dimanche 3 mars 2013

Christiane, au secours, Valls est devenu fou !


Suite aux derniers drames qui ont atteint la police ces dernières semaines, Manuel Valls souhaite que les  sanctions pénales soient alourdies " contre ceux qui s'en prennent aux forces de l'ordre ".

" Je suis venu dire combien il me paraissait indispensable que les peines aggravées soient appliquées à l'égard de ceux qui s'en prennent aux forces de l'ordre, insultes, caillassages et évidemment atteinte à l'intégrité physique", a déclaré le ministre sur les lieux d'un braquage de bijouterie intervenu jeudi dans l'est parisien. "Je proposerai à la garde des Sceaux, dans le cadre des réformes pénales à venir, qu'on aggrave les peines (...) il appartient bien sûr à la justice d'appliquer avec sévérité ces peines. (...)  Beaucoup de policiers dans notre pays depuis des années sont mis en cause par des individus particulièrement violents (...); il n'est pas normal que de jeunes individus particulièrement dangereux ne soient pas aujourd'hui en prison et aient uniquement des peines trop légères", a ajouté le ministre appelant à "une prise de conscience de chacun" et à la "sévérité de la justice ".  

Il appartient à la justice ( et donc à  Christiane Taubira ) d'appliquer avec sévérité ces peines, qu'il a dit. 

Crénom, le ministre de l'Intérieur du gouvernement socialiste qui demande à la justice sévérité et exemplarité et qui " fait " son Sarkozy. C'est assez incroyable, non ?

De quoi ravir de bonheur Laurent Obertone et compagnie; moi inclus.

Folie passagère 1601.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

25 commentaires:

  1. Ils servent à quoi ses conseillers ? Il n'y a pas besoin de faire une réforme pour aggraver les peines, cette disposition existe déjà lorsque les crimes et délits ont été commis à l'encontre d'une personne dépositaire de l'autorité publique. En revanche, il a tout à fait raison d'exiger que ces dispositions soient scrupuleusement appliquées par la justice qui elle de son côté joue à plein la culture de l'excuse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @koltchack: bien sur que tout l arsenal juridique existe et qu il a même été renforcé par Sarkosy avec son Loppsi2. Ceci dit si en plus on exigeait de la justice pour les actes de délinquance la même chose que Valls pour les atteintes aux forces de l ordre...

      Sa déclaration eut été parfaite s'il avait demandé l'application stricte des peines à tous les délinquants.

      Supprimer
  2. Depuis 10 mois, ces deux là nous jouent, à la manière des Frères Ennemis, une pièce tragi-comique que l’on pourrait intituler : "Le syndrome de Pénélope ".
    La progression de Taubira et la chute de Valls dans le dernier baromètre TNS Sofres, m’amène à penser que Manolito, malgré ses gesticulations, risque d’être le dindon de la farce.
    Vivement le retour d’Ulysse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @mauricette: c'est un peu je t'aime moi non plus c'est deux là: même gouvernement et chacun pour soi. Cela étant comment imaginer qu'un Valls puisse s'entendre avec Taubira, ils n'ont rien en commun.

      Supprimer
  3. "m’amènent à penser"

    RépondreSupprimer
  4. Je pourrais redire ce que j'ai dit il y a quelques jours sur ce pauvre Valls !
    Il semble vouloir tirer dans un sens, alors que Taubira tire dans l'autre sens, parlez d'un attelage ! Si ces 2 ministères régaliens ne sont pas en cohérence totale, la délinquance ne fera que progresser. Valls fait son bla-bla, sachant pertinemment les projets de sa copine.
    Le fait qu'il reste malgré cet antagonisme évident tend-il à prouver que ses convictions ne sont que de façade ou que le poste mérite "quelques" renoncements ?
    On a vu en 1991, Chevènement démissionner car il était contre l'intervention militaire en Irak, Valls ne semble pas prêt, pour l'instant, à accorder ses discours et ses actes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: tu as parfaitement raison. Valls est à un poste " peinard " où il suffit de montrer les dents pour être a peu près populaire. Mais comment peut-il accepter les positions de Taubira et son laxisme si ce n'est en attendant des jours plus cléments pour servir ses ambitions. Taubira a son bâton de maréchal, Valls sans doute pense qu il n a pas encore le sien.

      Supprimer
  5. Houla, houla ! Mais où va-t-on aller comme ça, mon cher Corto ?
    Plus personne ne peut comprendre quoi que ce soit à la politique pénale de la France.
    Même Montebourg avait l'air dérouté sur ITV ce matin.
    Alors c'est pour quand cette "union nationale" sur les questions de la délinquance, sans laquelle, à ce que j'ai entendu, rien ne pourra se faire ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: ah ! Montebourg et son touche pas à mon diesel de ce matin ! magnifique contrepied à la cour des Comptes et à Cahuzac ! Mais quelle bande de nazes incapables de tirer dans le même sens !

      Supprimer
    2. L'union nationale se fera autour de Ségolène R., Première ex et putative ex-première de France, qui disait également ce matin sur la RSC™ (si j'ai bien compris) augmenter de 20 % les primes à la création d'entreprise destinées à des représentantes du beau sexe.

      Supprimer
    3. @al west: cette femme est folle, enfin je crois.

      Supprimer
  6. il appartient bien sûr à la justice d'appliquer avec sévérité ces peines. (...)
    Il aurait pu conclure par : "en même temps, je dis ça, je dis rien"
    Mireille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @mireille: il n a pas besoin de le dire, c'est sous entendu :)

      Supprimer
  7. Tout ceci résume bien la cohésion de ce gouvernement où chacun fait un peu ce qu'il veut en électron libre et ensuite les 2 guignol à la tête de tout ce beau monde jouent les redresseurs de torts... On sait plus trop sur quel pied danser avec ceux là!!! Un coup on doit être plus ferme, un coup on fait preuve d'un laxisme incroyable en relâchant des dealers dans la nature...
    Déjà entre eux ils ne se comprennent pas et ne savent pas ou ils vont alors, nous....

    Titi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Titi: m'enfin, titi, on ne te demande pas comprendre. Comprendre l incompréhensible relève du miracle

      Supprimer
  8. Réponses
    1. C'est malin (clic sur le gras) !

      Supprimer
    2. @nofate: ah ben bravo ! vont aimer s'ils tombent dessus ! mais à qui donc est ce pénis turgescent ? La photo du jegoun est assez facile a trouver, même sur son blog !

      Supprimer
  9. On pourrait les croiser, tous les deux, le musée de l’homme a encore quelques bocaux vides pour expliquer le chaînon manquant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: le croiser pour nous faire un nouveau monstre encore plus incontrolable ? nan! pas possible !

      Supprimer
  10. Les deux, s'ils étaient de vrais altruistes, passeraient 48 heures à écouter les victimes de cambriolages, viols, agressions... Il faut qu'elles redescendent sur terre et qu'elles prennent conscience de l'horreur vécue par les victimes..
    Mais nous pouvons rêver car seul compte le beau verbe qui arrivera à nuancer les actes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pierre: doux rêveur , oui, 48h à écouter les victimes... je me marre rien que d y penser

      Supprimer
    2. c'est vrai ... on m'a voler mon honneur, les grosse société francaise qui pouvait rapporter, tous mes droits à l'érreur où à l'accident, tous mes rèves d'emplois, toutes mes fins de mois, plus 20 milliards de plus que les autres ! on fait quoi contre lui ??!!

      Supprimer
  11. Coup bas.
    Nous sommes étiquetés, habillés, disqualifiés, méprisés ; une magistrale leçon de cynisme et de fourberie, que nous donne le camp du bien par la voix du sénateur Jean-Pierre Michel (quel sal..d !) qui fait circuler sa lettre sur les réseaux sociaux.
    Même pas mal !(enfin pas beaucoup...)

    Bien qu’il soit trop tard pour y remédier, il me semble (perso) que nous avons eu dès le départ, un léger déficit d’image, à travers celle de notre porte-parole vedette, la plus médiatisée : Frigide Barjot : une caricature de choix pour nos adversaires...
    Un tel pseudo,pour un tel combat, ça fait pas très sérieux, même si ce choix de « façade » n’est qu’autodérision bonne enfant; c'était déjà prêter le flanc aux catalogages faciles...
    Pour son implication, sa ténacité, son énergie, je lui suis reconnaissante mais pas pour son pseudo :-)
    Mireille

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique