSC™ ; le message y passe, me semble-t-il, facilement.

      Supprimer
    4. @marianne: c'est tout la faute à Sarko, l'antienne classique de la gauche au pouvoir. TT ce qui a été fait sous Sarko doit être détricoté. En ce moment et en lousdé, c'est toute l'organisation des états majors militaires, rénovés par Sarko, qui est entrain d'être totalement remise en question.

      Supprimer
  9. Je ne connaissais pas le Drian, mais là, je me demande comment il a eu son poste de ministre de la Défense.
    Autre info intéressante suite à la mort (supposée) de l'otage français, son audition aurait dû être faite assez rapidement par les parlementaires, mais là : ce n'est que dans 10 jours.
    Plutôt inhabituel pour des parlementaire de la majorité qui en ont réclamé une l'année dernière à corps et à cri suite à l'affaire Merah ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @sen: Comment il a eu son poste ? fastoche: c'est un vieux , vieux pote à hollande.

      Supprimer
  10. Donc, si j'ai bien tout compris, les islamistes sont des méchants qu'il faut combattre au Mali, la France seule contre tous. Mais en Syrie, les islamistes sont des gentils qu'il faut soutenir à tout prix.
    C'est bien ça?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lo Froufrou: Et bien, tu vois quand tu veux, tu comprends tout. 20/20 :)

      Supprimer
  11. La France fait la guerre à ceux qui compromettent leur accès à l'énergie et pas pour des
    raisons idéologiques. Et c'est normal !
    En revanche, je n'ai toujours pas compris ou étaient les intérêts de la France en Libye. Le fait
    est que les conséquences sont désastreuses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anonyme: en Libye ? Le pétrole, le pétrole, entre autre chose. de mémoire 15% de nos appros en ^pétrole venaient de Libye, appros menacés par la guerre civile qui s y déroulait.

      Supprimer
  12. qui compromettent SON accès

    RépondreSupprimer
  13. @pCorto, C'est vrai, mais il est tout aussi vrai que 30 p cent de l'uranium indispensable à
    notre production d'électricité provient d'une région du Sahel fortement déstabilisé par
    la guerre civile qui sévit au Mali.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anonyme: tout a gait d accord: le risque était avec le mali que toute la région soit déstabilisée et avec le pétrole Nigerian, l'uranium du niger, le gaz algérien... C'est pr cela que je ne condamne pas cette intervention. Par contre, je critique bien volontoers, pour ce que l on en sait, la préparation de celle-ci et les réelles motivations de l hollande.

      Supprimer
  14. Et laisser mourir 34 otages... c'est de la dignité humaine???

    Titi

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique