jeudi 7 mars 2013

La CGT dans ses oeuvres. Investir en France ? Il faudrait être fou

Le patron de Titan, Maurice Taylor, avait-il tout à fait tort lorsque, avec maladresse et en filigrane, il écrivit à Montebourg que investir en France serait de la folie ?

" ( ...) les syndicalistes, ils m'ont répondu que c'était comme ça en France ... "



Si vous étiez un industriel ou un investisseur étranger, vous auriez envie de venir en France ? Pays qui légifère, entre autres choses sur l'amnistie sociale... Moi pas !


( vidéo et photos prises ce matin à Rueil Malmaison, siège de Goodyear France )
 Patrons voyous... Vraiment ?

19 policiers blessés et... 1 personne interpellée !

Folie passagère 1608.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

28 commentaires:

  1. Et encore, mon cher Corto, sûr que la personne interpelée sera rapidement relâchée, sans même avoir à faire de la garde à vue, le pauvre chéri !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: vu le message, un de plus, envoyé aux syndicalistes avec le projet de loi d amnistie, ils auraient tort de se priver. Le pauvre chéri sera peinard chez lui ce soir et les policiers n auront plus qu a compter leurs plaies et bosses.

      Ces images m’insupporte au plus haut point.

      Supprimer
  2. Je crois que c'est ce qui va arriver à terme. Tous les investisseurs seront étrangers, car les mecs ils sont malins, ils ont leurs comptes ailleurs.
    A saigner les Français comme des coupeurs de tête, on va se faire tout racheter par le qatar et les amerloques! Bravo la fiscalité française. Je me demande quelle proportion d'investisseurs sont allemands en Allemagne?

    Investir en France c'(est génial quand on a son compte à l'étranger.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pierre: tu as déja vu le qatar investir en France dans une entreprise industrielle ? Pas moi. Sont pas cons.

      Supprimer
  3. Robert Marchenoir7 mars 2013 à 17:19:00

    La solution : confier Goodyear aux Chinois. Comme les Grecs l'ont fait pour le port du Pirée. Eh bien, depuis que le Pirée est aux mains des Chinois, je peux vous dire que ça marche ! Ca produit, ça embauche, ça investit, ça développe... Ah, évidemment, pas à 10 000 euros par mois, comme c'était le cas auparavant pour les dockers...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Robert marchenoir: je confirme pour le port du Pirée

      Supprimer
  4. d'autant que c'est l'usine d'Amiens nord qui est en panne, grâce aux cégétistes , à Amiens Sud, pas de soucis, ils ont accepté certaines choses et ça marche...à peu près les mêmes choses que chez Renault

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les salariés d'une usine de textile ont également accepté de baisser leur salaire de 60 euros pour ne pas être licenciés.
      A priori ce n'est pas un sursis. En tout cas ça fait bien la nique à tous ceux qui crient et refusent de revenir sur leurs acquis sociaux.
      On voit la différence entre certains Français prêts à se sacrifier, et ceux incapables de penser aux autres, qui refusent la logique et le bon sens.

      Supprimer
    2. @boutfil: dissolution de la CGT, on gagnerait combien en croissance ? :)

      Supprimer
    3. Dissolution, oui. Mais dans de l'acide sulfurique. Il vaut mieux être prudent. Ca pourrait repousser, comme le chiendent.

      Supprimer
    4. mouarffffffff Koltchak, toujours dans l’efficacité !

      Supprimer
    5. Traditionaliste, je vais naturellement vers ce qui a fait ses preuves.

      Supprimer
  5. Tant que le CGT , représentant environs 3% des travailleurs sera là à tous casser devant les caméras des chaines TV françaises et étrangères , les investisseurs étrangers resteront dans leurs petits coins , il faudrait être complètement fous pour venir en Hollandie qui est un pays sans gvt ,une justice plus que laxiste avec les casseurs et où la haine des patrons et des grands patrons est omnis présente dans tout les discours .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @claude henri: c'est clair que l'investisseur qui visionne ce genre de vidéo il y refléchit a deux fois et dans la rubrique " risque " de son étude de marché, il met " France, CGT, risques troubles sociaux "

      On pratiquait un peu ainsi ds la boite où je bossais avant d'aller investir ds un pays

      Supprimer
  6. Depuis 50 ans, ces fossoyeurs de l'industrie française sont protégés, subventionnés, pourquoi ils se gêneraient...la loi votée par le sénat est sur mesure pour eux.
    Le message qu'ils envoient aux investisseurs est clairement "ne venez surtout pas chez nous, on saurait vous le faire regretter"...et puis le gouvernement propage à peu près le même message avec sa "taxomanie" et sa haine du riche et de l'entrepreneur...
    "Patrons voyou" ou pas, il n'y aura bientôt plus personne, français ou étranger, pour créer des emplois en France. Tous ces irresponsables ont grandement dégradé l'image de la France et son attractivité. Détruire peut aller très vite, reconstruire, c'est une toute autre affaire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: que veux tu, à claironner d un côté que les riches sont des " minables " qu il faut taxer et de l'autre envoyer des messages d'amnistie aux syndicalistes, bientôt,il faudra être connard de première pour venir 'installer ici. Ils ont fait fort en 9 mois. Quant aux syndicalistes, tels que ceux d aujourd'hui ils ne représentent plus grand chose et ce genre d actions les dessert plutot qu autre choses.

      Supprimer
  7. Bonjour Corto,

    Comme tu me l'avais dans un autre article, Mr Taylor est un héros !
    J'ajouterai que c'est surtout un visionnaire ...

    Aujourd'hui on demande de la performance dans les entreprises pour faire face à la demande et à la concurrence mondiale. C'est la règle du jeu malgré les disparité de monnaie ...
    Avec des syndicalistes qui agissent comme ils l'ont fait, les repreneurs / investisseurs étrangers pour des entreprises françaises vont dorénavant d'abord regarder la représentation syndicale avant de se pencher sur les données plus techniques propres à l'entreprise.

    La France est devenue une exception dans le Monde.

    Où est cette France apaisée qu'avait promis l'ancien candidat maintenant Président ?
    Va-t-il calmer ces gens comme l'a fait Sarkozy avec les pêcheurs qui menaçaient de tout sacager ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @sen: impossible ! présiflan ne pourra pas apaiser la France tant qu il y aura crise et recession. Il a tellement promis, le changement et toussa, qu il ne peut faire que des déçus et des gens prêts à en découdre.

      Faisons le point, quelle corpo , quelle profession n'est pas en colère aujourd hui ? Les journalistes, peut-être.

      Les syndicalistes, hollande a fait la même erreur que sarko a Gandrange, trop promette, si en plus tu rajoutes la loi d amnistie qui est entrain de passer... Pourquoi se priveraient-ils ? Quoiqu'ils fassent, y compris frapper de flics, ils sont tranquilles !

      Supprimer
    2. "quelle profession n'est pas en colère aujourd hui ? Les journalistes, peut-être"
      Et pour cause, on ne tape pas sur l'outil de propagande, on le bichonne.

      Supprimer
  8. Certains syndicats appliquent des méthodes de racketteurs. Ils visent le plus grand bordel possible à Amiens-nord, relayés en cela par les médias inconscients. L'objectif? Faire peur aux autres entreprises et être en position de force avant même de se retrouver à une table de négociation. Amiens-nord? Sacrifié!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: ah mais pas d accord, les médias ont raison de nous montrer ces images, que l on voie comment se comportent quelques olibrius qui foutent le bordel au détriment de l interêt généraux: goodyear amiens nord, Arkema, etc... a chaque fois la CGT plombent les entreprises quand ce n est pas FO. Et ils ne representent ces merdeux que 7% de la population active. La chienlit !

      Supprimer
  9. Ce qui me désole dans cette affaire, c'est de voir une fois de plus les policiers se faire massacrer. Il est vrai que ces racailles de syndicalistes ne se sont jamais sentis aussi forts que depuis qu'ils savent que leurs méfaits sont appelés à être amnistiés.

    Il est quand même tout à fait rassurant d'entendre que notre sinistre de l'intérieur "condamne cette violence". D'ailleurs, j'ai le sentiment d'entendre cette formule de plus en plus souvent, ce qui peut instiller le doute quant à l'efficacité de sa politique en matière d'ordre et de sécurité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @cyrielle: " il condamne ces violences " ça ce ne sont que des paroles. Lorsqu on verra un syndicaliste tel que l on en voit sur la vidéo se prendre une condamnation sévère pour voie de fait sur un agent de la force publique, on commencera à le prendre au sérieux.

      Supprimer
  10. A mon avis, tu charries, les Franzozen se suicident pas mal au travail, signe qu'ils prennent le boulot au sérieux. Ici, s'ils bastonnent du crs parce qu'ils risquent d'être licenciés, cela peut se comprendre, non? Dans les années qui viennent, la violence sociale va s'aggraver énormément. Investir où? En Espagne, hahaha, en Italie, hahaha! Tous les pays latins coulent...grace aux européistes...
    jard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jard: les Frenchies ne se suicident pas plus au travail qu ailleurs. Et non, je ne comprends pas que l on aille casser du flic pour son emploi. Rien ne peut excuser ce genre de violence, rien.

      Ou investir ? et bien si j avais du pognon, en ce moment, j irai investir dans l immobilier en Espagne !

      Supprimer
  11. De toute façon, qu'attendre de nos syndicats qui sont affiliés aux politiques?
    En Allemagne ils ont des syndicats professionnels, nous on a des syndicats qui défendent des intérêts personnels. Quand on voit l'efficacité de nos politiques de gôche, comment imaginer que les syndicats affiliés soient efficaces?
    La gauche est ce qu'il y a de plus médiocre, donc les syndicats sont eux aussi médiocres.

    Dans l'idée de copier ce que font nos voisins, on n'a jamais entendu nos gouvernements dire qu'on devrait essayer de les copier. On ne s'inspire jamais des bonnes choses. C'est dommage.

    Toute la merde qu'on vit en ce moment est le fait de nos politiques. Ce sont les gens de pouvoir qui nous mettent dans la mouise.

    RépondreSupprimer
  12. J'ai trouvé cet article Corto. Je te le mets en lien s'il t'intéresse. C'est en lien avec ce billet.
    Apparemment ce sont les américains les 1ers investisseurs en France.
    http://fr.finance.yahoo.com/actualites/quels-sont-les-pays-qui-072732890.html

    RépondreSupprimer
  13. Données économiques CCE Goodyear va très très bien ....
    Le cash flow (liquidité) est de 8.2 milliards de $, soit 3,4 FOIS LA DETTE !!!!
    Goodyear peut quand il le veut rembourser la dette, qui comme l'expert l'indique n'est pas un surendettement mais juste une dette entretenue.....
    La redistribution de l'enveloppe servira pour :
    1. Financement restructuration 600 millions d'euros (pour info la restructuration amiens nord c'est 160 millions euros), reste à savoir pour qelles usines et quels pays
    2.les actionnaires vont se répartir la petite bagatelle de 900 millions de $ pour 450 millions de rachats de dividendes...
    La revitalisation a été de 1.911.000 € pour Goodyear, ou sont les 6 millions annoncés ? et de plus Goodyear a touché plus de 1.900.000 € de CICE !!!
    Au total le coût de la fermeture c'est 161.469.000 € en 2013, ce chiffre est scandaleux mais démontre à lui seul l'excellente santé financière du groupe Goodyear qui met près de 200 millions d'euros à détruire des emplois et une Région, avec à peine la moitié nous aurions eu du travail pour plus de 20 ans !!!!
    Pour votre information :
    En 2009 richard J KRAMER président du groupe monde avait en 2009 : 5.553 millions de dollars de rémunération et en 2013 : sa rémunération est de 19.191 millions de dollars !!!!!
    Le groupe va très bien car une telle augmentation démontre que Goodyear a énormément de moyens, mais comme toujours pour les plus hauts gradés !!!!
    Et dire que certains qui ne connaissent rien au dossier parlent de tout et de rien, la réalité n'est même pas interprétable Goodyear se porte à merveille et il ne cesse d'augmenter ses capacités de production dans les pays à bas coûts au détriment des autres pays, la question réelle est la suivante :
    Après amiens Nord a qui le tour
    Quand une multinationale provisionne pour restructuration en Europe plus de 600 millions d'euros c'est qu'elle a bien une stratégie de délocalisation qui va se poursuivre et ce n'est pas une invention de notre part mais juste un constat alarmant, d'autres diront tout va bien, nous, nous affirmons que des Millers d'emplois vont encore disparaître en Europe de l'ouest et notamment en France .....
    La CGT GOODYEAR
    http://blog.cgt-goodyear-nord.com/post/2015/01/27/DONN%C3%89ES-%C3%89CONOMIQUES-CCE

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP