mercredi 6 février 2013

Pétroplus: La fermeture du site était inévitable...


Z'avez rien remarqué dans cette affaire Pétroplus ? Vraiment rien ? Je vous explique la chose, vue par un téléspectateur lambda, moi en l’occurrence.

Lundi soir, la France a peur. On nous annonce que pour le site en question, la raffinerie de Petit-Couronne, mardi sera le jour de la dernière chance: celui de la remise des offres d'éventuels repreneurs. Repreneurs dont chacun, gouvernement compris, s'accorde à dire que l'on ne sait pas grand chose. La tension est à son maximum. Montebourg se bouffe les ongles, les syndicalistes montent au créneau, les médias se ré-intéressent à l'affaire.

Mardi, l'angoisse est à son maximum. Les interviews se succèdent avec tel cégétiste en colère, tel ministre plein d'espoir et tous ces travailleurs que l'on interroge in situ. Ils sont tous d'accord, c'est ce soir-là, à minuit, dernier délai, que l'on saura si il y a un avenir pour Pétroplus. Les médias interviennent encore, ils nous parlent des éventuelles conséquences d'une fermeture du site pour la région, pour la ville et bien sûr, pour les gens d'ici. Balayé le Mali, occulté le discours creux de l'hollande devant le parlement européen, relayés au second plan les débats sur le mariage zinzin à l'Assemblée, il n'y en a que pour Pétroplus. Encore une sacrée épine dans le pouce du gouvernement, un nouveau Florange ?  Et puis, vaincue par la peur et les angoisses de lendemains qui pourraient déchanter, la France se couche en espérant que les offres seront déposées. Lesquelles, on ne sait pas trop; médias et gouvernement ne s'avancent pas trop.

Ce matin, mercredi, Yalla !, la France et les petits gars de Petit-Couronne se réveillent au son  des trompettes, c'est l'allégresse: 5 offres de reprise ont été déposées. Comme un matin de Noël, l'emballage est magnifique: le site est sauvé, la vie va reprendre, les travailleurs sont méfiants mais heureux, le gouvernement est tout content et Montebourg pavoise; il annonce même que l'Etat pourrait participer au tour de table. 5 offres, tout de même, y en aura bien une qui conviendra ! La CGT est étonnée, elle avait eu vent de 3 offres mais 5, c'est encore mieux ! Bercy, en pleine bandaison matinale, annonce fièrement que parmi ces 5 offres, il y en même 2 qui sont " sérieuses et financées ". On entend déjà le pétrole couler à nouveau.

STOP. On récapitule:

Lundi et mardi, on nous annonce que mardi soir, Pétroplus sera fixé sur son sort. C'est l'angoisse. Les repreneurs éventuels que le grand public et une une bonne partie des ouvriers ne connaissent pas doivent se déclarer. La CGT en connait, parait-il, 3. le gouvernement ne se prononce pas, ne donne pas de noms et espère tout en préparant en lousdé les esprits à une éventuelle fermeture... Et mercredi c'est sous les vivats que l'on nous annonce que 5 repreneurs sont là, que dans la nuit, on a eu le temps d'étudier leurs offres et que dans le lot, il y en 2 qui se démarquent. Yalla, bis !

Moi, je regarde les infos, j'écoute et dès ce matin, je me dis, c'est trop beau pour être vrai. L'enchainement lundi-mardi-mercredi est trop parfait, la communication parfaitement au point et les discours rodés. Angoisse entretenue puis joie, il y a un loup, c'est sûr ! Trop de bonheur subitement après des mois d'angoisse et ces deux derniers jours fébriles, ça fait beaucoup... d'un seul coup. Et quand les médias et le gouvernement fanfaronnent, de suite, je me méfie. Nous prendrait-on pour des cons ? Encore ? Ben non, apparemment, tout baigne jusqu'à... cet après-midi !

Cet après-midi où l'on apprend ( après le gouvernement qui pourtant encore ce matin souriait ) que les administrateurs judiciaires considèrent que les offres ne sont pas recevables en l'espèce, qu'elles n’apportent pas de garanties financières suffisantes, bref, ces offres ( dont les 2 jugées sérieuses par Bercy ) ne sont pas " des offres en bonne et due forme ". " De ce fait, aucune audience du tribunal de commerce n'est prévue dans l'immédiat pour statuer sur une éventuelle reprise, et la procédure de licenciement des quelque 470 salariés va être lancée sous peu. " Et l'on apprend dans le même temps que le jour de la dernière chance n'était en fait pas hier mais le 16 avril prochain... 

Quand je vous dis que tout ce merdier était bien flou ! Il faut me croire ! Mais plus encore, lorsque dans le contexte économique morose morbide que nous connaissons vous constatez que l'on vous presse de vous réjouir car de bonnes nouvelles vont être annoncées, faites comme moi, attendez la suite, cela évite bien des déceptions supplémentaires !

Allez, on prend le pari, et je compte sur vous pour me le rappeler, dans 6 mois tout au plus, Pétroplus sera définitivement fermée ! Et Montebourg, s'il est encore en fonction, de nous annoncer, comme pour PSA: " La fermeture du site était inévitable " !

MàJ de 18h30: Montebourg annonçait hier 5 offres, puis 6 dont 2 sérieuses, il annonçait que le gouvernement était prêt à prendre part à un éventuel tour de table et ce soir: volte face, des 5 offres devenues 6 aucune n'est recevable en l'état mais c'est juste un problème de " formalisation, il faut finaliser " !

Folie passagère 1569.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

13 commentaires:

  1. Je quitte la maison à 15 heures et on a deux repreneurs "sûrs" : un Egyptien et un Suisse.
    Moi je penche plutôt pour le Suisse, parce que, enfin... parce que rien.
    Je rentre à 18 heures et j'apprends par monsieur Cosnard du Monde économie que "Matignon prépare les esprits à la fermeture de Pétroplus".
    Pourtant au journal de la mi-journée o a vu le responsable CGT, souriant, se réjouissant presque !
    Décidément, il n'y a plus que monsieur Cosnard à qui on peut faire confiance !
    Et à vous, bien sûr, mon cher Corto !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: et en Aphatie, qui ce soir au Grand Journal était parfaitement en phase avec ce billet. Peut-être meme bien plus virulent que moi vis à vis du gouvernement

      Supprimer
  2. En écoutant hier les bonnes nouvelles , il y a un truc qui m'a interloqué , la CGT fait savoir ,avec un membre de la région parisienne , qu 'elle allait "étudier" les offres des repreneurs avant de donner son quitus , depuis kan un syndicat se permet-il de donner son avis ? A la place de saluer les repreneurs qui veulent sauver des emplois cette cgt menace, c'est tout simplement aberrant , maintenant je tiens le même pari que toi , aucun espoir de réouverture ,le plus dûre pour moumoutenbourg sera de trouver une explication .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @claude henri: "depuis kan un syndicat se permet-il de donner son avis " mais depuis toujours et l on voit ce que cela donne: y a pas mieux pour décourager les investisseurs, Petroplus, Goodyear, Arkema, fralib, etc... et maintenant la presse.

      Et personne de s'étonner que mardi et mercredi matin, le gouvernement assure avoir au moins 2 repreneurs sérieux et le même gvt se faire aussitôt désavoer par les administrateurs judiciaires.

      Monte bourg a eu une explication: " il reste à finaliser " ! mais de qui se moque-t-il ?

      Supprimer
  3. Si je n'avais qu'une phrase à retenir de ton com ce serait : "Nous prendrait-on pour des cons ?" : à mon avis, cela fait 9 mois, et c'est pas fini...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @mary: comme tu dis ! pire et plus scandaleux que Florange le comportement du gouvernement dans cette histoire.

      Supprimer
  4. C'est pourtant la même équation qu'avec Florange.
    On produit de moins en moins d'acier.
    Les constructeurs automobiles réutilisent l'acier recyclé et de moins en moins de nouvel acier, pour faire place aux matériaux dit légers afin de réduire la consommation des véhicules et rester compétitif.
    Quant aux avionneurs, ils n'emploient quasiment plus de matériaux aussi lourds.
    Et on ne fabrique presque plus que des cannettes avec, et on l'utilise aussi dans le bâtiment, mais pas des masses non plus ...
    Donc il est évident qu'un jour ou l'autre on se retrouve en surcapacité de production car la tendance ne va vraiment pas s'inverser, surtout avec nos amis les écolos.

    Pour Pétroplus, c'est le même raisonnement, si même Shell n'en veut pas, c'est toujours pour cette histoire de surcapacité.
    Certes il y a beaucoup de voitures qui roulent mais qui consomment aussi moins.

    Qu'un conglomérat égyptien vienne racheter la raffinerie en France, pays en surcapacité de production, c'est plutôt douteux. A moins de distribuer en Europe, mais c'est le même problème. (sinon Shell aurait saisi l'occas')
    D'autant que s'ils ont présenté un dossier incomplet hier soir in extremis parcequ'ils ont eu du mal à rassembler un nombre de partenaires suffisants ... ça semble assez aventureux.

    Mais je me demande si ces égyptiens ont rencontré la CGT de Pétroplus : ils risquent certainement se revoir leur positions ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @sen: olala, tu en fais des plans sur la comète ! dans 6 mois tu verras, et pourtant j aimerai me tromper eu égard aux salariés, Petroplus sera fermée . Vient un temps où être sous perfusion ne sert plus a rien !

      Supprimer
  5. Je suite de votre avis. Cela ressemble à une approche en douceur vers le déclenchement du plan social, les adminisrateurs judiciaires servant de paravent. Quoiqu'il en soit et même si au final, il y avait repreneur, les syndicalistes saborderaient la procédure avec leurs exigences jusqu'au-boutistes.

    A suivre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @cyrielle: oui à suivre et sans illusions !

      Supprimer
  6. Very good information. Lucky me I came across your site
    by chance (stumbleupon). I have book-marked it for later!


    my blog :: Cheap Jerseys

    RépondreSupprimer
  7. Right here is the perfect blog for anybody who really
    wants to find out about this topic. You realize so
    much its almost tough to argue with you (not that I personally would want to…HaHa).

    You certainly put a new spin on a subject that's been discussed for a long time. Wonderful stuff, just excellent!

    Also visit my website molloy - -

    RépondreSupprimer
  8. I'm really enjoying the design and layout of your website. It's a very easy on the eyes which makes it much more enjoyable for
    me to come here and visit more often. Did you hire
    out a developer to create your theme? Excellent work!


    my page how to marketing social media services

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique