mercredi 27 mars 2013

Les délires de Jean-Marie Colombani


Qui est Jean-Marie Colombani ? Un journaleux, de gauche, soutien de hollande, ancien patron du Monde et membre du très select club Le Siècle. Ce fameux cénacle qui regroupe les z'élites, de droite comme de gauche, de notre république. Il est aussi le patron du site Slate.fr. Son dernier article est un monument du genre, question mauvaise foi. Colombani est fâché par ce qu'il désigne comme étant " l'hystérisation de la droite ". D'un même jet de plume, il s'en prend au magazine, gauche light, L'Express qui, à propos d'hollande, titre: " La débâcle ". 

Selon wikipédia, restons basiques, l'hystérie est une névrose touchant les femmes et les hommes, aux tableaux cliniques variés, où le conflit psychique s'exprime par des manifestations fonctionnelles (anesthésies, paralysies, cécité, contractures...) sans lésion organique, des crises émotionnelles avec théâtralisme, des phobies. L'hystérie décrit un ou plusieurs excès émotionnels incontrôlables.

Nous serions donc, à droite, de grands malades en pleine de crise d'hystérie. La cause, selon Colombani, de cette hystérie serait due à une certitude partagée à droite comme à l'Express: l'illégitimité de la gauche au pouvoir. (Je note au passage qu'une fois encore, quelqu'un pose le problème de la dite légitimité de hollande ). " Pour beaucoup de leaders de droite en effet, la gauche est faite pour s’opposer, pour critiquer, mais certainement pas pour gouverner. " écrit-il. " Le rassemblement contre le mariage homosexuel, dont les organisateurs disent eux-mêmes qu’ils en attendent une cristallisation de tous les mécontentements pour bousculer François Hollande. "

Bref, notre supposée hystérie ne serait due qu'au fait que nous n’accorderions aucune compétence à la gauche pour gouverner et elle se manifesterait, par exemple, lors de grands rassemblements populaires. Il est vrai que la grandeur de ces rassemblements est sciemment minimisée par les autorités; avant de les ignorer complètement ?

Pauvre cloche, ai-je envie de lui répondre car Colombani confond de façon magistrale hystérie et exaspération ou colère.

La mise en examen de Sarkozy n'est pas choquante en soi, c'est " l'abus de faiblesse " qui a outré les gens de droite. La hausse du chômage continue depuis 10 mois malgré les promesses de lendemains qui chantent nous exaspère. Les mensonges, les reniements, les couacs, les promesses non tenues, les projets de loi ( non prioritaires compte tenu du marasme économique ) remettant en cause ce que nous considérons comme des fondamentaux, les ministres qui étalent au grand jour leurs dissensions, un premier ministre incapable de tenir sa classe, l'amateurisme, le sectarisme idéologique d'un Peillon ou d'une Taubira, l'écoute portée à des lobbies ultra-minoritaires, les blagounettes à pépère, le manque de respect des socialistes pour qui ne pense pas comme eux, la perte de leadership en Europe et dans le monde, ... etc... oui tout cela sont autant de raisons d'être exaspéré dans les grandes largeurs; non pas hystériques, ce serait admettre que nous n'avons plus toute notre tête, non, juste exaspérés et en colère car réalistes. Nous fonçons droit dans le mur et Colombani parle d'hystérie à droite...

Oui, monsieur Colombani, nous sommes en colère, nullement hystériques, lorsque, par exemple, Pierre Bergé, éminente personnalité de gauche, tient des propos outranciers qu'aucun de vos amis n'a jugé bon de condamner.

Notre mot d'ordre, à droite, serait de " dramatiser ". Mais ne vivons-nous pas un véritable drame à plusieurs facettes ? Chômage, précarité, rigueur, économie en berne, investisseurs effrayés par les paroles et la vindicte gauchiarde...

Oui, nous avons manifesté contre le mariage pour tous. Oui, nous avons constaté que les CRS avaient " gazés " des femmes et des enfants, ce juste mot relayé par tous les médias. Oui, nous sommes en colère lorsque le préfet de police confirme contre toute évidence qu'il n'y a eu que 300 000 manifestants dimanche; les mensonges d'Etat nous insupportent. Oui, nous sommes en colère car nous ne voyons pas, et rien ne nous indique que hollande et sa clique le sachent eux-mêmes, où nous allons si ce n'est, faute d'explications convaincantes, dans le mur.

" La situation objective du pays mérite-t-elle une telle dégradation de son climat politique? " nous dit le bobo journaleux. Sait-il seulement ce qu'il en est de la situation objective du pays, une fois passé le périphérique, et de ses 11 millions de personnes vivant dans la précarité? A qui la faute si le climat politique est si dégradée ? A une droite exaspérée ou bien à une gauche plurielle prise dans ses contradictions et ses querelles intestines ?  Selon Colombani, " nous ne serions qu'en stagnation " et il faudrait s'en réjouir lorsque d'autres pays progressent et connaissent la croissance; des pays où l’ostracisation des gens qui réussissent et qui investissent n'est pas de mise.

" Une droite responsable devrait s’abstenir de juger un quinquennat qui n’en est qu’à son début " Certes mais comment ne pas douter de ce qui reste de ce quinquennat lorsque ses dix premiers mois n'amène rien de ce qui a été promis si ce n'est des "erreurs de prévisions " et ce qui s'apparente comme méthode de gouvernance à de la méthode Coué version psychotique ? Il appartient effectivement à la droite de se restructurer, de repenser son programme et d'imaginer d'autres solutions. C'est vrai mais la droite a elle 5 ans pour le faire, elle n'est pas " en responsabilité ", elle n'est pas aux affaires. la gauche hollandaise, si et que nous offre-t-elle ? Rien, aucune vision claire de ce que sera demain.

Avouez, monsieur Colombani, qu'il y a de quoi être sérieusement en colère, nullement hystérique. Les petites phrases ou les dérapages de personnalités de droite comme de gauche ne sont que des artifices pour attirer les projecteurs. Vous le savez parfaitement. Un Mélenchon - hystérique lui aussi? - n'a rien à envier à un Pascal Cherki ou à un  Montebourg  qui en a marre " qu'Ayrault fasse chier avec son aéroport ".

Notre colère, monsieur Colombani, est aussi émotionnelle car nous aimons, à droite, notre pays et nous n'aimons pas ce qui, pour lui, se dessine depuis 10 mois. Pour l'instant, nous contrôlons nos émotions. Jusqu'à quand ?

" La débacle " de L'Express vous défrise, monsieur Colombani, posez-vous plutôt la question de savoir ce qui peut pousser un magazine à titrer ainsi. Plutôt que de disserter sur une supposée hystérisation de la droite, posez-vous la question de savoir pourquoi hollande est maintenant sérieusement taclé par les siens.

Monsieur Colombani, hollande avait promis une France apaisée, force est de constater qu'il n'en est rien; cette hystérie que vous imaginez là où je ne vois, moi, qu'une colère de plus en plus prégnante, est la preuve d'un profond mécontentement que la gauche, aujourd'hui à la manœuvre avec tous les pouvoirs, ne devrait nullement railler ou minimiser.

A défaut, il est à craindre que ce mécontentement et ce " climat d'affrontements " ne s'expriment de manière plus violente. Dans la rue, par la rue.

Folie passagère 1636.
 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

15 commentaires:

  1. Jean-Marie Colombani sait-il que beaucoup de gauchos ont retourné leur veste , ce n'est pas qu'ils ont viré à droite mais qu'ils désapprouvent le fumiste qu'ils ont installé sur le siège , même pas éjectable , de l'Elysée , vite un sondage sur les 27% de satisfait qui reste favorable au gvt Moulandaise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @claude henri: Colombani est comme bcp de journalistes: coincé ds sa tour d ivoire où il n e voit que ce qu il veut voir.
      les 27% correspondent au noyau dur qui voteront socialo quoiqu il advienne

      Supprimer
  2. On dirait qu'ils s'affolent !
    tant mieux, c'est très bon signe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @la mouette: je crains justement qu ils ne s affolent pas tant ils ne voient pas le malaise et la colère qui grondent

      Supprimer
  3. Alors là, mon cher Corto, je vous dis bravo !
    Après avoir lu votre billet, l'article de Colombani me paraît encore plus incompréhensible.
    Mieux ! Tout à coup j'ai l'impression que monsieur Colombani, voyant la tournure que prennent les choses, s'essaye à sauver le soldat Hollande en perdition, coûte que coûte, lui qui l'a tant soutenu pendant la campagne, alors que son candidat de prédilection était DSK.
    Mais si Hollande en est là, c'est en grande partie de sa faute et non de celle de ces hystériques de droite ou même de gauche.
    Monsieur Colombani aurait pu lui faire remarquer que même Mitterrand avait retiré une loi que les "hystériques" de son époque n'avaient pas acceptée et qu'ils étaient descendus dans la rue, pour en obtenir l'abrogation.
    Ce qui ne l'avait pas empêché de faire deux septennats.
    Mais puisqu'il n'a jusqu'à aujourd'hui tenu aucun compte des avertissements qu'il recevait de la rue, il est à craindre que comme le chante la rue : "Hollande t'es foutu, les Français sont dans la rue !"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: bien sur qu il cherche a defendre hollande, sans doute estime-t-il qu il est encore trop tot pour se renier.
      Dans son article, par exemple, il ne fait nullement état de la côte de popularité de Pépère. Lorsque l on se promène ds de tels bas-fonds de popularité, aussi tôt après le début de mandat, c'est qu il y a tout de même un problème.

      De plus à aucun moment il n'essaie de comprendre les raisons de cette " hystérie ". Il constate à sa façon mais ne cherche pas à comprendre pourquoi, ce qui pour un journaliste me semble plus que léger. Dès lors, il prend parti.

      Comment un gars comme lui peut-il confondre hystérie avec colère, mécontentement et ras le bol? pour moi tel est le grand mystère de son papier.

      Supprimer
    2. Oui mais je suis allée lire votre lien sur "Le siècle", mon cher Corto, et là tout devient plus compréhensible.
      Parce que j'ai trouvé ça :

      http://www.dailymotion.com/video/xj4h0r_le-siecle-rdv-04-la-chasse_news#.UVNdmDfI8s0

      Et là on comprend que tous ces gens, les politiques, de droite et de gauche, les journalistes, les hommes d'affaires et les syndicalistes ont accaparé la démocratie pour la faire fonctionner entre eux comme de parfaits oligarques qu'ils sont.
      Je vous avoue que ça m'en a fichu un coup et je comprends que Hollande, manifestations ou pas, n'ait pas bougé d'un iota.
      Il sera intéressant de voir les réactions demain au soir s'il y a du monde devant l'immeuble de la Télé.
      Cette vidéo est un peu longue mais preniez le temps de la regarder jusqu'au bout.

      Supprimer
    3. @marianne: comment vous ne connaissiez pas le Siècle et ses fameux membres et dîners mensuels ? La sôterie où toute la gauche et la droite se rassemble pour ripailler ? J en avait déjà parlé ds un vieux billet ! :)

      Vous avez Le Siècle, la Trilatérale, Bilderlberg...

      En attendant demain, ce soir Taubira a été bloquée à Lyon à la sortie de l'opéra par des manifestants contre le mariage pour tous. les CRS ont du intervenir et ont encore joué avec les gaz ! Oui, chez vous !

      Supprimer
  4. Le problème que l'on a c'est que la droite est un peu trop frileuse à "l'ouvrir" et à critiquer. Quand on voit que le gouvernement se permet d'etre agressif et de donner des leçons comme s'ils étaient encore dans l'opposition et la droite rester inexistante à part de temps en temps un Guaino qui se fache... On se rend compte que les médias gauchos auraient tort de se priver de taper sur la droite...
    Personne ne réagit... On laisse faire... C'est le peuple qui maintenant en a marre de ne plus être écouté/défendu/entendu (rayer la mention inutile...) et qui commence à se faire entendre... Et même si les médias étouffent les choses, la réalité c'est que sans l'aide des médias le peuple a pu monter en masse à Paris... Hé oui!! on est au XXIème siècle, et y'a tout plein de moyens de communiquer sans avoir besoin de sa télé...

    " Une droite responsable devrait s’abstenir de juger un quinquennat qui n’en est qu’à son début " J'avoue que cette phrase m'a fait beaucoup rire quand on se rappelle de quelle manière la gauche a pu critiquer Sarkozy dès son arrivée à l'Elysée... Et ce monsieur a un peu tendance à oublier qu'il n'y a pas que la droite qui critique le gouvernement, il y a aussi de plus en plus de monde à gauche... et puis il y a le peuple... Et le peuple n'a pas envie d'attendre ...pendant que les "élites" se gavent à nos frais...

    Titi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @titi: je crois que la " droite " est entrain de se réveiller. je ne parle pas de la droite des partis mais celle de la rue, les gens comme toi et moi. Cette histoire de Manif pour tous est un révélateur, un déclencheur plutot. J en veux pour preuve les réactions que cela déclenche chez des gens comme Dray ou Colombani ou même chez les gauchistes de gouvernement.

      La cible ce soir c'était Taubira à Lyon. Une espèce de harcèlement est entrain de se mettre en place contre ce gouvernement. Et c'est tant mieux.

      Le gouvernement a voulu minimiser la manif, mal lui en a pris, cela a réveillé plein de rancoeur des gens de droite contre cette gauche bien pensante qui veut tout modeliser. Je n irai pas parler de printemps français mais d une colère qui va se manifester fortement, par contre oui. Après tout dépendra de la réaction du gvt. Il écoute où il nous braque plus encore

      Supprimer
    2. J'ai bien peur qu'il continue à nous braquer... Ce gouvernement n'a aucun respect pour le peuple... et encore moins pour les électeurs de droite .... Le "printemps français" risque de devenir indispensable pour se faire vraiment entendre... Sinon, on continuera à entendre des Montebourg et des Valls nous traiter avec dédain et les médias nous ignorer copieusement ...

      Titi

      Supprimer
    3. Binette hué à l'amphi de St Quentin il a très mal pris Heureusement que cela a été enregistré les MM en bleu sont repartis bredouille :)
      Xere

      Supprimer
  5. J'en viens à me demander si Colombani et consorts pensent sincèrement ce qu'ils disent ou si, à force de consanguinité amicale, ils sont complètement vaccinés contre la vraie vie.
    Je me demande si je ne vais pas recycler ma baraque en gîte-étape pour bobos parigots et organiser des tours opérators "spécial 9-3". Ça pourrrait peut-être leur déboucher les yeux et qui sait? Je ferais peut-être des affaires?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Io : vas -y , organises leur des tours dans le 9/3 à ces bobos, mais fait les raquer en leur vendant de l'exotique, je suis sûr qu en plus ils aimeront et qu ils feront des photos comme si ils étaient en Safari a Bamako ou au Kenya

      Supprimer
  6. Une fois de plus, je suis entièrement d'accord avec vous !
    Pour la une de l'express, méfiance, parfois, le contenu ne correspond pas à l'accroche ( voir "le coup réel de l'immigration", il y a quelques temps...)

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen